Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

18 juin 2013

Partie 1 :

 

Partie 2 :

Étudier l’histoire de l’Algérie avec Kontre Kulture :

Retrouvez également Alain Soral chez Kontre Kulture :

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

146 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo Monsieur Alain Soral...


  • Merci Alain.


  • Punaise, le niveau ! Impressionnant !
    On peut rajouter à ce constat la "modestie" de l’interlocuteur, qui ne se la pête pas pour se la pêter, dirais-je... Compliments à cet étudiant !


  • #476085

    Toujours un plaisir et en plus on apprend plein de mots. ^^


  • Je pense plutôt que se sont les algériens tout court qu’il soit d’Algérie ou de France ! tout deux ont nuis a l’image de L’Algérie ! Je suis souvent confronter(indirectement) a des algériens récemment expatrié de leur pays, récemment arriver en France et contrairement ce que dit Soral, leur comportement est odieux ; ils sont sans gêne.


  • #476148

    La qualité de cet entretien, jusqu’à l’évocation des écrivains algériens, est d’un niveau dont je n’ai jamais été témoin. Alain tu as encore réussi à m’impressionner. Quelle pitié d’être sous le joug de cette élite de moins que rien qui empêche la majorité des français de profiter de ton éloquence.


  • Faisons preuve d’indulgence...L’Algérien,qu’il soit étudiant ou pas,ne possède pas le meme LOGOS que nous.Je m’en suis rendu compte sur place il y a peu.Si Mr Soral commence a etre connu dans un pays ou le patriotisme est pousser a son paroxysme,les Français d’imprimerie comprendront mieux ce qu’il défend dorénavant.


  • ceux qui n’ont pas compris ça ’’je les emmerde’’.(partie 2)
    il est plus difficile d’exister en tant qu’invividu...’’ c’est du mouton vous comprenez’’.dans une autre vidéo. soral le boxeur taquin mdr


  • La conversation tournait autour d’écrivains algériens qui soutenaient la femen amina,pas besoin d’eux pour être d’un ridicule abyssale .

    https://www.facebook.com/photo.php?...


  • Magnifique résumé, ça fait toujours plaisir à entendre.


  • L’Université et les écoles supérieures sont le MK ultra de nos jours
    cfr analyse des films de S Kubrick

    Formatage du cerveau irremédiable, forme de bon petits soldats/robots, hommes-machines, si vous y passez avec réussite vous porterez alors l’étendard, la Marque.

    mais comme toujours l’université happe et ne cocoone que ceux qui y sont prédisposés

    les autres sont incapables de s’y ’déformer’ et se font éjecter.

     

    • #476764

      Je me rappelle encore de mes cours de formation pour le CAPES à Nantes, avec ce cher Mr LEMOINE (qui buvait dans des bouteilles d’eau avec une écriture en hébreu et ouvertement homosexuel) et qui nous enseignait son cours de "Gender Studies" (que je trouvais déjà à l’époque totalement absurde).....on est pas bien là ?


    • #478067

      Aldo faudrait ptetre voir à ne pas exagerer non plus .... L’université n’est pas parfaite mais de la à y voir un formatage irrémédiable et des hommes-machines ...
      C’est un chance de pouvoir y aller, d’être formé à un métier, de suivre des cours intéressants de matière que l’on n’aurait pas pu aborder autrement etc etc
      Après l’université ne remplace pas ou ne dispense pas de s’instruire par ailleurs .... Mais l’apprentissage des sciences dures ne formate en rien le cerveau sur le plan politique.


  • #476239

    Je répondrai à monsieur Soral, que si l’Algérie est encore "non-alignée" c’est parce qu’elle n’existe pas en tant que nation souveraine .. elle n’a aucune politique.

    le régime se contente de vendre des hydrocarbures et de tout acheter de l’étranger.

    en achetant d’ailleurs en général des produits français, par exemple 70% des voitures vendues en Algérie sont des voitures françaises.

    la France est le premier pays d’importation pour l’Algérie, loin devant la Chine et les autres pays européens. Vous pouvez le vérifier en regardant les statistiques économiques de l’Algérie.

    ce qui prouve que ce régime travaille pour les intérêts de la France en réalité, malgré un discours anti-colonial de façade destiné à la consommation intérieure.

    Bouteflika est un chef d’Etat de la Françafrique, ce qui explique qu’il se fasse soigner chez ses patrons, tout ça est très logique.

    et le pouvoir français a tout intérêt à ce que rien ne change en Algérie, à ce que ce pays ne s’industrialise pas, à ce qu’il ne crée aucun bien industriel, pour qu’il continue à importer massivement des produits français, et participe à faire marcher la machine industrielle française, comme tous les pays de la Françafrique.. machine industrielle française qui au niveau européen est totalement dépassée par l’industrie allemande, mais qui continue à vendre ses produits à ses colonies, en en faisant des marchés quasi-exclusifs, via des régimes locaux à son service.

    ce qui explique le soutien continu de la France au régime algérien, notamment lors de la répression du FIS, etc .. et son soutien au régime tunisien de Ben Ali, son intervention militaire en cote d’ivoire, au mali, etc .. tous ces régimes sont ses suppôts locaux.

    au moment de la colonisation, ces pays étaient un marché économique exclusif de la France, 50 ans après les indépendances c’est pratiquement toujours le cas.

    ça vaut pour l’Algérie comme pour le Maroc, la Cote d’Ivoire, le Sénégal, etc ..

     

    • #476304

      l’Algérie n’est pas vraiment indépendante et souveraine, elle est dirigée par des généraux plus ou moins liés à la France, qui gèrent entièrement l’économie de l’Algérie en favorisant les intérêts français.

      tout ça est expliqué clairement dans le livre de Lounis Aggoun dont vous faites la promotion ici.

      "la colonie française en Algérie" .

      dans tous les pays d’Afrique "décolonisés", De Gaulle a installé des régimes qui servent les intérêts français. Dans un système Françafrique qui perdure encore aujourd’hui.

      et l’Algérie ne fait pas exception.

      le seul pays où il y’a eu une décolonisation effective, car basée sur une vraie victoire militaire, c’est l’Indochine. Là réellement la France a été chassée.

      mais ce n’est pas le cas en Algérie, au Maroc, en Tunisie, et dans tout le reste de l’Afrique Française.


    • @aguellid Bonsoir camarade,les deux ou trois personnes que je connais vivant en Algérie m’ont dit exactement la même chose,à savoir que le peuple Algérien est en quelques sortes "consumériste" mais que cette manne était tournée exclusivement vers les biens importés ;de plus,ils sont parfaitement conscients du discours de façade anti-colonial de bouteflika et compagnie(quelle honte,sérieux,cracher sur un pays,la France en l’occurrence et venir s’y faire soigner ! )...tout cela est une véritable tragédie,avoir de l’or sous les pieds,qui permettrait de former les futurs ingénieurs,médecins,chercheurs dont une société civilisée a besoin,de lancer de vastes programmes fonciers et infrastructurels générant des milliers d’emplois,mais qui finira dans des coffres à Genève pour engraisser la bête...Féthi


    • je l’ai toujours dit : le FLN est un parti politique...français ; qui travaille à la prospérité de l’Oligarchie française ; tous, politiques et grandes fortunes françaises d’une part, généraux algériens et grandes fortunes terriennes d’autre part, sont main dans la main depuis toujours ; leurs intérêts sont les mêmes...


    • Comment expliquer que l’algerie possède plus de 200 milliards de dollars de change et que la France n’a pas pu se les mettre dans la poche .C’est un peu facile de dire que tout est la faute des autres


    • @aguellid
      Très bonne analyse. La pseudo décolonisation a bien été préparée pour que rien ne change, (lire le livre de Lounis Aggoun, disponible sur Kontre Kulture).
      Les hommes liges du gouvernement tiennent l’Algérie sous le boisseau d’une main de fer. Si l’Algérie avait été un pays réellement indépendant, disposant librement de ses ressources avec un peuple souverain, il n’y aurait pas un seul émigré algérien en France.


    • #476787

      @Joseph, et ils utilisent le logo FLN alors que pour la plupart ils n’ont jamais fait la guerre d’indépendance, ils étaient planqués au Maroc ou faisaient partie de l’armée française, et lorsqu’ils ont pris le pouvoir ils ont tué ou exilé tous les vrais leaders du FLN de la guerre.

      tout est une question d’apparences.

      comme ça pour l’opinion intérieure algérienne comme pour l’opinion internationale, on va dire que c’est le même FLN qui a mené la guerre d’indépendance qui a gagné cette guerre et qui dirige l’Algérie, après l’avoir libérée du colonialisme.

      mais derrière ce discours officiel présenté à la face du peuple et à la face du monde, la réalité est tout autre.

      il suffit de regarder les faits objectivement.

      sinon, lisez de livre de Lounis Aggoun.


    • @aguellis

      On appelle cela la malédiction de la manne pétrolière (ou "paradoxe de l’abondance"), que l’on observe dans la quasi totalité des pays dont l’économie est assise sur l’exploitation des ressources naturelles (Russie, Vénézuela, etc.) et on sait très bien que cet "avantage" implique en réalité une série d’impacts négatifs pour l’économie : pauvreté, auto-financement de pouvoir autoritaire à travers des programmes "sociaux" ou clientélistes, spécialisation excessive de l’économie, affaiblissement de la recherche, de l’innovation...

      Pas besoin d’accuser encore et toujours la France d’être la seule responsable des maux passés, présents et futurs de l’Algérie, à l’heure même où tout le monde voit bien les difficultés auxquelles se heurte notre pays à la fois en Europe, en Afrique et dans le monde. Aujourd’hui, la France est beaucoup moins présente en Afrique que les USA, la Chine, ou même que l’Angleterre, encore très inscrite en Afrique centrale et subsaharienne. Je parle ici des intérêts commerciaux. La France, à l’exception d’Areva et, dans une moindre mesure, de Total, a perdu toutes ses "positions" historiques.

      Je ne nie pas le poids de l’histoire ni des conséquences à long terme de la colonisation, notamment sur le plan psychologique, mais nous ne sommes plus en 1985 et il ne fait aucun doute que la France n’a plus la capacité de faire la pluie et le beau temps dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb.
      Réveillez-vous, De Gaulle est mort et la France arrive à peine faire entendre sa voix en Europe. Considérer dans le monde de "mastodontes" actuels que cette France dont on ne cesse de pointer du doigt - souvent avec ironie - l’affaissement historique, serait encore le grand croque-mitaine de l’Afrique... désolé, mais ça ne tient pas.

      En outre, vous savez très bien qu’à la minute où le pouvoir algérien sera "déstabilisé", vous retournerez cette théorie comme un gant (soutien continu de la France) pour nous expliquer que c’est la France qui a cherché à faire tomber le régime. Quelle que soit la personne qui sera nommée, peu importe les conditions, vous y verrez la main du "colonisateur éternel".

      Soral a raison, il s’agirait vraiment de "dépasser les contradictions" et de vous extraire collectivement de cette mentalité de post-colonisé.


    • #478302

      @Tremah,

      Je n’accuse pas la France d’être responsable de tous les maux de l’Algérie, loin de là, mais je dis une réalité, que malgré les discours anti-coloniaux de façade le pouvoir algérien favorise bien les intérêts français.

