Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes : un Acte XV marqué par un rebond ?

L’acte 15 du 23 février aura l’objectif, pour les Gilets jaunes, de réveiller les troupes après un acte 14 moins mobilisateur. À Paris, cinq manifestations ont été déclarées selon la préfecture de police, dont deux partiront des traditionnels Champs-Élysées. Un rassemblement est également prévu place de la République dans l’après-midi.

 

Ailleurs en France, 3 000 personnes sont attendues à Clermont-Ferrand, entre 2 000 et 3 000 à Rennes, et des rassemblements sont prévus à Bordeaux, Lille ou Toulouse, comme chaque semaine. À Chambord, des Gilets jaunes ont appelé à pique-niquer devant le château, comme pied-de-nez au président qui y avait célébré ses 40 ans en 2017.

Pendant ce temps, Emmanuel Macron inaugurera le Salon de l’agriculture dans la matinée. Reste à savoir si des Gilets jaunes improviseront un rassemblement surprise au Parc des expositions, pour accueillir le chef de l’État.  

 

 

18h01

 

 

17h20

À Bordeaux, le cortège a emprunté la rue Sainte-Catherine, principale artère commerçante de la ville.

 

 

15h21

À Toulouse, la mobilisation des Gilets jaunes reste forte.

 

 

14h04

À Paris, les Gilets jaunes ont descendu l’avenue de l’Opéra, en direction du Louvre, pour obliquer rue de Rivoli.

 

 

13h07

Interviewé par RT France, Éric Drouet a expliqué pourquoi, selon lui, les Gilets jaunes devaient continuer à se mobiliser, trois mois après le début des manifestations les samedis. « Après 15 semaines on n’est toujours pas écoutés, c’est très grave », a-t-il déploré. « Il y a un mois de mars qui est annoncé très, très chargé », a-t-il estimé, attribuant la baisse du nombre de participants aux vacances scolaires.

 

 

12h01

Franck, blessé lors de l’Acte 13 des Gilets jaunes, confie à RT France que cela ne l’a pas dissuadé de venir aujourd’hui. « Les gens ont un peu peur des manifestations par rapport à ce qu’ils voient à la télé », estime-t-il, déplorant que cela impacte la mobilisation.

 

 

11h17

À Rouen, un train de marchandises qui passe à côté du cortège des Gilets Jaunes fait sonner son avertisseur pour les encourager, salué par la foule.

 

 

9h36

La mobilisation commence dans le centre-ville de Tarbes, en Occitanie.

 

 

08h25

Alors qu’Emmanuel Macron doit inaugurer le Salon de l’Agriculture à partir de 8h30, certains Gilets jaunes menacent de perturber sa visite.

 

 

Éric Drouet, l’une des figures les plus médiatiques des Gilets jaunes, a été vu devant l’entrée du Parc des expositions.

 

 

08h12

Sur l’Île de la Réunion, la mobilisation se poursuit, comme depuis le début du mouvement, sous le soleil.

 

 

Suivre l’Acte XV sur francais.rt.com

Des Gilets jaunes tenaces, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2149825

    On peut espérer un phénomène d’insurrection si les gilets jaunes tiennent jusqu’au ... printemps et on en est proche ! Primavera ! L’histoire nous apprend que les révolutions (sauf celle d’octobre, mais il s’agissait d’une petite bande de mafieux sanglants), aiment les saisons printanières et estivales. Normal. L’hivers est plutôt la saison des coups d’état (18 brumaire, 2 décembre). Saluons et félicitons les courageux français ET leurs leaders (Ludowski, Drouet, etc. qui ont manifesté tout de même dans le vent, la pluie, la brume et la neige, du 17 novembre à aujourd’hui.

    Maintenant, les familles pourront venir picniquer sur les champs Elysées tous les samedis.

    Mais il faut des chefs ou plus exactement, UN chef, car ce qui caractérise le CHEF, c’est qu’il n’y en a qu’un. Il faut donc réunir une amphictyonie des GJ pour désigner UN chef. UN chef. Car c’est la crise et dans les crises, on a pas le temps. La démocratie et la délibération seront pour plus tard.

     

  • #2149849

    il va être sanctionné la conducteur du train ! licencié ? condamné à 3 ans de prisonpour "incitation à la violence" ou pour "injure à la république" ?

     

    • #2149891

      Non, pour "antisémitisme".

      En fait, ils ont inventé ce mot pour économiser de l’encre sur les procès-verbaux et accélérer les jugements. Maintenant ils n’ont plus besoin de sortir 50 chefs d’accusation pour diaboliser les dissidents.


    • #2150158

      La SNCF Fret de nouveau complice de l’écho des heures les plus sombres de l’histoire.


  • #2149885

    Le fameux commissaire divisionnaire qui parle à Drouet sur la photo. Il est toujours là le bougre.

     

    • #2149978

      Nous l’avons remarqué également avec son teint couperosé.
      Sauf à atteindre bientôt l’âge de la retraite, cette baderne sera maintenu à son poste aussi longtemps que possible, pour sa servilité notoire à l’égard du système.


  • #2149894

    Drouet devrait prendre des leçons auprés de Isadora Duncan pour interpeller Macron ! Car sorti de ses lives, que fait ce garçon ?

     

  • #2149910
    le 23/02/2019 par crachetonvenin2
    Gilets jaunes : un Acte XV marqué par un rebond ?

    Qui protège qui ? Dans les manifestations avec ces mines policières pas si rassurées que ça qui escortent des gens pourtant paisibles car clairs dans leur démarche.
    La police ? A t elle les moyens en France voire ailleurs de contrer ou mieux cadrer un mouvement populaire de cette envergure avec un chef qui n’est absolument pas capable de faire une synthèse de ce qui se passe en France ?
    Est il dangereux en tant que fonctionnaire d’être commandé par un président qui est très peu clair dans ses interventions ?


  • #2149994

    Bonjour à tous . J en reviens .Il y avait beaucoup de monde . Le cortège s etandait de l étoile au rond point des champs Élysées. D après BFM mobilisation en baisse .

     

    • #2150033

      D’après BFMWC : 4000 personnes à Paris, 11 000 sur toute la France.

      Moi je dirais plutôt 100 000 rien qu’à Paris, car au tout début en bas des Champs, quand les GJ s’arrêtent pour attendre les autres, on voit bien que c’est noir de monde jusqu’en haut à l’Étoile.
      Je vois pas comment on peut affirmer "4000" sans être ridicule.

      À part çà, à l’arrivée, comme toujours, à 17h pile : le blacbloc attaque les poulets qui ripostent. Et voilà terminé.
      Ils ont bien cassé l’ambiance. À croire qu’ils n’aiment pas le zouk.

      Samedi prochain 2 mars, il devrait y avoir en plus les Forains !


  • Vive la France et de tout mon cœur je t’aime !


  • #2150085
    le 23/02/2019 par Zemmour, naulleau, polony, onfray, manque plus que Soral donc (...)
    Gilets jaunes : un Acte XV marqué par un rebond ?

    À bien y réfléchir c’est marrant que le Drouet ne porte pas de Gilet jaune.
    Personne ne l’a dit.
    Il était habillé comme un jeune issu des quartiers populaires.
    J’étais le premier à dire que ce type a trahi les Gilets jaune car c’est un signe voir un message fort .
    C’est comme si il disait je ne suis plus avec vous, j’ai eu ce que je voulais.

     

    • #2150216

      Le pire étant qu’il a demandé aux GJ de ne pas aller au salon de l’agriculture, et lui y est allé. Comportement louche car incohérent.


    • #2151911

      Drouet est contre le fait de porter le GJ, il l’a souligné dans une vidéo. Selon lui on devrait tous enlever les gilets qui sont un "marqueur" de toutes sortes de préjugés et venir habillé comme on veut pour montrer que nous sommes simplement des civils, le peuple quoi.

      Par ailleurs j’ai discuté avec un policier qui m’a dit que l’absence des GJ au salon de l’agriculture était regrettable. "On aurait bien aimé vous voir là bas" m’a-t-il dit. Ajoutant par ailleurs que notre cause est légitime.


  • #2150086

    Mais comment les gens peuvent penser à partir en vacance dans un moment pareil ? Michel Drac a raison, ils ne sortiront dans la rue en masse que quand leur frigos seront vides. La mobilisation commence à tourner en rond aussi, non mais allô quoi ! qu’est-ce qu’ils attendent pour prendre d’assaut les institutions ? y a plus rien à discuter, un Gilet Jaune vient encore de se prendre un tir de LBD en plein visage, entre le président et le peuple le divorce est consommé et les manifestations déclarés c’est justement ce qu’il ne faut pas faire.

     

    • #2150202

      Comme l’analyse si bien Michel Drac, les français sont divisés en trois tiers : ceux qui s’en sortent bien avec l’euro, l’UE, et ne veulent rien changer ; ceux qui ne s’en sortent pas et veulent couper les ponts ; enfin ceux qui veulent le beurre et l’argent du beurre, c’est à dire s’en sortir avec l’euro et l’UE. Un tiers contre deux tiers, c’est donc râpé pour l’instant. Rendez-vous quand le tiers de doux rêveurs aura faim.


    • #2150292
      le 24/02/2019 par Le savoir est une arme.
      Gilets jaunes : un Acte XV marqué par un rebond ?

      Oui finalement ça rejoint un peu l’analyse d’Alain certains sont gagnants et d’autres perdants avec le systme.


  • #2150115

    Petite interrogation,
    Allons nous suivre comme des moutons des parcours qui épuisent les foules pour qu’elles rentrent dès 19h ? Au lieu de reprendre tous les champs Élysées comme avant ? De marquer les esprits aux yeux du monde entier de manière symbolique

    Et les gens dit " d’ultra droite, complotiste, anti système veritable " ne viennent plus dans les manifs ?

    J’ai l’impression que le mouvement part dans une drôle de direction


  • #2150117

    " Mobilisation EN HAUSSE " même BFMerde en convient . 46 000 contre 41 000 samedi dernier .


  • #2150156

    C’est nouveau cette marque jaune fluo sur les casques des policiers (début première vidéo), non ???

     

    • #2150212

      Jaune fluo, derrière les caques ce sont les CRS, les bandes bleues, des compagnies de la Sécurité publique. Les Gendarmes mobiles quant à eux ont des casques bleu roi, avec une grenade de face, sans bandes à l’arrière.
      Quant aux Bac,ou présumées telles, (unités sans doute possible de mercenaires, ou milices, au service de l’oligarchie genre LDJ ou autres), elles ont des équipements de bric et de broc, et ont plus des comportements de voyous, notamment par la grossièreté, et les violences illégales de certains de leurs membres, que de policiers hiérarchisés, et bien encadrés comme les CRS et le gendarmes, ces derniers n’étant pas exempt de critiques également, pour certaines actions illégales, sur lesquelles Castaner ferme pieusement les yeux..


    • #2150233

      @ Centurion,
      Ah ça, pour en fermer des yeux : jusqu’à en crever... même !


    • #2150241

      En bref, "Dieu reconnaîtra les siens !"
      Amen !


    • #2150929

      Merci Centurion, j’ignorais complètement cette nomenclature.

      Ironie du sort que le jaune fluo soit le repère des CRS !


  • #2150240
    le 24/02/2019 par François Desvignes
    Gilets jaunes : un Acte XV marqué par un rebond ?

    Il y a un fait capital qui est survenu lors de ce XV ième samedi :

    Le drapeau européen a été brûlé en place publique.

    C’est la première fois, et ce n’est qu’un drapeau.

    Mais si la Politique c’ est d’abord l’acte symbolique, cet acte pourtant isolé fait faire un saut qualificatif aux GJ :

    - Avant, ils sont dans la manifestation,
    - Après dans l’insurrection.

    - Avant, ils brandissent le drapeau national et chantent la marseillaise, qu’ils partagent avec le pouvoir.
    - Après, ils brûlent les symboles du pouvoir et se réinventent les leurs (nous aurons bientôt nos hymnes et nos drapeaux)

    - Avant, les revendications sont "dans l’arc républicain" (moins d’impôts, plus de justice sociale, plus de représentativité des élus)
    - Après les revendications sont "hors l’arc républicain" ( réforme CONSTITUTIONNELLE, RIC, dégagisme de la classe politico mediatique)

    - Avant, la république c’est la France
    - Après la France c’est l’antirépublique

    - Avant, on les tolère et le programme c’est de les amender et de les bonifier.
    - Après, on les hait et le programme c’est de les éliminer, de les détruire.

    C’est pas du tout pareil.

    PS :

    Est-ce que vous pensez que de Melenchon à MLP, ils ont compris ce glissement et noté ce basculement ?

    Parce que si votre réponse c’est non, alors ceux qui croient nous représenter sont des morts en sursis.

    La myopie et l’arrogance de la classe mediatico politique les met gravement en danger.

    Vous en voulez une preuve irréfutable ?

    La voici :

    " On ne va ni pleurer ni mourir s’ils meurent, n’est-ce pas ?
    Ce serait plutôt l’inverse.
    Donc, quand les GJ vont décider, qu’ils respireront mieux quand ils seront morts, ...dans les 3 minutes qui suivront, ils seront morts !"

    C’est à cause du nombre : 3000 gouvernent la France et 65 000 000 de Français les haïssent.


  • #2150252

    Notre mouvement, GJ, n’est pas assez construit ni nourri ni énervé pour écraser le pouvoir profond.
    Néanmoins on a posé les bases d’une révolution qui pourrait contrecarrer celle de 1789, à savoir celle de 100 connards qui dans l’ombre se sont servis du peuple affamé pour virer le patriote en chef et ainsi se repaitre du "blé" volé. Rien a vraiment changé depuis. A ceux qui identifient macron à un monarque, on répondra que c’est plutôt une pompadour.
    Pour les manifs citadines à venir je suggérerai d’imposer un style nouveau, sachant qu’on a au bas mot 90% - voire six millions- de gens honnêtes et respectueux de ce qui est digne de l’être, on pourrait simplement donner comme mot d’ordre aux GJ de ne tolérer aucun casseur, aucun agresseur de flic ou de vitrine, et même, et surtout, de choper les milices d’état fascistes, les antifascistes et autre racaille, de les menoter, et de les traîner aux pied des robocops. Ainsi les forces de l’ordre devront faire un vrai choix. Si rien ne se passe une violence contre les institutions serait aux yeux d’un public lobotomisé plus facilement acceptable et puis légitime. Je n’ai aucun doute pour les gendarmes qui sont des militaires. Pour les flics je ne sais pas. Pour la bac ça va être compliqué..
    Pour les paysans et autres rond pointeur... Il ne faut rien changer. On a la bonne attitude depuis Charlemagne, ne changeons rien, mais si ceux de la ville déconnent trop, comme toujours, on demandera un meilleur décideur. Et probablement ont se fera un peu baiser. Mais nous les paysans on a toujours accepté une certaine domination tant qu’en retour on est protégés et considérés. ET REPUS !!
    D’ailleurs heureusement que macron à été bienveillant envers les chasseurs. Et heureusement que ces derniers, malgré tout ce qu’en dit la presse, sont des gens sages qui ne se servent de leurs armes que pour tuer des animaux qu’ils mangent. Essayez de calculer le nombre d’armes que possèdent les ruraux/hab. C’est plus que le taux de natalité...


  • Il y a de quoi repartir de plus belle. Le régime ne lâche rien et joue les provocations :
    - foutage de gueule avec le grand débat
    - prix en hausse des aliments
    - carburant en hausse
    - milliers d estropiés
    - dizaines d’yeux crevés
    - insultes permanentes du pouvoir (antisémites, casseurs, fachistes, extremdroite, etc...)
    A croire qu’ils veulent sciemment pourrir la situation pour tester la résistance du peuple et mettre en place des lois toujours plus répressives. Ce pays est un laboratoire des futures dictatures mondialistes .


  • #2150870

    Cela sent surtout la fin du mouvement.
    ,ont ils intégrés qu’ils auraient toujours une vie de m.. ? .. Et que pour leurs gosses ce sera pire retour à l’esclavage pas dans les usines pour leur bonheur elles sont en Asie chez les jaunes aux mains de pouvoirs démocratique..


Commentaires suivants