Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Église change de doctrine sur la peine de mort

Le pape François "approfondit les acquis de Vatican II"

L’Église catholique considère désormais la peine de mort comme « inhumaine » : le pape François a inscrit dans le catéchisme une opposition catégorique à la peine capitale et souhaite que l’Église s’engage « de façon déterminée » à l’abolir partout dans le monde.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2017309

    Cela vaut-il pour les enfants avortés ?


  • #2017319

    Ah oui pourtant je croyais qu’en enfer on brûlait les pêcheurs dans un lac de feu pour l’éternité, c’est pas inhumain ça peut-être ?

     

  • #2017320
    le 02/08/2018 par la question qui tue
    L’Église change de doctrine sur la peine de mort

    Çà veut dire abolir l’avortement car c’est aussi inhumain ?

     

  • #2017327

    François Hollande, pape François, même combat, même désastre


  • #2017330

    Il ne peut y avoir de justice dans le cas d’un assassinat sauf de la part des proches des victimes.
    Soit ils demandent la loi du talion
    soit ils pardonnent
    Soit ils acceptent un dédommagement financier ou assimilé.
    Tout autre juge dictant une autre version ou je ne sais quelle jurisprudence est illégitime à la mémoire de la victime.
    Avec tout le respect que je dois à nos amis cathos, le pape oublie l’essence de la justice dans ce cas, rendre justice à la victime, point.


  • #2017331

    Qui écoute encore les élucubrations de l’église catholique romaine ?Il est là pour planter le dernier clou qui lui sera fourni par ses amis mahométans .C’est la fin

     

  • #2017333

    Totale violation de la Bible, où Dieu l’applique lui-même et la faisait appliquer.


  • #2017338

    du baratin pour rien. La peine de mort existe toujours en France, sauf qu’on ne tue pas la personne physiquement mais on l’assassine socialement, par des amendes, une perte de travail, une étiquette "facho" qui donne le droit à n’importe qui de l’agresser.
    Monsieur Faurisson en sait quelque chose.

     

  • #2017339

    - D’un point de vue droit-de-l’hommiste, c’est une progression : ôter volontairement la vie à autrui, c’est se sentir orgueilleusement investi d’une mission qui n’appartient qu’à Dieu, c’est infliger sadiquement à l’autre la peur de ce mystère divin auquel nous seront tous, un jour ou l’autre, inéluctablement confrontés.
    - D’un point de vue karmique, c’est une régression : tous nos faits et gestes entraînent des conséquences qu’il nous faut assumer, et si les fruits de nos actions sont pourris, autant les jeter sans attendre dans la poubelle du temps, histoire de payer notre dette par le sacrifice ultime de la mort, et de recommencer au plus vite une autre vie, plus vertueuse celle fois.


  • #2017356

    A merde, c’est la tuile ça !
    Moi qui viens juste de planter un poteau en bois devant mon tas de sable, je vais maintenant devoir en acheter un autre pour former une croix. Pfff, ça coûte cher la non-peine de mort. Tu me diras en revendant le fusils au marché noir, je devrai récolter assez d’argent pour m’acheter du chêne.


  • #2017363

    Je préfère Dieudo.

     

  • #2017365

    Ou quand le Pape fait adhérer l’Église apostolique et romaine à la franc-maçonnerie sataniste et anglo-saxonne.

     

    • #2017463

      N’importe quoi. Quel rapport. Faut pas réciter bêtement ce que vous lisez sur votre écran.


    • #2017537

      Plutôt que de me jeter un anathème bébête et typique d’internet à la gueule, argumentez SVP.


    • #2017965

      Malgré toutes les erreurs de ces 50 dernières années, il en faudra bien plus pour corrompre l’Eglise à un tel niveau... L’Eglise est le seul vrai rempart contre la destruction de la famille, et cela insupporte toutes ces sectes occultes qui ne veulent qu’une chose ; abattre l’Eglise depuis 300 ans. Ils n’y sont pas parvenu, il l’ont peut-être affaibli, mais ils ont tout essayé, et ne l’abattrons jamais.
      Le combat que mène le mal contre la famille et les enfants à naître est le dernier pour l’Eglise, et le plus rude de tous.


  • #2017375

    C’est décidé, je rejoins l’église orthodoxe.


  • #2017384

    Désormais, le droit de vie ou de mort sera exclusivement réservé aux racailles.


  • #2017391

    Dingoglio a encore frappé.
    Rien d’étonnant dans la lente descente aux enfers de l’Eglise romaine, tout va comme planifié par ses ennemis qui l’ont envahie et retournée de l’intérieur. (cf l’ouvrage vendu sur KK la Conjuration antichrétienne de Mgr Delassus, chef d’oeuvre incontournable de la contre-Révolution catholique)

    Comme le disait si bien un abbé de la Fraternité Saint Pie-X que j’ai eu comme prédicateur/directeur spirituel lors d’une retraite St-Ignace, "dans tout mal réside un bien, et par le travestissement de l’Eglise et sa profession publique de l’Erreur, le Vrai sera mis en lumière pour les âmes de bonne volonté."

    Il manque juste un nez rouge à ce guignol, je n’ai honnêtement pas de larmes à verser pour sa personne, il est mandaté et fait ce pour quoi il est payé. Il sera jugé selon ses oeuvres et sa place parmi les Hommes, je n’ai donc aucune crainte quant à la juste sévérité de sa future condamnation.
    Ce qui me touche bien plus, c’est les reliquats de catholiques Français qui n’ont pas eu l’Intelligence / le Courage de se détourner de l’Eglise conciliaire et qui pensent être en amitié avec le Seigneur par ce qui leur reste de pratique et de sentiment religieux alors qu’ils se précipitent en enfer par leurs compromissions libérales.
    L’Homme a besoin d’Autorité, d’une Autorité saine et Juste, comme l’Eglise a su l’incarner pendant des siècles.
    Le poisson pourrit par la tête, et de voir ce jobard à la tête de l’Eglise qui reste malgré tout écoutée dans certains milieux, cela fait peine à voir.

    Puisse notre Seigneur pardonner ce qui pourra l’être quand il sonnera la fin de la récréation et que les mérites et fautes seront justement rendus publiquement à chacun.

     

    • #2017464

      Donc vous ne croyez pas aux paroles du Christ dans les Evangiles quand Il dit à propos de l’Eglise que les forces du mal ne prévaudront pas contre elles ? Hommes de peu de foi ... L’Eglise en a pourtant connu d’autres. Relisez son histoire.


    • #2017621

      Bien sûr que le Christ a dit cela et que c’est donc une Vérité.
      L’Eglise tiendra, jusqu’à la fin des Temps, c’est une certitude de foi.
      Mais manifestement vous ne comprenez pas de quelle Eglise il parlait.
      Vous confondez l’Eglise avec l’Eglise militante, aventure humaine donc faillible.
      Les forces du mal ne prévaudront pas contre l’Eglise (souffrante et triomphante) tout simplement car elles n’en ont pas le pouvoir.
      Mais l’Eglise militante est une aventure humaine, et comme le Christ l’a prophétisé dans Luc 18:8 : "Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre".
      C’est la même question qui est soulevée : Il s’agit de la Foi pratique et vivante qui peut disparaître du monde. Mais la Sainte Eglise conservera jusqu’à la fin, le dépôt sacré de la Vraie Foi.
      D’où votre incompréhension de ma position : vous confondez l’Eglise militante dans sa forme romaine et l’Eglise éternelle garante de la Vraie Doctrine ; vous croyez donc que la dénonciation de l’apostasie de l’Eglise militante est une preuve d’un manque de Foi. Erreur, c’est preuve de votre ignorance.
      S’il n’y a plus qu’un ermite isolé dans une grotte qui a connaissance de la Sainte doctrine, l’Eglise sera en lui, et pas dans une quelconque mascarade nommée Eglise qui pourra se trouver à Rome, Jérusalem ou Pétaouchnok.

      Si vous suivez le raisonnement, et que nous le poussons jusqu’au bout, on arrivera peu à peu à la solidité de la thèse sédévacantiste :
      1- L’Eglise et les successeurs de Pierre NE PEUVENT PAS se tromper doctrinalement, puisque la promesse du Christ a été faite
      2- Or l’Eglise romaine et le faux pape professent une doctrine hérétique qui n’est pas catholique
      3- Donc l’Eglise romaine n’est plus l’Eglise, et les papes hérétiques depuis Paul VI ne sont pas papes : le siège de Pierre est vacant depuis la mort de Paul VI.

      Il y a évidemment une quantité phénoménale de notions de droits canons / droit public de l’Eglise à connaître avant de pouvoir se prétendre à même de se prononcer définitivement sur la thèse sédévacantiste, je suis moi-même en train de me former pour clouer le bec aux tièdes de tout poil sur ce sujet. Mais la logique demeure.
      Je vous conseille sur ce sujet le fantastique ouvrage 1958-2018 Soixante ans de Religion Conciliaire du Collectif Saint-Robert-Bellarmin
      Rassurez vous, je connais bien l’histoire de l’Eglise : rien de nouveau donc à ce que la Sainte Eglise ne soit plus celle qui publiquement l’usurpe, ou que le siège soit vacant. Cela s’est déjà vu.


    • #2017782

      Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église.

      Lorsque Jésus fut arrêté au jardin des Oliviers, tous se sont enfuis sinon Jean. Mais c’est à Pierre qu’Il à confié la mission, lui qui le renierait. Oui car Jésus signifie Sauveur et le Seigneur a confié son Église à un homme qui avait besoin de rédemption, qui malgré sa charge devra conserver son coeur d’enfant

      Toutefois, c’est l’autorité sur l’Église qui a été confiée à Pierre, car la puissance de Dieu se déploie dans la faiblesse. La Sagesse de Dieu est au dessus de l’homme.

      Et pour ceux qui n’en reviennent pas des incongruités de François, le pape Benoît XVI est toujours.

      ... Le pape aura beaucoup à souffrir.


  • #2017392
    le 02/08/2018 par social donc national
    L’Église change de doctrine sur la peine de mort

    Depuis quand la doctrine de la sainte Eglise se fonde-t-elle sur des pseudo "acquis", et non plus sur ses dogmes ? Qu’il se garde pour lui son "cathéchisme" mondialiste et droit de l’hommiste, de toute façon tout cela est nul et non avenu ; quand Rome reviendra à la foi le vrai cathéchisme, celui de St Pie X, reprendra ses droits...


  • #2017397

    Je ne m’inquiète pas trop... Il sera déclaré antipape par ses successeurs après enquête, et son cas sera réglé. Les nouveaux prêtres sont de plus en plus porté sur la Tradition. Même le numéro 3 du Vatican est en désaccord permanent avec François. Les quelques vieillards issus de la théologie de la libération vivent leurs dernières heures. L’éclipse arrive à sa fin. Nous assistons aux derniers coup d’éclats, rien de plus. Les communistes, les FMs et autres sectes n’auront pas la peau de l’Église, comme personne auparavant ne l’a jamais eu, et ne l’aura jamais.
    Par contre eux, ils sont en train de se casser la gueule chaque jours qui passe.

     

    • #2017536

      Il est vrai qu’en France, environ 25% des ordinations de prêtres concernent les traditionalistes.
      Le souci, c’est le nombre total d’ordinations, de plus en plus faible.

      Ca me rappelle ce trait d’humour : "Vatican II a ouvert les portes de l’Eglise. Résultat, les fidèles l’ont quittée".
      Il en est de même pour les vocations. Quand même le souverain pontife t’explique que le prosélytisme c’est mal et ne suit pas la doctrine de conversion du Seigneur (allez enseigner les nations en les baptisant au nom du père, du fils et du St Esprit), comment susciter la vocation et l’envie de sauver des âmes ?


  • #2017451

    Doctrine ? L’Eglise a encore une doctrine ? Elle semble plutôt être la caisse de résonance de la doctrine luciférienne.

     

    • #2017469

      L’Église, même conciliaire, est persécutée pour son opposition à l’avortement, son opposition à l’euthanasie, au mariage gay, à la théorie du genre, à la destruction de la famille...etc Et aucune autre institution dans le monde ne l’a fait avec une telle force. Selon le cardinal Sarah, il s’agit du combat final de Satan contre l’Église.

      François l’a confirmé plusieurs fois. Il a même osé comparer la démocratisation de l’avortement au régime nazi ;
      https://www.lexpress.fr/actualite/m...

      L’Église ne s’est jamais trahi sur ces sujets si importants. Il faut pas pousser le bouchon non plus...


  • #2017454

    ...Et Justin Trudeau est son prophète.


  • #2017486

    francois combien gagnes tu par moi et montre nous ton patrimoine personnel .


  • #2017514

    On ne s’appuie pas sur une institution humaine pour progresser spirituellement . L’éveil est une révolution intérieure, un cadre donné doit être avant tout pratique , une facilité temporaire , parfois ca ne tient lieu que de code de moralité pour harmoniser la société, mais n’apporte aucune aide face aux vrais questions et problèmes de l’existence . Un seul chemin : L’abandon et la soumission a Dieu qui est l’unique refuge , puis vient l’amour et la dévotion , et au top l’extase de la rencontre et plus haut encore celle de la séparation qui intensifie la saveur de l’amour . Pour nous guider seul celui qui est parvenu aux pieds du Seigneur est qualifié, ou qu’il soit une âme éternellement libérée en mission de sauvetage , qu’importe il y a des symptômes. S’il est impossible en dehors de la grâce de Dieu de reconnaître une "grande âme " , par cette même grace il nous est acquit de déceler celle qui ne l’est pas, si on est sincère car si on veut être trompé on sera trompé . Trompeurs et trompés sont inséparables . Nous sommes sur le fil du rasoir, aveugles et sourds mais néanmoins arrogants , tentant vainement de s’accrocher a nos fantasmes et nos désirs qui sont comme des bulles qui flottent et qui éclatent , malgré la présence de nombreux cadavres éparpillés , nous avons quelque prétention de jouisseurs . Nous nous mentons a nous même, pas surprenant que nous avalions les mensonges des autres .


  • #2017515

    Un catholique, très cher Saint Père au cas ou vous feriez semblant de l’oublier, se doit de protéger la vie, et ce...par n’importe quel moyen...

     

    • #2017586

      « Heureux les simples d’esprit car le royaume des cieux leur appartient ». Vous en avez fait votre doctrine. Vous pouvez vous rendormir.


    • #2017743

      @GillesF : les simples EN esprit... ce qui n’a rien à voir... (voir traduction originale)


    • #2017836

      @ Gilles.F
      Que la paix soit éternellement à tes cotés mon frère,et qu’elle continue à si bien t’inspirer...Et on en restera là, car je voudrais pas te rendre malheureux en te parlant symboles, paraboles,( c’est pas l’antenne, bien sur) ou plus simplement premier degré. Mais rappelle toi simplement de l’histoire du doigt qui montrait la lune...et tu pourras comprendre ( peut être) les évangiles...et tu verras comme tout ce qui à suivi te paraîtra fade...comme le marxisme ou la franc maconnerie...


    • #2018107

      @ kantor et @ Gilles.F

      Drôle de confrérie qu’est la votre.
      Simple curiosité, pourquoi vous n’aimez pas les fleurs ?


  • #2017517

    Il parle bien de la peine de mort des assassins, de tueurs en série ? qu’est-ce qu’il leur dit : ( ce n’est pas bien ! faut plus le faire ! c’est caca ! et si tu s gentil Dieu te pardonnera ! ) .
    Par contre pour la victime, c’est trop tard, fallait pas être là au mauvais moment, pour toi la sentence est tombée, la peine de mort a été plus vite que prévu .Arranges-toi avec ça
    Eh oui, c’est beau le pardon, surtout quand ça arrive qu’aux autres, tu n’as même pas le temps de tendre l’autre joue puisque c’est terminé ,et pour ceux qui reste aussi .Mais pour l’assassin, il faut lui pardonner, il a toute sa vie encore devant lui, il pourra même dire qu’il regrettera, parce que c’était juste une pulsion, une envie soudaine .
    Pardonnez-moi mais, tout ça, c’est plus de l’amour, mais de la perversion

     

    • #2018857

      A Dixi,
      ."Perversion",le mot est dit .
      Bergoglio a inversé les principes .
      Il n’y a pas de coupable ,donc il n’y plus de pardon.
      La Samaritaine avait spontanément avoué ses fautes,
      contrairement aux pharisiens qui avançaient masqués.
      Jésus lui dit :"Va et ne pêche plus".
      Bergoglio dit :Je ne vous juge pas,et vous pouvez continuer
      Cette passivité permissive ne peut que satisfaire les chacals.
      Quant à l’amour du prochain,,Bergoglio promeut à la place,
      un humanisme égalitaire où tout se vaut .
      Bonsoir ,a-t-il lancé le soir de son élection .
      La politesse civile avait remplacé l’amour chrétien ! .


  • #2017523
    le 03/08/2018 par James Fortitude
    L’Église change de doctrine sur la peine de mort

    Il me semble que tout bon et vrai chrétien, se passe aisément de la secte autoritaire et dogmatique des patriarches de l’Eglise de Rome

     

    • #2017947

      Toujours amusant de voir les "chrétiens" non catholiques profiter de la faiblesse actuelle de la Sainte Eglise pour faire avancer leurs pions et essayer de l’écraser (en vain) davantage.
      Bon courage pour l’unification de vos 35 000 églises fondées 1500 ans après Jésus....

      Le catholicisme uni 1 milliard 400 millions de personnes partout dans le monde, j’y vois plus un lien surnaturel entre ces personnes qui transcende le temps et les différences qu’une secte...

      Quand au dogme, il est absolument nécessaire au maintien de la Vérité, sinon bien venu dans le grand foutoir du libéralisme religieux ou chacun fait et crée sa religion selon ses propres règles... Le culte de l’homme en résumé, et non celui du vrai Dieu. Tiens nous y sommes en plein dedans d’ailleurs...


  • #2017531
    le 03/08/2018 par H. K. Daghlian
    L’Église change de doctrine sur la peine de mort

    Je ne comprends pas cet acharnement des franc macs contre la peine de mort, à eux seuls (la poignée qui décide, très typée, pas les blaireaux qui trouvent ça chouette d’y appartenir et qui se font ses idiots utiles) ils sont responsables de bien plus de morts que ne pourront jamais donner tous les tribunaux du monde additionnés aux nombre de morts par conflits avant leur prise de pouvoir il y a quelques siècles. Peut-être veulent-ils, illusoirement, changer les lois car ils sentent l’heure des comptes arriver, en espérant se réfugier derrière, un peu comme la suppression du crime de haute trahison... réalisée en douce par l’un des plus grands traitres de l’histoire.

    Oui, la peine de mort est nécessaire à une société qui se respecte, à travers la mort des individus ignobles, il y a la vie de ceux qu’ils ne pourront plus atteindre et la justice pour les âmes des victimes.

     

    • C’est une question philosophique.

      Les Franc-Maçons sont humanistes, c’est à dire qu’ils considèrent l’homme comme l’alpha et l’oméga.
      L’homme ainsi divinisé, hérite des prérogatives de Dieu que l’on a chassé : il est désormais son propre maitre et législateur, il est considéré comme parfaitement autonome et sa dignité est intrinsèque et inaltérable. Il ne peut donc être question de le priver de vie.*

      La légitimité de la peine de mort venait de l’idée que l’homme, en tant qu’être créé raisonnable, a pour devoir de se conformer au bien (défini objectivement par Dieu, pas subjectivement par l’homme) et qu’en s’écartant volontairement du bien pour faire le mal, il déchoit de sa dignité d’être raisonnable.
      L’individu ainsi déchu par sa propre faute, pouvait être légitimement mis à mort par les autorités compétentes en cas de crime grave.

      Si la question vous intéresse, faites donc quelques recherches sur le personnalisme.

      *Quid de l’euthanasie et du suicide assisté ? C’est simple : dans ce cas, c’est l’homme qui fait valoir sa souveraine liberté de disposer de lui-même. Pour un humaniste, il n’y a là aucune contradiction.


    • #2017651

      c’est en effet une question philosophique très simple, peut -on tuer son prochain en utilisant une justice fondée sur le droit (du plus fort) et non la vérité. arrangeons nous pour d’abord construire une vraie justice, et ensuite on pourra philosopher sur le bien fondé de la peine de mort.
      et oui avant d’exécuter quelqu’un il faudrait d’abord être certain qu’il soit coupable et non que çà arrange Pierre Paul ou Jacques


    • #2017673
      le 03/08/2018 par H. K. Daghlian
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      à ole
      L’homme étant ce qu’il est, c’est à dire un être infiniment faible et limité à sa propre durée de vie, il ne peut être question d’une quelconque autonomie car il n’est ni créateur - se contentant de transformer la matière préexistante à sa propre existence, ni solitaire car il a besoin des autres pour exister, ni encore moins donneur de vie, se contentant de tirer bénéfice d’une nature régie par des lois qu’il n’a nullement décrété et dont il arrive à peine à comprendre le pourquoi.

      La maçonnerie est une pure déviance chaotique et mortifère née dans la haine de la religion et de Dieu, au travers des siècles d’entrisme par ceux là mêmes. La science moderne (qui ne répond jamais au pourquoi et qui répond tant bien que mal au comment, dans la mesure de l’avancée de la technique) éloigne l’homme de Dieu en lui donnant l’illusoire impression qu’il à le contrôle de son destin et qu’il maitrise les éléments.

      La vision des franc maçons est intrinsèquement élitiste, faussement humaniste (ce terme ayant des contours plus que flous) et totalement injuste, car ce qu’ils appliquent aux autres ne s’applique nullement à eux, et même en interne, les prérogatives et les libertés changent en fonction du degré. Je ne parle pas de leur propension à défier tout ce que/qui représente Dieu ou l’ordre intemporel, qui est le propre de l’action de Satan. Il n’y a qu’a voir les directions vers lesquels ils "guident" les sociétés qui leur sont soumises.

      Respecter la dignité de la personne, je veux bien, mais cette règle est inapplicable dés que la dite personne s’autorise à prendre ce qu’il ne lui appartient pas, détruire pour détruire ou semer la corruption. Il incombe alors au groupe de donner l’exemple. La philosophie mentionnée postule, sans pouvoir le prouver, que l’humain est parfait.


    • H. K. Daghlian

      Je suis bien d’accord avec vous, c’est une doctrine qui ne tient pas debout, l’homme n’étant de toute évidence ni autonome ni infaillible.

      Et pourtant, tant d’hommes et de femmes y souscrivent, se rêvant meilleurs qu’ils ne sont...


  • #2017544

    Notez bien la façon avec laquelle sont detruites les deux grandes religions monothéistes.

    D’une part l’islam est prise au piège avec son Coran incréé. De plus en plus les dogmes son questionnés par la modernité ce qui pousse les croyants à se réfugier dans l’islamisme le plus radical.

    De l’autre vous avez le catholicisme qui lui a ouvert la porte à une certaine interprétation des écritures dès le départ. Depuis le concile de Nicée précisément où on a fait le tri entre les torchons et les serviettes parmi les textes de l’époque, rien que ça ! Jusqu’a vatican II on avait gardé une certaine cohérence mais maintenant on s’est engagé définitivement sur la voie du relativisme et on se contorsionne de plus en plus pour répondre aux interrogations du moment. Les dogmes sont devenus très flous, on a retiré la pierre sur laquelle tenait l’église si jamais elle avait vraiment existé...

     

    • #2017569

      Je suis d’accord , c’est une synthèse largement vérifiable. Ce qui compte c’est la guérison du cœur , la réappropriation de la conscience et du plein potentiel originel " Je suis le serviteur éternel de Dieu " , conscient de Sa Personne on brule du désir de Le servir et de Lui plaire . Libre du faux égo et des chaines de la matière on s’immerge dans la félicité et dans l’éternité et la on y plonge dans l’océan d’amour pur pour Dieu ou aucune crainte ne saurait demeurer , ni la haine ni la colère et encore moins l’illusion et l’ignorance .


  • #2017558

    L’Eglise "s’adapte" ! Seul l’idiot n’évolue pas... Vers 1517 elle prétendait que, même si vous aviez violé la Sainte Vierge, moyennant finance vous pourriez obtenir le pardon de l’Eglise . Martin Luther mit un terme à cette ignominie .

     

    • #2017640

      Je n’ai jamais lu autant de conneries en aussi peu de mots.

      Les indulgences sont essentiellement acquises par le biais des actes de contrition, de dévotion et de pénitence. L’Église permettait aussi d’en gagner en pratiquant la charité par le biais de dons aux bonnes œuvres.

      Mais pour votre gouverne, là ou l’on obtient le plus, c’est lors d’une messe après s’être confessé et avoir communié. Cela pèse bien plus lourd que d’ouvrir son porte-feuille. Et il en fut toujours ainsi.

      Luther a jeté le bébé avec l’eau du bain après avoir croisé des prêtres coupables de simonie. La bonne réponse, c’était de faire comme St-Benoît et de travailler à changer les choses en y consacrant les années nécessaires, pas de s’enfoncer dans l’hérésie et la rébellion en renversant la table.

      La seule chose de l’hérésie protestante a apporté, ça a été un siècle de guerres de religions qui ont mis le continent à feu et à sang.

      On juge l’arbre à ses fruits.

      Luther était une ordure.


    • #2017648
      le 03/08/2018 par Gladius Domini
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      C’est bien plus compliqué que cela , réduire l’église a un acte , qui d’ailleurs a certainement été faussé , n’en fait pas sa réputation , d’ailleurs quand on creuse sur luther, on a de quoi se méfier .


    • #2017649
      le 03/08/2018 par Mon Cult aussi !
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      - et Calvin $uisse...


    • #2017991
      le 04/08/2018 par Catholique Semper Idem
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      @Olivier
      Oui l’Eglise Catholique , mais là il n’est pas question d’Eglise Catholique, mais d’église conciliaire, rien à voir, Bergoglio est un des pourfendeurs, un des destructeurs de l’Eglise Catholique (mais il devrait un jour lire les écritures...Aussi moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle - Matthieu 16:18-)
      Et lire aussi les messages de la Très Sainte Vierge Marie (apparition Quito, la Salette, Fatima...)
      « Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura une éclipse de l’Eglise »
      « quatrième motif est que, s’étant emparé de toutes les classes sociales, les sectes tendront, avec une grande habilité, de pénétrer dans les familles pour perdre jusqu’aux enfants. Le démon se glorifiera de se nourrir d’une manière perfide du cœur des enfants. C’est à peine si l’innocence enfantine subsistera. Ainsi les vocations sacerdotales se perdront [...]. Les prêtres s’écarteront de leurs devoirs sacrés et dévieront du chemin tracé par Dieu »
      « La terre s’effondrera en beaucoup de places et les vivants envieront les morts »
      Ou lire le vénérable Barthélémy Holzhauser (Interprétation de l’Apocalypse) ou la prophétie des papes de saint Malachie ou la bulle de Paul IV Cum ex Apostolatus ("...Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat ; qu’un cardinal de l’Église romaine, même légat ; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les cardinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE...")
      "Les modernistes sont les pires ennemis de l’Eglise" Saint Pie X



      Abbé Joseph Vérité
      "Restez fermes dans la foi.
      La Foi catholique ne change jamais.
      Jusqu’à Vatican II, elle n’a jamais varié car Dieu et Son Église ne peuvent ni se tromper, ni nous tromper. Croyez et faites ce qui a toujours été cru et fait. Refusez toutes les nouveautés de Vatican II qui a imposé une nouvelle religion qui n’est plus la religion catholique. Cette religion conciliaire disparaîtra."




      Je crois en l’Esprit-Saint,
      à la sainte Eglise Catholique,
      à la communion des Saints,
      à la rémission des péchés,
      à la résurrection de la chair,
      à la vie éternelle.
      Amen.


  • #2017560

    Quelque part c’est cohérent avec leur défense de la vie mais en même temps, on ne peut décider administrativement de la doctrine religieuse....Ca n’a aucun sens. D’ailleurs, une "administration du dogme" n’a aucun sens.


  • #2017564

    N’oublions jamais que c’est l’Eglise de France, qui collaborait avec l’occupant anglais, qui déclara Jeanne d’Arc "sorcière" afin que les Anglais puissent la faire brûler . Cette bande d’imposteurs et d’escrocs "collaboreront" toujours avec n’importe quel occupant .

     

    • #2017650

      Ceux qui ont collaboré avec les anglais étaient des schismatiques et des hérétiques "conciliaristes" qui ont d’ailleurs été dénoncés comme tels par le Pape après le conciliabule qu’ils ont organisé à Bâle en 1437 juste après la mort de Sainte Jeanne D’Arc (ce qui leur a au passage valu d’être excommuniés).

      Ces salopards en pleine rébellion contre la papauté étaient déjà à l’époque les précurseurs de toutes les hérésie dégueulées bien plus tard lors du conciliabule de Vatican 2.

      La peste moderniste ne date pas d’hier... Entre elle et la lèpre pharisaïque, cela fait 2000 ans que l’Église doit se défendre face à ces ennemis intérieurs constitué de dingues, d’hystériques, d’hypocrites, d’intégristes rabiques, de tièdes, de simoniaques, d’épicuriens, ou de jouisseurs.

      C’est toujours la même merde qui revient encore, encore et encore...


    • #2017653
      le 03/08/2018 par Gladius domini
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      C’est stupide , si on s’intéresse un minimum au procès de jeanne d’arc , on se rend bien compte que l’église n’avait pas dans l’intention de la condamner , il s’agit d’une vicieuse ruse ,bien propre aux anglais d’ailleurs, qui a permis de la condamner à mort. Pour les plus férus , se référer à la complexité des procès en hérésie à cette époque .


    • #2018133

      Comme l’écrivait Céline dans Bagatelles, en parlant de l’église : "la vieille siorcière judaïque, toujours prête à faire brûler Jeanne d’Arc" .


    • #2018136

      En 1940 presque tous les évêques pétainistes . En 1944 presque tous les évêques gaullistes . Des as dans le "retournement de chasuble" .


  • #2017567

    Quand LF Céline fut incarcéré 17 mois au Danemark, en 1946-47, "sans autre forme de procès", entendit-on les prostitués du Vatican élever la moindre protestation ?


  • #2017571

    Pas un rond pour cette église dévoyée, pas un rond pour les organisations "catholiques", comme la Fondation d’Auteuil aux mains des juifs depuis qu’ils en ont viré les curés en 1973 : elle reçoit, grâce au rabbin jésus, 300 millions d’euros par an, dont la moitié en subventions de l’Etat, en violation de l’esprit de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat . Son dirigeant actuel est un ancien de Weinberg Partners, spécialisé dans la spéculation immobilière . Il doit trouver plus lucratif de spéculer sur la connerie et l’immense crédulité des généreux donateurs...


  • #2017584

    Contre la peine de mort et, pour les meurtriers, une confession,l’absolution des pêchers et bienvenu au paradis au côté de leur.s victime.s. C’est y pas beau ça m’a brave dame ?


  • #2017611

    Quand on est pris en charge intégralement par les foules, que l’on soit pape ou président de Moncucq, on n’a pas besoin de salaire ni de patrimoine personnel.
    Personnellement, je supprimerais tout cela.


  • #2017632

    Une orientation probablement inspirée par la Loge P2 ! Who else ?


  • #2017745

    C’est vrai qu’il est difficile de trancher, mais seul Dieu jugera les actes indignes ; ce n’est pas à nous de juger.


  • #2017807

    Jésus a dit :

    "celui qui tue par l’épée périra par l’épée"

    "que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre" (—> sous entendu, comme tout homme a péché, nul n’a le droit de tuer autrui)

    "si on te frappe, tend l’autre joue"

    etc etc Les évangiles sont truffées de NON-VIOLENCE ABSOLUE, comme chez Bouddha, Tchouang Tseu, Ramana Maharshi, etc, comme chez tout grand éveillé authentique.

    Par conséquent, les conneries des tradi qui acceptent de tuer, c’est du guignol et de l’hypocrisie en barre, car le moindre début d’ascèse spirituelle montre que la non-violence est indispensable, ainsi que la charité envers autrui, et ce n’est pas Vatican II qui le dit, c’est Jésus + l’ascèse pratique.

    Les arguments, type : "mais tel pape a dit que, tel abbé a dit que, tel père de l’église a dit que" pour justifier des tueries, pour moi, c’est de la (mot de Cambronne).
    Jésus ordonne la non-violence, la moindre sincérité religieuse le montre de suite, alors les conceptions mondaines et matérialistes, c’est de la décadence, et c’est un scandale que l’Eglise ait attendu 2018 pour dire ça.

    Aucun religieux sincère dans ce monde pourri, c’est incroyable, inoui ! Que des hypocrites en barre et des cons.

     

    • #2017863

      Ce n’est pas parce que l’Église prêche la charité que pour autant la justice ne doit pas être servie.

      Bizarrement on oublie toujours la seconde partie du commandement "tu ne tueras point...". Or cette dernière change tout : "Tu ne tueras point l’innocent".

      C’est ce qui explique pourquoi l’Église n’a jamais été résolument opposée à la peine de mort (pour les coupables de crimes particulièrement odieux) mais a toujours été opposée à l’avortement. En effet, quoi de plus innocent qu’un enfant qui n’est pas encore né.

      Accessoirement lorsque dans la Bible Dieu précise "la vengeance m’appartient", il sous-entend alors que la vengeance est bel et bien une vertu (qui se superpose à celle de la justice), mais dont l’exercice doit être le privilège exclusif de Dieu et à travers lui, celui des autorités temporelles auxquelles est dévolu son exercice et que la providence divine a mandaté pour sa mise en œuvre.

      Donc la condamnation à mort des criminels les plus infâmes, dès lors qu’elle est prononcée par des autorités judiciaires légitimes est parfaitement en accord avec la doctrine catholique, n’en déplaise à l’autre guignol d’apostat moderniste qui se prend pour un Pape.


    • Jean 2,15



      Et ayant fait un petit fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, avec les brebis et les bœufs ; il jeta par terre l’argent des changeurs, et renversa leurs tables.



      Matthieu 10,34



      Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je suis venu apporter, non la paix, mais le glaive.



      Le Christ n’est pas un pacifiste, il est capable de colère et de violence lorsque c’est nécessaire.


    • #2017936

      Vous devriez lire le catéchisme de l’Eglise Catholique avant de dire des bêtises plus grosse que vous. Par exemple sur la légitime défense.

      Lire les paragraphes 2263 à 2269, c’est assez rapide à lire.
      Mais il faut lire la page entière jusqu’au paragraphe 2283, pour une compréhension globale ;

      http://www.vatican.va/archive/FRA00...

      Seul un cerveau malade est contre cette logique.
      Si demain un proche est menacé de mort par un agresseur, et que vous avez la possibilité de le neutraliser sans d’autres choix que l’utilisation de la violence, vous faites quoi ? Vous laissez vos proches se faire égorger ou vous utiliser la violence sur l’agresseur ?
      Ne soyez pas hypocrites et lâches... Car les hypocrites sont bien vous. Qui serait assez con pour laisser sa famille innocente se faire massacrer au nom de la vie de l’agresseur ? Vous seriez le premier à agir, et quoi de plus normal... C’est bien à cause de la perte de ces valeurs que l’Europe et l’occident sont sur le point de sombrer.
      Il ne s’agit aucunement d’hypocrisie, mais de justice.
      @Talion a bien mieux répondu que moi sur ce point.

      C’est l’éternel confrontation entre l’ordre et l’anarchie au nom de la liberté. Quand cette dernière est mise en place, ce sont systématiquement les mauvais qui prennent le contrôle, dominent, et écrasent les autres. Selon votre conception des choses, un agresseur injuste ne devrait même pas aller en prison au non du principe de liberté absolue... Ridicule. Et ce mouvement porté par une certaine gauche existe bel et bien.
      Sans l’Eglise qui a légitimement défendu par le passé les royaumes chrétiens des invasions barbares grâces à ses ordres militaires, perdu de nombreux hommes, protégée d’innombrables innocents, vous ne seriez même pas là à pouvoir écrire librement votre mépris de l’Église...

      "La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien"
      disait Edmund Burke.

      Mais terminons par ce verset ;

      1 Timothée 5:8
      Or, si quelqu’un n’a pas soin des siens, surtout de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.


    • #2018279

      Joarc
      Il ne dit pas des conneries plus grosses que lui il a globalement raison.Le catéchisme n’est pas
      la parole de Jésus par ailleurs.

      Dans le lien que vous donnez il est question de légitime défense.Il est dit que pour défendre sa propre vie ou celle de quelqu’un qui est sacrée on peut être amené,sans le vouloir ET en utilisant une force proportionnée à prendre la vie de l’agresseur.

      A aucun moment il n’est dit,ce qui est le sujet de l’article,qu’on a le droit par vengeance de tuer un autre être humain.Et à fortiori que la société a ce droit.

      La vengeance,donc la peine de mort,et la légitime défense n’ont rien à voir.


    • #2018555

      Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.
      La justice terrestre -et donc la peine de mort, est le fait de César.
      Celui qui croit en Dieu sait que lui seul décide de l’heure et de la date, en dépit de ce que prétendent les hommes.


    • #2020913

      @Calx

      Ni l’Eglise, ni les traditionalistes (comme il le prétend) ne disent que l’on a le droit de tuer quelqu’un par vengeance... Il dit bien des bêtises, et vous le confirmé vous mêmes. Il était donc inutile de me reprendre...
      Quand à la légitime défense, je connait très bien l’argumentaire de ce type de personne, et pour eux, personnes ne doit être tué (en se référant toujours au verset de Pierre qui sort son épée...) , cela inclut les criminelles sur le point de commettre leurs actes... La parenthèse était importante.

      Quand au catéchisme de l’Eglise catholique, il est bien issu des enseignement de Jésus et de l’interprétation des textes. Textes que l’Eglise catholique a conservé, étudié, compilé, traduit et diffusé dans le monde entier depuis les premiers apotres...


  • #2017970

    Selon mon avis, c’est stratégique. L’Eglise fait des concessions pour se maintenir la tête hors de l’eau, et mener le combat final contre la famille, comme l’a dit le Cardinal Sarah.


  • #2018153

    Pas mieux...je suis catholique et me décroche la mâchoire grâce à ce pape (et je ne met pas de majuscule) qui asaisonne notre religion à la sauce Droits de l’Homme et Vivre Ensembliste. Les Evangiles et seulement les Evangiles, comment osent ils faire une administration des dogmes ??? “Seigneurs pardonnez les car ils ne savent pas ce qu’ils font”, malheureusement eux le savent...ils sabotent notre religion au profit d’une soumission totales aux dogmes mondialistes ainsi qu’a Une autre religion moins “flexible” et plus dominatrice. Rejetons le Vatican et organisons Notre eglise.


  • #2018368

    Rappelons que Saint-Thomas d’Aquin a justifié la peine de mort :
    https://www.riposte-catholique.fr/r...

    La peine de mort selon la Fraternité Saint-Pie X :
    http://fsspx.news/fr/news-events/ne...

     

    • #2019132
      le 06/08/2018 par Catholique Semper Idem
      L’Église change de doctrine sur la peine de mort

      @machin
      Après un “pape” qui n’était pas évêque
      Joseph Alois Ratzinger
      y aura-t-il un “pape” non prêtre ?
      Bergoglio



      le droit naturel justifie parfois la désobéissance. Saint Thomas D’Aquin




      "...Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat ; qu’un car¬dinal de l’Église romaine, même légat ; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les car¬dinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE..." (Paul IV, Cum ex apostolatus )



  • #2018477

    Bergoglio et la peine de mort.

    Après l’égorgement du Père Hamel,
    Bergoglio estimait être dans l’incapacité
    de juger le meurtrier ."Qui suis-je pour juger..."
    Pour Bergoglio ,la victime n’est pas innocente,
    et le bourreau n’est pas coupable.
    Dans quel état va-t-il laisser l’Eglise ?
    Comme en politique ,personne ne bouge .
    Le niveau de décadence de l’Occident est effarant !


  • #2018836

    On peut penser ce qu’on veut de l’Eglise (temporelle), par contre on peut également s’étonner de certains commentaires... Doit-on réellement être stupéfait qu’un pape rappelle l’importance de la vie ? Et, ce faisant, cela enlève-t-il une once de réalité à la justice (qu’elle soit séculière ou divine) ? Concernant les sanctions à l’encontre des coupables, doit-on en revenir à "oeil pour oeil" ? Désastreuse et furieuse attitude à laquelle, pourtant, se refusa le Christ qui alla jusqu’à prier pour ses ennemis : souhaitant donc pour eux un éveil de la conscience (Miséricorde) mais sans exclure un logique effet rétributeur (temporel ET métaphysique) puisque "qui tue par l’épée périra identiquement" (Justice)...
    La question qui se pose est celle-ci (et elle ne regarde ni l’Insitution, ni le pape : mais chacun d’entre nous) : "faut-il rendre le mal pour le mal" ? Et, si non, un sentiment d’équité peut-il survenir sans sombrer dans un déchaînement excessif ? On peut évidemment comprendre qu’on puisse se satisfaire de donner la mort (surtout si on est personnellement concerné par un douloureux événement) mais, dans un contexte spirituel (auquel je m’attache ici), cela nous différencierait-il des coupables ? Donner la mort c’est donner la mort : qu’on le fasse violemment ou "thérapeutiquement" ! Tout part de l’intention (encore une fois l’Oint ne prétendit pas autre chose)... En conséquence, pour revenir au sujet, même si d’aucuns prétendent que le trône de Pierre est vacant, le pape actuel ne déclare toutefois rien qui soit en décalage avec l’Enseignement du Christ : Celui-ci précisant que le mal ne saurait se combattre par le mal car, dans ce cas, on ne peut que s’avilir de plus en plus et, donc, ressembler à ceux-là même qu’on exècre ! Maintenant, on peut toujours dire qu’aimer son prochain et se préserver du mal est une hérésie... On y arrive : c’est au point que certains considèrent l’Amour comme une faiblesse ! Bref, hormis la légitime défense ou les guerres dites défensives (sur lesquelles on pourrait d’ailleurs s’attarder), dans le contexte ici présent je suis d’accord : punir oui (ABSOLUMENT, DUREMENT ET DURABLEMENT) mais sans donner la mort... Si les coupables ne nous ressemblent pas, nous n’avons pas la nécessité de leur ressembler...


  • #2019059

    Bon courage les gars :-)


  • #2023154

    Toujours le même problème :
    Ceux qui militent pour que l’Église évolue (les libéraux ou ici Euronews) disent que l’Église à enfin changé de discours. Et ceux qui tombent dans ce piège libéral (Les lefébvristes) répondent aussitôt "Ah ! vous voyez bien que cette Église a changé".
    Bref, Lefèbvristes et libéraux sont fait pour s’entendre !

    En réalité La peine de mort n’est pas un article de Foi catholique, ni un dogme comme celui de la Sainte Trinité par exemple.
    Ensuite on peut "préciser" une doctrine et ajouter à la connaissance sans pour autant en changer le contenu. "La vérité est partielle, successive et complémentaire" dixit Aristote. Pour finir, la doctrine pastorale de l’Église a toujours considéré la Peine de mort comme un moindre mal, c’est à dire un mal toléré si c’est pour en éviter un pire, enseignant aussi qu’un moindre mal reste toujours un mal, et qu’il a pour vocation à disparaître dès que faire se peut.
    Le pape fait donc son travail, pendant que beaucoup d’autres disent n’importe quoi.


Commentaires suivants