Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Justice : la victoire d’Alain Soral

Par Maître Karim Achoui

Depuis bientôt quinze ans déjà, je connais Alain Soral, et dois confesser pouvoir le compter parmi mes amis. De loin, mon ami le plus irritant, mais peu importe.

 

Las de ses outrances et provocations, je n’écris pas ici, aujourd’hui, en tant qu’ami, mais en tant qu’avocat et citoyen inquiet de voir et constater l’accentuation, la systématisation d’une pénalisation toujours plus vaste et accrue de l’expression. Se taire et se terrer dans le silence serait consentir à ces dérives qui rongent chaque jour davantage nos libertés fondamentales.

Le 15 avril dernier, un cap accablant pour notre démocratie a été franchi, avec l’édiction d’un mandat d’arrêt à l’encontre de Soral.

Un mandat d’arrêt, c’est-à-dire la décision d’incarcérer un individu, ici pour la seule expression d’une opinion. On pourra bien répéter à l’infini le mantra « le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit », cela ne fera pas cesser le racisme et tous ses succédanés morbides, d’être l’expression d’une idée, sortie d’un esprit humain, d’un logos. Or, un logos s’affronte par un autre logos et certainement pas dans une geôle. Les débats d’idées font évoluer les consciences, élèvent les esprits, nourrissent les critiques. Combattre les idées par le raisonnement, l’intelligence, la lumière et non pas en les censurant derrière des barreaux.

L’emprisonnement des intellectuels réprouvés nous rabaisse collectivement, aux heures les plus sombres de l’histoire de nos civilisations, nous renvoie aux méandres du passé, nous rabaisse intellectuellement en substituant au débat, au combat intellectuel, politique et culturel, la violence pénale, la séquestration des corps, mais également la gloire carcérale.

En effet, à l’échelle de l’histoire des arts et de la pensée, il n’existe guère de plus grande gloire individuelle, que celle qu’inflige le juge pénal. Socrate, Jésus, Giordano Bruno, Sade, Soljenitsyne, pour ne citer que quelques exemples iconiques, ont à leur grand détriment en tant que dissidents du régime, en tant que personnages dérangeants, construit l’idée que l’intellectuel ou l’artiste, que l’on emprisonne ou l’on tue, l’est précisément car il dit et incarne la vérité. Le juge pénal, garant d’un contrat social, médiocre et mesquin comme l’est tout contrat, réprime, pour la conjoncture et le contexte, ceux qui portent l’universel, le beau et le vrai, réprime les visionnaires, les extralucides.

La société suicide ses mages, comme le hulule Artaud dans son Van Gogh. Notre démocratie suffoque. Le juge pénal fabrique donc des martyrs et le « martyrat » est un objet glorieux, que l’on soit chrétien ou musulman, Sacco ou Vanzetti. Or, en auréolant ceux qu’il souhaite écraser, l’État se livre à une tâche socialement contre-productive.

L’exemple d’Alain Soral est à cet égard tout à fait remarquable. Eu égard aux nombreuses condamnations antérieures d’Alain Soral relativement à des faits comparables, on notera que la dissuasion pénale semble à son encontre pour le moins inefficace. En deuxième lieu, qui imagine une seule seconde, qu’Alain Soral s’amende ou évolue dans ses opinions ou son discours, puisque ces condamnations le confortent dans sa conception du monde ? Enfin, et c’est l’essentiel, quelle est l’utilité socio-pédagogique de ces sanctions ? Signifier aux gens, que tenir des propos antisémites est quelque chose de mal ?

C’est cette dernière fonction qui pose problème, car c’est ici que le juge pénal agit contre les intérêts de la société, qu’il est censé protéger. Il agit d’ailleurs doublement contre ceux-ci, en créant le faux martyr d’un imaginaire pouvoir juif et en étendant dangereusement le champ de la pénalisation sur l’expression. L’érection fantasmée de Soral en victime goy des juifs est véritablement dangereuse en tant que telle. Elle attire à lui, persécuté et donc magnifié, et ses idées, pénalisées et donc validées, des golems antisémites qui participent au renouveau actuel de cette vieille haine morbide et imbécile. De cette vielle haine nauséabonde et immonde. « I am under arrest cause i am the best » fredonne Soral. Beaucoup de gens le croient. Non pas tant par adhésion à ses idées, que par fascination pour le « prophète » censuré et lynché, martyrisé, que le régime du jour voudrait faire taire.

Or, l’auréole du réprouvé complique gravement l’indispensable combat politique et intellectuel. On ne débat pas à égalité avec un intellectuel qui a pris du ferme. Car hormis le mantra le-racisme/l’antisémitisme-est-un-délit et les grandes postures performatives sur l’air d’on-ne-débat-pas-avec-une-personne-condamnée-pénalement, l’intellectuel au casier vierge aura toujours l’air un peu puceau face à l’esthétique de l’intellectuel bagnard. Soral sur son canapé fait l’effet d’une miniature tératologique de prisonniers d’opinion dans leur cellule. Soral s’appelle « dissident ». Il est Soljenitsyne. En fantasme seulement. La France est totalitaire. Ses ennemis sont des intellectuels organiques plus ou moins guébistes. Et bien sûr les juifs dominent tout, etc.

Lire l’article entier sur lemuslimpost.com

Karim Achoui est avocat et président de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM).

À ne pas manquer, sur E&R :

La prison pour un dessin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2190954
    le 03/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    À lire Karim Achoui, par ailleurs aussi performant à l’oral qu’à l’écrit (qu’on se souvienne, face à Zemmour & Naulleau chez Ruquier), se mesure bien le danger incarné par la liberté d’expression pour certains.
    Qui n’ont effectivement plus que des peines de prison à opposer, démunis dans leur impasse suprémaciste.

    Ah ! et puis, je viens d’apprendre le terme guébiste, membre du KGB,
    et par extension, membre de la police politique d’un régime...


  • #2190969
    le 03/05/2019 par paramesh
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Socrate, Jésus, Giordano Bruno, Sade, Soljenitsyne




    Ouh là, Sade a été emprisonné pour plein de délits : dettes, sodomie, empoisonnement, enlèvement , séquestration avec violences, torture, mais jamais pour ses écrits (sauf sous la révolution car il critiquait une terreur trop excessive) Sade était un individu pervers débauché et dangereux pour la société, d’autant plus dangereux qu’il était noble et donc se pensait intouchable, d’où ses crimes. quant au reste (justement ) c’est de la littérature (à ranger avec Bataille, l’autre explorateur littéraire de la fange de l’humanité.

     

    • #2190988
      le 03/05/2019 par Mariana
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @paramesh

      Cela dit, un criminel de la trempe de Sade, s’il ne critiquait pas le régime, n’était pas embastillé ! Sade ne fut pas embastillé pour les crimes -incontestables- que vous rappelez mais bien pour ses prises de position politiques. Marion Sigaut a décrit avec suffisamment de clarté quelles purent être les déviances du Prince de Conti or ce dernier ne fut jamais poursuivi.

      Aujourd’hui, la roue a tourné on invente des crimes sexuels à des dissidents (Julian Assange) pour pouvoir les embastiller !


    • #2191009
      le 03/05/2019 par Drago
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Peut-être parce que Sade a eu l’ingénieuse idée de ne pas être "antisémite".
      Ce qui expliquerait que ses écrits soient toujours vénérés.
      Ceci dit, ayant lu "La Philosophie dans le boudoir" ou "Les Cent Vingt Journées de Sodome", il faut admettre que c’est de... la merde !
      Une volonté désespérée de choquer (en vain en ce qui me concerne) qui frôle crescendo le ridicule, le grotesque... et finir par le pathétique.
      Si pour Sade "le Mal" c’est pisser sur les croix, blasphémer, la scatophile et la coprophilie sont le "summum du Mal".... il est loin d’imaginer un instant ce qu’est le vrai Mal qu’il réduit somme toute à des bizutages un peu hard.
      Non, cela implique une immersion totale dans les égouts les plus sordides, en ayant le coeur bien accroché et le nez pincé.
      Bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer.


    • #2191061
      le 03/05/2019 par Mariana
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @Drago

      Justine ou les malheurs de la vertu est un récit répugnant (quoique soft par rapport aux livres que vous citez et que je n’ai pas lus, le premier m’ayant suffi !), il a cependant le mérite d’annoncer ce qui va suivre : la décadence morale que l’on connaît aujourd’hui. Justine, vertueuse, travailleuse connaîtra toutes les disgrâces avant de mourir foudroyée par un éclair lors d’un orage, sa sœur, mariée à un barbon, veuve de bonne heure et libertine en diable jouira toute sa vie d’une existence prospère. Moralité : la vertu ne paie pas ! Le programme était clair, dès le XVIIIe, son application aujourd’hui est méthodique !


    • #2191107
      le 03/05/2019 par karibou
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Attention, c’est la famille de Sade qui fit enfermer Sade (sa femme) ! Demande auprès du roi il me semble.
      Mélangeons pas tout. C’est en prisons qu’il écrivit... pas avant.


    • #2191178
      le 03/05/2019 par Paul82
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      C’est exact @ paramesh , on peut aussi se poser la question à propos du cas lui aussi médiatique de Bruno, authentique hérétique qui nie la virginité de la Sainte Vierge, entre autre.


    • #2191201
      le 03/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Éh bin mon cochon, si Sade constitue la limite pour certains, c’est que vous n’avez toujours pas compris la cartographie du paysage...

      D’autant plus vous butez sur ce que vous nommez abjection, d’autant moins vous êtes capables de sublimation, en somme, de comprendre quoi que ce soit.

      Si t’as le sentiment qu’on te la fait à l’envers, c’est parce que tu ne connais pas l’endroit.

      Pour les cancres, repêchage avec Annie Le Brun :
      - Soudain un bloc d’abîme, Sade, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1986 ; rééd. Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 2014.


    • #2191230
      le 03/05/2019 par Eric
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Merci @Palm Beach... de relever le niveau. Les yeux m’en tombent parfois. Il n’y a pas qu’Onfray qui a du mal malheureusement. Même ado, âge auquel j’ai lu entre autre « Justine ou l’infortune de la vertu », le caractère de philosophie morale de l’ensemble m’a paru évident à travers le personnage principal de Justine qui incarne l’abnégation de la vertu malgré les outrages les plus infâmes et le fait que cette vertu ne soit finalement jamais récompensée par autre chose qu’elle-même. Du coup, ça m’a donné envie de le relire, d’autant que c’est en plus un très grand écrivain.


    • #2191408
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @Mariana De nos jour les partouzeurs se déclarent libertin, de mon temps on appelait ça des partouzes. C’est comme quand ils appellent une actrice porno une actrice de charme, c’est pour pas offenser. Apparemment ils s’assument pas trop pour des libertaires. Sade doit se retourner dans sa tombe.


    • #2191433
      le 04/05/2019 par Mariana
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @ Palm Beach
      @ Eric

      Toujours ce mépris, c’est insupportable ! Le seuil de tolérance ou d’intolérance à l’ignominie varie selon la sensibilité des uns et des autres. Si je considère la lecture de Sade comme une pollution inutile, je ne vois pas pourquoi je m’y contraindrais. Nul besoin de rentrer de plain-pied dans cet univers. Si vous, vous y trouvez un intérêt, c’est votre liberté.

      Nulle question de niveau là-dedans !


    • #2191555
      le 04/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      lol, @ Mariana, il n’y a aucun mépris, mais plutôt une incompréhension de ta part.

      Parfois, il faut montrer, décrire, aller au fond de l’ordure, pour comprendre.
      Mais Sade, c’est de la pure poésie, un immense metteur en scène, abyssal.

      Regarde, @ Eric, il a compris...
      Et moi, je comprends aussi que certains se contentent de l’ordure, ne voient que ça.
      lol, on n’est pas méchants, juste outillés.

      Sade, il te fait comprendre le monde, c’est pour ça qu’il est mal vu.
      Et non seulement ça, mais je me répète, avec une intense poésie, le fond et la forme inséparables, dans la chair...
      Comme dans Hellraiser (Clive Barker) : "Nous allons déchirer votre âme."
      Ça ne signifie pas que tu es consentant ou que tu approuves quoi que ce soit, mais que le voile est levé sur le paysage.


    • #2191601
      le 04/05/2019 par Mariana
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @Palm Beach

      J’entends. Vous pouvez aussi concevoir que cette violence symbolique (que résume très bien votre citation "nous allons déchirer votre âme") relève d’une complaisance qui, prétendant lever le voile sur la hideur du monde, ne fait qu’ajouter à la hideur du monde.


    • #2191679
      le 04/05/2019 par Eric
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Il y a peut-être un travail à faire par rapport à la gestion un minimum sereine de la contrariété. On juge ici les commentaires et en aucun cas les personnes puisque personne ne connaît personne ici. Il n’y a aucun « mépris » et ce n’est pas « insupportable » sauf à être fragile et à en faire des tonnes. Je me suis permis de dire que vous n’avez sans doute rien compris au livre en question pour la raison que j’évoque. Libre à vous de ne pas l’envisager. De toute façon pour que les gens se fassent leur idée, il leur faut bien le lire comme vous l’avez fait, ce qui est toujours préférable selon moi au fait de faire sien l’avis du voisin. Je n’inviterai donc jamais les gens à penser comme moi sans l’avoir lu, ce qui serait absurde, par contre je les invite chaleureusement à le lire pour se faire leur propre idée et juger par eux-mêmes si c’est pour eux « une pollution ». Déjà parce que c’est extrêmement bien écrit. Je maintiens tout de même qu’il y a bien un problème de compréhension concernant l’ouvrage en question et sa figure centrale. Il faut pouvoir l’envisager sans partir en vrille.


    • #2191727
      le 04/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @ Mariana

      Y’a pas de violence symbolique, y’a de la vraie violence exercée, sur de vraies victimes.
      La "violence symbolique", c’est de la branlette pour phisolophe, pour les planqués, pour se mettre d’accord avec la magistrate.

      Du coup, y’a pas de complaisance, non plus que de "hideur du monde"...

      Le problème, chez la plupart, c’est que vous avez une mentalité de soumis à un pouvoir terrestre, et vous voulez absolument justifier la misère de votre condition.
      Mais qui t’a fait croire ça ?
      Sûrement pas Sade.
      Sade, il t’offre la liberté de comprendre, et tu ne vois que la merde.
      Si ça te plaît comme ça...


    • #2191779
      le 04/05/2019 par Mariana
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @Palm Beach

      Il y a mille moyens de comprendre sans avoir à se fader cette littérature.

      @Eric

      Peut-être que la vulnérabilité (la mienne ou la vôtre ?) que vous raillez donne accès à tout un pan du texte que vous ne soupçonnez pas... En effet chacun accède à la part qui lui revient.


    • #2191894
      le 04/05/2019 par Eric
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Je ne raille rien du tout, je pointais en creux l’outrance de certains de vos propos, qui explique votre interprétation erronée du texte concerné. Pour le reste, je ne comprends pas ce que vous voulez dire. J’ai compris l’ouvrage évoqué mais je ne comprends pas ce commentaire, comme quoi on peut tous passer en effet à côté de certaines choses !


  • #2190970
    le 03/05/2019 par Jaoram
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    La France c’est pas le Far West ou il suffit de mettre la photo d’un individu avec le écrit wanted sur la porte du saloon pour l’envoyer en prison.

     

    • #2191410
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Et avec une somme conséquente.


    • #2191432
      le 04/05/2019 par Sherlock
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Ça c’était vrai avant l’élection de Macron. Depuis, les choses ont beaucoup changé. Il suffit de regarder les forces de l’ordre et les tribunaux agir pour s’en convaincre. Nous sommes au Far West, il serait temps de s’en apercevoir.


  • #2190974
    le 03/05/2019 par Personne
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Ce n’est pas tant de croire, d’adhérer aux idées de Alain Soral qui est important. D’ailleurs lui-même évolue dans les siennes ce qui est plutôt un signe de la bonne santé.
    il s’agit bien plus de voir comment il est combattu, avec quels moyens et de quelle façon, ce qui démontre en soi l’existence d’un système qui le réprouve et montre ainsi un visage qui voudrait bien rester dans l’ombre. Ce qui nous est alors donné à voir n’est pas joli, joli. Et ça ne trompe pas.


  • #2190975
    le 03/05/2019 par rectificateur
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Je vais être un peu méchant mais cet article ne fait pas honneur à son auteur. Il dit pourtant quelques vérités mais se plante assez lamentablement sur certains points.

    - Déjà, "logo" n’est pas le singulier de logos, et cette énorme bourde fout l’ensemble de l’article par terre. Quand on veut mettre du grec pour faire riche, on ne commet pas ce genre de bévue si on veut être pris au sérieux. Surtout quand on est avocat.

    - Ensuite, l’article n’aborde jamais le véritable fond, qui est le mensonge entretenu sur le caractère délictueux de l’antisémitisme, voire la définition même de ce terme. C’est la première arnaque, la mère de toutes. Je n’ai jamais entendu Soral dire qu’une personne née juive (comme Gilad Atzmon, par exemple) était nécessairement mauvaise ; dire qu’il est "antisémite" dans ce sens-là est carrément un mensonge, une diffamation. Par contre je l’ai effectivement entendu dire qu’il y avait un problème avec "les" juifs, comme on dit (par généralisation abusive) qu’il y a un problème avec "les" Américains et leur aspiration à soumettre la planète à leurs intérêts. Il s’agit là d’un débat d’idées sain et normal, en aucun cas d’une "tare" contre laquelle il serait juste "contre-productif" de lutter par des moyens judiciaires.

    Bref, un loupé digne du zapping dès les premières lignes et une argumentation qui contourne le problème (voire le fausse) au lieu de l’affronter. Peut mieux faire.

     

    • #2190993
      le 03/05/2019 par Karim et karima sont sur un bateau
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Il est payé pour être anti-raciste depuis ses premiers boutons, forcément il est anti-Soral tout en sachant qu’il n’ à pas le niveau alors il se dit peu importe si je dis n’importe quoi tant que ça plaît à mes maîtres et à mes fans décerebrés fan aussi d’hanouna ... Il serait algérien et heureux de la sionisation de l’Algérie sans l’aimer que ça m’étonnerait pas.


    • #2191511
      le 04/05/2019 par Eric
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Rassurez-vous @rectificateur, vous êtes encore tendre ! Pour ma part, je me suis dit à la lecture de ce texte qu’avec des « amis » pareils, amis avec de très longues baguettes, on n’a pas besoin d’ennemis.


  • #2190977
    le 03/05/2019 par Mariana
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Cette sentence est en effet une convulsion du régime, ce n’est pas un verdict et elle est bien évidemment contre-productive.

    Un article nuancé qui sort du dithyrambe pro-Soral pour mesurer les enjeux de cette condamnation apporte un peu d’oxygène. Sa publication sur ce site est salutaire.


  • #2190987
    le 03/05/2019 par Midel
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Bel article, belle syntaxe. Je réfute : "on ne combat pas l’antisémisme en mettant les antisémites en prison", "racisme d’extrême droite", "liberté des salauds". Soral n’est rien de tout ça.
    Je suis d’accord qu’en faire un martyr sera contre productif et le renforcera parmi ses soutiens, il le sait déjá.
    Personne parmi ses détracteurs n’a le niveau ni les c.....es pour débattre avec lui, ce qui serait lui donner raison devant le monde entier, ce qu’ils font déjà en le condamnant sans relâche, l’auteur a raison.
    Même avec la force publique derrière eux, ces lâches qui pour l’instant sont les plus forts, ne seront jamais grands, comme l’abbé Pierre, mère Thérésa, Martin Luther King, Charles de Gaulle.
    Et bien sûr Alain Soral, qui a voué sa vie à notre libération, commence à en récolter lentement (c’est nous qui sommes lents), les fruits.
    Mais derrière lui et les vrais Gilets Jaunes, le Peuple sort peu à peu de son anhéstésie.
    Cette déferlante balaiera tout, en France et dans le Monde.

     

    • #2191412
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Il est à noter que malgré l’infiltration raté des des gauchistes dans les manifestations des grandes villes, certains Gilets Jaunes appellent à réinvestir les ronds donc se démobiliser dans les campagnes et ainsi fuir les grandes villes. Le mouvement n’est pas mort, il est en train de prendre de l’élan.


  • #2190997
    le 03/05/2019 par H. K. Daghlian
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    « Enfin, et c’est l’essentiel, quelle est l’utilité socio-pédagogique de ces sanctions ? »

    Cher maitre, vous répondez à votre question quelques paragraphes plus bas, en l’occurrence, se mettre en avant pour prendre les coups, c’est pousser celui qui les donne à sortir de sa cachette. Leurs agissements illustrent parfaitement ce pourquoi ils font condamner Soral, ce qui en soit, n’est pas un déni de justice mais l’injustice même.

    Il est pour moi facile de m’exprimer derrière le confort de mon clavier, mais j’essaie de me libérer la conscience en faisant le travail d’éveil dont j’ai bénéficié ici même tout autour de moi, quitte à se faire étiqueter et ostraciser, après tout, si une personne que je pensais être proche me rejette rien que pour cela, c’est qu’elle n’était pas si proche que ça et que nous n’avons pas grand chose à partager.

     

    • #2191033
      le 03/05/2019 par karimbaud
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      @H.K Daghlian............bien dit camarade !...et j’aime beaucoup " la chute " qui illustre notre petite épopée ( la vie ) à tendre, normalement, et humblement vers le mieux, vers le bien et qui en elle-même, est un " dépucelage " permanent ( être déniaisé par la trahison d’un proche, par exemple ) .


  • #2191017
    le 03/05/2019 par sachem
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Soral a-t-il besoin du soutien du sulfureux Achaoui ? Il y a des amis encombrants...

     

    • #2191044
      le 03/05/2019 par Bridoison
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Il a un drôle de casier judiciaire, qui n’est pas "politique", comme celui de Soral, mais plutôt crapuleux .


    • #2191082
      le 03/05/2019 par ils sont fous ces... !
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Sulfureux, crapuleux, encombrant, avocat des voyous... çà plaît pas à tout le monde !

      Relisez au moins le titre... plusieurs fois ! Auto-goebbelisation !


    • #2191122
      le 03/05/2019 par Karim
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      "Sulfureux, crapuleux, encombrants, avocat des voyous" on voit que les étiquettes collées par les merdia marchent bien dans l’esprit de certaines, le lavage de cerveau fonctionne.


    • #2191414
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Et alors ? il fait son boulot d’avocat et s’en fou de qui il défend. Moretti étaient du côté des pédophiles dans l’affaire d’Outreaux et tout les médias l’invitent. Alors je vois pas pourquoi Soral ne serait défendu par Achaoui.


    • #2191564
      le 04/05/2019 par louis
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Soral est quelqu un de respectable il n a rien a voir avec la pegre . Achaoui est un voyou lisez sa fiche Wiki


  • #2191024
    le 03/05/2019 par RrexX
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Qu’un soumis à Dieu descende de sa branche pour se soucier d’une belle souche qu’on maltraite, c’est un geste digne d’attention.
    Notre auteur est passé par la case prison, il sait de quoi il parle à ce sujet.
    Par contre les précautions sémantiques à propos de l’antisémitisme plombent le propos. Il ne va pas au bout de son courage qui serait de dire et de clamer : "Alain Soral n’est pas antisémite !" Parce que c’est le cœur du sujet, au nom duquel tous ses détracteurs le harcèlent sans discontinuer, puisant dans leur fatras neuronal toute espèce de combine pour arriver à leur fin.
    Karim Achoui comme d’autres insiste sur le fait que toute montée en puissance supplémentaire contre Alain Soral ne ferait que le renforcer au lieu de l’affaiblir. Ou la fabrication d’un martyr.
    Un doute m’habite cependant : comment des élus si intelligents par définition en arrivent à commettre de telles erreurs ? Si quelqu’un a la réponse...
    Maître, en restant derrière la ligne rouge mais en tendant la main vous venez d’être propulsé au rang de membre d’honneur d’Egalité et Réconciliation. Si c’est vraiment ce que vous souhaitez.

     

    • #2191214
      le 03/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      "Il ne va pas au bout de son courage qui serait de dire et de clamer : "Alain Soral n’est pas antisémite !""

      Pourquoi souhaites-tu que des individus que tu ne connais pas se soumettent à une arnaque ?
      Alain Soral n’a rien à justifier à quiconque.

      Tu mens, lorsque tu dis "courage", tu veux dire arnaque, soumission à un pouvoir illégitime :

      "La Vérité si j’mens !"
      "Après, j’t’explique !"


  • #2191026
    le 03/05/2019 par Prudent
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Karim Achoui, l’Avocat des voyous (c’est son créneau, ça le regarde), fut même « interdit » (à tort ou à raison). Cet article est « informatif ».


  • #2191109
    le 03/05/2019 par toto la ciboulette
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    "en créant le faux martyr d’un imaginaire pouvoir juif ", ha mince le CRIF et la LICRA sont des associations Bretonnes qui demandent l’embastillement du dangereux individu !!!

    Le pouvoir juif c’est justement de faire en sorte que l’on ne puisse pas parler de son pouvoir, sinon c’est l’accusation d’antitermismes, cet avocat est stupide ou il pense se protéger ainsi.

    Que les prisons Française ne soient pas l’archipel du goulag, cela reste toujours des prisons qui devraient contenir que de criminels condamnés pour faits criminels réèls et non pas pour des demandes d’égalité et de réconciliation.

     

    • #2191417
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      "Pour savoir qui a réellement le pouvoir, demandez-vous de qui on ne peut pas parler." Voltaire
      Pour cela il avait pas tort !


  • #2191142
    le 03/05/2019 par MarcelProust22
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    De Gaulle avait bien résumé tout ça : "On ne met pas Voltaire en prison."
    Mais c’était à l’époque où le libéralisme n’avait pas encore secrété tout ce venin totalitaire.
    Par ailleurs, il y en a marre de ce point Godwin brandi par des cons : antisémite. Grâce à Soral, qui ne l’est d’ailleurs pas, ce mot commence vraiment à suinter sa lourde hypocrisie, sa mauvaise foi, son parti pris communautariste antirépublicain. Le jour où les Français ne voudront plus l’entendre, ce vilain mot, il faudra que nos maîtres le taisent, sauf à opter pour la dictature ouverte. On ne se laissera peut-être pas faire...

     

    • #2191419
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Si l’on suit cette logique Israël est un état antisémite vu qu’ils tuent des palestiniens qui sont sémite, redonnons aux mots leur sens.


  • #2191187

    Je te salue Alain SORAL pour ce combat que tu mènes avec constance.
    Celui du citoyen fort de 2000 ans d’histoire, celui du chrétien ayant la foi.
    Et voilà qu’une armée s’est levée en quelques années, quelle première grande victoire !

    Oui nous ne pouvons plus faire l’économie d’un engagement ultime pour la France, et oui le paradis c’est après.
    Sache que tu n’es pas seul à porter ce fardeau.
    Je te remercie de m’avoir montré le chemin et reste conscient du poids de ma dette envers toi.
    Pour l’honneur et la liberté.


  • #2191199
    le 03/05/2019 par TOUCO
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    L’auteur me fait penser à un zemmour façon musulman.
    Après avoir tenté de duper les goys avec Zemmour, on tente de duper les musulmans avec ce type.

     

    • #2191421
      le 04/05/2019 par Michelly58
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Zemmour n’a jamais soutenu ouvertement Soral à la différence de Achaoui. Au moins lui fait preuve d’honnêteté intellectuelle.


  • #2191313
    le 03/05/2019 par Farida
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Ravie de lire maître Achoui ... j’aime beaucoup sa plume ... de le compter parmis les lecteurs de ER ... en plus un ami de monsieur AS ...j’en suis ravie
    farida

     

    • #2192025
      le 05/05/2019 par Nanita
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Comment peut-on à la fois être ami d’Alain Soral et de Habib Meyer ? Si ce n’est pas du grand écart je ne m’y connais pas !


  • #2191354
    le 04/05/2019 par RrexX
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    @palm beach post

    Parce que "Alain Soral est antisémite" c’est le sauf conduit qui te permet de rester un tant soit peu en surface du marigot.
    Affirmer le contraire c’est le point de rupture. Ici il est question du positionnement d’Achoui par rapport à Alain Soral. Je ne comprends pas cette notion "d’arnaque" que tu emploies à deux reprises. Peux-tu préciser ta pensée ?
    Je persiste en disant qu’aujourd’hui il faut du courage, quand on est un personnage public média-dépendant, pour défendre les idées et convictions que nous donnent à partager AS et son équipe sur E&R.
    Je ne connais pas plus Achoui que toi, mais une main tendue reste une main tendue. Tu la mords ou tu la prends. Toi tu mords alors que j’aurais plutôt tendance à voir quel cerveau j’ai dans le prolongement de cette main. Chacun son truc.

     

    • #2191750
      le 04/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      L’"antisémitisme" est une arnaque.

      antisémitisme : Hostilité contre les Juifs ; racisme dirigé contre les Juifs.

      - séfarade : Juif des pays méditerranéens (hors Israël) [s’oppose à ashkénaze].
      - L’appellation Ashkénaze \aʃ.ke.naz\, Ashkenaze ou Achkenaze (au pluriel Ashkenazim) désigne les Juifs d’Europe centrale et orientale. Ils constituent avec les Séfarades et les Mizrahim l’un des principaux groupes ethniques juifs
      - Les Juifs Mizrahim ou Mizra’him (hébreu : מזרחים « Orientaux »), également appelés Edot HaMizra’h (Communautés de l’Orient), sont les Juifs descendant des différentes communautés juives du Moyen-Orient, du Caucase et jusqu’en Asie centrale et en Inde présentant une subdivision ethnique et culturelle complexe bien plus hétérogène que les Juifs Ashkénazes et Séfarades. Sont inclus sous ce terme les Juifs arabes, aujourd’hui les réfugiés juifs des pays arabes, et ceux issus d’autres zones d’influences culturelles et linguistiques (caucasienne, turque, kurde, perse notamment). Sont ainsi inclus les Juifs d’Afrique du Nord, les Juifs d’Irak, les Juifs yéménites, les Juifs d’Iran, les Juifs de Boukhara, les Juifs d’Inde, les Juifs de Géorgie, les Juifs du Caucase ou Juhuro (parfois appelés « Juifs des montagnes ») et les Juifs du Kurdistan. En dépit de leurs origines distinctes, la Loi de ces communautés découle principalement du Talmud de Babylone1,2,3 ; leur rite les rapproche des Juifs sépharades et des Maghrebim, avec quelques différences entre les minhagim de minorités particulières.


  • #2191405
    le 04/05/2019 par Michelly58
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Bonne nouvelle ! dieu est plus que jamais du côté de Soral.


  • #2191416

    Je ne suis pas rassuré. Ils veulent faire taire M. Soral, et semblent avoir abandonné la première des deux options pour le moment....


  • #2191678
    le 04/05/2019 par Krim2005
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Moi j’ai l’impression que ça s’adresse surtout aux détracteurs et aux plaignants...

    Il démontre que même si les accusations sont fondés...ce serait contre-productif sauf pour Soral ,à terme, de le foutre en taule et que le seul terrain possible, reste le débat, le contre-argument...peut-être ai-je mal lu entre les lignes ?

     

  • #2191893
    le 04/05/2019 par achem
    Justice : la victoire d’Alain Soral

    Sade et le Christ pris comme exemples équivalents de personnages "disant et incarnant la vérité" ? Hum...

     

    • #2191959
      le 05/05/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Justice : la victoire d’Alain Soral

      Sade était de corvée de chiottes.

      Jamais tu ne vas aux chiottes ?
      Marre des spectateurs-consommateurs à zapette...


Commentaires suivants