Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

Personnalité très contestée par les propres membres de l’administration Trump, Jared Kushner a la totale confiance du Président. Il a reçu pour mission de réordonner le Moyen-Orient selon le « principe de réalité », contre la doxa de chaque camp. Après des succès tangibles en Arabie saoudite, il s’attaque à la question israélo-arabe.

 

Jared Kushner est une personnalité très secrète dont on ne sait pas grand-chose. Tout au plus qu’il avait une haute opinion de la Justice et se destinait à être procureur. Cependant lorsque son père fut arrêté et incarcéré pour fraude fiscale, il eut la certitude d’une injustice. Selon lui, son père était tombé dans un traquenard judiciaire. Il abandonna alors ses études de droit et tenta de relever l’entreprise familiale de promotion immobilière. Ce qu’il réussit avec succès. Durant cette période, il se construisit l’image la plus lisse possible de manière à se distancier des accusations portées contre son père.

Son beau-père, Donald Trump, semble lui faire extrêmement confiance au point de le charger de facto de diriger sa campagne électorale. Certains de ses adversaires manifestèrent leur surprise devant sa capacité à organiser cette campagne avec des moyens dérisoires et néanmoins de parvenir à la victoire.

Dès son arrivée à la Maison-Blanche, le président Trump le fait participer aux réunions les plus secrètes bien qu’il ne dispose pas de l’accréditation Secret-Défense ; une accréditation à laquelle il n’a toujours pas droit.

Espérant laisser un nom dans l’Histoire en réalisant une tâche que ses prédécesseurs ont tous évoquée sans jamais l’atteindre, le président Trump le charge de résoudre le conflit israélo-arabe et de pacifier le Moyen-Orient. C’est un pari d’autant plus risqué à tenir que le jeune homme (36 ans) s’est préalablement impliqué aux côtés d’Israël en soutenant financièrement Tsahal et des colonies juives en terre palestinienne. Cependant Kushner ayant un tel besoin de se faire accepter par son milieu, il est possible que ces dons aient une autre signification que celle qu’on leur attribue au premier abord.

Nommer à cette fonction une personnalité de confiance, mais dénuée d’expérience diplomatique, est un second pari du président Trump. Considérant l’échec des diplomates professionnels, celui-ci a misé sur une approche nouvelle d’un problème ancien. Pour cette mission, Jared Kushner a obtenu un rare privilège : il est le seul haut fonctionnaire dont les entretiens avec des personnalités politiques étrangères ne font pas l’objet de procès-verbaux. Personne ne pourra donc lui reprocher ses gaffes, ni même critiquer sa manière d’aborder les sujets. Pas même le secrétaire d’État, puisqu’il ne rend compte qu’au Président.

De l’avis des personnalités qui l’ont rencontré, Kushner suit les mêmes principes que son beau-père :
- d’abord prendre acte de la réalité, même si cela implique d’abandonner une rhétorique officielle bien rodée ;
- deuxièmement, considérer tous les avantages qu’il peut tirer des accords bilatéraux antérieurs ;
- et troisièmement, tenir compte autant que faire se peut du Droit multilatéral.

La seule différence avec son beau-père réside dans son mutisme parfait plutôt que dans les déclarations provocantes et contradictoire que le président use pour secouer ses interlocuteurs.

Durant les dix derniers mois, Jared Kushner a multiplié les allers-retours vers le Moyen-Orient, particulièrement vers ses deux destinations de prédilection : l’Arabie saoudite et Israël. Nous venons d’assister, sans comprendre, au début de son action.

 

L’Arabie saoudite

- La réalité de l’Arabie c’était, du point de vue de Trump durant sa campagne électorale :

• l’accumulation de pétro-dollars qui sont massivement des dollars payés par les USA pour un pétrole que les Saoudiens ne fabriquent pas.

• le rôle central du royaume, sous contrôle du MI6 et de la CIA, dans la lutte contre le nationalisme arabe et la manipulation du terrorisme islamique.

• sa crise de succession.

- Les accords bilatéraux, ce sont ceux du Quincy signés par Franklin Roosevelt en 1945, renouvelés par George Bush Jr. en 2005 jusqu’en 2065. Bien qu’ils n’aient jamais été publiés, de nombreuses personnes ayant participé à leur négociation les ont résumés ainsi :

• Le roi d’Arabie accepte le contrôle des États-Unis sur son pétrole, tandis que ces derniers s’engagent à protéger le roi et par extension sa propriété privée, l’Arabie saoudite.

• Le roi d’Arabie s’engage à ne pas faire obstacle à la création d’un État pour la population juive de l’ancien Empire ottoman, tandis que les États-Unis favorisent son rôle régional.

Jared Kushner a donc préparé le sommet du 21 mai 2017 qui réunit à Riyad la presque totalité des chefs d’État du monde musulman autour du président Trump. L’Arabie saoudite a immédiatement coupé les ponts avec les Frères musulmans et cessé de financer les groupes jihadistes partout dans le monde – en tous cas, presque tous, sauf au Yémen [1] –. Le royaume a usé de son influence pour convaincre les autres États musulmans présents. Cependant, cette réussite avait un coût :

• Le Qatar a refusé la nouvelle politique US. Ne voulant pas avoir gaspillé pour rien 137 milliards de dollars [2] contre la Syrie, il a poursuivi son soutien à certains jihadistes. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont alors décidé unilatéralement son blocus. Si le secrétaire d’État Rex Tillerson a tenté de se tenir à l’écart de cette querelle, Kushner et le président Trump ont alors pris parti pour l’Arabie.

• Kushner s’est engagé à aider le roi Salmane à régler comme il l’entend sa succession au trône.

 

Le coup de palais du 4 novembre

Jared Kushner s’est rendu trois jours en Arabie saoudite, fin octobre. Il a tenu de longues séances de travail avec le fils du roi, le prince Mohammed ben Salmane (MBS), et a établi avec lui la liste des membres de la famille royale qui seraient neutralisés. Ignorant ce que seraient les réactions de la Garde royale une fois le prince Muteb démis, il a donné à MBS l’assistance de mercenaires d’Academi (ex-Blackwater) pour procéder aux arrestations. Enfin, se souvenant de la campagne médiatique contre son père, il a fourni des spin doctors pour enrober ce coup de palais du discours lénifiant de la « lutte contre la corruption »

Lire la suite de l’article sur voltairenet.org

Notes

[1] « L’Arabie saoudite et les Émirats n’ont pas rompu avec les Frères musulmans », Réseau Voltaire, 15 décembre 2017.

[2] Chiffre révélé par l’ancien Premier ministre, cheikh Hamad bin Jassim.

Retrouvez Thierry Meyssan chez Kontre Kulture :

Lire également :

Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1864583

    Mon Dieu, que la photo est parlante et glaçante. Le diable en personne doit venir sillonner la Terre, bon signe mais glaçant quand même.


  • #1864595
    le 19/12/2017 par VORONINE
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    KUSHNER , promoteur immobilier, tombé pour fraude ...Chassez le naturel...
    Trump devrait quand meme surveiller ses arrières , faire confiance à KUSHNER pour traiter le problème israelo arabe, alors qu’il soutient Tsahal....le premier effet tangible de cette fumisterie, c’est l’installation de l’ambassade à jerusalem....

     

    • #1865248
      le 20/12/2017 par Un artesien
      Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

      Enfin ! Le gendre en question a converti la fille du chef à LA religion , mariés à la synagogue , les enfants sous l’aile du rabbin , the " big chief " est dans la " combine " depuis le début ! Il ne va pas renié son sang ? De plus , il lui a confié des pouvoirs non négligeables ... notre homme est resté à la manœuvre et étendu son audience , quand " d’autres " présents dès le départ , et pas des moindres , ont été limogés sans autre forme .


  • #1864609
    le 19/12/2017 par Arthur Lepic
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Pas besoin de faire un roman pour regretter cet article :

    Kushner est un sioniste avéré
    Rien ne donne à penser qu’il soit en train de changer, on s’inquiète plutôt au sujet de son beau-père qui est en train de le rejoindre
    Les mouvements de matériel observés récemment par satellite autour des gisements de pétrole saoudiens indiquent un conflit majeur dans la région et dans les 6 mois à venir


  • #1864635
    le 19/12/2017 par In illo tempore
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Il faut reconnaître à T. Meyssan sa constance dans la lecture qu’il fait de la présidence Trump. Il est le seul à ma connaissance à lui accorder du crédit, du sérieux et une véritable stratégie.
    Tous les autres intellectuels qui s’expriment, anglophones ou francophones, sur le sakerfrancophone.fr, mondialisation.ca, arretsurinfo.ch, veteranstoday.com, etc. le considèrent au mieux comme un homme maté par l’Etat profond, voire soumis au chantage ou sous influence, réduit à marchander une menace de destitution.

    Après, il est clair que T. Meyssan rédige ses papiers non seulement pour informer et livrer ses analyses, mais apparemment aussi en espérant influer sur le cours des évènements en façonnant des opinions.
    Je ne sais pas s’il a tort ou raison de s’attribuer un tel poids médiatique (peu lu, mais par des gens "importants" ?) ; il reste toujours passionnant à lire ceci dit.


  • #1864638
    le 19/12/2017 par In illo tempore
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    J’ajoute qu’il est attesté (je ne retrouve plus le lien, ni ne me souviens de quoi il s’agissait) que Jared Kushner a retweeté il y a quelques mois un papier de voltairenet.org dans sa version anglaise.

     

    • #1864695
      le 19/12/2017 par Arthur Lepic
      Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

      C’était pas Kushner, mais le fils de Flynn, qui est toujours inquiété par la "justice" après avoir été viré du ministère de la Défense...
      Tiens, tiens....
      Merci d’avoir rappelé ce fait.


  • #1864642
    le 19/12/2017 par pitchou
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Je ne comprends pas le sens de l’article, est ce une bonne ou mauvaise chose cette nomination pour résoudre le conflit israelo-palestiniens ?

     

    • #1864706
      le 19/12/2017 par In illo tempore
      Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

      On peut en tout cas dire que T. Meyssan n’en dit aucun mal et le décrit comme le pragmatique "avec une haute idée de la justice" qui va faire bouger les choses. Les Palestiniens auront des miettes ridicules et indignes, mais, nous dit Meyssan, non pas tant à cause de Kushner qu’à cause des Etats arabes et des Occidentaux.

      Il est frappant de constater comment tout l’article est rédigé de manière à ce que J. Kushner en mission pour Trump soit présenté comme le moindre des maux/la meilleure des choses techniquement possibles qui pouvait arriver aux Palestiniens.

      C’est la vision de Meyssan. Je me garde de juger, je ne suis pas dans le secret des dieux.


    • #1864844
      le 20/12/2017 par pitchou
      Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

      Merci @ In illo tempore
      D’après votre explication et la lecture de certains commentaires, j’en déduis que Trump n’a pas la main sur ce dossier, il devient un prête nom, même en tant que président de la toute puissante nations des states. ça pose une question cruciale, comment peut on être arbitre et belligérant de ce conflit, surtout après avoir déclarer en préambule Jérusalem comme capitale d’israel, cette ville sainte demeure un sanctuaire pour les trois religions monothéistes, il ne peut pas en être autrement et ce malgré la puissance actuelle des sionistes, d’autres temps viendront avec d’autres rapports, aucune solutions ne peut être définitive, à part le statut pour les trois religions


  • #1864673
    le 19/12/2017 par BabyBoom
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Les memes acteurs en Chine Communiste, aux cotes de Kushner Israel : BlackWater/Academi au Turquestan Oriental & Occupe par la Police du Petrol...paye vrsissemblablement par de nombreuses expositions “dites Culturelles & Artistiques” (inutiles mais necessaires), dans les grands centres urbain en Republique de Chine Populaire ! Le crime paie mieux que la foi, surtout que Beijing est demandeur de cette expertise zionisto-diabolique de miss Trump.


  • #1864680
    le 19/12/2017 par Jean-Bon
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Jared Kushner fous les jetons car il possède l’adresse 666 Fifth Avenue à New York, même moi qui ne suis pas très friand de ce genre de conneries, je trouve que c’est louche surtout du fait qu’on dirait que c’est lui le vraie président des États-Unis, il sort de nulle part et il est devenu une sorte d’Ultra conseiller(donneur d’ordre) du président américain, que son père est un ponte de la finance juive à New York et un amis personnel et de très longue date de Netanyahu, et il à littéralement convertie au Judaïsme la fille de Trump...
    Jared Kushner est clairement un agent qui pilote la maison blanche et le vieux Trump pour le compte des mondialistes et des sionistes.


  • #1864885
    le 20/12/2017 par francky
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Je penses en lisant la plupart des commentaires que vous accordez trop d’importance et de pouvoir au sionistes actuellement. Meyssan a bien compris qu’ils etaient "en perte vitesse" avec Poutine, Xi et Trump.
    Que maintenant ils gardent aujourd hui encore une tres grande influence sur les decideurs occidentaux c’est une réalité mais leurs poids ne cessent de diminuer ce qui les incitent à être de plus en plus vindicatif et causera leur défaite...

     

    • #1865309
      le 20/12/2017 par Jean-Bon
      Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

      les ’’sionistes’’ comme vous dites sont en train de préparer une guerre totale contre l’Iran et le Hezbollah pour briser définitivement la résistance au Grand Israël.
      Les vraies patrons des US derrière Trump sont en train de remodeler l’Arabie Saoudite(via leur agent Kushner) dans ce sens là en le transformant en État Islamique soit-disant ’’modéré’’ compatible au noachisme/laïcité/franc-mac comme ils ont fait avec le Christianisme et en les forçant a s’allier ouvertement et publiquement avec Israël tout en faisant de la propagande de guerre contre l’Iran quasi-quotidiennement avec Nikki Haley à l’ONU.
      Voilà quels sont les véritables ’’faits’’ non seulement selon moi mais selon n’importe quel observateur lucide qui observe cette situation depuis quelque mois.


  • #1866451
    le 22/12/2017 par Django
    Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient

    Ce mec semble être décrit comme le diable en personne (sataniste avéré) par les dissidents américains.