Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Immigration, forfaits fiscaux, or de la Banque nationale : les Suisses rejettent les trois textes

Les trois textes soumis dimanche à votation en Suisse, notamment celui concernant une nouvelle limitation de l’immigration, ont été rejetés, selon les résultats officiels.

La majorité des 26 cantons suisses a en effet refusé ces textes, alors qu’il s’agissait d’une condition requise pour que les textes soient adoptés. De ce fait, les textes, appelés initiatives populaires, sont considérés comme rejetés.

Quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote à 11h00 GMT, des estimations diffusées par les médias suisses avaient montré que la majorité des électeurs avait massivement refusé ces textes. Il fallait cependant attendre de voir comment avait voté la majorité des cantons suisses, pour dire que les textes étaient définitivement rejetés.

Les Suisses ont par conséquent opposé une fin de non-recevoir très claire aux trois textes, sur lesquels ils devaient se prononcer.

Le texte sur l’immigration, appelé Ecopop, qui visait à limiter l’immigration au nom de la protection de l’environnement, a été rejeté à 74 %, soit un pourcentage bien supérieur aux résultats des sondages publiés avant la consultation.

Même dans le canton du Tessin, le texte n’a obtenu que 36 % de voix pour, alors que les sondages prévoyaient un large oui.

Les deux autres textes ont été rejetés par 60 % des électeurs, en ce qui concerne la suppression des forfaits fiscaux pour les millionnaires étrangers, et à 76 % pour les réserves d’or obligatoires pour la Banque nationale suisse.

Voir aussi, sur E&R :

Sur le rôle de l’or dans l’économie, chez Kontre Kulture :

Sur l’immigration, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dommage, mais vu la propagande énorme qu’ils ont fais cela n est pas étonnant.


  • Joli travail de propagande des journalistes suisses, sur Facebook et de Paypal ! Dommage pour le peuple suisse à qui cette/ces réforme(s) aurai(en)t largement bénéficié...


  • Bien sûr, j’imagine qu’ils ont pris en compte le taux d’abstention et de votes blancs. Comme en France.....


  • #1044528

    Autant Ecopop avait un côté un peu "arriéré", autant je ne comprends pas pourquoi les Suisses ont rejeté les deux autres initiatives. Jo-Wilfried Tsonga, tennisman français mais résidant en Suisse, continuera donc à payer moins d’impôts que son voisin, Stanislas Wawrinka, tennisman suisse. La Suisse n’aime les étrangers que s’ils sont extrêmement riches. C’est irrespectueux envers les citoyens suisses mais aussi envers les pays voisins (France, Allemagne,...) qui voient leurs milliardaires s’exiler en Suisse pour échapper aux impôts de leurs pays (manque à gagner dans les caisses de l’état) et bénéficier d’un régime fiscal avantageux. C’est le jeu de la démocratie directe dont je suis le premier défenseur. On ne gagne pas à chaque fois.


  • Les limites de la démocratie Suisse... Toutes les initiatives populaires sont rejetées.


  • La Suisse n’est jamais qu’un îlot pour millionnaires - Suisses comme étrangers-, il n’est donc pas étonnant que toute mesure fiscale quelque peu égalitaire soit systématiquement rejeté !

     

  • J’ai voté en faveur des trois propositions, mais la majorité de mon pays s’est couchée devant les intérêts des élites criminelles apatrides et les merdias dominants suisses et autres instruments de propagande complètement inféodés aux Etats-Unis et les grands réseaux apatrides.

    D’ailleurs, et c’est triste à dire, le pays est de plus en plus colonisé par les intérêts anglo-saxons.

    D’où la prolifération de la langue anglaise dans les magasins, les centres d’achat, sur les marchandises (certaines ne comportent quasiment plus d’inscriptions en français, et souvent maintenant les tailles de vêtements sont données dans le système de mesure américain, à tel point qu’on en est à se demander quand le système métrique va se voir remplacé par des pouces et des pieds), dans les journaux, à la radio et la télé, dans les écoles (certains cantons de suisse alémanique ont décidé de remplacer l’enseignement du français pas l’anglais), et sur les vêtements (t-shirts à slogans idiots et crétinisants en anglais, dont on se demande si les gens qui s’en affublent savent vraiment ce qu’ils signifient, etc.).

