Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le doux parfum de la démocratie

On connaît la musique. À l’instar de BHL se précipitant dans son jet privé pour désigner les cibles à vitrifier, les fauteurs de guerre civile mandatés par les officines de l’ingérence sont toujours à l’affût, chez les autres, de la moindre secousse qu’ils transforment alors, grâce à leurs sponsors planétaires, en juteuse opportunité de déstabilisation pour le compte de l’impérialisme.

 

Ces dernières semaines, on a ainsi pu voir comment, ciblant la Biélorussie à l’occasion d’une crise politique, les vautours du droit-de-l’hommisme se sont jetés comme la vérole sur ce pays dont ils ignoraient tout la veille. Manifestement, ils rêvent d’en faire un nouveau bantoustan au profit de l’oligarchie mondialiste en y ouvrant les vannes, de gré ou de force, de la grande braderie néolibérale.

On ne fera croire à personne que c’est l’autoritarisme du président Loukachenko, au pouvoir depuis 26 ans, qui arrache des larmes de crocodile à ces belles âmes occidentales. Car le fait est qu’elles sont beaucoup moins regardantes sur le respect des droits de l’homme lorsqu’elles tapinent pour les monarchies du Golfe.

En réalité, s’il est pris pour cible, c’est surtout parce que le pouvoir biélorusse, dont nul ne prétend qu’il est sans reproches, entend néanmoins préserver les acquis sociaux et le patrimoine national hérités de la période soviétique en les soustrayant aux convoitises d’une finance prédatrice et prompte à démolir tout ce qu’elle touche. Et de mémoire d’homme, on n’a jamais vu une politique d’ingérence se faire au profit de qui que ce soit d’autre que de celui qui la pratique.

Au IVe siècle avant notre ère, Aristote ironisait déjà en faisant observer que « nous n’allons tout de même pas, nous les Grecs, nous mettre à délibérer sur les affaires qui concernent les Scythes ». Il est ahurissant de voir que l’admission d’une règle aussi simple, dans le cerveau d’Homo occidentalis, échoue encore à passer la rampe de la perception la plus élémentaire.

On se demande bien à quel titre les régimes politiques occidentaux, d’ailleurs, sont fondés à donner des leçons de morale à la planète entière. Et il faut vraiment que le monde ait été frauduleusement mis à l’envers pour qu’on finisse par prendre leur propension historique au crime de masse pour un certificat de vertu et d’exemplarité.

À croire que l’idéologie dans laquelle nous barbotons comme des canards a de surprenantes vertus alchimiques : elle transforme la merde en parfum. La politique occidentale a beau empiler les cadavres, cette compulsion n’est jamais imputée à son essence même. Cette brutalité n’est qu’accident de l’histoire, égarement passager, vagues péripéties rapidement plongées dans l’oubli par les mécanismes de la mémoire sélective.

On peut vitrifier les Libyens à sa guise, transformer l’Afghanistan en champ de ruines, livrer les Syriens à al-Qaida, tenter de mettre l’Iran à genoux, faire crever les enfants vénézuéliens en les privant de médicaments, après tout ce n’est jamais que du menu fretin. De la volaille au teint basané vouée à l’immolation sacrificielle par les grands prêtres de la démocratie et des droits de l’homme.

Sur l’échelle de Richter du massacre à la tronçonneuse, il y a longtemps que la démocratie occidentale a dépassé toutes les prévisions. Chapelets de bombes sur les Coréens, les Vietnamiens, les Cambodgiens, les Irakiens, les Palestiniens, les Syriens, les Libyens, les Afghans, les Yéménites. Guerre par procuration, blocus, guerre économique, action clandestine, coup d’État, manipulation de la terreur : la panoplie est inépuisable, le résultat édifiant. Soyons fiers et exportons notre savoir-faire !

Bruno Guigue

 

Bruno Guigue, sur E&R :

 
 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2533017
    Le 25 août à 23:46 par mo
    Le doux parfum de la démocratie

    ensuite après l’éviction, privatisation du système de santé.

     

    Répondre à ce message

    • #2533103
      Le 26 août à 07:44 par Maneki
      Le doux parfum de la démocratie

      Emprunt de quelques milliards au FMI pour « accompagner le changement », puis impossibilité de rembourser, puis plan d’austérité, puis main basse et privatisation de tous les biens et richesses du pays. C’est tristement prévisible.

       
    • #2533153
      Le 26 août à 10:11 par Marco
      Le doux parfum de la démocratie

      Exactement. Qu’on aime ou non Loukachenko, la Biélorussie est un pays qui fonctionne.

      Contrairement, à ce que dit un youtubeur italien installé en Roumanie, on ne meurt pas de faim en Biélorussie, et les biélorusses sont autorisés à voyager sous conditions. D’ailleurs, même nous français on peut visiter ce pays sans visa.

      Outre le système de santé, l’agriculture et l’industrie marchent bien. La formation professionnelle est telle que tout le monde a un travail, il y a un droit au logement, et l’activité économique est bien répartie sur le territoire.

      Si la Biélorussie devient une colonie néolibérale, fini le logement et le système de santé gratuit. Les biélorusses au chômage iront faire des bullshit job au Royaume-Unis ou femmes de ménage en Pologne...

      ...Et Minsk deviendra un hôtel-casino pour des occidentaux en mal de sensation fortes. Et le reste, sera un terrain de randonnée nature pour touristes russes ...

       
    • #2533229
      Le 26 août à 12:39 par bertin
      Le doux parfum de la démocratie

      A mo et Maneki,

      Un résumé clair,fondamental,de l’Horreur Démocratique,
      qui n’est que ruine et bombardement .
      C’est quand même étonnant que si peu d’intellectuels de "gauche",
      n’aient compris ou voulu comprendre l’Empire !
      Attraits des deniers de Judas ?

       
  • #2533052
    Le 26 août à 02:00 par émile gaboriau
    Le doux parfum de la démocratie

    Excellent texte.
    Toutefois, et à la place de B. Guigue, je n’aurais pu reprendre l’expression “démocratie occidentale”, expression qui à tout à voir avec le formatage intellectuel du petit occidental dès le berceau, à peu près rien avec la réalité d’un pouvoir transnational effectif.
    A l’ère des grands medias conditionneurs, les foules se dressent aussi facilement qu’une meute de chiens tenus en laisse.
    Est-ce si étonnant qu’on puisse, à ce jour, passer la muselière à la meute comme une lettre à la poste ?

     

    Répondre à ce message

    • #2533138
      Le 26 août à 09:35 par Vengeur13
      Le doux parfum de la démocratie

      La démocratie "moderne" est la plus belle invention de la guilde d’Azyme pour installer le ver dans le fruit.
      Même en Thaïlande, ils s’y mettent. Ils veulent démocratiser l’ensemble de la planète pour qu’enfin, leur royaume du dieu vengeur, jaloux et exclusif puisse advenir.

       
    • #2533427
      Le 26 août à 16:54 par paramesh
      Le doux parfum de la démocratie

      non, en Thailande c’est quelques milliers de jeunes étudiants manipulés par l’open society qui manifestent pour la démocratie, mon cul sur la commode, les médias font gonfler artificiellemnt la chose mais le peuple thai n’en n’a rien à foutre de la démocratie à l’occidentale. le seul problème est la personnalité du nouveau roi et là l’open society cherche à re ouvrir le dossier de l’anti monarchisme en Thailande. parmi les critiques des jeunes il y a des critiques (hélas justifiées) contre l’attitude du roi, ce que beaucoup de thais ressentent aussi. De là à réussir à abolir la monarchie, c’est une autre paire de manches. (l’armée veille). D’ailleurs , ici , on parle d’un coup probable prochainement.
      anecdote : quand le roi est venu pour son anniversaire il y a un mois (il réside en Allemagne) il a exigé que l’on ne porte aucun masque en sa présence lors des cérémonies.
      (comme quoi personne n’est absolument mauvais)

       
    • #2533560
      Le 26 août à 19:57 par jeveuxresterdanslenoir
      Le doux parfum de la démocratie

      Éclairez-moi : J’ai cru comprendre de la démocratie sous sa forme antique
      qu’elle était un système où le peuple avait le droit d’apporter sa voix dans le
      fonctionnement de la cité.
      Le peuple étant composé de producteurs propriétaires guerriers.
      L’économie reposant sur le travail des prises de guerre, autrement dit des esclaves.

      Que les guerres ont été remplacées par le "marché". Que les prises de guerres ont été remplacées par les individus issus des nations qui s’étaient formées entre temps et ces individus trompés sur leur rôle dans la société.

      Si j’ai bien compris cela alors je me dit que nous sommes bien en démocratie.
      Que les gens se pensent peuple alors qu’ils sont esclaves.

       
  • #2533096
    Le 26 août à 07:14 par jjj
    Le doux parfum de la démocratie

    "Chapelets de bombes sur les Coréens, les Vietnamiens, les Cambodgiens, les Irakiens, les Palestiniens, les Syriens, les Libyens, les Afghans, les Yéménites."
    N’oublions pas la Yougoslavie, et en particulier la Serbie, première opération bombardière de l’UE dans l’OTAN, alliée pour ce faire entre autres, contre les intérêts européens les plus évidents, à la Turquie, qui démontra ainsi explosivement que l’UE n’est pas européenne, et que l’Occident n’est pas exactement à l’Ouest.
    L’Occident, là ou le soleil se couche si, en l’occurrence, il s’appelait plutôt la coalition forcée OTAN ? L’oppresseur n’est pas "l’Occidental" ni boréal ; il est même souvent très très issu et mélangé de Sud-Oriental, et surtout de nomade. La Biélorussie est un pays européen, qui a une histoire européenne, qui préservait même l’esprit européen en maintenant une instruction publique de qualité.
    Mais la Biélorussie ne se fera pas subvertir par l’UE ni Merkel ; si elle doit abandonner Louka à cause de salaires inadaptés à la vie moderne, elle tomberait plutôt dans le giron russe.
    L’actuelle opposante en carton a été photographiée avec des Albanais, comme Kouchner, au temps des bombes sur la Serbie. L’OTAN ne cesse de recycler ses pions rouillés.

     

    Répondre à ce message

  • #2533152
    Le 26 août à 10:10 par p’tit gars
    Le doux parfum de la démocratie

    Oui, bravo et merci à M. Guigue pour cette bonne piqûre de rappel ! Ce texte devrait être diffusé partout à grande échelle ! et d’ailleurs je vais commencer à mon tout petit niveau en l’imprimant et en laisser traîner un exemplaire ici ou là, dans les transports, dans une salle d’attente chez le toubib...

    J’ai bien envie aussi d’en mettre un dans la boîte à lettres de la permanence LR et LReM dans mon quartier ! Il finira à la poubelle, mais p’têt que quelqu’un prendra le temps de le lire ?

     

    Répondre à ce message

  • #2533232
    Le 26 août à 12:43 par sop
    Le doux parfum de la démocratie

    Cette engeance est installée du même côté pénible de nos existences que les ténias, les morpions, les moustiques, le fisc, les bourres et tous les cons de crétins procéduriers qui survivent dans les existences qu’ils transforment en pataugeoires. Un phénomène qui, par certains côtés, atteint au transcendantal, à l’ésotérique, comme émanations des forces maléfiques que contient le bipède. Ils ont toujours une tentacule pour ventouser sur une facette ou une autre de la boule de bordel qui fait une vie, et en tirer de l’énergie. Parasite malintentionné, est le mot qui convient pour les désigner.

     

    Répondre à ce message

  • #2533339
    Le 26 août à 14:42 par Sev
    Le doux parfum de la démocratie

    J’aime beaucoup les analyses de B. Guigne et j’ajouterai à celle ci que les salopards mondialistes ne se contentent plus de faire crever un max de basanés (comme ils écrit) mais s’en prend à présent à l’occidental blanc de base. Menu fretin au même titre que les précédents.
    Tant qu’ils auront le pouvoir (l’argent, le seul qui vaille en ce monde) ils continueront leurs saloperies au nom de la "paix démocratique".Sev

     

    Répondre à ce message

  • #2533758
    Le 27 août à 07:12 par SOCRADE
    Le doux parfum de la démocratie

    On se demande bien à quel titre les régimes politiques occidentaux [..] sont fondés à donner des leçons de morale à la planète entière.



    Parce qu’on est chrétiens. On se sent intrinsèquement supérieurs aux autres civilisations parce qu’on est habités par la négativité enseignée par le messie juif. Regardez en vous : le paganisme, c’est à dire la positivité des représentations transcendantes des autres civilisations vous inspire au mieux de la commisération, elle n’a absolument aucune chance d’emporter votre adhésion, c’est absolument impossible parce vous, vous avez le vrai truc, la Vérité qui est Totalité, qui est la relation négative à vous-même. Vous êtes la Totalité, l’être défini par sa négation, parce que vous êtes la négation de votre être naturel, réel, qui est la relation positive à ce qui est, au réel. Par ex. si on vous met une baffe vous savez que le Bien, le Vrai, c’est de tendre l’autre joue : négativité. Les autres ne savent pas. Avec le Christ la supériorité élective surnaturelle ethnique du judaïsme est passée à une supériorité élective intime, personnelle et universelle. Vous êtes les juifs vrais, les élus de la Vérité, les autres sont dans l’erreur. C’est ça, c’est l’enseignement du messie juif qui donne la supériorité humaine insaisissable au sens des huissiers et donc le droit d’aller tuer partout sur la planète. Bien sûr, l’Amour, la Charité, la Rédemption, etc. Question : est-ce que c’est ça que font régner les judéochrétiens supérieurement supérieurs sur la planète ? Non c’est exactement le contraire : les valeurs positives du christianisme sont juste du bétonnage de supériorité élective qui permet d’aller tuer encore plus.

     

    Répondre à ce message

  • #2533778
    Le 27 août à 08:14 par politzer
    Le doux parfum de la démocratie

    Très juste et brillant, un peu trop même . Il a y quand même un mot de trop qui trahit le tiers-mondisme indécrottable de l auteur : "basanés". Car l Impérialisme n’est pas raciste , la preuve les excellentes relations qu’il entretient avec les roitelets du Golfe et on se rappelle le"cher parent" adressé à Bokassa par Giscard d’Estaing ! sans oublier la destruction de la Serbie "blanche" !

     

    Répondre à ce message

  • #2533794
    Le 27 août à 08:51 par Mich
    Le doux parfum de la démocratie

    Ça me fait penser à l’image-meme bien connue avec un bombardier américain en fond :
    《La démocratie, si tu ne viens pas à elle, c’est elle qui viendra à toi.》

     

    Répondre à ce message

  • #2533814
    Le 27 août à 09:56 par raslebol33
    Le doux parfum de la démocratie

    Encore un pays,qui n’est peut-être pas irréprochable sur certains points,mais qui fonctionne...Ce n’est pas la Libye,l’Irak,l’Afghanistan...ou après le passage des armées mondialo-sionistes,règne le chaos et l’anarchie pour le bien des ingérants et du nom !!!
    Encore une fumisterie,une imposture et manipulation de plus des oligarchies mondialistes !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents