Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Église catholique reconnaît le 70ème miracle de Lourdes

Une religieuse française, Sœur Bernadette Moriau, a été guérie d’une paralysie dont elle souffrait depuis de longues années. Après les constations médicales, Mgr Jacques Benoit-Gonin, évêque de Beauvais, vient de reconnaître le caractère « prodigieux-miraculeux » de cette guérison.

 

Ce n’est pas une « apparition » de la Vierge Marie comme le film où Vincent Lindon mène l’enquête pour le Vatican qui est sorti cette semaine mais un « miracle » ! Le 70ème officiellement reconnu par l’Église catholique à Lourdes.

Il concerne une religieuse française, Sœur Bernadette Moriau, aujourd’hui âgée de 79 ans. Elle souffrait depuis la fin des années 60 d’une « atteinte pluriradiculaire des racines lombaires et sacrées, communément appelé syndrome de la queue de cheval », (la partie terminale de la moelle épinière). Depuis 1987, cela l’empêchait pratiquement de marcher.

Le miracle est intervenu, selon l’Église, le 11 juillet 2008 mais il vient d’être annoncé ce 11 février 2018 par Mgr Jacques Benoit-Gonin, évêque de Beauvais. Le 11 février est pour les catholiques le jour de la fête de Notre-Dame-de-Lourdes. Qui commémore, qui plus est, en cette année 2018, le cent soixantième anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous dans la grotte de Lourdes.

La religieuse, une sœur franciscaine Oblate du Sacré-Cœur de Jésus, prendra publiquement la parole mardi 13 février à Beauvais. Mais dans une vidéo diffusée par le diocèse elle raconte : « En février 2008, mon médecin traitant m’invite au pèlerinage diocésain du 3 au 7 juillet (…). Je n’avais jamais été à Lourdes en tant que malade (…) j’allais à Lourdes avec la joie de tous les pèlerins, puis en 2008, nous fêtions les 150 ans des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette (…). Dans la grotte, j’ai ressenti la présence mystérieuse de Marie et de la petite Bernadette (…). En aucun cas, je n’ai demandé la guérison, mais la conversion du cœur et la force de poursuivre mon chemin de malade ».

De retour dans sa communauté de Besles, près de Beauvais, se produit alors ce que l’Église catholique reconnait aujourd’hui comme le 70ème miracle de Lourdes en 160 ans : « Le 11 juillet, pendant notre temps d’adoration et en communion avec Lourdes, revivant dans mon cœur ce moment fort vécu lors de la bénédiction des malades avec le Saint Sacrement où j’ai vraiment senti cette présence de Jésus, l’expérience se renouvelle. À la fin de l’adoration, j’éprouve alors dans mon corps une sensation de chaleur et une détente de tout mon être. Je me sens bien... »

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Quand la foi sauve les âmes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il est beaucoup plus facile de croire aux "miracles" que de chercher à comprendre .

     

    • OUF il était temps, ça va relancer le tourisme
      Lourdes : première ville hôtelière de France


    • Et encore plus difficile de chercher à comprendre les miracles, camarade.


    • La solution étant de reconnaître les miracles puis de chercher à les comprendre.


    • Pour info il existe le Bureau Médical, et/ou le Comité International qui sont là pour juger du caractère miraculeux ou non de l’événement, structures composées de médecins qui ne sont pas forcément catholiques, et qui examinent les cas présentés. Même en pratiquant une sélection très sévère, il y a quand même régulièrement des miracles officiellement constatés (sans compter ceux qui ne sont pas officiellement décrétés comme miracles dans la mesure où la guérison aurait une chance, même mince, d’être liée à un hypothétique phénomène naturel.

      Tout ça pour dire qu’il y a un certain nombre de miracles officiels, mais que ce n’est que l’arbre qui cache la forêt des miracles très probables mais qui ne sont pas reconnus officiellement car les conditions de l’Eglise sont très drastiques.


    • Très juste.
      La chance qu’ont les croyants, c’est qu’aucune compréhension n’est véritablement nécessaire.


    • @Michael B.

      Les non-croyants, ça n’existe pas. On est toujours le croyant de quelqu’un d’autre.


    • @Goddefroi
      L’Eglise n’en a, en aucune maniere, fait une deesse ; elle fait partie de la cour celeste, tout comme les Saints et peut ainsi interceder en notre faveur aupres du Pere.
      Arnaud Dumouch a beaucoup de vidéos de théologie sous YT ;
      Vous feriez bien de vous y interesser au lieu de parler comme Jean Robin.

      2000ans de Théologie ont plus de poids que n’importe quel clampin qui se propose d’interpreter les écrits tout seul.


  • #1898775

    "c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris"..
    Merci à la renne du ciel, de la terre et de la mer d’avoir sauvée le monde il y a 2000 ans !

     

    • Reine de bonté et de miséricorde sans vice ni salissure, mère de Jésus Verbe éternel de Dieu fait Chair, venez en aide aux plus démunis matériellement et spirituellement.


    • #1899120

      @quidam

      Reine de bonté et de miséricorde sans vice ni salissure, mère de Jésus Verbe éternel de Dieu fait Chair, venez en aide aux plus démunis matériellement et spirituellement.

      J’ai mis ce message pour dire que Jésus est souvent au second plan avec l’église catholique romaine, Marie n’est que la mère, et c’est déjà bien, et son Fils Seul né sans péché ; le Mashiah (Messie) est le Sauveur, le seul ! Il n’y a pas d’intermédiaire "je suis le chemin la vérité et la vie" a dit le Seigneur ..Marie est la jeune femme vierge (la matrice fermée) choisie par grâce (et non "pleine de grâce"- "plena gracia" mauvaise traduction de Jérôme pour les besoins de la cause ?) pour que le Sauveur vienne au monde, Marie est née comme toutes les femmes de la Bible (Sarah etc..) et de ce monde avec la nature pécheresse, sinon elle n’aurait pas parlé de sa bassesse" et de "son Sauveur.." (Luc 1) car si elle était née sans péché, elle aurait eu la vie éternelle puisque le salaire du péché c’est la mort, donc pas besoin d’un Sauveur pour Marie. Le problème de l’église catholique, c’est qu’elle a fait de Marie une déesse ! Et Dieu a horreur que l’on mette des "dieux" ou autres idoles devant sa face.. Que l’Esprit Saint vienne vous ouvrir les yeux et vous fasse connaitre sa Parole sans faille et fausses traductions.
      Que l’Eternel vous bénisse.


    • "la renne du ciel" n’aura pas sauvé l’orthographe !


    • #1899238

      Oui bon . une erreur de frappe ça peut arriver .. "reine" c’est mieux, mais ce n’est pas non plus l’orthographe qui nous sauvera ! mais Yeshoua Ha Mashiah.
      Là j’ai bon professeur ?


  • À ma petite connaissance , j’ai toujours entendu parler de l’église catholique et de ses miracles bienfaisants mais quand est il pour les autres religions ?

     

  • Ce qui est surprenant c’est qu’une paralysie pareille et vieille de 40 ans, provoque la fonte des muscles et de l’incontinence. Et l’on nous dit qu’elle se serait levée et aurait marché sans problème. Donc, en plus de la suppression de la paralysie, la Sainte Vierge a fait repousser ses muscles et tonifié ses sphincters. Alors ça, c’est un miracle.

     

  • Il y a eu en réalité plus de 7000 cas de guérisons inexpliquées à Lourdes. L’Eglise n’en reconnait donc que 1%. Mais elle a ses raisons.
    Ici le témoignage d’un des docteurs qui précise un peu tout ça ;
    https://www.youtube.com/watch?v=hEe...


  • #1898826

    « En aucun cas, je n’ai demandé la guérison, mais la conversion du cœur et la force de poursuivre mon chemin de malade »

    Ce passage m’a particulièrement touché.


  • Que penser d’un Dieu qui guérit 0,001 % des malades ?
    (la réponse est dans la question)

     

    • Que penser de quelqu’un qui pose cette question ?
      (la réponse est dans la question)


    • Et d’un dieu qui "accepte" de maladies et infirmités atroces ? et tout le reste ?


    • @Pouet

      C’est la question du Mal. Mais ce n’est pas Dieu qui l’a introduit sur Terre, c’est l’Homme, depuis le péché originel. Dieu a créé l’Homme libre de faire le Bien ou de faire le Mal.


    • Après avoir péché originellement, si l’on vous punit, ne faudrait t-il pas que cette punition signifia réellement une peine lourde à la hauteur du méfait ? (le non respect de la volonté de votre Créateur), la vrai vie commence après ce passage temporaire, le salut n’est possible que dans l’Église du Christ. Voyez la demande de cette religieuse, "fortifiez mon âme pour vivre cette vie avec handicap" elle pense avant tout à son âme.


    • @ Pouet : Tout y est, et en 15 minutes :
      https://www.youtube.com/watch?v=C0s...


    • Que pensez d’un homme qui juge la raison divine selon la raison humaine ?


    • @Kalach

      C’est une question essentielle, comment un père, un créateur peut-il guérir une vieille femme (tant mieux pour elle, et laisser souffrir des enfants de maladie (tant pis pour eux) ?

      Les gnostiques pensaient que le Dieu créateur n’était que celui de l’ancien testament, et qu’il était dément (le démiurge) et que c’est pour cela que notre monde comportait maladie et mort, et que le Dieu annoncé par Jésus Christ et le nouveau testament était le vrai Dieu, situé par delà le monde terrestre et nous attendant après la mort, et qu’un jour son règne arriverait sur terre pour nous libérer du démiurge.

      Cette croyance, reprise plus tard par les cathares par exemple, datent du tout début de la chrétienté (I-II siècle), et débuta pour des questions identiques à celle que vous vous posez, ça ne date donc pas d’hier !

      Pour ma part, je crois aussi que la nature humaine est ainsi faite qu’elle apprend, progresse, et devient capable du meilleur souvent à travers la souffrance. La solidarité se crée dans l’épreuve, et l’évolution dans l’adversité.

      Je me demande dans quelle mesure notre société occidentale est devenue décadente par absence de souffrance. Et les Rotschild, Soros et consorts feraient-ils ce qu’ils font s’ils avaient au cours de leur vie souffert au côté de l’un d’entre nous ?

      @Titus

      Ne répondez pas de manière méprisante et fermée à une question logique et humaine, à laquelle vous n’apportez aucune réponse. N’eut-il pas été plus chrétien de répondre avec gentillesse et ouverture d’esprit comme d’autres ont tenté de le faire ?


    • #1899322

      Pourquoi croire ?
      Le Saint linceul de Turin.


    • La réponse est dans la réincarnation ; nous récoltons ce que nous avons semés dans nos vies antérieures. C’est la seule explication, Dieu n’est pas injuste


    • @Vaevictis

      Il n’y a aucun mépris dans ma réponse. Il y en a par contre beaucoup dans la tienne.
      Je réponds avec ce que je crois être la vérité, voilà tout.


    • Titus, désolé mais vous n’êtes pas faits pour la théologie, le bien et le mal ne sont que des jugements de valeur. et si dieu est créateur , toute la création est de son fait. la vraie question n’est pas pourquoi le mal mais pourquoi un dieu parfait crée-t-il quelque chose d’imparfait.
      vous allez me répondre : pour permettre à l’homme de se dépasser, se parfaire (donc en chier).
      et je vous rétorquerai que votre vision de la création est bien vicieuse et qu’il y a d’autres façons de voir les choses.
      ceci pour dire que quand on prétend défendre le catholicisme, il vaut mieux avoir des arguments un peu plus costauds pour édifier les incroyants


    • @paramesh

      Je n’ai pas la prétention d’être un théologien. Mais je sais que le Bien et le Mal ne sont pas seulement des jugements de valeur car ils ne sont pas subjectifs. Au contraire, le Bien est indépendant de la volonté humaine, ils est extérieur à lui. La preuve, c’est qu’il ne peut pas en changer. Par exemple, on ne peut pas décider que demain, il sera bien de violer des enfants.



      et si dieu est créateur , toute la création est de son fait.




      Oui et non. Dieu a créé l’univers et la vie, mais ce n’est pas lui qui a peint la Joconde. Dieu na donc pas tout créé.



      la vraie question n’est pas pourquoi le mal mais pourquoi un dieu parfait crée-t-il quelque chose d’imparfait.




      Qu’est-ce qui est imparfait selon toi ? Que l’Homme soit libre et pas un robot ? Que la souffrance existe ? Que la vie sur Terre ne soit pas éternelle ?


    • @ titus
      l’imperfection de la création est dans ses limites, (la corruption, déchéance et la mort).
      ce n’est objectivement ni bien ni mal, le bien et le mal ne sont que les jugements de valeur d’un sujet confronté à un choix : (le bon ou le mauvais choix). le soldat peut tuer mais pas le citoyen le chrétien peut boire de l’alcool mais pas le musulman etc etc.
      après, que pour toi ta grille de lecture soit celle de la bible et des évangiles, c’est encore un autre problème, et surtout cela n’a rien d’universel , quoique toutes les religions se retrouvent grosso modo sur l’essentiel.


    • @paramesh

      Je comprends ce que tu veux dire. Oui, le Bien n’est pas une entité en soi, c’est un choix : on choisi de faire le bien ou pas. Mais cette valeur là est indépendante de la volonté de l’Homme et universelle. Ce n’est pas une valeur relative mais au contraire une valeur objective. Elle ne peut donc venir que de Dieu, et ne trouve sa raison finale que dans lui.


  • Toujours des maladies dont l auto-guérison est possible, l effet placebo important, etc.

    Le jour où le cul de jatte verra ses jambes repousser, alors je croirai aux miracles... ;-)

     

    • Et cela ça vous fait une belle jambe ?
      http://editionssaintmaximilienkolbe...
      c’est que de l’auto suggestion....


    • Détrompez-vous ! Le bureau médical de Lourdes n’enquête que sur des maladies organiques ou lésionnelles, excluant les psychopathologies.
      Le simple fait que l’on ne parle que du 70ème miracle authentifié depuis 1858 devrait vous assurer qu’on ne les authentifie pas à tour de bras.

      Voici un cas parmi d’autres :

      Pierre de Rudder s’est vu ôter plusieurs centimètres d’os du tibia, pour éviter la gangrène suite à une chute d’arbre qui lui avait broyé la jambe gauche en 1867. Pendant 8 ans, sa jambe pendait comme une loque et une plaie purulente où se voyaient les deux extrémités de l’os devait être nettoyée quotidiennement.
      Après son passage à la grotte de Lourdes, le 7 avril 1875, la plaie est refermée, le tibia ressoudé, les deux jambes de la même longueur. 3 cm d’os ont été reconstitués.


    • #1899405
      le 12/02/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence
      L’Église catholique reconnaît le 70ème miracle de Lourdes

      Lorsque j avais 13 on m a trouvé une tumeur de l os au tibia droit. Je vous passe les détails de l angoisse. Et puis un jour, en rentrant d une consultation, dans la voiture, j ai eu une sensation très intense de guérison, une sensation véritablement inouï : un mélange de grand calme et d euphorie, la sensation d une présence chaude et supérieure. J ai dit "je suis guéri". Ma mère m a cru. J ai donc passé un nouveau scanner et il n y avait plus rien. Je n ai pas attendu avec angoisse. Je savais qu il n y avait plus rien. J étais guéri. C est la seule fois de ma vie ou j ai physiquement ressenti et pleinement ressenti la foi.


    • "Le Saint linceul de Turin." = epitafios ...une raison de plus de ne pas croire mais d’être sûr...sûr de se faire berner !


    • De toutes manières, pour que la manipulation perdure, il ne faut pas beaucoup de "miracles" et pas souvent sinon ça foire, ça attire les suspicions...


    • @Kamisan

      Si tu te renseignes un peu plus sur le linceul de Turin, tu apprendras que l’image qui y est imprimée est impossible à reproduire, même avec les technologies d’impression numériques actuelles les plus sophistiquées... On est donc certain que l’image en négatif du visage du Christ, visible seulement aux rayons X, que le linceul recèle, n’a pas été fabriquée par l’homme.


    • OTOOSAN

      Encore faut’il pour qu’il y est manipulation, que l’on découvre que ces dizaines de cas soit tous des faux. En fait, c’est l’inverse, tous ces cas ont été soigneusement vérifié par des médecins, les patients suivis, les maladies constatés, et les guérisons inexpliqués constatés aussi.


  • En tant qu’agnostique je veux bien croire aux miracles. Aux miracles de l’esprit humain et de la volonté qui transcende les maux de la chair. Oui, je pense que les miracles et les guérisons inattendues sont le fruit de l’insondable esprit humain et de ses facultés cachées...

     

  • #1898906

    Les commentaires du Figaro sont symptomatiques de l’époque : dès qu’on touche aux petites croyances faiblardes égocentriques et matérialistes au ras des pâquerettes de certains, ils grognent, ils crachent, ils vocifèrent... Là il y a une vraie réaction au moins. Le miracle n’a pas la côte, c’est pas assez cool...

    Moi aussi j’ai ressenti une fois la chaleur dont elle parle, au niveau du coeur, juste après avoir prié plusieurs fois de suite... Je devrais peut-être m’y remettre.
    Les miracles existent, depuis au moins 2 000 ans, à commencer par ceux de Jésus-Christ, n’en déplaise à la horde de petits sauvageons consommateurs ignares issue du Progrès.

     

  • Je croirais aux miracles quand un bras aura repoussé à un manchot.

    Pour l’instant tout ces miracles ne sont guère que des résultats de la nature. Résultats très rares mais résultats quand même.

    Quand un corps tombe malade, il peut se refaire un santé, même dans le pire des cas : concert, gangrène, diabète etc...

    Par contre on n’a jamais, mais jamais vu de bras repousser.

     

    • On a jamais vu non plus un manque de bras ou de jambe être là cause d’un deces


    • Tu n’as jamais entendu parlé de la gangrène par exemple.

      Mais là n’est pas le problème. Parler de miracle dans une guérison c’est indémontrable. Donc pseudo-scientifique. Mais c’est vrai me rétorquerez-vous qu’on ne demande pas à la religion d’être scientifique et rationnelle...

      Chacun est bien libre de croire ce qu’il veut ! Mais, de grâce, ne nous parlez pas science et médecine. Restez dans votre domaine de la foi.


    • @Seb
      La science est une aveugle qui a besoin d’être guidée, ne vous en déplaise.
      Quant à votre "domaine de la rationalité", il consiste essentiellement à croire sur parole ceux que l’on croit plus compétents que soi (ce qui fait beaucoup de croyances cumulées).

      La science est un système organisé de croyances.
      Jean-Pierre Petit

      La science est la croyance en l’ignorance des experts.
      Richard Feynman


    • La nuit du 29 au 30 mars 1640, Miguel Juan Pellicer recouvra d’un coup, après des prières intenses à Notre-Dame-du-Pilier, la jambe qui lui avait été amputée.

      Ce miracle causa un tel émoi dans le village de Calonda, que dès le lendemain le juge local, Martin Corellano, rédigea un rapport qui aboutit sur le bureau du roi Philippe IV. Trois jours après, dix témoins certifiaient l’authenticité du fait devant notaire, dans un acte juridique officiel encore conservé dans une vitrine de la mairie de Saragosse.

      Une autre enquête fut menée par l’archevêque de Saragosse, qui fit comparaître, au cours de cinq audiences publiques, des dizaines de témoins, avant de conclure, le 22 avril 1641, qu’il s’agissait bien d’un miracle.


  • Anonyme a écrit : "À ma petite connaissance , j’ai toujours entendu parler de l’église catholique et de ses miracles bienfaisants mais quand est il pour les autres religions ?"

    Anonyme, les autres religions, y compris l’hérésie protestante, n’ont aucun miracle à leur actif car elles sont fausses.

     

    • Mais bien sûr. Comme si le "vrai" était détenu par une religion, création humaine. Bien heureusement il y a des miracles même auprès de gens pas du tout chrétiens. Il y a des miracles sataniques aussi, ne pas oublier le surnaturel d’en face. Mais bon apparemment vous devez être catholique (puisqu’on en est à lancer des pauvres piques), vous n’avez même pas lu les Évangiles.


    • #1899257

      Parfaitement ! La notion de miracle n’existe que dans l’Eglise Catholique.

      Qu’est ce qu’un miracle ?
      Un miracle est une action extraordinaire qui ne peut être réalisé que par Dieu.
      Un miracle est immédiat et définitif (pas de rechute)


  • Il y a un phénomène similaire à l’église St Nicolas des Champs
    https://www.youtube.com/watch?v=61b...

     

    • "Une autre enquête fut menée par l’archevêque de Saragosse," Juge et partie, mdr, quand je disais qu’il y a encore (et toujours) des benêts !


    • @KAMISAN : je comprends votre réaction mais contrairement à ce que vous semblez penser, l’Eglise ne raffole pas du tout des miracles. Elle en est même très ennuyée, a priori. Car le risque de se décrédibiliser, en authentifiant un faux miracle, ou d’entraîner une recherche échevelée du merveilleux, est énorme. Les autorités ecclésiales locales, l’évêque, en l’espèce, en ont (normalement) une grande conscience. Miracles, apparitions, guérisons, phénomènes mystiques sont d’abord des "plaies" à gérer, pour les responsables locaux, s’ils sont un tant soit peu sérieux. Il suffit de se pencher un peu attentivement sur certains de ces dossiers pour s’en rendre compte. Ex : voir comment son curé rembarre Bernadette, à Lourdes, dans un premier temps...comment l’évêque Zumarraga refuse d’abord de recevoir Juan Diego qui prétend voir la vierge au 16è s....De très grands mystiques comme St Jean de la Croix ou Ste Thérèse d’Avila, qui, bien que coutumiers de faits mystiques hors du commun, s’en méfiaient comme de la peste et conseillaient fermement d’en faire autant. Non, l’Eglise ne court pas après le miracle. Méfiance, méfiance, prudence et circonspection ont toujours été son attitude, dès lors que les responsables étaient sérieux...Pour finir, il a fallu 10 ans pour que ce 70è miracle soit reconnu comme tel. On ne peut pas dire que l’Eglise se soit ruée dessus ...


    • Qui est le benêt, si ce n’est celui qui refuse d’admettre que des milliers de cas ont été constaté avec des maladies incurables, et qui pourtant ont bel et bien été soigné du jour au lendemain ?


  • Heureusement que Dieu n’a pas mis 10 ans pour faire ce miracle ,c’est le seul bémol que je mettrais ! Que l’eglise mette dix ans pour reconnaitre ce miracle c’est décourageant !Quel manque de foi car Jésus en faisait sur l’instant !En tout cas cela montre ou les croyants en sont spirituellement .

     

  • #1899250

    À notre époque d’incrédules, de sectaires en tout genre et d’adeptes des
    idolâtries modernes, c’est très étonnant car devenu rarissime, forcément.
    Cela prouve qu’avec une foi sincère dans le renoncement et l’abnégation tout peut arriver.
    Mais le ciel envoie surtout des grâces de conversions en ce moment puisque la France est redevenue un pays de mission.

    Cependant, on est certes loin du temps ou les français étaient français et inondés de grâces et de miracles. Ce sont des milliers d’ex voto qui couvrent nos églises. Beaucoup de livres les décrivent admirablement.
    Sans parler de son lieutenant, Notre Roi qui guérissait les écrouelles.
    Parmi ceux de Notre Seigneur, hormis toutes ses guérisons de lépreux et d’aveugles - Dieu en ayant suscité beaucoup en son temps en prévision de sa venue sur terre - et les nombreuses résurrections. C’est sans nul doute, la résurrection générale de Monte-Major au Portugal en 850 qui est la plus éclatante après la sienne. Pierre de Maita en 1636 avait réussit à retrouver une trentaine de descendants de ces décapités avec ce fameux fil rouge au cou.
    Kyrie eleison

     

  • Cessez de penser que Dieu est bon. Surtout le Dieu des religions abrahamiques qui sont les religions du Kali Yuga ( cet âge aurait commencé vers 6000 ans avant JC ) et qui comportent toutes un aspect eschatologique pour en finir avec ce monde. Yahvé, Allah et Dieu le Père sont tous anthropomorphes, donc compatissants envers leur créatures, miséricordieux et mon cul sur la commode.Des religions pour les petits enfants. En dernière analyse, Dieu n’existe pas.Exister, c’est sortir de l’être. Dieu est, donc il est au-delà du monde et re-donc au-delà du bien et du mal, de la vie et de la mort et de toutes les suppositions que nous pourrions lui attribuer.

     

    • Dieu n’est pas bon, il est le Bon (cf. William Lane Craig).

      Penser que Dieu est anthropomorphe est croire que c’est l’Homme qui a créé Dieu, alors que c’est évidemment l’inverse. Pourquoi Dieu te paraît anthropomorphe ? Parce que l’Homme a été créé à l’image de Dieu.



    • En dernière analyse, Dieu n’existe pas.



      Curieuse affirmation.
      Car le grand logicien qu’était Aristote, conclut que Dieu existe nécessairement...


  • Un miracle c’est l’affaire de l’Eglise et de l’ordre de la foi autant du coté de celui qui le vit que de celui qui le confirme. Ce miracle intervient en 2008 mais l’Eglise choisit un moment particulier pour le présenter en 2018. Les 160 ans de l’apparition de la Vierge Marie à Lourdes. C’est donc une mise en scène.
    On nous parle d’une soeur (voeux religieux) mais cette personne est une soeur mineure (une laïc) d’un groupe associé à St François d’Assise, ce qui la rapproche du Pape, deuxième mise en scène.
    Deux sujets de réflexion :
    La pathologie elle-même n’est que la compression de quelques nerfs au niveau du bas du dos. Et le nom Moriau est dérivé de more, sobriquet désignant un homme brun de peau, un maure. Une marane miraculée ?


  • Magnifique toutes ces grâces du Seigneur accordées au peuple de l’Église. Mais lorsque l’on a la vérité de la Foi catholique dans son coeur, cela n’est pas surprenant. Dieu vit dans Son Église.


  • Elon Musk a balancé une bagnole dans l’espace. C’est un miracle ! Et aussi du marketing.

    Beaucoup de guérisons sont inexplicables, comme des chutes de maladie, et pas seulement dans le mode catholique. Les miracles sont des outils de promotion pour vendre de la chrétienté, qui traîne la patte dans es sondages, il faut bien l’avouer.

    D’autres vendre des lots de vierges, des terres promises, des guérisons érectiles, de la lévitation, etc...


Commentaires suivants