Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Invité malgré lui : Francis Kalifat

C’est sympa de nous inviter au dîner du CRIF, on a longtemps cru qu’on était les parias de la République, Francis ! En plus on n’a jamais vu autant de bonnes choses sur une table, ça nous change des nouilles. Putain, ce que vous bouffez bien !

Je vous remercie de nous honorer de votre présence à ce 34e dîner du CRIF… Mon propos ce soir sera sombre, plus sombre encore que l’an dernier.

Ah merde, qu’est-ce qui se passe ? T’es malade, Francis ?

Cela fait longtemps, trop longtemps, que notre pays est en crise. Que le chômage, la misère et la précarité abîment la vie de tant de nos concitoyens. Que la défiance et le désarroi sont installés dans les cœurs. Chacun aujourd’hui, a ses raisons d’avoir peur. Peur des fins de mois, de l’avenir ou de la mondialisation. Peur d’être dépassé, déclassé ou inutile. Peur pour ses enfants, pour la planète ou pour l’humanité.

On est d’accord, le constat est sombre. C’est quoi tes solutions, du haut de ton profond pouvoir ?

La démocratie, nos valeurs et nos principes qui devraient être des repères dans la tempête, sont sapés par des discours simplistes, mensongers ou complotistes. L’extrémisme d’hier est devenu banal. La radicalisation se durcit, en politique comme en religion. Voici le temps des ultras : ultra-droite, ultra-gauche et ultra-violence. Le tableau de la France est morose. Le reste du monde ne va pas mieux.

C’est vrai, regarde en Palestine, Israël s’étend encore un peu plus en violant les lois internationales et en s’asseyant sur la démocratie ! Mais restons en Europe, veux-tu ?

L’Europe rétrécit avec le Brexit. Elle se déchire sur les principes qui devraient, tous, nous unir. Et de Syrie pourraient bientôt rentrer celles et ceux partis servir l’État islamique. Leur retour nous inquiète. Le terrorisme frappe encore partout dans le monde. À Pittsburgh, un suprémaciste blanc commet le plus grave attentat antisémite de l’histoire des États-Unis.

Ah, on pensait que c’était le 11 Septembre le pire attentat antisémite vu que la version officielle dit que c’est les Arabes, ben Laden et compagnie… les ennemis historiques d’Israël, non ?

En Israël, les terroristes tuent au couteau, à l’arme automatique ou à la voiture-bélier.

Attends, tu parles des Israéliens qui tuent des Palestiniens, là ?

En décembre, ils tirent sur un arrêt de bus blessant grièvement une jeune femme enceinte qui perd son bébé de 30 semaines. En France, le terrorisme islamiste tue encore : à Carcassonne et à Trèbes, à Paris et à Strasbourg.

On se disait bien… On a cru un instant que tu condamnait la politique de terreur israélienne, ce qu’on peut être naïfs ! Pour toi, il n’y a de terrorisme qu’antisémite, alors ? Ça t’arrive de penser à la mémoire des victimes du terrorisme sioniste ?

En mémoire de toutes les personnes tuées en 2018, victimes des guerres et des attentats, du racisme et de l’antisémitisme. En mémoire d’Arnaud Beltrame et de Mireille Knoll, assassinés tous les deux le même jour, je vous remercie de vous lever pour une minute de silence.

Nous aussi ?
[…]
Bon, on reprend, veux-tu ? D’où vient le mal, selon toi, l’origine de tous ces malheurs qui retombent sur la France ?

Il aura suffi de quelques vidéos, d’une pétition sur Facebook et d’un signe de ralliement, le gilet jaune, pour que cette crise révèle ses propriétés inflammables. Au commencement, il y avait la colère et des revendications légitimes sur le pouvoir d’achat. Très vite, sont venus s’ajouter un climat insurrectionnel et des scènes de chaos. Certains ont fait le choix de la violence, des menaces et de la haine.

Tu veux parler des sbires casqués et masqués de Macron, hein ? Ils ont tapé sur le peuple, on n’a jamais vu ça !

Ils attaquent des élus, des journalistes, des policiers, des Juifs et tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Samedi dernier, sous les caméras et à visage découvert un homme vocifère sa haine des juifs en traitant Alain Finkielkraut de « sale sioniste ». Je suis consterné par leur besoin d’un bouc émissaire dont l’élimination résoudrait, par miracle, tous les problèmes.

Attends deux secondes Francis, tu connais comme nous la perversion du bouc émissaire qui consiste, pour un pouvoir illégitime, minoritaire et donc antidémocratique, à se parer de la peau du bouc émissaire pour être intouchable ! Tire pas trop sur la nouille du bouc ! Si tu avais Macron en face de toi, tu lui dirais quoi ?

Monsieur le président de la République, je suis horrifié par leurs simulacres de guillotine et de gibet, mais aussi par la conviction, profondément ancrée en eux, que vous êtes une marionnette et que ce sont les Juifs, encore les Juifs, toujours les Juifs, qui tirent les ficelles. Plusieurs propos, graffiti ou pancartes semblent tout droit sortis des poubelles de l’Histoire. Leurs auteurs n’expriment pas une opinion. Ils commettent un délit. Ils doivent être poursuivis et sévèrement sanctionnés.

Allons, Francis, on peut pas punir tout le monde, et surtout les Gilets jaunes, qui souffrent déjà de la paupérisation macronienne et bancaire… Hitler n’avait pas de gilet jaune !

L’antisémitisme se portait très bien en France avant les Gilets jaunes. Il se porte encore mieux grâce à certains d’entre eux. Certains gilets jaunes, pas tous, car je refuse les amalgames. Oui, l’antisémitisme se porte de mieux en mieux dans notre pays. Pour l’année 2018, le ministère de l’Intérieur a recensé 541 actes et menaces antisémites qui ont fait l’objet d’une plainte.

Question : les insultes à Finkielkraut, vu l’importance du bonhomme (pour vous, pas pour nous), ça compte pour 50 actes et menaces antisémites ? 100 ?

Ceci vaut, évidemment, pour les agresseurs d’Alain Finkielkraut, à qui je veux renouveler notre solidarité pleine, entière et sans réserve, et ce constat terrible : les Juifs, moins de 1 % de la population, sont la cible de la moitié de tous les actes racistes.

Mais ça, mon gars, c’est le problème de l’oligarchie ! Un pouvoir ultraminoritaire qui impose ses vues à 99 % des Français, ça ne peut pas bien se passer. Et franchement, tu y crois, à tes propres stats ?

Et encore, ces chiffres ne tiennent compte ni de l’antisémitisme sur Internet et les réseaux sociaux, ni des actes et menaces qui ne sont pas suivis d’une plainte. Dans son étude de fin 2018 sur l’antisémitisme, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne constate : « Près de 80 % des répondants ne signalent pas les incidents graves à la police, ni à un autre organisme parce qu’ils pensent souvent que cela ne changerait rien ». Porter plainte sert-il encore à quelque chose ? Nous avons besoin pour répondre à cette question, que les condamnations et les sanctions pour antisémitisme soient recensées chaque année. Nous souhaitons que le ministère de la Justice produise et publie ce bilan annuel, pour l’antisémitisme comme pour toutes les autres haines.

La haine anti-Gilets jaunes aussi ?

En 2018, Mireille Knoll est venue s’ajouter à la trop longue liste des victimes de meurtres antisémites dans notre pays. J’ai le cœur serré en pensant au destin de cette rescapée de la rafle du Vel d’Hiv rattrapée 76 ans plus tard par l’acharnement barbare de ses assassins. Ce crime a un goût amer de déjà-vu. J’ai le cœur serré en pensant à Sarah Halimi, elle aussi assassinée chez elle par un voisin, elle aussi assassinée au cri « Allah ou Akbar », quasiment un an, jour pour jour, avant Mireille Knoll. Que se passe-t-il dans ce dossier ? Il semble être figé.

Ben non, ça a été jugé, les assassins étaient à moitié dingues, ça arrive à plein de Français non juifs aussi. T’as pas l’impression d’antisémitiser automatiquement tous les crimes qui touchent la communauté juive ?

En 2018 et en 2017, deux vieilles dames ont été assassinées chez elles en France parce que juives. En 2018 et comme les années précédentes, des Français juifs ont été insultés, harcelés, menacés, volés, agressés ou frappés parce que juifs.

Et les Gilets jaunes ont été insultés, harcelés, menacés, volés, agressés ou frappés parce que Gilets jaunes !

La France est aujourd’hui sous l’émotion d’actes antisémites à fort pouvoir symbolique, mais des Français juifs souffrent, eux, depuis des années et souvent dans l’indifférence. Les mots sont terribles, mais ne disent rien de la vie des victimes de l’antisémitisme du quotidien. Qui sont-ils, ces Français ? Un jeune homme de 19 ans roué de coups à un arrêt de bus du 19e arrondissement lorsque les agresseurs voient sa kippa après avoir volé son sac. Une jeune femme de 20 ans frappée et volée dans la rue à Sarcelles et qui entend ses agresseurs lui crier « Tu as eu peur, sale juive ». Des familles de Vitry-sur-Seine à qui l’on balance des crachats, des canettes ou des œufs et que l’on couvre d’insultes lorsqu’elles sortent de la synagogue le samedi midi. Ceux qui en ont les moyens fuient. Les autres restent dans un climat hostile fait, chaque jour, d’incivilités, de menaces et de violences.

Écoute, ça c’est le sort des Français qui vivent dans ou près des cités, là où sévissent les racailles et ton CRIF ou la LICRA n’en font pas un pâté. Au fait, tu sais qui les a importés chez nous ? Tu veux qu’on te rappelle l’immigrationnisme antiraciste d’un BHL, d’un Finkielkraut dans les années 80 ?

L’antisémitisme du quotidien, je pourrais vous parler longtemps des victimes. Mais qui sont leurs agresseurs ? Trop souvent hélas des jeunes musulmans.

Non, des jeunes racailles, nuance. Parce que tu crois que les racailles croient en Dieu ?

À mon grand regret des versets du Coran et des hadiths sont encore utilisés, même en France, pour donner à l’antisémitisme la légitimité de textes sacrés. Notre pays ne peut s’en accommoder. Il faut en finir avec la justification religieuse de la haine des Juifs.

Là on est d’accord : non à la justification religieuse de la haine des juifs israéliens contre les Palestiniens !

Nous avons besoin, pour cela, des imams, des responsables communautaires et de l’ensemble des Français musulmans. Nous sommes prêts à travailler, main dans la main, avec eux.

La main dans la main, comme la fois où t’as soulevé celle de Macron ?

Nous le faisons déjà avec certains, mais ils sont souvent menacés et insultés et quelques-uns vivent même sous protection policière.

Macron ?

Au siècle dernier, Vatican II a montré qu’il était possible de faire bouger un corpus religieux et d’en retirer toute justification de la haine des Juifs. Nous invitons les musulmans à engager l’islam sur le même chemin.

Carrément, tu demandes un Vatican 2 du Coran ? Et à quand le Vatican 2 du Talmud, ce texte plein de haine ? C’est pour ça qu’il n’y a jamais le mot « amour » dans ta bouche ?

Il n’existe pas un seul profil d’antisémites, même s’ils sont nombreux à partager la pratique de la quenelle et la culture du complot. Certains détestent tellement les Juifs qu’ils veulent en faire disparaître le souvenir. Ils ont tué symboliquement Ilan Halimi une deuxième fois en abattant les arbres plantés à sa mémoire.

Abattre un arbre, c’est antisémite, maintenant ? Et casser une branche ? Arracher une feuille ? Cueillir une fleur ?

D’autres, ou peut-être les mêmes, regrettent Hitler et son projet d’exterminer les Juifs. Ils balafrent l’espace public comme le faisaient les nazis, à coup de croix gammée sur un portrait de Simone Veil et sur des tombes juives à Quatzenheim en Alsace ou encore en écrivant « Juden » sur la vitrine d’un magasin.

Les enquêtes n’ont rien donné, c’est curieux, non ? On dirait des fantômes, tes dessinateurs de croix gammées…

La veille de son ignoble agression par des Gilets jaunes, Alain Finkielkraut parlait dans une interview d’une France black-blanc-beur qui s’agrège autour de la haine des Juifs.

Finky recueille les fruits de l’arbre empoisonné qu’il a planté : c’est lui, entre autres, qui a participé à l’opération de racisation du peuple français par l’officine socialo-sioniste SOS Racisme. Tu l’as oublié ? T’as pas de mémoire ? Tu penses que la mémoire c’est seulement celle de la Shoah ?

J’imagine la colère et l’effroi des survivants de la Shoah et du nazisme, des descendants de déportés, de résistants et de Justes. J’imagine, en particulier, la colère et l’effroi de Simone Veil, Claude Lanzmann, Marceline Loridan et Georges Loinger qui nous ont quittés récemment.

Laisse les morts enterrer leurs morts, et ne parle pas à leur place. Les morts, on leur fait dire ce qu’on veut. Que penserait un déporté mort de faim de vos bouffes somptuaires aux dîners du CRIF ?

Un autre ressort, très prisé à l’extrême-gauche et chez les islamo-gauchistes, est l’antisionisme, ce refus au seul peuple juif du droit d’avoir un État. Les antisionistes ont une obsession haineuse : c’est l’État d’Israël qui, pour eux, est illégitime et le seul État maléfique sur Terre. Ici encore, l’élimination du bouc émissaire résoudrait, par miracle, tous les problèmes.

Encore la haine, encore le bouquet misère, ras le cul ! Tu sors un peu de ta haine des haineux ?

Au premier rang des antisionistes, les activistes du BDS pratiquent le harcèlement et l’appel au boycott. Leurs cibles du moment sont le prochain concours de l’Eurovision qui aura lieu à Tel-Aviv, mais aussi des banques et des grandes entreprises comme Carrefour et Axa.

Ah ! Axa, ils piquent des millions d’euros en frais, c’est dégueulasse de voler les pauvres, en plus on en fait partie ! Rien que pour ça, ils méritent d’être boycottés. Mais on ne voit pas le rapport avec les juifs. Tu le vois, toi ? Et pourquoi on n’aurait pas le droit de boycotter ?

Écoutons les policiers, magistrats, enseignants, éducateurs et responsables des réseaux sociaux. Tous nous disent le besoin d’un texte clair auquel se référer pour démasquer toutes les formes de l’antisémitisme, y compris celui plus pernicieux qui se cache derrière l’obsession et la haine d’Israël. N’est-ce pas le rôle de l’État de fixer le cadre ?

De l’État ou de l’État profond ? Tu t’y attendais pas à celle-là, avoue ?

Il est grand temps que l’antisémitisme, comme le racisme, relève du droit commun, et non plus de la loi de 1881 sur la presse… Les juges sont indépendants et c’est heureux, mais ici encore, n’est-ce pas le rôle de l’État de fixer le cadre ?

Mais l’État n’est pas là pour interdire aux Français de penser ce qu’ils veulent. À moins qu’on ne soit dans un État totalitaire…

Les antisionistes ne sont pas les seuls à voir Israël comme une parenthèse de l’Histoire qu’il faut absolument rayer de la carte. Au Proche-Orient, d’autres partagent cet objectif. Israël est aujourd’hui pris en étau au nord par le Hezbollah, au sud par le Hamas et au nord-est par les Iraniens qui s’installent en Syrie, sans oublier les missiles que l’Iran rêve d’équiper de têtes nucléaires. Chaque menace est redoutable. L’encerclement l’est encore plus.

C’est Israël qui s’est foutu au milieu des pays arabes, pas l’inverse, bonjour l’inversion accusatoire, t’as conscience de ça ? Tu parles encore d’encerclement ?

Cet encerclement est soigneusement orchestré par l’Iran, qui affiche publiquement son objectif : l’éradication de l’État d’Israël.

C’est le traducteur du Mossad qui prépare tes fiches et celles de Netanyahou ?

Face à tant de haines, je me réjouis des solides relations d’amitié entre la France et Israël, de la saison culturelle croisée de 2018 et de la récente visite en France du président Rivlin.

Pour toi, le monde se sépare en deux entités : Israël, et la Haine ? Et la France, c’est le CRIF et la Haine ?

Certains sont tentés par des régimes plus autoritaires, d’autres par des référendums permanents, les plus radicaux par le Grand Soir et par l’élimination des boucs émissaires… En France, ce rêve est à portée de main ou de bulletin pour le Rassemblement national, La France insoumise et les autres partis extrémistes qui, tous ensemble, ont attiré plus de 48 % des suffrages au premier tour de la présidentielle de 2017. C’est, pour nous, un cauchemar.

La démocratie est le cauchemar du totalitarisme… Tu te rends compte de ce que tu viens de dire ? Et contre toutes ces haines qu’on ne liste même plus, tu préconises quoi ?

Je pense à la régulation de l’Internet et à la lutte contre les discours haineux sur les réseaux sociaux. Nous approuvons les recommandations du rapport Avia, Amellal et Taieb. Leur mise en œuvre est urgente car la situation se dégrade de jour en jour. Il faut même aller au-delà et lever l’anonymat sur les réseaux sociaux pour tous les comptes qui sont des vecteurs de haine. Je pense aussi à plusieurs initiatives lancées par Jean-Michel Blanquer. Nous savons sa volonté d’en finir avec la culture « pas de vague » et avec les atteintes à la laïcité. Nous savons sa détermination à lutter contre les haines, le complotisme et le négationnisme.

L’école c’est fait pour apprendre à lire, écrire, compter et penser, pas à lutter contre ce que tu appelles « les haines ». Et la haine antifrançaise ? La haine anti-Gilets jaunes ?

Mais les actions et les partenaires – je pense notamment au Mémorial de la Shoah – doivent être renforcés, car aujourd’hui des enseignants ont encore peur d’aborder la Shoah en classe et c’est indigne de la France. Nous attendons maintenant des résultats.

Si on t’écoutait, les livres d’histoire des petits Français ne parleraient que des juifs et de la Shoah. On te rappelle qu’on est en France, pas en Israël. Tu as oublié ça ?

Des résultats et de l’efficacité, la France en a besoin dans la lutte contre l’antisémitisme car les haines se nourrissent du laisser-faire, des renoncements et de l’impuissance… Pourtant, force est de constater que les plans de lutte contre les haines se succèdent mais produisent peu d’effet. Si l’intention est bonne, la démarche n’est-elle pas trop générale ? Ces plans ne sont-ils pas trop génériques quand il faudrait répondre aux ressorts spécifiques de chacune des haines ? Toutes ces haines sont autant de maladies et aucune n’est plus grave que les autres. Mais on ne soigne pas toutes les maladies avec un seul et même traitement. Il est temps d’essayer des traitements plus ciblés.

Faire des attentats ciblés contre les haines ? Bombarder les haines, comme en Palestine ?

Alors, ce soir, j’exprime solennellement le souhait que soit défini et mis en place un plan spécifique de lutte contre l’antisémitisme, intégrant toutes ses dimensions. La situation l’exige.

C’est toi, la situation ?

 

 

Invités malgré eux, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2398209
    le 29/02/2020 par VIVACHAVEZ
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    Comme disait le patron chez Ardisson il y a bien des années en arrière et concernant un autre sujet : "C’est comme le chocolat, à force d’en bouffer, on en est écoeuré". Et bien il en va de même pour la chasse à l’antisémitisme.


  • #2398444
    le 29/02/2020 par Meyer H
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    ils ne seront que 4999 cette année, pour ne pas être interdits de rassemblement


  • #2398497
    le 29/02/2020 par christian
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    Vu comme ça, ça m’a fait rire, mais si t’enlèves l’intervieweur d’E&R, tu vois entre la connerie et la haine ce qui fait vraiment peur finalement.


  • #2398613
    le 01/03/2020 par cartel de Khali
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    À la Maison Blanche ils ont, je crois, la "Situation Room".
    Nous avons mieux, beaucoup meux : un situation man ; un genre de sous-calife qui voudrait être calife à la place du pape.
    Il khalifate, il khalifate, ce cali-fat.
    Il pourrait s’abstenir de citer Arnaud Beltrame, par respect. Arnaud, c’était un Français ; et les Français on n’en parle pas, ou en mal ; ce ne sont que des RH. Arnaud n’a jamais cherché à se faire terroris-assassiner ; encore moins à servir de victime à un khalicriffard, qui en a d’autres, tant d’autres, et de sa famille ceux-là, à nous servir à sa sauce.


  • #2398742
    le 01/03/2020 par zazi
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    J’aurai bien aimé qu’il parle de ce qu’est devenu Nordhal Lelandais et son affaire. Dommage....


  • #2399909
    le 03/03/2020 par Francis Kalifat en France et au Levant
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    Francis Kalifat en France et au Levant


  • #2404129
    le 09/03/2020 par Mr T
    Invité malgré lui : Francis Kalifat

    Facile de montrer du doigt les autres comme des nazis et des pourris lorsque qu’on le pratique qu’on le cultive chez nous avec le politikement correct pour faire avaler . Aucune leçon à recevoir de ces gouvernements soumis jusqu’a l’os à leur pathologie de mortificateurs généralisés. Leur pb est le pb de l’humanité car avec leur mentalité de colonisateurs sans limites qui va se relever pour défendre notre libre arbitre. (le corona)
    Vos présidents acquis soumis à leur politik (pour pas dire religion) de veaux d’or prêt pour l’abattoire ne sont plus là pour libérer le vivant mais pour se l’approprier le confisquer en faire leur chose ,un produit dénaturé et sans qualité mais en quantité, juste bon à salir et à jetter.
    Le non respect du vivant étant leur fonctionnement jusqu’à quand peuple du monde allons nous supporter d’être devenu les aliments le carburant de ses démons.
    La dignité c’est pas d’avoir le conford et toutes ses conneries pour saturer la terre de merde en s’agenouillant devant ses adorateurs dévoreurs..
    Non c’est juste le contraire mais là il y a encore bcq de boulot pour bloquer l’abomination bourgeoise qui a germer gerber et prosperer dans nos états dégénérés ou le vivre ensemble devient une épreuve de force parmis ces inquisiteurs orgueilleux vicieux et pervers. Les élus par nature sont des traîtres ils s’identifier ou se convertissent systématiquement à l’idéologie du talmud sans jamais l’avouer ou le dire mais cela suinte tellement que c’est pas la peine, on le voit on l’entend qui cibles l’autres en oubliant que notre pb vient d’eux et de ces cerveaux éduqué pour la dominance et le séparatisme sans partage ni respect avec les autres communauté vivantes (animal végétal minéral).NLSO