Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

L’OTAN, ignorant les demandes de garanties de paix de la Russie, est parvenue à en faire un agresseur aux yeux de ses membres. Elle mobilise toutes ses armées et vient de débuter un gigantesque exercice naval en Méditerranée, alors même que la Russie en déploie un annoncé de longue date.

 

Le Département d’État, « comme mesure de précaution contre une possible invasion russe de l’Ukraine », a ordonné l’évacuation des proches et d’une partie du personnel de son ambassade à Kiev, qui avec 900 fonctionnaires est parmi les plus grandes d’Europe, et a élevé au niveau 4 de risque, le plus haut, l’avertissement pour les citoyens états-uniens de ne pas aller en Ukraine. Immédiatement après le Foreign Office a annoncé, avec la même motivation, le retrait du personnel de son ambassade à Kiev. Ces opérations de guerre psychologique, visant à créer l’alarme quant à une imminente invasion russe de l’Ukraine et des trois républiques baltes, préparent une ultérieure et encore plus dangereuse escalade des États-Unis et de l’OTAN contre la Russie.

La Maison-Blanche a annoncé que le président Biden est en train de considérer de « déployer plusieurs milliers de soldats américains, navires de guerre et avions dans les pays de l’OTAN de la Baltique et de l’Europe Orientale ». On prévoit qu’au début arriveront 5 500 soldats américains qui, se joignant aux 4 000 déjà présents en Pologne et suivis par d’autres milliers, étendront à la Baltique leur déploiement permanent, comme a requis la Lettonie. Des convois ferroviaires spéciaux sont déjà en train de transporter des chars d’assaut américains de la Pologne à l’Ukraine, dont les forces armées sont depuis des années entraînées, et de fait commandées, par des centaines de conseillers militaires et instructeurs américains flanqués par d’autres de l’OTAN. Washington, qui l’an dernier a fourni à Kiev des armes pour un montant officiel de 650 millions de dollars, a autorisé l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie à transférer à l’Ukraine des armements états-uniens en leur possession, notamment des missiles Javelin. D’autres armements sont fournis par la Grande-Bretagne et par la République Tchèque.

L’OTAN communique que les pays européens de l’Alliance sont en train de mettre leurs forces armées en état de réactivité opérationnelle et d’envoyer d’autres navires de guerre et avions de combat à leurs déploiements en Europe Orientale. L’Italie, avec ses chasseurs bombardiers Eurofighter, a pris le commandement de la mission OTAN de « police aérienne potentialisée » en Roumanie. La France est prête à envoyer des troupes en Roumanie sous commandement OTAN. L’Espagne est en train d’envoyer des navires de guerre dans les forces navales de l’OTAN et des chasseurs-bombardiers en Bulgarie. Les Pays-Bas se préparent à envoyer des chasseurs F-35 en Bulgarie. Le Danemark envoie des chasseurs F-16 en Lituanie. Hier a commencé en Méditerranée le grand exercice naval de l’OTAN Neptune Strike 22 sous le commandement du vice-amiral Eugene Black, commandant de la Sixième Flotte avec quartier-général à Naples Capodichino et base à Gaeta. Participent à l’exercice, qui dure douze jours, le porte-avions nucléaire USS Harry Truman avec son groupe de bataille, comprenant 5 unités lance-missiles prêtes à l’attaque nucléaire pour « rassurer les Alliés européens surtout sur le front oriental menacé par la Russie ».

Immédiatement après le NATO Neptune Strike 22, se déroulera en février l’exercice Mission Clemenceau 22 qui verra engagés, dans une « Opération de trois porte-avions », le français Charles de Gaulle à propulsion nucléaire avec son groupe de bataille, comprenant aussi un sous-marin d’attaque à propulsion nucléaire, qui entrera dans l’Adriatique ; l’USS Harry Truman avec son groupe de bataille et le porte-avions italien Cavour avec à bord les F-35. Cet exercice aussi, évidemment, est dirigé contre la Russie.

Pendant que l’OTAN intime à la Russie l’ordre de « dés-escalader », en l’avertissant que « toute ultérieure agression comportera un coût élevé pour Moscou », les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (pour l’Italie Pietro Benassi remplaçant Luigi Di Maio) – réunis à Bruxelles et reliés en téléconférence avec le secrétaire d’État états-unien Antony Blinken – ont décrété hier de nouvelles mesures contre la Russie. L’Union européenne des 27, dont 21 membres appartiennent à l’OTAN sous commandement américain, fait écho à l’avertissement de l’OTAN envers la Russie, en déclarant que « toute ultérieure agression militaire contre l’Ukraine aurait de très lourdes conséquences pour la Russie ». Ce faisant l’Union européenne participe à la stratégie de la tension, à travers laquelle les États-Unis créent des fractures en Europe pour la garder sous leur influence.

Manlio Dinucci

Du même auteur, sur E&R :

 
 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2893736

    L’Ours russe a prévenu... à force d’être chatouillé d’une façon mensongère et malveillante, ce sont les pays européens, vassaux parmi les vassaux des yankees, qui vont prendre pleine poire la réponse poutinienne...

     

    Répondre à ce message

    • #2894182

      Le chef d’État major russe a expliqué que les représailles ne se feraient pas sur les pays d’où seraient partis les missiles, mais sur ceux qui auront donné les ordres à Londres ou à Washington.

       
  • #2893740

    comme quoi dans une democratie, ca tient à quelques personnes pour foutre le bazar...Bien souvent ces personnes ne sont pas dans la tranchée....
    L’occiddnet a mis en place un comique à la tête de l’Ukraine, Ils ne veulent surtout pas lacher la main mise.
    Quels sources de futurs profits, de développement économiques...et surtout de dettes...Pauvre peuple Ukrainien ....

     

    Répondre à ce message

  • #2893767
    Le 27 janvier à 14:00 par VIVACHAVEZ
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Alors que, comme le dit Xavier Moreau :"V. Poutine n’a aucune intention d’envahir l’Ukraine car il sait qu’il suffit d’attendre que cette dernière s’effondre d’elle même et qu’elle sera lâchée par ses pseudos alliés".
    L’Ukraine n’est qu’un prétexte pour emmerder la Russie et rien d’autre.
    Bidon ferait mieux d’utiliser ce pognon de dingue qui va être gaspillé inutilement pour s’occuper des nécessiteux américains. Mais bon, les hautes sphères se foutent du peuple, tant que Wall Street et Hollywood sont encore debouts, tout va bien.

     

    Répondre à ce message

  • #2893769
    Le 27 janvier à 14:02 par Evgueni
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Leur problème c’est Vladimir Poutine sans la Russie la Syrie serait tombée aux mains des djihadistes entraînés, payés à recruter les blédars au nom de l’islam pour faire les plus sales besognes. Les américains ont gardé leur base militaire en Syrie pour voler le gaz et le pétrole syrien, des photos et vidéos ont été enregistrées via d’appareils indétectables russes ainsi que la destination de ces vols.
    L’ attaque chimique ignoble sur les civils orchestrée par l’OTAN (USA Angleterre..France ....) pour faire accuser Bashar el Assad de crime ne fonctionne pas chez Poutine qui connait depuis le début de cette guerre les véritables organisateurs de l’ombre.
    .Les Russes et l’Iran ont été les seuls à stopper ces djihadistes téléguidés sanguinaires..ils ont éliminé Soleimani qui se battait contre ces mêmes djihadistes en Irak mais il reste Poutine et l’armée Russe qui bloque leur projet dans cette contrée convoitée leur est insupportable, surtout la résistance de la Syrie.
    Le sujet de l’Ukraine vient à bien nommé, il sert de détonateur pour une guerre probable. Il faut que la France retrouve son indépendance vis à vis des USA. Biden n’a été mis par eux à la tête de l’état que pour faire le belliqueux envers le plus grand Président qui les gêne cet électron libre qu’est Poutine et l’Ukraine n’est que le moyen de provoquer une guerre en Europe le déclenchement de celle-ci ne nous concerne pas mais nous l’a ferons poussée pour le plus grand bonheur de la cinquième colonne installée en Russie contre Poutine car il est le caillou dans leur chaussure.
    Les Russes sont derrière Poutine ils savent tous, tout ce qu’il a entrepris économiquement pour son peuple de plus, 300 églises ont été construites en Russie.

     

    Répondre à ce message

  • #2893813
    Le 27 janvier à 15:29 par Jérômeproudhon
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Von clausewitz disait " que la guerre est une continuation de la politique par d’autres moyens " et Foucault "c’est la politique qui est la continuation de la guerre par d’autres moyens, et non l’inverse." Mais je crois que surtout, l’avis des peuples n’est jamais demandé, ils sont manipulé, mais surtout aujourd’hui en 2022 ,qui a envie d’aller tuer ? Vous croyez que le peuple russe a envie d’aller tuer des frères ? Ou qu’un américain ou un français a envie de tuer du russe ? Des professionnels de Jésus-Christ ces tartuffes.

     

    Répondre à ce message

    • #2893977
      Le 27 janvier à 18:46 par boots
      L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

      La phrase : "la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens" est due à Lénine. Raymond Aron analyse cette phrase qu’il qualifie "d’inversion de la formule", également dans le cas de la prise du pouvoir par Mao en Chine.

       
    • #2894121
      Le 27 janvier à 22:02 par Jérômeproudhon
      L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

      Oui bien sûr, Lénine, mao étaient même pas née quand von clausewitz à terminé son ouvrage "de la guerre", par contre qu’il a été une référence pour Vladimir ,comme il a été et reste une référence pour beaucoup, ok.

       
  • #2893827
    Le 27 janvier à 15:52 par Pacôme Ladislas
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Que font 900 fonctionnaires US à Kiev ?
    Si nous savions, dans le détail, nous comprendrions peut être mieux, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2893834
    Le 27 janvier à 16:00 par crachetonvenin2
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    L’OTAN n’est plus aux ordres des USA.
    Les Etats-Unis n’ont pas le volume intellectuel et culturel pour avoir un poids décisif dans une stratégie militaire surtout après leur retrait manqué d’Afghanistan.
    L’état intérieur des USA peut aussi conduire à des mouvements uniquement contestataires américains avec des attentats organisés aussi par des Américaines et des Américains qui ne supportent plus la mascarade de la Maison blanche.
    Pour ce qui est de l’OTAN, d’abord l’Atlantique Nord et donc plutôt les pays de cette région du monde et pas des rajouts qui peuvent troubler la compréhension de cette Organisation.
    L’Europe doit donc prendre le leadership de l’OTAN de manière à renforcer sa position démocratique dans le monde.
    Les "puissances" plutôt anciennes qui prétendent faire aussi bien que l’UE en étant pourtant en difficultés diverses chez elles doivent accepter un autre "ennemi" éventuel et potentiel que ces USA complétement décatis qui collent de plus en plus à la roue de Bruxelles.

     

    Répondre à ce message

  • #2893934
    Le 27 janvier à 18:02 par Maurice
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    .....l’USS Harry Truman avec son groupe de bataille et le porte-avions italien Cavour avec à bord les F-35. Cet exercice aussi, évidemment, est dirigé contre la Russie.....

    Les Russes on-ils peur des F 35 ? ou rigolent-ils d’avance de leur médiocrité en combat aérien : canon qui tire de travers, crash dus à des défaillances de logiciel...

    Bref, faut-il avoir peur de l’US AIR FARCE ... ?

     

    Répondre à ce message

  • #2894178
    Le 28 janvier à 00:26 par Peter29910
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Est-ce que cette possible guerre en Ukraine est un montage, orchestré par l’Etat profond US et l’Etat profond russe ? On connait le poids du lobby juif aux USA. On mentionne moins souvent que sur les 200 plus riches "Russes", moins de la moitié, précisément 89, sont en fait des Russes ethniques, bien que 81% de la population russe soit ethniquement russe. Alors que seulement 0,11% de la population russe est juive ashkénaze, ils représentent 21% de tous les milliardaires du pays.

     

    Répondre à ce message

  • #2895912
    Le 30 janvier à 13:04 par Quetteshop
    L’Europe dans les tranchées contre l’ennemi inventé

    Ce que je trouve succulent, c’est la ministre des affaires étrangères teutonne.....Elle est tellement écolo russophobe OTAN donc dans la ligne de Washington "ramstein"......Contre le gaz de Nord stream 2 après le choix planifié stratégique après le earth"tronche"2quake de Fukushima.....Qu’elle préfère le charbon a gogo ( s’il en reste, le charbon est local, le gaz est régional pour encore avoir des maigres sous :- !) a degazer du CO2 a gogo pour que la Deutschland garde son niveau de vie et aussi l’Europe, jusqu’à l’ultimatum fixé en 2035 avec cop 26 ou 1,5 ° ne doit pas être dépassé . La chancellerie doit être emmerdé avec une telle teupu, comme la pompilli qui veut pas de label vert pour le nucléaire électrique comme énergie face à des conseillers de l’Elysée dépités.
    J’pense que tous ces blaireaux vont se la prendre dans la nuque par des chacals et condors des banquiers, industriels au delà des homos rubis en démocratie par la blancheur des administrations spéciales décrétées. Sinon , c’est la jaquerie absolue et globale de partout qui dans sa frénésie fera sa purge.
    Le KiloWatt, dans la réalité efficiente de l’intel de son efficacité des défis temporaux des mises en place, et son rendement est la vérité du Dieu tant recherché par les pragmateux du concret réel et ne permet dans sa dignité aucuns débats des Bisounours.On ne connaît que réellement son combat du maintenant dans l’intelligence de son soi presentiste, quand on sait dans le dès lors et déjà dans quel lot on va finir dans le cynisme de l’impasse de la mécanique vectorielle immuable.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents