Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël : Netanyahou veut constitutionnaliser la ségrégation raciale

En Israël, un projet de loi qui définit le pays comme « l’État-nation du peuple juif » soulève une levée de boucliers. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou défend bec et ongles ce texte, alors que ses opposants craignent la mise en place d’un système d’apartheid, car il permettrait notamment de créer de nouvelles localités interdites aux Arabes israéliens.

 

Le sujet se termine à 3’20 :

 

« La démocratie n’existe que pour les citoyens juifs  »

 

Le député arabe israélien Youssef Jabareen pointe les nombreuses discriminations auxquelles est confrontée sa communauté en Israël.

 

Comment vivent les citoyens arabes d’Israël ? Composant près de 18 % de la population israélienne, soit près de 1,4 million d’habitants, ces descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l’État d’Israël possèdent en théorie les mêmes droits que leurs compatriotes juifs israéliens. Ils disposent même de 13 députés au Parlement (la Knesset), au sein de la Liste unifiée, une coalition regroupant le parti d’extrême gauche Hadash ainsi que trois formations arabes.

Chef du comité des relations internationales de la Liste unifiée, le député Youssef Jabareen (Hadash) était récemment de passage en France pour y rencontrer plusieurs responsables français et participer à l’université d’été de l’association France-Palestine Solidarité. Dans une interview au Point, ce député arabe israélien, également maître de conférences à la faculté de droit de l’université de Haïfa et de l’université Tel-Hai, pointe les discriminations légales et pratiques qui visent au quotidien sa communauté en Israël.

 

Comment doit-on vous appeler ? Arabe israélien ou Palestinien d’Israël ?

C’est une question importante relative à notre identité. En nous qualifiant d’Arabes israéliens, les institutions israéliennes tentent de créer une nouvelle identité pour notre communauté. Mais nous insistons sur notre identité arabe palestinienne, tout en étant également des citoyens d’Israël. Voilà pourquoi je préfère que vous me qualifiiez de « membre arabe de la Knesset ». N’oubliez pas, notre communauté est indigène. Après la Nakba (la « catastrophe » en arabe, soit l’exode forcé de 750 000 Palestiniens de leur terre durant la guerre israélo-arabe de 1948, NDLR), seuls 15 % des Palestiniens n’ont pas été expulsés par l’armée israélienne. Nous sommes donc ce qu’il reste du peuple palestinien qui vivait en Palestine avant 1948. Après cette date, nous sommes passés à près de 160 000. Aujourd’hui, nous sommes 1,5 million, soit 18 % de la population (israélienne). Nous sommes donc une communauté nationale, ethnique, religieuse, culturelle et linguistique. Toutefois, nous sommes victimes de politiques de discrimination au niveau économique et social.

 

Lesquelles ?

Si notre nombre a été décuplé depuis 1948, nous ne possédons plus que 50 % des terres que nous avions par le passé, en raison d’une politique continue de confiscation de la part du gouvernement. Alors qu’aucun nouveau quartier arabe n’a été construit en Israël, plus d’un millier de quartiers juifs ont vu le jour. En ce qui concerne la propriété foncière, il existe des statuts spéciaux pour les organisations juives et sionistes comme le Fonds national juif ou l’Agence juive qui ont beaucoup de prérogatives sur les projets de développement et, selon la loi, ne servent que la communauté juive. Nous sommes aujourd’hui peut-être la communauté la plus pauvre d’Israël en termes socio-économiques. Le gouvernement nous alloue moins de ressources et nous souffrons de difficultés d’accès aux services publics de base. Nos villages et nos villes, qui sont nos cités historiques, sont très densément peuplés, avec 90 % de notre communauté qui y vit. Et nous y souffrons d’un manque de financement, tant au niveau de l’éducation que de l’emploi.

 

Voulez-vous dire qu’un jeune Arabe israélien n’a pas les mêmes chances de réussir que son compatriote juif ?

