Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Homosexualité et racisme : le débat surréaliste entre Mouloud Achour et Édouard Louis

Le nombre d’illogismes et d’âneries proférés en l’espace de 139 secondes n’est pas loin de hisser nos deux protagonistes à un niveau quasi mondial. Pourtant, Mouloud et Édouard ne sont pas des imbéciles, et c’est là que l’on comprend toute l’importance étymologique du format, c’est-à-dire de l’obligation de se soumettre au catéchisme dominant (les sept tentacules du mondialisme, à savoir – par cœur – pour demain : féminisme, antiracisme, sionisme, antichristianisme, homosexualisme, mercantilisme, égalitarisme), un septyque qui pèse sur l’intelligence, l’honnêteté, la droiture.

 

À l’arrivée, autant par souci de conformisme (complaire à l’autorité) que par recherche du confort (la paix à tout prix), ces 7 injonctions deviennent une seconde nature, forgent une seconde nature qui peut éventuellement devenir la première. On ne dira donc pas que ces deux énergumènes sont des imbéciles, mais des êtres plus malhonnêtes qu’intelligents. En revanche, s’ils pensent vraiment ce qu’ils disent (on ne sait jamais), alors ils sont honnêtes, mais idiots.

Mouloud  : « Le pouvoir de la parole, la libération de la parole, le pouvoir cathartique, la parole à travers cette écriture, aujourd’hui quand on entend “libération de la parole” c’est souvent des mots qu’on prend dans la fachosphère. »

La fachosphère aurait ses propres mots. Non, la fachosphère a ses concepts, discutables ou indiscutables, mais elle utilise les mêmes mots que les socialo-sionistes à la Mouloud, ou les mouloudistes. Sauf qu’elle les monte autrement. Le puzzle est différent, voilà tout. Et si la parole se libère chez les adversaires du socialo-sionisme, c’est qu’elle a été longtemps interdite et qu’aujourd’hui tout craque, barrières et barrages sont emportés. De quoi angoisser pour les propriétaires de la parole publique.

Mouloud : « C’est souvent une parole extrême en fait qui se libère, cette parole-là on l’entend très très peu. »

Édouard  : « Oui, ben c’est-à-dire que la question c’est jamais la parole, la question c’est quelle parole. »

Là on ne peut se départir de l’impression assez tenace qu’Édouard dit n’importe quoi juste pour réfléchir à la question, qui en plus n’en est pas une. On est entré dans un débat surréaliste entre deux enfants qui utilisent des mots qu’ils comprennent à peine – ou qu’ils n’osent définir – et on ne va pas en sortir facilement. Pour les amateurs de théâtre, on dirait du Ionesco. Ne ratez pas l’étonnement qui fige subrepticement le visage de Mouloud.

Édouard  : « Et la question, la question de la liberté d’expression par exemple, la question de la démocratie, c’est la possibilité pour les minorités de pouvoir parler de ce qu’elles ou de ce qu’ils vivent, c’est la possibilité d’avoir enfin une place dans l’espace public... »

« Enfin » ? Édouard doit nous expliquer où il voit écrit « interdit aux femmes », « interdit aux homos », « interdit aux trans » dans l’espace public. Et si par « espace public » il pense à l’espace symbolique de la parole, alors dans ce cas toutes ces catégories soi-disant opprimées occupent au contraire, et contre toute logique démographique ou démocratique, la quasi-totalité de l’espace public.

En ce moment, le vent dominant en serait plutôt à un « interdit aux Blancs » (parce que racistes), « interdit aux hommes » (parce que sexistes), « interdit aux Français » (parce que xénophobes), comme Delphine Ersotte de France Télévisions le prône dans une boîte qui n’est pas la sienne et qui, sous prétexte de lutte contre les « discriminations », produit une nouvelle discrimination... Un nettoyage ethnique qui ne dit pas son nom.

 

Édouard  : « ...En tant que femme, en tant que pauvre, en tant que, qu’on a vu les manifestations des Gilets jaunes, c’est des gens qu’on n’entendait jamais dans l’espace public avant parce qu’on leur donnait pas la place dans l’espace public, et ils se sont manifestés, mais en même temps la démocratie c’est aussi la capacité à clore des sujets. »

JPEG - 38.4 ko
Ce profil nous dit quelque chose...

 

Il parle comme Macron, qui décide que le débat sur la paupérisation néolibérale est terminé, rentrez chez vous les Français, bossez, pour ceux qui ont un boulot, les autres chômez, mais fermez votre gueule. Édouard va faire encore plus fort, encouragé qu’il est par le mutisme de Mouloud, l’intervieweur de MJC.

Édouard  : « Et la liberté d’expression ça veut pas dire qu’on vient là et qu’on dit tout ce qu’on veut, la liberté le progrès la démocratie c’est de dire y a des choses qu’on ne peut plus dire. »

Par exemple, on ne peut pas dire : Édouard se contredit lourdement la liberté c’est l’esclavage, la guerre c’est la paix, relire 1984.

Édouard  : « Y a des choses qu’on ne peut pas dire. On ne peut pas dire “est-ce qu’il faut tuer les juifs ou pas ?”, on ne peut pas dire “est-ce que le mariage gay est un problème pour notre civilisation et pour nos pays ?”... »

C’est donc Édouard qui fixe les limites du débat (ne parlons même pas de son premier exemple, d’une connerie atomique), car il est la Raison, il est Macron dans le débat sans débat sur les retraites à rallonges. Le penseur discriminé fait alors de la philosophie.

Édouard  : « Sachant qu’on ne dit jamais que le mariage entre un homme et une femme est un problème, pourquoi y a des questions qu’on pose et d’autres qu’on pose pas ? Ce que ça veut dire, c’est que y a des questions qui sont pas des questions, y a des questions qui sont des insultes. »

 

Mais ne jouons pas les imbéciles, nous comprenons ce qu’Édouard veut dire, même s’il le dit très mal (on essaye de le sortir d’affaire). Pour lui, débattre du problème homo dans la société est insultant car on ne parle pas du problème hétéro. On comprend qu’il cherche à renverser la charge de la preuve, comme on dit. On devrait dire la charge de la faute mais on se ferait accuser d’homophobie.

Ce qui pose problème n’est pas la sexualité des uns et des autres, s’ils ne la foutent pas sous le nez de ceux qui n’ont pas envie de voir ou de savoir, mais l’activisme gay qui cherche à prendre le pouvoir et à imposer sa norme à une majorité écrasante de la population qui n’aurait plus le droit de juger, de penser la question gay, c’est-à-dire le versant politique de l’homosexualité, la version sociale de cette nature intime. Qui n’aurait jamais dû sortir de l’alcôve, soit dit en passant, ou des backrooms.

 

L’émission entière du 7 février 2020 dans laquelle Édouard revient sur son coup d’un soir qui a failli être le dernier :

« Pourquoi on peut avoir envie de tuer quelqu’un avec qui on vient de faire l’amour plusieurs fois ? »

Édouard : « Même moi, par exemple, comme gay, si un type qui a 50 followers sur Twitter dit “il faut tuer les pédés”, j’ai pas envie que ça se retrouve partout, qu’on en parle, que ça devienne une sorte de sujet parce que c’était 50 fachos comme lui qui auraient dû voir ça et tout à coup ça devient quelque chose de public, on donne une tribune, et c’est vrai aussi que à partir de ce moment-là la politique et la révolte en politique, c’est aussi le silence, la révolte en politique, c’est aussi de dire y a des choses sur lesquelles je veux même pas réagir, depuis toujours dans les petits cafés au village y a des types qui disent “ah les sales Arabes et les sales pédés”, et ça a toujours existé, et il faut pas leur donner la parole, faut pas leur donner de la place dans l’espace public, on en avait déjà un peu parlé, c’est ce qui se passe aujourd’hui avec l’extrême droite, y a le fait que à partir du moment où Marine Le Pen dit quelque chose de raciste, à partir du moment où Donald Trump dit quelque chose de raciste, ça devient la une de tous les journaux, ça devient ce qu’on commente tous les matins dans l’actualité, et on pourrait se dire, à ce moment-là, la résistance ce serait le silence… »

Il faudrait qu’Édouard révise un peu son catéchisme antifasciste, car ce dernier a pas mal évolué ces dernières années : Marine Le Pen s’est à la fois recentrée sur l’échiquier politique et s’est rapprochée du pouvoir profond. C’est pas chez elle mais chez les Zemmour, les Goldnadel, les Finkielkraut et les Haziza qu’on pourra trouver la bonne vieille parole raciste qui fait tremble Édouard dans les troquets. Sauf que là, notre jeune mondialiste bugue, puisque pour lui les juifs sont des victimes au même titre que les gays, les femmes…
Fin de la démonstration.

L’Achour, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est pas un debat, ils sont d’accord !
    Miskine Mouloude. LOL

     

  • tu vas voir Edouard , les copains de mouloud , ils ont un beau projet politique , qui va te satisfaire pleinement...et même profondément….


  • « En tant qu’Ulla, en tant que pauvre, en tant que, qui, que, quoi, qu’on, y’a y’en a y’a pas... oui mais non, la liberté le progrès la démocratie c’est de dire y a des choses qu’on ne peut plus dire. »
    Mais ferme ta gueule, qu’est-ce que tu racontes ? On ne comprend rien de ton galimatias. C’est le mec qui te casse les burnes deux heures pour te dire comment on va faire pour le voyage, par où on va passer comment on va charger et faire le tour par ci, si c’est comme ça ou par là au cas où, et s’il pleut ou s’il neige et pour les bagages, ne prendre qu’une valise chacun à cause du coffre et patati et patata et qui n’a pas de bagnole, bordel. Ferme ta gueule : c’est ta seule liberté d’expression cohérente. On s’en fout que tu sois pédé ou autre : ça n’est pas une légitimité à jacter d’être pédé, si ? Comme « les marins alors... ce besoin de faire des phrases ».

    Heureusement, je n’ai pas de télé. C’est Canal +, en plus : les gens payent pour ça ?
    Punaise, je lui jette ce que j’ai sous la main. Et l’on me traitera alors d’homophobe : sauf que le geste n’aura pas été initié par ce qu’il fait de sa bite, mais de sa langue et de sa bouche.


  • Des victimes ! Je suis une victime ! Le monde est rempli de bourreaux, je veux absolument vivre dans le monde de walt Disney, dans le monde merveilleux de la production grand public. Me faire enculer avec de la crème bio sans essaie sur les animaux ! Que notre terre soit remplie d arc en ciel avec des enfants nus , pas d esprits malades, qui pourrait polluer nos enfants fabriqués......je ne sais plus quoi écrire ! Ils ont perdus tout sens de l humanité.


  • "Fermes ta gueule" devient en miroir "Causes toujours"...
    La liberté d’expression selon ce névrosé de la teub à gueule de kommisar politique macroniste... !!!

    Heureusement que personne ne regarde cette émission d’une chaîne ringarde !!


  • L’Achour représente le cas typique du maghrébin des médias ;

    Tiraillé entre sa culture d’origine (conservatrice et rigide) et son obligation de végéter dans un milieu libéral-libertaire ridicule (le passage d’édouard sur les migrants, bref) ;
    Le compromis entre les 2 doit être difficile à trouver....

     

  • Encore un philosophe,heureusement je ne regarde plus la tv


  • L’animateur homo qui nous sort ce type de débat...
    Risible.


  • "En ce moment, le vent dominant en serait plutôt à un « interdit aux Blancs » (parce que racistes), « interdit aux hommes » (parce que sexistes), « interdit aux Français » (parce que xénophobes)"...Mais surtout interdit aux Catholiques, car en plus il y a la pédophilie...
    Sinon je suis assez d’accord avec ces deux grands esprits (êtes vous là ?)...les maladies mentales ne sont assez bien soignées en France...


  • Camarades de E&R
    (les sept tentacules du mondialisme)

    Vous avez oublié l’anti-islam aussi.

    Au vu des millions de morts musulmans depuis la 1 e guère du Golf , si on ne cite pas ça on n’est pas sérieux
    Même si les oligarques aiment à avoir des "bougnoules de services", soyons honnêtes ceux que les sionistes ( les boss de la France) détestent le plus pour l’instant sont les musulmans, cf Zemmour ou même Richard Pearl .

    Ne varietur

    Lavrov.

     

    • Pas d’accord (avec le plus détestés que... qui induit aussi compétitions victimaire) Ce qu’ils detestent le plus, c’est Dieu.
      Catholique, musulman n’est qu’une forme.

      Mais que les musulmans soient plus détestés que les cathos... ? Ils estiment juste que le catho (qui en a pris plein les dents depuis 200 ans et double dose depuis 50 ans, vous l’oubliez ?) est à genou. Et ils estiment que maintenant, il peut être utilisé contre... Qu’il soit moins brocardé ne veut pas dire qu’il soit moins détesté.

      Maintenant on met la focale sur les méfaits du mselmin qu’on a incité à rappliquer avec la haine chevillée au corps...Là, je parle d’ici hein, pas du monde, parce que des millions de morts sous les tapis de bombes, les niakwés viennent pas pleurnicher et ils y ont eu droit aussi... ils nous chient pas une pendule qu’ils étaient boudhistes ou autre...

      D’autre part, la pluspart des musulmans d’ici (on n’est pas en Malaisie) sont sémites. C’est un peu la famille (frères ennemis je vous l’accorde, mais avec des ennemis comme daesh par exemple, israël n’a plus besoin d’amis.)...
      Il est vrai aussi que nombre d’ashkenazes considèrent les sépharates commes des bougnoules mais de là à dire que les bougnoules sont moins bien considérés que les branques souchiens... ???

      Pour conclure, rajoutons anti musulmans à liste si ça conforte (puis la rédaction fait ce qu’elle veut après tout), mais en profiter pour caser "plus que", là, faut pas charrier et ça peut avoir tendance à en démanger quelques uns qui ont souffert des uns et des autres... La réconciliation passera par le positionnement et l’humilité des musulmans (je parle de gens qui ont la foi) ou ne pourra pas passer ama.
      Faut pas oublier que si certains se sentent chez eux, certains se sentent envahis.


    • Ils les détestent tellement qu’ils continuent à les faire entrer au rythme d’au moins 2 millions par an rien qu’en FrOnce.


    • « Ils les détestent tellement qu’ils continuent à les faire entrer au rythme d’au moins 2 millions par an rien qu’en FrOnce. »
      A priori c’est plus pour foutre la merde que par xénophilie ! Et svp, si on pouvait écrire France au lieu de Fronce et tous ses dérivés, ce serait bien. Il y a une espèce de truc panurgique « un peu » lourd avec ça.


    • Autre chose : on peut savoir quelles sont vos sources s’agissant des « au moins deux millions par an » ?!


  • Putain ça commence sérieusement à nous briser les couilles cette doxa, ce catéchisme, cette dictature des minorités
    Le retour du bâton va être violent
    On est plus en 14/18 ni en 39/45
    Le taux de morale, de conscience, de valeurs chez l’homme a considérablement baisser , pour ne pas dire quasi disparu
    Aujourd’hui les gens regardent du porno où on défonce à quinze une femme par tous les trous, aujourd’hui on se filme entrain de défoncer un gars a coups de barres, de matraques sur Snapchat, aujourd’hui on harcèle, on violente,on agresse, aujourd’hui les jeunes n’écoutent plus du Charles Trenet, ni du Piaf , les jeunes écoutent Kaaris, SCH, Lacrim, les héros des enfants des adolescents ne sont plus les chevaliers, Jeanne d’Arc, Thierry la fronde ou Zorro, non aujourd’hui c’est Mesrine, c’est Américan History X, Ma 6-T va cracker, NWA, aujourd’hui on demande pas gentiment sa route , aujourd’hui on te plante pour une cigarette, on fait pas la fête en buvant un verre de vin un canotier sur la tête près d’une rivière, on se défonce la gueule a la coke et a l’amoniaque et au bicarbonate ,il est fini le temps de nos petits poilus, aujourd’hui c’est Daech Azov, les Albanais, les Tchétchénes qui vont en Afghanistan, c’est les grooming gang, l’Académie Blackwater, Boko Haram, l’émir MBS des Saoud, c’est les LBD 40....
    Ça va être violent parce que on va trop loin, on fait trop mal,on abat la morale,les principes, la bienveillance
    On a détruit la famille cet espace d’amour et de protection, aujourd’hui on vit dans la peur , peur du chômage, du divorce, des attentats, du cancer, des incivilités, du crime, de la pauvreté, de l’abandon...on se construit dans la peur, l’angoisse l’anxiété
    Les infos en continue, RMC, BFM, et vas-y attentats dette crise féminicide viol homosexualité drogue réchauffement climatique, catastrophe immigration racailles chômage faits divers guerres pétrole racisme antisémitisme et ça 24/24, 7/7 , 360 jours par an
    Ça va être violent , parce-que vous le voulez
    Vous allez être servi avec vos conneries
    Et comme d’habitude c’est nous le petit peuple qui allons encore une fois morflé
    Bande d’enculés (et sans jeux de mots)
    On se construit mal très mal dans la peur et l’angoisse

     

    • Vous avez très bien décrit le nœud du problème , mais eux n’ont toujours pas compris parce qu’il vivent dans leur monde, et pense avoir la vérité
      C’est deux idiots comme beaucoup aujourd’hui qui ne connaissent en rien ce qui se passe réellement .
      Mais a force de limer ,ils vont tout prendre dans la gueule, parce que la connerie à des limites , et elles sont pas loin d’être franchie


    • Quand ça va de plus en plus mal, après c’est les goulags, les camps, les miradors, le bruit des bottes, les trains, les charniers, les exécutions sommaires, là, on commence déjà avec la délation
      On y arrive a grands pas !
      L’histoire ne fait que le confirmer
      Et a la fin, c’est les cris ,le sang, le feu et les larmes
      Et c’est toujours les peuples et les nations qui morflent
      Et toujours une petite élite oligarchique qui gagne et reconstruit a l’identique, un système de merde et c’est reparti pour un tour


    • Si j’ai bien lu votre rédaction vous vous demandez peut être pourquoi les mediats injectent ils des peurs ? Pour afaiblir tout raisonnements et le remplacer par l’émotion , ils utilisent les deux peurs : l’hystérie masculine ou féminine et la paranoïa , ce plan purement militaire consiste à prendre en tenaille les raisonnements et faire en sorte que seule l’émotion fonctionne .
      Si ce débat basé sur le oui ou non , été mis en place c’est pour le concentrement , c’est pour jouer aux pyromane -pompier , il suffit de lire Walter Lippmann qu’il s’agit de remplacer la démocratie par du totalitarisme , étant un partisan de la pensé unique un euphémisme pour totalitarisme .


  • Il y une tendance à la victimisation systématique chez les pauvres petits blancs persécutés en France.

    Une pleurniche reprochée jadis aux minorités visibles qu’elles soient ethniques sexuels ou autres.
    Ca frise l’indécence dans un pays composé encore de 80% de leucoderme qui dans les hautes sphères sont sur-représentés et c’est structurel.
    Dans les masses medias on a 2 tendances : bfm pro macron et cnews pro marine et RN..Pascal praud et son émission de m%#× est là pour le relais avec des invités comme charlotte machin elisabeth levy roufiol et d’autres.

    Quant à la fachosphère elle a effectivement ses propres codes : montaigne (à qui on a rien demandé au passage !) Chance pour la france, islamo gauchiste, etc..
    Va falloir arrêter ces pleurniches surtout sur ER où le président il me semblait, vantait a virilité intellectuelle.

     

    • Ça vous étonne qu’on ne supporte pas des gens insupportables ?


    • « Va falloir arrêter ces pleurniches surtout sur ER où le président il me semblait, vantait a virilité intellectuelle. »
      Pas bien compris le rapport. Si tout article critique et argumenté peut se voir attribuer le joyeux sobriquet de « pleurniche », il peut sembler que ce soit une approche de la chose bien (trop) large. Ironie de l’histoire, votre propre commentaire pourrait figurer dans cette même « catégorie ». Il y a donc un problème.


    • Le seul qui pleurniche ici c’est toi.

      Sinon il te reste toujours la possibilité de rejoindre la merveilleuse terre de tes ancêtres au lieu de profiter de la société blanche tout en... pleurnichant sur les "p’tits Blancs".


    • Je ne vois que vous qui pleurniche constamment dans vos commentaires anti blanc...


    • #2389391
      le 15/02/2020 par Mirage a vapeur en mode écologique
      Homosexualité et racisme : le débat surréaliste entre Mouloud et Édouard (...)

      Le problème très bien expliqué dans l’Évangile, c’est la poutre et la paille
      « Pourquoi vois-tu la larme qui est dans l’œil ton frère et n’aperçois-tu pas la pleurnichouille qui est dans ton œil et ta bouche à toi ! »


    • "Je ne vois que vous qui pleurniche constamment dans vos commentaires anti blanc...""

      Non je ne suis qu’un miroir devant bon nombre de commentaires anti non blancs, eux réels..
      Je ne suis anti rien du tout, ne pas aimer "a priori" est stupide mais je ramène à la raison certains en roue libre, de façon virilente je le concède.


    • Une chose est de dire « il y a des gens qui ... », une autre est de voir de la pleurniche partout et donc y compris là où elle n’est pas, ou du moins là où il s’agit parfois d’autre chose (qui plus est, se plaindre peut être parfois parfaitement légitime). Ceci dit pour vous ramener sinon à la raison (comme vous dites) du moins à plus de mesure.


    • l y une tendance à la victimisation systématique chez les pauvres petits blancs persécutés en France.

      Une pleurniche reprochée jadis aux minorités visibles qu’elles soient ethniques sexuels ou autres.
      Ca frise l’indécence dans un pays composé encore de 80% de leucoderme qui dans les hautes sphères sont sur-représentés et c’est structurel. @Avion en carton.

      Encore heureux que les Blancs (hors maghrébins,turcs,tchétchènes,etc...) soient encore près de 80% (à mon avis on est déjà passé en dessous de cette barre-là) de la population au pays de leurs ancêtres et qu’ils n’aient pas envie de disparaitre de leurs terres historiques !!!
      Et franchement si nous pouvions être 98 ou 99% au lieu de nous laisser envahir par tout le
      tiers-monde et spécialement l’Afrique ce serait encore mieux !!!
      Et c’est normal qu’ils soient cent fois plus representés CHEZ EUX que les 4% de Mélanodermes (hors DOM-TOM) présent aujourd’hui en France et dont la moitié au moins sont des immigrés voire surtout des "migrants" illégaux !!!
      Combien de Noirs vivaient en France sous Philippe le Bel,Charles VI,François 1er et même Napoléon III ???
      Peut être entre deux ou quatre centaines selon les époques,la plupart de passage et tous nés ailleurs,et principalement mercenaires,négociants ou domestiques..
      Non seulement vous vous revendiquez chez-vous dans un continent qui à la base n’est pas le votre et dont même deux ou trois générations après peu d’entre-vous apprécient la culture et partagent les codes sociaux mais en plus vous voulez nous imposer votre communautarisme à la façon nord-américaine !!!
      Et puis mec tes ancêtres ne sont pas arrivés sur le sol français il y a 200 ans avec des chaines au pied,compare ce qui est comparable !!!
      Moi quand je regarde parfois France O je ne me plains pas de voir trops de Noirs,de Métis et de ne pas voir assez de Blancs sur ces chaines-là vu que leur nombre oscille entre 5 et 20% de la population locale selon les endroits.
      Vous ne comprenez pas qu’au plus haut niveau de l’état a-français cosmopolite on cherche à vous manipuler avec le communautarisme pour que vous ne deveniez jamais des Français à part entière mais vous prenniez pour des indigènes alors que les vrais indigènes de ce pays sont nos autochtones bretons,bourguignons,auvergnats,etc... et arrêtes de parler de "fachosphère" stp le fascisme tu ne sais pas ce que c’est car tu confonds nationalisme et fascisme.
      Ce qui ressemble le plus au fascisme aujourd’hui c’est l’UE et ses larbins comme Micron !


  • "Le silence, on en a souvent besoin" nous dit Édouard sur le ton pleurard qui révèle un âge émotionnel proche des quatre ans.
    Entièrement d’accord. Autrefois, la bonne éducation exigeait qu’on ne parlât point de ses petits soucis personnels, de santé en particulier, pour éviter l’ennui ou la gêne générale. La pudeur sur ses émotions et sa vie intime était de rigueur ; toute infraction à cette discipline de base, bien intégrée, étant considérée comme une agression : regarde-moâ là ! Je te tague avec mes fluides en tout genre.
    La minorité de malotrus qui contrevenait à la politesse était tout bonnement écartée sans loi ni mot des relations sociales, dans tous les milieux (sauf invertis-trans et psycho-bizarres), même chez les truands. Moins tu causes de tes problèmes perso, mieux ça vaut pour toi.
    Dans la foulée (il foule aux pieds), le petit pharisien Édouard réclame à la maîtresse de parler lui tout seul, et de mettre au coin ses petits camarades qu’il estime trop turbulents.
    Quant aux inconnus qu’on fait monter chez soi, sa maman aurait dû l’avertir : attention, danger !
    Enfin quoi. La vie n’est que lutte, prudence et devoirs, non ?
    Il y a la liberté de s’exprimer et celle de commérer. La décence commune trouve toute seule la solution. Tu m’ennuies avec tes histoires pas très appétissantes de mal au derche ou de malêtre exclusif ? Je ne t’écoute pas, à la tienne, Étienne, sans au revoir. Si tu la fermais, des fois ?


  • Dans un monde normal, ce type se ferait retourner en 5 min par n’importe quelle personne ayant un minimum de notions de rhétorique. Parce que son discours n’est vraiment qu’une succession de sophismes.

    "Ma vie [de gay] n’est pas une question"
    Ben si mon gars, c’est une question à partir du moment où tu prétends élever des gosses, et obtenir des avantages fiscaux et sociaux destinés initialement à soutenir des familles traditionnelles. Pour le reste effectivement, ça ne regarde pas la société.


  • " La question juive ce n’est plus une question "

     

  • Vous pouvez ajouter un huitième tentacule à votre catéchisme .... le réchaufisme anthropique.

     

  • Oui enfin des types comme edouard louis j’en vois tous les jours dans le métro, des mecs très blancs, limite troglodyte, au physique fragile et à la psychologie au même stade. Il y a sûrement une peur latente chez eux de la violence physique et tout sera bon pour éviter qu’ils en soient victime. Donc collaborationniste à tous les étages (regardez les gars, j’ai pas les bons marqueurs, mais je suis avec vous !). Dans l’ordre de leur priorité pour ne pas être emporté par le tourbillon : complaire au système, puis, complaire aux racailles (on sait jamais)

     

  • Si les Gilets Jaunes se sont PRESENTES dans la rue c’est que le scrutin majoritaire à deux tours les empêchaient d’être REPRESENTES à l’Assemblée Nationale . Seulement ils ne l’on même pas compris, s’ils l’avaient compris ils auraient exigé le retour de la proportionnelle . Les sionistes ont monté la fausse affaire Benalla pour empêcher l’Assemblée Nationale d’en discuter, alors que c’était dans son calendrier .


  • Ce genre d’enculé ne devrait pas avoir le droit de s’exprimer dans l’espace public, or ce sont les Hommes qui sont en train de perdre ce droit .


  • Les ingénieurs sociaux veulent faire baisser la température après l’affaire Mila.


  • Il vient sur un plateau et prône le silence, heuuuuu !!!. Sinon y a les couvents...cela serait peut-être mieux ? Non ? Je sais pas j’dis ça comme ça. Et sinon le sociétal version "plus belle la vie" ça marche ouais ? Ouaiîiiiis !!! A plein régime ! Que ces thèmes sont agaçants à la longue. Je rêve d’un Monde et c’est pas celui-là.


  • Ces Édouard & Mouloud, des agents de propagande de la doxa mondialiste et ses 7 « Tantencules » : féminisme, antiracisme, sionisme, anti-christianisme, homosexualisme, mercantilisme, égalitarisme. Autant d-ismes ou courants d’opinions qui n’appartiennent qu’à cette minorité structurée mais déstructurante pour la majorité.

    Le système médiatique sait y faire d’une chaîne à l’autre. Il change les têtes, le décor, et les marionnettes défilent chacune avec leurs discours de propagande pour défendre leurs libertés à eux, celle de leur république de Saló devenue, la forteresse, qu’ils croient impénétrable. Engeance du trou de Bâal, un noir trou profond du gouv.pr lequel enferme la lumière de la vérité, la conserve pour eux seuls.

    La liberté d’expression ? La « leur » à eux dont ils ont fixé les limites à géométries variables afin de canaliser la Pensée, l’oblitérer, l’adapter, la bien-pensancer, la formater à leur doxa et donc leur doctrine politique, plan de domination mondiale.

    Ainsi, pourchassent-ils la moindre velléité, celle d’apporter une Parole vivante. celle qu’ils craignent en fait puisqu’ils sont vides.

    Ces émissions ne font plus débat contradictoire, ni tribune, pire un tribunal. Ils s’invitent entre eux, sans confronter de l’argumentation contradictoire, fournir leur source, donner une bibliographie en fin d’émission, faire de l’éducation populaire, quoi ! L’animateur n’est là que pour servir, s’aplatir et laisser son interlocuteur déverser sa propagande inavouée, en ne posant pas les bonnes questions, ou les évitant voire comme ici, ce Mouloud se taire.

    Une femme non féministe est-elle sur le plateau pour s’exprimer ? Non. Edouard parle pour elle. Un chrétien, non plus. Un homo anti-lgbtq..., non. Un anti-migrations à tous va, idem ! Anti-sioniste, un hétéro blanc, un anti-marchandisation de la Vie, non sur le plateau que ces deux agents de la police de la pensée, censés représenter par notre redevance TV publique, un « public absen »t car dans la rue en jaune.

    Où est le public représenté dans leur fameuse diversité [d’opinion ? d’appartenances idéologiques ?] non pas de diversité mais de l’uniformité ! Où est leur fameux vivre ensemble puisqu’ils excluent précisément « le public ».

    Le public n’a plus besoin de porte-parole car c’est de la morte-parole.

    République restreinte aux seuls membres du camp du Préfet Lallement, leur citadelle !

    Ils n’ont rien à dire à part la doxa imposée par la dictature EnMarche.

     

  • En survolant le verbatim on retrouve le catéchisme banal d’un humaniste sur passage piéton. Télévisible, prévisible.


  • Si tout ça n’est plus une question qu’est ce qu’il fait là ? Il a quoi à dire à part qu’il se fait taper dans la lune ?


  • Je savais pas que l’on pouvait être pute et journaliste, c’est un nouveau concept de la Macronie ??

     

  • J’imagine bien quel doit être son discours « obligé » sur les migrants. Je lui suggérerais bien d’aller goûter aux joies d’un séjour en all-inclusive dans un camp de migrants bien sevrés. Ils vont t’en donner du colloque sur l’homosexualité et la tolérance. C’est toi qui vas tourner et pas la parole, je te le garantis ! Tu vas goûter aux joies du tout-compris, ... jusqu’au sapin et ses boules dans la crèche ! Le point positif, c’est que tu pourras toujours considérer (et eux aussi pour leur défense) qu’ils ne sont pas homophobes ! Lol. C’est le problème de l’homophilie portée à son paroxysme, ça peut faire mal au cul ! Par contre, on se plaît à imaginer H24 un membre turgescent dans la bouche du jeune Edouard, déjà on entendrait moins de conneries !


  • La machine de guerre médiatique a encore des ressources pour pervertir la jeunesse.


  • ET SI ON LIQUIDAIT TOUS CES MALEDES PERVERS QUI SONT EN TRAIN DE NOUS PRECIPITER VERS L’ABIME...
    G.


  • L’un n’a aucun rapport avec l’autre , ce qui est appelé racisme c’est le fait d’appeler et de démontrer deux personnes différentes ou opposées ; l’homosexualité c’est tout le contraire ce sont deux personnes qui refusent les personnes opposés .
    Conclusion : la mise en avant du racisme n’ait qu’une tenue de camouflage pour faire avancer un programme politique qui éradique toutes oppositions .
    Pour ceux qui ont la mémoire courte Kinsey était un fervent du nazisme , il n’a pas fait la libération sexuel (pour preuve s’il était vivant c’est parce que ces parents ce sont rencontrés ) , il a tout simplement fait passer la perversion pour de l’amour , bref les prédateurs de tout poils s’en sont donner comme alibi pour s’attaquer au plus faibles . Les médits et les politiciens ? ils jouent sur les deux peurs : l’hystérie masculine et féminine avec la paranoïa .


  • Entre un Mouloud bonbon Bisounours et un invité parlant de son anus, ça insiste lourdement à propager le matérialisme en France !...
    Le pire c’est que ça se prend peut être pour une élite morale.
    Ça va leur faire bizarre lors du jugement de Dieu...


  • Bonne chance pour faire du natonial social en "republique" j avec 20% d allogenes qui veulent notre mort ainsi que la justice rouge le tout sur verni mondialiste pederaste et homosexualiste.

    Et ce n est que le début ! Il y a bien un coréen converti au Talmudisme qui se presente aux elections avec á sa droite un magrehbin de la télé. Ou l’inverse. On ne sait plus. Le mirroir du Rn. Tout le monde il est francais, depuis toujours. Sauf les blancs.

    Pas de souci, un peu de social dans la cage aux folles et un peu de national dans le zoo rouge devrait porter fruit.

    Quelle blague. Ce n est meme plus drole.


  • La force du langage et la richesse qu’il contient, dans la représentation que l’on a du monde, nous est confisqué par l’espace médiatique (espace public ?), dénaturant le sens des mots, changeant leur articulation par la rhétorique, faisant disparaître des pans entier du langage, afin de la réduire au plus petit dénominateur commun du discours qu’il convient de tenir.
    Il n’est pas question de la liberté d’expression ici mais bien de détruire le logos et par extension la conscience qui se manifeste par le langage de ce qui est, non pas de ce qui devait être.
    L’appauvrissement est tel qu’il devient de plus en plus difficile pour nos deux compères de manier les concepts sans en masquer les paradoxes évident, et en cela il font du macronisme, tout en feignant de le dénoncer (bouc émissaire).
    Cela revient à traiter le symptôme de la violence sans tenter de découvrir les causes premières par le dérivatif émotionnelle de la pensée coupable inconsciente, véritable déclencheur de la violence exprimée sur les réseaux dits sociaux, aujourd’hui socle des polémiques mettant à mal l’espace médiatique (espace public ?).
    Avant de vouloir combattre la violence dans ses signes extérieurs (symptômes) encore faudrait il en expliquer les mécanismes, pour briser le cycle.
    Le pouvoir véritable se cache précisément derrière l’activisme sociétale, détruisant ce qui constitue l’élément censé être l’espace protecteur et donc utilisant potentiellement une violence légitime face ce qui le menace. La fable du "petit chaperon rouge" l’exprime très bien. Il convient pour le manipulateur à faire tomber une à une les mécanismes de défense sociale naturelle afin de faire rentrer le loup dans le foyer en le travestissant sous les traits de la victime pour mieux endormir notre vigilance.


  • L’interview a du se terminer un bras dans le cul a la fistiniére, vu les regards qu’ils s’échangent
    Une histoire d’amour vient de s’écrire avec de la merde sur un mur de chiottes publique, sous nos yeux ébahis

     

    • Tout ça, c’est très progressiste... Macron et ses fils d’immigrés,noirs et pédés ... Bilal Hassani a l’EuroviFion... Julia et la manif des Algériens....le PreP .... les Gay-games ... Les passages cloutés arc-en-ciel .... Julien Odoul président du groupe Rassemblement qui pose a poil dans Têtu ... Mounir Madjoubi .... le mariage pour tous ... la Gaypride ... 120 battements par minute .... la Fistiniére ... faut vivre avec son temps, aujourd’hui c’est enculade ou goulag
      Bon je vais reprendre une deuxième fois des moules, avant qu’il n’y en ait plus


  • Comme dirait Julien Cazarre :"Canal+ une chaîne crypto gauchiste de sinistre réputation"


  • Relire "l’Empire du Bien" de Philippe Muray puis prendre une navette spatiale hors de ce monde déglingué....l’air pénétré d’intelligence de Mouloud lorsque l’autre endive lui parle des bienfaits de la censure et des sujets à évoquer à la TV pour ne pas froisser la tyrannie des susceptibilités immatures qui nous dictent le bien et le mal en dit long sur cette société du spectacle devenue ennuyeuse car ennuyée dans ses certitudes.


  • Edouard fume le cigare
    Et Mouloud porte une barbe noire

    Rien compris à ce « débat ». Heureusement ici : comprendre, c’est égaler. La psychiatrie a de l’avenir dans ce pays.


  • Merci ER (Pierre de Brague ?) pour cette superbe démonstration du lien (presque plus du tout) subtil entre lobbying lgbtiste et le projet des élites mondialistes. Il tombe à pique dans ma tentative de faire ouvrir les yeux à une amie.


  • Je suis peut être réducteur, simpliste, archaïque ,primaire ou rétrograde mais à chaque fois que j’entends qqn défendre la cause des invertis, la première image qui me vient à la esprit est celle un homme qui sodomise un autre homme. L’on me dira mais non un gay ça ne se réduit pas qu à ça, sauf que que lefait même de se définir comme inverti C vouloir banaliser et faire légitimer de force cette image dont je parlais. Ben non je ne me définis pas comme heterosexuel mais comme humain de sexe mâle vivant selon la loi non pas patriarcale, catholique, musulmane, conservatrice ou traditionaliste mais selon la loi naturelle qui est indépendante de toute ideologie


  • Le Edouard, il ressemble à Macron.

    Tout droit sortie des précieuses ridicules.

    Aussi mytho l’un que l’autre, il faut une

    sacrée dose d’invention pour pouvoir affirmer

    qu’il ai pu voir écrire des tweets avec

    Il faut tuer les pédés”.

    Ces gens sont dérangés du bulbe,

    Et c’est dans des asiles qu’ils devraient être soignés.

    Si l’intelligence a ses limites,

    La connerie n’en a pas.


  • la France des Lumières

     

  • Bravo a Mouloud pour une phrase qui va sans doute devenir un mantra que nous n’aurons pas finis d’entendre : la parole qui se libère c’est la Fachosphère.

    Mouloud, comme tu te présente souvent de culture arabo-musulmane je citerais donc Ibn Khaldoun (le père de la sociologie et grand philosophe arabe) qui a son procès devant les religieux qui lui reprochent ses grands débats, se défend ainsi : la parole libérée et les débats ne peuvent qu’aboutir à un processus de recherche de vérité et si vous êtes un croyant sincère pour vous dieu est la vérité . La philosophie et la liberté de penser ne peuvent donc que servir la recherche de dieu par le chemin de la recherche de la vérité : il a été acquitté et la philosophie est devenu une pratique officielle Musulmane pratiquée dans les mosquées (comme les mathématiques par exemple) (oui on est loin du salafisme wahabitosataniste d’aujourd’hui)

    Mouloud pourquoi toi et tes semblables avaient vous si peur de la vérité ???

    Le Carthaginois


  • Très bonne synthèse de ce que, aujourd’hui, en France, les "progressistes" veulent la dictature. La dictature du bien, évidemment.

    Et évidemment, personne sur le plateau pour demander à cet antifa : "et si je veux ouvrir le débat sur est-ce que t’es con ou pas, c’est une question qui peut être posée, ou non ?"


  • Hallucinant. Ces deux crétins ne veulent rien moins que l’instauration d’une dictature de la pensée. Ils s’inscrivent dans la mouvance « il y a trop de « 
    Trop d’hommes blancs, trop de cathos, trop d’hommes libres etc..
    L’actrice Corinne Masiero vient de déclarer « il y’a trop de cathos dans les Césars « 
    Faudra qu’elle change d’indics, l’inspecteur Marleau.



  • [...] depuis toujours dans les petits cafés au village y a des types qui disent “ah les sales Arabes et les sales pédés”, et ça a toujours existé, et il faut pas leur donner la parole, faut pas leur donner de la place dans l’espace public [...].



    Quand on pouvait encore y fumer, j’aimais traîner dans les rades ("Ça y est voilà je suis raide") et entendre toutes sortes de propos - vous vous rappelez des Brèves de comptoir ? - même les "choquants", même les "débiles".

    Rade rural du village à 500 habitants, rades de petites villes pourries de chômage, rades de passage à côté des gares ferroviaires : ce ne sont que des thermomètres, des opinions, le reflet de vies qui essaient de se poursuivre comme elles peuvent.

    Le passage à l’acte ne va, très éventuellement, concerner qu’un 10 000ème, un 100 000ème, et alors le cas est pathologique en termes psychologiques - et ça existera toujours.

    Qui juge qui ? Qui en a le droit ?
    Je crois qu’Edouard et Mouloud sont juste trop jeunes pour être crédibles : ils ne tiennent que des propos fascistes, orwelliens, de comptoirs, sans la cigarette, ni le demi.

    Le problème n’est pas celui des individus "déviants" à éliminer, mais des conditions sociales qui sont faites jour après jour par le "capital" (pour aller vite et neutrement). Après, la responsabilité individuelle s’applique.

    Mais je crois que j’aurais pu débiter le même genre de co...ries à leur âge.

     

  • la tv vous fait oublier vos soucis pour endosser les soucis imaginaires des assauces parasites .

    la pleurnicherie mentale des millionnaires de la culpabilisation .


  • Il est loin le temps où les homos ( ou bi ) discrets mettaient en avant leur art ,leur beauté intérieure ,leur culture .,leur élégance ,leur prestance ,leur savoir vivre . Ces homosexuels qui n’exposaient leur sexualité comme un fer de lance ..ils ne revendicaient rien pas de mariage gay ,pas d’adoption . Ils savaient que l’intérêt général primait sur l’intérêt de la minorité ,qu’ils devaient s’adapter au monde hétéro et non l’inverse .. ils trouvaient cela normal que l’enfant ait un papa et une maman etc.. Nous sommes très loin de cette époque là en 60 ans tout a basculé !Si ces homosexuels revenaient dans notre époque moderne je crois qu’ils combattraient ces lgbt et toutes les déviances qui s’y greffent .

    Pensée pour Jean Marais ,Rock Hudson ,Cary Grant ...


  • Moulouda Chour a t-elle une influence sur la jeunesse. Moins qu’une bloggeuse instagram, m’est avis.


Commentaires suivants