    Il y a un phénomène d’occupation et de colonisation massives du pays par la langue anglaise, ce qui naturellement neutralise, voire dispose favorablement, la population peu informée sur les agissements criminels du monde anglo-saxon, envers les Etats-Unis et leurs vassaux de l’OTAN. Bref, la propagande trompétée par l’Empire reste encore fort effective.

     

    • Je me souviens que lorsque j’habitais en Suisse, un jeune ado de ma salle de sport portait un T-shirt "Fuck me, I’m famous". Ayant une petite amie, je ne pense pas qu’il était gay (ni anglophone d’ailleurs), seulement crétin et victime de la mode...


    • Fulcanelli je ressent ta douleur car la France aussi est colonisée culturellement par les anglosaxons, même les boîtes professionnels dont les seuls clients sont francophones prennent des noms anglais (blablacar, attractive world, oneonone etc) et je ne parlerais pas des gamins avec des tee-shirts et sacs aux drapeaux anglais ou américains, encore moins des néologisme et anglicismes de snobinards dans le milieu professionnel (turn-over, la busy), pour finir les beaufs de la populace qui donnent des noms anglosaxons à leur enfants (dylan, john, sullivan et autres kevin)


  • Ca ne m’étonnerait pas au vu de l’importance de ce référendum qu’il y ai eu une fraude massive des urnes , c’est louche 75% des Suisses qui sont contre le rattachement de l’or à la monaie Suisse , c’est vraiment TRES louche .


  • Conclusions : 1° les Suisses aiment bien exploiter les immigrés (comme les Français) . 2° Ils chérissent également les millionnaires étrangers auxquels il ne faut pas faire de mal... 3° Ils ne croient pas les vilains fachos qui veulent leur faire peur avec leurs histoires "d’Or baladeur"...


  • C’est bon, ils sont fin prêts pour l’Euroôôôôpe.

     

    • On y est déjà officieusement, avec Schengen et tout. Il y a juste moins de chômage. Du coup les politiciens menacent de perte d’emplois, et les Suisses votent "Nein" ça marche toujours.

      Idem pour l’accord transatlantique : idéologiquement on y est ! Allez dans une ville de +10’000 habitants en Suisse, c’est le festival de drapeaux anglais et américains sur les t-shirts avec les affiches de femmes dénudées en arrière-plan, et une implantation massive d’entreprises qui ne rêvent que d’Accord Transatlantique. Je connaissais même un ex-fan de Dieudo qui aujourd’hui a viré complètement mordu de séries TV américaines ! Non sérieusement, les villes de Suisse romande n’ont rien à envier à l’Union Euro-américaine. Les jeunes de mon entourage s’en tamponnent le baobab de la politique, pour la majorité, ils passent leur temps libre à faire des weekends en Europe (l’avion low cost 3 fois par an, ci pas cher !) et leurs valeurs spirituelles et morales sont Chuck Norris, Avicii ou les mangas japonais.

      Bon revenons à nos "moutons". Pour l’initiative sur l’or, c’est vrai que le OUI était appuyé uniquement par l’UDC (sorte de FN suisse anciennement rural, mais très vendu aux banques et à certains oligarques aujourd’hui), ce qui fait monter au créneau la coalition des autres partis (PS, Libéraux, on a même des "Vert’Libéraux", etc.) , et les idiots utiles du système qui manifestent contre cela "parce que l’UDC c’est le mal".

      Oui il y a beaucoup de riches sur les rives du Léman (Vaud et Genève) mais beaucoup d’inégalités aussi car il y a quand même environ 10% de pauvres. À Lausanne où je vais souvent, je remarque un nombre exponentiel de sans-abri et de mendiants depuis 5 ans, et en particulier une augmentation de SDF "blancs" cette année, y compris des femmes et des "vieux" ! Mais tant que les Suisses Du Quotidien ne doivent pas se battre pour des nouilles (ce que je n’espère pas !), on restera dans le "quand on ’oit ce qu’on ’oit, on a raisaaaoon de penser c’qu’on pense", et je ne pense pas que cette apathie si caractéristique à mon pays va changer.

      Cela dit c’est très probable qu’il y ait une "résistance face à l’Empire" encore existante dans mon pays, déjà résistant face aux Habsbourg / St-Empire / etc. lors de sa fondation vers l’an 1291. Mais aujourd’hui en 2014, franchement, je ne vois pas où elle est . Il n’y a que des groupuscules et des électrons libres qui ont des idées, mais qui se heurtent à la machinerie administrative pour les réaliser.


  • Les peuples sont vraiment des veaux. La démocratie ne peut exister qu’avec le concours de médias réellement indépendants car sans ça visiblement ce n’est pas très difficile de manipuler les populations et de les faire voter comme on le souhaite.
    A titre d’exemple je lisais un journal suisse il y a quelques jours qui annonçait les intentions de vote concernant le référendum sur l’or, et l’article précisait en gros que les gens aux plus gros revenus et les plus diplômés étaient contre - comprendre : seuls les ploucs qui ne connaissent rien à l’économie sont pour... Bref c’est partout pareil les médias dominants font l’élection ou le référendum, et visiblement le changement dans nos "démocraties" ne viendra pas par les urnes.
    En tout cas la Suisse finira comme les autres pays européens ; sans aucune souveraineté (ils finiront par rejoindre l’U.E vous verrez), ruinée économiquement, avec une monnaie qui finira par valoir peau de fesse et envahie d’une immigration bas de gamme, ruineuse et hostile. Jolie victoire de l’hyperclasse apatride sur un peuple (une de plus).
    Les Suisses ont eu la chance de pouvoir choisir leur destin, contrairement à nous qui ne sommes jamais consultés sur les grands sujets, ils ont fait le mauvais choix, tant pis pour eux.

     

    • Oui mais quand on est consulté , ...ça ne change rien : Maastricht ! C’est justement ça le piège des démocraties ou ( tout n’est que mensonges , affabulations , inversions , perversités , ...) ils n’ont quand même pas créé ce concept pour arriver à leurs fins par tous les moyens, pour rien ! ...donc peuples : mangez ! Et vivez d’illusions ! En attendant sagement l’esclavagisme total .


  • Le référendum sur l’or par exemple portait sur trois mesures :

    - Remonter les réserves de la Banque Centrale suisse à 20% d’or (ce qui est quand même moitié moins que les 40% qu’ils avaient précédemment) - une bonne partie de l’or des Suisses a été vendu par leurs "élites" corrompues, au pire moment, comme dans la quasi totalité des autres pays européens.
    - Rendre cet or inaliénable (donc en interdire la vente)
    - Rapatrier en Suisse l’or suisse stocké à l’étranger (si tant est qu’il soit encore dans ces coffres étrangers...)

    Bref que des mesures de bon sens, qui n’empêchaient même pas la BNS de faire de la planche à billets comme le font les autres banques centrales si ça l’amuse, ni même de continuer d’arrimer le franc suisse à l’euro.
    C’est juste surréaliste que le peuple suisse ait voté contre ces mesures, à fortiori dans le contexte économique, financier et monétaire actuel, et il risque fort de s’en mordre les doigts dans les temps qui viennent...
    En tout cas, entre les résultats désespérants de ce triple référendum suisse et l’élection hier de Schlomo Sarkouzie à la tête de l’UMP, on se rend bien compte qu’il n’y a pas grand chose à attendre de nos pseudo "démocraties" et de ses populations de veaux soumis et manipulés.

     


    • et il risque fort de s’en mordre les doigts dans les temps qui viennent...



      Et c’est tout ce qu’ils mériteront ! ^^

      Quand on vote comme des abrutis, faut pas après s’étonner d’être traité comme tel par les puissants.

      Vous noterez que, contrairement au referendum de 2005, le résultat de cette consultation populaire ne sera pas contourné crapuleusement, cette fois-ci. Comme par hasard.


  • La Suisse une aile administrative de l’empire moderne avec ses services des règlements internationaux à Bâle.

    Puis comme dit Glauzy qui fait remarquer que justement Cohen -> Cauin -> Calvin. C’est signé.
    Tout ceux qui croque de la Suisse en sont de partie.


  • Mes amis suisses, vous avez toute votre place dans cette fétide union européenne.


  • Les Suisses se sont fait sod*mis*r, bien ainsi soit-il.
    Avec l’inflation notamment de la nourriture/énergie ils ne pourront que s’en prendre a eux même. En démocratie (surtout en directe comme la Suisse) le peuple est responsable des actes du gouvernement et de la destinée de sa nation pour le meilleur et pour le pire...

    Pendant ce temps la, des pays comme la Russie et la Chine continuent d’accumuler dans les coffres...


  • #1044904

    si les Suisses ne se considèrent plus que comme des prostitués d’un superbe Hôtel de Luxe pour le N.O.M., c’est à désespérer.
    Ca veut dire que nulle part on ne peut rêver s’en sortir. Les Nations sont mortes et enterrées.
    Et toute notre civilisation.

    Soyons réalistes... l’avenir est dans une résistance à très long terme, celle des âges...
    le refuge dans les ermitages, les monastères...
    essayer d’y sauver les sciences, la connaissance, la tradition, l’histoire, et les livres peut être.

    Tout ça pour une votation suisse ?
    Mais oui : le refuge a toujours été dans les montagnes, dans les derniers terroirs ruraux accessibles.La Suisse a toujours été un bastion essentiel de l’Occident.
    Il faut bien un terroir, un bout de terre, où continuer à savoir et à penser, d’où rediffuser une vraie parole, où entreposer la vraie mémoire.
    Il n’y a pas d’avenir pour les réseaux urbains, même les E&R.
    M/


  • Voila comment était rédigé le oui ou le non aux questions de vote :

    1- « Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires (abolition des forfaits fiscaux) ». Initiative populaire
    2- « Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles ». Initiative populaire
    3- « Sauvez l’or de la Suisse (Initiative sur l’or) ». Initiative populaire

    Halte aux privilèges fiscaux ? Halte, stop c’est un non dans la têtes des gens … le commun des mortels suisse en pensant qu’il vote NON, en votant NON il pense qu’il est contre les privilèges… mais en pensant NON et votant NON pour Halte aux privilèges des millionnaires, le NON devient un OUI laissons leurs les privilèges. C’est dingue !

    Idem pour Halte à la surpopulation, Halte c’est stop c’est NON … 8 personnes sur dix qui votent OUI à la surpopulation, OUI a l’augmentation du nombre d’étrangers, ça on y croit pas, personne n’y croit…. Mais on votant NON à l’augmentation, ils confondent le contenu, la question avec le contenant l’initiative… les gens croyaient qu’ils disaient NON à la surpopulation étrangère, puis la réponse accompagnée et mariée par une autre question OUI à la préservation des ressources naturelles…la confusion est parfaite. Le poisson est noyé et le résultat c’est un OUI on augmente les étrangers en disant NON à l’initiative…bien joué.

    Quand à sauvez l’or de la suisse, une question claire, non ambiguë pas comme les deux autres, les suisses qui sont épargnants et méfiants de nature, brouillés et confus par les deux questions précédentes, ils n’ont pas bien compris le 3ème sujet, le 20% de réserve ect... et se NON est étonnant… Puis faire confiance à des pays (l’or Suisse à l’étranger, comme par exemple celui de l’Allemagne qui a fait confiance !!!) faire confiance a des pays qui ne donnent pas le droit de rapatrier son or ou celui de le vérifier, c’est confier une boite d’allumettes à un enfant dans une grange à foin... Ils ont pas lu Pierre Jovanovic.

    En fait et en conclusion, les suisses ont voté comme des C…

     

  • Seule la lutte des classes peut soulever les peuples. Mais il faut être marxiste pour cela et ne peut pas tout mélanger. Ni faire de la démagogie en pensant que le "peuple" a un cerveau, quand il n’a qu’un ventre ...


  • "... des estimations diffusées par les médias suisses avaient montré que la majorité des électeurs..."

    Il s’agit de votants et non d’électeurs.


  • C était une votation électronique ou sur bulletin papier ?, je sais pas ça pourrait expliquer ce résultat "surprenant" voire suicidaire (vu de France)


Afficher les commentaires suivants