      La France reste de loin le premier pays d’importation pour l’Algérie, c’est une réalité, il suffit de voir les chiffres du commerce extérieur.

      Ils achètent des voitures françaises plutôt qu’allemandes, italiennes, coréennes, japonaises ou autres.. pareil pour les céréales, l’électroménager, ..

      Tout ça est vérifiable, et les articles sont abondants sur internet sur ce sujet.

      Donc, à mon humble avis la France a intérêt à maintenir ce pouvoir en place, et s’il y’a une déstabilisation je ne pense pas du tout que la France y prendra part.

      Réfléchissons logiquement, quel pays aurait intérêt à déstabiliser l’Algérie ou le pouvoir algérien, le Maroc ? je les comprendrais , après tout c’est ce pouvoir qui leur a créé un problème de sahara occidental et qui continue à les emmerder avec, après je ne vois pas qui d’autre et dans quel but.

      Peut-être les Etats Unis, qui ne sont pas assez présents dans ce pays, et qui aimeraient l’être davantage, je ne sais pas.


    • #478399

      @aguellid
      Vous dites :
      la France est le premier pays d’importation pour l’Algérie, loin devant la Chine et les autres pays européens. Vous pouvez le vérifier en regardant les statistiques économiques de l’Algérie.

      Certes, mais la réciproque n’est pas vraie. L’Algérie n’est pas du tout le premier marché d’exportation pour la France, ce qui diminue la crédibilité du "complot français pour exporter dans ce marché crucial" que vous évoquez.

      Voici le classement, établi par les douanes françaises en mai 2013 (2e page du document, graphique en haut à gauche) : http://lekiosque.finances.gouv.fr/APPCHIFFRE/Etudes/tableaux/apercu.pdf

      L’Algérie n’est que le 12e pays acheteur de produits et services français. Très loin derrière les principaux pays européens, les Etats-Unis, la Chine et même la Russie. 12e, ce n’est pas négligeable, mais ce n’est pas non plus vital : l’Afrique dans son ensemble ne représente que 10% des exportations françaises, contre 68% pour l’Europe (UE et hors UE) et 24% vers le continent américain.

      Il faut vraiment relativiser l’importance pour l’économie française des marchés africains soi-disant captifs.

      Merci.


    • #478510

      @Jugurtha,

      1. 10% ce n’est pas rien, et aucun pays ne négligerait 10% de ses exportations.

      2. c’est normal que ce taux soit inférieur en valeur brute aux taux d’exportations vers l’Europe et les Etats Unis, puisque tous les pays Africains réunis ne font pas le PIB de l’Espagne ! il est clair qu’ils ne peuvent pas acheter pour plus que leur permettent leurs moyens.

      par contre, à l’échelle de tous les pays de l’ex Afrique française, la France reste le principal pays d’importation, et elle tient à le rester, sinon comment expliquer ses interventions militaires au Tchad, en Cote d’Ivoire, au Mali .. etc.


  • Franchement , Alain Soral est vraiment quelqu’un d’admirable . La pureté de ses intentions , de ses positions force le respect , pour n’importe quelle personne un temps soit peu honnête . Sa "maîtrise du logos" comme il dit est vraiment impressionnante . Sa démarche est réellement progressiste , c’est un artiste oratoire . Quand on voit le niveau qu’il a atteint , on se dit que le système a vraiment tout intérêt à le laisser dans "l’ombre".

     

    • Pour décrire ce que l’écoute de Mr Soral suscite en vous, vous employez des mots forts et je vous comprends, comment pourrait-il en être autrement pour quelqu’un dont la moindre prise de parole dégage tant de puissance...
      Impressionnant, admirable, je vous suis dans le choix des qualificatifs et c’est rare pour moi, pour ne pas dire exceptionnel...
      Car si les hommes d’exception existent, Monsieur Soral en est probablement, honneur à lui, mais entre les endormis et les vigiles du système, comme ça doit être lourd, parfois, à porter...


    • sa maîtrise du Logos est en effet impressionnante ! il m’épate de jour en jour en ce qu’il a tout lu, tout digéré avant d’en tirer de bonnes conclusions, toujours dans le souci de la vérité ; Finkelkraut, la Lévy et cie...sont à des années lumières du Président !


  • Très bon entretien merci à l’équipe et à M.Soral.


  • Analyses très pointilleuses et discours compréhensible par tous, c’est Alain Soral comme on l’aime.

    Merci !


  • #476371
    le 27/07/2013 par La bête immonde
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Comme écrivain Algérien, Yasmina Khadra est assez connu, il était même passé dans l’émission
    de Ruquier du temps de Zemmour.

    Sinon en philosophie, je suis parfaitement d’accord avec Soral, on assiste à une destruction de la raison depuis au moins Nietzsche, (n’en déplaise aux amateur, c’est un irrationnel), jusqu’à tous les délirants du post-sctructuralisme : Derrida, Foucault, Deleuze. Et Aujourd’hui la foldingue complète Judith Butler... qui veut remplacer le prolo par le trans.

     

    • @la bête immonde
      "Comme écrivain Algérien, Yasmina Khadra est assez connu, il était même passé dans l’émission de Ruquier du temps de Zemmour."
      Vous plaisantez, ce type est un imposteur, d’ailleurs il n’est pas l’auteur de ses livres !


    • bah, excusez moi, mais je ne suis pas un expert en littérature Algérienne ! Mais le fait est que Yasmina Khadra est l’auteur Algérien le plus connu en France maintenant si vous connaissez de meilleurs auteurs Algériens, ne vous gênez pas !


    • Voyez Mouloud Mammeri et Kateb Yacine


  • #476377
    le 27/07/2013 par ad vitam aeternam
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    eh les gars calmez vous , cette interview est pour une université algérienne a batna ( la même université qui a reçu Marion Sigaut ) c’est normal qui parlent des ecrivains algeriens dans la 2eme partie .........c’est quoi ce nombrilisme a 2 balles ?? soral est tres connu en algerie en plus c’est internet et tout le monde peut se connecte sur ce site .


  • #476398
    le 27/07/2013 par Gerard John Schaefer
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Miyamoto Musashi, Adolf Hitler, Guy Debord. Et Céline.
    Bonnes lectures...


  • Monsieur Soral
    je viens de suivre votre vidéo avec ce jeune étudiant algérien et je suis régulièrement vos interventions dont j apprécie l ’analyse fine et percutante .Sauf que cette fois ci j ai deux remarques critiques sur le sujet .Vous aurez dû avoir un interlocuteur un peu plus futé qui ne réagit pas de cette façon mécanique et scolaire mais passons Mes remarques sont les suivantes :
    Dire que c est le métissage qui explique la révolte de Dieudo alors que je peux te fournir une liste complété de leaders qui ont bien compris la mécanique de l EMPIRE et se sont révoltés sans être issus de quelque métissage que ce soit .Vous avez cité Nasser je peux rajouter Lumumba , Chavez , Castro , Ahmdnajad , Nasrallah ....
    Votre méconnaissance des intellectuels algériens ce n est pas parce qu ils ne sont pas promus par les merdia que vous etes dispensés de faire l effort de les lire .Je vous recommande KatEb Yacine , Malek Bennabi BIEN CORDIALEMENT

     

    • Merci de vos recommandations de lecture.
      Pour Ahmadinejad, il faut dire qu’étant trop jeune, il n’a pas eu un rôle particulier dans la Révolution de 1979, même par rapport au nouveau président Rohani qui a passé son adolescence et sa première jeunesse à suivre Khomeïni dans le combat contre le régime du Chah. C’est avant tout Khomeïni qu’il faudrait étudier : un seyyed de famille occupée par tradition dans les études religieuses, avec le penchant vers le le monde arabe (surtout Irak, Liban) qu’ont les religieux iraniens et qui les différencie du reste de leur peuple, dans une époque où le modernisme du régime impérial (ça s’appelait carrément comme ça !) écrasait et humiliait les couches traditionnelles. Khameneï bien sur a aussi ces traits communs, en fait beaucoup des religieux chiites persans (arabisés, voir seyyeds) rentrent dans cette case et c’est eux qui ont encadré et dirigé la Révolution.


    • Bonjour Eric,

      1. Disons que M. Soral ne choisit pas l’interlocuteur, l’amateurisme de ce dernier lui est donc imposé.
      2. Ce jeune étudiant de 24 ans ne peut qu’écouter attentivement 55 ans de vécu ; se taire et assimiler de "façon mécanique" est préférable.
      3. Pour le métissage ethnique :
      - Il y a métissage ethnique et métissage social et tant d’autres "métissages" si l’on veut. Avoir en soi cette perspective double, élargie, accroit les chances pour une révolte, ou au moins, développe une "conscience". Mais il n’y a pas que ça, on peut aussi parler : des expériences diversifiés (voir et pratiquer), du stress (l’Éprouvant poussant aux questions et donc élevant la conscience), la douleur (condition de la conscience nous dit M. Soral), le temps (le riche plus enclin à penser que le pauvre), l’exil (favorisant un quelconque métissage), les lectures, etc.
      - Par conséquent, le métissage ethnique favorise la révolte, parce qu’il comprend plusieurs des éléments que j’ai cités, qui contribuent à l’élargissement de cette conscience.
      - Un exemple. Céline : Exil, Dettes, Guerre, Sexe, différents métiers, raffinement (bourgeoisie-style) et misère (prolétariat) de par sa mère, écriture (bourgeoisie-style) et travail (prolétariat) de par son père, emprisonnement, persécutions, maladie, mutilations, etc.
      - Je dirais, pour finir, qu’il faut bien chercher ce métissage (Chavez comme Castro bourgeois et prolo), combiné avec tous les éléments qui peuvent accroitre cette prise de conscience. Le métissage est un élément fort en soi, mais il se peut que l’on trouve d’autres éléments.

      Mahy


  • #476421

    Ça devrait être obligatoire ce genre de vidéo.. |D
    Merci de nous apprendre à pêcher Alain.. !


  • Beaucoup de journalistes devraient en prendre de la graine. Cet étudiant Algérien est quelqu’un de bien et de respectueux vis à vis de son interlocuteur. Il pose des questions concises mais dont le champ des réponses est vaste et il écoute les réponses avec humilité, sans interrompre son interlocuteur avec l’arrogance devenue habituelle dans les interview. Du coup, Soral est magistral et éclairant. On sent le côté propédeutique du discours d’un homme conscient qu’en peu de temps, il ne peut tout expliquer mais donner des pistes à des étudiants qui feront bon usage de toutes ces informations. Merci à tous les deux.


  • "et qui se sont effondré en 1989" qu’est-ce que c’est que ce mode de "pensée" journalistique ? est-ce que le christianisme s’est effondré en1870 ? ! (année où les troupes du royaume d’Italie ont pénétré dans Rome)


  • #476477

    On peut aussi y rajouter peut-être le plan de développement de la ceinture solaire méditerranéenne "désertec". Car qui détient le Sahara, détient l’énergie solaire... https://fr.wikipedia.org/wiki/Desertec


  • #476479
    le 27/07/2013 par Yannick Vollenberg
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Très intéressante comme entrevue. Trop courte malheureusement


  • "Les illusions perdues" de Balzac est également le livre le plus puissant que je citerais, n’étant qu’un môme lors de sa lecture, j’ai été immédiatement scotché par ce roman qui est un des plus grand chef d’oeuvre de la littérature.
    La lecture de René Girard :"mensonge romantique et vérité romanesque" viendrait en second.


  • Impossible d’écouter la voix d’Alain, on n’entend que la voix de l’interviwer dans les 2 videos !
    y’a que à moi que ca arrive ou bien a d’autres ?

     

  • Tous les enseignants que j’ai eu à l’université en Algerie ont soit fait les universités de France, ou de Russie sinon les Etats Unis donc pas de surprise si le programme enseigné est calqué sur ce que ces enseignants ont eu comme bagage dans ces années là fin 70, 80 et 90.


  • #476597

    Je suis allé à la FNAC à côté de chez moi à Orléans et j’ai vu sur le présentoir des essais, quatre bouquin de Soral !
    Misère du désir, abécédaire..., chroniques... Et une petite pile de comprendre l’empire mis en avant avec son petit encart "coup de cœur du vendeur" avec son petit commentaire... J’ai réellement été surpris et très agréablement ! Bravo !

     

  • Alain Soral est brillant et cultivé.
    Mais il se trompe sur le climat qui règne en Algérie.

    Je vous garantie qu’il n’ y aura que très peu de troubles pour les prochaines élections.Les algériens sont fatigués et veulent la paix.Lors de la révolte tunisienne il y a aussi eu des morts en Algérie et pourtant le pays n’a pas sombré.

    Une femme, mère de 14 enfants, a été tué en kabylie (soi disant par un militaire qui a été pris de panique en voyant du haut de son mirador 3 femmes kabyles qui rentraient d’une veillée mortuaire). et pourtant même la kabylie ne s’est pas embrasée comme c’était le cas en 2001(printemps noir).

    Le séparatisme kabyle c’est un flop. Il n’existe que sur internet.
    En plus l’armée algerienne a les moyens d’acheter beaucoup de gens.

    Vous verrez par vous même. Il ne se passera rien de nouveau en Algérie avec ou sans Boutef.

     

    • #476791

      Il n’y aura rien,

      Tout simplement parce que la France maintient fermement ce pouvoir en place.

      Certaines rumeurs ont même dit que c’est la France qui a interdit aux généraux de destituer Bouteflika à cause de son état de santé, comme le prévoit la constitution algérienne, mais leur a demandé de le garder symboliquement au pouvoir, même s’il ne fait rien concrètement, jusqu’aux élections d’avril 2014.

      D’ici là ils auront le temps de choisir un nouveau président, en concertation entre la France et les généraux.

      Et ce nouveau président sera donc "élu" en 2014, avec des scores décidés à l’avance.


    • #476914

      Il y a eu aussi très peu de troubles concrètement lors de la "révolution verte" en Iran, contrairement à ce que nos médias ont pu nous faire comprendre.
      Mais il y a bien eu une volonté de déstabilisation de l’Iran, comme il y aura une volonté de déstabilisation de l’Algérie, Alain Soral ne me semble pas s’être exprimé sur le résultat concret de cette volonté.


    • #476965

      @Petit poney, il y aura peut-être une tentative de déstabilisation de l’Algérie par les Etats-Unis (et peut être leurs alliés du Golfe via les salafistes locaux) .

      mais ça sera juste une tentative de faire sortir un pays de la sphère française pour le mettre dans la sphère américaine, comme ça s’est déjà passée plus ou moins avec la guerre civile des années 90 et le FIS, et qui a été un échec.

      l’Algérie n’est pas un pays souverain qui résiste à l’Empire, comme l’est l’Iran, c’est juste un vieux pays de la Françafrique, sous domination française indirecte, et que les Américains aimeraient bien récupérer dans leur sillage.

      c’est ce qui s’est passé en Tunisie, où on a viré Ben Ali le diplômé de Saint Cyr, pour le remplacer par des islamistes plus proches des Américains que des Français.

      sur ce terrain là les intérêts français et américano-saoudo-qataris divergent.

      comme c’est le cas pour le Mali.

      et si ça arrive, la France défendra le pouvoir algérien, comme elle a essayé de défendre Ben Ali, comme elle a défendu le pouvoir malien, etc .


    • #476998

      Il faudrait étudier ce que vous appelez "la sphère française" plus en détail...

      La vieille garde politique, celle qui effectivement était dans cette logique de protectorat implicite par rapport à l’Algérie, sur le plan économique, s’est faite progressivement virée par les sionistes, les Pasqua, les Villepin (contraint de quitter l’UMP), la Alliot-Marie qui s’est faite massacrée par la presse sioniste pour avoir voulu aider Ben Ali, soit-disant car ce n’est pas démocratique. Je veux bien que vous me disiez que ces politiciens sont des ordures, mais regardez bien ceux qui les remplacent avant... L’Algérie a déjà commencé à nouer quelques petites alliances un peu partout, et cela va être de plus en plus compliqué de dire que cette dernière sert les intérêts français alors que la France elle-même ne sert même plus les siens, elle se subordonne aux Etats-Unis et Israël in fine, de plus en plus.

      Ce que je veux dire un peu maladroitement (ramadan désolé), c’est que ceux qui en France étaient enclins à soutenir le pouvoir algérien pour leur intérêts et celui de leur pays sont beaucoup moins en situation de force. C’est aussi pour ça que Ben Ali a chuté.

      L’Iran s’est tourné vers la Russie, la Corée du Nord entretient des relations avec la Chine, pour tous les pays du monde, on trouve des relations d’alliance et de subordination.


  • le gros de la littérature algérienne est francophone, dés lors on en a pour tous les goûts, je citerai Assia Djebar, un auteur qui m’a bercé surtout par son écriture de l’histoire réelle et fantasmée à la fois, mes livres préférés sont "loin de médine" et "femmes d’Alger dans leurs appartements", Mouloud Mammeri que la plupart des "Algériens" connaissent pour son combat pour la cause berbere, ses livres " la colline oubliée", le sommeil du juste" et mon préféré "l’opium et le bâton" ces trois livres traitent surtout de l’état des populations kabyles lors de l’occupation, et puis il y’a Mohammed Dib que tous ceux qui ont fait l’école fondamentale algerienne comme moi ont lu ou du moins ont connu la "grande maison" et "l’incendie", ainsi que Mouloud Féraoun avec le "fils de Pauvre" et "l"anniversaire" moi je m’en souviens car mon père me les a fait lire ! plus tard j’ai beaucoup lu Yasmina Khedra mais aprés il m’a lassé quand il a commencé à faire sa diva , il y ’a eu beaucoup de livre journalistiques qui traitent surtout des événements 80 et des années 90 très intéressants , dans un registre plus politique il y’a BenChicou avec son livre "Bouteflika l’inposture nationale" malgré son emprisonnement et la mise en liquidation de son journal "le matin" pour raison de non payement continue à écrire, il y’a Kated Yacine et son livre "nejma" lui qui est un berbère athé convaincu et puis il y’a plusieurs auteurs que je n’ai pas lu mais là au moins je vous présente une tout petit échantillon d’auteurs que j’ai lu moi même et je peux vous assuré que c’est une littérature de niveau et dont les éditions d’origine étaient en langue française.

     

    • @Karima
      Tout cela c’est bien joli, mais à quand une véritable littérature authentiquement algérienne et qui ne se contente pas de s’inscrire dans la culture française ?
      Il faut que les esprits se décolonisent pour devenir réellement créateurs à partir de leur essence profonde.
      amicalement, anissa.


    • c’est là ou vous vous trompez certes ils ont écrit en français mais pour la plupart c’est de société algérienne et spécifiquement traditionnelle dont ils ont traité, pour eux le français n’a été qu’un outil comme moi je vous réponds encore en français car il faut savoir que la plupart des algériens de deux générations et plus en arrière ne savaient lire et écrire que le français cas de mes parents, pour ce qui est de mon soulignement par rapport à la langue utilisée c’était dans le but d’encourager certains lecteurs qui s’y intéressent à en aller voir pas plus.


    • #476899

      la vraie question est pourquoi le pouvoir algérien continue à former des francophones depuis 50 ans ?

      alors que si on apprenait l’anglais comme première langue étrangère, comme l’écrasante majorité des pays du monde (y compris la France), ça ouvrirait pour les Algériens des horizons bien plus larges, dans tous les domaines intellectuels et scientifiques.

      les Algériens sont bien plus francophones aujourd’hui que pendant la colonisation : en 1962, 90% des la population vivait à la campagne et ne parlait pas du tout le français, le français n’était maitrisé que par les gens des villes qui côtoyaient les pieds-noirs, une petite minorité en réalité.

      aujourd’hui, au moins 50% de la population comprend le français. c’est une large progression.

      comme par hasard, dans toutes les ex-colonies françaises on apprend le français comme première langue étrangère (Algérie, Maroc, Tunisie) voire comme première langue tout court (Mali, Tchad, Sénégal, etc).

      pour moi cette stratégie ne répond à aucun intérêt national de ces pays, elle sert simplement à conforter les entreprises françaises, en leur créant un marché de consommateurs francophones, qui lisent des livres français, regardent des chaines de télé françaises, regardent des publicités françaises, achètent des produits français, se font dicter leurs idées par les médias français, et ne rêvent que d’émigrer en France pour y dépenser leur force de travail au service des entreprises françaises..

      ce sont tout simplement les objectifs de la colonisation qui continuent à se réaliser 50 ans après sa fin officielle.

      sans compter l’abâtardissement de la langue populaire, de plus en plus mélangée avec le français, ce qui en fait une soupe indigeste, avec la moitié de mots maghrébins et la moitié de mots français, impossible à transcrire, encore moins à officialiser. ce n’était pas le cas il y’a 50 ans, la langue était beaucoup plus pure, avec seulement quelques mots français adoptés, et donc capable de transcription, de standardisation et d’officialisation.

      ce qu’il aurait fallu faire à l’indépendance c’était d’écrire et d’officialiser l’arabe algérien, la langue du peuple, plutôt que l’arabe littéraire. avec un statut similaire pour le tamazight, également langue du peuple.

      et d’enseigner en tant que première langue étrangère l’anglais, plutôt que le français.

      on aurait aujourd’hui des écrivains qui écrivent en algérien plutôt qu’en français, et une ouverture bien plus large sur le monde avec l’anglais.


    • #477181

      @ aguellid
      L’arabe algérien reste primitif, il manque d’expression. L’algérie n’a ni queue ni tête ... comme les autres pays du Maghreb.


    • #477244

      @Starkamanda, toutes les langues sont des dialectes pauvres au départ, y compris le français avant son officialisation progressive au 16e et 17e siècles.

      mais pour qu’un dialecte accède au rang de langue officielle, il faut d’abord en fixer des règles précises, le standardiser, rassembler tout le vocabulaire, etc etc .. et pour ça il faut une académie linguistique, ce qui n’a pas été fait en Algérie ni au Maroc.

      par contre ça a été fait pour le tamazight, sous la pression des groupes berbéristes, et ça a donné une langue cohérente qu’on enseigne dans les écoles, alors qu’à l’origine ce n’était qu’un ensemble de dialectes.


    • Tous les domaines du savoir ou de la vie quotidienne sont touchés par le métissage linguistique vieux de plusieurssiècles.Il y a deux fois plus de mots français d’origine arabe voire trois fois plus que de mots français d’origine gauloise .D’abricot à zéro...

      http://www.franceculture.fr/emissio...


  • Rachid Mimouni est un excellent écrivain algérien qui a écrit des livres majeurs comme Tombéza.

    Rachid Amirou, sociologue français d’origine kabyle, cité par Michel Houellebecq dans "Plateforme" qui est largement inspiré de

    http://www.amazon.fr/Limaginaire-to...

    http://www.lexpress.fr/culture/livr...

    L’apparatchik Yasmina Khadra, directeur du centre culturel algérien à Paris, est un écrivain du système donc insignifiant malgré un talent "technique" assez exceptionnel.


  • #476685

    Ce qui m’impressionne (entre autre) c’est la grande finesse politique d’Alain Soral alors qu’effectivement il ne fait pas de politique ! Ce qui me fait dire cela c’est son attitude très subtile à l’égard du Front national. Même si je fais parti de ceux qui ne voit pas dans ce parti le sérieux et les compétences nécessaire pour sauver la France je concède toutefois que dans un cadre démocratique classique il reste celui le plus susceptible de pouvoir faire changer les choses dans le bon sens s’il devait accéder au pouvoir. Je ne crois pas non plus en l’efficacité de cette stratégie consistant à cacher son jeu afin de pouvoir obtenir le pouvoir et une fois ce dernier obtenu faire tomber les masques...Poutine a certes réussi mais la Russie n’est pas la France, Poutine est un des plus grand stratège de l’histoire, un ancien du KGB... a mille lieues d’une Marine Le Pen au destin tout tracé par papa. On peut certes rêvé d’une Marine Le Pen élue et qui dans un éclair d’humilité et de clairvoyance prenne Asselineau comme premier ministre (si ce dernier devait accepter ce qui est loin d’être sûr !) ainsi que d’autres membres éminents de la dissidence pour d’autres postes...mais je ne crois pas aux contes de fée. Ce qui se produira c’est que l’on distribuera les marocains ministériels à ses potes comme des bonbons, chacun dans le confort de sa nouvelle prestigieuse position fera en sorte de pérenniser sa nouvelle carrière tout en évitant de se mettre à dos le pouvoir profond qui en dernière instance est celui qui a le pouvoir de distribuer les plus gros bonbons et les plus grosses claques dans la gueule pour remettre sur le droit chemin les enfants insolents ! Je ne crois pas que la voix démocratique permettent de résoudre les problèmes de la France...


  • J’aimerai vraiment savoir le point de vue de A.Soral et E&R sur le mouvement très minoritaire, mais que j’ai croisé à Lyon il y quelques années, des communistes chrétiens ?
    ( et oui ça existe depuis des années comme par ex : les prêtres ouvriers )
    Ou si quelqu’un du forum à une idée là dessus pour m’éclairer ?

     

    • #476749

      @ freddo A LIRE :

      1 / - La mafia des Chrétiens de Gauche - Livre auto-édité par Yann Moncomble dans les années 80. Livre rare à chercher dans les librairies contre-révolutionnaires ( Ex : La librairie française, rue Monge. Librairie Duquesne, avenue Duquesne- Librairie d’Emmanuel Ratier au 4 rue de Clichy Paris ).
      Site à consulter :http://www.fnb.to/FNB/Article/Basti...

      2 / - Les chrétiens de gauche - Livre d’ Emmanuel Ratier .
      Mot de l’éditeur : « S’appuyant sur une très importante documentation, voici le premier ouvrage qui dévoile réellement les arcanes du réseau des chrétiens de gauche, relié aux loges maçonniques, aux anticléricaux du Réseau Voltaire, à l’extrême gauche trotskyste, à certains enseignants et historiens catholiques, et même à certains évêques. Réalisé à la manière d’un dictionnaire, Les Chrétiens de gauche, préfacé par l’écrivain catholique Jean-Marie Paupert, comprend plusieurs centaines de notices de ces personnalités, associations et journaux, rédigées à partir des documents mêmes de cette mouvance, gage d’impartialité et d’absence de parti pris. L’index détaillé de plus de 1 500 noms fait de ce livre un véritable ouvrage de documentation à conserver auprès de soi. »
      http://librairiefrancaise.fr/410-le...

      On fait comme çà ?


    • merci Djazaîri
      je vais me pencher là dessus....


  • #476716

    Je suis obligé de l’écouter plusieurs fois, car la richesse du propos me l’impose. Très fort Monsieur Soral


  • Passionnant, merci beaucoup !
    Je remercie également Mahy pour cette ITW !


  • Bonsoir d’Algérie !

    J’espère que l’entretien sera utile pour les auditeurs. Un petit bémol (même un gros) pour la qualité des questions, je le reconnais. J’aurais dû bien organisé mes questions au gré des relances de l’interviewé, c’est une faute de débutant, je présume. Un grand merci pour l’équipe d’Égalité et Réconciliation dont le travail demeure toujours aussi efficace ! Voilà.

    Mahy Belaïd

     

    • @Mahy
      Bravo à vous, je vous suis reconnaissante, d’avoir interviewé de manière très professionnelle Alain Soral qui de ce fait a pu donner le meilleur de lui-même. Le ton serein et courtois de l’entretien est un véritable plaisir... Il est rare de bénéficier d’une telle prestation !


    • @Mahy

      Vos questions n’ont pas toujours été les plus pertinentes mais elles ont permis à Alain Soral de donner le meilleur de lui même, c’est donc une interview particulièrement réussie. Que vous l’ayez laissé s’exprimer plutôt que de le couper et le « relancer » sans arrêt comme une journalope de chez nous a donné un magnifique résultat.
      Ne prenez pas exemple sur les « pressetitués » occidentales surtout.


    • Bonjour mais non c est très bien comme tu l as fait bravo à toi


    • Merci a toi Mahy,ne te souci pas de la pertinence de tes questions,ton interview est impeccable .

      Tu as réussi a emmener Soral sur une question très importante a mon sens et dont il n’avait jamais parlé jusque la : "Qu’est ce qu’un penseur et a quoi sert t’il."
      Il ne l’avait encore jamais défini clairement,le passage sur le relativisme est très pertinent aussi je trouve.

      Car oui,une sociètè a aussi grandement besoin de penseur qui sont en quelque sorte les gardes fou du système (quand ils ne sont pas payés par celui ci ) ;)

      En tout cas toi au moins tu te bouges le cul et tout le monde en profite !

      Bonjour a l’Algérie.


    • Bonsoir à toi !

      Bravo pour l’interview, sans doute le meilleur entretien avec Alain Soral dispo sur le net, c’est très intéressant à écouter, pour un débutant et étudiant, tu gères vraiment ! Bien mieux que les journalistes des médias français, qui ne laisse pas trop la parole à l’interviewé et qui montre bien la propagande d’état dans leurs propos. ^^

      Merci à toi, Mahy.


  • Cet entretien que Soral a fait est de qualité et très intéressant. Cependant en ce qui concerne la question Algérienne je pense qu’il se trompe et cela est normal car il ne doit pas beaucoup connaitre le terrain... Tout d’abord, étant kabyle, je peux affirmer que le séparatisme dont Soral parle est inexistant, les Kabyle ont assez souffert en 2001. De plus l’Algérie a assez de donner durant la guerre civile il est donc très peu probable que les jeunes qui étaient donc des enfants durant les années 90 et qui ont été traumatisés se révoltent contre le pouvoir militaire qui comme on le sait tous tire à balles réelles. En ce qui concerne la menace religieuse elle est à prendre au sérieux.

    J’ai aussi etait étonné que l’étudiant ne cite pas Matoub Lounes lorsqu’il parlait des penseurs Algériens. Car même s’il était un régionaliste acharné (à juste titre) les idées qu’il prônait étaient assez intéressantes pour l’Algérie.

     

    • Maàtob est la pensée ce qu’un tétraplégique est à la danse classique...


    • Matoub Lounes était un sioniste !


    • j’espère que vous n’étes pas trop sérieux quand vous dites que Matoub Lounes est un penseur !!je suis assez fan du chanteur mais dés qu’il commençait à parler je préférais faire autre chose, honnêtement je trouve qu’il ne véhicule rien de profond et dés qu’il parlait il brassait de l’air en étant très sensible à sa poésie.
      amicalement


    • Matoub Lounes un penseur ??

      Je pensais que c’était un chanteur.


    • Lounes Matoub etait un poete, un ecorche vif qui exprimait une souffrance reelle de la jeunesse kabyle...c’etait un anarchiste traditionnel, mais sa pensee politique est proche de zero


    • Pour nos amis français (ou algériens) qui ne connaissent la "pensée" de Maàtob voilà à quoi elle se résume :
      – Faire de l’Algérie un état séculier (laïque selon les termes du "penseur" Maàtob),
      – Semer la haine entre kabyles et arabes, et pousser à la guerre civile (sans s’en rendre compte peut-être ?),
      – Insulter Dieu l’islam et les musulmans chez Anne Sinclair...
      – Faire le tapin de l’empire en somme.
      Et note cher et illustre "penseur" était un alcoolique et un toxicomane déclaré.

      Allez, passons à autre chose maintenant... Ce "penseur" ne mérite pas qu’on s y attarde plus que ça.


    • #477448

      Matoub Lounes ?
      Selon la grille de lecture Soralienne : "c’est d’la merde !"


    • "À mes frères à l’Algérie entière des montagnes du Djurdjura jusqu’au fin fond du désert, montrons notre courroux montrons que nous nous aimons, mais sans porter atteinte aux consciences mais porter un coup fatal, décisif, à ces soi-disant opposants ; à ces fainéants de la nation qui se pavanent dans les salons de l’Occident, et qui nous, embourbe de boue de désillusion, et a ces gens sans entente qui sèment le trouble et la honte sur cette terre prospère, très chère, où beaucoup de mères ont soufferts."
      Voici des paroles dites en Français par Matoub, on peut voir ici ce qu’il pense réellement, il ne souhaitait pas diviser l’Algérie son but était l’unification, la paix, la reconnaissance du berbère et l’éradication des imposteurs qui dirige le pays. Mais face à de nombreuses attaques il était contraint de paraître plus "écorché vif" qu’autre chose. Il avait ainsi une pensée ambiguë et c’est une faiblesse. Il donc est vrai que la qualification de penseur ne peut pas lui être accordée et c’est une erreur de ma part.
      Il n’a en tout cas rien à voir avec un "tapin de l’empire" et son entretien avec Anne Sinclair relève plus de l’ignorance que du "colabeurisme" car si on s’intéresse à cet homme on sait qu’en aucun cas il ne souhaitait que l’Algérie soit dirigée indirectement par la France contrairement aux généraux a la tête du pays en ce moment.


    • Un alcoolo ne peut pas conceptualiser et développer et articuler sa pensée abstraite or la meilleure amie de ton lounes mateub (mort dans des conditions tragiques paix à son âme) c’était la bouteille, par ailleurs un grand penseur vise l’universel, ta référence visait petit, celle d’un certain régionalisme berbère.

      Bravo à l’interviewer et merci infiniment à Soral en grande forme qui depuis quelques années m’a permis d’y voir plus clair dans ce sinistre théâtre d’ombres.


    • #478267

      @Muhand ,

      Matoub faisait de beaux poèmes, nul doute là dessus, mais c’était un anarchiste d’extrême gauche.

      Un homme du peuple, un révolté qui criait sa révolte dans ses chansons,

      Mais ça reste de l’émotionnel, ce n’est pas une pensée politique sérieuse.

      Je respecte Matoub en tant que chanteur, mais de là à en faire un penseur c’est autre chose.

      Le paradoxe c’est que Matoub est devenu célèbre et populaire grâce à son langage émotionnel et simpliste, sans aucune réflexion profonde, car c’est ce langage que comprend la majorité du peuple.

      En réalité ce sont toujours les gens qui ont un langage simpliste et populiste qui ont du succès auprès des masses (par exemple Ali Belhadj). Les masses n’ont ni le temps ni le niveau pour s’intéresser à des penseurs sérieux.


  • Je ne sais pas si Michéa est si "chic" et "tendance" que ça.
    Il s’est par exemple pris un tir croisé de Lordon (Impasse Michéa) et Corcuff récemment, en fait il est surtout apprécié à Droite (Zemmour, Levy, Finkel) pour de mauvaises raisons (il flingue les bobos). Mais à Gauche je pense qu’il est largement méprisé. Donc contrairement aux apparences il convainc assez peu de mon autour de sa conception d’un certain socialisme démocratique et d’une société décente.


  • Une vidéo exceptionnelle. Le talent d’Alain Soral c’est de rendre compte de la complexité avec simplicité et clarté. Du grand art ! Quand on l’écoute avec attention, même les plus médiocres intellect, dont je fais partie, s’en trouvent rehaussés par la lumière de son intelligence.
    Monsieur Alain Soral, vous avez parlé d’hanna Arendt de manière à laisser penser, si je ne m’abuse, qu’intellectuellement une femme ne saurait égaler un homme ? le pensez vous vraiment ? et si oui, de quelle manière se présentent ces différences pour vous ? à savoir, différence de degré ? de nature ? de point de vue ? L’intellect n’étant pas sexué, se pourrait il qu’il assume, dans ses opérations, une nature sexuée qui lui est inférieure ? Je pose ces questions car me semble t il, dans une autre vidéo, vous ne parliez pas de la même manière de Simone Veil.
    Cela serait très enrichissant de vous entendre à ce sujet...

     

    • Il suffit de lire effectivement Simone Weil (avec un W.).. tout simplement.. pour constater que les femmes sont aussi capables que les hommes. Dans ses écrits des années 30, elle fait déjà exploser toutes les contradictions du marxisme (Voir ses Œuvres sur Quatro Gallimard") . Et sa "note sur la suppression des partis politiques" est un parfait complément au Contrat Social de Rousseau.


    • L’intellect est sexué, comme la moindre cellule de notre corps... voir Otto Weininger.
      Sociologie du Dragueur est l’oeuvre philosophique la plus profonde qui soit pour qui peut le lire(il faut le prendre sur soi, l’encaisser intellectuellement et "physiquement", dans sa chair).


    • Donc si l’intellect est sexué comme vous le pensez, la femme est donc complémentaire à l’homme, son intellect n’est pas inférieur mais différent. Dans ce combat, il vaut mieux intégrer la femme que la dénigrer.

      Tout comme il y a des hommes stupides, il y a des femmes stupides, tout comme il y a des hommes vicieux, il y a des femmes vicieuses. La différence ne se trouve pas dans le degrés de stupidité ou le degrés de vices mais peut-être bien dans les formes... Je trouve Soral souvent injuste envers les femmes. Peut-être parce que j’en suis une, pourtant je n’ai jamais trop apprécié le féminisme qu’on nous vend, ou les femmes qui veulent faire des activités d’hommes pour prouver qu’elles en sont capables (comportement que je trouve très masculin d’ailleurs). Très franchement, en tant que femme j’apprécierais de rester à la maison m’occuper des enfants (je n’en ai pas je ne me rends peut-être pas très bien compte) mais pas qu’on ne me prive du droit à m’exprimer, à voter, à prendre part aux débats publics et qu’on ne me dénigre pas parce que je suis une femme. J’apprécie l’homme fort tant qu’il est respectueux et respectable.

      Le problème de notre société, du féminisme actuel et je l’ai toujours compris ainsi est de rabaisser l’homme au lieu de relever la femme. D’où l’impression d’une société "féminisée". Pour moi c’est une société qui veut transformer l’homme et la femme en objet. Mais peut-être que mon analyse n’est pas assez étudiée, ni assez fine, je n’ai pas une culture aussi vaste que Soral.

      En bref, la femme est une alliée pas une ennemie...


    • @Lou

      Vous avez tout dit !


    • @lou

      j’ai l’impression de me lire ! je pense exactement la même chose que vous.


    • @lou : "le problème de notre société, du féminisme actuel et je l’ai toujours compris ainsi est de rabaisser l’homme au lieu de relever la femme."
      ce n’est pas un problème mais un fait : c’est le résultat d’une volonté d’égalité... il suffit de lire Guénon pour comprendre Soral quand il parle de nivellement par le bas... tout comme dans l’enseignement les élèves deviennent de plus en plus médiocre, car il est plus facile de ne pas faire apprendre aux brillants, que d’enseigner à des débiles pour atteindre une homogénéité du savoir qui n’a bien évidemment aucun fondement puisque l’égalité n’existe pas dans la nature ; il est évident que le féminisme ne peut pas élever le niveau des femmes mais seulement réduire celui des hommes dans une "quête d’égalité"


    • @dam

      Oui mais ce n’est pas vraiment de l’égalité entre les hommes et les femmes qu’il s’agit, c’est plus une question de droit. Je pense qu’il ne faut pas hiérarchiser la pensée en fonction du sexe sinon on ne s’en sort pas. Ce serait comme hiérarchiser la pensée en fonction des peuples (les peuples dominants et les peuples dominés chacun à leur place et puis c’est tout... !?). Ce que je dis c’est qu’on ne peut pas il me semble laisser la femme de côté et la rabaisser.
      La femme est en quelque sorte le miroir de l’homme et l’homme le miroir de la femme (chacun peut voir à travers l’autre ses propres défauts), du moins c’est ainsi que je le conçois. En gros, je ne pense pas à une égalité ou tout le monde devrait pouvoir faire la même chose et avoir la même place. Naturellement nous ne sommes pas conçu pareil par exemple un homme ne pourra jamais porter un enfant. Mais penser que l’esprit de la femme est inférieur à celui de l’homme est par principe stupide. La femme est différente de l’homme pas inférieur. (Sinon tu valides quelque part tu valides certains discours féministes puisqu’ils cherchent à imposer une femme qui serait supérieur à l’homme et donc à hiérarchiser les sexes)
      C’est le principe de l’altérité et s’il y a altérité dans la pensée, c’est bien que la pensée de la femme est complémentaire à la pensée de l’homme. Ce n’est pas l’égalité telle que tu la conçois. L’erreur est là- J’avoue ne pas avoir lu Guénon et autres je réfléchis simplement par moi-même et arrive à cette conclusion. J’avoue donc humblement avoir une pensée peut-être simpliste mais que je ne crois pas dénuée de logique.
      La place de la femme est donc dans un partenariat, une association, une réconciliation avec l’homme. Mais c’est également valable de l’autre côté. Donc je dis bien pas une égalité au sens ou toi tu la conçois mais il serait intéressant d’y réfléchir. Quelle place pour la femme dans la société et quelle place pour l’homme ?
      Personne ici ne songe à empêcher les femmes de voter ? ou à empêcher les femmes de réfléchir et discuter avec les hommes ? Je ne pense pas...
      Dénigrer la femme serait une grave erreur je pense puisque c’est simplement l’autre moitié de l’humanité.


    • @Seb
      L’intellect est sexué, comme la moindre cellule de notre corps... voir Otto Weininger.
      Sociologie du Dragueur est l’oeuvre philosophique la plus profonde qui soit pour qui peut le lire(il faut le prendre sur soi, l’encaisser intellectuellement et "physiquement", dans sa chair).

      Je ne connais pas Otto Weininger. Par contre j’ai lu l’œuvre de René Guénon, un métaphysicien de la fin du XIXème et début XXème siècle, et il rétablit les degrés de l’être. L’intellect, le plus haut degré dans la nature humaine, est immatériel et universel. Comment donc, ce qui relève de l’immatérialité peut il être soumis à une condition physique sexuée, état le plus bas de l’être humain ? Que les cellules soient sexuées, sans doute, mais qu’est ce que les cellules ont à voir avec l’immatériel ?
      L’intellect ne dépend pas du corps qui en constitue le simple support et le plus grand ne peut être issu du plus petit.
      L’identification du spirituel au corporel peut cependant donner cette illusion.


    • Vaste débat...
      Rappelons "Vers la féminisation" D’Alain Soral qui est un très bon livre.
      Même lui dit qu’il y a toujours eu des femmes d’exception, Soral cite par exemple Rosa Luxemburg dans son livre.


  • J’ai appris à ma grande surprise, en passant mes vacances en Algérie, que mon frère et ses potes étaient tous fans d’Alain Soral

     

  • #476822

    Il n’y aura pas de révolution à la mort de Bouteflika . car :

    1. la France soutien totalement le pouvoir algérien, il sert ses intérêts, et elle participera même au choix du prochain président, le pouvoir algérien fait partie de la Françafrique.

    2. le séparatisme kabyle dont vous parlez est inexistant sur le terrain, il suffit d’y aller pour voir .. il n’existe qu’à Paris et sur internet, porté par des kabyles occidentalisés qui veulent une Kabylie de civilisation occidentale, ce qui ne correspond pas du tout à la réalité du terrain, où on a une société musulmane conservatrice, et patriote algérienne.

    3. les salafistes sont faibles et ne peuvent mobiliser personne. plus personne ne croit en eux, la guerre civile est passée par là.

    4. les revendications sociales par contre sont réelles, il y’a tout le temps des grèves et des revendications dans tous les secteurs, mais ce ne sont pas des mouvements coordonnés, à chaque fois c’est un secteur différent, et le pouvoir arrange ça en arrosant avec l’argent des hydrocarbures.

    à mon avis, la vraie crise aura lieu dans 5 à 10 ans, lorsque les revenus des hydrocarbures vont sérieusement baisser (au rythme de la production actuelle on prévoit la fin du pétrole en Algérie dans dix ans seulement, et la fin du gaz dans 25 ans).

    ça sera une catastrophe, car depuis 50 ans l’Algérie ne produit rien et importe tout, elle vit artificiellement sous perfusion avec l’argent des hydrocarbures (qui représentent 96% des exportations, et 65% du budget de l’État).. mais lorsque cette manne disparaitra, ça sera presque la famine, il n’y aura plus d’argent ni pour importer des produits alimentaires, ni pour importer des produits industriels, ni pour la santé, ni pour l’éducation, ni pour les travaux publics, ni rien.. et forcément il y aura une nouvelle guerre civile, probablement pire que la précédente.

    ne pas oublier que la précédente guerre civile a eu lieu à une période où les prix du pétrole étaient les plus bas (1986-2000) et où les Algériens souffraient dans leur ventre. S’il n’y avait pas eu cette chute vertigineuse du niveau de vie en 1986 et durant toute la décennie 90 il n’y aurait probablement pas eu tout ça. Et encore, à l’époque les revenus de l’État avaient baissé de 20 à 30% à peu près .. alors qu’est ce que ça sera quand ils baisseront de 65 % !

     

    • c’est très bien argumenter faut espérer que les dirigeants vont se pencher sur ce problème développer le tourisme l’agriculture énergie renouvelable les panneaux solaires dans le désert parce que la c’est inquiétant pour le devenir de l’algerie quand on vit uniquement des hydrocarbures


    • que la France soutienne le pouvoir algérien n’est pas la question : c’est l’Empire qui décidera le moment venu de ce qu’il convient d’appliquer à l’Algérie, et la France, docile et soumise, suivra le mouvement...quand à la Kabylie, il est facile de créer un "gouvernement provisoire" en Europe et de lui donner de faux airs de mouvement indépendantiste- l’argent du Qatar et la puissance des médias occidentaux faisant le reste...

      il est peu probable que les choses restent en l’état. Et n’oublions pas que l’Algérie est à quelques encablures de l’Europe : nous subirons les conséquences de ces "printemps arabes" ...


    • J’ai franchement du mal avec cet argument récurrent chez les "afro-dissidents" comme quoi c’est la France qui tire les ficelles, qui décide de tout ce qui se passe, qui place ses propres hommes en Afrique, comme si elle était une sorte de superpuissance qui dominait l’Afrique avec la "françafrique"... C’était ptêtre le cas il y a 30 ans, mais maintenant quand on voit la vassalisation totale de l’Etat français à l’Empire via l’UE, l’OTAN, les agents sionistes à sa tête, vous allez essayer de nous faire croire qu’il bosse encore pour lui-même en Afrique ?

      Après qu’il servent d’intermédiaire pour le département d’Etat américain et Israel c’est possible, on l’a vu en Libye. Mais de là à dire qu’il agit en tant que pouvoir autonome faut arrêter.


    • #477578

      Assez d’accord avec Gérar.

      Les vues d’A. Soral et d’E & R sont d’une pertinence nécessaire à la réflexion collective en ces temps de grandes mutations multiformes. On les remercie pour le travail de qualité qu’ils accomplissent chaque jour.

      Mais d’abord, pourquoi les algériens s’intéressent-ils à A. Soral ?.

      Lui ne s’intéresse pas aux algériens et il le dit lui-même.

      Seuls les "Beurs" - qu’il juge soumis - l’intéressent.

      Soumis, les "Beurs" ?.

      Je ne crois pas Mr. Soral : les "Beurs" (je n’en suis pas) ne sont pas plus soumis que la majorité des français.

      Les "Beurs" sont dominés plutôt que soumis.

      Mr. Soral - qui conseille de lire Guénon - devrait savoir de quelle sorte de domination il s’agit. Elle n’est en rien supérieure au sens où l’entendent les Modernes.

      Prenons deux exemples extrêmes :

      . la délinquence des quartiers n’est-elle pas une forme d’insoumission ?.

      . le retour à l’Islam est aussi une forme d’insoumission mais encore plus opérante parce que cette religion contient toujours la possibilité d’atteindre l’Universel (et donc d’être de moins en moins affecté par l’idéologie ambiante, ce qu’à bien compris et exprimé Mr. Hillard).

      Je me sens pourtant très proche du personnage Soral (capacités intellectuelles en moins, sans doute) : banlieusarde, proche des communistes, autodidacte mais issue de ce qu’on a appelé la noblesse prolétarisée(même goût musicaux aussi), la question de la double appartenance des déclassés (dont a parlé non sans mépris Tarik Ramadhan à propos des musulmans des banlieues françaises, lui, le petit-fils d’instituteur égyptien, élevé en Suisse mais on ne sait avec quels moyens ...) oui, donne un regard singulier et plus large qui ne manque pas d’intérêt.

      Ses réflexions sont toujours les bienvenues.

      En Algérie - m’a-t-on dit là-bas - A. Soral et Cheikh Imran Hosein sont connus depuis longtemps.

      N.B. : C’est quoi "les valeurs de la Droite". A. Soral pourrait-il en parler un peu plus ?.


  • Bonjour a tous.
    Tout d’abord, bravo a M.Soral et M.Belaïd pour cet excellent interview.

    J’ai une petite question qui n’a rien a voir avec le sujet proposé mais bon ca me casse tellement les c... que je la pose quand même.

    Depuis deux ou trois mois, il devient de plus en plus difficile de visionner une vidéo entièrement sans qu’un bug se produise. Pour le moment, après quelques minutes ou secondes, j’ai systématiquement l’image qui se décale vers la droite ne me laissant apercevoir que la moitié gauche de celle-ci.
    Autre problème, a tout moment la lecture se met en pause toute seule et reste bloquée. Je suis obligé de passer quelques secondes voir quelques minutes de la vidéo si je veux que cette dernière reprenne sa lecture.
    Quelqu’un a t il une solution ??

     

  • #477016

    Propos intéressant comme toujours.

    Pour information Monsieur Soral, sachez que Barthes, Saussure, Deleuze, Kant, Rousseau et j’en passe sont toujours bel et bien enseignés au niveau universitaire ; je le confirme.

    Cordialement


  • #477180

    Merci Mahy et Alain pour ce grand moment , bien que marocain je partage entièrement le point de vue de Alain Soral. Comme en France nous subissons malheureusement la domination sioniste et bientôt la destruction qui est prévu pour nous aussi, suivant les mêmes lignes de fractures cité par Alain pour l’Algérie et à cause des mêmes. a titre d’exemple j’ai reçu il y a deux semaines un mailing mystérieux qui m’ incité après un long blablatage droit de l’hommiste surfant sur des problèmes réelles a sortir dans la rue me révolter, le texte avais bizarrement l’air traduit de l’anglais. Comme quoi comme le pense Alain Soral rien ne sert de s’aplatir face au sionisme car au finale tu fini par te faire broyer comme une merde au moment voulu. j’espère sincérement malgrés les différents que l’on peut avoir avec l’élite algérienne (et non le peuple algérien) que Dieu les protégera de ce que le NOM leur prépare (ainsi qu’a nous tous) .
    Un Marocain lucide


  • #477352
    le 29/07/2013 par Déclassé social
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Cette interview se révèle être une bonne surprise.


  • #477392
    le 29/07/2013 par lumpenproletariat
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Un pur régal.


  • #477440

    Je suis impressionné. Je pensais qu’Alain avait pratiquement tout dis (je suis les vidéos du mois depuis 2011 et lu comprendre l’empire), mais non ! C’est une encyclopédie vivante notre président.
    Je mesure un peu plus le decallage entre lui et tous ces intellos crasseux qu’on nous impose. D’ailleurs il le dit lui même (grosso-modo) : "pour se rendre compte que quelque chose est médiocre, on goûte quelque chose de meilleur, et là l’évidence saute aux yeux".

    Et pour rebondir sur la question des penseurs algérien, l’étudiant (que je salue) cite Malek Bennabi. Ce penseur se dit Cartésien et a étudier en France (il a publié une demi douzaine d’ouvrage en français il me semble). Il nous donne des clés de compréhension sur l’état amorphe de l’oumma. Manifestement le plus grand penseur algérien de ces 30 dernières années

    Mais je constate malheureusement le fossé et la pauvreté manifeste des penseurs algériens et musulmans en général qui doivent, pour les rares d’entre eux, leur notoriété aux universités françaises ou occidental.
    Je constate amèrement que nous (musulmans) avons quelques siècles de retard en matière de productions intellectuelles.


  • #477568

    "…vous êtes un imbécile et effectivement un imbécile lit les imbéciles et se repaît des lectures des imbéciles parce qu’ils se trouvent intelligents à travers les écrits d’un imbécile et c’est malheureusement comme ça, c’est difficile d’expliquer à un imbécile qu’il est bête c’est pourquoi il faudrait qu’il soit plus intelligent et là il y a une contradiction logique, il faut être intelligent pour comprendre qu’on est bête…"
    Alain Soral dans ses oeuvres, c’est de la haute voltige. Face à tous les blaireaux pseudos-intellos médiatisés, dans un débat public il y aurait des morts atomisés. Le niveau est trop haut, votre honneur. Stupeur et tremblement.


  • #477672

    L’erreur que je note, et qui est selon moi, énorme : Le FN n’a jamais dit qu’il voulait la sortie de la France de l’UE. Seul Asselineau le dit. C’est à signaler.


  • Je suis sur le cul !!! Grandiose. J’adhère !

     

    • #480071

      Etre sur le cul, c’est être assis sur les trois premières lettres du mot CULTURE. C’est déjà un début. Mais, il faut penser et comme le lion se nourrit de moutons ou de gazelles, il faut lire pour pouvoir développer une pensée personnelle. Lisez trois ou quatre livres de Kontre Kulture par an. Puis, parlez-en avec le sourire à chaque occasion opportune. Développer votre humour comme Philippe Mérieu qui, grand sorcier de l’ Education nationale, a écrit qu’il fallait relier l’ apprentissage de la lecture au milieu culturel de l’ élève : on apprend à lire à un fils d’ouvrier avec des notices de machines à laver !!!! (Vérifiez, c’est authentique ! ). A-t-il eu la légion d’honneur ? Et pour les fils d’immigrés a-t-il eu plus de considération ? Non. Il est de gauche et avec lui, jamais un élève d’ Algérie n’aurait-pu obtenir le prix Nobel de littérature. Si vous ne voulez pas avoir la tête ou la parole coupée, écoutez Alain Soral et lisez aussi Marcel Aymé. Alain Soral, tu es un grand d’ Espagne.Tu deviens un hussard de la république.


  • #477752

    Très belle prestation de Mr Soral qui est effectivement d’un courage et d’une finesse de développement stratégique et sociologique ! Cela dit il ne faut pas non plus se concentrer sur son nombril car cela pervertis à la compréhension de situations politiques dont les protagonistes prétendants (gauches droites) de ce poste de Président de la République Française nécessitent du courage (pour ceux diabolisés du système tout au moins) et du savoir (économique, stratégique indispensable) sans être d’un haut niveau philosophique élitiste comme le possède Mr Alain Soral ; Incongrue d’ailleurs sur le plan d’une campagne !!! Je remarque d’ailleurs qu’il y a toujours (conscient ou inconscient) une haine et une diabolisation permanente sur ce site de à l’adresse de Marine Le Pen ce qui me pousse à confirmer la sensibilité ethnique majoritairement maghrébine-Africaine et certainement pas Française de cœur ou de souche !!! Quant à Asselineau et Dupont Aignant il y a un conformisme de rebellitude particulièrement lâche voir inculte des internautes à l’adresse de ces deux protagonistes fussent-ils « soit disant bardés ces deux candidats » de bonnes intentions pour la France et qui n’ont absolument pas pris la peine de se rapprocher de la seule qui puisse être en mesure de remporter le poste de Président de la République : Marine Le Pen CQFD ! Cela se confirme dans certaines réflexions de (candidats au poste) creuses et dénuées de réflexions profondes au devant de la situation économique, sociologiques de notre Pays ! Je maintiens de mon niveau social que les témoignages sur ce site envers le FN et composé principalement de haine et de bêtise crasse envers Marine qui est la seule a tenir des réflexions économiques et sociologique cohérentes et d’un haut niveau intellectuel en ce qui concerne la vision Européenne de Mme Le Pen ! Ce qui est très éloigné des attentes conformistes de bandes ethniques et comme le dit si bien Mr Soral de comportements indigent made in FLN... Soyons conscient que se placer en permanence sur la sphère victimaire ne produit que des dépressifs ! De toutes manières, c’est elle ou le rien !!!!!! Allez modérateur, un peu de courage et égratignez un peu la boutique qui se refugie dans le conformisme et le revenu Méditeranéen...

     

    • #478063

      Excuse moi mais tu est à coté de la plaque.
      Si beaucoup de gens ici sont plus ou moins opposés au FN c’est pour de vrai raisons, pas en raison de leurs origines supposés.
      Si il est vrai que MLP défend sur le plan économique des choses intéressantes, sur le plan social et sociétal elle surf sur le conflit de civilisation, en total accords avec l’idéologie neo-conservatrice.
      Pour le dire plus simplement, elle unis le camps nationaliste sur le dos des immigrés d’origines africaines, et si toi tu est a l’aise avec ça c’est ton problème, mais moi comme beaucoup d’autre (y compris Alain Soral) on est pas d’accords avec cette manœuvre électoral qui en plus d’être assez ignoble moralement est parfaitement contre-productive, car elle se coupe dés lors de tout l’électorat potentiel qu’elle aurait chez ces gens.
      Et en effet je trouve que NDA est un meilleur choix que MLP, tout simplement parce que lui ne rallie pas l’idéologie néo-conservatrice.
      C’est simple, si demain, avec le programme qu’elle a aujourd’hui, MLP passe au présidentiel, c’est la guerre civil instantanément.
      Il serait peut être temps que les gens comme toi (comprendre adhérant FN inconditionnel) comprenne que se site n’est pas l’anti-chambre intellectuel du front, ni le cabinet de recrutement es banlieue pour le FN, mais un site indépendant essayant de faire la jonction entre gens de bonne volontés, issue de l’immigration africaine, de la droite traditionaliste et de la gauche authentique. En gros, on est pas sur Fdesouche ici.

      Et je précise tout de suite avant que tu ne retombe en parano, je suis français "de souche et de cœur" donc le coup de "la bande ethnique conformiste" ça risque d’être un peux court avec moi ....


    • Il faut bien reconnaitre que le seul vote qui ait une (petite) chance de faire changer la donne est le vote mlp. Le vote nda est peut-être plus satisfaisant moralement, mais politiquement il ne sert à rien. Soral ne dit pas autre chose.


    • @ADEKWATT
      BRAVO pour votre réponse, sur le fond et sur la forme ! Cela fait du bien de lire des mises au point de cette nature...


  • l’intuition et la logique suffisent avec une bonne culture a deviner les evenements.
    Il y a 20 ans j’avais deja predit les problemes ethnico-religieux en France.

    En partant du principe qu’il est facile pour une puissance etrangere mal intentionné (euphemisme dans le monde actuel) de manipuler une ethnies contre une autre.

    Sun Tzu dans l’art de la guerre dit que la plus belle des victoire est celle remporté sans bataille,c’est le principe de la destruction interne d’une nation par tous les facteurs que Alain a put cité.

    Je pensais a une puissance etrangere et je n’avais pas imaginé ou put croire(a 24ans) que les elites de notre pays puisse s’en servir dans le meme sens.
    J’etais naif ou pas assez pervers ou tordus pour me mettre dans la tete de nos elites.

    Aujourdhui avec les connaissances historique que j’ai put acquerir je peut affirmer que les dogmes ideologique des politiques peuvent mener au pire.

    Le SFIO d’avant guerre en est un bon exemple,la plupart de ses membres etaient pacifistes et certains dont Mendes France se sont retrouvé sur le massilia un paquebot qui a emené en 1940 des personnalités politique,intellectuel ect.. en Algerie pour echapper aux allemand pendant que des types comme moi combatté l’ennemi allemand.

    je pense ,au contraire de beaucoup,que les Nations sont justement en train de se reconstitué et que nous allons assisté a une resurgence du nationalisme,de l’identité culturelle,de la pensé propre a chaque nation.
    Je sais que cela peut paraitre fous de penser cela dans l’etat du monde actuel,mais pour moi c’est d’une logique imparable.

    En partant du principe que toute action amene a une reaction et souvent a sont contraire.

    L’action la plus puissante actuellement est celle de la tentative de metissage ethnique ,culturel et de l’anihilation des nations,la reaction contraire,celle du nationalisme, est deja en mouvement,elle est deja declenché.

    La question est de savoir si l’humain est devenu en grande majorité suffisament adulte pour que les nations puissent vivrent en bonne entente.

    Je pense que nous sortons de l’adolescence,je tres reste tres positif quand a l’avenir.


  • Bonjour,
    Monsieur Soral et avec tout mon respect pour le travaille que vous faites, nous avons un auteur algérien très connu et qui est traduit dans une 40aine de langues, il s’agit de Yasmina Khadra. Au final, je partage votre avis global sur le manque d’introduction des écrivains algériens dans le débat intellectuel français et ceci malgré la forte présence algérienne dans la société française. Je croix personnellement que cette réalité arrange les gouvernements algérien et français. Sinon comment expliquer le faite qu’on laisse entrer et s’installer en France des gens qui n’ont aucun niveau intellectuel et viennent sans plus-value et d’un autre coté le gouvernement français empêche des étudiants algériens sur-diplômés de pouvoir travailler et faire partie de votre société d’une manière positive (travail, investissement sur les vrais valeurs des algériens, respect de l’autrui...). Honnêtement si j’étais français je choisirai plutôt la personne avec qui je peux dialoguer et échanger dans un vrai débat d’idées et de valeurs non des gens qui veulent uniquement s’en sortir économiquement même si je comprends la situation de cette tranche d’émigrés marginalisés par leur pays d’origine.

    En tout cas bon courage dans votre démarche à E&R.

     

    • Vous dites "...d’un autre coté le gouvernement français empêche des étudiants algériens sur-diplômés de pouvoir travailler et faire partie de votre société d’une manière positive (étudiants algériens sur-diplômés de pouvoir travailler et faire partie de votre société d’une manière positive (travail, investissement sur les vrais valeurs des algériens, respect de l’autrui...)".

      Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites : il y a déjà trop d’immigrés en France et qui végètent de surcroît (algériens ou autres) et beaucoup sont entrés ces dernières années sous couvert d’études. Ne pensez vous pas que l’Algérie a besoin de ses fils et si elle envoie des étudiants se spécialiser à l’étranger elle mérite retour sur investissement ? Qu’est ce que c’est que cette mode de vouloir s’échapper en pensant trouver la quintessence de la "liberté" alors qu’un dur et ingrat labeur les attend, travaux qu’ils n’aurait jamais acceptés de faire chez eux ? Il en va évidemment autrement des enfants d’immigrés qui n’ont pas choisis leur condition .


    • @Amine B
      Qu’attendent donc les algériens sur diplômés en Algérie pour prendre part au développement du Pays ?
      Pensez vous que tous les algériens de France soient incultes ? Il y a beaucoup d’algériens de la 2ème, 3ème et 4ème génération qui sont également sur diplômés en France, et également au chômage et d’autres qui ont constitué une petite bourgeoisie. Mais de cela nos merdias ne vous parlent pas car cela n’est pas dans leurs plans. Cela risquerait en effet d’atténuer la stigmatisation et cela ce n’est pas bon du tout pour le choc des civilisations...
      Le meilleur que les algériens aient à faire, en Algérie, au lieu de lorgner vers l’Europe c’est de rendre leur pays viable pour eux mêmes et pour tous les algériens de France qui bientôt se décideront à venir les aider ?


  • Juste une réponse à ceux qui prétendent connaitre l’Algérie, ses importations et son industrialisation.

    Je vis en Algérie, et le plus gros problème, plus que la corruption d’élites plus ou moins soumis (ça reste à prouver selon moi), c’est la mentalité d’un peuple de plus en plus matérialiste et futile, qui sans l’islam qui limite les dégâts se débaucherait à vitesse grand V

    En Algérie, nous avons les usines pour être autosuffisants, dans quasiment tous les domaines.

    Mais ce sont les gestions lamentables, pour ne pas dire criminelles, de guignols placés qui brident les gens compétents et instruits qui laminent le pays, et qui nos oblige à importer.

    Le plus tristes, c’est que ces guignols en question sont plus abrutis et méchants que complotistes et impériaux (savent-ils seulement ce que c’est ?)

    Des groupes privés comme CEVITAL, sans faire de social, prouve qu’en Algérie avec une gestion sérieuse et des fonds bien placés, une entreprise put être à la fois largement bénéficiaires et faire vivre des milliers de personnes, tout en produisant des produits de qualité pour l’Algérie, l’Afrique et l’Europe, Espagne, France et Italie en tête.

    Idem pour la nourriture, nous consommons 90% Algérien.

    Enfin, pour ceux qui se plaignent que la manne des hydrocarbures sert de paravent, je répond que c’est exactement ce que l’oligarchie mondiale reprochait au regretté Chavez.

    Il y a une manne, autant en profiter. Les autoroutes, les transports en communs, les rénovation, le règlement (doucement mais sûrement) de la crise du logement, etc... en quoi le gouvernement devrait s’en excuser ? Il en a déjà assez à se reprocher pour qu’on lui reproche les bonnes choses.

    Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, l’Algérie, sans être parfaite, est un pays qui va bien, et quand on aura régler tous nos défauts, en particulier de civisme (pas de patriotisme, mais civisme j’insiste) et d’assistanat (tout le monde critique le système Algérien en Algérie, mais personne ne veut s’en passer), alors on s’occupera des gens qui n’ont rien à faire au pouvoir.

    Et pour ça, ce n’est pas l’opposition actuelle qu’on achète avec des postes ou qui sont de vrais traitres à la nation (exemple said saadi, le toutou de BHL) qu’on y arrivera, mais avec une population saine et civique

     

  • C’est d’un haut niveau, très bon contenu ici, M. Soral synthétise tellement bien que pour un non initié ça décoiffe...
    Néanmoins plutôt que tout approuver béatement, j’aimerais juste dire que je ne suis pas d’accord pour tout amalgamer et tout opposer : les algériens bi nationaux en France et les algériens en Algérie ont des différences et des similitudes, ce ne sont pas des catégories fondamentalement étanches. Aussi dire que ceux d’ici sont plus mal élevés moins respectueux etc...n’est pas forcément vrai pour tout le monde. Je peux vous dire que ces points négatifs existent aussi sur certains de là bas. Ceux d’ici se sentent légitimés avec leur carte d’identité française et s’affirment plus mais avec franchise, ceux de là bas récemment arrivés jouent plus la carte de l’hypocrisie, sans généraliser bien sûr car c’est juste un constat personnel.


  • #479547
    le 31/07/2013 par reverentMonsalo
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Tonton Soral est vraiment surpuissant, c est vraiment savoureu de l écouter ! J ai toujours pensé que les oeuvres de bourdieu etaient d excellentes cales pour table sans oser le dire, je me sens libéré , merci Alain Soral.


