Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Hommage de Macron aux soldats morts en opérations extérieures : retour sur les Opex de la France

Ce 11 novembre, le chef de l’État a inauguré un monument pour rendre hommage à la mémoire de 549 soldats français morts sur 17 théâtres d’opération. De Barkhane à Chammal, quelles sont les Opex lancées par la France et quel est leur bilan ?

 

 

Pour la toute première fois, un président français, Emmanuel Macron, inaugure, ce 11 novembre, un monument aux soldats morts en opération extérieure (Opex). Située dans le parc André-Citroën (Paris XVe), la sculpture en bronze représente six soldats, cinq hommes et une femme, portant un cercueil invisible matérialisant ces militaires tombés au champ d’honneur lors des nombreuses Opex menées par la France depuis 1963.

« Celui qui meurt pour la France ne meurt pas en vain », a lancé Emmanuel Macron lors de son discours. « Du Tchad au Mali, du Liban à l’Irak, des Balkans à la Syrie et au Burkina Faso, vous avez fait honneur à la France, partout, à chaque fois. Ce monument, ce mémorial est le vôtre », a poursuivi le chef de l’État.

 

Mais que sont les Opex ? Interrogé par RT France, le politologue et essayiste Guillaume Bigot apporte un premier élément de réponse.

« Il y a plusieurs types d’Opex : des opérations très réactives afin de répondre à une situation d’urgence, qui sont extrêmement rapides et ponctuelles, et servent à libérer des otages, neutraliser des ennemis de la France ou encore, à évacuer des populations civiles, et puis il y a les Opex plus durables, pour le compte des Nations unies par exemple, afin d’empêcher d’anciens belligérants de reprendre le conflit, où de l’OTAN comme en Afghanistan, et enfin celles menées à titre franco-français comme Chammal ou Barkhane ».

Depuis 1963, 549 militaires français sont morts sur 17 théâtres d’opération dont 141 au Liban, 129 au Tchad, 85 en Afghanistan ou encore 78 en ex-Yougoslavie. Le dernier nom apposé au monument est celui du brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre dernier au Mali, où sont déjà morts 23 soldats français.

 

De l’utilité des OPEX

« Lorsqu’on lance une Opex, il faut avoir un but extrêmement précis et une fois qu’il est atteint, il faut immédiatement mettre un terme à la mission, sinon on devient une armée ennemie », rappelle Guillaume Bigot, citant notamment le cas de l’intervention en Afghanistan après les attentats du 11 septembre 2001. « Avec le recul cela semblait assez rationnel de frapper al-Qaïda et de les détruire militairement pour apporter une sanction a leurs agissements chez nos alliés de l’OTAN […] Le problème est que cette opération s’est installée dans le temps, et c’est là le piège des Opex », précise-t-il.

Si ces interventions ne sont au départ pas faites pour durer, certaines s’effectuent sur le long terme et sont destinées à sauvegarder l’intégrité d’un État comme c’est le cas dans le Sahel avec l’opération Barkhane qui a mobilisés 4 500 hommes depuis août 2014 contre les djihadistes d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Dans le même registre, il y a également l’opération Chammal au Levant, contre l’organisation État islamique (EI), depuis septembre 2014, dans laquelle 1 000 hommes sont stationnés en Irak, n’intervenant en Syrie que par voie aérienne.

« La France s’engage ici à défendre l’intégrité territoriale d’États menaçant de s’effondrer comme [elle l’a fait] avec l’opération Épervier au Tchad (1986-2014) ou Serval au Mali (2013-2014), qui visait à empêcher les djihadistes de s’emparer de Bamako, capitale du pays, après avoir pris le contrôle de Tombouctou. Elles servent à sécuriser une région et à y apporter la stabilité », souligne le politologue.

État des lieux de Barkhane et Chammal

« L’opération Barkhane est considérable. À cheval sur 5 Etats (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), elle couvre une surface de 5 millions de kilomètres carrés, soit neuf fois celle de la France ou tout simplement celle de l’Union européenne », observe Guillaume Bigot, qualifiant cette intervention de « complexe et sophistiquée ». « La grande majorité de l’opération se déroule dans la boucle du Niger, zone frontalière entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, avec des troupes aéroportées, des troupes de choc ou de sécurisation mais aussi des soldats qui s’occupent de la formation militaire ou de la logistique », explique l’essayiste.

D’après lui, l’opération Chammal, menée en Irak et en Syrie, prend « principalement la forme d’une sécurisation aérienne avec des campagnes de bombardements mais aussi avec des troupes au sol en Irak ». Néanmoins, il avance « qu’aucune opération offensive n’est plus prévue dans le cadre de Barkhane ou de Chammal » et préconise donc de « réduire la voilure ».

Ces deux opérations toucheraient-elles à leur fin ? Pas pour Guillaume Bigot, qui estime que ces Opex « au-delà de faire refluer et neutraliser l’ennemi » revêtent également un « aspect dissuasif » permettant de tenir des « points de passages stratégiques comme des routes, des fleuves ou diverses infrastructures » et ainsi éviter le retour de l’ennemi dans la zone. « Le but politique final de ces opérations est de transmettre le pouvoir aux autorités locales », analyse-t-il.

Pour Guillaume Bigot, cette sécurisation doit déboucher sur « diverses potentialités parmi lesquelles le commerce ».

« Pour mettre en place un marché stable il faut une certaine sécurité. Si ces pays s’enfoncent dans le désordre, cela favorisera le jeu des islamistes qui vont installer non seulement l’instabilité en Afrique, mais aussi propager cette instabilité jusqu’en France. Si le Mali était tombé aux mains des djihadistes, cela aurait été extrêmement grave y compris pour Paris », fait-il remarquer.

Emmanuel Macron, « en même temps » patriote et européiste ?

Depuis son entrée en fonction, Emmanuel Macron n’a, de son côté, pas semblé remettre en cause le bien-fondé de ces deux opérations. L’inauguration de ce monument aux morts en Opex est même interprétée comme un signal positif envoyé aux armées après les tensions constatées au début du quinquennat. En effet, sa construction, prévue depuis 2011, était bloquée depuis plusieurs années, ce qu’avait rappelé début octobre, lors d’une audition devant l’Assemblée nationale, la secrétaire d’État aux anciens combattants Geneviève Darrieussecq. La raison ? des problèmes de budget récurrents mis en lumière par plusieurs généraux comme François Lecointre ou Pierre de Villiers, qui avait démissionné en juillet 2017, après l’annonce de coupes dans le budget de la Défense.

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 

Le discours du Président :

Macron et l’armée, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2320140

    « Celui qui meurt pour la France ne meurt pas en vain »

    celui qui meurt pour la "france" de macron,
    oui, je crois qu’il meurt en vain

     

  • Voila qu’on passe du baume aux armées ... ça peut servir !


  • « Celui qui meurt pour la France ne meurt pas en vain », a lancé Emmanuel Macron lors de son discours. ... si les poilus morts déchiquettés, broyés, martyrisés voyaient la France d’aujourd’hui il regretteraient amèrement d’avoir sacrifié leurs vies à ce désastre.

     

    • C’est tout-à-fait ce que je pense depuis fort longtemps, et Macron ne peut que renforcer mon point de vue. L’horreur des tranchées ne fût pas pour la Patrie quoi qu’on en dise. Brassens avait bien fait de refuser de mourir pour des idées. Aujourd’hui plus que jamais nous ne devons plus accepter une mort qui n’est que pour la propagande de "dirigeants " indignes quel que soit leur position sur ce qui reste de l’échiquier politique.


  • Comment peut-on inaugurer quelque chose que l’on veut faire disparaitre .
    Je n’arrive pas à comprendre la cohérence de ce pitre, mis à part faire de la caricature...
    Pas besoin d’aller à "the voïce" pour voir des marchands de chansons .De toute façon , on a le gagnant..


  • #2320151

    "brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre dernier au Mali, où sont déjà morts 23 soldats français"

    qu’est-ce qu’on va foutre au Mali ?
    qu’est-ce qu’il y à voler, là-bas ?
    pour les intérêts de qui ?

    c’est comme les Guerres Mondiales :
    1, 2,
    pourquoi on n’a pas pris un bock,
    plutôt, avec les Allemands ?

    ça aurait fait moins de morts et de destruction

     

  • Ces soldats professionnels décédés ( on part pour tuer ou être tué) en opération extérieure sont morts pour la défense d’ un système cannibale, criminel, injuste et en aucun cas pour la défense de la veuve et de l’orphelin.Tous les soldats morts pour la France selon la formule sont morts pour des politiciens, des marchands d’armes, des banquiers et une idéologie de valeurs mensongère qui divisent les peuples.
    "Je hais la guerre car elle est le contraire de la vérité, elle naît du mensonge" Boris Vian

     

    • Bravo ! Citer Boris Vian est toujours un très bon rappel de la supercherie et des mensonges mis en place pour les guerres.
      Macron flatte le patriotisme de façade, il est malin (et non pas intellectuel), il sait que ça marche toujours de flatter ce genre de choses...
      Combien de généraux, de fils de généraux ? Combien de fils de politiciens tombés au combat ?
      Combien de fils de ? Pas beaucoup croyez moi, ils disent à l’assaut, protégeons la mère patrie mais s’en fichent totalement Oui !
      La preuve ? L’état du pays...
      Mais ça marche toujours ce genre d’enfumage a pas cher, ca flatte l’ego des idiot.e.s et croyez moi à nouveau ils sont légion... innombrables...


  • J’espère qu’une Opex avait été lancée auparavant sur le parc André Citroën car l’endroit craint sacrément.
    http://www.leparisien.fr/paris-75/p...


  • N’oublions jamais tous ces jeunes hommes qui ont servis pendant quelques années dans des régiments vraiment "durs", et qui, parce que peut être n’ayant pas toutes la culture et l’éducation nécessaire pour mettre la distance suffisante, entre ce qu’ils ont connu pendant leur engagement et leur retour à la vie civile, livrés à eux mêmes,ont sombré corps et âmes dans les travers de notre société...Pensée éternelle...


  • Lire cet article en ayant en tête le Président de la République, Khalifa, saisir la paluche de Micron.


  • Morts pour un système...


  • L’armée française est utilisée en Afrique et au Proche Orient pour tuer des musulmans : c’est une troupe de supplétifs de Tsahal . On y meurt pour Israël . Amen .

     

  • Quand est ce qu’elles vont au front ces flottes qui nous "dirigent" ????????????????????????????

    Petites merdes insignifiantes.....
    Gardez les vos discours et vos protocoles de merde...

    Les soldats crèvent en effet pour rien ou plutôt pour les desseins des banquiers photoniques en grande partie...


  • Comme toujours, les "hommes" politiques qui les ont envoyé sont bien au chaud à péter dans la soie !
    Eux, ils l’ont eu dans le c.. et laisse derrière eux des orphelins et leurs familles livrées à elle-même

    Un soldat qui meurt "pour la France" à l’étranger, moi je n’y crois pas !
    j’espère que ce n’est pas pour les multinationales !!!


  • Tous ces gens qui meurent pour préserver "nos valeurs"(financières, minérales, petrolières, monétaires....) Vive l’Euro et la banque de France !


  • Que valent les émois d’un bankster millionnaire gay-friendly et gérontophile, menteur et voleur ?

    Sans doute pas un rouble !

     

  • On ferait mieux de mener des OPIN pour sécuriser nos frontières, arrêter linvasion et nettoyer nos banlieues !


  • Ce monument représente la France qu’on enterre pour des intérêts anti-français. La mystique républicaine est morbide.


  • Et tout cela TOUJOURS dans le respect du Droit international et des décisions de L’ONU (quand elle en prend). (je ne vous parle pas bien sûr des opérations secrètes comme en Lybie, Syrie ou autre)


  • On sait trop comment la République récompense ses soldats (généraux mis à part à qui le pouvoir demande qu’ils fassent avaler la "pillule" aux "troupes" - et malheur au général trop honnête qui serait plus fidèle à ses soldats et à la France qu’à la politique des gouvernants). Nos soldats revenus prisonniers d’Indochine, nos Harkis par exemple, se souviennent de la mansuétude de la République. Tant que la reconnaissance républicaine ne coûte pas trop cher aux caisses (médailles et monuments, petites pensions), tout va bien. Régulièrement est remis sur la table le projet de Loi visant à imposer la retraite du combattant et à supprimer la demi-part pour les veuves notamment ? Ce qui montre bien que parmi nos politiques, certains ne reculent devant rien pour remplir les caisses.


  • À la campagne, la commémoration du 11 novembre n’a pas fait taire les gens : à l’apéro un Ancien d’Algérie commente l’iniquité du décret Crémieux... Une dame s’insurge : qu’est-ce qu’on va foutre au Mali ? Même dans des contextes au cérémonial très ritualisé, les langues se délient.

    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute, malheureusement, pour les soldats envoyés au casse-pipe par des traîtres, la leçon vaut bien plus qu’un fromage...


  • Ils meurent pour le capital anglo-saxon dont leur "pays" n’est plus qu’une colonie, en luttant contre un ennemi armé, logé, nourri et entraîné par leurs donneurs d’ordre.

     

    • Exact mais pas que,ils meurent aussi pour Total,Elf,Bouygues,Eiffage,Carrouf,Axxa,la BNP et la SG etc...
      "On croit mourir pour la patrie,on meurt en fait pour des industriels".
      Anatole France,poète (1844-1926)


    • La sémantique semble délicieuse. On en boufferait presque dit donc.

      Une Opex. . .

      C’est vachement sexy . . . pour nommer une guerre, des milliers de morts parfois, des vies et des familles brisées, des pays entiers anéantis, des nations ravagées, asservies ...

      Qu’est-ce qu’une Opex ? Celui qui utilise ce terme est soit un enfoiré fini, soit un couillon fini à l’urée.


    • A alderic-dit-le-microbe : Tous les militaires français utilisent ce terme, simple raccourci d’Opération Extérieure, comme il y a des Opin, Opérations Intérieures (Sentinelle par exemple).
      Amusants, ces types qui se croient tout permis derrière leurs petits claviers. J’aimerais t’entendre dire cela à un biffin en face.


    • @ Snake Plissken,

      Vous avez grandement raison. Seulement, aucun de ceux qui sont sur votre ligne telle que définie par Anatole France, ne boycotte lesdites compagnies, qu’il se précipite tout de suite à consommer ce qu’elles offrent de toujours renouvelé : à une cadence effrénée désormais. Tout autant pour rédiger un commentaire : avez-vous seulement idée de la chaîne (de commandement ou industrielle qu’il convient de mettre en place pour que vous puissiez vous laisser aller sur votre clavier ? Dirai-je, presque librement ?)
      À moins que vous ne soyez chasseur-cueilleur et que vous ayez rapporté de quoi nourrir votre tribu qui vous attend au coin du feu entretenu, car récupéré de la seule foudre... Et que votre pensée se transpose par le biais des annales akashiques qui se révèlent, comme d’autres lois avant elle, par une forme de prophétie immanente, s’inscrivant par miracle, à l’écran.
      Comme dirait l’autre : « Nul n’est Diogène qui ne vit dans un pithos ». Ou dans une caverne* : avec toute l’ascèse et l’introspection que cela impose.

      * Soit-elle allégorique.


  • Ce genre de monument, confié à de vrais artistes, devrait représenter les hommes de la mort, ceux qui sont morts et ceux qui ont donné la mort.


  • Il n’y aura jamais de révolution "nationale" si personne n’a de respect pour les forces armées, qui ont toujours été le coeur de l’histoire de France. Plus je lis ce forum, et plus ce que je vois, ce sont en fait des nihilistes. Je ne vois jamais (disons plutot très rarement) de discussions sur l’histoire, sur ce qu’est la France et sur ce que devrait être le sens de la révolution nationale. Je vois juste des insultes et du mépris envers tout.
    Le soldat français porte les couleurs du pays, et fait perdurer l’esprit de corps et la camaraderie. Peu importe où il combat et pourquoi, il n’y a jamais de bonne guerre, mais il le fera dans la lignée de la tradition française, et pour ses frères d’armes. Il ne passe pas son temps à se plaindre. Il fait partie de l’un des seuls corps et groupes sociaux faisant perdurer des traditions, qui se projette à partir d’un long passé.

     

    • Je respecte justement trop nos forces armées pour supporter de les voir instrumentalisées de la sorte par la banque,les lobbies et leur caniche Macron,ni pour les voir ravalées au simple rang de mercenaires de l’alliance atlantico-sioniste et de la finance mondialisée !!!
      "Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées".Proverbe suisse.


  • Cela me fait penser aux bonimenteurs de foire, le discours est séduisant :) Aucunement qualifié pour parler de patriotisme ! Essaye déjà de résoudre la crise des gilets jaunes, on reparlera des "valeurs" et du sacrifice de nos soldats avec ton ou j’espère ta successeur !


  • J’ai rencontré il y a une heure (faisant des courses) une vieille dame, on a causé, celle-ci à son grand père mort dans cette guerre 14-18, puis son père à celle de 4O, voilà triste, elle m’a dit : pour rien.... Alors cette vielle putasse de macaron il peut pas la fermer sa grande gorge !!!!!

     

    • Personnellement étant ancien combattant je ne peux supporter de le voir prendre la parole devant des troupes en armes disons que c’est trop vomitif. J’ai croisé pendant ma carrière des hommes exceptionnels et les voir commandés aujourd’hui par ce sous-homme est insupportable. On arrive au fond et on creuse en gloussant.


  • Un hommage de Macron aux soldats tombés pour la France, c’est une deuxième mort pour eux, cette fois avec une balle dans le dos.


  • Les soldats morts en OPEX l’ont été pour les intérêts des oligarches. L’armée française n’est plus l’armée du peuple mais une clique de mercenaires dont les officiers franc-maçons, courrent derrière les avancements.
    La France est un vassal des USA par le Traité de l’UE qui la place sous le commandement de l’OTAN. Elle est entraînée dans des guerres illégales financées par le contribuable pour des intérêts étrangers !
    Et personne ne dit rien, surtout pas nos élus, c’est extraordinaire !


  • J’espère qu’une majorité de Français s’est aperçue que Macron continue à nous fourvoyer.
    Des militaires ne devraient pas intervenir dans des Pays dont certains d’entre eux ne reviendront pas. Ils n’ont pas servi la France mais les souhaits de nos dirigeants qui en tirent des intérêts.

     

    • Très bon jugement. Complètement d’accord.


    • Vous avez raison, à ceci près que ce que vous dénoncez s’est toujours passé ainsi ; le vernis de la propagande patriotique, fruit de la conscription, faisant rêver le français au service de ses anciens maîtres, n’a plus désormais qu’une fonction cosmétique et manipulatoire. Et ne parlons pas de patriotisme européen…
      Comme lorsque la marée se retire, il ne nous reste plus devant nous que le cynisme du gros argent et la laideur des rapaces.


    • Au-delà des commissions occultes et autres financements, vous en tirez intérêt tout autant, de manière indirecte, par le confort qui est le vôtre.
      En premier lieu, celui de ne pas avoir vécu de guerre depuis de nombreuses décennies alors que c’était autrefois monnaie courante, pour chaque génération. (Merci la fission atomique, merci De Gaule - merde, un étoilé de bidasse)
      Ceci faisant de la France la cinquième puissance militaire au monde derrière les quatre géants.
      L’autre confort étant matériel car, pour ce qui concerne la France et, bien qu’elle dispose de la plus grande ZEE au monde, elle ne dispose d’aucune des matières premières nécessaires à la transformation en énergie ou matériaux que vous utilisez aujourd’hui (sauf le deuxième gisement de nickel au monde, en Nouvelle Calédonie). Certes, est-elle à la pointe quant au recyclage des terres-rares, mais elle n’en possède pas. Du pétrole ? De quoi faire trois pneus. C’est Bibendum, premier des personnages mondialement connu qui va râler : et sa maison mère, deuxième au monde derrière le Nippon, Bridgestone.
      L’on en passe et de meilleures.
      Et cela, voyez-vous, ma chère, au sens géostratégique, il convient de le « sécuriser ».
      Profitant du fait que Macron rende hommage, s’il n’y avait eu le décès d’un des adjudants de la France, en Afghanistan, en 2007, vous n’auriez jamais su que les forces spéciales françaises étaient déployées de par le monde (où cela est nécessaire) pour que le Français du continent ait le cul au chaud l’hiver, les vacances à la mer, l’été.
      Alors on peut préférer la romance « belle des champs » à l’heure où tout le monde œuvrait en fraternité à la moisson cependant que gazouillaient les petits oiseaux et que l’on se contait la tradition et les histoires de monstres au coin du feu à l’heure de la veillée... Visitez vos campagnes et vos anciens (et actuels) vous diront la dureté du métier.
      L’on peut aussi vouloir remplacer le tractopelle afin de retrouver une forme physique à la pioche. J’ai peur que le blanc-bec ne s’insurge tant il refile cela aux migrants de passage.
      Oui, le confort a un coût. Dans les pays « industrialisés » personne n’en paye le vrai coût : et de la matière première (rare, surtout quand elle est fossile), et des gonzes qu’il convient de laisser loin de champs de cultures (pour la came qui finance), loin des points d’extraction (pour les matières premières) : doive-t-on neutraliser les récalcitrants (pourtant légitimes et quel que soit leur âge, soit dit en passant).


  • Il est des fois où ce gonze est parfois capable de sursauts, s’agissant de « l’extérieur ». Avec l’intelligence intéressée de faire coller le présent avec le passé...
    J’aime assez la symbolique du cercueil invisible qui fait le pendant au soldat inconnu.
    À la mémoire de ceux du 420DSL qui sont restés sur le carreau et à celle des autres : RIP, vous pouvez fumer une clope... ;)

    (Et merci à Mme Annie DAVID pour sa question au Sénat d’il y a 16 ans concernant la Carte du Combattant aux Casques bleus dudit conflit)


  • #2320977
    le 13/11/2019 par Si tu veux mon pied au cul ,je chausse du 54
    Hommage de Macron aux soldats morts en opérations extérieures : retour sur (...)

    Est-ce que pour cet hommage il est venu avec Brigitte et ses copains fils d’immigrés noirs et pédés ?

     

  • J’espère qu’ils ne voient pas ce qu’est devenu la France depuis leur sacrifice, j’en doute mais bon...


Commentaires suivants