Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’argent et son action néfaste sur le comportement humain

Quels sont les effets de l’argent sur le comportement et la relation aux autres ? Les sciences cognitives nous répondent.

 

L’argent tue les autres,
lire sur Kontre Kulture

 

Application aux gagnants du Loto, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Du Francis Cousin édulcoré et vulgarisé.
    Intéressant

     

    • « Dominique Lavanant :"Les Bronzés 3, c’était tellement horrible, j’en ai pleuré !" »
      http://www.purepeople.com/article/d...

      "Libérée" de ses obligations divines puisque la série Soeur Thérèse.com s’arrête, Dominique Lavanant parle à coeur ouvert de cette bonne sœur…

      […]

      Le ton est moins amusé quand elle (Dominique Lavanant) aborde son pire souvenir de tournage, Les Bronzés 3, récemment diffusé sur la première chaîne et succès d’audience : "C’était tellement horrible que j’en ai pleuré. Aux yeux des anciens du Splendid, je n’étais rien. Juste une débutante face à d’anciens amis. Les anciens du Splendid sont des industriels, moi, je suis restée un artisan."

      Avec nostalgie, elle se souvient de son amitié avec Josiane Balasko : "Elle a été mon amie, on était cul et chemise. [...] Quelque chose transforme les gens. Peut-être l’argent."


  • Cette video est l’explication logique des comportements déviants dus à la fièvre de l’or !
    - L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître...


  • #2113231

    L’argent semblerait avoir été introduit à l’espèce humaine pour la diviser, la dominer, la contrôler. Il détiendrait en cela un aspect métaphysique et maléfique. Sa création première ne serait donc pas à finalité utilitaire dans l’échange de biens et services.

    Je ne saurai en dire plus, mais si l’on en croit les divulgations du Lieutenant Colonel Philippe Corso, un des pères de l’OSS (avant la CIA) et de la stratégie de secret mise en place autour la loi sur la sécurité national pour couvrir l’incident de Rosewell et ses suites, divulgué dans son livre "The day after Rosewell", et selon son fils ingénieur qui collaborerait sur des projets de propulsion venant de là, Philippe Corso aurait été "initié" sur les véritables raisons de la création de l’argent par le Pape Pie XII lors d’une de ses nombreuses visites au Vatican alors qu’il était en poste pour le compte de l’OSS à Rome.

    Rome règne sur le monde depuis 3000 ans, et les caves du Vatican sembleraient cacher bien des mystères. Le fils Corso parle d’un second livre de révélations qui sera édité le moment venu et qui en parlera. A suivre...

     

    • Satanisme et trafics illégales en tout genre.
      Il y eu les cités perdues et leurs gourous assoiffés de sang pour calmer la colère divine, exposés au grand jour.
      L’Empire de Rome et ces jeux offrants un spectacle sanglant pour réduire la voie du peuple et générer un commerce ainsi qu’une starification.
      Nous avons aujourd’hui des membres se cachant derrière les ““démocraties”” pour générer des guerres avides de pouvoir qui génère à son tour une culture nauséabonde dont le peuple se délecte.
      Demain nous aurons peut être un globe coupé en deux.


    • Que les Papes sachent des choses ne signifie pas qu’ils en sont à l’origine... Commentaire sournois, qui cherche à insinuer des choses sans aucunes preuves. Au contraire, la dissimulation est parfois le meilleur moyen de se protéger et de protéger le peuple. Comme lorsque ce même Pie XII a été très discret lors de la seconde guerre, mais qui grâce à cela, a pu protéger les catholiques et sauver un nombre innombrable de juifs. On parle de 800 000 personnes sauver par l’Église... Faisant du Pape le plus grand héros de la seconde guerre, bien que tous le monde lui crache à la gueule aujourd’hui.

      L’Église nous a averti il y a bien longtemps, bien avant tous le monde, du danger de l’argent.

      Les caves du Vatican ne cachent que ce que vous aimeriez bien qu’elles cachent, puisque vous n’en savez rien et profitez de cette situation pour tendre une perche pour les calomniateurs.

      Vous faites l’erreur que beaucoup font, vous confondez les deux Rome. Typiques des protestants qui veulent à tout prix blâmer l’Église, pour que cela corresponde à leur roman apocalyptique. Par ignorance.. ou par perfidie ? (certainement).
      Les deux Rome sont ;
      1 La Rome chrétienne qui est celle qui s’est converti au Christ, qui a fait tomber l’empire et qui l’a remplacé, et
      2 la Rome païenne, celle de l’empire, qui n’est plus et qui renaît de ses cendres. C’est le cas depuis aux moins deux siècles. L’empire renaît à travers les républiques, l’humanisme, l’UE, la maçonnerie (romaine en particulier) ; les carbonaris, l’Alta Vendita...etc qui ont TOUS sans exceptions chercher à faire tomber l’Église catholique, et qui l’ont certainement infiltré aujourd’hui et depuis quelques décennies (c’est l’éclipse de l’Église comme cela a été dit dans les prophéties mariales)... Démontrant bien qu’il s’agit de l’obstacle ultime à faire tomber, car il s’agit aussi de la véritable Église. N’en déplaise à ses détracteurs, ces sociétés ne s’en prennent pas aux autres courants "chrétiens"..
      Mais leurs temps est compté, ils vont perdre.
      Lire les documents au sujet de l’instruction permanente de destruction de l’Église des carbonaris dénoncé par le pape Pie IX grâce à l’abbé Dillon. Les encycliques de Leon XIII Humanum Genus, de Pie IX Quanta cura et Qui pluribus. Ainsi que 2000 ans de complots contre l’Eglise de M.Pinet, et la conjuration antichrétienne de H.Delassus, le livre le plus important et prophétique du XXe siècle.
      Indispensable pour comprendre, et éviter le sensationnalisme...


  • En attendant je suis bien content d’avoir donner de l’argent à la jeune fiorina qui a perdu son oeil. N’étant pas chirurgien c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour la soutenir. La vidéo ne propose rien comme alternative à part le retour au troc. Très primitif...


  • Il y a deux sortes de gens : ceux qui savent gagner de l’argent et ceux qui ne le savent pas . Ces derniers cherchent en général une place à vie, une planque modeste (aurea mediocritas) où ils pourront rêver qu’ils sont… riches .

     

    • Tu as absolument raison. C’est un état d’esprit.


    • #2113477

      ceux qui ne le savent pas, vous voulez parler des "résignés-réclamant" ?


    • à Bernard Lapotre : les résignés ne réclament pas, car alors ils ne seraient pas résignés . Le résigné se tait dans son coin et cette petite chose essuie furtivement ses larmes avec son mouchoir . Sniff .


    • Il y a une 3ième sorte : ceux qui créent la monnaie et ils rient quand ils observent les 2 autres sortes s’entre-déchirer pour les "nonosses" qu’ils leur lancent.


    • #2113773

      @ dédé



      Dans les démocraties, les citoyens regardent les cours de Bourse et les indicateurs économiques déterminer croissance et emploi ; ils s’acceptent impuissants, dépassés ; ils se savent incapables de prendre leur condition en main, de la changer en quoi que ce soit, de choisir leur vie. Ils réclament à l’Etat de la sécurité (c’est-à-dire de la défense, de la police, de la santé, un emploi qui passe par une formation), exigeant les meilleurs services pour le prix le plus bas ; le plus de dépenses publiques avec le moins d’impôts ; ils sont consommateurs égoïstes de services publics qu’ils ne songent plus eux-mêmes à rendre aux autres. [...]

      Je nomme ces gens -largement majoritaires, et pas seulement au sein des démocraties- les "résignés-réclamants". Résignés à ne pas choisir leur vie ; réclamant quelques compensations à leur servitude.



      Jacques Attali, Devenir soi, 2014


    • Dédé remercie Lapotre pour la citation . Mais les résignés-réclamants sont faiblement réclamants, car s’ils l’étaient vraiment ils ne seraient plus résignés .


  • Encore un truc sponsorisé par Mélanchon ?

     

    • On peut aussi y voir la patte de Cousin qui dit que l’usure n’est pas le problème mais l’argent.

      Dommage que cette propagande pourtant grossière n’est pas comprise comme un des derniers remparts protègeant l’oligarchie usurière. Le combat n’est plus contre l’usure (malversation) mais contre l’argent (Outil). Combat perdu d’avance au bénéfice d’une oligarchie usurière à qui l’on déroulera le tapis rouge lorsque les systèmes d’organisation sans agent auront échoué. Bien sur, aucune tentative pour un système sans usure beaucoup plus réaliste et fonctionnant déjà puisque l’usure est un parasitisme.


  • « Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur. »
    Matthieu 6:21

    « L’amour de l’argent est à l’origine de tous les maux. »
    1 Timothée 6:10

     

    • Nul ne peut servir 2 maîtres à la fois. Soit il en aimera un et détestera l’autre soit il s’occupera de l’un et delaissera l’autre.
      Tu ne peux donc aimer Dieu et l’argent.
      Jesus



    • Nul ne peut servir 2 maîtres à la fois. Soit il en aimera un et détestera l’autre soit il s’occupera de l’un et delaissera l’autre.
      Tu ne peux donc aimer Dieu et l’argent.
      Jesus




      d’accord ! mais il y a aussi « ni dieu, ni maître »


  • A un certain niveau l’argent est une arme .Et nos oligarques savent très bien s’en servir


  • #2113319
    le 01/01/2019 par Je suis pas Charlie
    L’argent et son action néfaste sur le comportement humain

    Noble initiative que le projet MOCICA. Je vais de ce pas leur faire un don !

     

  • J’avais prévu de voir le film de Robert Bresson « L’Argent » - 1983 tiré d’une nouvelle de Léon Tolstoï.
    Grand prix du cinéma de création au Festival de Cannes 1983 (à l’unanimité et ex æquo avec Nostalghia d’Andreï Tarkovski).

    J’ai vu une des scènes terrible et impressionnante du film en extrait. Bresson un très grand metteur en scène à (re)découvrir !

     

    • A vous Enki

      Je vous suggère d’aller directement à la source. Vous pouvez lire le texte traduit de Léon Tolstoï ’’L’argent et le travail’’ aux éditions Syrtes d’autant plus qu’il y est question notamment de l’asservissement par l’impôt (ça ne vous rappelle rien ?)

      Aussi pour nuancer les propos du petit film, la lecture de Francis Delaisi ’’La révolution européenne’’ aux éditions KK est indispensable. Certes l’argent est corrupteur mais nous y apprenons qu’il peut être confiné à un rôle plus vertueux s’il est ramené à son étalon travail.


    • Il y a un essai de Tolstoï qui a pour titre « L’argent et le travail ». Est-ce de cela dont vous parlez ?


    • @ ofte #2113396 et @ Éric #2113424

      Le film de Robert Bresson est inspiré de la nouvelle de Tolstoï « Le Faux Coupon » parue en 1911.

      « La nouvelle raconte les conséquences de la falsification d’un coupon, tout d’abord les malheurs en cascade qui en découlent : démission, licenciements, faux témoignage, vols, lynchages, assassinats, puis par les paroles de la plus simple des femmes, le retour dans un cercle vertueux. Les personnages se croisent et les interactions touchent toutes les couches de la société, du tsar aux moujiks. »

      « Les actions sont rapides, à peine décrites, seules les conséquences intéressent l’auteur. Les personnages apparaissent et disparaissent, seul le coupon, qui représente le mal, et le bagnard Stépane, qui représente le bien, sont les héros de cette nouvelle. » source wikipedia

      Quant à l’étude de Francis Delaisi « La Révolution européenne », ce sera l’occasion de m’y intéresser et le lire.

      Je ne connaissais pas l’ouvrage de Tolstoï « L’argent et le travail ». Noté.

      Dans sa nouvelle, l’écrivain russe s’attache à décrire comment la circulation d’un billet comparable à un virus peut intervenir, par transmission maléfique ou bénéfique dans le destin des personnages. À ce titre, l’Argent se substitue au Christ et s’immisce dans les relations humaines de manière diabolique (au sens de diviser ou éventuellement de réunir donc faire symbole). Il fait donc le lien entre l’invisible et le visible.

      Matthieu 18
      20 Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

      Ainsi, lorsqu’un contrat s’établit entre deux personnes voire plus, mais deux déjà suffisent, la Présence divine du JESUIS EST quoiqu’ils fassent, conscients ou non. Mais en arrière-plan, la Conscience divine EST de toute façon. Elle scelle dans l’invisible, la négociation, le véritable Contrat : tenir sa Parole, son engagement, fidélité, communication des événements, lié au contrat, etc ...

      En fait, il s’agit d’une respiration humano-divine, donc un acte d’Amour car le clef de voûte est la CONFIANCE. Et la confiance, c’est la Foi déployée dans le Temps. Le terme confiance vient d’ancien français « fiance » qui a donné ... fiancé-e.

      Si le curseur spirituel (respir) est absent ou bassement matériel, l’argent = poison.

      Très élevé, l’argent insignifiant.

      État d’esprit retrouvé dans un logion de l’Évangile selon Thomas dans le contexte d’une remise de dette.

      Le chaos actuel remet ces questions sur le tapis du « Casino pour tous »


    • Ah ok ! Je ne me souvenais plus de cette nouvelle de l’ami Tolstoï. Elle est dans le volume de pléïade dont le titre est « Souvenirs et récits » que je ne saurais que trop vous conseiller d’ailleurs si vous ne l’avez pas. Je l’ai lu il y a longtemps de cela et m’y suis replongé il y a peu mais m’étais arrêté après la lecture des textes « Enfance », « jeunesse » puis « Adolescence » car je devais lire autre chose. Du coup je n’ai pas souvenir de cette nouvelle puisque c’est une lecture qui remonte à une trentaine d’années, mais j’avais tout de même été très profondément marqué par « Le cheval » ainsi que par « Maître et serviteur ». Je reprendrai donc ce volume dès que possible et vous y aurez eu votre part. Merci donc.


    • À vous Enki

      Ne connaissant pas Bresson j’aurais dû utiliser la forme interrogative comme Éric. Merci de vos précisions je vais me procurer "Le faux coupon".


  • #2113378

    Dieu nous a averti depuis la nuit des temps. Je resterai donc prudent face à l’opportunisme de quelques scientifiques qui viennent aujourd’hui réinventer ou réaffirmer une vérité qui a malheureusement été mal comprise.
    Que nous révèle Jésus à ce propos ? Lorsqu’il dit "Nous ne pouvons suivre qu’un seul maître : Dieu ou mamon." Dieu suggère qu’il n’y a pas de nuance de gris... Soit l’un, soit l’autre. Mais ce que l’on ne perçoit pas d’emblée dans la simplicité de cette formule est pourtant fondamental et certainement la source des plus grands maux de notre temps de mensonge et de Trumperie. Dieu se met à égalité face à son propre ennemi, mamon ; alors que celui-ci n’est rien sinon le fruit des perversions humaines.
    Oui, la Liberté qu’offre Dieu à l’Homme est totale et infinie. Tu peux choisir d’aimer et de cheminer l’amour au cœur. Nul doute que ce chemin conduit à la sagesse de la vie éternelle qui n’est pas la sagesse de ce monde. Suivre Dieu c’est vivre ici-bas les réalités évangéliques de Son Royaume, c’est élargir son cœur à l’amour de Dieu et de son prochain. Tu peux choisir au contraire un chemin d’égoïsme, d’orgueil et de force. Tu resteras prisonnier du regard des autres et te perdras dans toutes formes de calcul pour t’élever toujours plus haut. Ne te retourne pas derrière toi, tu risquerais d’entendre les cris de ceux dont tu as frustré le salaire et de reconnaître les cadavres de ceux que tu as oppressés. Converti-ton cœur !
    Nous vivons à l’heure où le capital connait une mutation telle qu’il n’en a jamais connu jusqu’à présent. La monnaie se dématérialise et au lieu de disparaître elle étend son empire. La technologie permet d’autres formes de comptabilité et de contrôle social bien plus efficace que l’or et le papier. Le capital tend à nous assujettir corps et âme du berceau au cercueil.
    Il n’est encore que peu de temps, avant que la France découvre la profonde vérité dont sont porteurs les Gilets Jaunes. L’intuition de départ est fondamentalement juste : l’iniquité des taxes sur la mobilité. Les Gilets Jaunes sont les précurseurs d’une prise de conscience collective majeure et inédite dans l’histoire humaine. La mobilité est le socle de la citoyenneté. Elle est aussi le cheval de Troie du grand capital. Soumettre la mobilité à mamon ou la partager avec Dieu, c’est l’Enjeu de notre temps. La mobilité sera le fruit de la souveraineté des peuples unis ou ne sera pas. La terre promise est proche, mes amis, réjouissons-nous ! Et bonne année à tous.


  • #2113461

    Le pognon,les tunes,les ronds,le flouze,les pépètes,l’artiche,l’oseille,les balles,les briques,la braise,la fraîche,le pèze,le grisbi,..z’en faites pas les gars,moi aussi on m’a dit çà...


  • Certainement que la personne de la vidéo est d extreme gauche, elle parle de lien social, mais c est la gauche qui a détruit la cellule familiale qui est le seul endroit du lien social. Ils sont drôle.
    Aucunement , elle n a citée le mot travail. Entrepreneur, capital , travail.
    Mais pour donner , il faut avoir emmagasiner de la richesse. Partager la misère , ils savent faire a gauche. Et l accueillir , on en parle même pas


  • #2113509

    Bonjour,

    Il s’agit ni plus ni moins qu’une synthèse grossière ce que dit Francis Cousin et de l’EBR "Economie Basée sur les Ressources" qui a été présentée par M. Jacques Fresco (paix à son âme) depuis des décennies à travers le Projet Vénus : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_V...

    Mocica reprend exactement les mêmes analyses et procédés que le Projet Venus, en mois bon et sans détailler l’impact majeur de la technologie et celui des sciences comportementales liées aux effets de groupe, à la psychologie en tant de crise, à la neurologie, sans oublier le fameux mantra d’inné et d’acquis... Qui tenterait d’expliquer l’humain sans vouloir passer par la "spiritualité" rencontrerait quelques difficultés... c’est pourtant il me semble assez simple :
    Dieu (tradition primordiale) = Amour Universelle = Abolition du système monétaire et de la propriété privée (car représentant du diable et contraire au souffle de vie et d’amour originel)

    A moins qu’une prise de conscience généralisée se fasse dans l’entente cordiale (peu probable mais je prie pour !!)... un effondrement (économique, environnemental ou guerre) sera malheureusement nécessaire pour qu’une masse critique de personne puisse, dos au mur et sortie d’une vie zombifiée, adhérer à ce genre de projet.

    En ce sens, les analyses prenant comme cadre de départ la "nation" et ne remettant pas en cause l’existence d’un système monétaire (ou en voulant le modifier pour lui donner un visage "humain") me paraissent trop étriquées.

    Bien cordialement.

     

  • #2113517

    L’argent était le thème de français-philo des prépas scientifiques en 2009-2010. Au programme il y avait :
    - l’Avare de Molière
    - une section de la Philosophie de l’argent de Zimmel
    - l’Argent de Zola (avec moults passages éminemment antisémites contre l’infâme banquier Gundermann, le maître indiscuté du marché, dont les ministres n’étaient que les commis et qui tenait les États dans sa souveraine dépendance)
    Enfin, c’est un sujet complexe qui ne se condense pas en une vidéo de 3 minutes...

     

    • « un sujet complexe qui ne se condense pas en une vidéo de 3 minutes... »

      oui, d’accord sujet complexe mais petite vidéo de 3’ qui permet de relancer voire lancer encore et toujours la duperie et l’illusion de l’argent en envoyant le lien par sms à des contemporains qui zappent sur tout et n’importe quoi ! Leur donner envie d’en savoir plus ....

      donc vidéo de 3’ certes mais en 3’ minutes vous posez le problème.


    • Si au contraire, c’est une parfaite synthèse de la situation, depuis le temps que ça dure (2700ans), nous allons peut-être enfin finir par passer la première et voir comment détoxiquer le monde de cet argent et surtout faire autrement, parce que franchement quel monde horrible et ridicule est devenu celui de l’humain sans esprit... L’argent a participé à éloigner l’humain de la Conscience, qu’il a perdu, et pire encore de la Conscience du Collectif ! La Relation étant la base de la Vie... et sans Conscience, aucune possibilité d’exalter l’Amour... Quel serait alors l’état d’être d’un humain qui aurait réussi à intégrer sa Conscience... ?


  • Depuis la nuit des temps l’argent avec plus précisément la soif de l’or, a exercé une attraction mortifére sur la psychologie humaine !
    Je fais le voeu que le mouvement G J s’étende à la planète entière et qu’il crée sa contre-banque-Jaune, la banque de Sisyphe, avec le sable des déserts et les cailloux des montagnes comme monnaie d’échange !
    Il nous faudra avant tout radicaliser nos pensées, en revenir à des valeurs humaines et rien qu’humaines car comme nous l’enseigne Nietzsche le bien et le mal sont inextricablement liés et intriqués et c’est par notre volonté sans concessions que nous pourrons nous libérer de nos chaînes mentales, avec l’amour et l’entraide comme maitres mots pour une reconnexion spirituelle... La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent comme le disait Camus, et par un retour de balancier cosmique, dieu ou nos particules élémentaires nous le rendront au centuple car il faudra bien que les temps arrivent où les hommes se rendent comptent qu’ils sont tous inter- reliés par le monde quantique, la reliance et la guidance quantiques ou comme j’aime à l’appeler : ma religion universelle des particules élémentaires ...
    Je me permets de vous faire découvrir mon témoignage d’espoir et d’espérance.
    https://reseauinternational.net/dro...


  • A ce propos, il n’est pas inutile de relire la saga des Rougon-Maccard : l’argent
    de l’écrivain Français Émile Zola où il décrit les effets pervers de l’argent sur le comportement des individus, de la famille et de la société :- La séparation des êtres ; - La destruction des amitiés ; - La trahison...


  • #2113558

    D’expérience,

    j’ai remarqué que tous ceux qui m’ont dit que mon argent était inutile, dangereux ou immoral, ne me l’ont dit que pour mieux me le piquer.

    J’aurais dû accepter leur proposition.

    En effet, en leur donnant mon pognon, je me serais débarrassé d’eux.

    MORALITE :

    La vidéo nous a menti : vous n’avez pas besoin d’avoir de l’argent pour vérifier que les parasites vous sont totalement inutiles.

    Il suffit d’être pauvre.

    Notre pauvreté ne les intéressant pas, ils se désintéressent de nous et par leur désintérêt nous permettent de respirer librement.

     

  • C’est simple : la Monnaie n’est rien d’autre que la projection objectivée de la "philia", qui s’est concentrée et sclérosée vers l’exterieur.

    La "philia", c’est le rapport humain naturel entre les individus, ce qui fait que nous ne sommes pas des robots. La générosité, le don, l’entraide...
    Le rapport marchand a vidé les individus de cette "philia", de cette humanité, comme on presse un citron, et l’a objectivé, l’a calcifié dans la monnaie. L’argent est le symbole d’une humanité rigidifiée, et qui s’est mis en mouvement comme une toile pour coloniser toute la société.
    Le don et le contre-don est progressivement remplacé par l’échange marchand, et les individus sont plongés dans "les eaux froides du calcul égoiste" ; incapable de concevoir un échange humain autrement que par le profit.


  • La confusion entre "argent" et "monnaie" engendre de facto une autre confusion "l’argent est mauvais".
    Le problème n’est pas la monnaie, mais "qui" détient les pouvoirs de la créer et d’influencer sa valeur.
    Celui qui détient ces pouvoirs, détient tous les autres pouvoirs car il peut acheter ce qu’il veut.
    Gérard Foucher, excellent vulgarisateur au sujet de la monnaie, a rarement (voire jamais) eu les honneurs d’une diffusion sur E&R. C’est bien dommage...


  • L’argent, corrompt,l’argent rend mauvais,l’argent rend con etc...L’argent devrait être un moyen et non un but, "l’argent est un bon serviteur,mais un mauvais maître","il est à la racine de toutes choses mauvaises". La richesse est responsable de l’état catastrophique de notre environnement, social inclus(déchets,artificialisation du vivant,déforestation,guerres...) Puissance de l’argent malédiction du monde moderne !
    "J’étais l’homme le plus riche du monde l’or m’a ruiné" B Cendras
    "Or sache ceci : que dans les derniers jours des temps décisifs et durs seront là.Car les hommes seront amis d’eux mêmes,amis de l’argent."...2Thimothée 3. 2
    Ce qui n’est pas monnayable (l’amour,la sagesse,l’intelligence etc...) a bien plus de valeur que ce que l’on peu acheter. Avec l’argent vous pourrez acheter une maison mais pas un foyer,du sexe mais pas l’amour,un lit mais pas le sommeil,acheter une position mais pas le respect,acheter une horloge mais pas le temps etc...


  • #2113607

    L’argent n’est qu’un outil. Sans argent, comment j’achète une bouteille d’huile d’olive à un marseillais si je produit des patates dans la Pas de calais ?
    J’en vois déjà me dire :
    - "fabrique toi même ton huile d’olive" Pas possible dans le nord.
    - "echange tes patates contre de l’huile" Et si le producteur d’huile ne veut pas mes patates ?
    - "pourquoi tu veux à tout prix de l’huile d’olive ?" Je t’en pose des questions ?
    Un monde sans argent n’est pour moi pas possible et je crois donc que l’on doit oeuvrer pour le rendre vertueux et sacré comme étant un prolongement de notre coeur et non de notre peur.

     

    • ton argument est stupide car avec ou sans argent, si tu n’as pas un magasin pour te procurer de l’huile d’olive tu n’en auras pas. c’est le magasin le lieu d’échange, (ou plus traditionnellement le marché) ceci réglé, tu te rendras vite compte que la monnaie ou le crédit c’est kif kif (la monnaie n’a aucune valeur , elle est fondée sur la confiance) donc tu peux très bien revenir à ce qui se pratiquait avant l’"invention de la monnaie : (pas le troc qui n’a en fait jamais vraiment existé sauf pour les théoriciens libéraux) : le crédit, l’échange différé qui passe par l’obligation morale. cela se pratique encore de nos jours dans les sociétés traditionnelles et c’est diablement efficace : la seule obligation : que les gens se connaissent. mais aucune limitation, on pourrait faire tourner une économie complexe sur le même paradigme. il suffit juste de trouver un étalon symbolique et abstrait purement comptable pour justement tenir une comptabilité sérieuse (des unités de temps de travail par exemple permettraient de quantifier les échanges indispensables entre les différentes unités de production nécessaires à la fabrication d’objets complexes (avion, ordinateur etc)). revenons au crédit sans monnaie et au respect de la parole donnée. mais est ce que votre esprit pourri par l’argent pourra retrouver retrouver sa capacité quasi illimitée à créer du lien social (et donc économique) rien n’est moins sûr, le diable est bien accroché.


    • #2113970

      Bonjour,

      La solution à votre problématique serait de décréter l’ensemble des ressources de la planète comme propriété de l’ensemble des humains, sans Etat ni système monétaire .
      Il suffirait donc de se "servir" en fonction de ses besoins, la haute technologie aidant largement aux prévisions de production et à l’acheminement automatique des marchandises (des robots/machines à notre service avec des millions de "capteurs" qui respecteraient une agriculture/production durable, biologique et éthique en fonction des cycles naturels de Mère Nature...). Cela n’empêcherait personne de faire sa permaculture dans son coin ou de jouer de la clarinette puisque le rapport à la Terre et aux "Arts" doit se conserver pour ceux qui en ressentent le besoin. Tout est une question de besoin/envie : dans un environnement de rareté, ils sont exacerbés alors que dans un environnement d’abondance ils sont beaucoup plus raisonnés puisqu’il n’y pas la peur de manquer ou le besoin de posséder ce que tout le monde peut avoir.
      Si on commence à regarder ce qu’on utilise juste 1 fois dans notre vie, ou de manière aléatoire (pourquoi investir dans des bougies d’allumage si un centre spécialisé me fournit tous mes besoins auto ? ou un appareil photo si un centre peut m’en fournir ou m’en livrer 24h/24). Des grands centres automatisés de production/maintenance/prêts ce n’est pas une idée révolutionnaires, ils existent déjà (les grandes surfaces) sauf qu’on paye, qu’ils ne sont pas encore très bien automatisés et qu’ils ne font rien pour augmenter la durée de vie des produits...
      Au niveau alimentaire des millions de tonnes jetées chaque année.. c’est une fausse rareté, nous avons je pense de quoi largement nourrir la population de la planète, qui, si elle est consciente de ses ressources, ne mangera pas comme des américains obèses...pas par restriction mais par choix et bonheur. Cela n’empêcherait personne de se gaver de Pizza/Coca mais il y aurait beaucoup moins de gens concernés car + de conscience = moins de mal être donc moins de malbouffe (en terme d’addiction)
      Il faudrait donc donner l’accès à tous plutôt que vendre une fausse rareté...
      Qui s’occuperait de tout ça ? Les machines modernes supervisées par nous les humains, libérés de la torture travail et voulant maintenir notre belle planète dans un état paradisiaque pour les futures générations.
      A priori, il y aurait assez d’huile d’olive pour tout le monde dans un contexte comme celui-ci ! Et de la Bio en prime ! :)


    • que les gens se connaissent. mais aucune limitation, on pourrait faire tourner une économie complexe
      Pour que les gens se connaissent, le groupe devrait être de l’ordre d’une centaine de personnes.
      Pour une économie complexe, il faut des milliers ou des millions de personnes


  • Projet mocica !


  • #2113875

    Remplacer l’argent (abstraction contre nature) par la gratuité qui émane du sentiment d’amour du prochain produit par le sixième sens spirituel l’intelligence du coeur et toutes les abstractions marchandes égotiques parasites ainsi que l’état disparaissent !

    Vivre libre l’ici et maintenant par nos sens , sans ego , sans état , sans argent, sans propriété privé c’est vivre naturellement ! ...

    "Rendez à César ce qui est à César " Jésus .

    La naïveté du coeur est le visage de la vérité !

    Quand l’argent et la compétition parlent la vérité se tait !


  • Pas convaincant malheureusement. Bon, 3 mn, c’est vrai que c’est court...
    Mais j’imagine qu’il ne suffit pas de supprimer l’argent pour que les relations entre les êtres s’améliorent. L’objectif, avec ou sans l’argent pour dominer l’humanité et diriger l’économie, est le même : grimper en haut de l’échelle sociale ! Pour trouver de la femelle, il faudra toujours des liasses... ou un bon gourdin (dans les deux sens).

     

    • #2114381

      Mon cher Ric,
      Supprimer l’argent n’est pas suffisant, vous dites... En effet, c’est aussi toute forme de comptabilité, de calcul qui s’évanouit dans le partage et le soin porté aux autres comme à soi. L’adage populaire le dit bien : "En amour, on ne compte pas !".
      Vous pouvez vous revêtre des attributs de la dissidence et feindre de porter la lumière du monde à venir, vos propos ne sont que la répétition de l’idéologie qui vous domine, celle de l’argent, de la puissance et de la barbarie. Dominer l’humanité, diriger l’économie et grimper en haut de l’échelle sociale, c’est bien l’éternel recommencement d’une idéologie à l’oeuvre dans tous les empires depuis Babel... Une idéologie qui flatte les plus bas instincts. Vous propagez l’idée selon laquelle, les hommes, les mâles n’est-ce pas, sont faits d’un même moule et n’aspirent qu’à trouver de la femelle... En proclamant pareille ineptie, vous ne faites que dire à tout le monde que votre esprit est pollué par l’esprit mamonique, l’esprit de Babel et que vous n’êtes qu’un petit soldat au service des tyrans de la terre.
      Alors, mon cher ami, si vous souhaitez trouver de la femelle, vous ne prendrez que de vils espèces, qui symétriquement à vous veulent trouver du mâle. Parmi ces espèces de femelle, vous aurez de belles cochonnes, quelques chèvres et certainement beaucoup de poules. Et d’ailleurs, pour faire écho à vos suggestions concernant votre petit gourdin, c’est bien dans le calibre des poules que vous connaîtrez le plus facile plaisir et succès...
      Mais malheureusement, en vous complaisant dans cette erreur, vous n’êtes pas bien outillé pour rencontrer la femme de votre vie...
      En espérant que vous reveniez aux vertus de l’amour et que ceux qui liront cet échange sauront discerner le chemin qui les conduisent au vrai bonheur, je vous souhaite malgré tout une belle et sainte année. En toute amitié.
      Bien cordialement
      R_In


  • #2114465

    L’argent est un moyen pratique d’échanger des biens ,il n’y a rien de diabolique à ça
    Le troc ça serait difficile aujourd’hui ,je ne vois pas ce qu’un citadin vivant au
    30 eme étage d’une tour pourrait bien troquer sinon de la Marijuana cultivée dans sa baignoire !
    Je neme vois pas aller vendre un chou fleur à Bézonlay contre une selle de vélo . Ni entasser 80 kilogs de patates dans mon studio que j’aurais récupérés contre un ventilateur .Faut étre réaliste .Méme si la monnaie disparaît il y aura un autre système d’échanges virtuel .
    Le problème c’est l’apathie des humains qui ont toujours besoin de chefs ,de précheurs et de parasites qui prétendent diriger les autres pour les guider en les asservissant . Les humains ,quoi qu’ils disent , aiment avoir des Chefs qui leur disent quoi faire , quoi penser ,quoi lire ,quoi acheter et comment se fringuer ;Et la compètition est féroce pour faire partie du troupeau .Von Bertalanfy l’explique bien dans "La dictature du troupeau "
    Tant que les Humains resteront dans cette molle obéissance confortable rien ne changera ,Tartempion décrétera qu’il est celui qu’il faut pour mener l’Humanité à sa perte , des millions de suiveurs guettant les miettes du gateau , les croquettes ou le foin, suivront .L’Humanité aime le train train de la vie comme les bœufs lents et obéissants sous le joug de la cravache , ils sont trop lourds pour remuer leurs carcasses émasculées .

     

    • #2115019

      Et encore , imagine le gars qui va aux putes , avec une caisse de choux fleurs : " combien la pipe ? " " Désolé je ne prend que des patates . "
      En fait il faut inclure dans le troc , les échanges de services , les travaux etc . L’idée du troc c’est l’échange. Mais dans une société matérialiste, scientifique et technologique , ça ne peut pas exister . Il faut noter que la solidarité est induite dans le troc , mais que la société dégradée lui a déjà fait son affaire , avec le consumérisme , l’individualisme , le déracinement et l’athéisme .


Commentaires suivants