Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Italie : le maire de Florence redoute un effet "banlieue à la française" dans sa ville

Il évoque le danger d’un effet « banlieue à la française ». Le maire de gauche de Florence, Dario Nardella, un proche de Matteo Renzi, a réclamé ce samedi des mesures pour limiter la proportion d’étrangers dans les cités HLM d’Italie.

 

« Les critères d’attribution des logements sociaux doivent être revus parce que dans certains quartiers périphériques, on risque de créer des ghettos avec un tiers d’Italiens et un tiers d’étrangers hors Union européenne », a-t-il déclaré dans un entretien samedi au quotidien Corriere della Sera.

 

« Cela ne fonctionne pas. Je le dis en tant qu’homme politique de gauche, cela signifie que nous transformons nos complexes immobiliers en ghettos », avait-il lancé vendredi sur Lady Radio.

« Le modèle français des banlieues est un échec », a-t-il insisté au Corriere. Le maire de Florence ne demande pas à faire passer les Italiens d’abord, le mot d’ordre de la Ligue du Nord qui selon lui « fomente la haine sociale à caractère racial », mais que la durée minimale de résidence en Italie pour déposer une demande de logement social passe de 5 à 10 ans en Toscane.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

L’ingénierie du chaos analysée par Kontre Kulture :

Les ghettos français, produits d’une politique socialiste mais pas sociale,
sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 5 à 10 ans, reculer pour mieux sauter ?


  • Les italiens auraient raison s ils n allaient pas chercher les "migrants" eux memes en bateau au large de la lybie, pour se la jouer terre d acceuil, ce que l’Italie n’a jamais été. Après, une fois sur le continent, rendre la vie impossible aux étrangèrs, faire des quotas, pourchasser les etrangers dans les gares...pour qu’ils quittent le pays est une attitude irresponsable et aggressive à notre encontre.

    Qui veut de ce genre d europe ?

     

    • Que l’Italie essaye elle-même de gérer les "immigrés économiques" libyen en court-circuitant les réseaux Soros, c’est plutôt à leur honneur.
      Maintenant il faut arrêter de se plaindre quand l’Italie décide dans le même temps de rendre l’installation de ces étrangers plus difficile en terre européenne.
      Tu veux devenir européen ? Prouve-le et montre ta détermination, c’est terminé les aides sociales open-bar.

      L’immigration de masse concernant la venue d’un peuple qui n’a pas la même ethnie, ni la même culture que celui du pays d’accueil, cela se nomme la colonisation.


    • C’est l’UE qui oblige l’Italie à aller les chercher. Le maire se plaint, il fait partie du système.


    • A ce sujet je conseille le visionnage de la récente vidéo de Michel Drac ("Bonjour c’est Michel Drac" ;-)) sur l’ouvrage "La huitième plaie" de StratDiplo. C’est édifiant..


    • Ben non. Si is veulent pas d’immigrés ils n’ont pas à aller les chercher pour jouer les humanistes pour ensuite nous les refiler. Du temps des frontieres, y avait pas plus casse pied qu un douannier italien a vintimille, avec un malin plaisir pour emmerder les francais.

      Du point de vue français , l’Italie joue absolument le rôle de Soros en ouvrant grand les portes. Et le maire de Florence nous montre précisément qu’il sait très bien l’effet de la politique italienne.

      Donc on donnera un bon point quand les italiens garderont leurs frontières comme ils savaient si bien le faire il y a 15 ans, et qu’ils auront alors la politique la plus dure qu’ils veulent.


    • @Erza

      Bien d’accord, à ceci près que je ne vois pas comment un non européen pourrait devenir un européen étant donné que blanc/européen/occidental ont toujours été synonyme.

      Cela fait ricaner pas mal de monde quand des personnes comme Rama Yade ou Cécile Kynge prétendent être des européens. C’est aussi ridicule que de voir des allogènes prétendre être des danois de souche et descendre des Vikings.

      Mais il faut bien prendre en compte le fait que l’immigration extra européenne possède uniquement des raisons financières, en effet les fameux migrants ne viennent chez nous que pour prendre ce qui nous appartient, ils viennent pour avoir nos emplois, nos salaires, notre confort, notre mode de vie, nos femmes et notre système social. Il ne faut pas compter sur une quelconque intégration de leurs part...

      @Zuleya

      Tu confonds tout, les actes du gouvernement central et les actions des élus locaux n’ont rien à voir. Si Enrico Letta, Renzi et le reste de cette mafia gauchiste sont en effet les serviteurs de Soros il n’en va pas de même avec les maires et présidents des régions italienne, les élus locaux voient très bien les conséquences démographiques de la politique de leurs gouvernement ainsi que la colère de leurs électeurs, il est donc normal que le maire de Florence essaye de sauver son derrière allant ainsi à l’encontre de la politique du traître Renzi.

      Les italiens n’ont rien demandé, ils n’ont jamais voulu que cette politique inepte, il faut rappeler qu’à l’époque de Berlusconi l’Italie n’acceptait la présence de clandestins sur son sol.

      Comme toujours la gauche se met au service des mondialistes.


    • Ben non encore une fois, mort de rire.
      La façon de gérer la situation du maire (et tous les autres car cest généralisé en italie) de rendre la vie impossible aux immigrés afin qu’ilsquittent la ville et viennent en france ou en allemagne. On ne l’entend pas pester contre le gouvernement central. Et cest le cas a tous les étages de l’état italien, local ou pas, il y a cette politique de faire la chasse des migrants dans les gares et les lieux publics...Et les carabiniers n’y vont pas avec le dos de la cuillère . Si il y avait un plan pour étudier leur cas et les renvoyer chez eux les migrants, ton point de vue serait ok. Mais non. C’est juste de rendre la vie impossible pour qu’ils quittent l’Italie...avec qui plus outre une attitude nationale assumée :"on ne veut pas que cela devienne la dèche comme en france"...Tu attends que les francais ne "fassent pas d’amalgame" face à une attitude aussi irresponsable à tous les niveaux où on la regarde si on a les intérêts français à coeur ?

      Il y a pas si longtemps les italiens avaient pesté parceque les francais avaient rétabli les contrôles aux frontières...Cela ne devrait pas embêter les italiens si ce que tu dis est vrai et que c’était de bonne guerre et si chacun à son niveau résistait au systeme. L’Italie dans son ensemble a un rôle détestable dans toute cette affaire. Que l’Italie ait une fibre patriotique plus poussée que ce qui reste de la fierté française bien lui en fasse. Mais cette attitude de fourbes non merci.

      Que l’Italie refuse l’immigration c’est son droit et je l approuve. D’ailleurs elle l a toujours fait. Pas la peine de se la jouer humaniste de pacotille... Mais que ce pays aille activement chercher les migrants est un acte gravissime si il ne gere pas ensuite, à tous les niveaux et dans toutes les villes italiennes en prétendant que c’est un autre échelon national. Nous en tant que français on s en moque de l’échelon. Les 2 actions, locale et centrale, se combinent pour nous flouer.

      Et on sait que les belges ont aussi ce genre de politique avec les douaniers et policiers qui transportent les immigrés pour leur faire passer la frontière. Tu parles d’une europe...


  • C’est pour ça qu’ils ont refuser l’implantation d’alimentation pour bétail que représente "mc do". Ils ont raison et qu’ils continuent de se défendre.


  • Peppone qui se fâche, je comprends pas ils n’ont pas Don Camillo laicard chez eux ?
    Je méconnais trop l’Italie.


  • Je pense sincèrement que ceux qui organisent tout ça , le font par jalousie et par pure méchanceté , ils détruisent nos oeuvres , salissent nos mémoires et notre religion chrétienne aussi bien en France , qu’en Italie , à Florence aussi , la ville de Michelange Buonarotti ! L’ addition se fait de plus en plus pesante , résisterons nous encore combien de temps ?

     

  • J’ai passé une partie de mes vacances à Florence en été 2016,il y a certes une présence de personnes qui provienne de l’immigration, mais a vue d’oeil je dirais aux environs de 2 à 3 fois moins qu’à Paris proportionnellement . Ceci dit je peux comprendre que le maire s’en inquiète tout de même, car il a surement plus de liberté d’expression qu’en France, où il serait directement catalogué et exclu de son parti pour ses propos et inquiétudes légitimes...


  • Hahaha, ça doit certainement moins le chifonner que ses amis bobos occupent tout l’espace dans le centre-ville. Et puis ça doit aider le business de l’immobilier j’imagine...

     

  • L’immigration de personnes trop éloignées de nos cultures aboutit toujours à un échec quand elle est trop importante, créant systématiquement des ghettos, de la délinquance et de la criminalité. Il faut urgemment mettre un terme à cette politique d’immigration, dans l’intérêt des indigènes surtout, mais aussi des allogènes, à qui on n’a plus rien à offrir.

     

    • En effet, si l’on regarde les statistiques démographiques on voit bien qu’à terme les autochtones seront minoritaires en Europe grâce aux effets conjugués d’une forte immigration allogène, une faible natalité des européens ainsi que d’une natalité prolifique de la part des extra européens, si on veut rester maître chez nous il faudrait peut être songer à remédier à cet état de fait...

      Personnellement je me demande comment un blanc peut trouver normal de se retrouver en minorité sur les terres de ses ancêtres...on pourrait se demander si les gauchistes, antifas et autres antiracistes sont tout simplement stupides ou s’ils s’agit de cas psychiatriques.


  • Je suis allé à Florence cet été et j’ai vu les mêmes gueules patibulaires que l’on voit à Paris autour des plus beaux monuments .


  • Il a attendu 2017 pour faire ce constat ? Plutôt long à la détente le mec..........


  • Ah l’Italie de mes origines ! Je n’y reconnais bientôt plus rien. Comment en est-on passé des "Italiens qui émigrent" aux "Immigrés qui entrent massivement en Italie" ? Le seul point qui doit être reconnu c’est que les Italiens se sont mis à faire très peu d’enfants, en tous cas pas assez du point de vue démographique. Sinon ma famille d’origine dans les Abruzzes s’en sort uniquement car vivant en campagne où l’on a toujours cultivé son potager et vendu ses olives et son raisin. Mais quand ils entendent qu’on donne aux migrants des aides qui dépassent largement le smic italien ou les pensions de retraite, ils commencent à voir rouge, et ça c’est pas bon.

     

    • Un autre problème a rendu l’immigration encore plus indésirable.

      Les tremblements de terre qui se sont produits l’an dernier et ont détruit de nombreux villages, dans les Abruzzes justement, ont mis en évidence qu’il était impossible de payer pour tout.
      C’est un véritable traumatisme national, et pour cause, les dégats sont absolument considérables.
      Certains ont alors commencé à réaliser qu’il faut parfois faire le bon choix pour la survie de son pays.
      Mais ça n’empêchait pas les gauchistes de vouloir encore plus de nouveaux arrivants.
      Comme disais je ne sais plus qui, gauchisme = maladie mentale.


Commentaires suivants