Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pour mettre les enseignants au pas

« Il sera très difficile de revenir en arrière » sur la réforme du collège après sa mise en œuvre à la rentrée 2016, a tout récemment déclaré Mme Vallaud-Belkacem, très souriante, comme d’habitude, à l’idée de l’entourloupe. Pourquoi cette étrange certitude ? Ce qu’un décret pris à la hâte sur un coin de table a cherché à établir, un autre décret mûrement réfléchi devrait pouvoir l’effacer. Pas si simple.

L’arme fatale du manuel

Pour créer de l’irréversible, la DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire), bras armé du ministère, fait pression depuis un mois sur les éditeurs scolaires en leur suggérant lourdement de ne plus faire des manuels par matière et par année, mais par cycle. La réforme institue en effet des cycles qui regroupent, à chaque coup, trois classes. Cycle 2 ? du CP au CE2. Cycle 3, du CM1 à la 6e. Cycle 4, de la 5e à la 3e.

L’idée de génie du ministère est donc d’imposer un seul livre qui regrouperait tous les savoirs que des programmes absurdes – nous en avons déjà largement parlé – prétendent imposer, et selon la forme pédagogique voulue par le ministère : c’est ce que l’on appelle la séquence.

Une séquence est l’organisation immuable de plusieurs cours. Pour donner un exemple, une séquence de français, en collège, peut très bien tourner autour d’une œuvre (on suppose donc que l’on étudiera Le Cid en cinq heures, en survolant Corneille, le XVIIe siècle, le théâtre, Gérard Philipe, « Rodrigue, as-tu du cœur ? », « à moi, Comte, deux mots ! », « Va, je ne te hais point », « Nous partîmes cinq cents » – fin de la séquence). Au passage, on pourra glisser une remarque de grammaire ou d’orthographe (« Le Ô de Ô rage, ô désespoir… est une interjection et prend un accent circonflexe… »), mais rien de construit, rien de systématique. Pour apprendre le français, le français de France, vous repasserez.

L’idée que l’on étudie encore Le Cid en quatrième est quelque peu naïve, sous ma plume. Voilà beau temps que l’inspection déconseille de faire travailler les élèves sur une pièce où l’on tue allègrement des Maures…

Cette désorganisation létale a été mise en place par les IUFM dans les années 1990-2000, et a généré les générations déboussolées que nous voyons aujourd’hui faire la queue à Pôle emploi. Les pédagogues qui ont inventé la séquence sont des criminels, et arpentent pourtant tranquillement les couloirs du ministère.

L’organisation totalitaire – je n’ai pas d’autre mot – des manuels scolaires désirés par la DGESCO et son chef, Florence Robine – méprisée par ses troupes qui persistent à célébrer la mémoire de Jean-Michel Blanquer, son prédécesseur – vise à désorganiser l’enseignement de manière irréversible. Mme Robine a donc pris son téléphone et a joint les responsables des principales maisons d’édition spécialisées dans le scolaire, pour leur vendre l’idée d’un manuel unique passant sous les fourches caudines de programmes ineptes enseignés de façon inepte.

Le problème, c’est que cela s’est su. Marianne.net a publié, dans un article ironique (l’ironie, on se le rappelle, est la politesse du désespoir), l’interview d’un auteur de manuels qui dénonce le vilain coup ourdi par le ministère.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1222833
    le 06/07/2015 par bobforrester
    Pour mettre les enseignants au pas

    bonjour

    De quoi s agit il ? réponse d accorder l enseignement au nouveau public d origine étrangère et de tirer la masse des autres vers le bas. Vous savez ceux qu on ( la racaille européiste en col blanc) appelle avec mépris les "sans-dents" ou les "petits blancs". Pas plus compliqué que ça ! double mépris des enfants d immigrés qui méritent mieux que ça, ce dont les autres bénéficiaient avant que les forces du capital financier
    1 souhaitent faire des économies sur le dos de l éducation
    2 n engage le formatage des esprits = les décerveler !

     

  • #1222848
    le 06/07/2015 par yoga44
    Pour mettre les enseignants au pas

    Dans l’article original :
    "Ben oui : il y a deux sortes de totalitarisme. Celui d’un grand esprit, qu’il opère pour le bien ou pour le mal, qui a l’audace de passer par-dessus la démocratie, et celui des minables, qui opèrent en sous-main comme des taupes pour que la réalité se plie à leurs lubies."

    Vlan dans les dents. Rigolo et excellent.
    Et au passage comment montrer que la démocratie à l’Européenne... ba c’est dla merde.


  • #1222883
    le 06/07/2015 par zuleya
    Pour mettre les enseignants au pas

    C’est un signe qui ne trompe pas. Ce sont les ordures mal-intentionnées qui font des modifications irréversibles et qui canalisent leur énergie la dedans :
    Les maires des villes qui rendent des voies piétonnes en betonnant la chaussée, les europeistes forcenés qui ont infeodé le pays à l europe en se vantant ensuite qu il n y a pas de mécanisme de sortie...
    Badinter qui se vante que la peine de mort est ireversiblement abolie car "on a signé des traités". ..
    Toute personne sensée et honnete qui modifie un système devrait au contraire mettre autant d’énergie dans la possibilité d un retour en arrière que dans sa propre réforme. Juste au cas où. ..
    On peut s’inspirer des anglais qui eux le font toujours. On peut rappeler l anecdote du tunnel sous la manche qui peut être inondé en cas extrême sur ordre du premier ministre british. ..
    A se demander à quoi servent les écoles de type science-po ou ena de notre pays...


  • #1222961
    le 06/07/2015 par Eric
    Pour mettre les enseignants au pas

    "L’organisation totalitaire – je n’ai pas d’autre mot –..."

    M. Brighelli, cette organisation totalitaire est le fruit logique de la république, république que vous soutenez depuis votre enfance. Dans une France démocratique, les Français approuveraient ou rejetteraient les programmes scolaires lors d’une votation nationale.

    "... il y a deux sortes de totalitarisme. Celui d’un grand esprit, qu’il opère pour le bien ou pour le mal, qui a l’audace de passer par-dessus la démocratie,..."

    Les grands esprits dont vous parlez sont passés par-dessus la République et non par-dessus la démocratie pour la simple bonne raison qu’il n’y a jamais eu de démocratie en Occident.


  • #1222969
    le 06/07/2015 par SpiritusRector
    Pour mettre les enseignants au pas

    Sans me faire l’avocat du diable. Moi je trouve ça très bien au final.

    Cela va à terme permettre aux gens (plus bêtes que la moyenne) de comprendre que ces gens là ne sont pas les représentants d’une solution durable, équitable et sure...

    Mais bien des factieux qui après avoir été obligé d’instruire les masses lors leur percée historique initiale, dévoilent peu à peu leurs véritables intentions, et font machine arrière avec le sourire et en plein jour.