Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

Il y a trente ans, à l’aube du 17 janvier 1991, commençait dans le golfe Persique l’opération Tempête du désert, la guerre contre l’Irak qui ouvrait la séquence des guerres de l’après guerre froide. Elle est lancée par les USA et par leurs alliés au moment où, après l’effondrement du mur de Berlin, vont se dissoudre le pacte de Varsovie et l’Union soviétique même. Cela crée une situation géopolitique entièrement nouvelle, et les USA tracent une nouvelle stratégie pour en tirer le plus grand avantage.

 

Dans les années quatre-vingt, les USA ont soutenu l’Irak de Saddam Hussein dans la guerre contre l’Iran de Khomeini. Mais quand en 1988 se termine cette guerre, les USA redoutent que l’Irak n’acquière un rôle prééminent dans la région. Ils opèrent donc de nouveau la politique du « diviser pour régner ». Ils poussent le Koweit à exiger le remboursement immédiat du crédit concédé à l’Irak et à lui nuire en exploitant outre mesure le gisement pétrolifère qui s’étend sous les deux territoires.

Washington fait croire à Bagdad que les USA resteront neutres dans le conflit entre les deux pays ; mais, quand en juillet 1990 des troupes irakiennes envahissent le Koweït, Washington forme une coalition internationale contre l’Irak. Est envoyée dans le Golfe une force de 750 000 soldats, dont 70 % sont étatsuniens, sous les ordres du général étatsunien Schwarzkopf. Pendant 43 jours, à partir du 17 janvier, l’aviation américaine et alliée effectue, avec 2800 avions, plus de 110 000 sorties, larguant 250 000 bombes, dont celles à fragmentation qui lâchent plus de 10 millions de sous-munitions. Participent aux bombardements, aux côtés des étasuniennes, des forces aériennes et navales britanniques, françaises, italiennes, grecques, espagnoles, portugaises, belges, hollandaises, danoises, norvégiennes et canadiennes. Le 23 février les troupes de la coalition, comprenant plus d’un demi-million de soldats, lancent l’offensive terrestre. Elle se termine le 28 février avec un « cessez-le-feu temporaire » proclamé par le président Bush.

Immédiatement après la guerre du Golfe, Washington lance à ses adversaires et alliés un message sans équivoque : « Les États-Unis demeurent le seul État avec une force, une portée et une influence en toute dimension – politique, économique et militaire – réellement mondiales. Il n’existe aucun substitut au leadership américain. » (Stratégie de la sécurité nationale des États-Unis, août 1991)

La guerre du Golfe est la première guerre à laquelle participe sous commandement américain la République italienne, violant l’article 11 de la Constitution. L’OTAN, bien que n’y participant pas officiellement en tant que tel, met à disposition ses forces et ses bases. Quelques mois plus tard, en novembre 1991, le Conseil de l’Atlantique nord lance, dans le sillage de la nouvelle stratégie américaine, le « Nouveau concept stratégique de l’Alliance ». Dans la même année en Italie est lancé le « Nouveau Modèle de défense » qui, renversant la Constitution, indique comme mission des forces armées « la tutelle des intérêts nationaux partout où c’est nécessaire ».

Ainsi naît avec la guerre du Golfe la stratégie qui guide les guerres successives sous commandement américain – Yougoslavie 1999, Afghanistan 2001, Irak 2003, Libye 2011, Syrie 2011, et d’autres – présentées comme des « opérations humanitaires pour exporter la démocratie ». Témoignent de combien cela correspond à la vérité les millions de morts, invalides, orphelins, réfugiés provoqués par la guerre du Golfe, celle qu’en août 1991 le président Bush qualifie de « creuset du Nouvel Ordre mondial ». S’ajoute à ceux-ci un million et demi de morts, dont un demi million d’enfants, provoqués en Irak par les douze années suivantes d’embargo, plus de nombreux autres dus aux effets à long terme des projectiles à l’uranium appauvri utilisés massivement dans la guerre. Et après celui de l’embargo, le nouveau provoqué par la seconde guerre contre l’Irak lancée en 2003.

Dans ce même « creuset » vont être brûlés des milliers de milliards de dollars dépensés pour la guerre : rien que pour la seconde guerre contre l’Irak, le Bureau du budget, au Congrès, estime la dépense étatsunienne à long terme à environ 2000 milliards de dollars.

On gardera tout cela à l’esprit quand, sous peu, d’aucuns rappelleront dans les grands médias le trentième anniversaire de la guerre du Golfe, « le creuset du Nouvel Ordre mondial ».

Manlio Dinucci

 

En lien, sur E&R :

 
 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2642470
    Le 15 janvier à 04:10 par KSS
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Tout ça pour le grand Israël.

     

    Répondre à ce message

    • #2642555
      Le 15 janvier à 08:55 par Nadia
      Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

      Les americano-sionistes pensaient se payer l Irak puis l Iran, ils ont choisi la facilité en s’attaquant d’abord au pays le plus affaibli...sachant qu’au moment où les troupes yankees étaient à Baghdad, en 2003, des émeutes eclataient en Iran et que Bush Jr proclamait à la face du monde que la RII n’en avait plus pour longtemps, que le "regime change" était en marche.
      Les dirigeants iraniens ont su parer les coups jusqu aujourd hui, respect à eux.

       
  • #2642499
    Le 15 janvier à 06:30 par Dimitri
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    A écouter encore et encore cette intervention de Jean-Marie le Pen sur la guerre et le blocus criminel.
    https://www.youtube.com/watch?v=DMI...

     

    Répondre à ce message

  • #2642553
    Le 15 janvier à 08:50 par Oleo2dieu
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Mais bon sang ! l’Irak avait des scuds qui pouvaient frappés le sud de la France ! Ils disaient "certains journalistes"... Et les bébés tués dans les couveuses ??
    Merci bush !!

     

    Répondre à ce message

    • #2642682
      Le 15 janvier à 12:29 par paramesh
      Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

      la première guerre du golfe est la première guerre 100% médiatique avec des médias qui pour être accrédités devaient ressortir rubis sur l’ongle toute la propagande US. aucun journaliste free lance autorisé sur le terrain. toutes les images étaient aussi made in propagande militaire US. et même quelques médias se plaignaient, c’est dire si c’était gros.
      et surtout un truc incroyable, ils ont tellement poussé le (faux) suspense longtemps (près de deux mois) que la guerre on finissait par l’attendre, presque l’espérer, et on n’a pas été déçu par les images féeriques de Bagdad sous les missiles, Hallucinant, dysneyworld en vert fluo.

       
  • #2642597
    Le 15 janvier à 10:02 par soufa2m
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Je suis né en 1985. À l’école et dans les livres, on m’a appris que la guerre, c’était une armée contre une autre armée. Dans les temps plus anciens, où l’humain était censé être moins civilisé qu’aujourd’hui (toujours selon l’école et les livres), il y avait même une sorte de code d’honneur : pas touche aux femmes, aux enfants et aux vieux, les combats s’arrêtaient le soir pour ne reprendre que le lendemain à l’aube, etc.
    Pourtant, depuis 1991, chaque fois que je vois un truc appelé "guerre" dans les médias, je vois toujours la même chose : une armée surpuissante qui bombarde les civils et détruit les infrastructures d’un pays qui lui, n’a pas la moindre force armée.
    C’est finalement assez symbolique que le monde aille si mal lorsque, même dans un événement tel qu’une guerre, les règles élémentaires n’existent plus. Et ce n’est que justice que chacune de ses armées s’embourbe lorsqu’il s’agit d’aller combattre au sol.

     

    Répondre à ce message

  • #2642645
    Le 15 janvier à 11:30 par anymosa
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    il y a trente ans débutait la guerre de trente ans
    guerre qui devrait bien pouvoir durer encore 70 ans

     

    Répondre à ce message

  • #2642660
    Le 15 janvier à 11:51 par BABOULINET 78
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Pour les droits de l’homme d’affaires et de la démocratie de marché.

     

    Répondre à ce message

  • #2642840
    Le 15 janvier à 16:38 par Tollandophobe
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Dans les années quatre-vingt, les USA ont soutenu l’Irak de Saddam Hussein dans la guerre contre l’Iran de Khomeini.




    En fait les États-Unis soutenaient ouvertement l’Irak, et secrètement l’Iran aussi, dans le but de faire s’épuiser les deux pays l’un contre l’autre. Le scandale dit de l’ « Irangate » a dévoilé cette supercherie.

     

    Répondre à ce message

  • #2643089
    Le 15 janvier à 21:04 par Ferreira
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    C R I M E. C O N T R E L’ H U M A N I T É !!!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2643100
    Le 15 janvier à 21:17 par Syzygy
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    Deux erreurs : la France n’a pas participée à cette guère du golfe et la guerre en Yougoslavie a débuté en 1991 et non en 1999.

     

    Répondre à ce message

    • #2643509
      Le 16 janvier à 12:45 par Tollandophobe
      Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

      Si, la France a bel et bien participé à la guerre de 1991 (opération Daguet ; d’ailleurs nos AMX 30 avec leur blindage dépassé eurent interdiction de chercher le combat !). De plus la guerre en Yougoslavie fut un long processus dont la dernière étape semble seule encore connue !

       
    • #2644320
      Le 17 janvier à 14:14 par Robespierre
      Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

      « Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », Chevènement. Il a quitté le gouvernement parce qu’il refusait l’intervention française en Irak.

       
    • #2644637
      Le 17 janvier à 19:41 par Tollandophobe
      Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

      @ Robespierre

      C’est vrai : il fut de ceux qui auraient voulu pouvoir empêcher ce conflit.

      Parmi les nombreux opposants à cette guerre, il faut aussi rappeler qu’on dut compter M. Jean-Marie Le Pen, dont l’épouse, Jany, dirigerait lors de l’ « embargo » (1991-2003) une association de secours aux Irakiens : S.O.S Enfants d’Irak.

       
  • #2643220
    Le 16 janvier à 00:30 par FaireFace
    Il y a trente ans, la guerre du Golfe…

    A cette époque, je me souviens avoir rendu visite à des amis dont le mari était journaliste. Nous regardions un reportage sur la chaine CNN qui parlait de la guerre du Golfe. En plein milieu du reportage, le mari me dit : "Ne crois pas ce qu’ils disent car ce n’est pas la vérité". Jusque là, comme la majorité des gens, je ne pouvais même pas imaginer une seconde que les médias officiels puissent mentir. Ce jour-là fut un tournant dans ma vie. Je commençais à prendre conscience que le monde qui nous entoure n’est pas celui qu’il parait être.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents