Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’UEJF s’étrangle : Élie Hatem reçu par Macron à l’Élysée !

Notre bon président deviendrait-il de plus en plus taquin avec une certaine communauté organisée ? C’est la question qu’on est en droit de se poser quand on voit avec qui il a posé à l’Élysée (dans le cadre de la recherche d’une solution à la crise libanaise) ce 11 décembre 2019 – Élie Hatem, un maurrassien et royaliste de choc – et surtout qui ça énerve : les « étudiants » de l’UEJF.

 

Dans la lutte au sommet qui oppose le clan Macron à une partie du pouvoir profond (tous ne lui sont pas acquis mais tous ne sont pas contre lui), sans qu’on soit non plus dans un scénario à la Trump contre le Pentagone et les forces profondes des États-Unis, on peut presque chaque jour compter les points : il y a 48 heures, lundi 9 décembre 2019, Macron faisait sentir sa proximité de vues avec Poutine. Et sur l’OTAN, malgré les bisbilles de façade, il n’est paradoxalement pas loin de la ligne Trump qui veut en finir (pour des raisons de budget) avec cette pseudo armée européenne... Une façon aussi d’affaiblir les prérogatives budgétivores du Pentagone.

Bref, dans le grand échiquier à l’échelle mondiale, une reconfiguration inédite se met en place sous l’impulsion de la paire Poutine-Trump. Et dans le petit échiquier à l’échelle de la France, la créature d’Attali et de la Banque fait quelques faux bonds à ses sponsors. Mais ne crions pas victoire : la réforme des retraites qui va enrichir les grandes sociétés d’assurances, les banques françaises et les fonds de pension américains est en train de passer, avec accrocs dans la rue certes, mais elle passera à l’Assemblée.

Ne soyons pas non plus naïfs : au-delà de la discussion sur l’avenir du Liban, le choix d’inviter un maurrassien à l’Élysée, même si ça énerve l’UEJF (qui ne pèse rien électoralement) est un signal envoyé aux souverainistes de droite (qui eux pèsent électoralement), destiné à remplir son escarcelle en voix. Les prochaines échéances sont les municipales, qui sont loin d’être gagnées par une République en marche qui semble condamnée à limiter les dégâts et qui vise surtout à remporter Paris.

François Mitterrand, en son temps, envoyait le même message à la France nationaliste en faisant déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du Maréchal, au grand dam de la gauche socialiste. À l’époque, même ses conseillers les plus sionistes fermaient leur gueule, question d’autorité.
Macron fait de même... à sa façon :

 

 

Pour en revenir à aujourd’hui, si l’invitation d’Élie Hatem énerve à ce point ses adversaires politiques, c’est qu’ils pensent faire la pluie (souvent) et le beau temps (plus rare) en France.

 

 

 

 

Un choc idéologique pour cette officine aussi minuscule qu’agressive qui pense avoir le pouvoir en France... Du pouvoir, certes, mais pas le pouvoir.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants