Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’UE étiquettera les produits importés des colonies israéliennes

Tempête diplomatique dans un verre d’eau

L’UE a approuvé mercredi la mise en oeuvre de l’étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, une mesure aussitôt dénoncée par Israël qui a déjà averti qu’elle aurait des « implications politiques ».

La décision controversée, attendue mais reportée à plusieurs reprises, a été approuvée lors d’une réunion du collège des commissaires européens à Bruxelles, selon une source de la Commission.

La Commission a « adopté ce matin la notice interprétative sur l’indication d’origine des marchandises en provenance des Territoires occupés par Israël depuis juin 1967 », a précisé la source.

Israël a aussitôt fustigé l’annonce de la Commission européenne et convoqué le représentant de l’UE en Israël.

« Israël condamne la décision de l’Union européenne d’étiqueter les produits israéliens en provenance des secteurs sous contrôle israélien depuis 1967 », a expliqué le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes Emmanuel Nahshon dans un communiqué.

L’UE considère qu’il s’agit avant tout d’une mesure « technique » visant à informer les consommateurs européens et non d’une décision « politique » comme l’affirme le gouvernement israélien. Elle porte l’obligation à l’industrie alimentaire et à la distribution de mentionner l’origine des produits sur les étiquettes.

Aujourd’hui, les produits des colonies israéliennes – toutes illégales au regard du droit international – sont étiquetés comme fabriqués en Israël. Les produits concernés représentent « moins de 1% » du total des échanges commerciaux entre l’UE et Israël, soit 154 millions d’euros en 2014, selon des chiffres de la Commission.

Israël avait averti mardi l’UE que sa décision d’étiqueter les produits des colonies dans les Territoires aurait des « implications politiques ». Plus que son impact commercial, le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu craint que la mesure européenne ne « soutienne et encourage » le mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l’Etat hébreu, qui monte en puissance.

Dans un communiqué, le coordinateur général du Comité national palestinien de BDS, Mahmoud Nawajaa, s’est félicité de la décision « qui montre que les gouvernements européens réagissent à l’opinion publique, aux campagnes de la société civile comme à l’intransigeance israélienne, et deviennent plus enclins à engager certaines actions élémentaires contre les violations par Israël du droit international ». « Cela dit, mettre en place quelques étiquettes sur un petit nombre de produits israéliens n’est pas une réponse à la mesure des crimes de guerre israéliens continus », ajoute le BDS palestinien.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne suis pas sioniste ! Mais ce ne sont que des mots...


  • Est ce qu’ils appliqueront cette décision. ... il était temps. ..


  • La petite "sanction" pour essayer de se donner bonne conscience.


  • Ben de quoi s’inquiète Israël ?!?! puisqu’ils se disent la plus grand démocratie du moyen-orient, ou est le problème ? les camerounais qui exportent des bananes ou le Togo des ananas ne disent pas qu’il faut cacher la provenance de leurs produits. A moins que les sionistes aient du mal à faire croire au monde entier qu’ils sont des anges et qu’ils se doutent que c’est pas bon pour eux un tel étiquetage.....


  • en france il est interdit par la loi de boycotter Israel donc je n’appelle pas a ne pas boycotter israel

     

  • Effectivement, tempête diplomatique dans un vers d’eau puisque les sionistes sont même capables de nous faire croire que les oranges de Jaffa viennent de l’AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) la plus proche de chez nous ...


  • On a les boules sur "Europe-Israël", mais on contre-attaque : " Pour les sénateurs US la décision européenne d’étiquetage des produits israéliens fabriqués au delà de la "ligne verte" est le cache-sexe du Boycott " .


  • En retard d’un métro semble-t-il on continue à pavoiser sur JJS News : " Deux arrêts de la Cour de Cassation du 20 octobre confirment que la justice existe encore (!) : le simple appel à boycotter des produits israéliens est illégal en France . Et sévèrement puni .

     

    • le simple appel au boycott est puni mais à chacun de choisir ses produits il n’y à pas encore un flic sioniste pour vous remplir les cabas je préfère les avocats péruviens aux israéliens cultivés en territoires occupés, tout comme les pomelos sud africain meilleur au gout que ceux proposés par ’Israël’ à l’export il en est de même pour les machines à soda de marque’ home bar’ qui font des bulles plus subtiles que celles faites par les machines ’sodastream’ fabriquées en territoire occupés il n’est pas besoin de se promener avec un t-shirt B D S pour ne pas acheter des produits que je n’aime pas ,encore heureux ce qui ne m’empêche pas d’argumenter mes choix autour de moi et toc !!



  • Aujourd’hui, les produits des colonies israéliennes – toutes illégales au regard du droit international – sont étiquetés comme fabriqués en Israël...



    Chers amis, l’UE dévoile ici, une fois de plus toute sa lâcheté et sa perfidie ! En étiquetant ces produits illégaux aux yeux du droit international, elle les légalisent ; et en plus elle le fait en invoquant une stupide mesure technique ! Si ces produits qui proviennent de colonies sont illégaux, alors il doivent être interdits, point barre et non maquillés par une méprisable dérobade. L’UE, quelle honte !

     

  • Vous savez quoi faire.


  • Acheter des produits aux occupants de la Palestine, génocideurs du peuple Palestinien, est tout simplement du recel et de la complicité avec une entreprise terroriste ! Tout ça dans le cadre des conventions de Ouarzazat et de Trifouillie les oies bien entendu !!

     

  • Rodomontades et maquignonnages inutiles, tout les observateurs avertis savent très bien que Netanyahou et son équipe ont, récemment, perdu la main , des tas de petit signes, depuis un mois, un mois et demi, nous l’indique même si beaucoup ont encore du mal a y croire.


  • En clair quelles conséquences pour les palestiniens ? Et pour les consommateurs européens ? De quels produits s’agit-il ? Faut-il penser qu’en les achetant on soutient un peu la lutte palestinienne ? ou au contraire qu’en toute connaissance de cause on favorise l’enrichissement de l’occupant ? Merci de m’éclairer.


  • Le BDS est financé par l’Open Society de Soros.
    Pour comprendre le rôle de l’opposition (contrôlée) juive à Israël, lire Gilad Atzmon. Penseur incontournable pour tous ceux qui veulent comprendre d’où vient "l’arrière goût de pisse" de tout ce qu’on nous fait avaler depuis que je suis né.
    Si la tribu adepte du double standard ne peut se sauver par le sionisme, elle se sauvera par l’antisionisme. A moins que... à moins que le message de M Atzmon circule, circule, circule...
    A lire de toute urgence.


  • Deux choses :

    1) c’est une bonne nouvelle pour Israel qui fait semblant de s’en offusquer mais qui va désormais étiqueter "Made in Palestine" tout ce qui est produit en Israel même. Israel fait ainsi d’une pierre 2 coups : il rompt le boycott BDS et il encourage même à acheter le "Made in Palestine".

    2) Sur le fond de l’affaire, l’Union Européenne reconnait et encourage le principe du boycott (BDS ou autres). Cette décision juridique est en totale contradiction avec la législation française qui interdit tout boycott vers Israel. Voilà un argument de grand poids pour annuler les odieuses circulaires Alliot-Marie (2010) et Mercier (2012).
    Cf : le remarquable site Revue des Droits et Libertés Fondamentaux  :
    http://www.revuedlf.com/non-classe/...
    Si l’on synthétise l’article de RDLF :



    "Il ne s’agit pas de réprimer les différents appels au boycott lancés en France par des associations contre des produits d’entreprises ou d’États dont est critiquée la politique sociale, environnementale ou en matière de droits de l’homme ; ne sont visés que les "appels au boycott des produits israéliens".
    Les appels au boycott de produits issus d’autres États ne font l’objet d’aucune circulaire spécifique et ne sont pas évoqués dans la circulaire Alliot-Marie. Seuls les appels au boycott des produits en provenance d’Israël y sont considérés comme des délits (...)"


     

    • Dois-je comprendre que si on veut à l’avenir boycotter Israël, il suffira de boycotter "le made in Palestine" ?

      Petite parenthèse : en 2012 ou en 2013, j’avais décidé de ne plus acheter une marque de jus de fruits qui pourtant me plaisait. Un "made in Israël" ou ’importé d’Israël" était marqué dessus. Quelques temps plus tard, je n’ai plus revu l’inscription.


  • J’ai bien peur que cette loi ne soit bénéfique à long terme à Israël. Un acte "antisémite" de plus a rajouter dans leur besace.. J’ai l’impression qu’il y a une volonté de construire tout cela pour qu’un jour ils puissent nous le balancer au visage. Tout comme la reconnaissance de l’état Palestien. Sur le long terme, à voir ce que tout cela donne ! Je vois surtout que ceux qui nous dirigent ont tout intérêt à créer et entretenir un faux antisémitisme pour toujours et encore donner raison à ceux qui bastonnent les anti-sionistes. En les traitant d’antisémites bien entendu !

     

    • Existe t il , par le monde , UNE loi qui n’avantage pas israel ? Je me demande ....Aussitôt , l’état qui s’y serait risqué serait frappé des foudres de l’éternel , du FMI, de l’ONU , du MOSSAD ETC.... . De meme , l’article dit " israel avertit"....Israel n’avertit pas , israel menace , c’est différent !


  • Cette info passe partout à la télévision, j’en fais ma propre conclusion...


  • Si Israël condamne l’UE alors il faut s’attendre à l’usage de mini-nukes en Europe. La soumission totale de nos politiciens s’explique par le fait qu’ils sont tétanisés par la pression exercée par le gouvernement israélien sous l’emprise d’un messianisme et intégrisme d’un autre âge !
    Il serait intéressant de connaître la liste des monuments prêts à sauter comme le WTC en Europe.

     

  • Étiquettes ou pas. Je boycotte


  • Pour moi ça ne change rien !
    Le rayon des avocats "origine Israël" finissent toujours avec un ananas Hondurassien en plein milieu !
    Et toc !


  • On est au 21ème siècles tout de même !!!!
    Pourquoi ne pourrait-on pas savoir d’où vient notre bouffe ????


  • Commencez par boycotter Mc do, coca-cola et d’autres produits du genre ... Après ça vous commencerez à devenir de vrais activistes...


  • Effectivement c’est ce qu’il fallait faire depuis longtemps, pour faire connaitre le consommateur Européen l’origine des produits commercialisés.


Commentaires suivants