Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jacques Sapir – L’impact négatif du Black Friday

Black Friday : cette mode venue des États-Unis soulève la polémique. Des voix s’élèvent notamment pour dénoncer l’impact désastreux du commerce en ligne sur l’environnement et sur l’emploi.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est exactement comme à la pêche .On appâte, on leurre, et on tire le filet, avec une maille assez serrée pour na pas que le poisson de petite taille puisse s’échapper aussi..
    Évidemment ,cela vient des USA ,car on est trop con pour faire le pêcheur ,mais tellement bien plus efficace pour faire le poisson .


  • #2331319

    Je remarque qu’il ne reste plus que russia today pour dire "Jaque vous êtes un homme" sans risquer de se faire remballer par ce dernier.


  • #2331324
    le 28/11/2019 par letroudanslatete
    Jacques Sapir – L’impact négatif du Black Friday

    Le black friday ça emmerde tout le monde sauf quelques parasites puisque par définition : "tout se paye", la réduction monstre est forcément amortie quelque part... Et j’en rajouterai une couche avec "La seule économie que l’ont fait c’est celle de ne pas acheter inutilement". Que tu paye ton divertissement 1€ où 100€ ... ça change quoi si le but c’est de perdre ton temps après avoir payer ? "Oui mais pour la nourriture ?"... Pour la nourriture c’est pire, puisqu’il s’agit d’une production et consommation régulière, le prix sera forcément lissée sur l’année. Ce que vous aller gagner ce jour là vous allez le perdre sur le reste de l’année. "Oui mais alors si j’en profite pas ce jour là je me fait avoir". Bien sûr... Mais c’est le seul choix qui est laisser : faites vous avoir pour protester contre ce système de consommation... Les consommateurs seront les seuls à en profiter... ça me donne envie d’aller vivre en ermite...


  • Mais quelle confusion... Je me suis arrêté à "gaz à effet de serre".
    Un couriel c’est l’équivalent en énergie d’une lampe qui brûle pendant 25 minutes...
    Vraiment ? Il n’exagère pas un peu ?

    Black Friday c’est une mode stupide. OK. Surtout si cela encourage les arnaques. Mais il ne faut pas oublier qu’on est en période de crise pour pas mal de monde, il y a bien des gens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts et qui sont peut être tentés d’acheter "malin" pas trop cher... Tous ces reportages n’en parlent jamais.

    Les vraies questions sont totalement ailleurs. Comment se fait-il que pour les achat par correspondance on ait laissé la place à Amazon (US) et les sites chinois sans créer un système équivalent à l’échelle du pays, favorisant des produits français, et donc plus écolo de fait car ne traversant pas 4 fois la planète pour être réalisés...

    En gros il faudrait nationaliser Amazon France car le principe de vente par correspondance est pas bête. Et y replacer des valeurs un peu plus humaines.
    Je rêve je sais mais bon...

     

    • #2331371

      Ouais moi aussi j’aimerais bien comprendre l’histoire du courriel.


    • L’envoi d’un courriel nécessite le fonctionnement d’une chaîne d’ordinateurs. Tous ces ordinateurs consomment beaucoup d’électricité.


    • #2331528

      @Paul
      C’est exactement ce que je me suis dit quand j’ai entendu certains parler d’une interdiction du black friday.
      Encore une attaque mesquine sur les classes populaires, tout en les faisant culpabiliser au nom du climat. On rêve.
      Le problème n’est effectivement pas là.
      Quant à créer un amazon français, super idée mais pour arriver à être compétitif, bon courage.


    • #2331534

      Ah ! Donc un courriel c’est du gaspillage de courant et du gaz à effet de serre. Donc lorsque le gouvernement dématerialise de plus en plus la fonction publique (pour supprimer des emplois) - déclaration des revenus en ligne, plainte en ligne, inscriptions scolaires en ligne, demandes administratives en ligne etc etc...., il contribue à polluer la planète ? Alors pourquoi ne montrer du doigt qu’Amazon ? C’est comme focaliser sur le Nutella pour condamner l’huile de palme et la déforestation alors que l’essentielle de l’huile de palme ne sert pas à faire des pâtes chocolatées mais du biocarburant (pour gros SUV de bobos éco-responsables).
      Par ailleurs, si Amazon (ou d’autres) font légalement de l’optimisation fiscale, n’est-ce pas parce que l’Europe de Bruxelles (celle des lobbies, de la finance et des multinationales) met à leur disposition des paradis fiscaux comme l’Irlande ou le Luxembourg ? Quand comprendrez vous enfin qui dirige cette Europe (d’une façon pas franchement démocratique).


    • Ne t’énerve pas Gopfdami, on est tous d’accord avec toi.

      Le truc de dingue c’est toujours le traitement journalistique qui est fou (on marche sur la tête tellement c’est orienté à chaque fois).

      Pour en revenir à la conso d’un email, ça doit pas peser lourd (oui les serveurs allumés h24 un peu comme des gros ordinateurs qu’il faut refroidir, et puis il y a les box, les routeurs, les antennes relais quand ça passe par la 3G4G etc, et puis les ordinateurs eux mêmes téléphones, fabrication des composants d’ordinateurs et de serveurs car c’est obsolescent tout ça...)
      Mais si un email consomme autant (ce que je ne crois pas, il a fumé la moquette Jacques) alors la moitié d’internet qui sert aux films X HD streeming hyper énergivores c’est des centrales nucléaires en consommation à ce compte là !!!!!! (Ca par contre, c’est pas impossible !!!)

      Si un jour quelqu’un vous culpabilise la dessus, n’hésitez pas à faire remarquer que le premier truc à mettre par terre c’est l’industrie porno et ensuite les Milliards de débilités relayées sur youtube pompant toute la bande passante et bousillant la planète !!! (je compte même dans le lot les podcast de nos radios d’état tellement le niveau est devenu lamentable. J’ai pu me perdre sur youtube récemment et j’ai halluciné sur le niveau des chaînes, chacun faisant un concours de narcissisme auto-centré pathologique, une chaine pour vous montrer la voiture que j’ai acheté, une chaine pour vous montrer mes vacances, une chaine pour vous montrer que ma vie est trop excitante, une chaine pour ceci une pour cela... en cherchant on trouve des pépites mais vraiment 99% c’est du gros dégénéré avec des commentaires illisibles - plus personne ne parle français et youtube est en train de devenir une immense poubelle d’information).


    • #2331806

      @A tout mes voisins du dessus :

      Charles Gave expliquait que si les nouvelles technologies étaient un continent ce serait le 3ème plus gros consommateur d’énergie, avec la pollution associée. Un selfie au flash doit être à peu près la consommation d’une ampoule pendant 8h et les comparaisons peuvent durer longtemps comme ça. Cumulez les comptes insta, GAFAM, Netflix et compagnie la somme est hallucinante pour une utilité parfois très relative.
      Mais ce que je constate surtout depuis quelques temps, internet qui devait nous faciliter la vie, être un instrument de savoir, de connaissance et de partage, devient une corde que l’on se passe au cou et qui se resserre à chaque évolution.
      Avant je mettais mes arrêts de travail dans la boîte à lettre de Pôle emploi, maintenant il faut rentrer dans l’agence pour que je le scanne moi-même, puisque pas de scanner à la maison, quand bien même le jour où j’aurai un problème de PC, je serais foutu.
      Et tant qu’à rentrer dans l’agence (aux heures d’ouverture) pour faire le boulot moi-même, qu’il me donne un bureau et un salaire et je veux bien scanner toute la journée :) mais là n’est pas le but bien sûr.
      Avant vous aviez 2 guichets et 3 bureaux à la sécurité sociale, maintenant c’est 3 personnes qui se relaient debout pour vous expliquer comment fonctionnent les bornes internet (des fois que vous soyez trop stupide pour le faire de chez vous mais le service est identique, mêmes applis, mêmes ressources) et si vous avez besoin d’explications ou de plus d’info accrochez-vous avant que ça avance, ils sont là pour faire dégager et vite.
      Et je crains que ça ne devienne comme ça pour tout, ma mère encore aujourd’hui n’a pu joindre personne pour ses impôts et dès que c’est pas en ligne ou si il y’a un cas particulier non couvert (ou trop particulier) idem accrochez-vous pour trouver une issue.
      Un jour je jetterai smartphone et box internet pour revenir au lettre timbrée, on verra s’ils sont encore capables de faire le boulot correctement, comme le faisaient nos anciens à qui on a promis que l’informatique était l’avenir.
      Prenez soin de vous...


  • #2331347

    Très bien résumé, la consommation est un réel malaise voir schizophrène, je consomme donc j’existe, je ne pense plus cela ne sert à rien nous sommes perdus de toute façon...mais tant que je consommes je survis... quant au friday vert c’est pour ainsi dire la même chose mais plus light. d’une extrême à l’autre on prend soin de jouer sur une forme de culpabilité et surtout on prend soin d’éviter ce qui résolve pratiquement tous les problèmes : la Sagesse qui est centrale est permet une ouverture et donc un équilibre, la consommation est une aliénation si elle n’est pas utiliser raisonnablement car là ou il y a outrance il ni y a pas de plaisir !


  • #2331366

    Complètement débile. Le Black Friday n’a pas plus d’ impact que n’importe quelle opération commerciale.
    Des milliers d’entreprises réalisent plus de la moitié de le chiffre d’affaires pendant la période de Noël. C’est Noël qui est nuisible à tous les niveaux, et cela depuis des décennies.
    Le Black Friday n’est juste qu’un matraquage de plus, utilisé par n’importe qui pour n’importe quoi. J’ai même reçu des mails "Black Friday" de la part de ma banque !
    De plus, il faudra me dire en quoi il y aurait des réductions soit-disant exceptionnelles. C’est totalement faux. des "promos", il y en a toutes l’année, et souvent plus intéressantes que cet attrape-gogos.

     

    • #2331544

      Effectivement, c’est la commercialisation de Noël dans une société d’hyperconsommation. Même l’écologie que l’on nous propose n’est rien d’autre qu’une écologie de consommation (acheter un véhicule électrique - achetez des panneaux solaires - achetez des ampoules Led - achetez une éolienne - achetez bio- achetez, achetez, achetez !) - le message est très rarement : Achetez moins, n’achetez plus.
      Quant à Noël, demandez à un enfant ce qu’est la fête de Noël ! Rares seront ceux qui vous répondront que c’est la fête de la " naissance du petit Jésus".


  • #2331391

    Pourquoi "black" friday ?

    Pourquoi pas white ?

     

    • #2331441

      Ça fait allusion je crois au "jeudi noir" de la crise de 29. Le "vendredi noir" c’est une sorte de crise de la consommation... Le blanc synonyme de pureté n’aurait pas collé avec l’aspect glauque de cette mode venue des States le pays des fous.

      Avez-vous remarqué que le noir l’emporte partout ? hard rock, vendeuses Sephora et autres, "black friday", Halloween et ses sorcières et gamins déguisés en noir, "black bloc"...

      Y’a comme une volonté de noircir le tableau ! Et pas que par l’immigration ! Faut-il pour autant broyer du noir ?
      Quand on a dépensé tout son fric, on a l’air maussade ! Bon j’arrête.


    • Pourquoi "black" friday ?

      Pourquoi pas white ?

      Au Usa les colonnes de chiffres dans les " anciens" livres des comptes étaient :Comptes négatifs en rouge /positifs en noir
      Les comptes négatifs, devenant positif ce jour de " soldes" (traditionnellement un vendredi) donc ,écrit en noir sur le livre .
      D’ou, Black Friday


    • #2331607

      Pourquoi Black et non White Friday. La réponse passe par une approche de la symbolique du BF. Cela va bien au-delà d’un simple acte consumériste innocent. Black Friday est une incantation satanique mondialiste aux dieux Mammon et Baphomet. Sémantiquement l’inversion sataniste mondialiste devrait vous alerter : le premier BF était un événement de bien triste renommée, un jour de malheur et de misère puisque le terme fut utilisé mondialement pour désigner le lendemain du jeudi célèbre ou la première grande crise financière mondiale de 1929 provoqua la misère et son corollaire sacrificiel, les suicides en masse puis une grande guerre meurtrière dix ans plus tard. Cet anglicisme maléfique va de paire avec Halloween, fête païenne ancestrale ou l’on célèbre non pas ses morts, comme lors du vendredi saint religieux mais en réalité les sorciers, et les célébrations et rituels sataniques qui leurs sont associés. Ce qui est inquiétant est que des millions de personnes et surtout d’enfants aujourd’hui s’associent dans l’allégresse à ces festivités diaboliques alors que cette période devrait être consacrée à la prière à Dieu et aux âmes des morts dans le silence. Le Malin ne se cache même plus puisqu’il ordonne aux enfants de collecter pour lui en faisant du bruit, en sonnant aux portes en disant "Trick or Treat". Ce qui revient à menacer de sorcellerie la personne qui vous ouvre sa porte si celle-ci ne nous vous remet pas un bien matériel. En effet le bonbon représente l’argent, comme lors d’échanges des rituels sataniques. Autrement dit, symboliquement, l’enfant s’adresse à celui qui lui ouvre sa porte et le laisse entrer, en lui proposant de négocier son âme contre une offrande matérielle aux dieux Mammon et Baphomet. La symbolique du BF est la même. Ou votre âme s’aligne sur l’incantation mondialiste à Mammon le jour de son culte universel dans l’année, ou vous perdez une opportunité matérielle qui ne se présente que le jour de l’année choisi par Mammon et ses adorateurs, et tout est fait pour vous faire culpabiliser. Le fait que BF et Halloween soient mondialisés n’a rien d’innocent, et constituent des offrandes de masse faites au Malin par ses élites lucifériennes mondialistes maçonnique et Illuminati. Ce sont des actes destinés à éloigner l’Homme de sa spiritualité. Donc, un conseil : priez Dieu le soir d’Halloween et ne cliquez pas sur un panier le BF.


    • @culturovore. C’est vrai probablement... Est-ce que vous avez des sources pour dire que cela coincide avec une manifestation satanique ou est-ce juste une hypothèse ?

      On a aussi pour tous les autres jours de l’année le fameux CODE BARRE dont les 3 séparateurs (double trait fin) qui dépassent et dont le chiffre n’est pas exprimé dessous. Ces séparateurs sont des 6 en codage "code barre". (Si vous ne me croyez pas, regardez bien un code barre et regardez comment est codé un 6 : deux traits fins...

      Oui le 666 est donc présent, marqué sur absolument TOUS les produits manufacturés. Bien entendu qu’on est gouverné par des psychopathes qui sont bien au courant de ce symbole à peine connu du grand public... Toute cette symbolique communique directement à notre inconscient sans passer pas le cerveau conscient. Ceux qui pensent que cela ne les atteint pas se mettent le doigt dans l’oeil bien profond... Il vaut mieux en avoir conscience et prier pour que les psycho qui mettent en place tout ça soient sauvés un jour de leur folie.


    • #2331947

      @ Paul

      Des dizaines de sources en parlent : les confessions d’un ex banquier Ronald Bernard, Kathy Obrian dans Trans America, Jordan Maxwell, spécialiste des religions et en ésotérisme et sémiotique, et Wikileaks dans les mails de l’agence Stratford, qui est l’agence d’information de toutes les agences US, CIA, NSA… Assange dénonce l’élite mondialiste luciférienne, maçonnique et illuminati, c’est pour cela qu’il se bat. Les rites sataniques, les inversions, les rituels de sacrifices d’enfants pour Baphomet ou Baal sont des réalités pour ces gens-là. Je regarderai les codes-barres, le diable se cache dans les details. Savez vous que Macron a été élu par le soutien des banquiers Lucifériens, son score au second tour était exactement de 66,06% des suffrages exprimés… Einstein nous l’avait dit, Dieu ne joue pas aux dés, les circonstances et le hasard n’existent pas


    • « ... Kathy Obrian dans Trans America ... »
      C’est Cathy O’Brien (et son compagnon Mark Phillips) et le titre de l’ouvrage est « l’Amérique en pleine TranseFormation ». Par contre, je n’ai pas souvenir que Cathy O’Brien aborde ce que vous évoquez vaguement.


  • #2331398

    Partie 1/2

    M’est avis que le Black Friday est un symptôme plus qu’une mode…
    Si mode il y a, ce serait plutôt celle qui consiste à dénoncer cette période de promotions : cet évènement commercial est représenté comme le mal, et il est de bon ton de rappeler qu’il a été importé des États-Unis.
    Cependant, ce Black Friday n’est point une maladie, ce n’est que le soubresaut d’un système corrompu depuis bien longtemps, et qui n’a rien à envier à ce qui peut exister outre-Atlantique.
    Telle la médecine moderne, cette molle désapprobation ne fonctionne que sur un mode allopathique : on choisit les symptômes les plus dérangeants, et on fait le vœu solennel de les traiter.
    Ce n’est cependant qu’un sirop pour la toux que l’on tend à un fumeur chronique : en plus de ces cigarettes, il achètera désormais aussi un antitussif.
    On fait vivre le système, et l’on se plaint qu’il soit en bonne santé ! On a créé une chaîne alimentaire, et on s’étonne que le plus gros mange le plus petit ; on crachait naguère sur les centres commerciaux, parce qu’ils avaient tué le petit commerce, et maintenant certains semblent même nostalgiques de ces gros centres, avec des humains dedans.
    Il est trop facile de faire le lien avec Amazon et de prétendre par la même occasion qu’elle a détruit des milliers d’emplois en France : ce territoire était un bon terreau – donc après décomposition – pour qu’une entreprise plus efficace que les autres prenne le dessus ; dans toute chaîne alimentaire, il y a un sommet, il y a un roi. Cette entreprise n’a pas détruit ces emplois, elle n’a guère chassé ; plus qu’une prédatrice, elle est une charognarde ; et c’est bien parce que ce système est corrompu de longue date, que le vautour est roi – contrairement à la nature, où cet animal est un nettoyeur garantissant la bonne santé de tout un écosystème.
    Il est malhonnête de pointer du doigt le vautour, et d’ignorer sa propre culpabilité.


  • #2331399

    Les soldes permettent aux moins fortunés de faire des économies surtout en cette période de fin d’année.
    Cessons de dicter aux gens la façon dont ils doivent vivre et consommer !

     

    • #2331533

      Mais pourquoi allez acheter de la cochonnerie dont on se passait très bien la veille ?

      On dépense, on ne fait pas d’économie ! Ça fait dix ans qu’à chaque années, les ordinateurs sont en solde, et pourtant, je possède toujours ma vielle machine, qui accompli encore bien son rôle.

      C’est ça, économiser. Le reste n’est que foutaises.
      Il suffit de voir aller ces hordes de drogués pour comprendre que quelque chose à été perdu. Le tout, le plus souvent, a crédit... en plus.


    • #2331554

      @le malicieux. Ne vous inquiétez pas. Pour les citoyens comme vous, qui gardent longtemps leurs appareils (s’ils ne tombent pas en panne par une obsolescence programmée), le système a une arme ultime, il change régulièrement les "Normes" pour rendre les "vieilles machines" incompatibles.


    • #2331604

      Pas faux ;-)

      Dans le domaine des voitures, l’obsolescence programmée est scandaleuse. Même chose pour les appareils ménagers.

      De plus, il est de plus en plus difficile d’effectuer soi-même les réparations.


  • #2331402

    Partie 2/2

    Ensuite, quelle fausseté que ce vendredi vert ! C’est essentiellement un non-choix, car ces petites entreprises ne s’y retrouveraient point à pratiquer de vils prix : elles ne sont pas assez efficaces, et ce, principalement parce qu’elles n’ont pas le volume.
    Sous couvert de pédagogie, ces entreprises ont surtout un autre discours commercial qui découle du discours culpabilisant et assourdissant sur le réchauffement climatique.

    Le Black Friday est un toussotement dans un monde où l’incitation à l’achat est constante, et les promotions, quotidiennes.
    Voilà notre monde, un monde où on ose être fier de ne pas avoir acheté quelque chose pendant le Black Friday !
    Toute consommation est une consommation à outrance

     

  • #2331419

    Les gens interrogés sur le BF, c’est un peu comme le vote FN dans les années 90. Les magasins sont pleins les sites sont saturés, Jean-Ma faisait 20 %, mais "non non je ne change pas mes habitudes" tout comme "ah non je vote pas FN"...Faux culs.


  • #2331424
    le 28/11/2019 par lecteur Soralien
    Jacques Sapir – L’impact négatif du Black Friday

    ce qu’elles sont jolies les Françaises.. dommage qu’elles soient aussi chiantes et difficiles d’accès.


  • #2331434
    le 28/11/2019 par le vendredi c’est poisson
    Jacques Sapir – L’impact négatif du Black Friday

    Ou "free day", freedom - le jour de la liberté, jeu de mots, c’est bien trouvé, en effet la prononciation en français est la même...

    Un "vendredi noir" : en effet, ce vendredi-là le Christ en a bavé, comprenne qui pourra... Moi j’y vois encore un truc pour nous détourner de notre culture...

    Et puis pourquoi faire ça à la fin du mois quand plus personne a de tunes ?

    NON AU BLACK FRIDAY, OUI AUX SAMEDIS JAUNES. (message to you Soros)


  • #2331436
    le 28/11/2019 par Anarcho-nationaliste
    Jacques Sapir – L’impact négatif du Black Friday

    Wouai j’entends beaucoup de personnes du gouvernement ,mais ont-ils renoncer à la TVA de tous ces colis et achats , c’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité
    C’est bien ce gouvernement le CICE , c’est bien la Macronie qui assassine le petit patron, le commerçant, l’agriculteur, l’artisan
    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Jacques-Bénigne Bossuet


  • "moi je suis pour Amazon".... Ces gens là me tuent.... Ils ne tiendraient pas une semaine à travailler dans un centre de stockage mais si c’est pour leurs plaisirs de consommation alors oui d’autres peuvent y perdre leur santé et leur dignité.... Tout l’esprit de la société d’aujourd’hui ! Je jouis d’abord, le reste je m’en tape !

     

  • Black Friday : Le vendre de la bête e-monde hait encore fait cons.


  • #2331489

    Vendredi noir pour l’intelligence collective.


  • #2331644

    Les salariés eux n’ont pas de paradis fiscaux. Ils sont pressurés tandis que Amazon engrange des milliards qu’elle soustrait au fisc... Lamentable


  • Vite ! >> "L’être contre l’avoir" - pour une critique radicale du faux omniprésent - de Francis Cousin aux Editions "Le retour aux sources". ... de l’air, de l’air !! (bien que la lecture soit un brin ardue).


  • #2331648

    Pour le shabbat capitaliste, les consommateurs sont offerts au low cost.


  • Très belle la fille de l’image


  • On ne voit pas trop ce qui distingue ce Black Friday (le jour le plus long !) du reste de l’année où toutes les enseignes pratiquent des réductions et promotions sur tout et dans tous les sens à tel point que la notion de prix et de valeur perd de plus en plus son sens. Hormis qu’il s’agit d’une importation des États-Unis, après celle d’Halloween (qui elle boostait la vente de confiserie et de costumes pour enfants), qui permet ici de gratter un peu sur l’achat des cadeaux de fin d’année en faisant gaffe comme toujours aux inévitables enfumages. Bref, rien de neuf sous le soleil et pas de quoi casser trois pattes à un canard.


  • #2331930

    Reflet total d’une société de moutons malades : Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à un monde malade. Ne pas confondre désir et besoins, les seconds sont peu nombreux .Le système marchand joue sur l’égocentrisme, les émotions, les sentiments pour alimenter la croissance qui se nourrit de la destruction de la nature et détruit la communauté humaine. L’abondance est l’ennemi de l’appréciation, elle génère de la frustration et de l’individualisme. 0 achat aujourd’hui !
    " La publicité nous rend insatisfait de ce que nous avons, pour nous faire désirer ce que nous n’avons pas. La plus grande entreprise de colonisation mentale"
    " GARDEZ LES SIMPLES ET LES STUPIDES ILS DEVIENDRONT DE BONS CON SOMMATEURS" Bill Benbach (publicitaire)
    " Si à 50 ans tu n’as pu t’acheter une rollex tu as raté ta vie" Séguala (publicitaire)
    " Ils appellent ça " le rêve américain" il faut être endormi pour le croire" George Carlin


Commentaires suivants