Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’avortement, un droit fondamental ?

Entretien avec le Dr Xavier Dor, fondateur de SOS tout-petits

MPI-TV a recueilli les propos du Dr Xavier Dor à l’occasion du rosaire de SOS tout-petits, le samedi 10 décembre 2016 à Paris.

 

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1632221
    le 27/12/2016 par Martin
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Lequel d’entre nous souhaiterait que l’on en revienne aux avortements clandestins qui, mal effectués, pouvaient rendre les femmes stériles ou même les faire mourir de septicémie ?

     

    • #1632269
      le 27/12/2016 par Lourdes
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Doit-on pour autant en faire une "Priorité Nationale" ?


    • #1632281

      Moi. Assez conne pour faire un enfant non désiré ? Faut assumer. Sinon la sélection naturelle s’en charge.

      Le retour à la loi naturelle sauvera le monde, c’est garantie.


    • #1632298
      le 27/12/2016 par arrieregarde
      L’avortement, un droit fondamental ?

      avec tous les moyens contraceptifs mis à disposition, qui a besoin de se faire avorter ?


    • #1632300
      le 27/12/2016 par Denis Jaisson
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Lequel d’entre nous veut-il vivre dans une société où une femme qui ne veut pas garder son enfant n’a pas d’autre possibilité que le faire tuer ? La réponse à cette question va de soi...

      Cette réponse s’impose avec tellement de force, qu’elle appelle une autre question : lequel d’entre nous veut-il vivre dans une société où il faut poser la première question ?


    • #1632309
      le 27/12/2016 par Val Guest
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Il me semble bizarre d’en être arrivé à se dire « il faut trouver un moyen de tuer de façon civilisée et hygiénique. » Je comprends qu’il est horrible pour une femme de se faire avorter dans des conditions clandestines mais le pauvre fœtus n’y est pour rien, il me semble. Je me mets à la place de ce fœtus qui veut exister, il n’a pas envie qu’on passe une loi pour que sa mère puisse le tuer dans des conditions moins traumatisantes pour elle.
      J’essaie de me mettre à la place de ce fœtus. Même si j’étais le fruit d’un viol, je voudrais accéder à la vie. Ce ne serait pas de ma faute à moi si la société s’est dégénérée au point d’avoir pervertie la sexualité humaine, moi je voudrais vivre, un point c’est tout. J’espère n’offenser personne, je ne suis pas un expert.

      Vive la vie et le respect des autres.


    • #1632332
      le 27/12/2016 par Salade
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Je suis bien d accord avec vous, il ne faut pas revenir à cette époque, un retour à la loi Weil serait déjà une bonne chose. En effet aujourd’hui le délai de réflexion de 7 jours par exemple a été supprimé par exemple. Pour moi la loi initiale ne posait pas trop de problèmes , elle prévoit par exemple un entretien social et psychologique obligatoire pour la mineur, ou encore l obligation pour le médecin d’informer la patiente sur les possibilités et les aides à sa disposition si elle décide de garder l’enfant . Ces mesures sont pour moi assez positives. Le problème relève surtout des médias et du discours politique socialiste ( les deux sont confondus maintenant ) qui présentent l IVG comme quelque chose de tout à fait anodin et sans alternative ( alors Qu il existe des risques somatiques et psychologiques ). Sans parler de l image qu ils donnent au préservatif qui est un mauvais moyen de contraception (2%de chance de grossesse en 1 ans contre 0,3 pour la pilule par exemple) Enfin je pense (comme Martin) que quelque soit la législation les avortements auront lieu il faut donc les prévenir par une contraception efficace( les implants à la progestérone sont les plus efficaces) , proposer une alternative viable, la promouvoir( pour moi le plus important )et enfin bien encadrer socialement les cas restants pour éviter les récidives. ( désolé pour le pavé mais écrire un commentaire sur portable semble empêcher de faire des paragraphes )


    • #1632380

      Le droit à l’avortement est une chose, sa promotion en est une autre. Une vraie question est : Qui ne préférerait pas éduquer sa fille correctement de telle sorte qu’elle ne commette pas des erreurs qui l’amèneraient à souffrir dans sa chair et au-delà pour un temps indéterminé ? Idem pour un garçon d’ailleurs dont aucun parent digne de ce nom n’apprécierait d’apprendre qu’il a été inconséquent avec une partenaire. Faire n’importe quoi, que ce soit au plan sexuel ou sur n’importe quel autre plan de l’existence, n’est pas une bonne chose et cela se paie.


    • #1632398

      C’est évidemment l’argument de la bienpensance journalistique franc-maçonne, il y a bien d’autres façons d’aborder ce sujet quand on veut bien s’en donner la peine ! On est bientôt en 2017 et assurément pour sortir des trucs comme ça, vous regardez encore la télévision, réveillez-vous !!!


    • #1632465
      le 28/12/2016 par Bernard Lapotre
      L’avortement, un droit fondamental ?

      @Jo
      Qu’entendez-vous par "loi naturelle" ? et par "sauvera le monde" ?
      Un retour à l’état de nature ? Il n’y a pas de morale dans l’état de nature. Tous ceux qui invoquent la "loi naturelle" (dans le genre Piero San Giorgio) voudraient rétablir une sorte d’harmonie idéalisée par une "sélection naturelle" inspirée du règne animal tout en nous expliquant que les humains ne sont pas des animaux...


    • #1632600
      le 28/12/2016 par jojoyoyo
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Pour un Catholique il ne peut pas y avoir de "retour a l état de nature" puisque cet état est le châtiment du péché originel, celui de la dégradation finale.

      le retour c est vers une société élevée et éduquée pas vivre comme un indien d Amazonie.
      ca c est une dégradation.


    • #1632666
      le 28/12/2016 par Popopoopoo
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Qui "NOUS " ? On croirait que tu as subi un avortement de confort et que tout baigne .
      Mais, Martin est un nom d’homme si je ne m’abuse (ou d’ane ) .Ne parle pas au nom des femmes ,ce n’est pas toi qui passes sur le billard , ni toi qui restes dans la culpabilité à vie . L’avortement arrange les hommes irresponsables qui laisse le soin aux femmes de se demmerder avec le résultat de leur propres agissements . La vasectomie existe .Et si on ne veut pas que sa partenaire risque d’étre enceinte on ne couche pas avec . Nous ne sommes pas des bonobos ,malgré ce que l’on tente de nous faire croire .
      Mes grands parents n’ont fait qu’un enfant et ils ont eu une vie passionnante ,mes parents idem .Une fois que la vie est là si on a une conscience , on ne peut décider de la jeter à la poubelle ou de la garder comme on fait d’un blanc d’œuf .


  • #1632284
    le 27/12/2016 par Antoine
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Et faire les choses, y compris les rapports sexuels "en conscience" c’est au dessus des forces d’un être "humain" ??

     

    • #1632509
      le 28/12/2016 par CUPIDONNET
      L’avortement, un droit fondamental ?

      Si cela avait été une femme j’aurais regardé la vidéo...
      200 000 avortements par an EN FRANCE...
      Et autant de clandestins appelés migrants arrivant...


  • #1632358
    le 27/12/2016 par Hérode
    L’avortement, un droit fondamental ?

    "Le massacre des Saints Innocents" tel que le préfigure l’évangile Saint Mathieu à la naissance de Notre Seigneur... Cauchemardesque.


  • #1632378
    le 27/12/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’avortement, un droit fondamental ?

    L’avortement pose directement le rapport à Dieu et à sa propre humanité.
    Le pouvoir de la femme d’enfanter, de donner la vie, il n’y a rien au-dessus de ça.

    C’est un cadeau de Dieu.
    Ou sinon, nous ne sommes plus que du bétail.
    Et donc...


  • #1632382
    le 27/12/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’avortement, un droit fondamental ?

    L’avortement, c’est un meurtre de lâche, dans une société de tafioles.

    La vie, donner la vie, enfanter, c’est un privilège, dans la lumière de Dieu.


  • #1632562
    le 28/12/2016 par the temptations
    L’avortement, un droit fondamental ?

    La société FRANÇAISE est devenu complètement folle avec ces mœurs débridés , il n"y a plus d"amour seule la jouissance prime , l"avortement et une conséquence de ces états de fait . A qui profite tout cela , qui payé qui gagne .


  • #1632584

    L’avortement dans certains cas peut être accepté ,pour des cas extrêmes ,comme le viol .Mais il ne faut pas que l’avortement devienne quelque chose de systématique,"je me suis trompé ,j’ai fait une erreur excusez moi ,puis-je avorter" c’est un peu trop facile ,et il faut prendre ses responsabilités .L’acte d’amour est quelque chose qu’il faut mesurer et peut avoir des conséquences tragiques , sinon, on est dans un zoo . L’erreur est humaine ,mais c’est pas pour cela qu’il faut en prendre l’habitude .


  • #1632589
    le 28/12/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Avorter, c’est un échec, c’est la négation de l’humanité.

    Les guerres, les massacres, les atrocités commises par les humains, ce n’est rien, en comparaison.
    Donner la vie, c’est le moment ultime, c’est la communion avec Dieu.

    Aujourd’hui, t’as une carte de crédit, t’as de la coke, des putes, t’as tout ce que tu veux, mais l’essentiel ?
    La vie, la société moderne nous en a enlevé le sens.
    La vie, c’est une lutte quotidienne, c’est veiller sur les récoltes pour la prochaine saison, c’est bâtir pour l’avenir incertain, ne penser qu’à soi est un suicide.

    Une naissance, c’est une bouche de plus à nourrir, à porter, mais c’est aussi ce qui nous fonde, c’est la réalisation de notre propre vie.

    Les jours passent, le soleil se lèvera demain, même avec de la brume, mais le sourire d’un enfant... ses yeux qui regardent le monde.


  • #1632599
    le 28/12/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Avorter, c’est se substituer à Dieu.
    C’est se croire tout-puissant.

    Tu enlèves une vie de ta propre chair.
    Tu trahis l’humanité.


  • #1632655
    le 28/12/2016 par Dupont
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Réponse à Jo : LF Céline : "La nature est dégueulasse et sadique, de ce point de vue l’humanité à du retard sur elle"...

     

    • #1633681
      le 30/12/2016 par ursus
      L’avortement, un droit fondamental ?

      @Dupont
      Totalement faux ! C’est la nature humaine qui est dégueulasse et sadique.
      La loi naturelle ne se préoccupe pas de sentiments qu’ils soient positifs ou négatifs.
      Mis à part chez certains grands singes et chez l’Homme, la cruauté n’existe pas, elle n’est qu’un jugement...


  • #1632722
    le 28/12/2016 par Francois Desvignes
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Entièrement d’accord avec le docteur Dor.

    Cette société de la transgression est une société de l’inversion du décalogue : ils appliquent le Décalogue à l’envers du dernier au premier commandement : promouvoir l’envie pour aboutir au mépris de Dieu en conjugant le Décalogue à la forme négative

    Ils n’aboliront jamais les lois sur l’avortement de masse ; 8 000 000 de morts en quarante ans, autant que les massacres de Polpot, pratiquement 8 fois les morts de la 1ere guerre mondiale.

    Sur les monuments aux morts de nos villages on pourrait mettre le nom d’un enfant à la place de chaque soldat ...ou huit monuments là où il n’y en a qu’un ! : c’est leur "démocratie".

    "La Foi sans les actes est morte" (St jacques)

    Je propose de faire d e l’avortement un acte gratuit : interdire au gynéco de le facturer et sur toute la ligne des soins interdire qu’on édite la moindre facture.

    Si le gynéco veut avorter ce sera pour rendre service "par exception à son serment d’Hippocrate" dont la promesse est de soigner et non de tuer.

    Fermer l’offre pour décourager la demande.

    Si cela devait provoquer un retour aux aiguilles, je répondrais qu’il n’y aura pas 200 000 aiguilles par an, que les survivants des 200 000 seront d’accord avec moi, que les 8000 000 en haut regrettent que nous n’ayons pas eu cette idée simple plus tôt,et que la bonne formule ce n’est pas "les droits de la femme abant tout" ni "les femmes et les enfants d’abord" mais "les enfants d’abord"

    Parce qu’une société qui tue ses enfants n’a aucun avenir : elle est moralement morte.


  • #1632775
    le 28/12/2016 par moguin
    L’avortement, un droit fondamental ?

    J’aimerais partager une expérience que nous avons vécu mon épouse et moi , lors de sa première grossesse .Le bébé qu’elle portait à cette epoque (1980 ) réagissait à la musique ! En effet ,un soir chez un ami nous écoutions Nina Haggen (rock punk agressif ) et le bébé n’arretait pas de donner des coups de pieds violents dans le ventre de ma femme à tel point qu’il a fallu arreter la musique , car mon épouse souffrait à cause de cette agression intérieure du foetus .Puis nous avons décidés d’écouter de la musique classique ( La Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak ) et la le bébé s’est immédiatement calmé et mon épouse s’est relaxée ! Vous pouvez tenter ce test et vous verrez que le foetus a des émotions et des sensations ! Si cela n’est pas une réponse au droit de vivre du foetus et à son existence personnelle alors mon Dieu nous sommes damnés ! Salutations à tous !


  • #1632995
    le 28/12/2016 par Pépé le Moko
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Le coup de pied au cul est un droit fondamental , pas l’avortement !!!


  • #1633506

    Nous nous demandons si nous devons pratiquer l’Ivg ou pas ou se contenter de faire ou ne pas faire sa promotion, à ce stade de questionnement nous déjà sommes finis !


  • #1635853
    le 02/01/2017 par La rochejaquelein
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Onze minutes d’une pensée claire et profonde. Merci


  • #1636755
    le 04/01/2017 par MagnaVeritas
    L’avortement, un droit fondamental ?

    Réfutations

    @martin & salade & "bernard lapotre de l’ordure" les petits provocateurs

    Regardez-moi ces pleureuses de l’idéologie du désir et son moyen d’existence qu’est l’avortement, au grand bénef des macs d’en haut et des phallos d’en-bas. Ces déchets-là veulent que vos filles soient sur le trottoir car la protection du père et du mari les font chier, réalisez.
    Et tuer les génies dans l’œuf est le moyen le plus odieux mais le plus efficace pour s’assurer un règne.

    Un gros crachat petit martin sur ta pleurniche culpabilisatrice envers toute tentative de responsabilisation des femmes et de protection de la vie.
    On assume les conséquences de ses actes, il n’y a strictement aucune discussion à ce propos et toutes les tentatives minables de minimiser, d’excuser et d’immuniser les irresponsables tout en culpabilisant ignoblement les responsabilisateurs seront rejetées, moquées et dégueulées.

    Les semeurs de mort et de sa culture sont des abominations. Avec le petit discours hygiéniste larmoyant « faut faire baisser les risques psychologiques et somatiques ouin ouin ouin pour que nos filles puissent bien prendre leur pied et se faire user l’utérus jusqu’à la corde avant de mettre au monde un gosse difforme qu’on se fera un malin plaisir de massacrer avant de jeter le cadavre sous le tapis, ni vu ni connu ! »

    L’« ordre naturel » est parfaitement moral, comme tout ordre d’ailleurs. Sa morale, celle de la fonction, est celle insufflée par le Tout-Puissant dans la Création, et cela que tu le veuilles ou non mon petit bébert. En quoi l’harmonie avérée de la nature serait-elle idéalisée ? En quoi la « sélection naturelle » ne serait-elle « inspirée » (quel mauvais choix de mots) que par le règne animal ? L’humain apparait dans les classifications phylogénétiques, mais seuls les borgnes le réduisent à cela : les voyants comprennent qu’il est un animal ayant accès au surnaturel, il est donc de fait un suranimal. Prends des notes, ton maître t’enseigne.
    Décidément on a l’Esprit ou on ne l’a pas.

    Vous nous avez forcé à vivre, nous les rescapés de l’avortement, dans une société abjecte, vous nous avez imposé vos valeurs mortifères, nous vous méprisons et vous subirez à votre tour le règne qui vous effraie le plus car c’est celui qui montre qu’en-dedans vous n’êtes qu’un tas d’ossements et de puanteurs pestilentielles qui nous foutent la gerbe à des kilomètres à la ronde : celui de la Beauté, de la Justice et de la Vie.

    Bon séjour en Enfer ;)

    MagnaVeritas


Commentaires suivants