Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jean-Michel Blanquer interdit officiellement l’écriture inclusive à l’école

« La langue française « ne doit pas être triturée ou abîmée », affirmait Jean-Michel Blanquer au JDD dimanche 2 mai. Il en a profité pour rappeler la circulaire d’Édouard Philippe qui, en 2017, interdisait l’usage administratif de l’écriture inclusive. Avant d’ajouter : « Nous allons clarifier le fait que c’est vrai aussi dans nos usages pédagogiques. »

C’est désormais chose faite. « Dans le cadre de l’enseignement, la conformité aux règles grammaticales et syntaxiques est de rigueur », peut-on lire dans une circulaire publiée ce jour au Bulletin officiel, signée par Jean-Michel Blanquer et adressée aux recteurs d’académie, aux directeurs de l’administration centrale et aux personnels du ministère de l’Éducation nationale.

« Il convient de proscrire le recours à l’écriture dite ‘‘inclusive’’, qui utilise notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d’un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique. »

 

Cette écriture, avance-t-il, « constitue un obstacle à la lecture et à la compréhension de l’écrit ».« L’impossibilité de transcrire à l’oral les textes recourant à ce type de graphie gêne la lecture à voix haute comme la prononciation, et par conséquent les apprentissages, notamment des plus jeunes. » Enfin, lit-on, cette graphie peut empêcher les enfants souffrant de certains « handicaps ou troubles des apprentissages » d’accéder au français.

Lire l’article entier sur etudiant.lefigaro.fr

 

L’écriture féministe n’ira pas loin

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ecriture inclusive ou pas, de toute façon de moins en moins de gens savent écrire.

     

    Répondre à ce message

  • Serait-ce le début de la fin de la dystopie ?
    Merci monsieur Blanquer pour cette décision qui sent bon le retour à l’ordre et à la rigueur, le retour de l’excellence, en un mot le fascisme bien compris.

     

    Répondre à ce message

  • ça ne coûte rien ! En fait, reculade apparente pour calmer les esprits, mieux se rattraper plus tard ! S’il n’y a pas de circulaire émise vers tous les directeurs d’établissements scolaires, et autres institutions administratives avec à la clé des amendes, des sanctions après avertissements, cela prouvera qu’il s’agit d’une reculade. À suivre ...

    On vous taxe d’une amende de 135 €, – soit plus d’1/4 d’un RSA pour personne seule ! – un fichage pour non-port de masque et l’absence d’attestation mais là rien. « « Planquer » » aurait dû avertir de sanctions assorties à cette interdiction. C’eût été un signe fort auprès des associations LGBTQXY :) à la bidenesque agonie :)

    Une fois que le train fou est lancé à vive allure en pleine descente, que le plis est pris, terminé, les habitudes s’enracinent : tout le monde doit suivre, comme pour le masque.

    En fait, il lâche du mou sur la corde avant élection pestilentielle, parce qu’ils sentent que le réveil se fait, le retour du réel le boomerang dans la gueule qui survient dont ne sait d’où comme un vent de tempête venu de nulle part au moment le plus inattendu.

    C’est sûr, la dernière carte à poser sur le château de cartes de poker-menteurs posé sur du sable, ça ne tiendra pas. Posé sur la Table d’Emeraude, il aurait probablement tenu (clin d’œil à la FM :)

    Comme « Notre Seigneur† n’est pas inclus », et donc, exclus, brûlé en sa Demeure de Notre-Dame, sa Mère : le château de cartes de la Maison sioniste chute, car leur zèle les aura perdus.

    chut ! ...

     

    Répondre à ce message

  • Merci d’interdire aussi les masques, les tests salivaires et l’accès au porno, pour les enfants.

     

    Répondre à ce message

  • La langue française a évolué dans le sens où l’on trouve le neutre/masculin et le féminin comme déclinaisons. Les féministes s’acharnent en partant du point de vu que le neutre étant aussi le masculin, c’est un système oppressif pour les femmes. Alors que l’argument inverse fonctionne tout autant bien, on déprécie tellement le masculin qu’on l’a aggloméré au neutre ; la langue française a les déclinaisons neutre ou féminin.
    Si vraiment, on peut simplement changer la règle, la langue française devient masculin et neutre. Ces gens qui gueulent, elles seront contentes de n’être qu’une indistinction de la langue.

     

    Répondre à ce message

  • Juste une polémique stérile de plus pour donner aux gueux un os à ronger......

     

    Répondre à ce message

  • c ’est une bonne chose en sois

    mais aussi il faut interdire sur les formulaire : parent 1 : parent 2

    car j’en ai marre de toujours
    scanner ces formulaire pour les reécrire pére et mére de l’enfant

     

    Répondre à ce message

  • en esperant que ce n’est pas pour nous faire accepter en échange

    le
    je ,tu , il, elle , iel , nous ,vous, ils, elles , ielles

    comme certains ( CERTAINES surtout )le souhaitent

     

    Répondre à ce message

  • Ha ouai quand meme ! Ceci etant vu le nombre de linguistes qui des le debut denonceaient cette derive de l ecriture inclusive, il etait temps de mettre fin a ce sketch foireux qui, dans un pays un tant soi peu equilibre et correctement dirige, n aurait jamais du voir le jour !
    Finalement Blanker a juste "le courage et la lucidite" de mettre fin a ce qui est depuis le depart une ineptie portee haut par ce que le pays compte de plus cons et de plus hysteriques en matiere d egalitarisme !

     

    Répondre à ce message

  • Faire et défaire, c’est toujours travailler.
    Celui qui résoud un pb qu’il a lui-même créé, c’est pas ça un pompier pyromane ?
    Mais rien au sujet des décennies de destruction de "l’instruction publique" et de la "fabrique de crétins".

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents