Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

Émission Interdit d’interdire présentée par Frédéric Taddeï sur RT France sur le thème « Crise de la virilité ? » avec pour invités Julien Rochedy et Raphaël Liogier (sociologue).

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2364656
    Le 14 janvier à 21:41 par Victor Arnould
    Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

    Impossible d’écouter ce Liogier plus de deux minutes. Le gars est complètement désarticulé, franchement bête et a une voix insupportable.

     

    Répondre à ce message

  • #2364676
    Le 14 janvier à 22:22 par Le Carthaginois
    Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

    j’ai lu cette semaine qu’un scandale a éclaté aux US car les mouvements féministes se sont aperçu que dans un blockbuster du moment (je n’ai plus le nom du film !) le Chat présenté avec un nom masculin dans le film est en réalité une chatte. scandale sur les réseaux sociaux, appel au boycotte, limite antisémite le film !!!!

    ca situe le niveau mais comme me dis toujours mon père : Attend t’a encore rien vu !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2364694

    Taddeï aurait dû inviter Alain Soral pour un peu plus de virilité sur le plateau...

     

    Répondre à ce message

  • #2364703

    D’un pur point de vue de l’argumentation, Rochedy se fait bouffer. Il montre là ses limites et ne fait pas preuve de beaucoup de virilité dans le débat.

    Un roquet qui jacte comme ça en permanence et coupe la parole, ça aurait mérité une calbote.

    Je trouve Rochedy assez faible dans son argumentation. En toute objectivité, il est dépassé, il caricature les propos du gars d’en face, parce qu’il arrive pas à s’adapter en temps réel, pour répéter toujours les mêmes antiennes.

    C’est un peu le marqueur des faux durs de la droite nationale. Ca me rappelle Marine face à Macron. Sont pas doués en fait les tenants de la droite nationale : quand tu les sors de leur petit cercle d’initiés, ils prennent une méchante correction par les tenants de la pensée dominante.

     

    Répondre à ce message

    • #2364898

      Depuis quand Marine est de droite ?

       
    • #2364926

      Rochedy, c’est le problème des personnes qui ne font que monologuer. Il sont de bons arguments qu’ils déroulent bien. Ils se font les questions et les réponses et déroulent plutôt bien leur texte.
      Dans un débat c’est différent et là Rochedy a été insuffisant parce qu’au fond ile ne maitrise pas son sujet à fond.
      Pas certain que ce soit une exercice pour lui. De plus sa prestation globale, n’est pas "virile" . Dans ce monde de l’image, il faut incarner son sujet. Sinon tu es Ségolène à la banquise et je préfère Martine à la plage. C’est plus crédible.

       
  • #2364720

    Sur le Fond je suis Rochedy.
    Sur la forme il n’a pas été très bon.
    Il faut être honnête, il est encore un peu tendre dans cette forme de communication et d’argumentaire qu’est le débat. Je suis certain qu’il est sorti du débat avec le sentiment de ne pas avoir été bon, et surtout avec la sensation qu’il aurait pu faire beaucoup mieux.
    Il n’est pas assez incisif et réactif comme peut l’être un Soral.
    Allez on retrousse les manches Julien et on se remet au travail. Tu es encore jeune, talentueux, avec une belle marge de progression...

     

    Répondre à ce message

  • #2364893
    Le 15 janvier à 11:07 par Arioviste
    Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

    C’est pas évident de débattre sur le féminisme pour Rochedy en prenant la posture du bourgeois de droite et en traitant l’autre de marxiste. Ce n’est pas le bon angle d’attaque et c’est pourquoi Alain Soral est plus pertinent sur le sujet.

     

    Répondre à ce message

  • #2365004

    c’est vraiment marrant, d’un côté on a un mec posé qui défend -en gros, vu de loin- les hommes, et de l’autre un gars excité, confus, hystérique, susceptible qui défends les femmes...
    tout ça vu de loin, hein... en préparant la bouffe pour mes gosses.

     

    Répondre à ce message

  • #2365028
    Le 15 janvier à 14:00 par Simone Choule
    Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

    Il y avait la possibilité de déconstruire le déconstructeur de la "domination masculine"...mais Rochedy devrait un peu mieux préparer ses débats car l’autre l’a noyé sous une certaine pédanterie et les effets de manche universitaires....
    C’est très bien que Rochedy rappelle que le contexte est favorable à certains comportements (passer d’un capitalisme d’épargne favorisant la famille à un capitalisme de séduction favorisant l’individu détruit les normes collectives, en plus d’être aidé par l’idéologie des Lumières qui considère qu’on est libre en fuyant tout déterminisme : son Dieu, sa race, sa nation, sa famille, son sexe aujourd’hui...) et qu’il mette en avant la psychologie évolutionniste et certaines variables de l’Histoire (les hommes qui pleurent en Grece Antique, le pouvoir des femmes au Moyen Age, le Corset militaire des hommes...) mais il y avait de quoi exploser le discours égalitariste du mâle beta en face : pourquoi les femmes ont BESOIN de la domination masculine ? Car elles ont besoin d’ADMIRER pour DESIRER sinon elles voient alors l’homme comme une copine, comme un frangin et il perd son phallus (qui veut dire fasciner en latin). Dés qu’un mec commence à attaquer les "tâches ménagères" par égalitarisme le compte à rebours du divorce a commencé (tapez "homme ménage et divorce" dans la barre de recherche pour le vérifier). L’homme doit DOMINER un domaine pour DOMINER son foyer, sa famille et indiquer l’exemplarité qui fera modèle pour les enfants à venir (les domaines de prestige attirent beaucoup de femmes comme la guerre, l’art, la politique, les choses vous rendant célèbre bien sur, mais même un excellent artisan ou un talentueux indépendant peut arriver à fasciner, par sa maitrise d’un talent ou d’un savoir faire, par contre un soumis du salariat ou un effacé de la vie ne pourra exercer cette fascination NECESSAIRE pour susciter le désir chez l’autre sexe). Maintenant domination ne veut pas dire tyrannie contrairement à ce que ce nunuche qui se la joue white Knight dans la civilisation qui a le plus favorisé les femmes (ses exemples pour appuyer sa thèse viennent du Togo, de quelque région en Mandchourie...mais qu’il lise Denis de Rougemont "l’amour et l’occident" ou aussi "Le Sexe et l’effroi" de Pascal Quignard !). Du reste l’équilibre se fait en couple par la complémentarité : les femmes dominent dans les interactions sociales, la psychologie lorsque l’homme domine surtout grâce à sa force physique (pour ceux sans talent particulier).

     

    Répondre à ce message

  • #2365335
    Le 16 janvier à 02:40 par Jean dujardin
    Crise de la virilité : le débat Rochedy-Liogier chez Taddeï

    On va être en ramener à Thésée et aux amazones.

     

    Répondre à ce message

  • #2365453

    J’ai pris la peine d’écouter...ça manquait un peu de testostérone:entre un agacé n’osant pas monter au créneau et l’autre complètement déconnecté de la réalité et engoncé dans ses concepts à défaut d’avoir rempli sa chemise.
    Je m’attendais à voir /écouter aussi une femme puisqu’elle aussi peut très bien s’emparer de cette question,histoire d’avoir un éventail un peu plus... élargi sur les représentations du sujet.
    L’expérienciel peut aussi être plus "parlant",sans la prétention d’en faire une généralité, que des kilomètres de sociologie en terme de partage d’information.
    Bref,un débat "planplan"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents