Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Honte de soi

États-Unis : le drapeau confédéré retiré du Capitole de l’Alabama

Le drapeau confédéré qui flottait devant le bâtiment du parlement de l’Alabama a été retiré mercredi, a annoncé le gouverneur de cet État du sud des États-Unis.

Avec ses treize étoiles rouges, blanches et bleues, ce drapeau est le symbole de l’héritage du Sud pour ses partisans, et celui du racisme, de l’esclavage et de la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs.

De nombreuses entreprises américaines ont annoncé qu’elles allaient cesser de vendre des produits arborant ce drapeau, après la mort en Caroline du Sud de neuf Noirs tués dans une église emblématique de la communauté afro-américaine. Le tueur présumé, âgé de 21 ans, apparaît sur des photos brandissant le drapeau confédéré.

« C’est vrai », a répondu Robert Bentley, gouverneur de l’Alabama, au site d’informations AL.com qui l’interrogeait sur son ordre de retrait du drapeau d’un monument confédéré au Capitole situé à Montgomery, la capitale de l’État.

Il a expliqué que sa décision découlait seulement « en partie » de la tuerie de la semaine dernière à Charleston.

« C’est la bonne chose à faire. Nous sommes confrontés à des problèmes importants dans cet État au sujet du budget et d’autres dossiers que nous devons régler. Celui-ci (le drapeau confédéré, NDLR) pourrait devenir une distraction importante », a-t-il justifié. « Ma décision a été que le drapeau devait être retiré. »

La bannière controversée a été abaissée mercredi matin par deux employés municipaux sans protocole particulier, a indiqué le site d’informations.

Dans le Mississippi, seul État américain dont le drapeau contient la bannière confédérée dans le coin supérieur gauche, plus de 50 000 personnes ont signé une pétition pour demander de la retirer, avec le soutien de plusieurs élus conservateurs.

« Après réflexion et prière, je pense maintenant que le drapeau devra être mis dans un musée et remplacé par un autre qui unira davantage les habitants du Mississippi », a affirmé le sénateur républicain des États-Unis Roger Wicker.

Lire la suite de l’article sur lapresse.ca

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1215845
    le 26/06/2015 par Robin
    Honte de soi

    Et donc si je brandis le drapeau français et tue 5 français d’origine immigrée (remontant à moins de 5 générations), on va enlever tous les drapeaux français des mairies de France ?

     

    • #1215944
      le 26/06/2015 par noname
      Honte de soi

      Y a encore des drapeaux français en mairie ? Je croyais qu’il n’y avait que celui de l’europe !


    • #1217496
      le 29/06/2015 par compris
      Honte de soi

      La situation des Etats-Unis n’est pas comparable : le symbole de ce drapeau n’a rien avoir avec une situation où le drapeau Français sera utilisé.


  • #1215853
    le 26/06/2015 par Mojo Risin
    Honte de soi

    J’écouterai toujours Sweet Home Alabama. Je respecterai toujours ce drapeau. Cette bien-pensance kitch qui se donne pour de la politique et du respect est un éteignoir de l’esprit.


  • #1215869
    le 26/06/2015 par fred89
    Honte de soi

    Le peuple américain serait il en train de se morceler qu’il faille supprimer les emblèmes de leurs anciennes divisions ?
    L’ironie serait à son comble, à l’heure où ils tentent désespérément d’unifier de force les européens.

     

    • #1215925
      le 26/06/2015 par Nicolas Tesla
      Honte de soi

      Le Texas a déjà fait plusieurs fois la menace de sortir de l’union, aussi la récente légalisation par l’Etat Fédéral du mariage gay (a 5:4) risque encore d’attiser les tensions notamment dans les États du sud.


  • #1215918
    le 26/06/2015 par sudte
    Honte de soi

    Quand va t’on faire pareil pour le drapeau européen qui nuit lui aussi gravement à notre unité nationale ?

     

    • #1216026
      le 27/06/2015 par Lejésuite.
      Honte de soi

      Excellente initiative ! Cet emblème est le symbole de la main mise des USA sur l’Europe depuis 70 ans, ainsi que de la trahison de Robert Schuman et Jean Monnet agents atlantistes stipendiés par la CIA. Oligarchie US GO HOME !


    • #1216124
      le 27/06/2015 par francky
      Honte de soi

      Petite rectification "le drapeau" européen n’est pas un drapeau mais juste un emblème ce qui n’est pas du tout la même chose (à ne pas confondre avec le drapeau américain)....


  • #1215919
    le 26/06/2015 par Sicambre
    Honte de soi

    Les marxistes et l’african methodist church sont-ils contents ?


  • #1215928
    le 26/06/2015 par ras
    Honte de soi

    tout ça n’est que du bavardage a par ci par la
    il y a bel lurette que le "drapeau" amérindien n’est plus sur leur propre sol
    tout le monde s’en fiche malheureusement donc le reste.......

     

    • #1216551
      le 27/06/2015 par Rémi_Pierre
      Honte de soi

      Pauvre ignare.

      Le dernier general sudiste qui s’est rendu etait amerindien, il savait de quel cote etait le systeme du populicide.


    • #1216742
      le 28/06/2015 par ras
      Honte de soi

      insulté derrière un écran toujours courageux comme initiative,
      si tu avait songé a mon mot je parle pas de sud ou nord bien avant toute ces chamailleries il y avait autre chose !
      ne me fait pas croire qu’actuellement ceux qui défendent l’étendard sudiste pense directement a la cause amérindienne
      grand hypocrite que tu est !


  • #1215931
    le 26/06/2015 par Marc
    Honte de soi

    Le nord, le Sud, l’escalvage.... c’est bien plus compliqué que ça ! En fait les états sudistes ont toujours voulus plus d’autonomie, alors que les états du nord, étaient centralisé autour de Washington DC...et ça a dégénérer jusqu’à la guerre de sécession.

    Ce conflit avec le Sud est encore présent aujourd’hui : ces états refusent systématiquement les avancée "progressistes" imposé par les FM deWashington DC et les ***** de Californie.


  • #1215943
    le 26/06/2015 par Fulcanelli
    Honte de soi

    Retirer le drapeau confédéré, c’est la solution de facilité : il s’agit d’une mesure qui donne l’impression que les autorités font quelque chose et qu’elles se soucient des noirs qui ont été abattus. Cela leur évitera de changer quoi que ce soit aux lois et règlements du port et de la possession des armes à feu. C’est une façon de s’acheter de la bonne conscience à peu de frais.

     

    • #1215982
      le 26/06/2015 par autrichien
      Honte de soi

      Pourriez-vous s’il vous plaît nous indiquer en quoi le droit du port d’arme est-t-il un problème aux USA ? Les Etats conservateurs (patriotes) sont généralement pour le port d’armes et les Etats "progressistes" contre. Chicago (la ville d’Obama), où le porte d’arme est totalement proscris, a l’un des taux de criminalité les plus élevés des Etats-Unis. Il faut admettre que la suppression totale des armes est une utopie et que les criminels trouveront toujours un moyen de s’en procurer. Une interdiction ne concerne donc que les gens respectueux des lois qui dès lors ne peuvent plus se protéger des raclures en tout genre.


    • #1216135
      le 27/06/2015 par Fulcanelli
      Honte de soi

      A l’intention d’Autrichien :

      Vous me semblez être un parfait membre potentiel de la National Rifle Association, à moins qu’en fait vous ne le soyez déjà. Peut-être qu’elle accepte des membres étrangers (une souscription honorifique, par exemple).

      Votre argument est l’argument éculé toujours avancé par la NRA, à savoir, en anglais, if firearms are outlawed, only outlaws will have firearms. Traduction : si les armes à feu sont mises hors la loi, seuls les hors la loi auront des armes à feu.

      L’exemple de Chicago n’est aucunement probant, puisque le pays regorge d’armes à feu (plus de trois cent millions) et qu’il suffit aux voyous de Chicago soit d’aller les acheter dans un état doté de lois différentes, soit de s’en procurer auprès des trafiquants locaux (incroyable qu’on ait à vous rappeler ce genre de banalités, mais bon, l’idéologie de la sainte arme à feu vous fait dire n’importe quoi ou, plutôt, vous fait ressasser le catéchisme habituel).

      Vous êtes un extrémiste : soit le port d’armes à feu quasiment incontrôlé (une extrême), soit la prétendue utopie du sans armes à feu (une autre extrême). En d’autres mots, vous avez un sens plutôt grossier de la politique. Vous êtes un partisan de la force (incarnée ici par l’arme à feu).

      Vous êtes tellement crispé sur votre fétiche de puissance qu’à la moindre mention de contrôle du dudit fétiche vous pensez immédiatement qu’on en va vous en priver. Il vous est impossible de voir que le statut des armes à feu aux Etats-Unis est un phénomène, d’une part, chargé d’histoire sanglante et de ressentiment (la guerre civile et ses enjeux, complexes, comme l’a fort brillamment montré l’historien états-unien Gene Genovese et, plus récemment, Morris Berman dans son livre Why America Failed (Pourquoi l’Amérique a échoué), et, d’autre part, intimement lié à la conquête, sanglante elle aussi, des territoires qui constituent aujourd’hui le pays, .

      Vous êtes incapable de comprendre que mentionner la question du contrôle des armes à feu dans un commentaire d’un article n’est pas nécessairement le fin mot de l’affaire et que le statut des armes à feu aux Etats-Unis est un phénomène d’une société qui a baigné et baigne encore dans la violence. La guerre civile n’a jamais cessé dans ce pays et le hustling (l’arnaque) caractéristique du mode de vie américain est indissociable d’une compétitivité sans merci, qui se nourrit de violence à la fois au sein du pays et en politique étrangère.


    • #1216164
      le 27/06/2015 par burt
      Honte de soi

      Il me semble que le droit constitutionnel pour un américain de posséder une arme à feu fut établit à l’origine afin qu’il puisse se protéger du gouvernement en cas de dérive de celui ci. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi...). Un droit qui pourrait cruellement faire défaut au Français.


    • #1216337
      le 27/06/2015 par Fulcanelli
      Honte de soi

      Burt,

      Oui, bien sûr, vous avez raison. Il s’agit de la fonction que les armes à feu avaient aux yeux de ceux qui avaient fait la révolution et qui avaient conçu et rédigé la Constitution du pays.

      Mais cet aspect des armes à feu est surdeterminé en amont et en aval par l’histoire fortement conflictuelle et essentiellement belliciste du pays.


    • #1216514
      le 27/06/2015 par Marc
      Honte de soi

      Bonsoir à tous,
      Personnellement le port d’armes ne me pose pas problème. Ce qui me pose problème c’est le type derrière la gâchette. C’est sur si on laisse, des klux lu klan, des latinos ou des gangs afros s’en servirent, là c’est un problème...
      Mon frangin a vécu et travailler 3 mois dans une petite ville du Wyoming. Les armes sont en venets dans les super marchés, mais les gens ne ferment pas à clefs ni leur voitures ni leur maisons... parce que des gens normaux sont ceux qui travaillent et font vivre leurs famille paisiblement, et c’est parfaitement leur droit d’avoir les moyens de se défendre.
      Washington DC , sait très bien que son projet est "anti humain", et préfèrerait ne pas avoir d’opposition armées pour les mettre en oeuvre.... Et comme on l’a vu pour le mariage gay et l’avortement, seul le Sud résiste....

      Bien à vous,


    • #1217026
      le 28/06/2015 par Fulcanelli
      Honte de soi

      A Marc :

      Bon, fort bien, mais là n’est pas la question, du moins pas en ce qui me concernait dans mon commentaire : la question, c’est le contrôle des armes à feu.


  • #1215954
    le 26/06/2015 par paix et paix
    Honte de soi

    Encore une utilisation d’un dérangé mental pour détruire le peu de racine ou d’identité qu’a ce pays


  • #1215973
    le 26/06/2015 par Romano
    Honte de soi

    Mind control et propagande...Ou comment nous eduquer à la bonne sauce sectaire droit de l’hommiste !


  • #1216018
    le 27/06/2015 par NouvelleFrance
    Honte de soi

    On pourrait assister à un retour de la guerre civile dans un laps de temps beaucoup plus court qu’on l’aurait crû. Dans le sud, le nombre de milices para-militaires a triplé depuis 10 ans.......


  • #1216025
    le 27/06/2015 par Yas
    Honte de soi

    Ils ne connaissent même pas leur propre histoire. Il est bien connu que l’esclavage n’était que la justification morale que s’est donné l’union pour anéantir la sécession (De plus cette idée n’est apparue que 2 ans après le début du conflit, en 1863 si ma mémoire ne défaille pas). De ce que je me souviens avoir lu, l’esclavage était en train de disparaître progressivement dans le sud de toute manière. Des soldats noirs ont combattus dans le camp des confédérés et je doute que ce soit pour défendre l’esclavage...
    Regarder les interviews de Di Lorenzo sur youtube à propos de son livre The Real Lincoln, il met en lumière des raisons de la guerre bien plus rationnelles que la sauce humanitaire. En tout cas 150 ans après, ils utilisent toujours le même baratin pour tout justifier.

     

    • #1216092
      le 27/06/2015 par " sauve qui peut "
      Honte de soi

      ...et le même baratin qui leur sert depuis 70 ans pour inféoder tous les états souverains où ils ont mis les pieds ! ...Le moins que l’on puisse dire est que ça a bien fonctionné , et ce lavage de cerveau ne cesse de s’étendre à l’échelon planétaire , cela devient leur " passeport " pour d’abord , démanteler les états visés , remplacer les dirigeants par leurs "pions" , implanter des forces militaires " aux ordres" , et l’ultime but : la mise en " esclavage" economique et financière des pays " conquis " : c’est pas ce qu’ils appellent : leur N.O.M ?


    • #1216461
      le 27/06/2015 par karimbaud
      Honte de soi

      @yas........c’est totalement vrai, mais il est tellement plus confortable de sombrer comme souvent dans le manichéisme....les barrières douanières dispendieuses sont la première cause de la Guerre Civile, les industriels et politicards du Nord asphyxiant progressivement le Sud...l’esclavage est une question connexe mise en avant par les politiciens de Washington lorsqu’il fallu un surcroit de volontaires et que sur le terrain Mc Lellan eut sérieusement compromis les chances du Nord d’en finir rapidement avec la sécession...d’ailleurs Lincoln lui-même ne comptait nullement remettre en cause un esclavage - et vous avez raison, destiné de toutes façons à disparaitre - son obsession étant de maintenir l’Union à tout prix, ce " supplément d’âme " apportée par le fameux discours de Lincoln avait pour but de galvaniser ses troupes, d’en augmenter les effectifs et de moraliser le conflit afin de dissuader ( ce qu’il fit de toutes ses forces en écrivant aux puissances européennes ) toute aide étrangère envers le Sud....


  • #1216035
    le 27/06/2015 par Themistocles
    Honte de soi

    Ils avaient le choix entre interdire le drapeau ou interdire les armes.

    Devinez ce qu’ils ont choisi ?

     

    • #1217527
      le 29/06/2015 par Jean-Philippe
      Honte de soi

      ni un ni l’autre n’est la solution..


  • #1216302
    le 27/06/2015 par mims
    Honte de soi

    "Le27 juin à 10:26 par Fulcanelli
    Honte de soi
    A l’intention d’Autrichien :

    Vous me semblez être un parfait membre potentiel de la National Rifle Association, à moins qu’en fait vous ne le soyez déjà. Peut-être qu’elle accepte des membres étrangers (une souscription honorifique, par exemple).

    Votre argument est l’argument éculé toujours avancé par la NRA, à savoir, en anglais, if firearms are outlawed, only outlaws will have firearms. Traduction : si les armes à feu sont mises hors la loi, seuls les hors la loi auront des armes à feu ""

    C’est con de dire que l’argument est éculé sans apporté aucun argument justement , quand tu ne comprends pas quelque chose ne dit pas que l’argument est éculé dis que tu n’as pas compris c’est mieux ton commentaire est insuportable d’auto suffisance et de branlette intelectuelle , cordialement .

     

    • #1217049
      le 28/06/2015 par Fulcanelli
      Honte de soi

      A Sims,

      On cherche votre argument sous les accusations débordantes de neurones.


    • #1217079
      le 28/06/2015 par Fulcanelli
      Honte de soi

      A Mims,

      Si vous lisiez mon commentaire dans son entièreté et ne vous arrêtiez pas au point où il vous fait perdre vos neurones, vous verriez que l’argument éculé est contré par des considérations d’ordre politique.


  • #1216304
    le 27/06/2015 par mims
    Honte de soi

    Premièrement il y’a certaines choses ou l’on ne peux pas revenir en arrière , on va pas arriver chez les gens et leur retirer leur fusil c’est dans leur culture c’est trop tard c’est un faux debat et deuxiemement la petite criminalité aux Etats-Unis augmenterais drastiquement en cas de desarmement de la population , il faut a peu près 3 neurones pour le comprendre .


  • #1216309
    le 27/06/2015 par mims
    Honte de soi

    Allez faut peut etre 4 neurones finalement je retro-pédale pour comprendre que un braqueur a plus peur d’attaquer un bureaux de tabac ou il sait que le patron et la patronne on un fusil a pompe chacun . Pour tout commentaire plus argumenté me contacter hahaha ( oui on peux trouver facilement une arme a 500 e a clignancourt donc le port d’arme illegal c’est pour les honnetes gens c’est tout ) Et le petit blanc dans le 93 il serait bien plus serein si le port d’arme était autorisé ,la ca demande 6 neurones on progresse !!


  • #1216382
    le 27/06/2015 par MEIERS
    Honte de soi

    En fait la signification du drapeau confédéré ( le drapeau de guerre confédéré, le drapeau politique était différent), a pris au cours de l’histoire une signification différente pour les habitants blancs et les noirs du Sud. Il faut rappeler qu’à l’époque de la guerre de Sécession seuls 5% des blancs du Sud étaient propriétaires d’esclaves. Pour les blancs du Sud l’esclavage n’était pas le motif de guerre, mais la liberté de leurs états. Lors de la guerre d’indépendance américaine jusqu’en 1783, les buts de guerre avaient été la formation d’une confédération, où chaque état était sensé souverain et l’état fédéral seulement chargé des affaires communes. Mais au cours du XIXème siècle l’état central s’était arrogé de plus en plus de droits au dépens des états. La goutte d’eau qui fit déborder le vase pour les états du Sud était l’élection du républicain Abraham Lincoln, dont ils craignaient qu’il n’abolisse l’esclavage et donc se mèle de leurs affaires internes. La sécession en 1860-1861 était la réaction des états de Sud qui voulaient retrouver la liberté garantie à l’origine dans la constitution. Lincoln mena de 1861 à 1865 une guerre qui coutâ la vie à près d’un million d’habitants civils et militaires du Sud et dévata le pays. Des historiens du Sud vont jusqu’à parler de guerre d’extermination.A la suite de la guerre de sécession les états du Sud furent pratiquement mis sous tutelle par le gouvernement fédéral. Depuis cette époque le drapeau confédéré est considéré dans le Sud comme le symbole d’une nation détruite, vaincue et occupée et un symbole de solidarité pour ses habitants blancs qui se voient un peu comme des américains de deuxième catégorie face aux "yankees". Dans les années 1960 lors de la lutte des noirs du Sud pour les droits civiques ce drapeau pris pour les noirs du Sud une autre signification. Le gouvernement américain imposa sous Kennedy, puis Johnson aux Etats du Sud l’application des droits civiques. Les blancs du Sud firent un rapprochement avec la période de la guerre de Sécession un siècle plus tôt et firent des manifestations monstres sous le drapeau confédéré pour défendre les droits de leurs états. Les défenseurs des droits des noirs virent alors dans ce drapeau un symbole de racisme, alors qu’il n’est pour les blancs qu’une expression du patriotisme sudiste. Il semble que ce soit l’interprétation noire qui soit désormais imposée.

     

    • #1217374
      le 28/06/2015 par looking4It
      Honte de soi

      On pouvait également aussi dire que la richesse cumulée des états confédérés les propulsait parmi les puissances économiques de première bourre : ils avaient une main d oeuvre abondante et pas chère- faut il le rappeler.
      Beaucoup d argent mais faibles démographies... bon bin ce qui devait arriver arriva.

      Venir dire que cette nostalgie du drapeau par les blancs, c est du patriotisme point - sans le moindre rappel de la politique esclavagiste pratiquée `a l époque et donc de son racisme, pilier de tout l édifice... je ne sais pas,.. c est pas claire.


  • #1216691
    le 28/06/2015 par dav
    Honte de soi

    moi je propose de retirer cet hideux drapeau bleu blanc rouge qui porte le sang de notre bon roi, pauvre victime des bourgeois qui nous tyrannisent aujourd’hui


  • #1216931
    le 28/06/2015 par Bobo
    Honte de soi

    Il semblerait qu’il y ait une très forte instrumentalisation des Etats du Sud par la Grande-Bretagne à l’époque. Une hstoire de création monétaire. La victoire de Lincoln a été une victoire sur la Banque, et malgré son assassinat par un agent britannique, les USA ont connu un essort économique sans précédent de 1864 à 1914. Bismark, en Allemagne, a utilisé les mêmes méthodes. Pendant ce temps, la France sombrait doucement sous la 3eme République.

    Heureusement tout ceci prit fin en 1913 : création de la Fed et guerre de 14 par la même Banque.

    Finalement, tout est dans la Bible : les marchands du Temple contre le reste du monde.

    Les protestants et les sionistes sont aujourd’hui leurs valets. Félicitation à eux.


  • #1217344
    le 28/06/2015 par Pierre
    Honte de soi

    @ Bobo. Je n’ai pas la même version que vous de l’implication des banques dans cette guerre. Jusqu’alors il existait dans le sud une multitude de monnaies. Chaque banque émettant ses propres bbillets. Et c’est pour s’accaparer cette manne monétaire et avoir la main mise sur les richesses du sud, que les banquiers de Boston organisèrent cette guerre pour des prétextes fallacieux, qui sont d’ailleurs toujours les mêmes aujourd’hui : Liberté, démocratie...


  • #1217528
    le 29/06/2015 par Jean-Philippe
    Honte de soi

    Encore plus de lois, plus d’interdictions, plus de censure afin de culpabiliser et contrôler davantage le peuple étasunien.. À gerber !


Afficher les commentaires suivants