Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’État offre plus de deux milliards aux médias menteurs ! Qu’en pensent les Gilets Jaunes ?

Voici un nouveau communiqué de Civitas sur les dépenses de l’État. Cette fois, ce sont les subventions et cadeaux fiscaux aux médias aux ordres qui sont pointés. Sans avoir réalisé un travail exhaustif en ce domaine, Civitas signale en quelques exemples un montant déjà pharaonique de deux milliards d’euros.

 

Payer des impôts pour financer les médiamenteurs OU faire un don déductible à Civitas pour financer vos idées, à vous de choisir !

Il est difficile de connaître le montant total des subventions et autres cadeaux fiscaux accordés aux médiamenteurs. Nous avons néanmoins trouvé trois informations significatives.

1) Le rapport annuel de la Cour des comptes, publié en mars 2018, signalait qu’en 2017, le montant total des aides de l’État attribuées à la presse écrite s’élevait entre 580 millions d’euros et 1,8 milliard d’euros – une fourchette importante justifiée par une « définition large » des aides à la presse.

2) Le 27 novembre, entre deux grandes mobilisations des Gilets Jaunes, les parlementaires ont voté la suppression de trois taxes payées par les stations de radio et les chaînes de télévision.

- Chaque spot publicitaire diffusé à la télé dans la tranche facturée entre 1.520 euros et 9.150 euros était frappé d’une taxe de 20,60 euros. Taxe supprimée.

- Les radios qui réalisaient 10 M€ de chiffre d’affaires publicitaire par trimestre (Europe 1, NRJ, RTL) payaient une taxe de 54.435 euros. Taxe supprimée.

- Les chaînes de télévision qui réalisaient 100 millions de recettes publicitaires tous les trois mois (c’est le cas de TF1 et de M6) payaient une taxe de 894.500 euros. Taxe supprimée.

Ces trois taxes sur les grands médias audiovisuels rapportaient 50 millions d’euros à l’État.

Comment la Macronie justifie-t-elle ce cadeau fait à des grands médias audiovisuels appartenant à quelques milliardaires ?

« On est dans une logique de simplification et de rationalisation des petites taxes qui pèsent sur les télés. C’est le fruit d’une discussion avec Bercy et le ministère de la Culture, dans les projets de simplification de la vie des entreprises. »

3) Et ce n’est pas tout ! Dans la nuit du 18 au 19 décembre, l’Assemblée nationale a voté, sans débat, une hausse de 4 millions d’euros de la dotation allouée à l’Agence France-Presse au titre de ses missions d’intérêt général.

Ce vote nocturne s’est déroulé dans le cadre de l’examen du projet de budget 2019 en nouvelle lecture, sur base d’un amendement du gouvernement destiné à augmenter de 4 millions d’euros la dotation allouée à l’AFP qui était déjà de « 111,8 millions d’euros », rappelle l’exposé des motifs de l’amendement.

Et qui paye ? Les contribuables, dindons de cette mauvaise farce.

Lire l’article entier sur medias-presse.info

Pour vivre, la presse ne doit pas mentir,
lire sur Kontre Kulture

 

Les médias empoisonnés par leur soumission, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ses deux milliards d’euros aurait du revenir aux français ou à ER.

     

    • Puisque nos forces de l’ordre sont devenues maintenant des chasseurs de primes, et vu que l’argent n"a pas d’odeur, il serait peut être plus judicieux de leur offrir ce montant afin qu’elles nous débarrassent de notre marionnette et de ceux qui tirent les ficelles. Il suffit de surveiller les gares et les aéroports pour les chopper. Facile, dès qu’on arrive au samedi, ils achètent un billet pour n’importe où pourvu qu’ils soient loin quand ça pète.......


  • C’te honte !
    Avec nos impôts qui les font bouffer, ils sont plus que payer à rien foutre, puisqu’ils sont payer à mentir, manipuler et foutre la merde.
    Ce scandale total, comme lorsque les gains des grandes banques sont privatisés alors que leurs pertes sont socialisées à travers les contribuables. EXAGERE ! ! !
    Je crois que le peuple réveillé va plus pouvoir tenir comme ça très longtemps, et que le RIC va facilement trouver des milliards un peu partout pour financer la justice sociale...


  • Une seule solution :
    Supprimer la totalité de toutes ces "aides à la presse" et taxer ces "entreprises" comme les autres …..
    Les journaux et autres radios ou télévisions, qui ne seront pas capables de vivre grâce à leur lectorat ou leurs auditeurs disparaitront, un point c’est tout !!!

     

  • La propagande ce n’est jamais gratuit !


  • La main qui reçoit est toujours dépendante de la main qui donne, ils nomment cela
    "indépendance de la presse".
    Des médias chargés de faire avaler des couleuvres,y compris quand leur propagande de mise en condition de l’opinion publique se solde par des millions de victimes, préparatifs de guerres par exemple,méga mensonges comme le dit le vrai journaliste Michel Collon.


  • On subventionne la presse aux ordres, et dans le même temps on entrave la presse libre par des lois liberticides, on intervient sur les réseaux sociaux en faisant sauter les comptes non corrects en étant de mèche avec les GAFA (auxquels on fait des cadeaux fiscaux !). Cadeaux fiscaux que l’on fait également aux journalistes qui propagent la bonne parole et qui ne paient pas les mêmes impôts que tout un chacun

    Tout ceci n’étant néanmoins pas suffisant, on crée une nouvelle loi contre les "fake news" (sic) pour accroître un peu plus la censure.

    Jamais un régime qui se dit démocratique n’a autant voulu contrôler l’information !


  • Donner deux milliards de l’argent des Français à neuf milliardaires, on sait que "l’argent va à l’argent", mais quand même !


  • D’ailleurs, petite remarque au sujet de la liberté d’expression. Comme tout le monde sait, dimanche dernier les gilets jaunes ont crié leur mépris de la presse subventionnée précisément dans les locaux de ladite presse. Ca a généré un flot de tweets de la part de LREM dont il faudra se souvenir quand ces derniers interdiront tel ou tel organe de presse dissident (voire tel humoriste, car même l’humour quand il n’est pas dans la doxa les dérange ! ! !).

    Florilège :

    Marc Fresnaux (ministre) : Bloquer la diffusion d’un journal au seul motif qu’un article ne plaît pas. Cela porte un nom : le délit d’opinion. Rien à voir avec la liberté de la presse, rien à voir avec l’idée que je me fais simplement de la ...démocratie.
    https://twitter.com/MFesneau/status...

    Richard Ferrand (pdt de l’assemblée nationale). S’attaquer à la presse procède de la haine des libertés.À quand des autodafés ?
    https://twitter.com/RichardFerrand/...

    Benjamin Griveaux (porte parole du gouvernement) : S’attaquer à la presse, c’est s’en prendre à l’un des piliers de notre démocratie. STOP !
    https://twitter.com/BGriveaux/statu...

    François de Rugy (ministre de la transition écologique). Les médias ne sont pas exempts de critiques, mais la liberté de la presse doit être défendue partout et toujours. Elle fait partie de la démocratie. Et c’est sans doute cela qui est attaqué.
    https://twitter.com/FdeRugy/status/...

    Marlène Schiappa (ministre). Les journalistes, c’est comme les élus. Les critiquer est permis. Parfois souhaitable. Toujours autorisé. Mais appeler à la violence, attiser la haine collective contre eux, c’est attaquer la démocratie et la République. La liberté de la presse ne se négocie pas.
    https://twitter.com/MarleneSchiappa...

    Etc, etc. (On pourrait continuer avec tous les députés-roquets)


  • Aucune amélioration à escompter, Macaron vient encore de le réitérer hier soir "Il maintient le cap" et pour ce faire le travail de propaganda des media-menteurs lui est tout aussi indispensable que celui des forces de l’ordre ou plutôt de répression à l’encontre des "gueux" manifestant leur mécontentement à Paris en province ou sur les ronds points.


  • D’où leurs soumissions totale... Et leurs complicités dans l’informensonges diffuser chaque jour, jusqu’à lobotomisés le peu d’intelligence et de réflexion qu’ils nous restent encore un peu... Mais ils vont bien la sentir se glisser la quenelle...


  • C’est ce qu’on appelle le budget de publicité, pour un Etat imposteur menteur.

    Un Etat mis en place par des milliardaires (Attali est celui qui a choisi macron) pour servir les milliardaires.

    Le petit peuple doit travailler de plus en plus dure payant de plus en plus d’impôts et de taxes pour que le people du showbiz et des médiamenteurs se cocainent en boites de nuit….

    C’est aussi pour distribuer des subventions aux films qui mettront des "homos" dans leurs films (Propagande anti peuple et anti nature financée par le peuple et ses impôts malgré lui)...


  • "logique de simplification et de rationalisation"
    c’est exactement le même prétexte bidon qui accompagne la lettre du fisc sur l’impôt à la source...
    Macron, ni droite ni gauche, a choisi pour l’entourer ce qu’il y avait de pire à gauche et à droite... on voit le resultat, et ce n’est pas fini.


  • Génial. ER devrait toucher un max de tunes au regard de l’information que vous nous apportez !! n’est-il pas ??


  • Je ne regarde pas la télé, je n’écoute pas la radio, je n’achète pas de journaux et je ne paie pas d’impôts en France. Et oui, il est encore possible de vivre dans un monde merveilleux sans engraisser des porcs !


  • Liberté de la presse ? Pas un euro de l’Etat pour Valeurs actuelles, pour Monde & Vie, pour Présent (quotidien !), pour Rivarol, pour l’Homme nouveau et autres.


  • Alors deja 1) retour aux sources》don a Civitas. 2) proposition de RIC : supprimer toutes les subventions aux medias point barre. Recyclage dans lagriculture au Smic pour tous ces menteurs. Et bien entendu confiscation des biens.
    Jai un max didee ! Vivement le pouvoir au Peuple francais.


Commentaires suivants