Tout à fait. Comparés aux écoles juives, les établissements arabes sont sous-financés. Nous n’avons pas le droit d’administrer nous-mêmes nos propres écoles. Nous n’avons donc aucune influence sur notre système éducatif. Le programme scolaire est dicté par le gouvernement, or il ne reconnaît pas notre identité palestinienne. Ainsi, nous ne pouvons étudier notre histoire et notre culture, par exemple le grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pourtant, à l’intérieur de la communauté juive, il existe différents systèmes d’éducation décidés par des Juifs.

 

Israël n’est-il pourtant pas la seule démocratie du Moyen-Orient ?

Israël se définit comme un État juif et démocratique, dans cet ordre. Dans les faits, c’est un État juif pour les Arabes, et démocratique pour les juifs.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce projet est en adéquation avec les textes talmudiques,quoi de plus normal ?


  • Je ne comprends plus rien.... À la TV on dit toujours que "Israël reste un modèle de démocratie et le seul Etat démocratique du Moyen-Orient"....
    Sûrement un mythe qui va de paire avec "l’armée la plus morale du monde".... rien que ça....

    Pour comprendre , il suffit de traduire les slogans par leur sens inverse....
    Et à mon avis il faut faire ce travail pour chaque allocution des représentants de ce pauvre petit pays sans frontière.

     

    • Attali veut faire aussi de Jérusalem la capitale du monde.
      J’essaye de relier ça avec ça, mais j’y arrive pas.


    • #2008028

      @Zorro,

      Leur technique est simple :

      Raconter aux gentils bien intentionnés ce qu’ils aiment entendre afin de les endormir pour mieux les entuber par derrière. Plus ils entubent, et plus ils alimentent leur perversions.
      Par exemple, ils se disent être une démocratie, et dans les faits ils agissent en dictateurs. Ils disent de leur armée qu’elle est la plus morale du monde et dans les faits, c’est bien la plus sanguinaire du monde, etc...

      Bref, ils jouent simplement sur les qualités humaines des gentils dont ils sont eux visiblement dépourvus. A croire qu’ils n’ont pas d’âmes !


    • Et ne pas gêner de demander leur avis à tous ceux qui hurlent après le nationalisme pour les nations européennes, d’ailleurs souvent ils sont de l’origine de nos lumières, faisons ce qu’ils pensent pour la France, mais jamais ils ne vous diront ce qu’ils pensent de l’état racialiste israélien. Question divine, nous à leurs yeux nous sommes un ajustement pour leur projet historique, y a qu’à écouter Rav ron chaya ou beaucoup d’autres plus "subtiles", Fincky, Bhl, Zemour et toute l’armada.


    • @Homme_Des_Fôrets Parce que la connerie et l’inaction sont des qualités humaines ? l’humanité est mal barrée alors.


  • ils ont raison c’est nous qu’on est cons avec notre société cosmopolite on devrait faire comme eux un pays basé sur l’appartenance raciale de la population mais apparament le crif n’est pas d’accord...

     

    • #2008130
      le 19/07/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Israël : Netanyahou veut constitutionnaliser la ségrégation raciale

      Tu crois qu’un pays peut tenir sur la stricte appartenance raciale ?

      Va en israël
      franchement, va respirer l’air, là-bas...

      ça ne devrait pas te prendre 5 minutes pour comprendre l’arnaque


    • pourtant c’est la base de la dite souveraineté populaire même si ça t’étrangle de le reconaitre c’est un peuple = un pays et pas des peuples = un pays à moins que tu sois d’accord avec Atali qui considère la France comme un hotel de passage et Jerusalem la capitale du monde esclavisé .


    • « pourtant c’est la base de la dite souveraineté populaire »
      La souveraineté « populaire », lol. @Palm Beach Post : Cult ! » a raison. Il ne faut pas confondre la fin et les moyens. Or la souveraineté donne les moyens mais ne dicte pas la fin. Ainsi, la souveraineté pourrait très bien être utilisée à des fins qui vous déplaisent (comme à moi d’ailleurs), fins qui pourraient faire que vous vous étrangliez comme vous dites. Par ailleurs on ne parle pas d’un pays et d’une histoire comme si c’était une page vierge ou une tabula rasa fantasmatique. On part d’un état de fait dont il faut tenir compte, du moins quand on se soucie de son pays et que l’on ne tient pas à ce que cela parte en sucette sur des bases foireuses.


  • "Royaume des Zélus" ça sonne mieux...
    Les arabes n’auront plus qu’à se prosterner


  • Avant-poste de la démocratie au Proche-Orient ou avant-poste du tribalisme ?


  • 18% d’Arabes israéliens en Israël, représentés par leurs députés élus à la Proportionnelle : les Arabes israéliens sont mieux représentés à la Knesset : 13 députés arabes sur 120, c’est à dire 12%, que les patriotes français à l’Assemblée Nationale où seulement 1% des députés sont RN !

     

  • Alors que les sionistes s’acharnent à détruire tous les Etats-nations du monde, ils construisent le leur avec les ruines des autres ! Bientôt Israël sera le seul Etat-nation de la planète, "un modèle pour l’Univers" !

     

  • #2008013

    D’un point de vue nationaliste, contre le mondialisme, difficile de lui donner tord.

    Il faudrait faire la même chose en France avec une primauté du droit des Gaulois sur tous les colons qui nous envahissent. Ça serait que justice et parfaitement légitime.

    C’est donner des droits identiques à tous qui est injuste, car le plus lésé devient alors le plus légitime. C’est faire le lit de conflits et de ressentiments. Mieux vaut des frontières et des limites claires qu’une société qui œuvre à la création d’injustice et de frustration.

    Concernant les Palestiniens, ils ont perdu. Il faudra bien un jour qu’ils se résignent à accepter la réalité.

     

    • Impossible en France : cela excluerait de facto tous ceux qui n’ont pas de sang français dans les veines ! Et, bien plus, la France ne serait championne du monde de football !!!!!!!


    • Dans nationalisme il y a nation, le pays des sionistes est tout sauf une nation, ses occupants, plus qu’habitants, sont tout sauf un peuple.
      Le racialisme comme socle national, décidemment je n’adhère pas.
      Déprimant votre comm, en particulier la dernière phrase, qui peut facilement se retourner contre vous.


    • Encore et toujours énorme.
      « C’est donner des droits identiques à tous qui est injuste, car le plus lésé devient alors le plus légitime. » ???!!! On est ailleurs. Ceux qui ne voient pas la souveraineté autrement que sur des bases raciales (comme s’il ne pouvait y avoir d’autres bases et motifs plus pertinents pour sélectionner ce que l’on accepte et ce que l’on refuse) sont les habituels idiots utiles de service. Mais c’est vrai qu’il s’agit d’un modèle à suivre tant ce qui se passe là-bas est un exemple de société apaisée et évoluée où les gens vivent en bonne harmonie et dans le respect mutuel. Il y a bien de temps en temps un shoot them up accompagné de feux d’artifice mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs !!! Et tout cela est vite oublié avec une bonne gay-pride et une virée à Tel-Aviv plage :-) Des fois, dans des moments de faiblesse, on en viendrait à se demander s’ils n’ont pas raison de nous balader comme ils le font tant il s’en trouve pour avaler ce genre de truc. Comme le dit Soral, « Judéo-sionisme = racisme ». Quel merveilleux exemple en effet ! À imiter mondialement même, c’est le projet.


    • @ Eric, tout à fait d’accord & dire que certains critiquent durement la journaliste de rmc/bfm tv.


    • @envoleedesincultes
      et qui te dis que nous n’allons pas perdre de la même façon que les palestiniens ?
      nous allons nous retrouver en minorité dans notre propre pays.
      Donc leur combat est beaucoup plus proche du nôtre que celui des colons israéliens.
      ton pseudo correspond bien à ce que tu exprimes ici.


  • De la part d’un régime d’Apartheid,rien d’étonnant sous le soleil....


  • Bonjour. Lorsqu’un est en Israël et qu’on d’entretient avec un arabe israélien, il se dit satisfait et a les mêmes droits qu’un israélien, c’est ce qui est dit sur les radios et télés israéliennes, étant observé que les hautes études sont payantes en Israël y compris pour les Israéliens. Par contre Israël permet à des détenus palestiniens de faire des études en prison, j’ignore si ces études seront remboursées. Mais bien des palestiniens sortent de prison avec des diplômes. Non je ne crois pas ce que raconte ce député. D’ailleurs le fait qu’un arabe israélien soit député en Israël demontre la démocratie israélienne. Vous ne trouverez pas de député israélien ni même d’habitant dans les territoires palestiniens et à la chambre des députés. Non cet article n’est pas fondé. Allez voir sur place en Israël si les arabes israéliens n’ont pas les mêmes droits.

     

    • Ah bon ? Un arabe peut construire et habiter où il veut dans ce "pays" tant qu’il en a la nationalité ? Il n’y a pas la confession religieuse sur la carte d’identité là bas ? Ils peuvent devenir fonctionnaire, haut fonctionnaire ?
      Ces députés arabes à la knesset ne sont qu’une mascarade, ils n’ont strictement aucun poids politique.
      Pas très digeste la soupe que vous tentez de nous vendre


    • AGENT sioniste détecté...


    • #2008626

      @Gerard ARBIB,
      Je vis à Jerusalem et confirme ce que vous dites.
      Par ailleurs besucoup de juifs israeliens évitent les villages arabes de Jerusalem où ils peuvent simplement être assassinés.
      AUCUN musulman israélien n’a ce probleme lorsqu’il se ballade dans les quartiers juifs de Jerusalem.

      Un gars du 93 n’a pas de problème à se ballader où il veut en région parisienne. Un gars du 11ème arrondissenent qui rentre en kippa dans le 93 peut se faire déchirer pour pas un rond.


    • On a bien entendu que vous vivez très bien chez les palestiniens merci pour vos retours


    • tu le dis toi meme et c’est tellement naturel. il y a une ségération entre les israliens selon leur religions. Vous avez donc une religion raciste et suprématiste.
      Et vous avez toujours eu, depuis au moins 2000 des problemes d’intégrations dans les pays ou vous avez vécus. D’ou les problemes que vous avez eu.
      Un jour il faudra que vous vous remettiez un peu cause non ?


  • ah, ces races......Cela disparaît chez les uns et se légalise chez les autres....


  • Méthode troskiste : on crée une situation de fait qu’on entérine par le droit ensuite.


  • Il n’ a qu’ a photocopier la Thora et de toutes façons il va faire croire a qui que ce n’ est pas inclue dans le projet sioniste ?


  • Eh ouais, ils ne seront jamais champions du monde (de foot). CQFD. Faîtes ce qu’on dit, pas ce qu’on fait.


  • Bon petite info en passant , c’est fait , que vont dire le médias ? Ben rien ou alors félicitations.


  • #2008862
    le 20/07/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Israël : Netanyahou veut constitutionnaliser la ségrégation raciale

    Pourquoi les racistes ne vont pas tous en israël, faire un concours de racisme ?
    "C’est moi le plus beau, le plus fort, le plus raciste, le meilleur" !
    Ah, t’es pas juif, tu peux pas concourir...
    t’es qu’une sous-race, désolé...

    Mets-moi quelques Blancs, quelques Whites, quelques Blancos
    https://www.youtube.com/watch?v=AGm...


  • Il me fait bien rire se journaliste, genre il savait pas. La France est entièrement sous le controle des sionistes donc il ne sera pas dépaysé, de plus malgré les apparences les arabes israéliens ont un niveau assez confortable c’est pour ça qu’ils ne réagissent pas trop d’ailleurs, ceux qui en bavent le plus sont les gazaouis.


  • Je préfère soutenir la ségrégation raciale avec Israël que soutenir le cosmopolitisme avec la France.

     

Commentaires suivants