Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Italie replonge dans la récession

L’Italie a vu s’envoler mercredi ses espoirs d’une sortie de crise rapide avec l’annonce d’un nouveau recul de son PIB qui la renvoie en récession pour la 3è fois en moins de 10 ans et embarrasse le gouvernement de Matteo Renzi.

Le Produit intérieur brut de l’Italie a baissé de 0,2% au deuxième trimestre 2014 par rapport au précédent, une performance en deçà des attentes des économistes qui s’attendaient à une légère hausse de l’indicateur ou au pire à une baisse de 0,1%.

Le PIB s’est en outre contracté de 0,3% par rapport au deuxième trimestre 2013, selon cette première estimation publiée mercredi par l’institut de statistiques Istat.

Il s’agit d’un grave revers pour l’énergique chef du gouvernement Matteo Renzi, perçu en Europe comme le grand vainqueur des élections européennes (dans le camp social-démocrate), et qui comptait sur le retour de la croissance pour boucler son budget, combattre le chômage et tenter de contenir la gigantesque dette du pays (plus de 2 000 milliards d’euros).

Cette annonce a immédiatement fait plonger la Bourse de Milan. Le principal indice, le FTSE Mib, chutait de plus de 3% vers 11H00 GMT.

"Le reprise en zone euro démarrée au printemps de l’année dernière et qui s’est progressivement étendue à presque toute la zone n’a pas pris en Italie", constate Christian Schulz, économiste de Berenberg, résumant l’opinion de ses confrères.

"Les fortes baisses du PIB observées en 2012, lorsque le gouvernement (de Mario) Monti augmentait les impôts et réduisait les dépenses pour rétablir la confiance des marchés dans (la tenue des) finances publiques sont finies. Mais tandis que l’Espagne et le Portugal sont rapidement repartis (...), l’Italie continue de peiner", souligne-t-il.

Martin Lueck, de la banque UBS, est du même avis : "Le résultat est effectivement beaucoup plus faible qu’attendu. Nous pensions qu’il allait se maintenir plus ou moins inchangé. Le marché s’est montré favorable à l’égard de l’Italie grâce à l’optimisme de Matteo Renzi et à sa volonté de réformes, mais (ces chiffres) pourraient bien refroidir tout cela".

L’Italie entre ainsi dans sa troisième phase de récession depuis 2007. Elle n’a par ailleurs connu depuis la mi-2011 qu’un seul trimestre de modeste croissance, avec une hausse de 0,1% du PIB au 4è trimestre 2013. Elle a vu son PIB reculer successivement de 2,5% en 2012 et de 1,9% en 2013. Une performance négative sur l’ensemble de 2014 n’est désormais plus à exclure, notent plusieurs économistes.

Le gouvernement italien, le FMI et la Banque d’Italie ont tous récemment revu leurs estimations à la baisse, entre +0,2 et +0,8%, mais pourraient devoir les réajuster une nouvelle fois à la lumière des nouveaux développements.

Que va faire le gouvernement italien dans l’immédiat ? Le ministre de l’Economie Pier Carlo Padoan a pris les devants dans une interview au quotidien Il Sole 24 Ore parue mercredi, reconnaissant que l’Italie se trouve "dans une phase de sortie de la récession très pénible car la récession est vraiment profonde".

Il n’est cependant "absolument pas question" selon lui que la "troïka" (les experts UE-BCE-FMI, ndlr) vienne reprendre les rênes des finances italiennes. "Le pays doit se réformer tout seul et il est en train de le faire. Nous devons le faire encore plus vite", a-t-il lancé. Et de promettre : le seuil des 3% de déficit public/PIB "ne sera pas dépassé en 2014, ni en 2015. Et il n’y aura pas besoin de nouveau tour de vis".

Interrogé sur les chiffres italiens, le porte-parole du commissaire européen aux Affaires européennes, Simon O’Connor, a toutefois laissé transparaître une certaine préoccupation : les performances décevantes du premier semestre "pourraient avoir un impact négatif sur les finances publiques", a-t-il souligné, tout en admettant qu’il "est trop tôt pour revoir notre prévision de déficit pour 2014".

Les experts de la banque Morgan Stanley notent pour leur part que pour réussir, les "Renzinomics" (les réformateurs appuyant Renzi, ndlr) ont impérativement besoin de "stabilité politique". Or, l’approbation de la nouvelle loi électorale italienne n’en est qu’à mi-chemin et la réforme en cours du sénat fait encore face à "des défis complexes" qui pourraient s’étaler encore sur une année.

 

Voir aussi, sur E&R :

Des clés pour sortir son pays de la crise économique, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #925628

    Pas grave, paraît qu’il y a une réforme pour le calcul du PIB où on inclura les activités liées à la mafia, la drogue et la prostitution...

     

  • #925704
    le 06/08/2014 par Réveillez-vous
    L’Italie replonge dans la récession

    Ces politiques font des plans sur la comète qui effrayent les citoyens ignorants. Annoncer des chiffres pour instaurer la confiance qui suscite, ensuite, une telle défiance de l’opinion quand les réalisations sont surestimées par ces guignols (ex : le PIB italien recule successivement de 2,5% en 2012 et de 1,9% en 2013 : bonne nouvelle pour l’italien X,Y). J’ai un salaire de 100 mais je ne comptabilise ni mes charges ni mes dépenses hors besoins primaires (théorie de Maslow), au final je crée ma dette. Je schématise de façon un peu trop cliché mais la situation que l’on nous présente chaque année est ubuesque. Nos incompétents qui nous gouvernent nous prédisent toujours le soleil en pleine pluie battante. A force de mensonges éhontés par trop d’optimisme, ils écœurent le citoyen, qui, lui s’avère beaucoup plus lucide face à la réalité économique que nos gugusses serviles.


  • #925722
    le 06/08/2014 par Jean Mineur
    L’Italie replonge dans la récession

    Portugal , grèce ..en faillite , italie , espagne , ...france ..en récession , allemagne en ...soi disant équilibre ! la santé économique des autres pays de l’UE en dégradation constante ...LE SEISME se prépare ! ( tout en préparant les populations à la misère à venir ) de cette manière , quand ils toucherons le fond , çà leur fera moins "drôle" !


  • #925723
    le 06/08/2014 par chibani84
    L’Italie replonge dans la récession

    L’économie c’est juste un peu plus compliqué que ce que les médias du régime semblent croire. Tous les Nicolas Doze, les Elie Cohen, les Langlet et autres merdes veulent nous vendre ne tient pas face aux réalités. L’Italie c’est choisi un bellâtre comme si le papier d’emballage suffisait pour réparer le contenu. Ce qui est d’ailleurs symptomatique de notre époque c’est que la technocratie européenne pour n’importe quel problème au lieu de s’attaquer au fond et d’essayer d’y apporter une réponse, invente une speudo solution d’ordre organisationnelle ou structurelle. Toujours les apparences. Après Spirito Santo, la récession gagne l’Italie et la déflation frappe à la porte de l’Europe. Hollandouille à plat ventre implore sainte Angela. Comme si la crise s’était arrêtée...La suite ne va pas nous décévoir. La vidéo de Michel Drac est prémonitoire....


  • #925776
    le 06/08/2014 par Romano
    L’Italie replonge dans la récession

    Sortez de l’Europe si vous voulez vivre !!!

     

    • #925894
      le 06/08/2014 par Giustizia
      L’Italie replonge dans la récession

      Vous pouvez développer ?


    • #926371
      le 07/08/2014 par Romano
      L’Italie replonge dans la récession

      Giustizia, je développe et ça pourrait aussi s’appliquer à la France :
      sortir de schengen, remettre ses frontières (ce qui fera déjà bosser énormément de monde que ce soit flics/ militaires ou commerçants), contrôler l’immigration et renforcer des points faible je pense entre autre à Lampedusa), battre sa propre monnaie, bien négocier son taux de remboursement aux banques centrales (je ne connais pas les chiffres d’endettement Italien), relancer la croissance en baissant les impôts ce que Renzi a fait), privilégier la fabrication locale ou nationale (voitures ; bateaux) et de saison (pour agriculture) pour éviter les gâchis afin de consommer ce que l’on produit avec contrôles strict sur les grandes surfaces ou super marchés type Auchan ou Spar, que l’etat encourage et mette à l’honneur la paysannerie désertée par les jeunes, développer la recherche des énergies alternatives (algues, solaire, éolien, travaux sur la foudre type Tesla c’est gratuit ! ) pour payer moins cher aux autres pays producteurs,
      réforme des milieux scolaire et universitaire pour valider les diplômes internationalement avec bourses d’études.
      Tolérance zéro pour la mafia avec peine de mort ou travaux forcés d’utilité publique ce qui dissuaderait et éviterait donc a terme la fuite des capitaux dans des paradis fiscaux avec obligations des banques de ne pas délocaliser l’argent, sanctionner la concurrence de type Chinoise a bas coût et fournir des aides pour encourager et développer le tourisme (il y en a déjà mais trop faibles) en plus de la taxe de séjour...
      Au terme des dettes remboursées (re)mettre en place un standard or /argent au national (comme le Mexique prévoit de faire) ou en zone européenne et interdire la spéculation boursière et l’usure le monde ne s’en portera que mieux.
      Je ne prétend pas avoir les clés du savoir mais il faut vraiment que l’on s’éloigne du mode de vie capitaliste.


  • #925826

    Meme s’il n’y a plus de croissance des PIB dans la zone euro, la situation de tous continuera a s’ameliorer, car la croissance scientifique et technologique ne s’arrete jamais .


  • #925949
    le 06/08/2014 par Louve de France
    L’Italie replonge dans la récession

    Pas grave, le projet du gouvernement Italian est de faire des reformes pour favoriser l’immigration, encore et toujours plus de migrants economiques. L’immigration inscrite dans la logique marchande du Mondialisme sauvera les chiffres de cette economie brutale et demente. Ils se foutent de la violence faite au peuple Italian, ils veulent sauver les apparences. Immigration : condition sine qua non de ce liberalisme ultra.

    Etre contre l’immigration c’est etre Humaniste

    Etre pour l’immigration c’est etre Mondialiste

     

    • #926328
      le 07/08/2014 par BabyBoom
      L’Italie replonge dans la récession

      Mario Draghi/Goldman Sachs, Elkhann Agnelli/Fiat (USA), Romano Prodi/CEE, avaient vendu ce pays d’opportunistes (1945), a Israel ( accords multiples des emigres juifs vers la Palestine Occupee, aux Universites et Industries Militaires/experimentation d’explosifs sur des cobayes humains/enfants a Gaza 2008/2014, en esperant revetir les routes d’OR) :
      faillite totale, car les assurances sur la vie, vous remboursent une fois dans l’au dela ( arnaque rabbinique !).
      L’immogration, la "petite delinquance" peuvent gener au quotidien de nombreuses personnes...sans etre la cause de toutes ces faillites previsibles et programmees par cette elite circoncise !


    • #926605
      le 07/08/2014 par Louve de France
      L’Italie replonge dans la récession

      Matteo Renzi a l’intention de faire une politique immigrationelle exponentielle. Il utilisera l’immigration pour sauver le financement des retraites que l’Italie ne peut plus supporter dans son budget. L’immigration est donc utilisee conme une chair a canon pour tenir ce systeme economique debout.

      L’immigration est une strategie de l’Empire ecrite dans la logique du Mondialisme et de son systeme liberal. C’est pas une chose genereuse ou humaniste, c’est une logique economique pour sauver les financements que EU imposent aux nations de l’Europe. Personne ne veut voir son pays envahi.
      C’est un fait universel. La strategie est clair : sauver l’economie liberaliste ultra, organisant une invasion economique massive. Les consequences : destruction de la cohesion sociale, historique et culturelle des nations .

      C’est le projet de Renzi. Un petit chien obeissant des Elites mondialistes immigrationistes


    • #927442
      le 08/08/2014 par Jojo l’Afreux
      L’Italie replonge dans la récession

      En réalité, il semblerait que l’immigration massive en Europe ai été décidé encore et comme toujours par Washington, le but étant dès le départ de généré un clivage entre population indigène et ressortissant des anciens pays colonisés pour divertir pendant que l’Amérique renforçait son emprise économique et politique sur la région. Ça a tellement bien marché, surtout en France, en Angleterre et en Espagne qui sont les anciennes grandes puissances coloniales, l’Allemagne est concernée dans une mesure bien moindre par ses ressortissants turcs (qui n’ont jamais compris le rapport qu’ils avaient avec les Allemands à la fin de l’empire Ottoman), que dorénavant vous pouvez suspecté les Américains de menacer d’organiser des émeutes d’échelle nationale quand les gouverneurs de leurs provinces désobéissent à leurs ordres.

      Pour ce qui est de l’Italie, Renzi et ses députés ont été limpide comme de l’eau de source : ils souhaitent que l’UE les aide à mettre fin à l’immigration massive en participant à la surveillance de la mer Méditerranée et en co-finançant le rapatriement des clandestins vers leurs pays de départ... malheureusement la situation plait à Washington, donc les commissaires Européens ont fait tout ce qui été en leur pouvoir pour criminaliser et rendre les rapatriements légalement impossibles ! L’Italie l’a dit, elle ne peut plus faire face, elle n’a plus les moyens de loger et de nourrir tout ces clandestins qui du coup deviennent de plus en plus violents et nuisibles pour la société italienne. Alors ils ont trouvé une solution : ils gardent les mecs 15 jours le temps de leur faire un bilan de santé puis pour les 3/4 d’entre eux ils les foutent dans un train direction Paris. De toutes façons la plupart des gens qui débarquent à Lampedusa sont des ressortissants d’Afrique orientale ex-colonie Britanniques détruite depuis 30 ans par les USA, ils sont anglophones et souhaitent donc aller en Angleterre, l’Italie leur facilite le travail désormais. Le problème étant la situation d’ile hors espace Schegen des Britanniques qui bloque les migrants pendant des semaines dans le nord. Les autres migrants sont francophones et choisir de préférence la France, la Suisse ou la Belgique. La France est sans doute le pays le plus touché de l’UE par les migrations clandestines, du fait de son passé et de sa situation géographique de sens giratoire européen (comme disait Monet).


    • #928065
      le 08/08/2014 par Louve de France
      L’Italie replonge dans la récession

      Bonjour Jojo, je suis absolument concernee par votre message car je suis Anglaise et tres inquiete de la situation actuellement. Je ne voulais pas parler de migrants illegaux mais de migrants legaux. Je parle de immigration orchestree et legalisee par nos gouvernements. L’Italie comme l’Angleterre prenaient 300 000 migrants, tres legalement , en janvier 2014. Un mois seulement : 300 000 migrants de Romania ! Je parle meme pas des autres...Et c’ est pas fini en effet, nos chers batards de dirigants veulent encore plus de migrants, meme si ils font semblant que c’est pas vrai. Les migrants illegaux ne concernent pas cette politique legale de migration, c’est just une addition aux autres. L’immigration massive et legale sera a partir de 2015 organisee par Brussels et EU de toutes facons. Nos gouvernements pourront meme pas dire leurs avis ou opinions, mais la chose que je sais, c’est que nos gouvernements font semblant, ils savent tres bien que sans ces migrants, les budgets deviennent insupportables. Ils utilisent donc l’immigration pour sauver le budget. C’est a cet endroit la que nous sommes, et c’est absolument dramatique pour nos nations.


  • #925994
    le 06/08/2014 par Monsieur Bill
    L’Italie replonge dans la récession

    Ce qui prouve que l’Italie se porte mieux que la France, c’est que les prostituees qui sont en train de quitter l’Espagne ( toutes les nigerianes en sont parties) s’installent en Italie mais pas en France .


  • #926000
    le 06/08/2014 par Alexou
    L’Italie replonge dans la récession

    Et pour couronner le tout , ils nous cocotent des sanctions contre la Russie qui fatalement nous retombe dessus pour faire plaisir aux yankees , bande de guignoles


  • #926080
    le 06/08/2014 par temet nosce
    L’Italie replonge dans la récession

    Malheureusement après l’Italie, la France,Delamarche avait prévenu.


  • #926147
    le 06/08/2014 par Frederix
    L’Italie replonge dans la récession

    L’ histoire (économique) de l’ Italie se répète...


  • #926274
    le 07/08/2014 par soulaymane62
    L’Italie replonge dans la récession

    Merci l’union Européenne et votre belle connerie de monnaie unique, voilà le résultat, encore plus de misère comme si cela ne suffisez pas. Vous, oligarque qui a pactisé avec Satan, vous qui croyiez tenir le monde, continuer à boire le sang du peuple, le jour de la rétribution approche, rien ne vous sauvera, ni même Satan le lapidé pour qui vous avez œuvré.


  • #926304
    le 07/08/2014 par Colère vert blanc noire
    L’Italie replonge dans la récession

    C’est faux !
    Elle ne replonge pas !
    Elle n’est jamais vraiment sortie de la récession, et continue allègrement de s’enfoncer, comme une gondole prenant l’eau sur un canal Vénitien, alors que le gondoliere toujours debout sur la plateforme arrière, continue de siffler un petit air léger avec les rubans tricolores de son canotier ondulés par une brise légère, alors que la plus belle ville du monde, devant ses yeux, est inexorablement avalée par la vase.
    Mélo-dramatique et pathétique à la fois.
    La plus fantasmagorique comedia dell’arte, avec des Arlequins de la politique plus grotesques les uns que les autres.
    Viva l’Italia ! Viva Il Salami !


  • #926334

    merde... nos medias nous ont pourtant dit qu’il y avait un retour de la croissance avec le renzi lol

     

  • #926344
    le 07/08/2014 par compris
    L’Italie replonge dans la récession

    Moi j’aimerai bien savoire
    - d’ou viennent les 2000 MILLIARDS de dettes
    - qui a empauche ces sous
    - et aussi combien l’Etat italien paie chaque annee d’interets.

     

    • #926437
      le 07/08/2014 par fred89
      L’Italie replonge dans la récession

      Les milliers de dettes des pays européens proviennent des emprunts d’Etats jamais remboursés (ou plutôt remboursés par d’autres emprunts) qui se sont cumulés depuis des décennies.
      Ces emprunts ont permis aux pays de faire accéder l’ensemble à citoyens à un niveau de vie socialement plus élevé que ne leur auraient permis les seules richesses crées par le travail.
      Nous vivons à crédit à tous les niveaux, Etat, régions, municipalités, entreprises, particuliers.
      Officiellement c’est pour le bien être des populations, officieusement ce sont les prêteurs (la finance) qui s’en mettent plein les poches.
      Pour que le système fonctionne, il faudrait que nous soyons toujours plus nombreux à travailler pour créer toujours plus de richesses, pour payer toujours plus d’impôts et de cotisations et surtout pour pouvoir consommer toujours plus afin de dégager toujours plus de profits aux entreprises qui pourront ainsi créer toujours plus de travail....
      C’est beau ! Sauf que les bénéfices grâce à la mondialisation sont partis dans les poches des multinationales et des entreprises délocalisées et non dans celles des entreprises du pays. Que les Etats ont emprunté pour sauver ce modèle formidable pour éviter qu’il ne s’écroule, enrichissant d’autant le monde de la finance et endettant d’autant les populations. Et que ce soit pour un particulier ou un Etat, lorsque nous devons plus que ce nous gagnons, c’est la ruine assurée. Nous arrivons simplement au bout du processus.


    • #927468
      le 08/08/2014 par Jojo l’Afreux
      L’Italie replonge dans la récession

      C’est faux, le problème a été crée artificiellement par la séparation de la banque centrale et de l’état qui a mis la finance au dessus de l’état et de la loi. Avant ces réformes, les états empruntaient à 0% ce qui est normal vu que l’argent fiduciaire et scriptural dans un système étalon-travail est assuré la richesse produite par le travail de l’ensemble des citoyens (donc l’état puisque l’état est l’ensemble des citoyens en théorie). La raison invoquée pour passer ces lois d’asservissement aux banquiers était de limiter l’endettement publique... je regrette mais le moins qu’on puisse dire 40 ans après, c’est que c’est un échec cuisant !
      http://www.economist.com/content/gl...
      En 2011, la dette française était à 1600 M€ et la France avait versé à ses créanciers (banques, assurance vie, retraite complémentaire, fond de pension américain et particulier) depuis 1973 plus de 1200 M€ d’intérêts cumulés pour ses prêts ! Sans le système de prêt auprès des gentils marchés, la France n’aurait eu que 400 M€ de dette en 2011 (dont une bonne moitié lié au sauvetage de ces mêmes banquiers), soit aux alentours de 20% du PIB ! Les pays les plus riche du monde ne vivent pas au dessus de leur moyen, ils ont les moyens de vivre mieux que les indiens ou les africains, ils sont juste piégé dans un système totalement délirant qui a permis à des pervers de prendre le contrôle de la politique et qui s’amuse à faire souffrir leurs concitoyens pour se faire toujours plus d’argent.


  • #926392
    le 07/08/2014 par sempervirens
    L’Italie replonge dans la récession

    En Italie, le peuple boit le bouillon pendant que les goldman boys sont au rail de blanche et petits fours . L’Italie parait trop industrialisé pour s’en sortir sans dommage, en Grèce les campagnes éternelles retrouvent de la vitalité .
    Les métropoles ne sont pas une situation d’avenir sauf pour la finance , qui fait de la malbouffe, agro-industrie ,transport ,cinoche porno violence ,télé poubelle , ses nourritures spirituelles .


  • #926572
    le 07/08/2014 par LEPAGE
    L’Italie replonge dans la récession

    on ne parle jamais de la marge d’erreur, 0,2 % je crois, cela rend ridicule ces estimations et évaluations de PIB
    quand on est dans la merde, on ne regarde pas si cela s’arrête aux chevilles ou aux genoux, on y est et cela sent mauvais. Donc il ne faut pas se contenter d’en sortir il faut s’en éloigner.


  • #926789
    le 07/08/2014 par Capitaine
    L’Italie replonge dans la récession

    Ne soyons pas inquiets !
    La récession s’arrêtera aux frontières de la France, sévèrement défendues par les légions politico-médiatiques du bon docteur Coué !
    Et puis nous avons l’homme de la situation à la tête de l’état... et qui le laissera d’ailleurs dans les WC où il l’a trouvé en entrant !
    Ayons confiance !


Afficher les commentaires suivants