Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Marie Le Pen pardonne à Jacques Chirac : "Mort, même l’ennemi a droit au respect"

Le Menhir accorde aujourd’hui, au lendemain de la mort de Jacques Chirac, son pardon à l’adversaire qui l’a battu, pas vraiment à la loyale, le 7 mai 2002 – et en refusant le débat d’entre deux tours, au mépris des traditions démocratiques et des 5 millions d’électeurs de son adversaire. Le vainqueur promettait alors de « restaurer les valeurs de la République », sur lesquelles il finira par s’asseoir. Les élections se suivent et se ressemblent pour les Français qui croient toujours voter pour le moins pire. Et le pays s’enfonce, s’enfonce...

 

 

Face à un Le Pen surprise qualifié pour le second tour, Chirac s’opposera au nationalisme français. Sa campagne dès lors sera celle d’un presque socialiste :

 

 

Chirac, qui était cramé de chez cramé un an avant l’élection, après un septennat médiocre marqué par le soulèvement social de 1995, notamment à cause d’une politique de surplace complet, resurgira tel un phénix dans le ciel des étoiles éternelles.

En vérité, élu à 82 %, il sera très mal élu ou élu par défaut, et n’aura pas la force de composer un gouvernement d’union nationale, laissant la clique du RPR (re)mettre la main sur tous les fromages de la République. Cinq ans de paumés pour le pays, et la suite ne sera pas de meilleure facture, puisque Chirac léguera ou larguera un certain Sarkozy à la France.

On connaît la suite : arrimage du canot français au cul du paquebot israélo-américain, avec en prime les déjections de fioul sur la gueule, élimination définitive de toute souveraineté par le traîtrissime traité de Lisbonne...

Retour sur le premier tour de l’élection présidentielle de 2002 :

 

 

En 2014, Le Pen remettra en cause le score de basket de 82 à 18 :

« N’ayant aucun contrôle sur les bureaux de vote (...) il est bien évident que le chiffre réel des votes n’a pas été celui-là. Le trucage se pratique malheureusement en temps ordinaire sous l’œil des différents partis. C’était plutôt de l’ordre 65/35, plutôt que 82/18. »

Vrai ou pas vrai, il restera de l’entre-deux tours d’avril-mai 2002 un avant-goût du totalitarisme actuel, les forces médiatiques mainstream et la « canaille politicienne », pour reprendre l’expression de JMLP, manipulant l’opinion et une jeunesse qui avaient cru à un possible retour du fascisme... Un épisode historique grotesque, gommé heureusement 16 ans plus tard (2002-2018) par la saine révolte des Gilets jaunes, qui ont été plus loin que les grèves de 1995.

Chirac n’est qu’une étape dans l’étrange descente aux enfers – on peut dire aujourd’hui avec le recul et sans risque de se tromper qu’il s’agit d’un programme du pouvoir profond – de la médiocre classe politique française et de ses « grands » représentants. Ce Système qui ne porte au pouvoir que les obligés de la finance, de la banque, des lobbies, des réseaux et du CAC40 est bien pourri, et il a pourri par la tête, comme disait Mao.
La France doit se réveiller de ce long sommeil, et la révolte des Gilets jaunes n’est qu’une première étape dans ce processus. Le réveil complet sera évidemment brutal.

 

D’hier à aujourd’hui

1958, le général de Gaulle prend le pouvoir et change les institutions de la République. Il met un terme au « régime des partis » et crée un pouvoir présidentiel fort. Ce sera bon pour la France pendant 10 ans, car de Gaulle était à la fois un homme de trempe et un visionnaire. Mais le général ignorait ce que pouvait donner ce pouvoir présidentiel entre les mains d’hommes plus élastiques et à vue de moins en moins haute... 60 ans plus tard, il n’y a plus de régime des partis car il n’y a plus de partis. Ils ont été remplacés par des... lobbies ! Et nous assistons, avec Macron, à une lutte sourde entre le pouvoir présidentiel et le régime des lobbies.

 

Les sages paroles du Menhir, sur E&R :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand Jean-Marie Le Pen dénonçait la collaboration de Chirac avec l’Allemagne de l’Union Européenne :
    https://www.dailymotion.com/video/xgxanz


  • J’ai fait partie, je dois le reconnaitre, de ces jeunes cons qui ont manifesté contre JMLP il y a 25 ans contre la "menace fasciste". Avec l’experience de la vie, la découverte de Soral et d’E&R j’ai ouvert les yeux et il est clair que JMLP est un grand Monsieur, un homme cultivé, grand orateur et maitre de la langue francaise, un grand bonhomme comme il y en a plus beaucoup meme si je ne partage pas toute ses analyses.

     

  • Comme dirait Hervé Ryssen :
    "Dans trente ans, à la mort d’Emmanuel Macron, et si les choses restent en l’état, les gens comme vous diront qu’il était un bon président, finalement, comparé aux clowns qui l’ont suivi. STOP ! : On n’en peut plus de cette décadence".
    https://twitter.com/HRyssen/status/...

    Ca me fait penser à ceux qui louent De Gaulle, le restaurateur de la république judéo-maçonnique et meurtrier des nationalistes.

     

    • je vais vider mon sac

      le type de droite est con comme un balai (politique)

      - il suffit d’agiter le drapeau tricolore et de parler de patrie pour qu’il démarre au quart de tour
      - il a grand respect pour la police qui le matraque
      - il déteste le pape François mais n’aime pas que l’on attaque l’Eglise dont il est le chef
      - il se contente de peu lors des manifs pour tous il n’a rien obtenu, rien, mais venu manifester à Paris à ses frais le provincial de droite est content " on a fait de belles manifs"

      Personnellement je ne pleurerais ni Chirac ni le Pen qui tous les deux nous ont baisé


    • @dupont

      ce n’est pas une spécificité de droite, plutôt une spécificité humaine, celle d’écouter celui qui nous flatte et prend la posture attendue. Allez regarder du côté des Melanchonistes...

      mais ce qui rend le gauchiste plus con que le droitiste, c’est que ce qui le flatte, c’est de lui dire que son pays c’est de la merde, qu’il est raciste, haineux, et qu’il va détruire la planète.


    • @martin dupont

      Tout à fait. Les seuls valables sont les démocrates boudistes.


    • martin dupont, vous êtes de gauche ?

      Droite/Gauche, c’est une manipulation du capital par le capital et pour conserver le pouvoir.
      Il n’y a pas de déterminisme droite/gauche à la naissance, ce clivage est le fruit de l’aliénation des rapports sociaux par l’argent, ce dernier servant de déterminant social sur lequel s’appuie l’ingénierie politique pour faire croire à l’alternance politique et lors des scrutins.

      L’électeur de droite est con comme un balais et suivant vos critères, mais ne vote pas à gauche, en revanche, l’électeur de gauche est sommé de faire barrage à la bête immonde et de voter contre ses propres intérêts.

      Qui est le plus cocu des deux avec Macron au pouvoir ? L’électeur de gauche (pauvre) ou celui de droite (riche) ?


  • Le type qui a dévasté le pays avec le regroupement familial et la mise au pouvoir de Mitterrand, mériter le respect ?????? Je vous donne RV aux dessins de la semaine...

     

  • L’ennemi a cela de bon qu’il nous contraint à pardonner.


  • Le plus bel hommage que j’ai entendu du Chirac depuis son décès. Paix à son âme.
    Respect le menhir !


  • "Le cadavre d’un ennemi sent toujours bon"

    Charles IX


  • L’énorme battage médiatique depuis la disparition du Jacquot, est à mesurer à l’aune de sa victoire écrasante face à JMLP.
    Le système en fait des tonnes pour bien faire comprendre que Chirac, fut l’incarnation de l’ultime rempart face à la bête immonde.

    Et Macron restera dans la postérité pour les mêmes raisons.

    Tout le reste est du théâtre politique, indécent dans le cas de Chirac, dont même Debré se demandait s’il le reconnaissait, avouant implicitement qu’il n’y avait plus d’interaction qualitative possible avec Chirac, ce qui veut dire que plus grand monde ne venait lui rendre visite.

    L’unanimité ou presque des hommages de la classe politique démontre, une fois de plus, l’arnaque républicaine fondée sur l’alternance, en réalité, le fondement de la République est son front, dit Républicain, pour empêcher le front, dit national, de lui chiper le pouvoir qu’elle détient depuis la Révolution.

    Elections, piège à cons, plus que jamais, un adoubement par les urnes confinant à la perversité, se faire élire par ceux que la République réduit en esclavage.

    Chirac qui écrase JMLP, c’est l’oligarchie qui écrase le peuple, c’est le gauchisme qui sert sur un plateau doré, la victoire au capitalisme financier.


  • Mort ou pas, c’est teminé d’être gentil. Il va falloir mettre les pendules à l’heure, arrêter de prendre des gants et de se chier dessus.
    A bons entendeurs.


  • Jakou grande crapule sympathoche

    Edoniste, il a goûté à tout. Il avait même sous son burau un tonneau de bière. Il avait la braguette facile et à côté de lui Bruel est un enfant de coeur. On peut dire que Jakou savait utiliser le pouvoir pour arriver à ses fins. La morale dans tout ça ?! Et bien il n’en avait pas. Sinon ce serait il lancé dans la politique ?!
    Il avait la qualité des jouisseurs : il inspirait la sympathie.

    Quelques bonnes choses ont été faites de son temps (sous son impulsion ?) :
    - Tenir tête à Bush (ou impulsion de Vuillepin ?) pour ne pas salir la France en Irak
    - Aides aux handicapés (puisque ça fille l’était, cela expliqueles pièces jaunes de Bernadette)
    - N’a absolument rien fait comme Maire de Paris (à part des emplois fictifs), ce qui nous a protégé des folles initiatives onéreuses et inutiles du type Hidalgo

    Sinon quid de ses fréquents voyages au Japon ? On nous serine que ce serait pour l’amour du Sumo. Pourtant un journaliste que l’on a retrouvé "suicidé" avait enquêté (et dont l’enquête fut vite enterrée), sur les affaire de Chirac avec un homme d’affaires nippon. Chirac détiendrait une fortune là bas dans un compte en banque approvisionné de nombreuses valises d’espèces (ne me faite pas dire que ce sont les motifs de ses voyages, il aimait le Sumo nous dit on dans les merdias !)

    On oublie qu’électoralement il fut le président le plus impopulaire, qu’il a fait porte ouverte à la politique ultra libérale, à l’avortement, à l’immigration (alors appelée regroupement familial) et qu’il a poussé les français dans l’escroquerie de Maastritch pour les vendre à la dictature de l’UE. Bref, un Macron avant l’heure, mais quand il y avait encore du fric en France pour aider à tout supporter de la part de ces escrocs. Enfin, pourquoi personne ne parle de ses réseaux secrets ? Ne s’appuyait t’il pas sur les organisations criminelle : l’OTAN, le SAC (avec Foccart) et Pasqua, parrains de la mafia Corse et du grand banditisme, qui ont organisé le pillage des banques et le commerce du Hash marocain, de la coke pour le financement du RPR , parti de Chirac, et des caisses noires de ses copains ? Combien de cadavres, de "suicidés" à l’époque ?

    Non, Chirac c’est 10% de capital sympathie sur une identification à l’homme par les français, falsifiée, basée sur des critères subjectifs (comme quoi tout est dans l’image) et 90% de crapulerie basés sur des critères objectifs. Ceci dit, paix à son âme et que sa réincarnation ne soit pas trop douloureuse



  • « N’ayant aucun contrôle sur les bureaux de vote (...) il est bien évident que le chiffre réel des votes n’a pas été celui-là. Le trucage se pratique malheureusement en temps ordinaire sous l’œil des différents partis. C’était plutôt de l’ordre 65/35, plutôt que 82/18. »



    A partir de là, la République on en sort, en la tenant pour ce qu’elle est : forfaiture, mensonge, triche... on ne continue pas à jouer le jeu "démocratique" puisque faux, tordu, tordu, tordu !.

    Qui accepte de continuer à jouer à un jeu dont on sait que les règles seront bafouées dès qu’on sera en position de gagner ?

     

    • C’est pareil pour les manifestations, c’est autorisé tant que ça dérange pas trop. La laïcité pareil, elle a du être modifié 50 fois en fonction des "besoins",et y a probablement plein d’autres exemples comme ceux là. La démocratie c’est" ferme la et laisse nous faire ", beaucoup n’ont pas encore compris pourtant


  • Je n ose pas imaginer les commentaires sur le Pere Le Pen le jour ou il passera l arme a gauche , ils lui pisseront dessus c est certain, ils n auront pas le dixième de classe dont Jean Ma fait preuve pour Chirac.

     

    • Vous avez probablement raison et c’est malheureux mais, d’un autre côté, leurs divers irrespects prouveront par l’exemple que ce sont bien eux qui sont du côté de la haine.


    • Il est très mal vu de dire du mal de quelqu’un après, même pour JMLP. Je pense juste qu’ils vont s’abstenir de commenter. Au mieux, ils diront qu’il a été le plus grand témoin de la vie politique depuis 1945, mais personne ne dira qu’il a été visionnaire sur l’UE ou sur l’immigration.

      Bien sûr il y a aura certains gauchiste ou des 4e couteaux du PS qui sortiront un tweet pour exister et qui se diront "soulager" de sa mort, mais ce ne sont pas des politiques. Juste des abrutis et je ne pense pas qu’il sera nécessaire de faire de la pub pour ces gens là.


  • La réaction de JMLP montre bien la différence entre "nous" et "eux".
    Tiens ça pourrait être le titre d’un livre. "Eux".
    En anglais ça donnerait "Them" (They who cannot be named). LOL


  • On appréciera une fois de plus la différence de classe entre le menhir et les merdeux gauchistes qui souhaitent si facilement la mort de ceux qui ne leur reviennent pas.


  • traiter un autre français d’ennemi, elle est là la véritable fracture qui dit pas son nom.
    mais cela se comprend. jml en a tellement subit de la part de ces fumistes et acabits en tous genres ; ce qui ne l’exonère en rien d’ailleurs.
    banzai jml !

    banzai= 10000ans, longue vie en yaponais


  • ps : oups ! jmlp bien évidemment, tout le monde l’aura compris !


  • Le général fut une catastrophe dès sa jeunesse*. Donc le voir au pouvoir montre la déchéance de l’ex-6e puissance mondiale. L’armée n’en voulant pas, il était rentré en politique ! (côté capital, bien sûr, genre Churchill) Alors bien sûr, ceux qui s’en sont inspirés, que doit-on en penser ?

    * = "de la légende à la réalité", voir Manuel Gomez, Ploncard d’Assac étant plus à charge, Amiot - La capture (De Gaulle à Douaumont, 2 mars 1916), absolument tout est sourcé

     

    • Avant de dire n’importe quoi, vous êtes vous renseignés sur le pourquoi de la mise à l’écart de de De Gaulle par l’armée ? C’était en grande partie en raison du désaccord profond quant à la stratégie choisie par l’état major dans les années 30 dans la guerre contre l’Allemagne. De Gaulle voulait des chars, des avions pour lancer une guerre de mouvement. Les vieux généraux français ont opté pour une guerre de position, avec les conséquences désastreuses qui ont suivie... En outre il n’a jamais quitté l’armée et s’est illustré positivement durant les quelques semaines de combat en 1940. Donc aucune lâcheté de sa part...
      Enfin vous le critiquez car il a rejoint Churchill, ce qui est assez logique pour un patriote qui a refusé de collaborer avec une puissance étrangère qui haïssait profondément la France.
      Bref, la plupart des critiques sur De Gaulle sont très souvent le fruit d’inventions totalement absurdes... Des défauts il en avait mais le faire passer pour un traître aux intérêts français, et une sorte de précurseur des chefs d’état actuels, est un non sens...


    • Merci.
      Ce tropisme débile envers cette raclure de Gaulle... incompréhensible.

      On lui trouve toujours des excuses, à ce faux-cul prétentieux. Faut dire que les cocos l’aiment bien, ainsi que les franc-macs. Ceci explique sans doute cela...


    • Adrien Texier, ministre de l’Intérieur, déclara en décembre 1944 qu’il y avait déjà eu 105 000 "exécutions sommaires" du fait de l’épuration, sans que de Gaulle ne bouge le petit doigt ; ça, un "patriote" ?!


    • @ Anonyme

      C’est bien beau tout ça mais ce dont on parle(l’armée le meprisant), date de la première guerre mondiale.

      Bien marié, bien ... blindés !


  • Tout c’est joué à ce tournant de 2002... et non avec Marine / Macron en 2017.

    Le Pen ("le chef" en breton) était peut-être l’envoyé de la Providence que nous n’avons pas su porter au pouvoir. La France aurait pris alors un autre chemin ! On serait pas dans la merde actuelle !


  • "Jean-Marie Le Pen pardonne à Jacques Chirac : "Mort, même l’ennemi a droit au respect""

    était-ce vraiment un ennemi ?

    bof, tous ces gens-là se donnent en spectacle
    et nous chient finalement à la gueule

    il a représenté qui, Jean-Marie Le Pen ?
    il n’a jamais été élu, n’a jamais rien fait pour la France
    qu’ils aillent tous se faire enculer, avec Ruth Elkrief pour animer,
    ou Elkabbach, ou Benmachin, Hanouna
    et tous tes vendeurs d’olives...

     

    • Il a rien pu faire pour la France puisqu’il a pas été élu... Problème de logique.


    • Exacte ! JML n’a toujours été qu’un leur pour simplets ! tous ces politiques même s’ils dénoncent des vérités évidentes , n’ont jamais eu la moindre empathie pour le peuple !
      Comme le disait Coluche : Tous pourris !
      Ce parti , aujourd’hui comme hier , n’a servi qu’a faire entrer le troupeau dans la bergerie , rien d’autre .
      Une manipulation des mécontents par une pseudo extrême droite qui mange dans la gamelle de l’oligarchie , car pour faire croire à une démocratie ( de façade ) il faut des moutons noirs contrôlés .Sans intérêts pour le pouvoir réel , ces faux opposants aurait disparus !
      A méditer .


  • JM Lepen a toujours été un homme de principes et de valeurs et il le prouve encore aujourd’hui avec empathie, comparer aux autres trou du c.l déboiter, Jean-Marie est largement au dessus du lot et il n’y a pas photo c’est le seul bonhomme qui a gardé ses roubignolles à sa place et son posterieur propre.
    Je profite du post pour transmettre toute mon affection à Mr Lepen

     

    • Empathie ? Non il fait comme tout les autres, un petit coup de pub, parce que dire qu’on respect "même mort" alors que de son vivant y avait pas trop de respect entre eux c’est focu. Il aurait plutôt du dire "maintenant qu’il est mort je le respect" ou un truc dans le genre, ça correspond plus à la réalité.


  • "Mort, même l’ennemi à droit au respect".
    Chirac était un pantin du système, comme Macron aujourd’hui, il n’avait pas les qualités requises pour gouverner un pays comme la France.
    Bravo à Mr Jean Marie Le Pen, service minimum pour les traîtres !

     

    • #2286623
      le 28/09/2019 par Mes Blondes aux yeux tekhélèth aussi !
      Jean-Marie Le Pen pardonne à Jacques Chirac : "Mort, même l’ennemi a droit au (...)

      "Mort, même l’ennemi à droit au respect".
      Chirac était un pantin du système, comme Macron aujourd’hui, il n’avait pas les qualités requises pour gouverner un pays comme la France.
      Bravo à Mr Jean Marie Le Pen, service minimum pour les traîtres !



      Regardez bien ces archives en N&B, la horde journalistique grouillait déjà... Ce sont eux qui formataient (et formatent encore) l’opinion publique, depuis la création de la première république. Avant le "tout démocratique" des temps modernes, la caste des prêtres avait le monopole sur l’ingénierie sociale.

      Collette, les hommes politiques “qui ne sont pas des traîtres”, finissent tous assassinés. Sans exception.

      La famille Le Pen n’est rien d’autre qu’un accessoire de décoration Républicain. Une case à combler sous l’arche de la démocratie maçonnique.

      Le pouvoir ultime des fabricants de rêves (et de fausses monnaies) c’est de vous avoir convaincu que vous aviez la possibilité de choisir "légalement", que vous aviez des droits...

      Ils vous en fait croire à des options d’apparences extrêmes, mais toujours alignées sous la bannière des Droits de l’Homme (et de mon Culte sur la commode...)

      Aujourd’hui, l’extrême droite est encore plus sioniste que l’extrême gauche... C’est ça la magie des parties d’oppositions. Les abrutis frustrés sont politiquement interchangeables et reproductibles à l’infini.

      Quand le foot ne satisfait plus, les religions* reprennent le bouclier...

      (Religions™, Terms and Conditions apply)


  • Manifester son "respect" à l’être humain qui vient de mourir, au-delà de ses turpitudes et de ce qu’on peut avoir à lui reprocher, n’a rien d’un "pardon". Je trouve que votre titre extrapole franchement par rapport à ce que je comprends moi-même du tweet de JMLP...


  • qu’est-ce qu’il a fait, Jean-Marie Le Pen, pour la France ?

    il a servi d’épouvantail à la bien-pensance,
    qui était soit-disant contre lui...

    ah ! si... il nous a aussi fait une blonde, une baudruche...
    et puis, il a bien occupé le "débat public"
    auquel il avait accès, en tant que clown officiel

    l’avenir des gens n’est pas dans ces conneries à oublier
    laissez mourir les cadavres,
    Chirac, ou autres...

     

    • @Palm Beach Post :"Cult !",l’oligarchie de l’époque et ses chiens de garde se sont plutôt surtout servi de lui,et à ses dépents,comme d’un épouvantail pour choquer la bienpensance (qui est trois fois pire aujpourd’hui qu’à l’époque) et les petits français fragiles biberonnés à la pensée gauchisante soixante-huitarde et manipulés par le PS et sa créature SOS Racisme (ils ont réussi à sauver le racisme et même à le faire prospérer,bravo à eux !!),nuance et de taille...
      Lui n’avait pas son mot à dire même,même si,et c’est ma foi de bonne guerre,il s’est bien servi dans les années 80 de l’espace que le machiavélique Tonton lui avait laissé à droite du RPR...
      Le français moyen,ce veau sans culture historique ni politique,ce consommateur débile léger et inculte,manipulé par le marxisme culturel (la gauche de la marchandise de Cousin),la pensée libérale et l’anti-racisme via le modernisme et ses chimères qu’incarnait à l’époque un Giscard et aujourd’hui un Macron,n’a jamais mérité un JMLP qui aimait son peuple,son pays et sa culture.
      Après "laisser mourrir les cadavres" ne pas se substituer à un programme politique,on a plus qu’une dizaine d’années pour casser/ralentir le plus possible le système car de toute façon si rien ne change vraiment,d’ici 15 ou 20 ans ils nous imposeront un ordinateur central ou quelque chose de ce style pour gouverner l’Europe et le Lander France comme dans les romans de K.Dick,ce sera en plus très pratique pour l’oligarchie qui pourra se cacher derrière la pseudo sagesse de la science et la froide compétence technologique pour nous la mettre toujours plus profond !!!
      Franchement le moins pire pour moi,et je sais que ça va faire dresser les poils sur ta tête,ce ce serait encore l’alternative Zemmour,en attendant un hypothétique retour du Roy quand la France peut-être demain sera à feu à sang...


  • On peut lui laisser un truc à Chirac, celui d’avoir survécu à un affrontement de plusieurs années avec Tonton. Ceux qui connaissent l’histoire politique de la 5e République ne pourront qu’acquiescer.
    Pour le reste, ma foi, on laissera l’Histoire juger. Qu’il repose en paix et que la réaction du Menhir inspire le plus grand nombre à reconsidérer l’élégance comme une vertu.


  • Je conseille vivement aux internautes d’aller lire les commentaires des Chances pour la France au tweet de Jean-Marie le Pen sur la mort de Jacques Chirac (celui inséré en premier dans cet article).

    À cette lecture, la France risque d’être aussi animée qu’une victoire de l’Algérie à la CAN.

     

    • Laissez donc l’Algérie et l’Afrique ou elles sont. Ils ont déjà assez à faire, et la France au moins autant de son côté. Un gars est mort, des milliers meurs tout les jous, sans abri, victime de guerre, enfants. Qu’un vieille homme meurt c’est dans la logique des choses, rien de plus. Communiquer publiquement sur Twitter son "respect pour l’ennemi" (tu parles d’un ennemi) c’est inutile, et en attendant j’ai jamais entendu chirac être pour la pma. Le pen chirac etc c’est la même pour moi, une mauvaise pièce de théâtre avec des mauvais acteurs, et les spectateurs sont encore plus mauvais et continue de participer à cette mascarade bêtement parce que c’est un "devoir", on est des "bon citoyens" et c’est pas bien de pas venir voter les méchants complotistes ennemis de la République bla bla bla


  • Que pensent les serbes de la mort de Jacques Chirac ?
    Je rappelle que, en 1999, Jacques Chirac avait ordonné à la chasse française de faire pleuvoir des tonnes de bombes sur la tête des belgradois dans le cadre de l’opération "allied forces" pour soutenir les factions islamo-mafieuses de l’UCK albanais.
    Le colonel Jacques Hogard en parle très bien dans son livre intitulé "l’Europe est morte à Pristina".


  • Pas d accord avec JMLP ! Chirac est de ceux qui ont gravement contribue au naufrage de la France il est en outre celui par qui la repentance advitam eternam et la chialerie victimaire ont pris leurs envols pour les consequences qu on a pas fini de verifier, ajoutons a cela le systeme mafieux qu il a mis en place via son partis...
    Tout cela n a rien d exhaustif, Chirac comme ses 3 predecesseurs et successeurs a lamine le pays, je ne m acharnerais pas sur lui, je n en ai ni pe temps, ni les moyens et surtout pas la volonte ! Je laisse comme ce fut le cas pour Mitterand les leche fion de son vivant s en charger !
    Paix a son ame mais la notion de respect c est non !


  • Ridicule. L’ennemi a le droit à une sépulture tout au plus et cela ne va pas plus loin.
    Mais après tout, rien d’étonnant venant d’un homme qui cherche à nous refiler sa nièce désormais.

     

  • " resurgira tel un phénix dans le ciel des étoiles éternelles."
    En fait, n’importe quel candidat tocard sera élu président chaque fois qu’il sera au deuxième tour face au RN comme ce le fut face du FN. Il en sera ainsi pour longtemps car les Français sont peureux, influençables et ne comprennent pas ce qui leur arrive et ce qui leur arrivera.
    Le PS a gagné des présidentielles, l’UMP en a gagné aussi et les seuls perdants sont les français.


  • Code d’honneur du légionnaire, article 7 :
    - Au combat tu agis sans passion et sans haine, tu respectes les ennemis vaincus, tu n’abandonnes jamais ni tes morts, ni tes blessés, ni tes armes.

     

  • Le pays est occupé par des collabos depuis très longtemps. Et là ça commence à se (sa)voir. Pas un hommage quelconque nulle part. Il y a encore dix ans, on aurait vanté l’une ou l’autre de ses actions (en fait des ordres venus du pentagone directement). Là, rien. Le néant.


  • "Mort, même l’ennemi a droit au respect." Que dire d’un compatriote, même s’il a toujours été un adversaire politique.

     

  • ""Mort, même l’ennemi a droit au respect""JMLP.
    C’est beau,c’est magnime,c’est martial comme un salut militaire (main levée^^) et ça a...plus de vingt siècles !!!
    Et oui c’est romain et ce peuple ne transigeait pas avec l’honneur contrairement à nos limaces,vautours et autres chacals de dirigeants d’aujourd’hui...


  • C’est surtout Vladimir Poutine qui a eu le nez fin, en prodiguant ses louanges envers Chirac, il y a quelques semaines avant sa mort !
    Des louanges, envers un des plus mauvais président .
    Après çà, Macron sait ce que le Kremlin pense de lui !
    [ les "services" ça sert (et parfois subtilement) ! ]


  • Pour le Pen , Chirac était l’ennemi ? Chirac n’était que la marionnette de la maffia bancaire, tout comme Macrotte.

    Une marionnette comme super-menteur s’enterre sans tambour ni trompette.

    Le Pen nous joue encore un fois la comédie del Arte en s’inclinant avec respect devant "l’ennemi implacable du peuple Français".

    Mais par contre pas un mot public contre la maffia bancaire : Le Pen veut garder sa petite fortune pour SA famille.


  • Jean-Marie le Pen a réagi comme un militaire.
    N’oublions pas les graves erreurs de Jacques Chirac qui ne font qu’empirer avec ses successeurs !


  • Chirac, Chirac... C’est vrai que c’est marquant.
    Mais rien sur l’incendie de Rouen ?
    Il me semble qu’il y aurait matière à dire sur l’inaction du gouvernement à prendre des mesures contre ce sinistre et les dangers sanitaires qui menacent les rouennais !
    Salutations


  • Et dire que moi aussi à l’époque du second tour Chirac/Lepen, j’avais été content de la victoire de Chirac, et l’évitemment du retour hitlérien symbolisé par Lepen.

    J’étais presque ado, complètement con et gavé des mensonges des médias.

    Ahlala.


  • Le problème, c’est que moi, je suis toujours vivant, et victime de la trahison de ses mensonges, ses traîtrises et fourberies en tous genres ...


  • Bravo Le Pen, pas de sentiment avec les traîtres et leurs envahisseurs !


  • JM Le Pen avait évoqué le trucage du second tour des présidentielles de 2002 ; je ne suis plus étonné depuis que j’ai vu en direct le trucage des résultats du 1er tour de la dernière présidentielle où Macron arrivait bon dernier avec 1,6% des voix et Fillon avant avant dernier autour de 3 - 4%... j’ai aussi compris que le 1er tour de la présidentielle de 1988 avait été truqué pour évincer Barre du Second Tour.
    En fait le PS et le RPR-LR sont comme cul et chemise et comme ils tiennent la plupart des mairies,c’est évident qu’ils truquent les résultats , un coup à moi un coup à toi.Les assesseurs sont sélectionnés et en échange ont des avantages (place de crèche, HLM...)


  • même mort, l’ennemi de mon ennemi a droit au respect , fut t il mon ami ou pas
    chacun comprendra, a l’étude de l’actualité récente


  • JMLP pardonne à Jacques Chirac , parce que JMLP est un homme loyal, c’est toute la différence entre JMLP et Chirac .Un homme qui ne baisse pas son froc par rapport à l’autre qui aurait eu tendance à le tenir à la main pour éviter de l’avoir aux chevilles .
    Mais on ne va pas refaire le monde, encore moins la France .Les Français ont tranché, et bien maintenant défilez .Si la coupe est pleine, il fallait éviter de la remplir .
    2002 a été une chance ratée, et plusieurs nous ont été offerte, et à chaque fois ça était la Bérézina.

     

  • Non monsieur LePen, pas d’accord : ce médiocre de Chirac ne mérite pas notre respect. Et puis, qu’y a-t-il à pardonner ?
    En 2002, au 1er tour, le "supermenteur" (dixit les Guignols de l’Info) a recueillit 20% des suffrage exprimés. Pour un président sortant, c’est nul ! Alors oui il a été élu par défaut, et de loin. Et je passe sur la campagne d’hystérie de l’entre deux tours. J’ai voté Chirac à l’époque (j’avais 20 ans donc pas vraiment de culture politique) mais je trouvais ca complètement con de beugler dans la rue contre.... contre quoi au juste ? des fascistes ? des nazis ? Bon bref....

    Chirac est mort ; personne de censé ne le regrettera. Hormis une ou deux actions bénéfiques (et encore ca se discute) en tant que président de la République, il finira dans les poubelles de l’Histoire.

     

  • Jacques Chirac n’a jamais demandé pardon pour ses crimes contre la France, les français et les nationalistes.


  • chirac plus jeune que LE PEN
    deja mort symbolise la lacheté , le sexe et la drogue !

    il a finter de jouez le corse comme sarkozy !! et c’est d’ailleurs bien servi d’eux !
    mais n’a jamais eu les couilles d’un veritable corse ou breton

    LE PEN toujours vivant ecrivant son tome 2 sur le long terme montre qu’il est un homme aimant la vie et son peuple natif


  • Il y a le pardon tres chretien de Jean Marie Le Pen qui est la vertue du peuple Francais et cela fait partie de son identité.

     

  • À tout les vrais serviteurs de la France en commentaires, nationalistes exemplaires :

    Le chef du Kremlin, au pouvoir depuis 1999, a également fait part de ses condoléances aux proches de Jacques Chirac.
    “Vladimir Poutine a souligné qu’il admirait à chaque conversation avec Monsieur Chirac son intelligence et ses grandes connaissances”, ajoute le Kremlin.
    Dans une interview fin juin au quotidien britannique Financial Times, Vladimir Poutine avait été interrogé sur le dirigeant étranger qu’il admirait le plus.
    “J’ai été le plus sérieusement impressionné par l’ancien président français Chirac. C’est un véritable intellectuel, un vrai professeur”, avait alors répondu le président russe.

    En 2006, Jacques Chirac, alors au pouvoir, avait remis la Légion d’honneur à Vladimir Poutine.

    Deux ans plus tard, il s’était vu remettre au Kremlin le Prix d’État, la distinction russe la plus élevée, des mains du président d’alors, Dmitri Medvedev, sous le regard de Vladimir Poutine.

    Aux preux nationalistes anti-franc macs exemplaires qui chiez sur Chirac qui était certainement un français aimant plus la France que vous tous réunis, expliquez donc à Poutine que vous méritez tous certainement plus ses éloges que notre ancien président pendant 12 ans pour qui vous et vos parents avez tous voté, et certainement à raison en 2002, afin d’éviter la guerre civile pour laquelle vous n’êtes toujours pas prêt aujourd’hui, bande d’abrutis.

    Quand ça sera la guerre, on verra si vous êtes aussi droits et utiles à vos semblables et à vous même que vous le pensez.

     

    • inutile de s’agiter, tu aimes l’histoire officielle et ceux qui la servent, mais les faits sont têtus et la girouette politique que fut cette homme parsemée de scandales et de compromissions ne pourront intéresser évidemment que ceux qui loin de la mafia républicaine observent le délitement d’un pays dont il fut un maillon essentiel.


    • J’aime l’histoire officielle, ton point de vue me fait sourire si les officiels pouvaient avoir le même que toi sur mes coms ça m’arrangerait, mais en réalité je suis bon publique et je ne me leurre plus avec des si. Je prend les faits de ma vie et je fait avec. En prenant ce qui m’inspire et en laissant le reste a Dieu. Les français qui ne savent pas ce qu ils ont perdu en Algérie aiment Chirac. J’en suis. Pourtant j’y ai perdu beaucoup, et chaque jour je déplore que l’Algérie ne soit pas restée française. Les algériennes surtout.


    • @Lynx dans la brousse. Tu peux nous épargner tes leçons de patriotisme ? Comment ton Chirac pouvait-il aimer la France et détester et mépriser un vrai patriote comme Jean-Marie le Pen et haïr le front national ?


    • @oeil de lynx. Comment peut-on imaginer une Algérie française faisant partie des départements français ? L’Algérie est algérienne ! Et pourquoi pas un Sénégal français ? Je ne vois pas le rapport entre l’Algérie française (et les algériennes ????... Un phantasme ?) et Chirac !


    • Un jour ou l’autre on verra qui sont les taupes et qui sont les vrais. Perso je ne me cache pas derrière de fausses IP, et j’assume chacun de mes coms ici ou ailleurs.

      En ce qui concerne l’Algérie, son peuple et son drapeau, c’est bien une création Française, et donc une province au moins spirituelle de la France . Que les algériens se considèrant plus proches des Turcs ou des Iraniens n’y changera rien. Il ne sont unis spirituellement et socialement que par la France.

      Voilà pourquoi Dieu les envoie en France pour s’élever spirituellement intellectuellement et materiellement depuis bien avant la guerre d’Algérie, afin qu’ils y deviennent enfin de vrai musulmans franco-algériens sincères rappelant la voie de Dieu aux Chrétiens endormis par la Franc-maçonnerie, et non des orgueilleux algériens anti-France bas de plafond toujours prompts à accuser les autres de leurs propres trahisons à Dieu.

      Et je me permet de penser que Chirac avait aussi compris ça dans son amour "des arabes" en tant que Président Français qui se souciait de l’avenir de son pays avec la haine revancharde des algériens haineux des riches pieds noirs avec qui leurs femmes rêvaient de devenir "enfin française".

      Avec ou sans colonisation , les algériens avaient besoin de la France pour se faire entendre en temps que musulmans maghrebins face aux arabes saoudiens. J’espère qu’un jour ils remercieront collectivement les Français de les avoir accueillis malgrès qu’en tant que français on ne puisse plus mettre les pieds sereinement en Algérie. Et ce même si on est musulman. Alors aux algériens et aux français qui ne sont pas d’accord, voulant séparer clairement ces deux peuples, vous faites fausse route. Et vous rendez service aux taupes anti-France. Les vrais. Celle qui s’imaginent la haine au cœur faire parti de la race des "élus" à cause d’un hadith mal compris... Alors que tout comme pour les français, il n’y a pas plus bâtardisé que le peuple algérien. Voilà un vrai point commun qui devrait faire baisser d’un ton les ultra nationalistes des deux bords .


  • "Il pleut des vérités premières. Tendez vos rouges tabliers".

    Mais quand un politique essaye, comme ce pauvre Macron, de "faire profond", il se met à proférer d’énormes contrevérités, voire des idées inquiétantes et même anxiogènes : c’est comme toujours le petit Macron qui n’en rate pas une dans le mode grosse connerie.

    Réfléchissons à ce qu’il a sorti sur Chirac : "c’était un homme libre". Quelle connerie ! Il a pris sa posture, tordu sa petites bouche, regardé la ligne de l’horizon et a sortit ce qu’il faut bien appeler une contre-vérité !

    En droit moderne, rappelons lui, ce sont les citoyens qui sont des hommes libres quoiqu’il arrive. Ils ont été déclarés libres et ne sont déterminés par rien. Mais leurs gouvernants, eux, ne sont absolument pas libres ! Ils sont tenus par leur serment à la constitution et sont sous les interdits pesants posés par le principe de séparation des pouvoirs. Un chef d’état ne peut légiférer ni juger.

    Un gouvernant qui est un homme libre, c’est un roi. Tout cela, les petits sciences-po à la con ne semblent pas l’avoir appris..

    .


  • Je dois dire qu’en 2002, voir Chirac refuser de débattre contre Le Pen (qui posait de vrais problèmes sur la table) et de voir toutes ces manifs "anti-fascistes" organisées la clique au pouvoir et relayées par l’orchestre officiel, fut un électrochoc politique pour moi.
    C’est là que j’ai compris qu’il y avait un problème d’ampleur dans le pays.
    (je recommande d’ailleurs les écrits de Soral sur le sujet, déjà très bien vus à l’époque)


  • Le clan Chirac, lui, ne pardonne rien, il refuse la présence de Marine à l’hommage national ! Si ce n’est pas de la Haine, ça. ! Et pourtant c’est Jean Ma qui a toujours été offensé et insulté par Chirac et pas l’inverse !

     

  • Cet homme avait quand même des convictions et le courage de ses opinions.
    Le plus bel exemple est le non de la France à la guerre en Irak. Le début des problèmes pour lui.
    sarko, hollande, micron, lequel a tenue un instant une position qui était la sienne contre l’avis des conseillers occultes ?


Commentaires suivants