Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Israël est le plus grand gagnant de la Shoah" : Al Jazeera suspend deux journalistes blasphémateurs

La chaîne Al Jazeera a annoncé dimanche 19 mai la suspension de deux journalistes en lien avec une vidéo qui aurait véhiculé l’idée que l’étendue de la Shoah a été délibérément déformée par les juifs. La vidéo a depuis été supprimée. Le porte-parole du ministre israélien des Affaires étrangères a salué cette décision sur Twitter.

 

Suite à la publication d’une vidéo controversée sur la Shoah, le radiodiffuseur qatari Al Jazeera a déclaré dans un communiqué que la vidéo incriminée et les publications qui l’accompagnaient ont été supprimées car leur contenu était contraire aux « normes éditoriales ». Les deux journalistes responsables de la publication ont été suspendus de leurs fonctions.

La vidéo publiée le 18 mai sur le site arabe du réseau AJ+ spéculait sur l’utilisation par la communauté juive de « ressources financières et d’institutions médiatiques » pour mettre en lumière les souffrances infligées aux juifs par les nazis. « Pourquoi l’attention est-elle uniquement portée sur eux », s’interroge une personne hors-champ.

Yaser Bishr, directeur exécutif de la division numérique d’Al Jazeera, a déclaré que le réseau « désavoue complètement le contenu offensant en question ». Dans un courrier électronique adressé au personnel, il a également annoncé la participation obligatoire des employés à un cours sur les préjugés.

Les noms des journalistes suspendus pour avoir réalisé cette vidéo n’ont pas été révélés.

Le 19 mai, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon, a qualifié la vidéo d’AJ + de « pire type de mal pernicieux ».

« Cette vidéo niant l’Holocauste n’aurait jamais dû être produite. C’est bien que vous l’ayez supprimé », a-t-il twitté.

Six millions de juifs ont été tués par les nazis pendant le Shoah.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "Une information, plus un démenti, cela fait deux informations, coco !", disait Pierre Lazareff..

    On affirme, on dément et finalement, le public est informé, et il pèse, ce qui est l’essentiel.

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi sont-ils furieux ? Ce n’est pas une mauvaise nouvelle..

     

    Répondre à ce message

  • Combien la place au diner du crif Qatari ?

     

    Répondre à ce message

  • Moi quand je mange pas j’ai des joues plus creuses que ça. Faut que je fasse gaffe à ma santé moi.... je regardais plein de photos je me creuse trop vite moi quand je mange mal.

    Bonsoir.

     

    Répondre à ce message

  • " Les noms des journalistes suspendus pour avoir réalisé cette vidéo n’ont pas été révélés . "
    Dommage de ne pouvoir les citer !
    Qu’ils soient cependant remerciés pour cette action de grâce .
    Amen .

     

    Répondre à ce message

  • #2202436

    "entretenus dans l’analphabétisme modernisé et les superstitions spectaculaires qui correspondent aux intérêts de leurs maîtres" Guy Debord dans "In girum imus nocte et consumimur igni".

     

    Répondre à ce message

  • pas touche à notre fond de commerce...

     

    Répondre à ce message

  • ça commence à nous gonfler tout ça. PERSONNE NE NIE ce qui s’est passé pendant cette période pour les juifs, c’est faire insulte à tous ceux qui l’ont vécu dans leur chair. Evidemment que c’est une horreur, même s’il n’y en avait qu’une dizaine, ce serait encore de trop. Ce qui fait objet de discussion, et de ras le bol depuis 70ans, ( comme avait dit Mittérand, " dans 100 ans aussi peut-être encore, c’est l’entretien de la haine " ) , c’est que dans toutes guerres, il y a des atrocités, et il y en aura toujours, sauf que la culpabilisation sans cesse mise sur le tapis pour eux, occulte les millions de morts ailleurs. D’ailleurs, pour cette période, 25 millions de russes y ont laissé leur vie. Il fallait créer Israel, donc il fallait un évènement qui choque et " ils " l’ont organisé. Les sacrifiés pour Le Projet . Vu que depuis des siècles l’avancée est très visible, finalement, on peut arriver à la conclusion qu’ils n’ont pas tort vu que ça marche.

     

    Répondre à ce message

    • @domus

      Dans une guerre, tout le monde subi , souffre .Il n’y a pas de petites moyennent ou grandes souffrances .Il y a la souffrance point .Ce que je n’arrive pas à comprendre, ou peut-être ai-je bien compris pour que l’on remette le couvert 70 ans après pour que l’on ne nous reparle que d’UNE souffrance, et que de celle-là .Alors pourquoi ? .Et faire subir encore aujourd’hui, quelques choses dont plus personne n’est responsable. Et c’est justement ce que Mitterrant disait à Elkabbach, pourquoi y revenir,"c’est l’entretien de la haine" .Il avait complètement raison .Et maintenant, on vient compter les morts, et on se chamaille encore sur le nombre, tout cela pour transformer les comptes en dollars, ce serait ça le but . Lamentable .Finissons-en de cette histoire, et laissons tous les morts en paix.,,si la pudeur est encore de ce monde .

       
    • Les traités existent pour qu’on en finisse avec vengeance et souffrance. C’est une de leurs fonctions indispensables. Il y a en effet des vainqueurs, des vaincus, des rancœurs, des déçus, des douleurs, des berlues, des blessures indélébiles et des ruines partout, après une guerre. Le traité décide que l’ordre est revenu, que ça vous plaise ou non, et que la chouinerie, bouderie, méchanceté vindicative ne sont pas de mise, sinon on ne s’en sort plus et on ne travaille pas. On reste dans son désert, son maquis, sa prison mentale, son hystérie délétère.
      Comme toujours et partout, après une guerre on ramasse ses rancœurs, on essuie ses pleurs, on considère qu’on a des mains, des bras, un trésor en bref.
      Les Allemands, et surtout les Allemandes (leurs hommes n’étaient plus là) ont bien compris, après 1945. Avec un courage exemplaire, dans la faim et le froid, au milieu des ruines, ils ont ramassé les pavés épars, fait la chaîne, rebâti une survie pierre après pierre. Ce fut le miracle allemand. Ils avaient amplement de quoi pleurer ; de nombreuses Allemandes se sont d’ailleurs suicidées après 1945. Ils n’ont pas pleuré, sauf leurs morts et les outrages qu’on leur fit, entre eux.
      Ce qui est effarant, c’est de voir des vainqueurs qui chouinent en manteau de vison, gavés de pâtisseries, morigénant en permanence les gens qui souffrent.

       
  • " There is no business like Shoah business "

    Basé sur le fameux " There is no business like show business " ...

    Une " blague " venant d’une assos d’étudiant Juifs à New York ...

     

    Répondre à ce message

  • #2203046

    Pourtant Ben Gurion lui-même a dit en 1948 (ou 1949) que les camps de concentration avaient grandement favorisé la fondation de l’État d’Israël !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents