Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Paul Brighelli : Tableau noir, essai sur l’effondrement de l’école

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • elle menace de s’effondrer ? qu’elle tombe ! comme dit ryssen : "poussez, poussez, poussez "


  • http://www.egaliteetreconciliation....

    éducation nationale ? => dissolution pure et simple.

    on rend l’éducation des enfants a leurs parents.

    touts les parents n’ont pas la capacité d’éduquer leurs enfants ?

    ce n’est pas une raison pour priver les autres de la possibilité de le faire et d’échapper au matraquage liberalo-freudo-pédo-transgenre.

    au moins ceux la seront peut être sauvés.

     

    • En quoi l’enseignement des maths, des sciences, de l’informatique, de la grammaire et de l’orthographe par l’education nationale est-il un problème ?


    • Yann, les matières que vous énumérez font partie d’un enseignement, et non d’une éducation.


    • Yann la façon de les enseigner est en elle même débile : les maths par la théorie des ensembles, L ’informatique pour rendre les gamins dépendant d’un "supermarché de connaissances" où le maître est absent, soit en gros,la self connaissance par wikipedia.
      quant à la grammaire et l’orthographe, la méthode globale a fini d’obscurcir les esprits. quant à la biologie est truffée d’idéologie (hygienisme, eugénisme, darwinisme) reste la chimie et la physique, cela fait peu


    • Après avoir passé 20 ans entre les mains de l’éducation nationale, j’ai souvenir d’avoir appris (en cours de maths) , la géométrie, l’arithmétique, l’algèbre, la trigonométrie, la topologie, le calcul différentiel, les statistiques et probabilités, le raisonnement logique en général, et j’en passe.
      Et peut-être la théorie des ensembles, mais je vois pas ce qu’il y a de traumatisant...Merci d’expliquer.


    • Yann, la théorie des ensembles a été introduite dans les classes vers la fin de ma scolarité dans les années soixante, cela a foutu un bordel pas possible dans les esprits,
      (tout comme la méthode globale pour apprendre à lire) ce sont des méthodes pédagogiques très particulières (il faut innover à tout prix) si ça t’interesse, il y a eu plein d’études qui démontrent que ces réformes pédagogiques ont été fort nuisibles pour les enfants, ce sont des gadgets cognitifs, pas des universaux assimilables sans préformation.


  • Je partage le point de vue de M. Brighelli sur l’Education nationale, mais je lui reproche sa posture républicaine. Il dit que des gens intelligents devraient supplanter les actuels piliers de l’Education nationale et imposer leurs vues, alors que les nouveaux programmes devraient être soumis au vote de tous les Français par référendum. Il ne se rend pas compte que le fonctionnement oligarchique qui caractérise la République et responsable de l’actuelle berezina.


  • Tous les parents d’élève responsables approuvent totalement ce que disent les ouvrages de cet enseignant. Il faut dissoudre l’Education nationale et restaurer l’Instruction nationale.


  • Un discours destiné aux enseignants (avec ses avantages et inconvénients) mais il y a pas mal de perles comme à 36mn30s : le marché noir de bons manuels et les couvertures pour les camoufler aux inspecteurs. Un cauchemar devenu réalité.

    M.Brighelli fait un état des lieux de l’instruction civique, avec un cynisme palestinien (mêlant rires, ruines, larmes, lucidité, désespoir et finalement espoir et efforts). Utile pour chaque parent et pour les maquisards des bonnes méthodes de la tradition.


  • il va de soi que l’effondrement du niveau scolaire évoqué par mr brighelli pose un problème également d’ordre sociétal ; des invidus mal formés et moins acclimatés à la culture dite "classique" n’auront pas de grille de lecture solide, de vision d’ensemble portant sur la politique ou la société en général.....
    Appauvrissement qui mène tout droit à l’individu "suiviste", narcissique comme on le voit aujourd’hui, et qui, de fait, sera peu enclin à remettre en question l’environnement qui l’entoure.....


  • Dailymotion c’est devenu insupportable, c’est impossible à regarder il y a trop de pubs ! Toutes les 5 minutes il y en a une.

     

  • On ne peut qu’être d’accord avec le constat de Mr.Brighelli sur l’école, néanmoins, je fais partie de ces "zioziaux" qui se posent des questions sur les réels bâtisseurs des pyramides. Sans vouloir rejeter les théories officielles, le site de Tiwanaku en Bolivie - 15.000 avant J.C et de Puma Punku laissent songeur.


  • Intervention très intéressante, mais je partage certaines réserves également sur la condamnation à priori des remises en cause de la théorie officielle sur les pyramides (cf. Jacques Grimault, super intéressant). On voit bien que Brighelli ne connaît que dalle au sujet. Il aurait sans doute fait partie des gens qui se gaussaient de Galilée ou d’Einstein quand ils ont remis en cause ce que tout le monde tenait pour acquis à leur époque...

    Pour faire bref, je pense que les gens comme Brighelli ont souvent d’énormes oeillères et une incapacité à réellement prendre des chemins de traverse. Pourquoi ? Parce qu’ils ont reçu une instruction très solide (grandes écoles, agrégation, etc.) et finissent souvent - mécanisme logique - par devenir des sortes de "gardiens du temple" du savoir, ou de ce qu’ils pensent être une sorte de savoir "sacré" et "intouchable".

    Or le savoir académique c’est aussi une idéologie académique, une vision de la vie "républicaine" académique, une histoire académique... avec parfois des âneries monumentales qu’on tient pour "vraies" car on les a appris de grands noms, à l’école, etc.

    C’est ce qui explique que ces gens ont souvent un comportement très "suiviste", "conformiste", soumis. Ils sont là pour défendre quelque chose qu’ils tiennent pour être le vrai et qu’ils défendent comme de féroces zélateurs.

    Ils veulent défendre l’édifice. Mais ce sont rarement de grands penseurs, de grands artistes, des révolutionnaires. Ces gens sont souvent extrêmement prévisibles dans leur "pensée" : je suis pour l’égalité, pour la République, pour la croissance, contre le racisme. Je crois à la théorie officielle du 11 septembre (ah oui, ça c’est vraiment un marqueur !)

    Bref, ce qu’on présente comme une pensée sérieuse est souvent la lie du pire des conformismes idéologiques.

    Donc sauver l’école, oui. Mais pour ensuite s’en affranchir...

     

    • Absolument d’accord avec votre commentaire, la réaction au sujet des pyramide est très révélatrice d’un tempérament de suiveur ayant de grandes sertitudes, plutôt que des doutes et des réflexions profondes.
      Personnelement à l’école je n’ai absolument rien appris, toutes ces matières complexes expliquées par des professeurs souvent médiocres humainement ne m’ont jamais parlé.Depuis internet en revanche, j’ai une soif de connaissance très étendue et insatiable, c’est une véritable passion, tout ce qui est histoire, géographie, géopolitique, politique, nature, sports, nutrition, médecines etc…
      Si j’avais eu un prof comme brigheli je me serais senti comme une petite merde à l’époque, et maintenant quel plaisir de le regarder dans les yeux en lui posant les questions qui fâchent du débrancher dans l’attente des réactions type "les pyramides"...


    • Je partage votre avis également, et comme vous (Frédéric) je trouve que le 11 septembre est un très bon indicateur de l’ouverture d’esprit d’une personne, de son conformisme ou sa capacité à interroger la version officielle et consensuelle. On pourrait décliner les sujets selon les spécialités, mais l’avantage du 11 septembre, c’est que tous les plus de 20 ans l’ont vu...à la télé !
      D’accord, sur la question des pyramides, Jean-Paul Brighelli a failli, maintenant, je vous renvoie la balle : faut-il se contenter de rire de sa fermeture d’esprit (belle revanche), ou au contraire le déplorer. Car au final, qu’il ait tort ou raison, c’est lui qui enseignera à nos enfants, qui instruira une nouvelle génération de concitoyens.
      Que ceux qui savent remettre en cause les dogmes, les théories officielles orientées, sapent les fondations de cette usine à endoctrinement. Souvent, on se demande comment agir, voici une réponse : Messieurs, c’est à vous de reprendre les commandes, passez le concours de professeur des écoles, et instruisez les jeunes, donnez-leur les outils pour réfléchir, qu’ils soient capables, comme quelques-uns en donnent l’exemple sur le forum, de construire leur savoir par eux-mêmes à coups de lectures, documentaires et recherches sur Internet (l’encyclopédie universelle).
      Si des enseignants ont réussi à passer en douce les théories ABC et compagnie, ils pourraient tout aussi bien éveiller les élèves à toutes les autres théories, que ce soient celles auxquelles on adhère ou pas d’ailleurs, peut-être nous trompons-nous nous-mêmes. Et l’Inspection ne doit pas être un problème, un bon enrobage de jargon pédagogique et ils n’y verront que du feu.
      Si des professeurs des écoles ou des professeurs de collège passent par là, qu’ils disent ce qu’ils en pensent, possible ou pas possible, efficace ou pas ? Imaginez si chacun en ayant la capacité sur ce forum jouait ce jeu-là, en combien d’années retournerait-on la bienpensance et le politiquement correct de cette société conformiste ?


    • Vous avez des doutes, je confirme, c’est un escroc médiatique, un plagiaire, sur la lecture syllabique, il a pompé quelques phrases à Marc Le Bris, qui a publié " et vos enfants ne sauront ni lire ni compter" deux ans avant son " La fabrique du crétin" Son histoire sur la méthode Boscher planqué dans une couverture de manuel Ratus prouve qu’il n’y connaît rien car le Manuel Ratus était le plus syllabique des manuels des années 90 et donc très "mal vu" des inspecteurs..Allez voir sa fiche Wikipedia, sa carrière à l’EN est un modèle du genre : le "réac de service" heureux comme un poisson dans l’eau..


  • L’Education nationale s’est politisée, un refuge de technologues autoproclamés, souvent incultes mais qui savent bien pondre des théories à partir de prise de positions (Piaget) souvent mal digérées. Lisez aussi "L’inquisition Pédagogique des Enseignants dans l’Enseignant Nationale" ( Broché), Thomas, Branchard.


  • Pour les pyramides, la solution n’est pas bien compliquée, ça s’appelle le levier. C’est sur que cette révélation casse un peu trop brutalement le mythe qui sert bien des intérêts...
    Et n’allez surtout pas demander à l’égyptologue émérite et immaculé qui aura lu toute la littérature adéquate mais à un ouvrier poussiéreux sur un chantier de pierre ou dans une carrière. Lui, ça fait trente ans qu’il manipule des cailloux, il a donc une idée précise de la question...
    Signé : un casse-cailloux

     

    • à Pascal...
      Certains de ces blocs pèsent facilement 60 tonnes ( notamment ceux qui ont servi à concevoir la " chambre du roi " dans la grande pyramide - blocs ajustés au millimètre près ! ) idem pour le site libanais de Baalbek : là encore, les blocs de fondations de certains monuments dépassent les 1000 tonnes !!! Tu n’iras pas bien loin avec ton explication de levier ( je confesse n’avoir jamais mis les pieds sur un chantier de construction. )


    • L’obélisque de la Concorde pèse 230t et a été déposé, déplacé et ré-érigé en 1836 avec des techniques plus proches de l’antiquité que d’aujourd’hui. Du premier coup proprement et sans casse.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ob%C3%...


    • @pascal
      Le plus gros bloc de granit de Puma Punka pèse 137 tonnes et, contrairement à l’obélisque de la Concorde, positionné au micron prés avec d’autres blocs pour former un ensemble mural, la datation carbone la plus tardive donne env -1000 ans avant J.C, plus de -10.000 - 15.000 pour d’autres chercheurs qui se basent sur une datation archéo-astrologique. Il ne s’agit pas simplement d’édification mais de construction ou fabrication même des blocs, des assemblages et des sculptures à une époque qui correspond au magdalénien caractérisé par l’outillage en os (en France, peintures pariétales de Lascaux en Dordogne)
      L’obélisque a été simplement déménagé et logé dans un site prévu pour sur érection en 1836, transporté par un navire spécialement conçu par des ingénieurs du génie maritime, le Louxor, et remorqué par un vapeur "le sphynx" d’Aboukir au Havre, puis pris en charge par un remorqueur remontant la Seine. Il aura fallu tout un système de conception et d’ingienérie complexe élaborés du 13 novembre 1829 au 25 octobre 1836. Pour 1 obélisque de 230 T.
      Sur la base de l’obélisque, un ensemble de gravures expliquent le système complexe qu’il a fallu édifier et penser pour sa décavation à Louxor. Son érection place de la Concorde s’est faite sous le contrôle de l’ingénieur Appollinaire Lebas à l’aides de machines élévatrices et de cabestans gigantesques.
      Il y a matière à réflexion.


  • Bonne première partie dont le point clé se résume en une phrase : Il a été décidé qu’il fallait 10% de cadres et 90% d’esclaves, et l’école est l’outil de cette politique.

    La seconde partie est faible, notamment sur la critique de l’outil informatique en tant que tel. Comme il le dit, l’informatique n’est qu’un outil ; il faut apprendre à bien s’en servir pour en tirer profit. Nous dans la dissidence on sait la valeur qu’a l’informatique pour la réinformation...

    Les pyramides construites par les extraterrestres ? pourquoi pas, ce n’est pas plus farfelu que l’histoire officielle qui est un outil de propagande et de désinformation. Cela apprend au moins que l’histoire n’est pas une sience mais une construction intellectuelle qui a des objectifs politiques.

     

  • Commentaires intéressants,
    j’ajouterai juste une autre nuance concernant le "il faut bien parler anglais", ce dernier ne permettant en réalité aucunement de relever le niveau intellectuel moyen d’une population, et que s’il est judicieux d’apprendre à nos enfants une ou des langues qui seront utiles dans leur avenir, je pense qu’il vaut mieux se tourner vers l’Asie (dans son ensemble). D’ailleurs, plus près, même bien parler l’Allemand reste professionnellement un choix plus astucieux.

    Nous sommes tellement le cerveau lavé au tout-anglais actuel qu’on oublie l’évolution profonde qui est en train de se produire à l’échelle planétaire.

    Quoi qu’il en soit, ce que nous devons apprendre et maîtriser en premier lieu est : la langue française, notre langue, et qui n’a pas besoin d’un substitut (d’autant qu’en l’occurrence celle-ci ne peut aucunement se prétendre de "meilleure qualité", même si on arrive aujourd’hui, à force de lobby continuel sur des décennies, à faire croire que "ça sonne mieux"... toute personne cultivée musicalement connaît grandement les limites de ce genre d’affirmation fallacieuse tant elle établie une hiérarchie basée sur la nature même d’une langue plutôt que sur le talent de ceux qui la manient... heureusement il existe "des" Mozart pour faire bouger les murs du grégarisme).


  • Bonjour à tous,
    Je suis prof depuis 9 ans.
    Bilan : les moyens sont énormes mais souvent gaspillés. Il nous est interdit d’acheter du matériel d’occasion. On nous impose des catalogues pour passer des commandes. Les manuels s’entassent, couverts de poussière et le mobilier est changé alors qu’il est encore tout à fait acceptable. Certains profs réclament une nouvelle peinture pour convenir à leur goût.
    La suppression des notes n’est pas vraiment un problème. Il me semble que le verbiage utilisé pour définir les compétences en est un par contre.
    Allez faire un tour pour voir les tableaux de compétences et vous aurez une idée de ce qu’il nous faut absorber pour mener une évaluation complète d’une classe de 25 enfants....
    La formation est totalement insuffisante et manque de stage pratique (même avec la nouvelle réforme). Ceux qui nous forment n’ont pour certains jamais été prof en primaire.
    Les parents sont démissionnaires et quand ils ne le sont pas, sont totalement absorbés par les nouveaux modes de vie (tv, internet, mobile, tablettes, consoles....)
    L’hygiène de vie n’est pas propice au bien être des enfants : coucher tardif, rythme hallucinant parce que papa et maman travaillent, alimentation baclée...
    J’ai eu un gamin de 4 ans qui avait vu tous les vandamme. Un autre qui avait vu plus de film d’horreur que moi.
    Le contexte social multiplie les enfants au prise avec une réalité d’adulte sordide.
    ect....
    La situation est grave mais pas désespérée. Les enfants sont un éternel recommencement.

    Par contre, cet échange sur les pyramides n’a rien à faire ici.
    "Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt"


Afficher les commentaires suivants