Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’armée française se fait voler 4 lance-roquettes antichars

"De telles armes sont à la portée de n’importe quel malfaiteur un peu astucieux"

Incroyable histoire de vol de lance-roquettes et de munitions militaires sur les voies de chemin de fer. Un jeune homme de 23 ans a été mis en examen, ce vendredi, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), pour vol aggravé, détention et transport d’armes de guerre.

L’affaire commence dimanche, lorsqu’un train de marchandise ordinaire part de Miramas (Bouches-du-Rhône), commune connue pour accueillir l’établissement militaire principal des munitions de Provence. Il doit se rendre de Brienne-le-Château (Aube), où se trouvent une base aérienne et un arsenal. Sur le parcours, les agents de la Suge (la surveillance générale de la SNCF) se rendent compte qu’un des wagons contenant de l’armement militaire a été ouvert, car les scellés en plombs ont été brisés. Quatre lance-roquettes antichars et quatre caisses d’obus dits flèches, qui sont conçus pour pénétrer les blindages, ont été volés.

 

Un pilleur de trains qui observait les convois

Selon toute vraisemblance, le ou les malfaiteurs ont profité des arrêts fréquents du train de marchandise pour s’emparer de cette cargaison ultrasensible. « L’armée utilise des trains tout à fait ordinaires pour faire circuler ses armes d’un point à un autre, souligne une source proche de l’affaire. C’est d’ailleurs un problème de sécurité majeur que de telles armes soient finalement à la portée de n’importe quel malfaiteur un peu astucieux. »

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

L’armée française, ses corps d’élite et son histoire,
chez Prenons le maquis et Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents