Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’acteur québécois David La Haye plébiscite Alain Soral et "Comprendre l’Empire"

Le week-end culturel de David La Haye.

 

Quel livre vous a récemment séduit ?

Le livre Comprendre l’Empire d’Alain Soral, qui est un philosophe français assez controversé, mais qui est aussi très brillant. Son ouvrage décortique le fonctionnement qui relie le monde financier, politique, médiatique et militaire. Il fait la lumière sur ces sujets en réalisant des analyses sur tous les aspects de ces milieux. D’ailleurs, mon personnage, dans la série Blue Moon, est quelqu’un qui est intéressé par cela et qui s’en sert pour parvenir à ses fins. Ce livre m’a inspiré pour composer mon personnage, un haut placé au sein du gouvernement qui travaille pour les services secrets. C’est un livre intéressant que je recommande.

 

 

Quel est votre coup de cœur cinématographique ?

Le film de Michael Haneke, Amour, une grande histoire d’amour jouée avec beaucoup de retenue. Le jeu des acteurs Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva est de la dentelle. Le réalisateur, extrêmement précis dans son travail, est mon grand favori. Il a réussi à faire jouer des acteurs minimalement, tout en faisant passer le propos de l’amour d’une façon extraordinaire. Ça m’a complètement jeté par terre. L’histoire d’amour est celle d’un couple âgé dont l’un est malade. On peut constater l’amour éternel chez certains couples. C’est vraiment très touchant.

 

 

Quelle exposition vous a interpellé ?

Comme j’étais à Los Angeles, j’en ai profité pour voir l’exposition, Infinity Mirrors de Yayoi Kusama au Broad museum de Los Angeles. Il s’agit d’une exposition sur la lumière. Je suis quelqu’un qui est fasciné par la lumière en raison des plateaux de tournage et l’éclairage du cinéma. Les installations sont hallucinantes, c’est étincelant et ça touche beaucoup les gens.

 

 

Quelle musique avez-vous récemment téléchargée ?

Celle de Daniel Woolhouse du groupe Deptford Goth. C’est un Londonien très peu connu, car sa musique ne joue pas à la radio, même si son premier album est sorti en 2000. Sa voix est très sensible et ses paroles sont très recherchées. En ce moment, j’écoute en boucle ses chansons, « Union » et « Feel Real », de l’album Life After Defo. C’est de la musique pour se faire bercer par de belles mélodies. Véritablement un artiste à découvrir !

 

 

Qui, dans le milieu artistique, suscite votre admiration ?

J’ai beaucoup d’admiration pour l’acteur britannique Daniel Day-Lewis, qui sait parfaitement bien choisir ses rôles. Pour chaque nouveau rôle, il parvient à offrir quelque chose de nouveau au niveau de la composition d’un personnage, tout en étant excessivement proche de ses sentiments. Il réussit toujours à nous surprendre en disparaissant complètement derrière ses personnages. En plus de l’admirer, c’est aussi un mentor, car j’apprends à le regarder jouer et à sa manière de se comporter. Dans le même ordre d’idées, j’admire énormément Cate Blanchett. Ce sont des acteurs qui me renversent chaque fois que je les vois.

 

 

On suit David La Haye :

- il prendra place dans la distribution de la troisième saison de la série Blue Moon, interprétant Vincent Morel, un nouveau personnage. Disponible dès le 11 janvier sur Club illico ;
- au cinéma, l’acteur est aussi de la distribution du film de François Girard, Hochelaga, terre des âmes à l’affiche à compter du 19 janvier ;
- toujours au cinéma, on peut le suivre dans le film Someone Else’s Wedding ;
- il sera également de la distribution du film All you can eat Bouddha qui sortira en salle en février prochain.

Retrouvez les ouvrages salvateurs d’Alain Soral chez Kontre Kulture :

Alain Soral, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants