Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Guerre des sexes au Canada : les "Incels", produits du féminisme ?

Sur des forums, des internautes « involontairement célibataires », principalement des hommes, expriment leur haine des femmes.

 

(Si la vidéo ne s’affiche pas correctement, la visionner ici)

 

« La rébellion des Incels a déjà commencé. On va renverser tous les "Chads" et "Stacys". » Ces phrases ont été postées sur le compte Facebook d’Alek Minassian, l’auteur supposé de l’attaque à la voiture-bélier qui a fait dix morts à Toronto (Canada) lundi 23 avril, quelques heures avant le drame.

Les Incels ? Sur Internet, ils sont plusieurs dizaines de milliers à avoir rejoint ces groupes, dont le nom est la contraction de l’expression « involuntary celibate » (« célibataire involontaire »). Dans la très grande majorité des cas, il s’agit d’hommes, hétérosexuels, âgés de 18 ans à 35 ans, selon leurs témoignages. Ce qui les rassemble : tenir les femmes pour uniques responsables de leur célibat durable.

Particulièrement actifs en ligne, ils se retrouvent principalement sur le site Incels.me, interdit aux femmes et qui compte plus de cinq mille membres, mais aussi sur des groupes de la messagerie Discord et sur le forum 4chan – notamment sur l’espace de discussion /r9k/, où des milliers de conversations sont ouvertes chaque jour.

Si les femmes ne s’engagent pas dans une relation avec eux, c’est uniquement, argumentent les Incels, parce qu’elles sont « diaboliques ». Les posts trouvés sur Internet les qualifient volontiers de « menteuses pathologiques », de « salopes (…) incapables d’aimer ». « [Elles] prennent plaisir à malmener, à moquer ou à humilier des hommes dès qu’elles le peuvent », résume un internaute.

Celles qui sont la plupart du temps désignées par l’expression « femoid » (contraction de « femmes » et « humanoïdes », visant à les déshumaniser) n’accepteraient d’avoir des relations qu’avec un seul type d’hommes : les « Chads ». Il s’agit de jeunes hommes populaires, charmants, à l’aise avec les femmes, et surtout, ayant une vie sexuelle ou amoureuse bien remplie. Les Incels les méprisent presque tout autant qu’ils les envient. Les femmes en couple sont, quant à elles, surnommées des « Stacys ».

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

À revoir : Alain Soral décrypte l’arnaque du féminisme

 

Alain Soral : « Le salaud est l’homme préféré des femmes »

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Tout sur le sujet, des ouvrages indispensables chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Incels", "chads", "MGTOW" ... What else ?

    Du pur délire.
    Merci les années 60.


  • "Haine" contre les "Chads" et les "stacys" c’est la société des shadocks qui est décrite ?

     

  • Soral était un "Chad" ?


  • J’ai entendu parler de ça hier sur le dernier podcast de Techcafé (ici=> https://techcafe.fr/), j’en croyais pas mes oreilles....

    Ah ouais quand même ... la vache ça part vraiment en vrille de partout, ça "promet".

    Bon bah au moins ça confirme mon impression sur Techcafé, même si ça suinte le gauchisme dans les analyses (pour résumer et être diplomate), factuellement c’est super intéressant car leurs infos sont pertinentes et fourmillent de détails.
    Faut juste s’arrêter aux conclusions pour se faire les siennes ^_^

    D’ailleurs ça mériterait un petit relayage d’ER pour voir leur réaction, on sera fixé car c’est THE test qui trompe pas jusqu’à présent (lol).


  • C’est pas totalement con comme "concept"...
    Dans ce milieu hyper concurrentiel on a un mec sur dix qui prend neuf femmes sur dix. C’est de la faute des hommes d’avoir créer un monde hyper concurrentiel libéral libertaire et c’est de la faute des femmes de se laisser happer par cette vision du monde et de n’être finalement intéréssées que par des "Chads", c’est presque plus fort qu’elles. L’homme est il aussi séléctif qu’une femme ? Y a sans doute pas mal de réserves à mettre mais le plus important à retenir c’est une frustration face à un dilemme purement bestial. Il est question de survie. La reproduction de l’espèce dans une espèce pour laquelle une partie non négligeable de la population a peur de ne pas pouvoir suivre les conditions qu’impose son environnement, qu’impose sa propre espèce. C’est risible ! Avant il y avait des femmes mais fallait éviter les bombes, les balles, les flêches et les coups d’épées... Maintenant y a plus trop de coups d’épées mais ya plus de femme non plus. La nouvelle arme c’est l’arme de séduction massive des hommes les plus "doués"... Le un sur dix. Si t’es pas riche et que t’es même pas trop charmant, tu bosses et tu crèves.

     

    • Réveillez-vous, ça a toujours existé.
      Vous découvrez le monde ?
      Il vaut mieux être beau et riche que pauvre et laid, ça marche pareil pour les femmes.
      C’est innouï de devoir expliquer des choses aussi élémentaires.
      Les "boudins" pauvres se maquent avec de l’immigré pas trop regardant sur la qualité, vous aurez votre chance quand le regroupement familial intensif rapatriera les boudins du tiers monde. D’ailleurs c’est déjà le cas, combien d’immigrées avec des nazes autochtones. Les motivations des demandeurs d’asile, d’intégration, d’embourgeoisement rencontrent les laissés/ laissées pour compte nationaux.
      C’est le thème du sketch de Dieudonné sur la rencontre entre vieux potes et la photo de classe.


  • Tout être humain à une sexualité, seul ou avec partenaire, il s’agit plutôt d’un sentiment de rejet affectif, amoureux, qui peut faire encore plus de mal pour les plus fragiles et engendrer une colère....Je vois bcp de belles filles avec des mecs loin d’être beaux et sportifs et inversement, le physique n’est pas le seul critère dans la durée d’une relation, cela va bien au-delà.

    Moi je fais le choix de rester célibataire et sans enfants parce que je n’aurai pas la patience ; les couples que je connais, c’est un combat journalier au bout de quelques années pour faire perdurer le couple, je les admire.

    En 2018, avec les moyens à disposition, tout un chacun peut trouver un partenaire sexuel, il suffit parfois de revoir ses exigences à la baisse.

     

    • « partenaire sexuel » ? Donc vous concevez le monde comme une immense partouze ?

      Vous n’êtes pas croyant, c’est çà le problème - et tout est fait pour que vous ne le soyez pas !

      Y’a que deux options dans ce monde :
      - soit vous vous tournez vers le Christ, vers Dieu (et comprendre ce que çà implique) ;
      - soit vous plongez dans la consommation... dans les bras de Satan.

      Le « partenaire sexuel » est un humain qui se veut être réduit à l’état d’objet...

      Soit vous êtes sur Terre pour accomplir ce que Dieu attend de vous, soit vous êtes simplement ici pour consommer. Votre fin ne sera pas la même.


    • Coup d’projo,

      Si je suis croyant, je devrais plutôt dire partenaire amoureux, méa culpa. Moi je n’ai pas trouvé de réciprocité dans le sentiment amoureux et pourtant j’y crois...Mais l’argent et la situation sociale font le tri.


  • Je rie d’affliction et de tristesse en voyant le dissensus imposé au public par deux factions aliénées que sont les fameux "Incels" (mais on pourrait également parler des Mgtow) et l’engeance journalistique.
    Bien évidemment, la défiance à l’égard des femmes est une haine "abominable" (sic Appoline de Mallerme) - rien que ça - tout droit sortie - là encore - des profondeurs nauséabondes du magma vaseux des catacombes infernales. Le féminisme a encore beau jeu puisque : "regardez ! La haine à l’égard des femmes ! Sensibilisons toujours plus sur cette cause (supra)nationale !"

    Quant aux incels, il y a de quoi être triste pour eux. Atteindre un tel niveau de narcissisme et d’égocentrisme rivant à l’inconscience sur la question des relations aux femmes (qui leur seraient automatiquement dues) n’est que le produit fâcheux de gens répondant au phénomène des "hétéros binaires de base" (comme on dit dans le jargon) incapables de se projeter dans la mentalité et la psyché féminine, espérant retrouver leur mère à chaque coin de rue, et dédaignant de se grandir, de s’améliorer, de s’apprécier humainement pour mériter le contact à l’altérité. Ils se sont arrêtés en cours de route, ont renoncé à leur devenir et consacrent un intérêt démesuré pour ce qui ne leur correspond pas, pour un objet disproportionné par rapport à leur force inhérente, intérieure et ontologique.
    A quoi bon désirer les femmes si on n’est rien soi-même ?
    Leurs injures à la réalité continuent, quant à elles, de croître puisqu’ils ont décidé de rester entre eux et de se complaire dans leur rancoeur vindicative et stérile ; soit le meilleur moyen de ne jamais comprendre les femmes, et, surtout, de les inviter - elles - à nous comprendre, à voir les aberrations du monde et à se remettre en question.

    Tout cela est fort dommage et encastre toujours plus ces hommes dans le mur de leur condition de spectateurs impuissants, condamnés à contempler dans la bile un univers qu’ils ne peuvent rencontrer et auquel ils aspirent pourtant, devenant ainsi les dessous techniques de l’estrade du spectacle.

    Dans le monde de la facticité et du superficiel, le célibat devrait presque être une fierté, fruit de l’indépendance et de la singularité. Mais chez ces avortons, il est le rejeton de la faiblesse.

     

    • C’est cette même faiblesse qui va écraser des gens en 4x4... Dénigrer le problème et renvoyer des gens à leur faiblesse voilà ce qui est le plus stérile et même dangereux. Vous avez tout à fait raison dans vos propos mais ça ne fait pas disparaître ces pauvres gars que je comprend tout à fait. Frustrés, dans le virtuel et incultes, ayant observé et expérimenté les relations humaines pour la plupart au travers d’un écran, démunis face à la réalité.
      Surtout qu’ils n’ont pas tord. Pour certains le monde est un moule complexe dans lequel il faut absolument couler... Et souvent on y arrive pas et on ne sait pas même pas être simplement soi même parce qu’on apprend pas ça à l’école ni à la maison. C’est ce qui peut faire péter un câble à quelqu’un. Au contraire la plupart des pères apprennent à leur fils de bien travailler à l’école, de bien se tenir là où le dur marché du travail leur a eux même apprit à se tenir. C’est la culture du faible accompagnée du méprit tel que celui dont vous avez fait preuve dans votre message. C’est exactement ça qui amène un gars à flinguer tout ce qui bouge avant de se faire exploser le cerveau.


    • Vous expliquez très bien le problème de ce que j’appelle les hommes-enfants. Ils tiennent absolument à défendre une vision du monde mythologique dans lequel les femmes sont comme maman.

      Un fils n’a rien à faire pour susciter l’intérêt de sa mère ; elle sera toujours là pour le défendre et trouver qu’il est fantastique, quoiqu’il fasse. Mais si ce dernier ne comprend pas que l’intérêt des autres femmes se mérite, se conquiert, alors il ne pourra devenir un homme épanoui, c’est à dire réconcilié avec lui-même, les femmes et le monde.

      "Le type qui pense que les femmes sont comme sa mère, celui-là il ne baisera jamais." AS



    • Dans le monde de la facticité et du superficiel, le célibat devrait presque être une fierté, fruit de l’indépendance et de la singularité. Mais chez ces avortons, il est le rejeton de la faiblesse.



      Macron dit la même chose des chômeurs : si vous n’avez pas de travail et pas d’argent (et donc pas d’avenir) : ce n’est QUE de votre faute ... Les délocalisation, la désindustrialisation, le totalitarisme administratif qui t’empêche de créer ta propre entreprise et la sur-fiscalisation qui te fait cracher du sang si tu oses gagner une tête d’épingle par tes propres moyens : tout ça n’y est pour rien, le problème ne vient que de toi et de toi seul et si tu es chômage, tu ne peux que t’en prendre à toi même, salaud de pauvre, va !


  • Ces gars-là n’ont qu’à observer quelques vielles marâtres bousculant verbalement leurs conjoint et ses enfants pour comprendre ce qui les attend. Au lieu de courir la pétasse aux milliers de vues sur les réseaux et qui n’ont donc - croient-elles - pas besoin de la leur, qu’ils se trouvent une petite belette tranquille de leur niveau ou qu’ils traînent sur d’autres réseaux dont les donzelles, contractuelles, exigent le sonnant et trébuchant dès l’instant présent, sans se préoccuper des apparences.
    C’est pour ceux qui ne savent lever les quelques bombes anatomiques qui peuplent leurs fantasmes, la rare issue, en attendant qu’eux aussi redescendent sur terre.
    Ce qu’il faut être crétin pour kiffer les connasses.

     

    • +1
      La bombasse, elle se baise, mais il faut surtout pas espérer du long terme avec. En plus, elle coute cher...
      L’homme a déjà la pulsion de mort en lui, pas besoin qu’une femme fatale vienne en rajouter une couche.
      Pour le long terme, mieux vaut la belette, comme tu dis.


  • Le monde en 2018. Le progrès. Merci. Vivement un nouveau déluge, ou l’apocalypse de Saint Jean pourquoi pas ? Il n’y a plus aucun espoir. Y en a-t-il déjà eu un par ailleurs ? Certainement pas en plein Kali Yuga.

     

    • C’est pas nouveau, les gens qui trouvent pas un mari ou une epouse.

      Fut un temps on envoyait les filles non mariées au couvent, ou elles se mariaient avec Jésus. D’autres devenaient des filles de joie.

      Quand aux hommes non mariés, car ils n’étaient pas l’ainé de la couvée, eh bien ils partaient a l’aventure, devenaient marins, marchands, soldats, etc...

      Ceux qui se mariaient avait donc pour devoir nataliste d’avoir une famille nombreuse.

      Ce qui est nouveau, c’est la chouinade par Internet sur les "réseaux (in)sociaux"


    • Ok, sauf que :
      - le contrat était clair dès le départ.
      - l’éducation des hommes faisait en sorte de ne pas les bercer d’illusions. Et pour ceux qui ne pouvaient pas suivre, il y avait le monastère, et les putes pour les autres. Cela résout déjà une partie du problème.
      - les femmes ne choisissaient pas. Et enlever le choix aux femmes, c’est résoudre une autre partie du problème.


  • Ce mouvement s’appelait autrefois le TFL (true forced loneliness)


  • " Les femmes sont des chattes qui n’aiment que le luxe et la tiédeur " (Céline) . Les "Incels" sont des gens qui n’ont pas de "situâââtion", et pas d’argent à dépenser avec de belles filles qui recherchent le fric et la sécurité .


  • Conclusion de la journaliste : "ABOMINABLE"

    Ben non c’est aussi ça la société moderne. Une concurrence exacerbée des mâles sur fond de cocufication généralisée (Il y a d’ailleurs beaucoup plus d’hommes sur ce marché que de femmes). Le moche, le pas beau, est en train de se révolter car même la pas belle ne veut plus de lui tellement elle est courtisée aussi.


  • Vivement le célibat du guerrier bien senti......


  • Le gauchisme et le féminisme visent à nier les lois de la sélection naturelle au nom de l’égalitarisme.

    Ces jeunes hommes ont grandi avec l’idée qu’on etait « tous égaux ». Et ils découvrent que non, on n’est pas tous égaux, qu’il y a des beaux, des moches, des grands, des petits, des athlètes nés, des geeks à lunettes.

    Et ils découvrent qu’en dépit du baratin féministe, il n’y a pas plus inégalitaire que les femmes. Que Chad le champion de football musclé et bronzé baise plein de Stacy, et il se tape même la Stacy qui se dit intello et féministe.

    Et Jean-Binoclar se contente du triptyque Jeux Vidéo / Porno / Branlette.

    Soral et Houellebecq avaient décrit tout ça dans les années 90.


  • De plus en plus souvent quand on fait la connaissance d’une gonzesse elle nous demande au bout de 10 minutes si on paie l’ISF, aujourd’hui l’IFI... De quoi décourager le plus ardent des queutards . Il faudrait leur mentir mais comment ensuite "assurer" ? " Les mensonges sont la monnaie du pauvre " (Céline) .


  • De toute évidence, puisque le féminisme (moderne, s’entend) se nourrit précisément de la guerre des sexes.... et l’arrivée des nanas sur le marché du travail a encore compliqué les choses ;
    ....II n’y avait pas ce malaise du côté des hommes il y à disons 50 ans ;


  • Les Incels sont des pauvres ou des radins, deux catégories que les femmes exècrent .


  • "Nous, les jeunes musulmans Sénégalais, nous nous amusons avec les Dakaroises mais nous ne les épousons jamais.

    Nous marions toujours des musulmanes qui ont reçu une bonne éducation et qui ont une bonne réputation : des villageoises vierges, soumises à Dieu et à leur futur mari."

    Conséquence : Au Sénégal, ce sont les femmes aux moeurs légères qui pètent les plombs.

    http://www.seneweb.com/news/Societe...


  • ENFIN !
    J’ai retrouvé a quoi me faisait penser "les stacys", c’est un film d’horreur japonnais :

    "Stacy - attack of the schoolgirl zombies (japon, 2001)" de Naoyuki Tomomatsu
    http://www.sfmag.net/spip.php?artic...

    Dans ce film comique/gore a la "Braindead", les "stacy" sont les jeunes femmes qui, une fois atteint leurs 17 ans, se retrouvent dans un état d’intense bonheur, puis meurent et se transforment en zombies.

    Comique ou acerbe ?
    On pourrait voir dans cette oeuvre "au 10ème degré" une anamorphose critique de la jeunesse féminine qui, découvrant dans leur épanouissement un potentiel de "mangeuses d’hommes", sont perçues comme laides et dangereuses à l’humanité.
    Et aussi une approche critique du sentiment de liberté, symbolisé par l’intense bonheur, conféré par le privilège féminin dans le rapport homme/femme, entrainant une réponse violente de la gente masculine, exacerbée dans le film par la formation des brigades "romero"... jusqu’à l’instant critique de fin où l’on découvre qu’au final, sous l’horreur et la violence, c’est bien l’amour qui, indompté (libéré à l’extrême), est responsable de toutes ces horreurs...

    Enfin c’est de cette manière que je l’interprète :o


  • Même si tu es jeune et beau, si tu n’as pas de fric tu n’intéresses pas les gonzesses, même pas les moches !

     

  • Tiens donc ?!... La pétasse grégaire hypergame occidentale contemporaine, s’étonne que les hommes occidentaux la méprisent de plus en plus et lui préfèrent toujours d’avantage des femmes d’Asie ou d’Europe de l’Est ayant reçu une éducation traditionnelle et vomissant le féminisme.

    Quelle surprise... On ne s’en serait jamais douté.

    L’auteure de cet article a découvert l’eau tiède.

     

    • @ talion
      Femmes d’Asie ou de l’est, surtout économiquement faibles.
      Vous rêvez éveillés.
      Demandez-vous un instant, honnêtement, ce qui les intéresse en vous.
      Cessez de fantasmer.


    • @Min : Je crois que c’est vous qui vous bercez d’illusions si vous pensez que les femmes occidentales sont moins vénales que les autres... C’est même tout le contraire.

      La paille et la poutre...

      Dans certaines cultures le divorce et l’avortement sont très très trèèèèèèèès mal perçus... Pour la pétasse de base occidentale par contre c’est désormais tout à fait bénin, voire même la norme.

      Le choix est vite vu.


  • On a affaire à un club de loosers carabinés.Des perdants de classe olympique. Ce type semble avoir le même profil qu’Alexandre Bissonette, le tueur de la grande Mosquée de Québec.

    Les débats juridiques nous ont appris plusieurs choses sur Bissonette et ses motivations. Au fil des vidéos des interrogatoires, on découvre un garçon chétif et petit qui a la voix à la fois éteinte et fluette. Son visage est peu avantageux et physiquement dans son ensemble, ce garçon ne dégage aucune virilité. Il fut victime de moqueries tout au long de son parcours scolaire. Bref, c’est quelqu’un qui a accumulé les frustrations.

    On a aussi appris qu’un mois avant la tuerie de la mosquée, il avait voulu faire un massacre dans un centre commercial très achalandé. Il s’était rendu dans le stationnement avec ses armes et des centaines de munitions, mais avait abandonné l’idée. Il dira lui-même qu’il a choisi la Mosquée parce que "c’était souvent dans les nouvelles". Autrement dit, ce type était frustré contre la société en général et sa cible aurait pu être n’importe quoi pourvu que cela fasse du "buzz" médiatique. Il voulait faire un coup d’éclat et passer à l’histoire comme ses idoles, d’autres tueurs de masses américains.

    L’Arménien de Toronto semble avoir le même profil. Un ex-camarade de classe a confirmé qu’il était victime de railleries et qu’il était dysfonctionnel en plus d’avoir des comportements erratiques.

    Ces perdants devraient se demander pourquoi des petits politiciens laids comme des Hobbits réussissent à marier des mannequins chanteuses. La question est de savoir pourquoi le pouvoir et l’argent sont les plus puissants aphrodisiaques jamais créés. L’ennemi c’est le système néo-libéral capitaliste et le consumérisme effréné n’est qu’un de ces symptômes. Et puisque cet ennemi n’a pas de visage, selon Françaois Hollande, on ne peut pas le tuer avec un camion-bélier.

     

  • #1952888

    Donc si t’es en couple c’est pas bien, et si tu sors avec un mec bien c’est pas bien non plus.

    Femme, il ne te reste que le petit gros à lunettes, vicelard, et amateur par ailleurs de pains au chocolat...
    La boucle est bouclée.

     

    • M’intéressant à " la vie des bêtes " , je viens de lire un essai de Philippe
      de Vulpillières " l’homme tue et la femme rend fou " point de vue d’un franc-tireur
      catholique comme il se nomme qui me laisse songeur...
      Moi-même ne croyant plus à rien sinon qu’ici bas tout est faux,il me faut quand même
      reconnaitre que le " faux " a des vertus....( soyons pratiques, Paris vaut bien une messe ) .
      Je médite...


    • @papy
      Très bon livre celui de De Vulpillière.
      Cet article est l’illustration parfaite de son titre, en particulier "la femme rend fou".
      Au gouvernement, à l’assemblée et à la télé on en a des exemples tous les jours. Ce monde est vraiment devenu dingue. Heureusement qu’il y a encore des femmes comme Virginie Vota.


    • #1953061

      Merci papy, mais il doit être aussi catholique que moi, et en plus j’ai déjà lu Soral et Weininger, çà me suffit - autant choisir le meilleur !


    • J’ai bien aimé De Vulpillière. Sa thèse croisée (Bible, Clouscard, Muray, Girard, Tiqqun) est riche et explique bien des choses avec quelques concepts très pertinents (boussole morale/boussole physique par exemple). Un bon complément métaphysique et spirituel à Soral et Weninger justement.


  • L’article est très exagéré ! On peut tout à fait se trouver une copine à condition d’être réaliste et d’avoir deux choses : ou bien de l’argent, où bien la faculté à dégager des émotions ( les femmes adorent ça ). Mais le vrai défi est GARDER une femme 20 ans ou plus, alors que beaucoup de couples partent en sucette au bout de quelques années...

     

  • Oui SAUF que le mec n’était apparemment pas un Incel :

    https://incels.me/threads/aleak-was...


  • La source d’inspiration de ce gars a été Eliott Rodgers et les TFL. Cette frustration lorsqu’elle n’est pas articulée pousse au meurtre tel que Houellebecq l’avait théorisé dans "Extension du domaine de la lutte" en 1994, dans la scène de la plage des sables d’Olonnes.


  • J’ai 38 piges, jsuis au chômage (ça veut pas dire totalement fauché,inculte et sans les codes), d’origine étrangère, j’habite en banlieue... et je chope assez aisément de la bourgeoise parisienne trentenaire surtout (parfois dans la vingtaine et parfois la quarantaine) qui traine au Fumoir, à Place des Vosges, Rue de Turenne, au Kong autrefois, ou dans les cafés resto de la chaîne Coste...

    Et le pire sans mentir sur mes finances... aucune femme ne m’a jamais reproché cela et elles se font un plaisir de participer aux frais de sortie, voyage et week end quand vous savez le leur faire comprendre...

    Donc non la plupart des femmes ne sortent pas qu’avec des riches... c’est plus socio culturellement que ça se joue... c’est plus subtil.

     

    • Exactement : faut pas confondre des idées portées à l’absolu pour pouvoir être comprises dans les bouquins, et une réalité comme vous dites plus subtile, heureusement. Faut lire ET baiser. Ne pas faire que lire, pour pas finir vieil universitaire à collectionner les Playboys (par exemple).


    • Ne vous êtes-vous jamais demandé que la femme française de "base" a été conditionné à "aimer" l’homme de tribu étrangère ?
      M’enfin bref...


    • Non du tout. Il y a plein de parisiens blancs qui chopent.
      M’enfin faut arrêter de penser qu’à ça. Moi même aujourd’hui je fais l’éloge de la chasteté et du mariage.
      Sur ce ...


    • Évidemment on ne va pas vous aimer pour ce genre de commentaire. Les hommes aiment à penser qu’il faut être absolument riche et puissant pour séduire car ça leur fait une bonne excuse pour leurs échecs.


    • Le système de destruction du peuple Fronçais et son fer de lance gauchiasse, qui prônent la baise comme comportement hygiénique, le métissage forcé comme norme et l’attrait du migrant comme " fashion" anti-racisme sont pour beaucoup dans votre " épanouissement" personnel.
      Dans la ville où j’habite, je remarque de plus en plus de jeunes fronçaise issues du petit peuple, se maquer avec du migrant éthiopien ou afghan fraîchement débarqué, c’est très encouragé par les assos et la municipalité très active dans l’accueil massif de migrants.
      Et je ne peux que remarquer les regards des autres migrants sur ces couples improbables, je crains que ces filles finissent comme à Telford.


    • Pour choper certes, mais pour le durable ? Ne ment pas sur tes finances mais n’espère rien d’autre que quelques week-ends (aux frais partagés), la bonne blague ! Penser le contraire, c’est faire fi de l’hypergamie libérée de la femelle perfide contemporaine. On parle de quoi en fait ? De "choper" ? Il n’y a pas plus simple en fait. Sortir de la consommation interpersonnelle stérile, c’est une autre histoire. La femelle ne te choisit que si tu es sa meilleure option, toujours.


    • Choper une femme pour une heure ou quelques semaines, oui ; la garder dix ou vingt ans, c’est une autre histoire...


    • Votre problème pour « garder une femme » c’est que vous êtes encore des gosses affectifs.
      Vous tombez amoureux en croisant un simple regard.

      Du coup vous voulez vous mariez avec n’importe qui parce que vous êtes incapables de contrôler vos sentiments.

      Alors j’ai quelque chose pour vous : toutes les femmes ne sont pas bonnes au mariage. Et une hypergame consommatrice n’est pas bonne au mariage. Tu veux te marier avec c’est ton problème ...

      Il y a plein d’autres femmes non hypergames, facile à marier. Tu ne me crois pas ? Il y a plus de mariage qui tiennent que de mariages qui craquent.

      Le problème vient souvent de vous : vous lisez entendez des trucs sur internet vous y croyez... vous êtes des enfants émotionnels, comme les gras (non sujet à maladie) sont des enfants incapables de résister à quelque bouffe que ce soit, et vous êtes tellement peu mûrs que vous courrez toujours derrière les mauvaises femmes...

      Et pour votre gouverne, ça tenait bien plus qu’un week end... la base pour partir en vacances avec une femme c’est d’être ensemble un certain temps.

      Donc Il y a en ils sont tellement peu doués avec les femmes qu’apparemment ils offrent week end et vacances tout frais payés à des filles qu’ils connaissent à peine pour se faire radier le jour d’après... pathétique.


    • Et le pire ils parlent de « garder une femme »...
      ce qui veut dire que les femmes ne veulent pas d’eux...
      Les mecs se mettent en couple en ayant comme obsession de ne pas être quitté... LOL
      Le problème vient de vous. Vous êtes des victimes.


    • Sans argent ou pouvoir sur elle tu ne gardes pas une femme plusieurs annees. L attrait physique permet de capter la femelle parcontre toutes les etudes scientifiques montrent que l attirance physique est un effet biologique et chimique qui dure 2 ans maxi. La plupart des femmes choisiront un mec plus riche avec une situation confortable dans la duree. Les chiffres d ailleurs le prouvent. Les femmes celibataires de longue duree sont en grande majorite des cadres ou avec un revenu confortable.


    • Dernier message de ma part : éloge de la chasteté et du mariage.


    • @ Leptic & Auri

      Certains des propos que vous écrivez me sont assez désagréables, mais ils sont hélas très pertinents.
      En tant que trentenaire célibataire, il est tentant de croire que la femme est seule responsable de nos échecs sentimentaux, alors que nous sommes en réalité souvent des victimes intégralement consentantes.
      Merci pour votre lucidité !


    • Par experience chopper et construire une vie avec une femme c est completement different. Tu peux chopper grace a ton physique et le charisme mais si tu veux construire sur la duree ca ne suffit pas et partir en vacance avec une donzelle et vivre son quotidien c est aussi completement different. Les femmes de nos jours sont hyper materialistes dans 90 % des cas ca sera le seul critere de survie du couple, je le constate autour de moi surtout en milieu urbain et non croyant. Meme leur gosses ne sont que des objets et peu importe si ils ont un pere car la societe leur dit 24 dur 24 qu une mere peut tout leur apprendre. Pour moi je comprends tout le degout des nouveaux mâles qui dechantent rapidement sur les femmes qui n ont plus rien de féminin. L époque de la virilité et du patriarcat c est terminé sauf en haut de la fusée pognon


    • Oooh oui j’en ai vu de la "bourgeoise" accompagnée au distributeur par des beaux parleurs...et se réveiller raciste à 50ans.


  • Notre civilisation consumériste et libérale est un immense supermarché rempli d’enfants roi complètement soumis à leurs pulsions .Ceux qui ne peuvent avoir leur jouet développent une frustration terrible et pêtent un cable .On n’a pas fini de payer la démagogie soixanthuitarde !


  • Si on parle de types du genre /r9k/ ou le cas Roger Eliott le problème est plus profond et vaste que de la frustration sexuelle d’un groupuscule de losers car il n’y a pas de fumée sans feu. Ce qu’on constate ici c’est seulement le résultat d’un système qui produit des générations aliénées et inadaptées qui sont relâchées dans un monde en dissonance avec leur anti-éducation.
    Et ceux-là ne sont pas les cas les plus tristes à côté des bronies ou des gosses qui croient avoir des âmes d’animaux, ça donnera quoi ? Les states, épicentre du spectacle marchand, sont devenus le foyer de nouvelles races de cassos dont on fait encore mine d’ignorer les origines. Jusqu’où va-t-on descendre ? Ce qui est sûr c’est qu’on y va tant qu’on aura pas ciblé la racine du problème.


  • Michel Houellebecq a bien cerné la question dans, Extension du domaine de la lutte, et, Les particules élémentaires. Sur le marché du cul, il y a une sélection, c’est normal. Les plus beaux et les plus performants sexuellement sont en demande. La révolution sexuelle ne profite pas à tout le monde, tant s’en faut.

    C’est un peu différent sur le marché du mariage et de la famille où les plus populaires ne sont pas nécessairement les plus beaux, mais les plus fiables financièrement et psychologiquement. Du moins, c’était ainsi auparavant. Ce n’est plus tellement le cas aujourd’hui où on se marie avec n’importe qui. Il n’y a plus de réseaux sociaux réels (et non numériques) où l’on peut faire connaissance et apprendre à se connaître en chair et en os. On se faisait la cour et on ne se sautait pas dessus après une heure. Tout est faussé aujourd’hui avec la modernité.


  • Pur produit mondialiste. Quand on veut contrôler le monde, on contrôle ses extrêmes. Or, ça a trop penché d’un côté, les féministes, donc il a fallu créer son opposé, pour "rééquilibrer" le monde. Voilà qui est fait.


  • on voit que l’oligarchie, en panique, veut activer la guerre civile dans tous les sens. On a donné des armes aux femmes pour taper sur les hommes, maintenant, on fait de même pour les hommes afin que tout ce beau monde s’entretue.

    Concernant ces "Incels" qui sont, je pense, une énième création des réseaux d’influence et de manipulation des masses un peu comme le sont les féministes négationnistes de l’existence de l’altérité sexuelle homme/femme (ou les divers mouvements de rébellion démocratique dans tous les pays déplaisant à l’empire) ils sont bien un mouvement factice jouant le pendant "pourvoyeur de division et de guerre civile" des féministes tout comme les fa et les antifa sont là pour semer la haine et la zizanie dans tous les sens.

    Néanmoins, avant de jeter la pierre à ces "masculinistes" (on va les appeler comme ça) j’aimerai émettre un avis plus nuancé concernant ceux de la base qui s’identifient sincèrement à ce mouvement.

    Beaucoup de belles âmes vont les traiter de : "haters", de râleurs, de mecs qui méritent d’être célibataires, de demi-fiottes qui feraient mieux de la fermer et de souffrir en silence, etc.

    Le fait est qu’ils ont bien raison de râler, de hurler. Ça ne changera pas le monde, mais le fait de se révolter et de se sentir mal ; ça prouve que vous comprenez que la perspective de vieillir seul n’est pas une bonne chose et qu’il faut du changement. Ce serait pire en fait si vous ne disiez rien.

    Mais là où avez tort c’est de faire culpabiliser les femmes. Celles-ci vivent dans un environnement qui les pousse à l’individualisme, dans un contexte où les hommes à pouvoir d’achat seront de plus en plus rares, certaines en plus cherchent la solitude par leur comportement ou leur incompréhension du monde occidental tel qu’il est devenu & dans lequel elles vivent.

    Mais, autant on peut leur reprocher leur incompréhension, autant c’est très mal et très contre-productif de les enfoncer et de les insulter (ou pire, d’applaudir un tueur de masse).

    Une conduite virile, c’est celle qui implique de comprendre comment les femmes pensent, pourquoi cette différence de pensée avec celle des hommes et surtout...de l’accepter et de leur pardonner, comme le dit très bien ce brillant jeune homme :

    https://www.youtube.com/watch?v=oWe...

    Donc, les "Incels" vous avez raison de ne pas trouver la situation normale, mais vous avez tort de nourrir la logique de guerre civile en insultant celles dont vous recherchez l’attention.

     

    • Et surtout, j’ajouterai humblement que la compréhension du monde ne doit pas nous pousser à la fatalité, à l’inaction, mais au contraire à avoir un avantage sur les autres, ça doit être un catalyseur qui nous permet d’orienter nos efforts, a contrario de tous ceux qui ne savent rien et qui s’éparpillent en efforts. Donc, incels, masculinistes, si vous me lisez, vous avez des cartes en main qu’une majorité de personne n’ont pas, il ne tient qu’à vous de les utiliser à bon escient.


  • Ce sont des tocards, rien d’autre.

    J’ai 32 ans, jamais eu une fille entre mes bras car castré 3 fois. La première fois par ma mère qui m’a infantilisé et interdit de fréquenter des filles jusqu’à me pousser à la dépression pendant 7 ans, une fois par la société féministe moderne qui cherche à taper sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un homme blanc, et la dernière fois par un cancer qui m’a niqué un testicule et m’a valu une chimio.

    Est ce que je hais les femmes pour autant et est ce que je renonce ? NON !

    Parce que les femmes sont aussi les victimes de cette société moderne et que si on ne veut pas qu’elles finissent seules ou avec des arabes qui les tabasseront il faut se battre.

    Parce que la haine d’un sexe envers l’autre est l’ultime stade de l’explosion de la cellule familiale souhaitée par l’oligarchie mondialiste pour ensuite n’avoir que des individus seuls et désarmés devant elle.

    Parce qu’être un homme c’est ne jamais renoncer et se battre !

     

    • @ Louis

      (A quelques détails près) votre commentaire reflète au moins 2 vies, merci de l’avoir si bien écrit.


    • Quelle hypocrisie de Louis, qui au nom du courage prétend se battre, soit disant pour pas que nos femmes finissent avec des allogènes qui les tabasseront. J´ai envie de dire : 1. C´est le moindre des châtiments pour la plus laide des trahisons. 2. Tu pourras continuer à te battre encore longtemps si tu crois pouvoir en "sauver" une avec ta morale prétentieuse et arrogante de boy scout. 3. Le véritable courage du Viking c´est assumer de vouloir posséder et dominer des femmes pour affirmer sa hiérarchie dans et hors du groupe, assurer la cohésion du groupe, vigueur génetique et viabilité reproductive ; virer les laides qui nous font la guerrilla.


    • Votre cancer est la traduction psychosomatique de votre vécu, si je puis me permettre.


    • @ adrienvictor

      Vous savez ... si j’avais dû tenir compte de tout ce que m’ont sorti les personnes comme vous sur les quelques forums de psychologie ou je suis passé, y a longtemps que je serai mort. Des "suicide toi", "les gens comme toi sont un danger", "on devrait les piquer", "t’es un violeur en puissance", "aucune fille ne sortira jamais avec un mec de 30 ans qui n’a pas couché" ... etc ... j’en ai vu et revu ... et je suis toujours là !

      Bref votre avis ...

      @ Mike

      Absolument. J’en suis arrivé à la même déduction moi même, ainsi que le médecin traitant.


    • preu Louis !
      Pour abonder dans le sens de Mike, connaissez-vous les travaux et découvertes du Dr Hamer sur le sujet ?
      http://www.sos-detresse.org/dossier...


  • Tout cela est la suite logique, du processus de dégénérescence, dans lequel on a voulu faire entrer notre société occidentale. On devrait se méfier des groupes ou communautés qui commencent par se victimiser sans arrêt. Car ensuite, démarrent les revendications, qui aboutissent à un pouvoir dominant.

    Ainsi en est-il du féminisme, ce faux-ami, qui a manipulé certaines femmes, pour qu’elles renoncent à leur bien le plus précieux ; leur féminité. C’était le début de la césure. Souvenez-vous, la "femme-objet" ou... repos du guerrier. Puis, on a fait croire à ces "championnes de l’intuition féminine (qu’on nous a tant vanté) qu’enfanter est une forme d’esclavage. En tout cas, de soumission à ce monstre phallocratique qu’est l’ homme. Qu’elles seraient bien plus libres, plus indépendantes, si elles avaient un emploi. Emploi, dont elles ne cessent de se plaindre, depuis, qui génère une scandaleuse inégalité salariale. Remarque : si elles ont réussi à dompter, voire dominer leur mâle conjoint, il n’en va pas de même, pour faire raquer le boss... Ce boss qui ne rechigne pas toujours, d’ailleurs, à remplacer le conjoint écarté, délaissé. Plein de nanas "libérées" en ont fait l’expérience, pas toujours mémorable, si l’on en juge par le paquet de plaintes (à postériori) d’abus de harcèlement hiérarchique. Une fois qu’elles sont virées ou délaissées à leur tour.

    La femme est un être complexe, mais manipulable. Elle refuse de reconnaître ses faiblesses. Dans de nombreux domaines, elle est inférieure aux hommes. Tant physiquement qu’intellectuellement. Ses manipulateurs le savent. Un exemple frappant : "les nanas conduisent mieux que les hommes" Faut avoir été motard toute sa vie, pour apprécier cette assertion, à sa juste valeur. LOL.

    Et au boulot, c’est pareil ! Si on les flatte, elles sont ravies. Au moindre reproche, du plus justifié... chantage aux larmes, victimisation à outrance, suivie généralement, d’une incapacité de travail, plus ou moins longue. J’ai connu tout ça et c’est ce qui m’a dégoûté du boulot.

    Il ne restait plus qu’à convaincre ces fantasques créatures, que tant qu’à se faire mettre, autant que ce soit par un Appolon, ou rien. C’est probablement un peu de tout cela, qui a donné naissance, au mouvement Incels...


  • Quand on veut manipuler le peuple, jusqu’à qu’ils se foutent sur la gueule, faut quand même le faire .Ça prouve qu’ils connaissent le niveau intellectuel de ce peuple, pour arriver à communautariser les femmes et les hommes .Le mondialisme finira par détruire tout de l’intérieur pour arriver à ses fins. La connerie c’est le cancer du peuple, et les mondialistes savent bien la manipuler .


  • Je comprends le désarroi masculin devant toutes ces femmes qui ont renié leur féminité pour obtenir une pseudo égalité imaginaire. Elles vous font la guerre, se croient indépendantes alors qu’elles sont malheureuses comme des pierres.... Tout est bousillé par un système programmé par la franc-maçonnerie. Plus l’individu est isolé, plus les Rothschilds ont de pouvoir...car ceux-là, soyez en sûrs, gardent le sens de la famille ! Donc la véritable lutte c’est de reconquérir le terrain de la famille, pour un patriarcat non pas tyrannique mais intelligent et épris de justice. Le désir profond d’une femme n’est pas de manipuler un homme castré , mais de rendre les armes devant celui qui saura lui assurer une sécurité intérieure. La grossièreté de certains n’est pas une preuve de virilité, mais d’immaturité et d’impuissance. Au lieu de vous battre contre les femmes, luttez contre l’errance sexuelle encouragée par le système. Devenez des hommes, apprenez à protéger vos enfants de la décadence instituée !

     

    • Entièrement d’accord avec vous. Etre un homme, un vrai, pour sa femme et ses enfants. résister à toutes les sirènes de la dissolution généralisée. Elever ses enfants dans la foi, la culture, l’intelligence, la confiance en soi, la générosité et la fidélité à sa patrie, même d’adoption. C’est mon combat de tous les jours. Il y a des hauts et des bas, mais il y a les vrai livres et, surtout, Dieu qui est là (quelque soit la religion) qui nous soutient...


    • Bravo, c’est très bien dit. Je trouve cette phrase particulièrement pertinente : "le désir profond d’une femme n’est pas de manipuler un homme castré , mais de rendre les armes devant celui qui saura lui assurer une sécurité intérieure". Je vous remercie de votre commentaire.


    • > Plus l’individu est isolé, plus les Rothschilds ont de pouvoir...car ceux-là, soyez en sûrs, gardent le sens de la famille ! Donc la véritable lutte c’est de reconquérir le terrain de la famille, pour un patriarcat non pas tyrannique mais intelligent et épris de justice. Le désir profond d’une femme n’est pas de manipuler un homme castré , mais de rendre les armes devant celui qui saura lui assurer une sécurité intérieure

      Tout a fait d’accord. Ce qui est important pour faire changer les choses a moyen/long terme, c’est de revenir a des valeurs familiales plus traditionelles, et de renouer avec la spiritualite, c’est a dire aller a l’Eglise.

      Malheureusement, toutes ces femmes dont l’esprit a ete corrompu par des decennies de gauchisme et de feminisme et de liberalisme, on ne peut plus grand chose pour. Elles sont convaincues que les hommes sont tous d’immondes creatures, qu’il faut plus de lgbt toussa. On ne pourra pas defaire tout ca. Alors entre une femme bien franco-francaise de la sorte et une etrangere (peu importe sa couleur) dont l’esprit n’a pas encore ete contamine par tout cette ideologie, mon choix est fait (et a meme ete fait dans mon cas).

      Et c’est la-dessus que je suis pas vraiment d’accord avec tous les mouvements dits identitaires, qui pronent la France des blancs. On n’est plus la. C’est trop tard pour ca. En plus, c’est un peu depasse comme concept a mon avis.

      Ce qui importe c’est de trouver un/une partenaire avec qui tu vas pouvoir construire quelque chose, avoir des enfants, et dont les enfants vont grandir avec le papa et la maman, ensemble, sous le meme toit. Et puis d’aller a l’Eglise.
      Je connais tellement de couples (franco-francais) qui se separent (ils ne s’etaient meme pas maries) au bout de 2 ans de vie commune. Le pere refait sa vie et ignore son enfant. La mere se retrouve seule avec le mome de 2 ans. Manque plus qu’on lui bourre le crane de laicite, de liberalisme, de l’importance de renouveller regulierement son iphone, et la musique continue, et les mondialistes se frottent les mains. Et la mere entre temps qui s’est convaincu que les hommes sont effectivement tous immondes. Reste plus qu’elle se teint les cheveux en vert et qu’elle achete un chat.

      S’il n’y a que des grognasses feministes dans votre entourage, alors taillez a l’etranger trouver une vraie femme avec qui faire votre vie, plutot que de vous enfermer dans ces forums debiles de celibataires frustres.


  • Même le Figaro Madame en parle.
    http://madame.lefigaro.fr/societe/q...

    On oublie aussi de dire que c’est quand même dans la patrie de ce guignol de Justin Trudeau que ça se passe !!!

    Et c’est certainement le meilleur argument qui explique leur existence, sans pour autant les défendre à cause de leur manque évident de culture politique et sociologique, d’où des actes débiles.

    Bien évidemment, se cultiver de son propre chef n’est pas donné à tout le monde.

    S’ils étaient inconnus jusqu’alors, ils auraient du le rester.
    Il y a assez de frustration sur le forum de jeuxvideos.com et de débiles profonds en France pour que l’on espère importer ce phénomène ici pour donner un second souffle à la guère de la misandrie.

    En allant sur le forum de ces incels, on parle assez souvent de blackplill (pilule noire) qui reste du même ordre que la référence aux pilules bleues et rouges du film Matrix.
    Et il y a de quoi creuser ici. Ce que ne font ni Le Monde, ni Le Figaro, faisant ainsi l’impasse sur un terme récurant.
    J’ai trouvé ceci sur le forum : https://youtu.be/XpX5NVXP1o0 (c’est en anglais)
    Ce garçon qui s’est moqué des Incels explique que si le redpilling est une refonte de votre idéologie vers la gauche, le blackpilling est une refonte de votre idéologie vers la maladie mentale (ex : la terre est plate).

    Si on confronte ce que dit Soral et ce que semblent penser ces Incels à travers leur vocabulaire, ils oublient qu’au delà de la beauté et de l’aisance des Chads avec les femmes, l’importance et la régularité d’un homme dans un réseau social non virtuel et professionnel et ses revenus financiers sont aussi primordiaux que leur beauté et leur aisance pour attirer les femmes.

    Et rester le cul vissé à leur fauteuil à troller tout le monde sur le net ne résoudra rien pour eux.


  • Et les milliards de bouquins, films et séries produits depuis des décennies où la maternité, le couple, la famille, la nature, la cabane dans les bois, mais aussi l’étranger, , sont présentés comme l’enfer, le mal absolu, pire, où des machines sont plus humaines que les humains, c’est aussi une poignée de connasses et de connards z’ asociaux z’ extrémistes ?
    Non, je pose la question...


  • Le Canada est défoncé idéologiquement. Il est darwiné à fond et puisqu’il n’y plus d’absolue au niveau des valeurs morales, ils se permettent tout et n’importe quoi qui est dans le cadre de la loi, cadre que Justin est en train d’agrandir.

    Et même les catholiques sont défoncés du coco là-bas. Donc il n’y a plus de repères.

    C’est un pays qui s’enfonce tranquillement.

    Est-ce que c’était vraiment pire lorsqu’il y avait juste des indiens (ce qui était la "justification" de la colonisaton) ? L’avenir nous le dira. Pour l’instant la décadence là-bas n’est pas encore à son apogée.


  • Bon, rien de nouveau sous le soleil.
    Grâce aux réseaux sociaux, la TV, et la libération de la femme, nous avons recréé... roulement de tambours... la Polygamie !
    (Le seul système où tous les hommes baisent à leur faim est celui où il y a... 4 femelles pour 1 mâle (testé chez les primates)).

    Et oui, du temps de Cromagnon, la loi de Paretto s’appliquait déjà : 80 femmes pour 20 hommes, le reste se la mettait sur l’oreille... ou affrontaient et tuaient les 20 hommes pour leur piquer les femmes. D’où des luttes sans fin à l’intérieur des tribus.
    Mais ça, c’est interdit aujourd’hui !

    Justement, le compromis monogame (un homme avec une femme en public, en privé tout homme de pouvoir a des maitresses) a permis de briser ce cycle de violence intra groupe, et de permettre de créer des civilisations, en contentant sexuellement la majorité des hommes (même dans les sociétés polygames antiques ou pourtant peu d’hommes pouvaient s’acheter une femme, la majorité avait de quoi baiser, ne serait-ce par les conquêtes extérieures (par ici les petites sabines !)).

    Un point intéressant : il a été prouvé que toute civilisation assez faible pour donner du pouvoir aux femmes finit par disparaitre... justement car cela créé une matriarchie qui décourage les hommes de s’investir dans le maintien de la civilisation (et oui, le pacte tacite est : j’accepte de bosser et me sacrifier pour le groupe... si le groupe me protège, et si je peux faire perdurer mes gènes, donc baiser....) et en plus elles n’ont aucune fidélité envers la tribu (plus facile pour une femme de faire accepter dans un autre groupe que pour un homme)...

    Le problème avec les incels, MGTOW, etc... est justement qu’ils se désolidarisent de la société et n’ont plus intérêt à y participer (le pacte tacite n’est pas respecté). Et que leurs lignées seront perdues (cf travaux sur la dysgénie de nos sociétés, par Richard Lynn).

    Note : les dragueurs et autres mâles alpha sont souvent de bons géniteurs mais de mauvais pères... une fois le mur venu, ces "belles" iront charmer du male beta (qui se la mettait sur l’oreille jusque là) pour faire entretenir leur descendance (rappelons que l’infanticide est quelque chose de normal dans le monde animal : aucun mâle n’a envie d’entretenir les mioches d’un autre à ses frais).


  • Il y a deux catégories de nanas qui dominent le "marché" en ce moment : 1-celles qui se cherchent un pigeon ("Au fait, j’ai un petit garçon...") 2-celles qui se cherchent un homme féministe, amateur de lait de soja et de séries télés niaises.

    Les autres sont prises.

     

    • +1
      Le pire qu’il m’est arrivé est une fille, assez jolie... tout se déroule comme prévu, on finit chez elle... et là je me rend compte qu’elle a 4 mioches, tous métis, tous d’un père différent.
      Je me suis barré sans même me retourner.

      Le plus simple pour voir si elle cherche un pigeon est de lui demander de faire un choix entre le mec ou son/ses gamin/gamins.


    • #1954485

      @Pifou
      Non t’as les cathos tradis ,mais souvent il y a le papa et les tontons derrière, qui sont aussi très souvent gendarmes ou militaires qui veillent (et à juste titre)
      C’est marrant ce forum , j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de frustrations et beaucoup de jeunes mâles qui n’assument pas leur manquent de virilité et qui le traduisent par du ressentiment envers la gente féminine (et puisque normalement pas de sexe avant mariage tout va bien, c’est gratifiant d’avoir une épouse, dont personne n’est passé dessus, non ?)
      Etant papa de plusieurs filles (et aussi de garçons comme vous), assumer une virilité , soyez travailleur, polis & correcte et vous trouverez des femmes biens, sauf qu’elles ne traînent pas dans les bars ou les boites de nuits (c’est mieux une vierge, sage, qu’une bimbo & des chlamydias, sauf pour les gauchistes et les Conversanistes, mais chacun ses goûts)
      Donc filez à l’Eglise et demandez de l’aide au bon Dieu, parce-que, quand je lis les commentaires sur les femmes, c’est très souvent pitoyable, sans rancune les camarades
      On vit une époque difficile et je ne juge personne ,mais la colère est mauvaise conseillère, tout comme la rancœur
      Bon week-end et que Dieu vous garde


  • Je me suis fait une réflexion en lisant cet article, je vais essayer de me faire comprendre :

    Je vais d’abord essayer de donner un titre sous forme de question afin de "résumer" ma réflexion.

    Comment la société libérale va t-elle faire pour combattre une des conséquences dont elle est la cause et qui est une menace pour elle ?

    La cause : une société individualiste qui déconstruit le modèle familiale.
    La conséquence : une augmentation constante du nombre de personnes vivant seuls (beaucoup de jeunes de la classe moyenne me semble t-il).
    La menace : Des personnes seules ont beaucoup plus de temps a réfléchir sur leur situation et sur le monde n’ayant pas l’esprit absorbé a s’occuper d’enfants (cela prend tout le temps de cerveau disponible comme disait l’autre) et qui sont mécontents de leur situation personnel et en quête de sens. Ils ont le temps d’aller chercher l’information de manière active avec des sources diverses plutôt que de la recevoir de manière passive par l’AFP.

    Je pense que l’élément de langage "Fake news" est un des outils pour combattre cette menace.


  • Il est véritablement désolant de constater à quel point hommes et femmes se détestent et se méconnaissent. Beaucoup de commentaires ici rappellent cet état de fait, principalement écrits par des hommes d’ailleurs.
    Comme l’impression de lire des éructations d’ados attardés, ne jugeant la valeur d’une femme qu’à la manière dont elle répond aux besoins du mâle. Messieurs, l’impasse que vous faites sur la nature féminine est énorme et l’impasse que vous faites sur vous-mêmes et ce que vous pourriez être avec un peu d’élévation l’est tout autant.
    Non, le plus important pour une femme ne sera pas vous, même si elle vous aime sincèrement, ce sera d’abord ses enfants, si elle en a, et c’est très bien comme ça. La seule femme pour qui vous serez à jamais le bien le plus précieux ce sera votre mère. Et ça n’a d’importance qu’à l’âge du biberon.
    Non, il n’est pas indigne d’élever les enfants d’un autre car nous ne sommes pas de pure animalité et que notre virilité passe tout autant par ce que nous transmettons spirituellement. L’homme ne devrait d’ailleurs pas n’être qu’un père pour sa propre famille mais tendre à être un Père pour le monde.
    Et ce monde a besoin d’hommes qui portent leurs couilles et leur génie.

     

    • Que cela est bien dit !!! Il ne faut en effet pas oublier que le désir inconscient (cf. pérennité de l’espèce) des hommes sont les femmes, mais que ce même désir chez les femmes sont les enfants... L’homme n’est qu’un biais. D’où l’importance pour l’homme, une fois qu’il a compris ça, de se tourner vers la sublimation de ces pulsions, s’il veut grandir, et ne pas être frustré de ne pas être aimé par les femmes comme il a été aimé par sa mère. Certains seront peut être pas trop sur cette ligne psychanalytique, et je comprends...


    • Oui, une femme aime avant tout ses enfants. Et oui, la seule femme qui aime un homme inconditionnellement est sa mère... et encore.

      Par contre, pour élever les enfants des autres...
      Il y a une différence énorme entre élever des enfants issus d’un membre de la famille (un cousin décédé par exemple), ou adoptés, et accepter d’éléver des gosses issus d’un homme inconnu et rival.

      J’ai connu ça : une fille qui m’a jeté quand on était au lycée. Elle s’est faire un gosse par une racaille de cité. Arrivée à 30 ans, elle m’a recontacté... elle cherchait clairement un homme assez faible pour l’accepter elle et son mioche métis ingérable. Bien sur, j’ai refusé, lui disant d’aller au diable. Elle avait contacté tous ses anciens copains de classe qui ont fait un semblant d’études et de stabilité. Tous ont refusé, bien sur. Depuis, elle se plaint de ne tomber que sur les alcooliques et des drogués...


  • "le salaud est l’homme préféré des femmes" euh !!cela dépend, pour les pouffes,pour les pétasses ou les sm oui : autrement je ne pense pas : CAR il y a une marge entre le mec mou du genoux et l’homme respectueux de la femme qui plus est galent, mais qui ne perd pas sa virilité pour ça.
    J’ai de l’expérience, et je peux vous dire que les femmes aiment autant les hommes qui ont une part de féminité en eux:ces hommes font un malheur chez les femmes qui aiment les hommes : car etre un homme ne signifit pas se remonter ses couilles chaque minute et marcher comme un singe ou un homme de cromagnon : comme les mecs de banlieue et leurs virilité grotesque(frustré)
    je suis un homme (comme le chantait Polnareff) un vrai,mais qui sait etre délicat quand il le faut.
    enfin ! les féministes d’aujourd’hui me gonfle, ce ne sont pas de vrais femme comme je l’entend : une vraie femme, c’est romy shneider,greta Garbo PAS caroline fourest ou la ministre shapia ou shapa et sa copine DE HASS.


  • Que les incels ne perdent pas espoir, il y a des tas de nord-coréennes super mignonnes qui les attendent à l’autre bout du monde.


  • Faut juste éviter le prototype de conne féministe occidentale hysterique pro LGBT, droit de l hommisme, progressiste et prout et prout ! Ce sont les pires !
    Fort heureusement de nombreuses femmes ne sont pas comme ça, certaines même vomissent ce genre de pauvres filles ! Bref elles ne sont pas si rares à condition de se donner la peine car au final ces hommes qui hurlent au scandale passent surtout pour des frustrés !


  • il y a de quoi ne pas être content , ça commence dés le berceau , l’enfant est maltraité par la sage femme , il pleure et pipi caca , le diable est une pourriture quand il ne sera plus , il n’y aura plus de pédophilie , de viol , d’agression , de méchanceté , c’est le Diable qu’il faut tuer pas les femmes !


Commentaires suivants