  • #479794

    Entretien passionant. qui permet de mettre en perspective les défits sociaux,économiques et de défense nationale qui attendent l’algérie et c’est inquiétant car lorsqu’on regarde du côté du Vénézuela avec l’assassinat par "empoisonnement" de Chavez et la victoire sur le fil de son successeur : ça prouve bien la puissance de l’empire mondialo-sataniste. Par ailleurs,domage que l’on en apprenne pas plus sur la jeunesse Algérienne en général : ses divisions sociales,son pourcentage d’étudiants,ce qu’ils pensent de la france,des français,ses attentes immédiates pour son pays. Bref,notre sympathique étudiant nous a surtout fait part,me semble-t-il,au cours de cet entretient,d’une formidable envie de se cultiver,de s’ouvrir sur un pays qui conserve des liens avec l’Algérie de par l’histoire,et force est de constater qu’une fois de plus,il avait le seul interlocuteur français et désormais international(avec les traductions en cours de "comprendre l’empire") capable de susciter des vocations,d’intéresser à la culture,à la recherche du vrai,du dépassement de soi : alain Soral ; et là encore,j’ai été enthousiasmé,passioné,profondément admiratif devant ce magistral passage en revue des courants de la pensée française (et étrangère aussi !) d’où a rejailli, comme d’habitude,l’impréssionante culture de ce monsieur par une floraison de noms de
    Penseurs classés pour certains et évoqués succinctement en se permettant même de préciser les affinités intellectuelles et contradictions de certains. Conclusion : chapeau bas une fois de plus à Monsieur alain Soral pour son altruisme,son humilité,sa bienveillance ,sa franchise,son honnêteté et le courage qui portent son immense culture mise au service de nobles fins et qui font d’alain Soral,par les terribles mises à l’épreuve de son humanité,ce dont nous devons tous être fiers : l’honneur de la france. Soyons dignes du respect et de l’empathie que porte ce monsieur à nous,peuple de france dans sa diversité,et soutenons le à bras le corps.


  • #479798

    Entretien passionant. qui permet de mettre en perspective les défits sociaux,économiques et de défense nationale qui attendent l’algérie et c’est inquiétant car lorsqu’on regarde du côté du Vénézuela avec l’assassinat par "empoisonnement" de Chavez et la victoire sur le fil de son successeur : ça prouve bien la puissance de l’empire mondialo-sataniste. Par ailleurs,domage que l’on en apprenne pas plus sur la jeunesse Algérienne en général : ses divisions sociales,son pourcentage d’étudiants,ce qu’ils pensent de la france,des français,ses attentes immédiates pour son pays. Bref,notre sympathique étudiant nous a surtout fait part,me semble-t-il,au cours de cet entretient,d’une formidable envie de se cultiver,de s’ouvrir sur un pays qui conserve des liens avec l’Algérie de par l’histoire,et force est de constater qu’une fois de plus,il avait le seul interlocuteur français et désormais international(avec les traductions en cours de "comprendre l’empire") capable de susciter des vocations,d’intéresser à la culture,à la recherche du vrai,du dépassement de soi : alain Soral ; et là encore,j’ai été enthousiasmé,passioné,profondément admiratif devant ce magistral passage en revue des courants de la pensée française (et étrangère aussi !) d’où a rejailli, comme d’habitude,l’impréssionante culture de ce monsieur par une floraison de noms de
    Penseurs classés pour certains et évoqués succinctement en se permettant même de préciser les affinités intellectuelles et contradictions de certains. Conclusion : chapeau bas une fois de plus à Monsieur alain Soral pour son altruisme,son humilité,sa bienveillance ,sa franchise,son honnêteté et le courage qui portent son immense culture mise au service de nobles fins et qui font d’alain Soral,par les terribles mises à l’épreuve de son humanité,ce dont nous devons tous être fiers : l’honneur de la france. Soyons dignes du respect et de l’empathie que porte ce monsieur à nous,peuple de france dans sa diversité,et soutenons le à bras le corps.


  • Bonjour,

    c’est effectivement le temps libre qui permet de "penser" et on peut trouver ce temps en étant pauvre (cas de la famille de Soral me semble t il). C’est sans rapport avec le fait d’être occidental, asiatique ou arabe.


  • je fait des etudes d anthroplologie ,et jetudie notamment sur les populations nords africaines, le facies algerien est reconnaissable typique de l ibero maurusien, ’celtes d iberie) genre benzema ou buteflika , ou bien romano numide genre zidane,

    quand a Ben arfa il est tunisien, typique du facies phenicien (dolychocephale)

    c etait juste un petit bemol... quand au vrais arabes, descendant des conquerants du 7 siecle, c est tres difficile et meme impossible
    de les retrouver (facialement) et de savoir a quoi ils ressemblaient

     

    • #482127

      Salut Hector, Qu’en est il de l’empreinte supposée, laissée par le passage des vandales/viking autour de l’an 1000, ils y ont passé je crois un siecle environ, pour traverser toute la mediterrannee, avant repartir par l’europe du sud-est. Merci


    • #482231

      regarde dans la région d’El Oued, au Sahara, là tout le monde s’accorde à dire que la population est purement d’origine arabe, avec des généalogies qui remontent jusqu’à l’Arabie ..


  • Pour tous les excités, Matoub n’était sûrement pas un penseur, mais ça n’était pas un sioniste (lol ?), et c’était un poète extrêmement courageux, et sensible. Il a écrit de très belles choses, et il a continué son combat jusqu’à l’assassinat, malgré une rafale de kalach’ en 88 et un kidnapping par les GIA en 95 - avec, sans la mobilisation d’un million de gars, une décapitation à la clé -. Alors il n’aurait sûrement pas été intégrable dans notre combat, assez sophistiqué, mais quand les grandes gueules du web auront son courage énorme et son intégrité, on changera sûrement le monde, au lieu de le voir nous écraser... Un grand bonhomme.

    Sinon ouais, le séparatisme kabyle c’est très faible, la seule opposition se manifeste par un taux de participation à chaque élection dans la région proche du zéro absolu...


  • L’ennui avec Alain Soral c’est que faut être au niveau ! Assis derrière ton ordi, t’assimiles, il fait tout le boulot et au final nous on a le confort d’avoir la synthèse et l’expérience qui parlent, et même un peu de culture en prime. Mais quand tu dois lui donner la réplique, ça se corse ! Soral a une certaine humilité, puisque justement il dit ne pas tomber dans le piège de la hiérarchisation des idées dissidentes, mais forcer de reconnaître qu’il est toujours 1000 lieux devant, même quand tu commences à réaliser que tu penses par toi même ! Après c’est le boulot d’un penseur aussi. En tout cas chapeau pour cette production d’idée, même quand je crois être sceptique, je fini par comprendre que je ne le suis pas !!!


  • http://www.algerie-focus.com/blog/2...
    Merde j’y crois pas Soral avait raison qu’est-ce que cette dégénérée de Fourest vient foutre dans les affaires algériennes, rien que le fait qu’elle parle de notre pays c’est la honte, l’humiliation, depuis quand les algériens ont besoin d’une folle comma sa ? J’espère que ces événements ne vont pas engendrer des conflits qui déstabiliseront le régime. Que dieu nous aide


  • #481124

    Moi qui n’arrive à lire qu’un ou deux livres conséquents par an, je suis impressionné !
    Cette interview est de la liqueur de connaissance !
    En revenant de vacance où sur la route j’ai écouté Henri Guillemin raconter la Commune de Paris et la période 1878-1914, encore une vidéo qui me montre que je ne sais... Rien !
    Seulement quand j’entends le baragouinage formaté de mes collègues au boulot, j’ai l’impression d’être passé sur une autre planète !
    Bravo à Alain Soral et son équipe pour toute cette information sur E&R .
    Il faut que je renouvelle ma cotisation.
    En attendant je diffuse !


  • Vous parlez beaucoup de penseur français, américain....et il n’y a pas de penseur arabe, africain , étaient-ils illettrés ?......


  • J’espère qu’on aura une vraie réconciliation nationale avec les personnes d’origines algériennes et que les nouvelles générations comprennent bien que nous n’avons rien contre eux à partir du moment où ils respectent la France.


  • #484360
    le 05/08/2013 par Georges Stanechy
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    .
    Une remarque à propos d’un des philosophes mentionnés dans l’interview pour leur rôle majeur dans la réflexion contre le système ambiant : Jean-Claude Michéa (fils d’Abel Michéa, célèbre journaliste sportif du monde du cyclisme).
    .
    Incontestablement, il est ravageur. Utilisant la dialectique de George Orwell dont il est un des meilleurs spécialistes en France, armés de deux de ses concepts aussi rustiques que redoutables : le « common sense », le bon sens, et le « common decency », ou l’art de vivre ensemble interactivement mis au point par les citoyens d’une même Nation au fil des décennies, il dynamite avec jubilation l’hypocrisie idéologique et comportementale, jusque dans son illogisme et son crétinisme, des castes qui nous gouvernent au travers des « deux partis de Droite - dont l’un se fait appeler La Gauche » (pour inverser la formule de Maurice Druon…).
    .
    Toutefois…
    .
    Au détour d’une note de bas de page (note a), à la page 195 de son ouvrage « Le Complexe d’Orphée –La Gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès » [Flammarion - 2011] on lit avec sidération :
    « Le nouvel antisémitisme – essentiellement centré sur la question palestinienne – saisit au contraire, le Juif à travers la figure dominante du « sioniste », c’est-à dire comme le représentant privilégié de ces valeurs d’enracinement, de filiation et de limite, dont l’Etat d’Israël est perçu comme l’emblème...
    […] Il s’agit donc bien, cette fois-ci, d’un antisémitisme essentiellement "libéral" et "progressiste" (et qui peut donc même, en tant que tel, fasciner – voire séduire – de nombreux "juifs œdipiens" pour lesquels les idées mêmes de filiation et de transmission sont devenues trop lourdes à porter). »
    .
    Evaporation subite du « common sense » et « common decency »…
    .
    Autrement dit, pour JC Michéa, l’entité sioniste fleure bon le terroir de la tradition et de la transmission… En dépit de ces immatures "juifs œdipiens" à la Gilad Atzmon…
    Ce modèle "civilisationnel" où, pour prendre un autre exemple, notre comique Dany Boon récemment converti au judaïsme se trouve soudain doté de racines plongeant dans 4000 ans de mythiques et magnifiques "filiations" dont sont exclus les Palestiniens…
    .
    Mais, nous voilà à nouveau prévenus : critique d’Israël = blasphème = antisémitisme. L’Inquisition veille…
    .


  • #484367
    le 05/08/2013 par Georges Stanechy
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    (Suite et fin du message précédent coupé du fait de sa longueur)
    .
    Il suffit que le caillou « Palestine » (mot tabou que JC Michéa, avec l’habilité d’une vielle dentellière, s’arrange pour ne jamais employer…) se glisse dans la chaussure de ces "intellectuels" pour les voir aussitôt s’aligner servilement, dans une tartufferie tranquillement assumée, sur les pires pathologies idéologiques de ceux qu’ils critiquent…
    .
    Ajoutons-y quelques autres cailloux : Lybie, Syrie, Iran, Venezuela, ou d’autres, et on se retrouve face au "Mélenchonisme" (qui a abusé tant de gens lors de la dernière élection présidentielle, moi en premier…) le plus grimaçant et furibard des cynismes.
    .
    Décidemment, « l’humanisme à géométrie variable » est indéracinable.
    .


  • Piaget est enseigné en 2eme année de psychologie partout en France...


  • Comme écrivain algérien, je connais Mouloud Mammeri. Je l’ai connu pour un recueil de contes berbères, et j’ai récemment trouvé en occasion "L’opium et le bâton", livre sur la guerre d’Algérie qui avait aussi donné un film. J’ai commencé à le lire, et c’est assez intéressant...


Afficher les commentaires suivants