Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes, Acte VII : une mobilisation bien plus forte en province qu’à Paris

Ce 29 décembre, les Gilets jaunes, rejetant l’idée d’un essoufflement du mouvement, se sont donné rendez-vous pour l’Acte 7. Un peu partout en France, les manifestants se réunissent pour un nouveau samedi de mobilisation.

 

À la mi-journée de cet Acte 7 des Gilets jaunes, un premier constat s’impose : la mobilisation est assez faible à Paris, où quelques manifestants ont toutefois convergé tardivement vers les Champs-Élysées.

En revanche, dans plusieurs villes de province, dont Rouen, Caen, Marseille, Tarbes, ou encore Pau, de très nombreux Gilets jaunes défilent dans les rues généralement dans le calme, même si à Rouen des tensions avec les forces de l’ordre se font sentir.

 

À Rouen, le portail de la Banque de France a été incendié :

 

12h01

Environ un millier de Gilets jaunes se sont rassemblés devant l’Arc de Triomphe de Marseille. Une équipe de BFMTV avait été expulsée au début du rassemblement sous les huées et les cris de « menteurs ».

« Nous ne sommes pas une bande d’anarchistes assoiffés de sang et de casse comme le gouvernement et certains de ses collabos veulent nous présenter », a déclaré un orateur au micro.

« On veut un référendum sur la mise en place du RIC, la baisse des taxes sur les produits de première nécessité et la baisse des rentes du gouvernement. C’est à la population de décider », a-t-elle ajouté.

« La clé de voûte, c’est le référendum, c’est ce qui nous unit quelles que soient nos opinions politiques », a déclaré de son côté Jean-Luc Goos, un commerçant marseillais qui dit participer au mouvement depuis le début. « On est là pour sauver la démocratie », ajoute ce Gilet jaune qui estime que la participation ou non aux européennes est une question « secondaire ».

 

11h54

La tension monte d’un cran à Rouen où les manifestants érigent une barricade et lancent des projectiles sur les gendarmes.

 

 

11h52

À Montpellier, plus d’une centaine de Gilets jaunes se rend à la préfecture, munit de pancartes réclamant pour la plupart l’instauration d’un RIC (référendum d’initiative citoyenne en toutes matières).

 

 

11h42

Une dizaine de personnes participant au mouvement des Gilets jaunes ont été interpellées à Amiens, où la préfecture a interdit tout rassemblement jusqu’au 2 janvier, a-t-on appris auprès du parquet.

« A priori ce sont des personnes qui participaient au mouvement des Gilets jaunes et qui ont été interpellées parce qu’elles étaient porteuses d’objets qui peuvent s’apparenter ou être associés à des armes », a déclaré à l’AFP le parquet, précisant qu’il n’y a pour l’instant aucun blessé.

« Ce sont des interpellations suite à des contrôles autorisés puisque le préfet avait interdit toute manifestation », a-t-on ajouté de même source.

 

11h26

Un important cortège de Gilets jaunes défile à Caen en chantant « Macron démission ! »

 

 

11h23

À Rouen, le cortège – fort d’un millier de personnes selon un journaliste sur place – poursuit sa marche, et entonne une puissante Marseillaise sous les applaudissements.

 

 

11h21

Comme un peu partout en France, des Gilets jaunes ont levé les barrières du péage d’Appoigny dans l’Yonne.

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur francais.rt.com

À ne pas manquer, sur E&R :

Aller au bout avec Kontre Kulture :

 






Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ces dernières décennies énormément de gens honnêtes et travailleurs sont devenus victimes des banques et des banquiers. Rien que pour se défouler un peu on pourrait par exemple s’attaquer aux agences bancaires de façon féroce et sans aucun état d’âme... En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’ils ont suffisamment de moyens pour payer les dégâts et qu’ils ne risquent pas de faire faillite comme les commerçants avec leurs vitrines cassées.
    Par ailleurs, il ne faut jamais perdre de vue - ce sont les banquiers véreux et la finance internationale qui tuent les peuples au petit feu.

     

    Répondre à ce message

    • #2111458

      Ok pour dénoncer les pratiques bancaires douteuses et mettre à genou le système financier, par contre s’attaquer aux agences leur donnerait l’opportunité de se constituer en victime. Pourquoi les Black Blocs et autres idiots utiles s’attaquent spécifiquement aux agences bancaires ? Réponse : prime d’assurance et pleurniche auprès de l’état pour venir les sauver avec votre aide. Vinci fait la même chose pour se faire payer des barrières de péage neuves. Pourquoi pas plutôt un pique-nique au pied de Bercy, devant les sièges de banques d’affaires ou autres grands centres financiers ?

       
    • Ce serait se placer à leur niveau. Nationaliser les banques de détail, celles qui servent au développement économique national, serait une attitude plus républicaine. Pourquoi détruire ce qui peut être utile à la nation ?

       
    • Les plus grosses ordures sont les cabinets d’avocats, administrateurs judiciaires, etc.
      Pas durs à trouver, mais font bien dans leur froc en ce moment, et en menteurs et retors qu’ils sont, ont même réussi à berner une partie de la population en se disant gilets jaunes.

       
  • #2111341

    Que la participation aux échéances européennes soit une question secondaire soit, cela dit la question concernant l’UE est le déterminant de toute la saignée fiscale. Macron et l’UE sont à placer sur un pied d’égalité.

     

    Répondre à ce message

  • Ces gilets jaunes n’ont pas tout compris.
    Le plus important n’est pas le RIC mais la sortie de l’UE. C’est après qu’on peut mettre en place le RIC.
    Car actuellement toutes les décisions sorties du RIC seront jugées contraires à la loi présente et à la constitution car ces textes nous soumettent formellement et juridiquement aux textes européens.
    De plus, si un résultat de RIC ordonne par exemple la fin des délocalisations, l’UE répondra : ’’Fuck, l’article 63 n’interdit pas les délocalisations. Vous entravez la loi européenne, donc une amende de 1% du PIB par jour d’entrave’’. Gueuler comme une chèvre sans avoir réfléchi en avance à ce problème ne réglera rien après...
    De plus, le seul à pouvoir mettre en place le RIC actuellement est Macron, juridiquement.
    On peut aisément deviner qu’il ne le fera pas...

    Donc la suite logique à tenir est :
    1) Destitution de Macron (sinon ça bloque, aucune sortie de l’UE et aucun RIC) tout à fait constitutionnellement par l’article 68
    2) Puis sortie de l’UE (condition préalable à la mise en place d’un RIC car sinon l’UE a le pouvoir de faire annuler chaque décision des RIC, ce qui n’est pas très malin)
    3) Mise en place du RIC et là, l’UE ne pourra rien dire ni rien bloquer

    Je ne veux pas me vanter mais voilà un raisonnement clair, calme, et carré.
    Certains devraient s’en inspirer. Car ok, les français souffrent, mais gueuler comme des chèvres dans la rue sans avoir réfléchi une seconde ne sert pas à grand chose...
    Comme ces gens qui disent ’’Macron, j’ai voté pour vous, j’ai cru en vous (déjà ça en dit long sur leur niveau de conscience politique...) mais maintenant il faut nous écouter !"
    Mais banane, bien sûr qu’il t’écoute et qu’il sait que tu souffres et que tu manques de plein de choses, mais il en a rien a foutre et en rigole cyniquement, ça s’appelle un politicien véreux, depuis 30 ans que tu te fais baiser par eux, tu devrais connaître et les voir venir de loin, apparemment, c’est toujours pas le cas !

     

    Répondre à ce message

    • Oui, mais il y a une autre méthode : celle de la réciprocité !
      L’UE s’est foutue de nous, et bien on va lui rendre la monnaie de sa pièce ! On dégage du IV. Reich et c’est tout ! Le pouvoir se prend, il ne se partage pas.

       
    • "Je ne veux pas me vanter"... Mais j’ai tout compris. Tu devrais venir avec les GJ, dans le froid, dans les fumées toxiques, à risquer de te faire estropier. Si tu l’avais fait depuis le début, tu saurais qu’en un tout petit mois, nous sommes passé de "baisse des taxes sur le pétrole" à "un RIP en toute matière". Et tu aurais une approche moins caricaturale, cela élèverait ton niveau de conscience politique. Viens apporter ta lumière aux chèvres et aux bananes. Tu es le bienvenu.

       
    • T’inquiète pas la sortie de l’UE se fera naturellement par la mise en place du RIC,ce sera une des premières questions posée au peuple français.le RIC c’est le cheval de Troie,la petite bombe à fragmentation qui fera sauter Bruxelles et l’Elysée

       
    • Mande pardon mais... un référendum sur la sortie de l’UE, comme l’ont fait les Britanniques, assorti du déclenchement de l’article qui dit qu’on se retire, c’est tout à fait jouable dans le cadre des règles de l’union. C’est même prévu ainsi. Qu’on l’appelle RIC, RIP ou référendum tout court, il doit précéder toute sortie de l’UE. Dans ce cas l’oeuf vient avant la poule.

       
    • @ RIC ?

      Le plus important n’est pas le RIC mais la sortie de l’UE. C’est après qu’on peut mettre en place le RIC.

      Absolument d’accord ,l’un ne va pas sans l’autre ,c’est indispensable .

       
    • Les Traités internationaux n’ont aucune force.
      Il suffit d’expliquer à l’autre partie de se torcher avec.
      A partir de là, c’est une question de rapport de force.
      Moi j’ai une armée, toi tu n’en as pas, donc tu fermes ta g.
      Et si tu t’avises de voter une sanction, ou à faire mumuse sur le prix de la dette fr (fond d’investissement, agence de notation, etc.), c’est cellule alpha ou action militaire directe.
      Les choses sont simples, quand on est la France.
      Il faut juste une armée qui porte ses couilles.

      Le RIC reste prioritaire.
      Simplement, question 1 : Les normes décidées par RIC ou Assemblée Nationale l’emportent sur les normes UE ? Oui. Non ?

      Meme pas besoin de de RIC sur le Frexit, qui peut même venir bien plus tard.

       
    • Ça sert a rien ? Vas y viens avec nous sur le terrain.

       
    • Très bonne analyse.
      Chez ER les avis sont d’un niveau excellent.
      MERCI ER pour ces avis accessible à tous et bien sur gratuit c’est votre force.
      Et grand bravo à notre PRÉSIDENT (Alain).

       
    • Merci de l’avoir écrit c’est bien la sortie de l’ue qui est fondamentale.

       
  • Un arbre reste vivant tant que la souche n’ est pas morte ! C’est un français de branche qui vous le dis...

     

    Répondre à ce message

  • Le RIC c’est pas mal mais si tous s’entendaient pour faire annuler la dette ce serait encore mieux.
    sans cela nous resteront des hommes à genoux.

     

    Répondre à ce message

    • Ben t’en fera un referendum.
      Pis tu demanderas à ce que la France fasse défaut.
      Mais après avoir récupérer le controle de l’instrument monétaire, ce que tu auras aussi demandé par référendum.
      Evidemment ca ne marchera pas.
      Le seul truc qui marchera, c’est de demander l’annulation unilatérale de toutes les dettes des Etats, et un nouveau systeme monetaire international. Un truc ressemblant au bancor ( a minima pour l’Europe).
      Les USA perdraient le privilège du dollar, mais annuleraient leur dette impayable en même temps (et sauveraient la face). Du coup, ca pourrait peut etre passer.

       
  • Cela va reprendre de l’ampleur en janvier car le monarque Macron 1er ne veut rien lâcher pour plaire à ses maitres de la finance alors ça va lui péter dans la gueule. Le mouvement s’essouffle , je ne pense pas.

     

    Répondre à ce message

  • Ces GJ sont sans doute les fantômes de ceux de la première semaine car, la propagande le ressasse à l’envie, il y en a de moins en moins pour ne pas dire plus du tout. Les ’’forces de l’ordre’’ (de fait, des nervis) tuent et emprisonnent des manifestants. Ministères et préfectures lâchent des commentaires qui seraient plus à leur place dans des safaris que lors d’événements de cet ampleur, qui réduisent à l’insignifiance les actes des uns et des autres. Un bon GJ est un GJ mort et c’est sans importance, ou en tout cas pas plus que ne l’étaient les morts de la Commune quand les Versaillais se sont derechef rués sur le pouvoir pour ne plus le lâcher depuis.

     

    Répondre à ce message

  • Bordeaux, hier après-midi, rue Sainte-Catherine, piétonne et commerçante. Sans raison aucune, les policiers ont soudain tirés des gaz lacrymogènes sur la foule qui n’étaient pas des GJ mais de simples passants et des familles, qui leur criaient : Arrêtez, il y a des enfants !
    Rien n’y a fait...

    Les commerçants ont accueillis la foule en panique dans leurs boutiques. L’instant d’avant, tout était calme. Aucun pétard non plus.

     

    Répondre à ce message

  • Tout à fait d’accord avec les Gilets jaunes. La finance nous domine et nous rend esclaves.
    Mais, S.V.P. ne démolissez pas le patrimoine commun, architectural et autres !!

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est que de la pierre et souvent ces monuments arrogants sont les symboles des victoires du mal . Moi je suis pour qu’on rase tout . Paris , on coupe tout ce qui dépasse 3m , mieux on coule une chape de béton après avoir déplacé les populations dans des camps de réinformation .
      Tous les bourges , bobos , culturo-mondains , journalistes , politiciens , artistes , banquiers , policiers (fallait choisir) , milliardaires , etc etc , on les mets dans les champs , au boulot , culture bio , écolo , non mécanique , a l’ancienne , ils pourront se bâtir des huttes en terre , grace aux migrants (et un savoir faire ancestral) qu’ils devront accueillir et nourrir a la force de leur travail .

       
  • Normal, c’est les provinciaux qui sont montés à Paris lors des actes précédents.
    Ils sont redescendu en province pour les fêtes et poursuivent le movement là-bas.
    Mais attention à la prochaine marée haute sur Paris. Le coeficient sera très élevé !
    Les parlementeurs boiront la tasse.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents