Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

Le kamikaze Julien Rochedy débat du féminisme avec l’influenceuse Louise Aubery dont voici la présentation par la chaîne organisatrice de la rencontre :

Créatrice de contenu et entrepreneure, dont le projet principal @MyBetterSelf traite des questions d’acceptation de soi (#bodypositive #onveutduvrai) ainsi que de la prise de pouvoir sur sa vie (#empowerment #entrepreneuriat).

 

Féminisme : le débat Julien Rochedy/Louise Aubery :

 

Le debrief :

 

Bonus : Louise Aubery et les « injonctions de la société »

 

Les débats de Rochedy, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

122 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2422966

    Elle veut faire du porno ou de la philosophie ?

     

    • #2423093
      le 31/03/2020 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Tu pourrais aussi faire remarquer simplement que cette féministe de plain
      d’un système mis en place par ’’ les hommes ’’ elle oublie cette cruche de
      se rappeler qu’il s’agit bien d’une petite clique d’Aristocrates qui tiennent
      tout. Ce sont les femmes de ces derniers qui voulaient égaler leur maris.
      Regardez où nous en sommes rendus ... tas de crétins, le féminisme
      défendu à tout vent s’en prend à l’Homme au complet, jamais à cette
      petite clique responsable de tout.

      Incapables d’identifier les éléments, ils retombèrent en arrière de
      de plusieurs décennies ... ’’ Ha comme c’est curieux ’’ comme dirait
      un homme que j’apprécie.


  • Louise Aubery ?

    Un irrésistible parfum de superficialité bourgeoise, qui ne résisterait guère à une rugueuse nuit de nouvel an à Cologne...

    Le féminisme finira dissout dans le diversité subsaharienne, tel le vernis Dior dans l’acétone.

     

    • Trois lignes plaisantes à lire dans leur usage subtil de la métaphore, j’y vois une plume littéraire.


    • #2423657
      le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes mais pas encore totalement bestialisé
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      En 2 commentaires, comment s’ éleve depuis toujours l’humanité. Aux côtés de tout gentilhomme, une femme (ou plusieurs) qui sait l’apprécier et donc qui aime le soutenir.

      Ca rendra pas cet homme plus méchant, bourrin ou oppresseur avec les femmes, c’est certain.


  • Bonjour,
    Débat d’un très bas niveau, une bande de branleurs !!! Rochody essaye de remonter le niveau mais trop de politesse de sa part à mon goût.


  • Sans même regarder la vidéo, j’ai une question : qui pour donner à ce vagin sur pattes l’adresse de la SPA la plus proche de chez elle ? Il y a des chats qui ont besoin de dormir sur les genoux d’une abonnée Netflix.


  • #2422977

    Comment vous faites pour regarder ça ? Je tiens 2min max.

     

    • ben perso, après 10 jours de confinement .. plus moins ... ??.... je ne sais plus, le temps passe bizarrement .............. je matte son décolleté...

      désolé...


    • #2424204
      le 01/04/2020 par Democrate participatif
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Ils sont tous les 2 très mauvais. La "féministe" est hyper-prévisble, tout à fait conforme à ce qu’on attendait. Rochedy ne semble pas avoir compris qu’il ne suffit pas d’avoir une barbe pour avoir l’air d’un homme. Et puis ce concept de "masculinisme" franchement...c’est encore plus grotesque que le féminisme, je dirais même que c’est un truc de tarlouze.


  • C’est trop facile ! Julien Roshedy joue au dissident et se la raconte ! Il s’attaque à l’écume des choses, à la conséquence du système libéral mais ne va JAMAIS à la racine des choses...il perd son temps et nous fait perdre le nôtre...
    Il est de la bande à Abauzit, Conversano et cie ; des grandes gueules qui se parlent à elles-mêmes, des êtres aliénés au dernier degré et qui se croient libres.

     

    • Je vous invite donc à écouter son analyse de 3 heures sur "Nietzsche : vie et philosophie".
      Il me semble qu’il tente au contraire de s’attaquer à la racine sous un angle intéressant.
      Concernant votre psychologie des différents personnage, je vous laisse la responsabilité de vos interprétations à leur égard.


    • Vous racontez des sottises, au moins ils font quelque chose contrairement à certains...

      Abauzit est celui qui s’attaque le mieux aux fondements du problème, à savoir la perte des moeurs catholiques. Vous pouvez combattre qui vous voulez, faire ce que vous voulez, si vous n’avez pas de moeurs catholiques, vous etes le jouet du système, c’est comme ça, vous pouvez lire tous les livres que vous voulez, savoir tout sur tout, si vous n’etes en état de grace, ca sert à rien !


    • Et vous Le King, que faites vous de si particulier pour juger ?


    • Euh conversano /Rochedy ? Quel rapport ... ? Nier à des intervenants de qualité comme Rochedy leur valeur sous le prétexte qu’ils ne parlent pas exclusivement de ce qui semble vous intéresser uniquement est ...Comment dire...UN PEU binaire et étroit non ?


  • #2422981

    Influenceuses ou féministes ceux sont toujours elles,qui s’habillent et se maquillent comme des timpes....’sont belle tiens ces greluches...


  • Rochedy a un certain talent. Mais je n’ai pas pu écouter cette conversation avec une aboyeuse au QI d’huitre et l’autre sot à moitié handicapé qui arbitre les échanges. C’est à la limite du supportable. Très représentatif de l’écroulement intellectuel et culturel des 25 dernières années. Une torture pour l’esprit.


  • Elle a un beau décolleté la jeune fille...
    Elle va certainement me répondre que je suis un vilain macho d’avoir remarqué cela... ce à quoi je répondrais que ce que l’on ne veut pas faire voir, il faut le cacher !
    Julien Rochedy aurait du mettre en parallèle le bonheur indescriptible de l’homme allant travailler 12 heures à l’usine et l’extrême douleur de la femme restant à la maison pour s’occuper des tâches domestiques et des enfants, au XIXe siècle...
    Nous sommes bien, sur ce thème, dans la compétition victimaire !

     

    • Je ne suis pas féministe, et j’ai moi-même souvent utilisé votre argument. Cela étant dit, avec un fort de taux de mortalité infantile et de mortalité tout court jusqu’à la deuxième moitié du 19ème siècle, ce n’était pas une partie de plaisir non plus d’être constamment enceinte et d’accoucher une fois par an (dans les conditions de l’époque), tout en continuant à tenir un foyer (et sans la technologie d’aujourd’hui bien sur).
      Dans notre société moderne, on oublie à quel point ce monde est hostile à la base, et à quel point la vie est un combat de chaque seconde. Les femmes et les hommes ont tous deux fait face à une adversité incroyable pendant des millions d’années.


  • Rochedy reste sur ses fondamentaux sur le feminisme. Mais pourquoi débattre avec ce genre de Youtubeuse beauté ? Elle ne connait rien de rien cette pauvre fille, je trouve qu’il perd son temps avec des pseudo feministes des réseaux sociaux, ce n’est pas un débat à ce niveau.


  • Débat de petit.e.s bourgeois.e.s sans intérêt... Soral a déjà tout dit sur le sujet il y a plus de 20 ans. Et en beaucoup plus punk !
    J’espère au moins que Rochedy a chopé son numéro à la Louise, sinon quelle perte de temps.

     

  • Je ne serais pas fâché de quitter ce monde lorsque le moment sera venu. La vision de cette jeune femme m’horrifie. Pourquoi tenter de combattre un adversaire aussi faible ? Julien tu es un homme intelligent plutôt beau gosse, des milliers de femmes voudraient être à la place de cette pseudo sufragette, pour nous les hommes qui avons été aimé par nos mere et qui sommes devenus fils, frère et père, nous n’avons pas besoin du discours de cette gourde qui heureusement ne représente qu’un epiphénomène dans ce monde qui tangue sacrément. La crise arrive et les choses se règlerons par elles mêmes.


  • #2423014

    Rochedy, ce natif ardéchois, ma foi, Bravo ! Intelligent, éloquent, courageux.


  • Règle numéro 1, ne jamais débattre avec une féministe, c’est comme les sionistes, ou bien ils se défilent, ou bien ils vous attaquent personnellement, donc, c’est peine perdue, j’ais beau éssayé, en vain. et la femme en général à une dent contre l’homme, c’est toujours de sa faute, meme entre elles, elles se détestent, c’est dans leur gènes, c’est comme ça, et je pense pas que ça changera un jour, donc sujet à éviter, pour pouvoir vivre ensemble, voila la solution.


  • Kamikaze c’est le mot !


  • Louise Aubery, typique de la néo-femme burnée-sans-burnes, imbaisable.
    Arrête les frais Rochedy et va donc demander à Eva Vlaar de s’exprimer en anglais pour viser grand.

     

  • #2423045

    Ce que je retiens de cet échange c’est le décolleté de mademoiselle
    Merci

     

    • J’ai peur qu’elle n’ait pas grand chose de plus à offrir......


    • #2423288

      @VIVACHAVEZ
      Je suis pas exigeant, je m’en contenterais, sans trop râler
      Du moins avant
      Apres c’est autre chose
      J’promets rien


    • #2423513
      le 31/03/2020 par Y’a encore des hommes en France
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Moi je retiens que je voudrais pas d’une casse-couilles comme ça à la maison
      Et qu’en la voyant,je remercie le ciel de m’avoir donner mon épouse, mère de tous mes gosses (et j’en ai beaucoup )qui n’a jamais travailler pour un salaire mais qui s’occupe de notre foyer, de mes gosses et de moi comme un prince
      Pour ça je dois ramener argent bouffe et protection , ce que je ne manque pas de faire
      Nous élevons nos garçons et nos filles sur ce modèle là
      Et jamais mon épouse m’a dit, que j’étais un mauvais mari et un mauvais père, et moi jamais je ne lui ai dit ,qu’elle était une mauvaise mère et une sale épouse
      Nous sommes complètementaire
      Elle ne voudrais pas que je fasse la cuisine et qu’elle aille bosser idem pour moi
      Je ne sais pas comment j’ai pu rester plus de 30 minutes à écouter une pintade comme elle déblatérer autant de conneries
      Certainement que mademoiselle est une petite bourgeoise
      Et que si elle devait se lever le matin
      Pour payer le crédit, la bouffe, les factures pour une famille aussi grande que la notre , peut-être que mademoiselle fermerait sa grande gueule et remercierait le ciel d’avoir trouver un époux qui fait le boulot sans rechigner (et en plus heureux et fier de le faire pour elle et les enfants )
      Pauvre fille !
      Mais quel homme normalement constitué ,peut supporter un dindon pareil ,dans sa maisons, son lit , matin, midi et soir ?
      Un homme sans couille, épilé, tertiaire , castré du cerveau certainement
      Je vois pas d’autres explications
      Même si elle avait le plus beau cul du monde et quelle fasse à manger comme une déesse
      Ce dont je doute


  • Oof, manger des pavés au chocolat et pas mettre de soutifs, ça c’est un combat d’Hercule


  • En bon gros con, ce que je retiens de Louise A. est son décolleté lors du debrief, magnifique.
    Merci Louise

     

    • C’est déjà bien de le reconnaitre.. ce genre de femme adore attacher le collier aux bons petits toutous en rut , c’est plus facile pour la castration.. Mais après tout le masochisme est dans la nature, c ’est juste qu’il ne fait pas avancer (même plus léger)


  • J’avoue n’avoir pas été au-delà du premier round : et encore, sans doute du fait du décolleté ; du point de vue d’une forme d’érotisme qui appartient à mes paraphilies et de répondre à ma question : l’aurait-elle fait ? Oui...
    Belle tentative (de déstabilisation).
    D’un point de vue du résultat sur le fond (et sauf à les mettre « à poil » au vu et au su de tous), je ne vois pas pourquoi J. Rochedy perd son énergie, mon point de vue étant que, pour ce genre de sujet, rien ne vaut la preuve (d’être un bonhomme) par l’action que par les jacasseries qui partent le plus souvent en vrille. Pour l’expérience, dès que les sujets en arrivent à ces points de discussion, je sors du débat qui point, que ce soit en binôme ou en groupe, feignant de n’avoir aucun avis, rajoutant même que je n’ai pas de personnalité. En revanche, comme la cour mixte du cercle connu me respecte ou que la majorité du cercle étranger me craint par nature, au gré de la stature surmontée d’une « tête de con », j’ai tout le loisir d’émettre ce qu’il reste de phéromones et de soutenir le(s) regard(s), lequel projette chez l’autre le film qui tourne dans mon imaginaire et que tente de lire la belette exaltée par son propre discours. Lui ayant fait entendre que je ne suis-là que pour lui (leur) soutenir la conversation conviviale, rien de plus, la sportivité ou l’énergie étant à réserver à d’autres affinités. Et comme, grâce à la modernité qui se prête aux écrans des portables, j’ai toujours sur moi les "books" de certaines de ses congénères sans autres artifices que leur tenue d’Éve et qui se prêtent à une part de mon activité, il est des ferveurs - inutiles - qui s’estompent, quand elles ne se déchaînent pas dans d’autres registres.
    Par-dessus le marché, à rajouter aux silences réfléchis que je n’en veux pas chez moi pour la longue durée, ni au sein du système polygynique déjà en place, voilà qui les agace au plus haut point.
    Aissi irai-je débattre avec une seule : c’est une plaisanterie ou quoi ?
    Julien s’exclame lui-même dans le premier quart d’heure, qu’il finira par ne plus débattre... Mi, c’est déjà un quart d’heure de trop : sauf pour les gars qui n’ont pas encore compris. En ce cas, merci pour eux du sacrifice.


  • #2423090

    Elle est jolie, je comprends Julien.


  • Tous ces types qui cherchent à avoir raison face aux femmes sont franchement pathétiques et dénote une impuissance masculine certaine. Ils n’ont toujours pas compris que le seul terrain à prendre avec les femmes est celui du jeu et de la danse. Le reste n’est qu’ennui infini... Quelle honte de passer 2 heures en face d’une fille aussi sublime pour d’aussi vaines intentions.

     

    • Je reconnais ne pas avoir encore eu le temps de regarder la vidéo. Cependant je réagi à votre commentaire qui me semble en tt cas partiellement faux. J’ai souvent eu de vifs débats avec des jeunes femmes, tout simplement parce que je n’étais pas d’accord avec elles. J’ai souvent remarqué Et notamment en face de jolies femmes, qu’elles étaient très sensibles au fait qu’un homme leur apporte la contradiction et ne fasse pas semblant detre d’accord avec elle sur tt juste pour leur plaire. Ce n’est que mon expérience mais cela s’est vérifié plusieurs fois. Après qu’il s’inflige encore un debat sterile avec une féministe, c’est vrai que c’est sûrement inutile.


    • @bernardo

      en effet, j’ai remarqué de même !
      il vaudra toujours mieux s’affirmer que se coucher en espérant qu’elles ouvrent les jambes, surtout que dans ce dernier cas, il est rare d’aboutir !

      (je m’appelle Camille mais je suis un homme)


    • @Bernardo
      Je vous rejoins entièrement, loin de moi l’idée de faire l’apologie de l’obséquiosité ou de l’effacement. Non, je veux parler d’autre chose : les femmes peuvent prendre toutes les postures qu’elles veulent, ça ne sera jamais une atteinte à l’identité masculine.


  • Il voulait la séduire, c’est raté.


  • Une pure perte de temps. La "féministe" nous ressasse toujours les mêmes vieux arguments démontés depuis longtemps.


  • cette fille est insupportable, elle ne peut que provoquer, par son attitude, l’exaspération chez tout homme normalement constitué qui aspire à une relation de couple équilibrée, pourvu de fantasmes hétérosexuels basés sur la différence psychique autant que physique dont la nature nous a gratifié.. par l’outrance on obtient toujours l’inverse du résultat escompté et je constate que c’est le cas de cette "influenceuse" qui ne fait que s’adresser à des dominatrices, des frustrées et des complexées revanchardes qui vont s’enliser encore plus si elles se mettent à l’écouter.


  • Tout se passe à 18min52.

    C’est là que j’ai éclaté de rire et que j’ai arrêté de regarder la video, l’intervenante n’étant, à partir de là, plus crédible. Et le pauvre gars qui essaie de se justifier derrière.

    Voilà la séquence clé. La femme est contredite, ou au moins interrogée. Et elle ne l’accepte pas. Tout doit lui être du. Elle est dans la force et la puissance du bien, de ce qu’il faut penser. Une remise en question est prise pour une agression personnelle et une trahison.

    Les féministes ont gagné. Elles le savent, en tirent de l’arrogance et ne sont pas très fairplay dans la victoire...

     

  • Elle se voit en philosophe,
    l’homme que je suis la déshabille du regard.
    Elle se veut cérébrale, et hystérique elle apostrophe
    Je contemple son corps comme une œuvre d’art.
    Elle est ma source, je suis l’arc qui se tend.
    Clin d’œil à Léo Ferré


  • Elle a pas le niveau la youtubeuse, elle fait même honte a sa cause je trouve.
    On devine qu’elle ne vit pas pour le féminisme , mais plutôt qu’elle vit du féminisme , c est le créneau qu’elle a choisi pour exister sur YT , et ses 10000 "followers" n’ont probablement pas plus de 15ans.
    A mon éppque c’était les spice girls qui occupaient ce créneau des adolescentes dans leur trip "girl power". "Je fais c’que je veux ..avec mes cheveux "Garnier.


  • J’aime beaucoup ce type. Il est calme, posé et très cultivé. L’autre grognasse qui passe sa vie à compter le nombre de like ne fait vraiment pas le poids. De toutes façons le féminisme est une escroquerie pour hystérique frustée. Avant 30 ans c’est pardonnable, passé 30 ans ca relève de la psychiatrie !


  • Ces femmes sont programmées pour faire chier leurs futurs conjoints avec des mots et une pensée stéréotypée de lutte des sexes compétitions avec l’homme et donc de détruire son propre couple et ses futurs enfants mâles en les castrant.

    La meilleure chose à faire pour les hommes et de repérer ces femmes le plus rapidement possible, pour les éviter elles finiront seuls ou mère célibataire sans se remettre en question.
    Le rôle des rochedy stéphane Edourads etc... vite repérer ces femmes pour pas finir avec un divorce.

     

  • Youtubeuse décérébrée qui rabâche toujours les mêmes arguments :
    Le salaire (soi-disant) inégal entre hommes et femmes, le patriarcat qui croît la violence contre la gent féminine (alors que face aux drames atroces du XXe siècle, il n’a été que protecteur) ;
    Rochedy est bien courageux de débattre encore, alors que c’est une affaire pliée depuis un temps, déjà :
    La France n’est pas le Pakistan, comme chacun sait....


  • Hystérique et nulle comme beaucoup de féministes, ceci dit il faut lui accorder le fait qu’elle soit jolie, ce qui n’est pas toujours le cas dans cette clique ;-)


  • #2423243

    Pas pu écouter plus de 3 mn cette tête à claques semi-hystérique avec sa voix de crécelle !
    UN BON RETOUR AU REEL, comme une guerre ou des émeutes et cette pouffiasse ira se réfugier, tremblante, dans les bras du premier mâle protecteur venu !
    Dans ces sociétés policées et féminisées à outrance, ce genre de pétasse prend de l’importance et se croit intelligente alors qu’elle ne débite que des poncifs éculés !

     

    • c’est assez triste de voir un homme penser comme un Gorille et je suis sur que certains gorilles sont plus attentionnés et respectueux ou empathiques que toi c’est fatiguant a lire et triste pour notre humanité .J’ai l’impression de lire un MOLLAH .
      PS je ne suis pas féministe mais respecte les trois mentions du fronton de ma mairie autant que je le peux .UNE FEMMES EST UN HOMME COMME LES AUTRES POUR MOI .


  • Puisqu’il y aurait donc une domination masculine, je suis surpris que les féministes ne posent jamais la question du pourquoi.
    Est-ce que ça ce serait joué à pile ou face ?

    Je regrette également qu’il ne soit jamais abordé le scandale de l’oppression des femmes dans la période 1914-1918 par exemple.
    Obligées de rester à la maison pendant que les hommes - ces salauds - étaient partis prendre l’air à la campagne.

    Julien Rochedy devrait mieux se renseigner la prochaine fois. Face à une telle opposante il n’avait aucune chance dans ce débat...

    Car on parle quand même là d’une femme totalement hors de contrôle, une jusqu’au-boutiste, une révolutionnaire, qui ose ne pas porter de soutien gorge et qui mange des pavés au chocolat quand bon lui semble !
    Hasta la victoria siempre !


  • Comme dirait les Inconnus, un homme... c’est un homme une femme... c’est une femme.Sinon au niveau du débat au niveau du décolleté Julien 0 Louise 5. Les femmes sont l’égales des hommes comme dirait Dujardin OSS 117 on verra quand il faudra porter quelque chose de lourd.
    Plus sérieusement, Débat sans intérêt, Julien cultivé et intelligent en face d’une youtubeuse simpliste.

     

    • Donc les costauds, entre les hommes doivent avoir des avantages et des meilleurs salaires que les moins costauds car ils leurs sont sont supérieurs c’est au kilo de viande que ça se joue ....... logique de primate effectivement ....Mais il y a si peu de chose dans la vie qui doit être fait avec précision finesse et délicatesse que c’es négligeable. Les gros testostéronés doivent avoIr systématiquement le dessus.Ton monde est triste et moisi qui sent le chevalier teutonique puant qui macère ses sucs de peau de couilles dans son armure des mois durant .


  • Le néant culturel, sociologique, historique de la féministe — « Louise », pas besoin d’avoir fait socio + 8 pour en tirer quelque chose — est abyssal. Abyssal.

    Ne serait-ce que sur le sempiternel « compte en banque ». Jusqu’au début des années 70, des gens allaient encore chercher leur quinzaine en liquide, éventuellement ils mettaient quelques sous « chez l’écureuil ». Comment se représente-t-elle le réel passé ? Qu’est-ce que brassait sa grand-mère ? Elle croit vraiment que se cogner douze heures d’usine à 12 ans en 1935 était une sinécure et que les grands-mères rêvaient de quitter le foyer ?

    Cette dinde tertiarisée n’a aucune idée de l’histoire de la condition ouvrière. De toute façon elle ne parle pas des femmes, elle parle de privilèges qu’elle veut se voir octroyer, parce qu’elle est « une femme ». Mais elle n’est pas d’abord une femme. C’est une petite bourgeoise. Son soi-disant problème d’écart salarial n’existe pas chez les smicards. Elle a des luttes de nantie qui s’ennuie. Comme Beauvoir, il suffit de lire ses mémoires pour le comprendre. Comme Badinter, comme toutes les autres, Schiappa, Belkacem et Cie.

     

    • J’ajouterais au sujet de ce fameux compte en banque, que c’est ma propre grand mère qui gérait les comptes (en liquide), LE fameux bas de laine et pas LE sabot en bois et suivait la scolarité de ses enfants. Mon grand père savait à peine lire puisqu’il était au travail dans les fermes dès l’enfance (garçon de ferme).
      Alors oui il ramenait la paye mais il en voyait pas la couleur ou alors pas sans l’accord de ma grand mère qui gérait le budget familiale dans l’intérêt de ses enfants.


  • Quand j’étais jeune, mon truc c’était de fumer des gauchistes dans des débats lors de soirées ou de dîners mondains. Avec le temps ça passe, on conserve son énergie et on préfère regarder l’idéologie s’effondrer toute seule. Cette époque, si horrible soit elle, est un vrai bonheur d’assister à la chute de ces idéologies de névrosés.


  • A 25"10 : "Ce sont les hommes les méchants"
    — > Il y a du niveaux !!!
    Sans blague, c’est une bonne idée de débattre avec ces nanas, elles pourrissent leur propre cause !


  • #2423401

    Dans sa dernière vidéo il déclare ne plus vouloir perdre son temps avec ses débats stériles.

    Et je crois qu’il a trouvé chaussure à son pied... En France elle serait mannequin...
    https://youtu.be/5NDnO8dYsNY?t=5544


  • #2423413

    Il est intéressant ce débat seulement à cause du "boobspreading" et de l’interlocuteur supérieurement intelligent, restant stoïque, brillant ! Comme quoi..


  • #2423446

    Il y en a encore pour perdre leur temps à débattre avec le féminisme ? Ceci n’est pas un débat mais un combat.


  • J’ai arrêter à la deuxième réflexion de là demoiselle concernant la différence de salaire ...
    inintéressant !

     

  • Céline disait qu’ils sont lourds et bien maintenant elles aussi sont lourdes...


  • Débat sans grand intérêt.
    La féministe est encrée dans une posture et gloubiboulise le passé en l’opposant au présent.
    En faisant un peu de généalogie on retrouve plutôt la logique Rochedy. 17eme 18eme 19eme siècle,
    les femmes travaillaient dur au champs ( journalieres) et aux tâches ménagères qui étaient bien plus pénibles
    Et si on remonte plus loin, la base de la reproduction c’est le couple et le plus fort des deux protège l’autre pour perpétuer l’espèce humaine. De là en découle une répartition des tâches qui s’observe aussi chez les animaux.


  • Ferme ta gueule et va faire la cuisine
    Ton homme t’aimera et fera tout pour toi
    Casse lui les burnes avec ton égalité
    Et il t’envera bosser pour payer les factures
    Pendant qu’il fera le ménage en robe de chambre à la maison
    Pétasse bourgeoise qui n’a jamais du bosser pour gagner sa vie
    Stérile autant le débat que cette pimbeche
    Finira seule avec un chat

     

  • En général, soit les femmes ne s’intéressent pas à la politique, soit elles sont féministes. Puisqu’on leur a accordé le droit de vote, ne devrait-on pas aussi le donner aux enfants et aux trisomiques ?

     

    • Les femmes n’ont en général aucune idée de ce qu’elles veulent jusqu’à l’instant T où elles le veulent, et leur volonté est largement influencée par les émotions qu’on leur fait ressentir (principe empirique de séduction).

      Quel effet ces tendances naturelles ont-elles en politique ?


  • #2423568

    Il est toujours intéressant de voir que tout ce qui a été dit dans ce débat peu se diviser en 2 catégories :
    - de l’ordre de la production (qui offre quelque chose de nouveau)
    - de l’ordre la reproduction (qui ne fait que suivre un schéma connu).
    Il y a des constantes qui ne changent pas et qui dépasse chaque individu ;)


  • Juste sa voie vous renseigne sur elle... absence absolue de féminité et de délicatesse. Une voie de bourrin (de bourrine pardon).


  • à 5:44
    ==> Donc elle essayerait en fait de nous expliquer que "76% des femmes touchent un salaire supérieur à celui des hommes" ?? :P

    Plus sérieusement, j’avoue que ça a -par moments- été pénible à regarder : voir Rochedy rester muet (surtout au début) face au gloubi-boulga d’ignorance et de mauvaise foi de la féministe qui tantôt mélange (comme toutes les féministes) "inégalité de droits*" et "pseudo-inégalité statistique*" en nous sortant la fameuse pseudo-statistique totalement biaisée de la soi-disant "inégalité salariale [salaire brut]" (qui en passant, tend généralement à omettre plusieurs paramètres e.g. années d’ancienneté, heures sup, etc), tantôt effectue un "glissement" -pas très subtil- entre les "agressions" (qui elles, touchent majoritairement les hommes) et les "viols"... etc...
    (*A patir du moment, où elle répète sans cesse que les femmes ont "des Droits en moins que les hommes", j’aurais bien voulu qu’elle nous explique "lesquels" [au moins un exemple]. Des "statistiques" [e.g. sur le pouvoir d’achat, le % de SDF etc] qui suggèrent que le niveau de vie moyen est généralement [beaucoup] moins bon chez "les hommes" que chez "les femmes", je peux en trouver des tonnes... [s’il n’était pas 4h30 du matin et que la taille des commentaires n’était pas limitée, je m’amuserais peut-être à en lister, mais je crois que c’est assez évident pour tout le monde ici...]
    Des "Lois" qui tendent à "favoriser les femmes" dans plusieurs contextes, j’en ai déjà vues, mais des "Lois" [actuelles] qui "favorisent les hommes", j’aurais voulu voir...)

    Heureusement, il y a quand même eu des moments où Rochedy a sorti des arguments "basiques mais efficaces" ; surtout à partir de 22:30 (j’ai aussi noté 26:53, 28:35 etc) et la conclusion à 32:20

    C’est sûrement mon imagination, mais il m’avait semblé qu’à plusieurs reprises, "Louise" avait l’air "charmée", un peu "comme si" au fond elle "appréciait" la "domination masculine" [argumentative] que son "interlocuteur mâle" lui infligeait... :P
    (Je me disais même que si elle savait la fermer un peu, ils pourraient faire un beau couple^^)

    (Sinon, comme tout le monde, j’ai aussi évidemment remarqué qu’elle était au moins cohérente avec sa vidéo où elle dit "ne pas se prendre la tête pour savoir si elle met un soutif ou pas" ;) )


  • J’ai écouté 2mn les arguties ineptes de la 3e vidéo. Et je me suis immédiatement dit que j’avais mieux à faire. Désolé, mais aujourd’hui, ce sera sans moi. ????


  • Nous n’arriverons jamais à nous mettre d’accord avec ce genre de femme, j’ai écouté les 15 premières minutes de la vidéo, et on retrouve toujours la même chose, égalité des droits et système patriarcale.
    En France, il y a aucune différence de droits entre un homme et une femme, et ce depuis la loi du 13 juillet 1965 qui a considérablement modifié les pouvoirs entre époux, la femme a le droit de vote, de s’exprimer, de circuler, d’ouvrir un compte bancaire seule, d’acheter un bien, son postulat de départ est donc faux, en réalité, quand elle parle de droits, c’est plutôt une égalité économique, ce qui est diamétralement opposé.
    L’argument relatif au salaire devient une bataille de statistiques, 3%, 24%, le fait étant que les femmes sont amenées naturellement à gagner moins tout simplement parce qu’elles sont amenées à se retirer du marché de travail un temps donné pour enfanter et éduquer l’enfant, elles peuvent dire ce qu’elles veulent mais ne pourront jamais nier la réalité, en revanche, je les entends rarement prôner une égalité de droits pour faire des métiers difficiles exclusivement réservés aux hommes, je ne vois pas beaucoup de femmes éboueurs ou dans le bâtiment.
    Quant à la société patriarcale, ça me fait toujours rire de voir ce genre de connasses en parler, c’est le genre de filles parisiennes à flâner de terrasse en terrasse, à fréquenter les endroits huppés, à décider avec quel mec elle décide de coucher, je ne vois pas en quoi elle serait prétendument soumise à un patriarcat.
    Mais bon, comme ces filles ont été profondément manipulées, c’est toujours drôle pour le coup de voir à titre d’illustration qu’elles sont systématiquement pour l’immigration, parce que parler de baisse des salaires et de patriarcat tout en étant pour les flux migratoires, et donc l’africanisation de la France, elles verront dans quelques années ce que c’est le patriarcat, et franchement, j’ai beau être farouchement contre l’immigration, c’est toujours un délice de voir ce genre de gauchiste se prendre un retour de pelle en pleine gueule sur leur réalité.


  • Oh purée les jeunes ...Ne perdez pas autant de temps en mise en scène et ne parlez pas en étant essoufflé...PFFF.... Bon allez ça commence...Vers 10 mn une question me vient à l’esprit : le féminisme n’est il pas un sexisme ?....Et aussi... ouh la qu’elle est agressive et désagréable la dame....a 18 MN On n’est pas d’accord alors au lieu d’argumenter elle se pose en victime....a 22 MN EXCELLENT :) Je la vois bien avec une faux et un fusil la demoiselle ...a 25 MN AIE elle se rend presque compte de sa limite...28 MN elle lève les yeux au ciel en parlant donc elle est intelligente et a raison devant un crétin (dans sa tête)... :)...Bon c’est clair la demoiselle a été biberonné à l’histoire officielle et n’a pas eu la curiosité de lire un livre autre ...Fin de la première vidéo.


  • #2423662
    le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes mais pas encore totalement bestialisé
    Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

    Pour le nom de famille, si les enfants portaient le nom de la mère sans celui du père , ça en ferait des bâtards.

    En effet, comment ferait- on pour savoir qui est le père ? Quand une femme accouche, on sait seulement qui est la mère, la nature étant bien faire et l’humanité qui nous a précédé beaucoup moins stupide que celle d’aujourd’hui, on porte le nom du père histoire d’être plus sûr de ne pas avoir à faire à un batard.
    Maintenant pour donner son nom à son gamin, il faut engager des recherches d’ADN et procédures judiciaires parfois très longues si la mère ne veut pas du père qu’elle a elle même choisi ni de son nom de famille .

    Aujourd’hui j’ai une fille qui ne porte pas mon nom, elle vient d’avoir 2 ans. C’est donc officiellement une petite bâtarde, pour l’instant. Elle connait pas son père qui ne la connais pas non plus, tout en l’ayant pourtant reconnue administrativement des sa naissance. Mais face à la nouvelle justice, ça ne fait plus loi dans notre système soit disant "patriarcale" .
    Merci aux mamans féministes haineuses des géniteurs. Vos enfants vous remercieront.

     

    • il ne faut pas non plus jeter la pierre systématiquement sur l’autre.
      à un moment, c’est aussi vous qui avez voulu faire un enfant avec cette personne.
      vous avez donc un problème en tant que vous avez fait un évident mauvais choix.

      introspection, mon ami.

      et je vous le dis très amicalement.


    • #2424441
      le 02/04/2020 par Dégoûté des femmes ect
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Le coeur a ses raisons que la raison ne peut connaître... Choisi on vraiment quel personne, on verra sans possibilité d’y recononcer comme compagne, amie et mère de nos enfants ? Je crois que ce raisonnement est typique de l’orgueil féminin...avec tout le respect que je m’efforce d’avoir encore même si de moins en moins pour la gente féminine , l’amitié homme- femme perso je n’ai jamais connu ça, mais merci de me considérer "amicalement" , c’est puissant l’amitié on se sent soutenu.
      L’introspection perso je la travaille depuis tout petit autant qu’on me la travaille d’une profondeur que vous ne pourriez même pas imaginer ou croire si je prennais le temps d’en exposer un condensé autre que uniquement sur mon rapport à mon ex femme et à ma gamine, donc si je peux me permettre, je vous en prie, introspectez vous vous même , toujours amicalement bien sûr. Mais profond, sinon vous continuerai de faire semblant de considérer les hommes comme vos amis, comme tant d’autres.


    • merci pour votre réponse que j’estime riche de sens.
      vous n’avez pas pu résister au biais consistant non à considérer le propos mais à attacher le propos à une personne tout en vous méprenant car si je m’appelle Camille, je ne suis toutefois pas une femme. la culture nous apprend que Camille est aussi un prénom d’homme.

      en réalité, les gens qui ont réellement poussé leur introspection ne peuvent pas commettre ce genre de biais. j’estime qu’en réalité vous êtes le même individu fragile que depuis votre rencontre avec cette femme. et les femmes voient des choses plus rapidement que nous, ce qui fait qu’elle vous a abandonné.

      je vous laisse vous bercer d’illusions en déclamant que le coeur et raison sont disjoints. si, encore une fois, vous aviez réalisé une véritable introspection, vous sauriez que les désirs de votre coeur se corrigent et que pour cela, il faut déjà que vous ne (vous) mentiez plus.

      d’ici là, hélas, c’est le ressentiment.

      très amicalement,
      votre dévoué


  • 3ème vidéo "J’arrête de me prendre la tête pour savoir si je mets un soutien -gorge ou pas...Si jamais j’ai envie d’en mettre un très bien si jamais j’ai pas envie tant pis... " OUPS C’est exactement ce que font toutes les femmes depuis des décennies, non ? ET après ohla la ...Quel série de banalité ,que personnellement j’ai réglé naturellement à l’adolescence entre 1970 et 1980 et surtout pour les questions essentielles j’ai relu Epictète en 1982......Et surtout quelle sottise, quelle hypocrisie et quelle incohérence...En gros soyez vous -même mais suivez mes vidéos pour savoir ce qu’il faut faire...Je ne vais pas perdre plus de temps à détailler les incohérences débitées...Il suffit de les écouter...


  • #2423679

    La demoiselle aime-t-elle les chats ?
    Parce-qu’elle risque de finir en colocation avec, jusqu’à la fin de ses jours, quand elle n’aura plus la fraîcheur de sa jeunesse


  • #2423691

    La femme est inferieure à l’homme, elle est intrinsèquement dépendante de lui et elle doit lui être soumise. Sa place n’est pas au travail (ni dans la dissidence !) mais à la maison (au sens large), sous la responsabilité de son père ou de son mari. Il n’y a pas le choix en fait, tout le reste n’est que transgression illusoire qui ne conduit qu’à d’amères désillusions, pour la femme tout autant que pour l’homme. C’est l’ordre des choses.

    L’homme est à l’image de l’âme et la femme du corps, et leur union est à l’image de la nécéssaire union de l’âme (supérireure) et du corps (inferieur) qui lui est soumis.

    L’homme est encore à l’image de Dieu (superieur), créé pour servir Dieu et pour la gloire de Dieu, tandis que la femme est à l’image de l’homme (inferieur), créée pour servir l’homme et pour la gloire de l’homme. Leur union est à l’image de l’union de Dieu à l’homme, du Christ et de son Eglise. Elle implique la domination de l’homme sur la femme et la soumission de la femme à l’homme, qui loin d’utiliser son autorité pour tyraniser la femme, doit veiller sur elle, la protéger, subvenir à ses besoins, la combler, l’aimer, et aller jusqu’à se sacrifier lui-même par amour pour elle. En pratique il doit surtout sacrifier son égoïsme natif pour la satisfaction quotidienne de sa femme.

    "Tu aimeras Dieu plus que tout et ton prochain comme toi-même pour l’amour de Dieu, c’est la loi et les prophètes". C’est le fondement de la religion : pour aimer Dieu (qu’on ne voit pas) il faut aimer son prochain (qu’on voit). La femme ne peut pas être soumise à Dieu et l’aimer sans être soumise à son mari et l’aimer, et le mari ne peut pas être soumis à Dieu et l’aimer sans dominer sa femme et l’aimer. Tout comme le fils ne peut être soumis à Dieu sans être soumis à ses parents, le sujet à son roi (légitime), etc.

     

    • C’est en lisant ce genre de bêtises qu’on comprend sur quoi les féministes s’appuient. Merci de leur donner de la matière... Pitoyable.


    • #2423848
      le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes ect
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Mais non, la femme doit être libre d’être vendue au plus offrant , libre de ses choix de marchandise, libre de prendre son mari pour un clébard queutard mais de le traiter pire qu’un clébard, et libre de le laisser tomber dès qu’il ne lui est plus assez utile pour son ascension sociétale de femme libre.

      Uniquement dans cette liberté doit être le bonheur de la femme, et du pire qu’un clébard à femme libre. L’homme clébard doit se soumettre à tout les désirs de la femme libre. Là est son bonheur, de nombreux hommes s’y soumettent déjà. Tous blancs de peau. Enfin roses. Ils applaudissent tout les soirs leurs soumission en ce moment.


    • #2423878

      Evidément, le rejet de l’autorité masculine est un rejet de l’autorité de Dieu, c’est lié. La doctrine chrétienne est fondamentalement ce contre quoi le féminisme base son opposition. C’est aussi l’antidote.
      Il n’y a d’ailleurs que dans la religion chrétienne que les relations conjugales peuvent être parfaitement harmonieuses, mues par la grâce, autrement quand elles ne se délitent pas c’est souvent au prix d’une grande tyrannie.
      Mon modeste exposé peut paraître incompréhensible et brutal à un regard moderne qui le lit par hasard, or en pratique c’est tout l’inverse, car c’est la charité qui en est le cœur. La féminité est tenue en très haute estime et s’épanouie pleinement dans ce cadre naturel, au delà de tout ce qu’une femme moderne ne peut s’imaginer.


    • Merci Sedevacantiste pour ce message de vérité, qui calmerait ou au contraire rendrait enragées beaucoup plus de possédées que les pirouettes visant à expliquer que l’égalité salariale est atteinte.

      D’ailleurs si l’égalité salariale est atteinte, il faut se poser la question de la bulle du féminisme. Les grandes sociétés qui emploient des femmes au prix des hommes depuis quelques années sont surévalués en bourse, sauf si ça leur permet d’attirer des hommes..


    • Elle a été un clébard toute sa vie, donc aux maîtres chiens de jouer les clébards un temps court mais fort !
      Histoire de goûter à ce plaisir inversé !
      Jouissif, à bonne entendeur...


    • #2424052

      Cette mentalité orientale n’a rien à faire en occident !


    • @Vade retro ananas

      C’est vous qui raisonnez comme un oriental à appliquer des lois sans les comprendre. Pourquoi la femme européenne était relativement libre dans une société pourtant patriarcale ? Parce qu’elle était relativement pure. La princesse qui met à genoux le chevalier avait plus de droiture que tous les hommes du 21ème siècle réunis. La femme européenne est elle encore dans cette situation ?


    • #2424869

      Effectivement, on ne peux pas comprendre cette soumission de la femme sans entrer dans l’esprit chrétien tel qu’il a forgé la civilisation occidentale. Il faut être pétri de préjugés "orientaux" et pharisaïques pour ne pas comprendre que c’est cette humble soumission de la femme qui fait sa force et sa gloire.

      "Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers".

      Pensez-vous que l’humble Vierge Marie, modèle des femmes, ait aquit ses titres de gloire absolument incomparables par les méthodes des féministes ? Et pourtant c’est elle qui a fait littéralement se prosterner à ses pieds des millions d’hommes, les anges et en un sens jusqu’à Dieu lui-même. Dieu, en son fils Jésus, nous montre lui aussi le parfait exemple de la soumission à l’ordre des choses, en se soumettant à ses parents. En était-il diminué pour autant ? Bien au contraire !

      À ce propos, pour extrapoler à la politique contemporaine, ce n’est que par cette humble soumission à l’ordre traditionnel d’origine divine que l’on peut être fort contre la tyrannie d’un régime illégitime qui renverse cet ordre. C’est ce qu’on appelle la "Contre-Révolution", c’est à dire le contraire de la Révolution.


  • #2423705
    le 01/04/2020 par Professionnel de l’élevage en milieu confiné
    Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

    C’est pas un peu tôt pour le lâcher de connasses ?
    Je pensais que c’était au printemps
    Là, on voit tout de même, que c’est de la connasse d’élevage
    Encore et comme d’habitude, ça va être une mauvaise saison


  • #2423708
    le 01/04/2020 par L’enculade contre l’homophobie
    Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

    Créatrice de contenu et entrepreneure, dont le projet principal @MyBetterSelf traite des questions d’acceptation de soi (#bodypositive #onveutduvrai) ainsi que de la prise de pouvoir sur sa vie (#empowerment #entrepreneuriat)
    En gros, elle brasse du vide et gagne du pognon ,en ne foutant rien et avec l’argent de poche, que lui donne papy et mamie ?
    C’est bien ça ?


  • #2423712

    @Une femme de flatulences en mode coaching pour les chattounes


  • "Une bonne affaire : acheter toutes les femmes au prix qu’elles valent et
    les revendre au prix qu’elles s’estiment."
    Jules Renard


  • Pas le temps de regarder une féministe, je ne commets plus jamais cette erreur.
    Ce n’est que satanisme et diableries.
    Et pas un hasard qu’en face pour débattre n’est autorisé qu’un Rochedy, efféminé, qui se la raconte faussement mâle, pour gratter quelques billets et places.


  • elle reconnait d’elle méme que patriarcat = civilisation.

    tout est il à jeter dans le patriarcat ?


  • Le problème c’est que le débat est resté trop superficiel. Ils ont parlé de force physique, mais aujourd’hui on a plus besoin de force physique comme ils l’ont dit.

    Le problème c’est qu’ils n’ont pas parlé de la force morale. De la capacité à aimer les autres, de ce qui fait la beauté de la vie. Les féministes doivent assumer qu’elles sont en guerre contre l’amour et contre le principe même de la vie. Car oui, la force de la virilité est d’abord morale. La virilité consiste en une résilience morale, même si on n’a pas eu de père, même si on n’a pas eu de mère, si on a vécu des épreuves dans sa vie, on aura toujours une sensibilité profonde, un désir de donner de sa personne, un désir d’amour. La féminité en revanche n’agira jamais de manière désintéressée si elle n’a pas eu de modèle viril. Il y a donc une dépendance morale de la féminité vis à vis de la virilité.

    Face à cette réalité, l’hystérie mauvaises de femmes, qui se rendent aveugles pour ensuite pouvoir dire qu’elles ne croient que ce qu’elles voient, qui voudraient qu’on ne juge plus que les actes plutôt que les intentions, en oubliant que ce qui a fait le monde, ce dont le monde ne peut se passer et qui fait encore sa beauté, ce sont les quelques bonnes intentions qui y ont existé.

    Si les femmes voulaient avoir légitimement autant d’autorité que les hommes, il aurait fallu qu’elles deviennent aussi viriles qu’eux, pas en leur ôtant toute virilité comme actuellement, mais au contraire en se hissant à leur niveau si elles le peuvent. Et je ne parle pas seulement de force physique mais avant tout de force morale, de désir d’aimer. Et que ceux qui n’y arrivent pas restent spécialement humbles et à leur place.

     

    • #2423865
      le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes ect
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Bien vu il le semble. Mais au sujet de l’humilité ça doit concerner aussi les femmes ? La capacité de mentir sur la violence physique de leurs hommes pour mieux cacher leur ultra violence morale et ainsi déposseder l’homme de tout à l’éducation de ses propres enfants , ça fait aussi partie de l’humilité dont devrait faire preuve l’homme prioritairement (si j’ai bien compris et en essayant de remettre ta théorie dans ma réalité)

      Je cherche à comprendre mon enfer , le plus honnêtement possible.


    • Ça doit consacrer d’abord les femmes oui, puisqu’elles n’ont pas la force de coeur. Leur violence morale n’est pas une force de coeur mais une absence de coeur.

      C’est pour quoi je conseille à tous les hommes de réserver l’humilité aux autres hommes et face à une inconnue de toujours se comporter en connards. Et si c’était une sainte elle comprendra.


    • Concernant la force physique, erreur, même si ils l’ont dit.
      C’est l’illusion due à la "paix sociale".

      Un bourre-pif et le fait de risquer concrètement ta peau pour protéger les tiens peut faire ouvrir les yeux de ces derniers sur ton amour pour eux plus surement que les meilleurs discours.

      Je ne nie pas vos paroles sur la force morale, la capacité à aimer, je complète juste en disant qu’il n’est pas méprisable d’avoir les moyens concrets d’assumer celle-ci, que c’est un piège que de dire qu’on n’a plus besoin de force physique, que c’est jouer le jeu des féministes que de ne pas assumer celle-ci.

      On ne protège personne une fois mort ou étalé au sol, en ayant cru que le pouvoir de l’amour à lui seul suffirait à faire le boulot.

      C’est d’ailleurs un phénomène assez schizophrène : vouloir lutter contre les violences faites aux femmes, se plaindre de l’absence de réaction des hommes en cas d’agression publique tout en diabolisant la force physique qui permet d’y mettre fin (si la diplomatie ou la menace ne fonctionne pas, tu fais quoi ?).
      Cela sonne comme "ne sois pas violent, mais prends les coups à ma place".


    • #2423982

      @Dégoûté des femmes ect
      Je n’ai pas réponse spécifique à vos questions, mais ce que vous écrivez m’inspire quelques remarques personnelles (d’inspiration chrétienne) un peu générales.
      Traditionnellement les enfants n’appartiennent pas à la mère mais au père, contrairement à ce qu’affirme de fait la jurisprudence moderne. Le divorce est toléré pour des cas graves dans le judaïsme antique, mais condamné par le christianisme, qui ne tolère en principe que la séparation de corps, sans possibilité de se remarier, même si dans les faits il y a certes eu quelques tentatives malhonnêtes de contournements.
      L’humilité est indispensable pour la vie de couple et dans la vie en générale, mais c’est la vertu la plus difficile à pratiquer réellement... Et on peut difficilement l’exiger des autres, c’est d’abord un exemple à donner soi-même. Il faut aussi nécessairement beaucoup de patience, d’abnégation et de sens de l’écoute. La femme, moins stable émotionnelement, doit s’appuyer sur un homme d’une patience à toute épreuve et d’une grande maîtrise de lui-même, elle lui en sera toujours reconnaissante.
      L’amour passionnel est souvent très proche de la haine, c’est plutôt la charité qu’il faut viser. En gros, il faut être déterminé à cultiver l’amour en tant que vertu, et non pas se fier aux attraits naturels, qui ne sont que l’amorce de la vie conjugale, mais qui ne peuvent absolument pas faire tenir un mariage dans la durée.
      Il n’y a pas d’amour sans preuves et ces preuves doivent être quotidiennes, dans les petites choses surtout. La femme est particulièrement sensible aux petites attentions et aux démonstrations affectives.
      Enfin, il paraît évident que le travail des femmes à l’exterieur (ne s’entend pas au sens physique de travailler hors de la maison, mais au sens moral d’être dépendante d’un patron, et donc indépendante de leur mari), ainsi que la contraception (qui stérilise plus ou moins le mariage à divers degrés, prive le couple de son évolution normale et la femme d’une occupation ô combien difficile et ingrate mais aussi profondément édifiante) et la scolarisation précoce des enfants (école maternelle) entre autres choses jouent un grand rôle dans le divorce et l’éclatement des familles.


    • #2424063

      PS : pour rebondir sur l’humilité, elle consiste avant tout à savoir rester à sa place, selon l’ordre des choses, et s’appliquer à son devoir selon son propre état de vie. Il faut de l’humilité pour demeurer dans son rôle de femme, comme il en faut pour demeurer dans son rôle d’homme, de travailleur, etc.


    • #2424322
      le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes ect
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      François et Sedevacantiste

      Si je comprends bien il faut surtout pas faire croire à la femme qu’elle peut nous dominer et nous détruire si elle le désire, c’est à dire si on met tout nos oeufs dans le même panier c’est à dire si on base toute notre vie sur un futur jusqu’à ce que la mort nous sépare avec elle. Je m’approche un peu ? La tradition chrétienne n’autorise pas le divorce mais n’autorise pas non plus plusieurs femmes pour pas se retrouver prit au dépourvu si la personne avec qui on pensait partager confiance et projets réciproques étaient en fait dans un degrés d’hypocrisie affective bien supérieur au notre. La tradition musulmane de se marier a plus d’une femme ne serait elle pas une solution bien moins risqué sur la durée pour les hommes, même si demandant peut être plus (ou moins) de responsabilité et d’efforts financièrs à sans cesse augmenter avec chacune d’elles. ? Je cherche avant tout à pas me retrouver comme un con balancé dans le feu un certain jour annoncé par toute la Tradition dominée parceque je n’aurait en réalité rien compris "au film".

      Merci pour vos réponses, on se sent un peu moins pestiféré (enfin couillonavirusé)


    • #2424399
      le 01/04/2020 par Dégoûté des femmes ect
      Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

      Et désoler pour les fautes , j’ai pété quelques boulons mais le coeur y est si l’Esprit pas toujours.

      Au final l’humilité réelle c’est de plus craindre le jugement de Dieu que celui de notre entourage social de rester avec un homme pas assez valorisant socialement ( je dis ça pour les femmes) , ou bien pour les hommes, craindre plus l’éloignement de Dieu que l’éloignement de la femme qu’on aime et pour qui on choisi de sacrifier une grande partie de son temps, de son affect, et de son argent de sale pauvre con(éloignement de la femme qui va généralement avec éloignement des enfants, et éloignement de nos propres anciens amis qui souvent se révèlent à ce moment là pour ce qu’ ils sont vraiment vis à vis de nous. Mais je m’égare sûrement, l’humilité c’est de reconnaître à un moment qu’on à mal jugé de ses capacités à engager une relation totale avec l’être féminin tiré de la côte d’Adam, porteur de ses enfants c’est à dire nous tous, même et de notre futur commun en devenir, et de pouvoir en sortir en y survivant sans perte toute confiance en l’avenir donc. Dans ce sens, l’échec, voir la perte de ce qui nous est le plus cher en ce monde rend humble, la réussite par conte je ne sais pas encore. Dieu seul connait notre avenir et ce qui au final, est vraiment bon pour notre sincérité envers ses promesses à tout les hommes (et femmes) . L’amour et la confiance envers les femmes en étant méprisé et rabaissé et vampirisé par sa mère c’est un combat de toute une vie. Certainement que c’est pareil envers les hommes pour une femme avec un père pas assez parfait à tout les niveaux. Au final nous méprisent t’il vraiment.... Seul les sentiments restent, implacables, la réalité des actes sont soit des subterfuges diaboliques pour mieux pomper l’affection de l’autre, soit des preuves réeles pour l’amour de Dieu. Chacun sa route chacun son chemin. Démence totale ou esprit éclairé, voir sûrement mélange des deux, en nous la guerre de satan contre Dieu, ou de Dieu contre satan. Là est le seul combat qui rend soit orgueilleux soit humble, deux chemins. Espérons que les vrai bonhomme prennent le bon pour de bon et le plus tôt possible. Histoire de satisfaire Dieu pour de bon...ainsi que nos bonnes femmes.


    • #2424896

      @Dégoûté des femmes ect
      D’après ce qu’il transparaît dans vos propos, il faudrait à mon sens commencer par vous prendre en main. La periode n’est certes pas favorable, mais nous sommes tous plus ou moins dans le même cas.
      Vous ne pouvez pas reprocher à votre femme ce qui relève de votre résponsabilité (votre situation personnelle par exemple).

      La polygamie n’arrangerait rien. Si vous ne vous en sortez pas avec une seule femme ça ne sera pas mieux avec plusieurs, bien au contraire ! Notez que si la polygamie (qui n’est pas du libertinage) est abolie par le christianisme c’est avant tout pour des raisons spirituelles (les deux formes de mariage représentant l’union de Dieu à l’Homme sous un angle différent). Traditionnellement il y a une periode de test avant le mariage, les fiancailles, qui sont un engagement non définitif contrairement au mariage.

      Vous semblez préoccupé par le jugement de Dieu, ce qui est un excellente chose, à condition toutefois que ce ne soit pas mal compris. Ce n’est certainement pas un appitoiement sur son sort (qui est une forme d’orgueil), et encore moins l’accusation des autres.
      Vous ne serez pas jugé pour l’attitude malheureuse de votre femme, qui semble hélas quelque peu vénale d’après vous, et qui sera jugée pour ce qu’elle fait. De même avec votre mère, son comportement n’abroge pas le commandement d’honorer ses parents. Parfois c’est délicat certes, d’autant qu’on a toute une génération apostate ("ni Dieu ni maîtres"), qui bien que vieillissante, se comporte de manière quasi-systématiquement déshonorante. Mais c’est d’autant plus méritoire. Personne n’est parfait, ni vous, ni moi, ni votre femme, ni vos parents...

      Prenez courage !

      Force et Honneur


  • Quand on est à ce niveau de compréhension historique et social du monde on la ferme et effectivement sa meilleure place est au fourneau.
    Julien je trouve que tu gache ton talent sur ce sujet avec ce genre de women executive ratée.


  • Niveau de la demoiselle : classe de seconde ou première/ma grand-mère s’est occupée des enfants.
    Connaissances : nulles/aucune référence historique mais « ce qu’elles ont subit de tous temps ».
    Quand à l’autre qui s’ébahit parce que sa grand-mère n’avait pas le droit de vote quand elle est née...découverte, les nourrissons sont au biberon pas dans l’isoloir.
    Rochedy devrait suivre son impression et arrêter de discuter avec des gens qui sont toute juste capable de sortir des sons même spas harmonieux.


  • Débat sans intérêt. Les féministes n’ont jamais combattue pour leurs soi disant droits. Des bourgeoises qui ne branlaient rien de leurs journées et se faisaient chier ont foutue le bordel dans les rues pour obtenir des "droits" dont elles n’a aient pas besoin étant blindées d’oseille à ne rien foutre et pouvaient faire ce qu’elles voulaient. Les femmes de prolos étaient trop occupées à la baraque, dans les champs, où les usines pour penser à autre chose que de survivre. Ce sont des parlements 100% masculins qui leur ont octroyé des droits aux féministes bourgeoises je me demande encore pourquoi. Sans doute pour qu’elles arrêtent de faire chier le monde à brûler leur soutiens gorges dans les rues (vécu pendant ma jeunesse aux USA dans les années 60). Ces dingues réclament une égalité impossible parce que non conforme à la loi naturelle et la biologie. Déjà il y a aucune égalité possible entre les hommes alors entre les hommes et femmes. À travers le temps certaines femmes ont réussie à faire leur place dans le monde des hommes mais pas en faisant chier ou foutant le bordel comme des hystériques névrosées dans les rues, mais bien par leur excellence dans des domaines. Fuck les féministes c’est des losers bonnes à rien qui mendient des droits et passe droits qu’elles n’ont pas été foutues de meriter par leurs qualités propres. Ces nazes ne sont même pas foutues d’être belles à quatre pattes tellement c’est des tue l’amour, alors leur filer des droits ? Et puis quoi encore ? La seule chose intelligente qui soi sortie de leur bouche devait être une bitte.


  • Ce sont deux militants
    Deux c*ns binaires tentant de valider leur hypothèse de base, se jetant dans les biais cognitifs pour y parvenir, méprisant l’intelligence . On peut les renvoyer dos à dos.


  • #2424438

    Elle devrait débattre à poil pour qu’on ait envie de regarder la vidéo. Autrement, c’est simplement le bla-bla habituel sans aucun intérêt. Pauvre Julien, perdre son temps avec du vide sidéral.


  • #2424533
    le 02/04/2020 par question pour un shampoing
    Julien Rochedy tente (encore) de débattre avec une féministe

    J’ai pas regardé la première vidéo, du coup ayant vu que la deuxième, une question me vient a l’esprit
    Julien a-t-il débattu avec la bécasse a sa gauche ou avec l’autruche a sa droite ?


  • Rochedy n’est pas au niveau et n’a pas compris qu’il ne sert à rien de faire un exposé et un raisonnement logique auprès de quelqu’un qui n’a pas le niveau (qui plus est une jeune bourgeoise de gauche comme l’a bien expliqué le Père Soral). Il vaudrait mieux la laisser parler et poser des questions simples qui révèlent ses contradictions.

    D’ailleurs Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. Et Rochedy défend la théorie de l’évolution (qui est une application biologique de l’idée de progrès) tout en déplorant que cette jeune fille y croie aussi à sa manière.
    Alors que finalement, si l’on croie que l’être humain n’est qu’un animal, la séparation nature / culture (déplorée par Rochedy) est une tentative de transcender l’humain. D’un tel point de vue, c’est finalement Rochedy qui tire le plus l’Homme vers le bas en le ramènenant à l’état de nature, c’est à dire à son animalité.

    Il vaudrait mieux comprendre la vacuité de cette idée de progrès (sur lequel se base toute l’épopée progressiste déplorée par Rochedy), et ramener l’Homme à son état originel, issu de la Création.

     

    • #2425968

      Une question faussement naive qui embête les féministes :
      si les salaires des femmes sont inférieurs à ceux des hommes à travail égal, ne serait ce pas la faute, la responsabilité des patrons (de multinationales) ? Ce sont les patrons et patronnes qui paient les salariés donc ce sont les fautifs.
      Puis enchainement sur le travail des femmes et des enfants dans l’esclavage industriel du XIXe siècle.
      Puis la conclusion : s’il y a un problème de salaire, combattre les capitalistes et la banque qui décident le salaire de chacun est le meilleur moyen d’améliorer la condition féminine.
      De mon expérience, la méchante bourgeoise tourne les talons en 30s chrono. Si la demoiselle féministe reste, c’est une bonne personne car elle cherche sincèrement à améliorer les choses.


Commentaires suivants