Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ancien président géorgien Saakachvili déchu de sa nationalité ukrainienne

Il est désormais apatride. L’ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili, déchu de sa nationalité ukrainienne, accuse Kiev d’avoir voulu l’écarter de la scène politique nationale. « La décision de retirer ma nationalité est faite pour se débarrasser de moi. C’est une vengeance des oligarques proches de Porochenko », a déclaré l’ancien chef de l’État dans un entretien accordé à France 24, jeudi 27 juillet, depuis les États-Unis.

 

L’ancien dirigeant a appris la nouvelle de la déchéance de sa nationalité par un communiqué publié par Kiev. Motifs officiels invoqués : il aurait non seulement fourni de faux documents lors de sa demande de naturalisation en 2015, mais également omis de signaler les poursuites judiciaires dont il faisait l’objet à Tbilissi.

« C’est ridicule, a-t-il indiqué à France 24. Personne dans le monde, Interpol, tous les pays, y compris l’Ukraine, n’a reconnu cette accusation [de la justice géorgienne]. Le parquet ukrainien a deux fois refusé officiellement l’accusation parce qu’il considère qu’elle est motivée politiquement. »

 

 

Selon Saakachvili, le retrait de nationalité fait suite à une réunion secrète entre le président ukrainien et Bidzina Ivanishvili, un homme d’affaire géorgien qui est l’un des principaux actionnaires du géant gazier Gazprom.

L’opposant ne compte pas cependant en rester là. « Je compte retourner en Ukraine. [Le président ukrainien Petro] Porochenko est corrompu, lié à des gens corrompus. Je vais continuer ma lutte politique [...] Mon plan est de retourner en Ukraine et de continuer la lutte avec mon parti. »

[...]

Proche des autorités pro-occidentales arrivées au pouvoir en 2014 en Ukraine après le mouvement du Maïdan, Mikheïl Saakachvili avait obtenu un passeport ukrainien, peu avant d’être nommé gouverneur de la région d’Odessa, dans le sud du pays, en mai 2015. Il avait alors été déchu de sa nationalité géorgienne.

Lire l’article entier sur france24.com

Tout sur la zone d’influence russe et la pression de l’OTAN,
chez Kontre Kulture

 

Les affaires géorgiennes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pauvre gas. Il a voulu jouer contre Poutine, il a perdu. Il a voulu jouer contre les oligarques corrompus communautaires en Ukraine, il a perdu.

    "Mon plan est de retourner en Ukraine et de continuer la lutte avec mon parti" Je lui conseille d’aller au Dombass et lutter pour la justice d’un peuple russophone assassiné chaque jours par ces talmudistes de Kiev.

     

  • Va à l’ouest, il y a un pays-poubelle qui distribue les passeports.


  • #1774528

    C’est quoi ce mec ? Une multinationale à lui tout seul ? Je croyais qu’il était Géorgien. Et j’apprends maintenant qu’il était Ukrainien. C’est vraiment du grand n’importe quoi cette époque de merde. Les types changent de nationalité comme on change de slip.
    Sa place est dans un missile balistique pour l’envoyer dans l’espace et qu’il y purge ses crimes.


  • Eka Zgouladze a été l’épouse de l’essayiste français Raphaël Glucksmann, également conseiller du président Mikheil Saakachvili de 2008 à 2012.

    (...)

    Elle est née le 18 juin 1978 à Tbilissi.

    (...)

    Elle est d’abord en Géorgie vice-ministre de l’Intérieur entre 2005 et 2012 et ministre de l’Intérieur par intérim de juillet à octobre 2012.

    Après avoir adopté la nationalité ukrainienne, elle est depuis décembre 2014 vice-ministre de l’Intérieur de l’Ukraine dans le second gouvernement Iatsenouk.

    Source

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Eka_Z...


  • - Mais pourquoi ?
    - Non mais t’as vu la gueule du saccage Vili ? Allez dégage, dépêche, gicle !!!

    Cette manie d’avoir plusieurs nationalités n’est pas sans me rappeler les escrocs d’une communauté singulièrement urticante, et je parle pas des pélagies. En gwos : il faudwait, euuuuh, véwifier, si cette pewsonne aux cheveux noiw...wawawaw, si lui descend vwaiment de la méduse et non du vanillodewme awgenté, plus communément appelé "vanillodewme akipa" ! Hein, du latin "akipare", "akiparo" : "J’ai un chapeau" !
    :D


  • Elu Président en Géorgie, élu gouverneur dans la région d’Odessa en Ukraine, prochaine étape, sans doute, élu maire de Paris en France...
    Il suffit, simplement, qu’il lève le doigt pour se faire élire. Il est fort l’élu !


  • Makashvoilou : Président des états-unis de tout l’Univers connu et même au delà de l’inconnu de qu’on sait pas ce qu’il y a. Un taré hors classe ! Un champion parmi les champions !
    Regardez ce qui nous arrive chez nous (enfin, chez nous, c’est histoire de causer), hollande le gouda à la kippa invisible, valls la marie-salope des estuaires et, maintenant, la mortaise qui aurait voulu être un tenon.

    On va dans la bonne direction.


  • Pantin-kleenex, jeté par l’Empire pour l’exemple.
    Plus tard, s’il a le niveau, il pourra écrire ses mémoires, ce sera sûrement très drôle.

    En attendant, il a un brave pays qui n’est qu’un hôtel (sauf pour Julian Assange) mais qui pourra l’accueillir avec tout le confort requis.


  • T’inquiète le migrant, je connais un pays qui va te donner un passeport comme on donne une clope dans la rue à un passant qui la demande. Si ce mec n’obtient pas la nationalité française qui se donne comme la légion d’honneur au premier traîne-savate venu, c’est que Saakach quelque chose.......


  • En soi...perdre une nationalité comme la nationalité ukrainienne , ne peut pas etre objectivement considéré comme une catastrophe ...ce n’est RIEN ! Quand on considère les efforts désespérés que les oligarques ukr font pour imposer l’idée d’une réalité ukr, la langue, les traditions, une histoire différente de celle de la RUSSIE , rappeler le role des ukr aux cotés des nazis contre l’URSS, et la POLOGNE .On comprend vite que ce passeport cache quelque chose de pas très propre , qui permet à l’élite mafieuse de récupérer le pactole de l’UE, du FMI, des US .....


  • Ce type est une monstruosité mondialiste qui travaille pour l’état profond amerloque depuis des années.


Commentaires suivants