Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’éducation moderne

Modern Educayshun est un court métrage de l’humoriste australien Neel Kolhatkar :

(pour activer les sous-titres, utiliser l’icône en bas à droite dans la barre de contrôle de la vidéo)

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

135 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1355903
    le 28/12/2015 par Simone Choule
    L’éducation moderne

    Mince ça me rappelle mon Noel en famille ! Excellent court métrage qui démontre par l’absurde le sens des priorités de l’establishment en terme d’éducation...Merci pour ce moment grinçant !

     

    • #1356075
      le 28/12/2015 par Telecaster
      L’éducation moderne

      Pour mon Noël en famille j’ai réussi à soraliser pendant une bonne partie du dîner . Enhardi , j’ai soralisé à nouveau hier soir devant des amis pas complètement hostiles . Le plus souvent on m’objecte :
      " Mais à part parler tu fais quoi ? "
      " Et tu ne serais pas toi aussi manipulé ? "


    • #1356869
      le 29/12/2015 par shabb
      L’éducation moderne

      je connais ces 2 questions, la 2è est ma préféré, c’est le ptit panneau danger dans leur cerveau, plutot que d’aller aux faits et de se faire leur propre opinion, ils vont jauger (souvent inconsciemment) de se qu’il est acceptable de remettre en question ou pas.
      doute <> doxa. c’est la fameuse zone de confort.
      sans travail personnel on arrive à rien. et malheureusement ce travail beaucoup s’y refuse encore.


  • #1355907
    le 28/12/2015 par michel amm
    L’éducation moderne

    Très bonne vidéo.

    Elle montre que le système profite à ceux qui le défendent.

    Proposez aux gens la voie facile : il vous suivront.

     

    • #1356006
      le 28/12/2015 par Lilou
      L’éducation moderne

      Il permet aussi aux plus mauvais de se mettre en tête et de larguer les plus lumineux.


  • #1355915
    le 28/12/2015 par Szczebrzerzyszczykowski
    L’éducation moderne

    Les "points privilège" dont il est question ici ont bel et bien existé dans mon pays (la Pologne) pendant des années, depuis les années 60 jusqu’à la fin des années 80 je crois. Il s’agissait des points supplémentaires pour origine sociale. Cela a notamment privé ma mère d’être acceptée en fac de médecine en 1969, considérée comme "originaire de l’ancienne classe oppressive des exploiteurs et des propriétaires terriens" ; des personnes moins bonnes mais "d’origine ouvrière ou paysanne" ont eu les places. Du Bourdieu mis en pratique en quelque sorte.

    C’était encore pire lors de la période stalinienne, où on passait devant une commission qui épluchait les origines familiales, les fréquentations, les lectures etc., et posait des questions (parfois pièges) pour savoir si la personne pense "dans les clous".

    Certains disent que l’UE est une URSS qui a réussi…

     

    • #1355997
      le 28/12/2015 par CL
      L’éducation moderne

      Avec cette différence que l’URSS avait des ennemis extérieurs puissants, alors que l’UE n’en a pas.


    • #1356068
      le 28/12/2015 par Andreas
      L’éducation moderne

      "Certains disent que l’UE est une URSS qui a réussi…"

      Il est vrai que l’UE est une URSS mais dire qu’elle a réussi je ne pense pas, car avec le web3.0 les informations sont vites échangées entre les internautes et les médias mainstreams ont de plus en plus des problèmes à s’imposer. Je crains que l’UE sera plus pire que l’URSS, car Wallstreet et City of London ne renonceront pas à leur N.O.M.


  • #1355919
    le 28/12/2015 par Sois eau
    L’éducation moderne

    Si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi la femme emploie l’expression "égalité des terres" lorsque les deux étudiants se cognent le pied sur je ne sais quel objet posé sur le sol, je lui en serai reconnaissant. Merci

     

    • #1355973
      le 28/12/2015 par Josselin Bigaut
      L’éducation moderne

      Je pense qu’il s’agit d’une erreur de traduction.

      Le traducteur a du croire que la prof disait : "Equal Land", alors qu’il me semble qu’elle prononce "It will end", à savoir "ça va s’arrêter", en parlant du bruit issu de la malle.


    • #1355974
      le 28/12/2015 par Con voyeur
      L’éducation moderne

      Le bidule ressemble à un convoyeur à rouleaux sur lequel on fait avancer et on récupère sa valise à son arrivée dans un aéroport : cohérent avec le message "Égalité des terres" qui signifie : d’où que vous veniez, etc.


    • #1355983
      le 28/12/2015 par Phiro
      L’éducation moderne

      Elle ne dit pas "égalité des terres", c’est une erreur de traduction. Elle dit "Ignore that, it will end."


    • #1355988
      le 28/12/2015 par raison
      L’éducation moderne

      C’est un problème de traduction. Elle dit "It will end". "Ca va s’arrêter".
      Comme à la jeune fille à la fin de la vidéo.


    • #1356000
      le 28/12/2015 par La Manche
      L’éducation moderne

      Pour moi, elle dit "Ignore that. It will end." = Ignore ça. Ca va passer.


    • #1356018
      le 28/12/2015 par denis
      L’éducation moderne

      T’on pays c’est le Cercueils si tu fais ton travaille , puisqu’on donne tout même ta terre aux personnes parce qu’ils " sont " et non pas parce qu’ils " font "

      " la valise ou le cerceuils " ce me rapelle un truc.


    • #1356019
      le 28/12/2015 par Mario
      L’éducation moderne

      Une explication peut-être est que chacun a droit à un territoire (espace occupé par la malle) et qu’il est libre de le défendre ou de montrer sa présence sur son territoire (bruit d’ouverture)....

      Après il faut extrapoler ça à un contexte donné ou la terre et sa préservation peut-être remplacé par autre chose ... Exemple : Je suis végétarien (qui est ma terre) , et je refuse d’aller au resto pour manger de la viande (je protège mon territoire/idée), etc ...

      Pas mieux :-)


    • #1356026
      le 28/12/2015 par Rémy
      L’éducation moderne

      J’ai l’impression qu’elle dit "it will end" ("cela va s’arrêter") et non pas "equal land " ("égalités des terres") comme a été traduit. Je suis pas sûr mais "ignore that, it will end" me semble plus cohérent.


    • #1356036
      le 28/12/2015 par Jean-Jean
      L’éducation moderne

      Il est possible que je me trompe, mais il me semble que c’est un des slogans des immigrationnistes australiens : "égalité des terres", entendre, la terre est égale (la même) pour tous. "Cet immigré a autant le droit de vivre sur ta terre que toi" Ici, on parle d’une boîte en métal en lieu et place d’un être humain qui a migré et qui est en situation plus ou moins régulière ce qui semble souligner que les immigrationnistes qui disent défendre l’immigration sauvage, n’accordent pas forcément autant d’attention aux immigrés que ce que l’on pourrait penser.


    • #1356070
      le 28/12/2015 par coeurdelion
      L’éducation moderne

      Elle dit " ignore that and it will disappear "

      En dautres termes : ignore l’immense realite qui se trouve devant toi et elle disparaitra


    • #1356074
      le 28/12/2015 par Andreas
      L’éducation moderne

      "égalité des terres"

      Je peux essayer d’expliquer en me référant avec ce que le système veut. "égalité des terres" pourrait laisser entendre que n’importe ou tu es chez toi. L’homme nomade selon Attali. Peut-etre je me trompe ?


    • #1356098
      le 28/12/2015 par gérard
      L’éducation moderne

      Elle dit peut-être "ignore that,it will end" et non "ignore that, equal land".
      Ce qui voudrait dire littéralement "ignore ça, cela finira", que l’on peut traduire dans le contexte (l’anglais est une langue très liée au contexte dans sa compréhension) par "ignore le, cela/ils disparaîtra/disparaîtront".

      Faudrait avoir le transcript pour être sur.


    • #1356116
      le 28/12/2015 par Jean
      L’éducation moderne

      En se cognant sur l’objet au sol, la prof demande aux étudiants de ne pas y faire attention, que ca finira...
      Alors qu’une telle chose n’a absolument rien à faire dans une classe...

      C’est certainement une façon de montrer que la réflexion ou la curiosité généralement demandées en milieu scolaire ne seront plus exigés , afin de fabriquer des individus totalement formatés qui ne se poseront plus aucune question sur le monde qui les entoure, adieu à l’esprit critique et la logique en quelque sorte,


    • #1356130
      le 28/12/2015 par STEF de MARS
      L’éducation moderne

      "Equal land", dans le futur, voudra dire :
      "Partage de la Terre entre sionistes et... sionistes."


    • #1356132
      le 28/12/2015 par Thierry
      L’éducation moderne

      Ma compréhension serait plutôt : equal end. C’est à dire les récalcitrants finiront de la même manière : dans la malle


    • #1356140
      le 28/12/2015 par Rk
      L’éducation moderne

      c’est le droit du sol australien...


    • #1356183
      le 28/12/2015 par TheWay
      L’éducation moderne

      Elle dit "it will end" en parlant de la malle qui remue encore et qui contient le corps battu du précédent étudiant victime...


    • #1356254
      le 29/12/2015 par max34
      L’éducation moderne

      Elle utilise bien le mot "equal" et non "it will end" comma je l’ai lu ailleurs.
      Elle veut signifier que chacun a le même espace et que pour que vous le compreniez, ils mettent un grosse malle qui délimite bien votre territoire.


    • #1356349
      le 29/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      Preuve est faite ici a voir comment certains se débattent à justifier une erreur qui leur plaît.


    • #1356380
      le 29/12/2015 par craig ward
      L’éducation moderne

      @TheWay a parfaitement répondu, la "malle" contient le corps battu à mort du précédent élève normal (et par normal je ne veux offenser personne ;-) ) et la prof dit que le bruit provenant de la malle va s’arrêter...


  • #1355920
    le 28/12/2015 par Tim
    L’éducation moderne

    Absolument génial. Merci pour la découverte.


  • #1355921
    le 28/12/2015 par ZZZ
    L’éducation moderne

    Excellente vidéo qui décrit une réalité flippante à peine exagérée.Bienvenu en l’Occident du XXI ème siècle.


  • #1355925
    le 28/12/2015 par Pouet
    L’éducation moderne

    Mais où vont-ils chercher tout ça ?

     

    • #1356561
      le 29/12/2015 par poisson
      L’éducation moderne

      Lis les commentaire sur youtube y’a un prof qui l’explique en long et en large. Ils ne vont rien chercher du tout. c’est une réalité qui s’impose d’elle même. Le féminisme, la dégénérescence et la soumission très bien représentés par les 3 protagonistes sont les piliers de la chaise à 3 pieds sur laquelle s’assiéront nos chère tête blondes qui d’ailleurs auront -1 point pour être de la mauvaise teinte mais pour les filles +1 donc la moyenne. Merde, quand même !


  • #1355930
    le 28/12/2015 par mario
    L’éducation moderne

    Pas mal.

    Mais je ne suis pas d’accord sur tout.

    Les maths restent la matière principale de l’éducation moderne. C’est tellement neutre, les maths ! Tellement peu sentimental !

    Le meilleur moyen de sélectionner les bons soldats de l’empire du capital.

     

    • #1355975
      le 28/12/2015 par Махсуд Махкамов
      L’éducation moderne

      Non, parce que la logique, fatalement, aboutit à des doutes sur d’autres champs, comme la politique et la société.

      Par ailleurs, un vrai amoureux des mathématiques y trouve le plaisir du jeu mais aussi la découverte d’univers abstraits : nombres complexes, espaces non euclidiens... Tout cela n’incline pas ni au conservatisme ni au présentisme, ni à trouver "normal" ce qui existe sans être capable d’imaginer autre chose.

      Les mathématiciens sont souvent des rebelles mais des techniciens indispensables. C’est justement là (et dans les sciences et techniques) que se trouve la faille qui perdra le système.


    • #1356011
      le 28/12/2015 par Stefano
      L’éducation moderne

      Mi dispiace, Mario, mais si les maths sont neutres, l’enseignement des maths ne l’est pas.
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/11/20/la-regle-de-trois-n-aura-pas-lieu_1442739_3224.html
      Je me souviens très bien avoir été ralenti dans ma progression en maths au collège, parce que de retour à la maison pour faire mes devoirs, ma mère n’osait pas m’apprendre la simplissime, rapide et efficace règle de trois proscrite par l’enseignant qui privilégiait l’usine à gaz des tableaux de proportionnalité avec diviseurs et multiplicateurs pour passer d’une ligne ou une colonne à l’autre : méthode destinée à "donner du sens" à l’apprentissage.
      Un ami ingénieur vient de se faire titulariser « de justesse » (sic) par un inspecteur lui reprochant des méthodes trop explicites pour enseigner les maths.


    • #1356021
      le 28/12/2015 par ///
      L’éducation moderne

      lol ouais ok bah regarde le niveau général en maths à la sortie du lycée en France et on en reparle !


    • #1356060
      le 28/12/2015 par Scipion
      L’éducation moderne

      Tellement peu sentimental hein...

      Typiquement l’avis de quelqu’un qui ne connait rien à la discipline.

      Les mathématiques c’est justement mille univers différents, mille pensées différentes, mille visions différentes d’aborder les situations.

      Et c’est justement les mathématiciens les plus libres, pas besoin d’être vérolé par la connerie gauchiste pour obtenir un diplôme de mathématiques ou de physique, vous avez juste besoin... d’être bon.

      D’ailleurs, preuve de la formidable liberté qui anime les mathématiques, c’est la discipline où l’intuition joue le plus grand rôle.


    • #1356079
      le 28/12/2015 par Cool à Bali
      L’éducation moderne

      Ça dépend de quelles maths on parle.
      A la base, les mathématiques, c’est l’art de démontrer.
      Les applications au monde matériel (la programmation informatique notamment), le besoin perpétuel de justifier que "ça sert à quelque chose" ont travesti l’enseignement des mathématiques en une discipline servant de critère principal d’adaptation à la société technicienne.

      Mais il faut avoir un côté poète pour être un vrai matheux. D’ailleurs, les grands mathématiciens attachent peu d’importance à la gloire et à l’argent.


    • #1356084
      le 28/12/2015 par Andreas
      L’éducation moderne

      "Les maths restent la matière principale de l’éducation moderne. C’est tellement neutre, les maths ! Tellement peu sentimental !"

      La science normative est en decadence, elle s’est imposée par le lobby. Dire que 1+1 = 2 est relatif et dépend du système décimal alors qu’en système binaire 1+1=10. Voyez-vous ? C’est facile avec l’Empire du capital tout ce qui était vrai est faux et tout ce qui est vrai est faux.(Francis Cousin). C’est l’Empire du capital qui définit le VRAI, le FAUX, le BIEN et le MAL


    • #1356086
      le 28/12/2015 par VORONINE
      L’éducation moderne

      Les maths , c’est neutre, c’est surtout un moyen de sélection facile ...Mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas en sélectionnant les plus gros œufs que l’on obtient les meilleurs canards ....Ne pas oublier non plus que pour 90 %des gens ce qu’ils ont eu beaucoup de mal à apprendre en maths entre 8et 18 ans ne sert strictement à rien !


    • #1356274
      le 29/12/2015 par Rémi Lobry
      L’éducation moderne

      "C’est tellement neutre, les maths ! Tellement peu sentimental !"

      Ah ouais ?

      Prends une coquille d’escargot, c"est des maths !
      Prends le nombre possible de pétales d’une fleur, c’est des maths !
      Prends le nombre d’or, c’est des maths !
      Prends la constante de Kaprekar, c’est des maths !
      Prends n’importe quelle partition de Jean-Sébastien Bach, c’est des maths !
      Prends un haïku ; un senryu ; c’est des maths !
      Remonte le temps, passe le mur de Planck, passe par delà le Big Bang et plonge dans la singularité, qu’est ce que tu trouves ? Des formules de maths !
      Qu’est ce qui fait que la finance délirante et déconnectée de toute réalité ne s’est toujours pas effondrée ? Les algorithmes très mathématiques du trading à haute fréquence !
      Qu’est-ce qu’un alexandrin ? Des maths !
      Qu’est-ce qu’un sonnet ? Des maths !
      Qu’est-ce que le solfège ? Des maths !
      .......

      By the way, mon père était prof de maths, ça doit jouer.


    • #1356347
      le 29/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      Au commencement étaient les maths ?
      je ne crois pas non.

      et dire que 1+1 en binaire = 10 c’est juste idiot.


    • #1356424
      le 29/12/2015 par Georges 4bitbol
      L’éducation moderne

      Mon fils en 3éme a fait une démonstration en maths exacte, simple, mais qui sortait des clous, la prof l’a traité, ainsi que sa famille, "d’imbéciles", cela a fini devant le proviseur.


    • #1356493
      le 29/12/2015 par mario
      L’éducation moderne

      Les gars,

      je ne vous parle pas de l’enseignement des maths à un haut niveau.

      Ou de purs mathématiciens pour qui, il est vrai, l’intuition et même la poésie sont indispensables.

      Je vous parle du collège et lycée lambda où rien n’est mis en valeur que les maths. Le reste est laissé pour compte. C’est en tout cas, ce que j’ai ressenti lors de ma scolarisation.

      C’est à ce (bas) niveau-là que la sélection par les maths (et uniquement les maths) s’opère.


    • #1356509
      le 29/12/2015 par Andreas
      L’éducation moderne

      @Lf

      "et dire que 1+1 en binaire = 10 c’est juste idiot."

      Pouvez-vous me donner le résultat de 1+1 en binaire et on verra qui est idiot ?

      Cordialement.


    • #1356610
      le 29/12/2015 par coyoterevolte
      L’éducation moderne

      à Mario :
      C’est intéressant de voir la récupération et les ingénieries sociales s’adapter à la neutralisation de chaque enseignement. Dans les maths, il y a cette exigence de cohérence mais il y a aussi l’aspect calculatoire. La technique de pourrissement des maths consiste, de nos jours, à éliminer l’exigence (pas d’énoncé des hypothèses avec distinction mineure/majeure) et à confronter l’élève à la multiplicité des techniques calculatoires au cas par cas (pas d’énoncé des principes génériques : 5mn versus des milliers d’heures d’apprentissage). La déconstruction des maths est un sujet essentiel car ce savoir est un outil de cohérence donc une arme contre les arnaques de l’empire. L’autre raison tient à ce que les maths ont un aspect objectif, atemporel si bien qu’on peut comparer les maths telles qu’enseignées aujourd’hui et les maths enseignées au début du siècle. On peut ainsi démontrer l’existence des ingénieries sociales malveillantes et créer les antidotes : récupération des cours valables de math* (tu sais où les exos parlent de paysans, de baignoires, bref, des trucs de la vie et puis il y a des techniques d’anciens pour calculer vite fait en atelier : extraction de racine carré à la main). Au passage, les familles de matheux sont au courant des changements de programme en maths et en physique au cours du XXe siècle à cause des débats lors des déjeuners du dimanche, chaque génération faisant prévaloir l’enseignement des maths de son époque.
      Un problème : les maths sont présentées comme des vérités et des alliées de la raison des lumières mais, dans la réalité, les maths sont des histoires d’enfants commençant par "et si on faisait comme si", "si on regardait cet objet comme cela", une invitation permanente à s’interroger sur la nature des choses et à changer de point de vue** : en version soralienne, un système de pensée cohérent et ouvert.
      Un paradoxe du matérialisme contemporain : ceux qui utilisent des engins mais qui méprisent le savoir et savoir faire permettant leur production. Je suis dans le lot avec toi, Mario mais les vraies maths sont nécessaires à notre genre de vie.

      *exemple d’une ingénierie malveillante en maths, vécue par beaucoup : la démonstration de Pythagore avec la bonne figure pour le paysan. La plupart des matheux ne la connaissaient pas avant de consulter internet.
      **exemple avec la multiplication vue comme une convention d’écriture d’une addition répétée ou comme réciproque de la division ou comme surface à calculer.


    • #1356622
      le 29/12/2015 par Rémi Lobry
      L’éducation moderne

      @ Greg Mika

      Bien vu !

      Est-ce nous qui façonnons notre environnement ou est-ce notre environnement qui nous façonne ?
      Dans le doute je dirais que ça doit marcher dans les deux sens.

      Mais je suis de parti pris. Je n’aime pas qu’on attaque les maths, surtout lorsque ça vient d’abrutis qui n’y comprennent rient et se sentent menacés, comme si les mathématiciens étaient des illuminati assoiffés de pouvoir. Quand j’entends une conne (c’est souvent des gonzesses) se mettre à se vanter en riant "Moi, les maths j’y comprend rien". J’ai envie de lui dire "Je m’en vanterais pas". Ça me fait le même effet qu’un punk à chien traitant Alain Soral de nazi.

      De toutes façons je n’ai aucune légitimité sur la question. Qu’il s’agisse des maths ou de la musique je suis surtout un bon consommateur/auditeur what have you.


    • #1357202
      le 30/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      Le binaire est une langage propre oui/non
      on/off
      et non pas des "maths"

      le résultat c’est "un","zero"
      cad "on""off"
      et non pas "10" , (dix).

      Donc essayer de faire croire que 1 (unité) + 1 (unité) = 10 ( dix )
      c’est juste de l’absence de connaissance ( idiotie ) ou une mauvaise vulgarisation qui induit en erreur.
      1/0 en binaire est une convention, on pourrait aussi bien écrire avec des A et des B
      Alors A+A serait egal à AB.


    • #1358171
      le 31/12/2015 par winphobe
      L’éducation moderne

      @ LF

      non, A+A n’est pas égal à AB mais plutôt à 14
      en hexadécimal . ;-)
      AB serait plutôt = à A.B en algèbre de Boole.


    • #1358884
      le 01/01/2016 par Lf
      L’éducation moderne

      On parlait binaire et convention là, lire un peu et arreter de recentrer sur autre chose pour venir dire que c’est incorrect.


    • #1358954
      le 01/01/2016 par Andreas
      L’éducation moderne

      @Lf

      Qui es-tu pour pouvoir contester l’Algèbre de Boole qui est la base de l’Informatique ?
      Peux-tu aussi aller sur Wikipedia et corriger en système binaire, car c’est écrit en détails 1+1 = 10
      Lf le futur matheux hahaha...


    • #1359279
      le 02/01/2016 par coyoterevolte
      L’éducation moderne

      suite et fin
      "pas d’énoncé des principes génériques : 5mn versus des milliers d’heures d’apprentissage."
      exemple avec le calcul de limite d’une fonction en un point (vécu sur un manuel de 1ère ou terminale S et confirmé par deux élèves et dans mes souvenirs, idem) : dans l’enseignement actuel, si ça n’a pas changé en mieux depuis 2005, l’élève de 1ère S doit apprendre les formules génériques d’une vingtaine de fonctions. Pourquoi ne pas lui donner la formule totale de l’approximation d’une fonction en un point avec sa dérivée n-ième ? Une formule relativement simple qui contient le principe contre 15 ou 20 cases de cerveau remplies par du par cœur avec l’adaptation périlleuse et incertaine aux cas singuliers. Il y a des options d’enseignement qui rendent absurde l’idée d’une transmission de savoir bienveillante dans cette éducation nationale. Si ce problème d’apprentissage a été corrigé, merci de me le signaler.


    • #1359342
      le 02/01/2016 par Christophe
      L’éducation moderne

      @Lf

      Tu insultes Andreas d’idiot alors que ce qu’il a écrit 1+1 = 10 en binaire est juste même Wikipedia l’écrit ainsi. Qui est maintenant idiot ? Ne vois-tu pas que tu dois t’excuser au près de lui ?


    • #1359953
      le 03/01/2016 par Lf
      L’éducation moderne

      Bon ca ne passe pas ou quoi ?
      Je ne vais pas répeter mille fois que le binaire ce n’est pas des " un " et des " zéro " mais bien des " vrai " et des " faux " .

      Accessoirement on est en BINAIRE , impossible donc d’avoir une quelconque résultat qui serait " dix " .

      Si vous ne comprenez pas tant pis, relisez.
      Et je ne vais surement pas m’excuser d’avoir raison, pas besoin de changer de pseudo.


    • #1360055
      le 03/01/2016 par Andreas
      L’éducation moderne

      @Lf

      Il y a que des cons qui ne veulent pas apprendre. En BINAIRE il y a que 0 et 1 , il n’y a pas DIX.
      Donc si quelqu’un écrit 1+1 = 10 ne veut pas dire que c’est 10(DIX). Selon toi quel est le résultat en binaire de 1+1 = ? J’ai programmé en ASSEMBLEUR IBM et VAX j’ai fait beaucoup de calcul de BIT, left shift et rigth shift donc acceptes que c’est faux ce que tu dis, si tu veux rester dans le FAUX alors c’est ton problème.


  • #1355943
    le 28/12/2015 par timpo
    L’éducation moderne

    merci E&R pour la vidéo ! Je souhaite que najat, manu, françois,attali, bhl, berger, jack.....
    Se la passeront en boucle le 31 décembre...


  • #1355947
    le 28/12/2015 par Deckboy
    L’éducation moderne

    Excellent ! Portrait au vitriole des valeurs du mondialisme humanitaire. Merci pour ce partage qui m’a bien fait rire en période de fête. Je m’en retourne avoir peur pour futur et celui de ceux que j’aime :-)

     

    • #1356063
      le 28/12/2015 par Mythe
      L’éducation moderne

      Pour se masturber devant ?

      Ne soyez pas naïf, ces gens là savent exactement ce qu’ils font.


    • #1356521
      le 29/12/2015 par Mythe
      L’éducation moderne

      Je souhaitais répondre à timpo juste au dessus.

      Désolé


  • #1355952
    le 28/12/2015 par rectificateur
    L’éducation moderne

    À peine exagéré. Et le "cis-gender" est excellent ! Une mention toute particulière à la comédienne qui joue à perfection la conne intégrale et parvient à se faire immédiatement détester malgré son physique avantageux.


  • #1355960
    le 28/12/2015 par Rk
    L’éducation moderne

    Sur l’idée, çà sous-entend qu’on ait atteint un degré de stupidité assez avancé...


  • #1355961
    le 28/12/2015 par kg355
    L’éducation moderne

    waaa intense !


  • #1355964
    le 28/12/2015 par rosohuemga
    L’éducation moderne

    "Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu’ils font."
    Amen !

     

    • #1356350
      le 29/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      Je ne suis pas certain que cette maxime soit toujours valable...


  • #1355968
    le 28/12/2015 par raison
    L’éducation moderne

    C’est là qu’on peut avoir peur que certains aient des 20/20 avec de tels programmes.

    - Soit ce sont des "surdoués" qui ont compris, la ferment et font ce qu’il faut pour avoir une bonne note en ne pensant pas une seconde que ce qu’on leur fait dire est vrai (mais la souffrance psychologique doit être grande).

    - Soit ce sont des enfants qui arrivent à s’adapter parfaitement à ce système, ce qui me fait peur, car personne de normalement constitué ne peut adhérer à cela.

    Très bon court-métrage en tout cas, c’est ce qui devrait passer sur la télévision française, en lieu et place des navets d’aujourd’hui !

    Et on voit d’ailleurs que ce gars issu de l’immigration est hanté par la loi naturelle, la juste hiérarchie, la valeur du travail, et non pas une racaille/rappeur comme on en voit trop.

    On voit aussi une certaine pureté et un calme dans son visage, comme dans celui de la jeune fille de la fin, à comparer à l’hystérie, la folie et la bêtise des 3 autres.

    A montrer sur toutes les chaînes et dans toutes les classes !

     

    • #1356251
      le 29/12/2015 par Telecaster
      L’éducation moderne

      Bien vu . Il est effrayant que des individus s’adaptent à la manipulation . Au contraire, rester socialement inadapté tout en étant humainement équilibré est plus glorieux . Les personnes dans mon entourage qui sont parfaitement adaptées, fonctionnelles et même performantes dans leurs jobs absurdes me laissent perplexes . Je me suis toujours enorgueilli de n’avoir jamais pu ni voulu m’adapter , quitte à passer pour un zombie chez tous mes employeurs et demeurer dans la précarité .


  • #1355978
    le 28/12/2015 par H.M.
    L’éducation moderne

    Vivement qu’on voie ça sur TF1, France 2 et BFM ! Sûr que Libé, Le monde et l’Obs vont en faire la promo...

     

  • #1355989
    le 28/12/2015 par Francisque Abrel
    L’éducation moderne

    Génial.
    A voir aussi, dans le même genre, la dernière saison de South Park (saison 19) qui est tout à fait sur le même thème, avec le nouveau "PC Principal", ça fait beaucoup de bien à voir.

     

    • #1356491
      le 29/12/2015 par Alucard
      L’éducation moderne

      Je me suis moi même réjoui de l’apparition de ce "PC principal" lors du 1er épisode. Mais très rapidement les sous entendus orientés à propos des migrants syriens m’ont ramené à ce que je pense toujours plus : qu’il y a une schizophrènie du discours dans cette série, qui dénonce les dérives du système d’un côté et les sert de l’autre, à sa façon...(11 septembre, "migrants", et plus généralement Cartman qui en étant exagérément intolérant fait passer tout discours nationaliste ou identitaire, et plus généralement certaines vérités dérangeantes pour de la "beauferie", de l’inculture, de la haine...)


  • #1355991
    le 28/12/2015 par La Manche
    L’éducation moderne

    Ah ces Social Justice Warriors, de vraies pestes.

    Sur youtube, un scientifique utilisant le pseudo Thunderf00t fait des vidéos anti-féministes. Un jour, une féministe a envoyé une lettre au patron de Thunder, clamant que cet homme était un dangereux nazi et qu’il devait être renvoyé sur-le-champ. L’employeur n’a évidemment pas pris la lettre de cette timbrée au sérieux et Thunderf00t a porté plainte contre elle pour diffamation.
    Résultat : La police a un peu enquêté sur elle et s’est aperçue que l’entreprise de son mari était en banqueroute. Donc maintenant elle est financièrement et judiciairement dans la merde.

    Le Karma :)


  • #1356016
    le 28/12/2015 par michel amm
    L’éducation moderne

    Je me demandais quelle était la raison profonde pour que les étudiants de cette vidéo agissent comme ils le font. Penser qu’ils sont idiots est une analyse trop simple.

    L’éducation aujourd’hui est basée sur la compétition entre écoliers. Si on accepte inconsciemment cette règle, une éducation partagée par la majorité fera que la majorité éliminera "ensemble" les individus plus performants et plus travailleurs, car le groupe aura éliminé un compétiteur sérieux. Donc si le groupe accepte la compétition comme base de vie, il pensera avoir raison d’éliminer un futur compétiteur qui leur marchera plus tard sur la tête.
    Donc quelque part les étudiants de cette vidéo ont raison. Ce que je veux dire c’est que ces étudiants ont bien compris qu’on leur apprenait des conneries, mais il s’en servent ensemble pour éliminer un futur requin : le matheux. (qui en réalité n’est pas un requin car les requins ne vont pas à l’école !).
    Et c’est pour cette raison cela marche !

    Si par contre on refuse la compétition comme règle du jeu, et qu’on remplace cette règle par la coopération alors l’élimination d’un élément plus fort que le groupe apparait comme une idiotie. Le groupe refusera alors de suivre les conneries et soutiendra l’élément le plus fort et le plus intelligent. Tout ceci à condition que l’esprit de groupe existe.

    Malheureusement remplacer la compétition par la coopération est très dur. Regardez comme il est difficile de faire coopérer les enfants d’une même famille !

     

    • #1356210
      le 28/12/2015 par Jay
      L’éducation moderne

      L’explication est simple.
      L’envie est inscrite au plus profond de la psyché de l’humain.
      Cet un "programme d’origine sur le disque dur".
      Et comme l’humain est par nature toujours insatisfait, ce programme surgit et il se met à envier son prochain.
      Il pense ainsi que son insatisfaction interne a pour origine l’extérieur, son prochain.
      Et ainsi vont les conflits.
      La seule solution c’est la satisfaction intérieure qu’il lui faudra trouver par une conscience spirituelle aiguisée.
      En effet, le bonheur est déjà là, il n’est point besoin de le chercher ou de vouloir le créer, c’est une
      des plus grandes mauvaises conceptions de l’homme.
      Une pratique spirituelle authentique (qui est la seule véritable éducation digne de ce nom) révélera cet état, et tout naturellement, l’envie des supérieurs, la compétition avec les égaux et l’exploitation des faibles n’aura plus de sens.
      C’est le test !
      Le test de la spiritualité authentique.


  • #1356028
    le 28/12/2015 par Masai-Mara
    L’éducation moderne

    Ce qui me fait hurler de rire quand je parle avec des gens comme ça. C’est qu’ils sont constamment en train de parler de tolérance et tout et tout..........

    Mais, lorsque tu as un avis différent du leur, ils t’agressent, t’insultent, essaient de te faire passer pour un débile sans même argumenter. Ils pourraient t’en mettre une, ils le feraient.
    Et ce, même quand tu leur prouves qu’ils n’ont pas raison en argumentant un minimum et simplement tout en étant respectueux et poli. Sans haine ni apriori.

    Ils parlent de tolérance sans même connaître le sens de ce mot.

    Ils haïssent celui qui n’est pas comme eux et ils viennent nous parler d’amour, de paix, de dialogues, de concensus, de respect mutuel, d’égalité, etc., etc., etc., etc., etc., etc.... alors qu’ils sont en total désaccord avec eux-mêmes.

    La haine, elle n’est sûrement pas de mon côté...

    J’me marre tellement sur Fessebook, parfois.

     

    • #1356190
      le 28/12/2015 par rectificateur
      L’éducation moderne

      Votre commentaire me rappelle un film documentaire, sobrement intitulé "Iranien". Réalisé par un iranien athée et "progressiste", il vise à démontrer que les partisans de la révolution islamique iranienne sont des gens "archaïques", "réactionnaires", "misogynes" et j’en passe.

      Le réalisateur, qui apparaît à l’écran, invite quatre mollahs à passer un week-end dans sa maison de campagne et à discuter avec lui. Ayant fait des études en France, il se croit du côté de la modernité, de la liberté, de la tolérance... mais au fur et à mesure du film on se rend compte que les barbus enturbanés qu’il espère coincer par l’argumentation se révèlent tout aussi ouverts que lui sinon plus, et arrivent à mettre en évidence ses contradictions d’homme "moderne" pour apparaître au final plus sages et cohérents que lui.

      Un petit régal de documentaire, et courageux de la part du réalisateur, qui n’apparaît pas forcément à son avantage.


    • #1356200
      le 28/12/2015 par Gabriel
      L’éducation moderne

      Je suis enseignant. Instinctivement, je fuyais la salle des profs.. et puis un jour, je me suis fait violence et j’ai osé discuter avec l’un d’eux (l’une d’elles en l’occurrence). Et j’ai vécu exactement ce que tu décris, la tolérance par la terreur. Du coup, j’ai vite repris mes saines habitudes.
      Pauvres élèves... pas étonnant qu’ils soient incapables de raisonner correctement.


    • #1356238
      le 28/12/2015 par Masai-Mara
      L’éducation moderne

      Ça fait plaisir de voir qu’on est pas seul dehors.

      "Dehors", oui. Car dans le privé, j’ai la chance d’avoir pas mal d’amis ou de simples connaissances qui pensent à peu près comme moi, sans pour autant s’entendre sur tout. Généralement des broutilles.

      Qui s’ouvrent très facilement, mais qui ne se livrent vraiment que lorsqu’ils ont totalement confiance.

      S’ils ont confiance en toi, tu oeux avoir confiance en eux.

      C’est très plaisant d’être entouré d’humains.


    • #1356326
      le 29/12/2015 par Antoine
      L’éducation moderne

      Et oui, la est la grande question : Jusque ou tolérer l’intolérance ?


    • #1356353
      le 29/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      Moi je suis tout seul et je le vis très mal.


    • #1356615
      le 29/12/2015 par Masai-Mara
      L’éducation moderne

      Lf,

      Ici, vous n’êtes plus seul. Internet, c’est pratique parfois.


    • #1357207
      le 30/12/2015 par Lf
      L’éducation moderne

      C’est gentil , Masai-Mara
      Et c’est vrai que pouvoir discuter, meme par écris, meme virtuellement , de tous ces sujets grave et voir que l’on est pas le seul que cela concerne ça aide un peu.

      Esperons que petit à petit l’entourage s’étoffe de personnes politisées et conscientes.


    • #1358276
      le 31/12/2015 par Nomo
      L’éducation moderne

      Le mot tolérance en lui-même dit beaucoup de choses.
      C’ est un de ces termes plébiscité par le récit idéologique des "valeurs de la république" que je trouve répugnant, d’autant plus lorsqu’il est utilisé pour parler de personnes.
      Je n’ai pas envie d’être toléré par l’autre, ni de le tolérer en retour, quelle horreur ! On tolère ce qui est intrinsèquement mauvais pour soi, ce que l’on subit par contrainte ou par calcul. Ce terme contient en lui-même la duplicité et le retournement violent dont parlez.


    • #1359673
      le 02/01/2016 par Lf
      L’éducation moderne

      Excellent remarque Nomo ( nos mots ? )
      Mais cette "subtilité " échappe à beaucoup.
      Aujourd’hui la sémantique est une grande oubliée.
      Et pourtant " Au commencement était le Verbe ", on comprends qu’une société qui utilise des mots de manière tordue voir inversée ne va nul part.

      Confucius " Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. "


  • #1356038
    le 28/12/2015 par Djé Rèm
    L’éducation moderne

    Brrr ! Flippant. Le but est atteint.

    Je vais aller voir ce que ce M. Neel Kolhatkar a fait d’autre, avant qu’il ne soit envoyé au goulag pour incitation à la haine.


  • #1356042
    le 28/12/2015 par thierry
    L’éducation moderne

    Un cauchemar orwellien. Un mélange entre "1984" et "Idiocracy".

     

    • #1356101
      le 28/12/2015 par gérard
      L’éducation moderne

      Idiocracy.
      Un chef-d’oeuvre caché par un habillage série B. A voir absolument. (J’adoooore le pognon) :D


  • #1356050
    le 28/12/2015 par stef1304
    L’éducation moderne

    Excellent.
    La dérive de la société contemporaine.
    Ce qui est le plus effrayant, c’est que c’est un phénomène qui s’étend bien au delà de la France.

     

    • #1356278
      le 29/12/2015 par Titus
      L’éducation moderne

      Ben oui, chez nous, en Belgique (une fouais ;-) , c’est navremment pareil, si tu ne dis pas oui à tout ce qui n’est pas naturelle : t’es hors la loi ! Et...pas fun...
      La lois de qui ? Je vous le demande ? Pas celle d’Odin en tous cas ! lol


  • #1356051
    le 28/12/2015 par Eric
    L’éducation moderne

    Sois eau a écrit : "Si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi la femme emploie l’expression "égalité des terres" lorsque les deux étudiants se cognent le pied sur je ne sais quel objet posé sur le sol, je lui en serai reconnaissant. Merci."

    Il y a une erreur de traduction : "l’enseignante" dit "Ignore that. It will end", ce qui signifie "Ne fais pas attention, cela ne va pas durer."

     

    • #1356178
      le 28/12/2015 par yann
      L’éducation moderne

      Ce n’est pas facile à traduire, l’intonation a de l’importance.
      Imaginez que vous ayez peur des araignées. Votre solution serait de les écraser pour éliminer le déclencheur de la peur, alors qu’un psychologue vous encouragerait a vaincre cette peur, d’arrêter de faire une obsession des araignées, et donc de les ignorer. Ca a un sens.
      Maintenant, imaginez qu’une figure d’autorité (la prof) vous explique que de la même maniere, tout problème peut et doit être éliminé par le simple fait de l’ignorer, autrement dit que tout probleme n’existe que dans votre cerveau, au lieu de commencer par catégoriser le type de problème. Ca commence a faire un peu "new âge" malsain.
      Quand le problème est le simple fait d’avoir buté dans un meuble (sans se faire mal, de surcroit), ça devient encore plus ridicule.


    • #1356248
      le 29/12/2015 par max34
      L’éducation moderne

      L’enseignante ne dit pas : "It will end" mais "Equal end". Je vous laisse traduire.


  • #1356069
    le 28/12/2015 par Chevalier Lefebvriste...
    L’éducation moderne

    Trop bon !!

     

  • #1356100
    le 28/12/2015 par Gaudefroy
    L’éducation moderne

    Très belle vidéo mais qui a commis je pense 2 erreurs :
    1 - ce n’est pas l’école moderne mais post-moderne (en gros le discours de la déconstruction et les " cultural studies") qui a changé depuis les années 70 et non depuis 1789 (il ne s’agit pas de revenir à l’école jésuite)
    2 - ce sont principalement les " humanités ", lettres et sciences humaines, qui ont été complètement retournés par le discours post-moderne
    voir l’excellente conférence à ce sujet de Jean-Michel Da Pynchi sur l’université post-moderne et les cultural studies
    https://u-r.olympe.in/?p=150
    ou Le désert de la critique. Déconstruction et politique de Renaud Garcia (une idée d’interview pour ERTV ?)
    http://chroniques-rebelles.info/spi...


  • #1356126
    le 28/12/2015 par Gilles
    L’éducation moderne

    J´ai passé plus ou moins 12 ans dans l´Éducation maconne Nationale, et je ne crois pas avoir vu de films plus juste et fort sur le sujet. Ce n´est meme pas éxagéré, c´est juste synthétisé en 7 minutes et stylisé.
    Au bout du bout, ca donne des Kahina, la fille de 18 ans disant qu´elle est fiere que son mari soit mort comme martyr au Bataclan. Mais allez expliquer ca aux gens normaux, qu´il y a des malades qui nous gouvernent et qui veulent ca. C´est pour ca que ca marche, c´est inimaginable pour un esprit sain.

    Ce n´est pas que l´intelligence soit brimée directement, c´est que la crétinisation, est tellement mis en avant ; -droit de l´homme-droit des femmes-racismes-shoah- ; que l´intelligence en devient écrasée. On voit ca surtout dans le corps professoral, dont la majorité, conscient de la merde ou ils sont mais incapables d´en sortir tombe dans une lente et sure dépression ; quand les vrais ratés deviennent chef de groupe, syndicalistes, ou mieux, inspecteur.
    Ici la version sur yt, le premier commentaire est a lire. www.youtube.com/watch ?v=hCN4...


  • #1356129
    le 28/12/2015 par Nous sommes des INSOUMIS
    L’éducation moderne

    Dans l’Education Nationale Française, il existe depuis des décennies des méthodes pour conduire les élèves insoumis aux professeurs Modernistes vers le chômage : ils sont orientés l’année suivante vers une classe où le programme est allégé, où les profs sont nuls, afin de prendre du retard sur les autres, sans s’en rendre compte.

    J’ai été témoin d’un de ces décapitations abstraites sur un enfant et la professeur principale qui a commis ce crime est une dingue qui vomit Alain Soral et qui sue la haine des Patriotes.

    L’Education Nationale dite "Française" n’est qu’une usine qui fabrique des esclaves dociles.

    Vive l’insoumission à l’Empire !


  • #1356144
    le 28/12/2015 par Paul82
    L’éducation moderne

    Excellente caricature ! Bravo à ceux qui l’ont réalisé, et merci à E&R.


  • #1356147
    le 28/12/2015 par ValereBoomerang
    L’éducation moderne

    La logique par l absurde.
    cours de math a Tavistock Institute of Medical Psychology (London)
    Tester la résilience, les limites, les resistances de l’individu des sa jeuness
    pour lui inculquer le bon comportement a avoir dans la société
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tavis...


  • #1356164
    le 28/12/2015 par Henri XI un peu
    L’éducation moderne

    Ils finiront tous dans la boite à la fin vu qu’il manque un africain ?

     

  • #1356181
    le 28/12/2015 par Ulfberht (Mansur)
    L’éducation moderne

    Irrationalité, dogmes, hystérie, ça sent le religieux. Pour tout dire, je n’y vois qu’une application sécularisée, radicale et déviante des Évangiles. De telles idéologies n’auraient jamais pu prospérer - ni même voir le jour - sans terreau culturel chrétien. C’est à dire sans enracinement des concepts d’amour, d’égalité, de compassion, de charité, de tolérance, de rejet de la virilité et de culte de la femme. C’est comme si l’Occident, affranchi d’une part de son héritage païen patriarcal tombé avec le IIIe Reich et d’autre part de l’institution qui faisait l’intermédiaire entre le spirituel et le temporel - l’Église (la vraie, pas Vatican II) - avait voulu, pour reprendre les mots de feu Jean Cau, fusionner Dieu et César. Libéré de l’Église, les idées chrétiennes sont devenues folles (Chesterton). Libéré du patriarcat, elles n’ont rien épargné sur leur passage, tel un rouleau compresseur compassionnel.
    J’ai conscience que cela est difficile à entendre, et que je risque d’être censuré, mais ce débat doit avoir lieu. Est-ce vraiment un hasard si toutes les sociétés catholiques et protestantes empruntent la même direction ?
    Qu’on se comprenne bien, ce n’est ni le christianisme ni même l’Église que j’incrimine, mais l’esprit des Évangiles sécularisé, précisément affranchi de l’Église.

     

    • #1356309
      le 29/12/2015 par azer
      L’éducation moderne

      Si,tu as raison, mais le pire ennemi d’une chose en général n’est pas son opposé, mais cette chose même dénaturée (qu’elle en devient justement son ennemi mortel.)
      Christianisme > Dénaturation = niaiseries compassionnelles new age.

      Là ou je pense que tu as tord c’est lorsque tu dis que l’occident en était préservé grâce à l’héritage païen. Je pense que cela est une construction idéologique néo-païenne infondée.

      Je pense plutôt que se sont des valeurs sorties des loges, les maçons étant des chrétiens dénaturés #complotistespotted ahah ! (exemple : laïcité chrétienne vs laïcité de 1905.)

      A noter que le fait de dénaturer quelque chose pour mieux la détruire peut être associé au malin, ben oui, c’est plus facile de noyauter quelque chose que de l’affronter frontalement avec ses gros sabots (d’où le terme malin #toutsexplique !)


    • #1357696
      le 30/12/2015 par Le Sicambre
      L’éducation moderne

      Sais-tu que c’est l’analyse de certaines loges maçonniques dites "réactionnaires" ? D’ailleurs Chauprade tient à peu prés le même discours.
      Concernant la critique des évangiles, peut-être que la question est de savoir si ils sont fondamentalement anti-capitalistes !? Ou si il faut simplement les détourner au profit du capital !
      Si un marxiste/marxien passe par là...


  • #1356231
    le 28/12/2015 par Mec sous pseudo
    L’éducation moderne

    Génial !

    J’ajoute une autre erreur de traduction : "brown" ici n’est pas "tu es brun" (aucune raison d’avoir des points en plus ^^) mais "arabe".
    "Brown people".

     

    • #1356341
      le 29/12/2015 par Carl
      L’éducation moderne

      Non...

      Brown people... veut dire Brown people...

      Tous les mexicains ainsi que différents mestizos d’Amérique du sud se disent "brown people"...


    • #1356372
      le 29/12/2015 par goldberg
      L’éducation moderne

      Oui mais pas "arabe", il faut traduire par "mate" (de peaux).


  • #1356256
    le 29/12/2015 par Track
    L’éducation moderne

    Bon vous avez compris ?
    Si vous êtes pas Charlie et que vous n’êtes pas Paris (13 Novembre), vous mourrez comme ces gens que l’oligarchie a détruit !
    Et dire que quand j’étais au lycée je me prenais des "réflexions" digne de ce petit film juste parce qu’on ne trouve pas les exposés du prof logique... Soyez Charlie et fermez vos gueules (non ça c’est la dictature) enfin causez toujours !
    QUel monde de merde et dire que la majorité des gens en France vis encore avec Nounours le marchand de sable... Quel pays de merd... j’allais dire, mais quel bande de cons ...
    Commencer à voter Le Pen après des attentats alors que ça fait au moins 40 ans qu’on les attends ... La machine sioniste a fonctionné à plein, ils peuvent remercier ce traître de Mitterand pour leurs lavages de cerveaux 5 étoiles !


  • #1356257
    le 29/12/2015 par nko
    L’éducation moderne

    Excellent ! bravo


  • #1356260
    le 29/12/2015 par Van Dalle
    L’éducation moderne

    Etant allé assez loin dans le système éducatif des dites "élites" et vu le degré de connerie que certaines formations atteignent pour mieux vous "formatter" quitte à créer des singes savants (je ne rigole malheureusement pas), formatage qui se concrétise (sauce marche ou crève...) au niveau professionnel, je suis plié en deux devant cet extrait.
    Et vous savez quel est le pire ? Comme dans 1984 d’Orwell, hormis dans les domaines techniques, pratiquement l’ensemble des sciences humaines sont touchées par ce phénomène de formatage.
    Dans les sciences dures, la tactique est plus insidieuse. Elle consiste à pousser les élèves vers des formations les plus appliquées en leur donnant l’illusion d’être plus "bankable" une fois arrivé sur le marché du travail.
    Après, quant aux capacités de conceptualisation que pourrait acquérir une personne dans un travail au cadre bien (dé)limité, à quoi bon ?
    Et donner à un ingénieur un esprit critique ? Pour qu’il vous casse la baraque en carton-pâte ? Alors là, il ne faudrait pas aller trop loin... sauf pour quelques privilégiés choisis au berceau (ou auxquels on aura bien lavé le cerveau), qui auront accès à ce merveilleux graal... mais en cachette ! Chut, savoir réfléchir, ça ne se mérite pas, ça se planque aujourd’hui. On ne saurait qu’être trop honteux de s’intéresser de trop prêt à la physique quantique, lorsque papa ne travaillait pas déjà au CNRS...
    Ca sent déjà le chef d’oeuvre en perspective, et quand je vois à quel point le formatage a fait des dégâts dans des milieux dits éduqués, je crois que ce film va être viral.
    Rien qu’à l’idée de voir la tronche d’un zombie de HEC ou de Sciences Po en train de regarder cet extrait, avec cette étrange sensation que ce film s’adresse directement à lui, mais combattant mi-consciemment mi-inconsciemment l’esprit de transgression de ce film amateur (qu’il rangera rapidement dans la case nazi une fois que tous ses fusibles émotionnels auront sauté), par le phénomène de double pensée, ça va être drôle.
    Enfin bon, merci pour cette petite bombe culturelle en perspective !
    Les ingénieurs sociaux risquent de faire des cauchemars d’ici peu.


  • #1356322
    le 29/12/2015 par Topaze
    L’éducation moderne

    Dans l’Education "Nationale" les codes sont bien difficiles à déchiffrer . Je crois qu’ils sont tous sionistes, et seulement compris par les initiés . La solution pour éviter de se faire coincer : être titulaire sur zone de remplacement, ils n’ont pas le temps de vous nuire car vous changez au moins une fois par an d’établissement . Je l’ai fait pendant 25 ans et ils ne m’ont jamais attrapé .


  • #1356358
    le 29/12/2015 par Decee
    L’éducation moderne

    Aucun doute n’est possible, l’accent de la prof est excellent et elle dit : "Ignore that, it will end". Ayant regardé la video d’emblée sans traduction, l’oreille "vierge" l’entend parfaitement. J’ai du mal a saisir que l on puisse entendre autre chose.

     

    • #1356601
      le 29/12/2015 par Robespierre
      L’éducation moderne

      "It will end", à deux reprises. Tout à fait.

      En résumé, il suffirait d’ignorer la réalité, d’être dans le déni permanent, pour que la réalité cesse d’être. La croyance doit vaincre la science, donc exterminer la capacité à douter — y compris du bien-fondé de ses propres affirmations, condition essentielle au dialogue — le pathos supplante le logos, sinon on achève sa trajectoire dans la boîte-cercueil.

      La défense classique du sophiste féru de genders et autres luttes sociétales consiste en général à se ramener à une question du type « Qu’est-ce que la réalité, si ce n’est une construction subjective ? ». Fréquemment ces hurluberlus convoquent l’anthropologie afin d’étayer leurs thèses, en lui attribuant la même vertu généralisatrice que les sciences physiques par exemple, car les deux modes de pensée sont basés sur un raisonnement inductif. On va de l’expérience à la loi par un mouvement d’extrapolation.

      Remarquons qu’ils lisent peu d’anthropologie, c’est trop difficile, mais se posent en fins connaisseurs de la discipline. Deux ou trois affirmations péremptoires (« Dans les tribus originelles... », « Aux premiers temps de l’humanité... » puis suivent des considérations à propos de l’usage des anus et des génitoires et sur leurs rapports aux nombrils en mal de reconnaissance) leur tiennent lieu d’études anthropologiques. Pour qui a ouvert Le Totémisme aujourd’hui de Lévi-Strauss, ouvrage dans lequel il déconstruit, justement, une doxa, il y a matière à crever de rire, tant le fossé entre la rigueur intellectuelle de ce-dernier, ses précautions quant à l’extension de ce qu’il affirme, sa rigueur dans la définition de ce dont il parle, de ses but, de sa méthode, se tiennent loin de l’étalement débondé des sentiments déclarés « bons ».

      Ainsi les fleuves remontent à leurs sources, le deuxième principe de la thermodynamique mérite d’être voué aux gémonies, car il n’est pas égalitaire, et la mathématique se révèle dangereusement cisgendrée. Tout vaut tout et se confond. Qu’importe d’ailleurs. Assurons une égale dignité aux emplois des kikis et des zézettes.

      Il est urgent de s’occuper plus tard de la répartition des fruits du travail humain.


  • #1356384
    le 29/12/2015 par dixi
    L’éducation moderne

    Ce n’est pas une parodie ,mais une réalité ,et dans quelques temps ce sera dépassé ,si ce n’est déjà fait .
    Bravo à Mme ou Mr Belkacem ,qui aura tant œuvré dans notre pays pour l’éducation de nos têtes blondes.On s’en souviendra .


  • #1356396
    le 29/12/2015 par Scientifique
    L’éducation moderne

    "La science n’est pas démocratique."

    Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien théoricien, épistémologue.


  • #1356417
    le 29/12/2015 par kasskapp
    L’éducation moderne

    Magnifique caricature, le message induit est ici exprimé car c’est l’omerta sur bien des sujets qui permet à ce poison mental de s’instiller dans les pratiques.
    En tant que membre de l’éducation nationale, je prends ce court-métrage, comme un tableau à regarder, une chanson à écouter, régulièrement, sitôt que le quotidien finit par “faire oublier l’environnement où l’on a mis les pieds.
    Je ne mens pas aux gamins, mais il y a une forme de solitude,lourde mais indispensable, dans un milieu où l’avidité bourgeoise musèle des éléments shootés aux congés payés et autres novations plus matérielles.
    Le quenelle Sporting Club... pour ne pas perdre la boule, puis son âme, et, afin d’entretenir sa santé mentale.
    Merci à E&R pour la vidéo et pour les commentaires relayés, bonne base d’observation depuis l’extérieur de ce qui se passe dans les écoles. Ce qui me sauve, c’est que je n’ai jamais aimé l’école ; le fait de chercher à comprendre pourquoi, me protège des influences immatérielles mais puissantes qui prospèrent sur la lâcheté en vigueur là-dedans, en tant que membre de cette nébuleuse morale (l’Al-Quaïda de l’éducation), le blindage se forge au quotidien. Et les sourires (montrés ou exprimés autrement) se donnent aux enfants, quotidiennement aussi
    Peace et Réflexion


  • #1356523
    le 29/12/2015 par Ciceron
    L’éducation moderne

    C’est une chouette idée, ce court-métrage (légèrement) dystopiste.

    Pour faire passer des idées complexes dans un format court et clair, c’est drôle, c’est subtil : belle trouvaille, qui pourrait en inspirer d’autres.


  • #1356548
    le 29/12/2015 par Athéna
    L’éducation moderne

    Excellent ! On en est presque là, euh !...je ne sais pas pourquoi je dis presque, le lavage des cerveaux commence à la maternelle, la nouvelle religion c’est le "droit de l’hommisme", l’écologisme, l’égalitarisme (enfin sauf pour les oligarques), penser le contraire c’est blasphémer, les valeurs sont inversées, l’Histoire et la Vérité cachées, l’homme nouveau est tolérant, trans-genre, hors sol, il est mondialiste, il n’a ni racines, ni hérédité, c’est super !


  • #1356606
    le 29/12/2015 par Pépé le Moko
    L’éducation moderne

    Très bonne petite conne ...

    Très réaliste !!!


  • #1356726
    le 29/12/2015 par Lefuneste
    L’éducation moderne

    C’est là qu’on se dit qu’il est bon que les gens s’appauvrissent pour ne pas aller à l’école. Mieux vaut ne pas apprendre qu’apprendre de mauvaises choses.

     

    • #1357211
      le 30/12/2015 par Cyril
      L’éducation moderne

      Un enfant apprend tout le temps, 24h/24. La différence entre un enfant scolarisé et déscolarisé, c’est que le deuxième apprend des valeurs et des principes de vie au milieu des siens (de sa famille) et via une pratique commune, tandis que le premier est formé à la vie en société et évalué sur sa docilité, encouragé à la défendre et à croire qu’il n’y a pas d’autre monde possible que ce modèle.

      Une tête bien faite (valant mieux qu’une tête bien pleine), ne peut être construite que par la culture éducative encrée dans sa propre histoire et non scolaire et acquise par des inconnus ou par des appareils. En bref : déscolarisez vos gamins !


  • #1356748
    le 29/12/2015 par Buleh GILA
    L’éducation moderne

    J’adore les mimiques bien fayotes de la fille.
    Ce sont de vrais acteurs.


  • #1357414
    le 30/12/2015 par monteladessus
    L’éducation moderne

    Pas loin de ce que l’on peut vivre quand on n’est pas dans la novlangue (langue du néo-libéralisme pour la domestication des esprits), qui n’est ni plus ni moins que le bras armé d’une dictature de plus en plus visible - "1984" nous voilà !!!!

     

  • #1357428
    le 30/12/2015 par ned
    L’éducation moderne

    J’ai vécu cela sur youtube dans le cadre d’une communauté. C’est complètement d’actualité sur le net, expliquer logiquement une chose naturelle qui dépasse le lavage de cerveau du système rend les gens du système complètement violent dans leurs propos. Tout argument logique est une attaque ad hominem pour la masse, et toute insulte de leur part à notre encontre est un raisonnement équitable à la logique normale. Le but du système est de rendre les gens bêtes, même pour les plus scientifiques ; effacer la logique normal pour faire place à la défensive des slogans. Comme taper sur une poupée cassée qui aurait pour réponse une somme misérable de vocabulaire tout fait. Echafauder toute situation pour trouver les réponses à chacune d’elles, c’est à celà que servent les tables rondes n’est-ce pas. Argumenter sur le complot la finance ou la politique c’est faire du vaux de ville, c’est du secondaire. Le comportement des hommes entre eux est ce qu’il y a de plus important à remédier, trouver la norme pour que la masse se comprennent en lui donnant une limite dangereuse : la logique. J’ai vu beaucoup de gens dire ne pas comprendre une chose facile a comprendre par la logique, ils ne comprennent pas, même si cela saute aux yeux, il n’ont plus de logique. Soral l’a d’ailleurs expliqué dans sa dernière entrevue à la 17eme...

     

    • #1358243
      le 31/12/2015 par Nomo
      L’éducation moderne

      J’ai fais le même constant que vous. De plus en plus de gens sont non seulement totalement formatés idéologiquement mais, plus inquiétant encore, semblent dépourvus de sens logique élémentaire (principe d’identité, causalité, notion d’argument, etc.). Le plus classique : à un argument formulé, on vous oppose une réponse sur un tout autre objet, en gros on répond à côté, et cela de bonne foi !


  • #1357485
    le 30/12/2015 par H.M.
    L’éducation moderne

    Juste une petite remarque en passant : je suis le site E&R depuis quelques années maintenant ( depuis la crise de 2008, je crois ) et il est évident que le niveau moyen en orthographe des commentaires postés n’arrête pas de monter. Partout ailleurs, me semble-t-il, il n’arrête pas de descendre.
    Conclusion : il n’y pas que la quantité. Il y a, et de plus plus, la qualité.

     

    • #1358152
      le 31/12/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      L’éducation moderne

      @ H.M.

      Remarque très juste, mais rien n’est dû au hasard. Il faut comprendre que la faillite du système commence à exclure les meilleurs qui jusqu’à maintenant se croyaient à l’abri et l’entretenaient malgré eux ou en tout cas de manière inconsciente.
      Or ces personnes, souvent instruites et possédant de réelles facultés intellectuelles, en viennent logiquement à s’interroger sur le sens de leur existence (elles ont du temps pour cela désormais) et ne peuvent que rejoindre les pionniers qui ont depuis longtemps tiré le signal d’alarme.

      Ne l’oublions pas, selon Theilard de Chardin, "tout ce qui monte converge".


  • #1357574
    le 30/12/2015 par Simone Choule
    L’éducation moderne

    Quelqu’un pourrait me dire si l’on peut se procurer les sous titres ? J’ai réussi à enregistrer ce court métrage car j’aimerais le montrer à des gens mais je ne sais pas comment "capter" les sous titres (en français bien sur).

     

    • #1357906
      le 30/12/2015 par NSX
      L’éducation moderne

      Je ne sais pas mais si tu la visionnes avec VLC tu peux créer un fichier .srt, c’est un simple fichier texte, il faudra juste écrire les sous-titres toi-même avec le minutage, puis mettre ce fichier dans le même dossier que ta vidéo et lui donner le même nom, ça doit être expliqué sur le net comment en faire un mais je sais que c’est facile. Il y a peut être plus rapide mais c’est la seule méthode que je connaisse


    • #1359189
      le 01/01/2016 par Kaboum@gmail.com
      L’éducation moderne

      Tu peux utiliser Keepsub. Copies et colles l’adresse de la vidéo dans la barre d’adresse du logiciel et il te proposera de télécharger tous les sous titres disponibles sur la vidéo.
      http://keepsubs.com/


  • #1357852
    le 30/12/2015 par au secours jeanne
    L’éducation moderne

    le spot qu’on est pas pret de voir sur nos chaines mainstream :)


  • #1358501
    le 31/12/2015 par chene
    L’éducation moderne

    Résumé d’une rééducation à la multinationale comme la rééducation à la communiste,bref ils transforment les cerveaux en lessiveuses çà tourne çà tourne çà tourne encore encore et encore.........


  • #1359033
    le 01/01/2016 par livreur
    L’éducation moderne

    Glaçant, magistral et ... réaliste.
    La forme, le fond, tout y est.
    Merci infiniment.

    Et pendant ce temps, dans les Grandes Écoles...
    (voir graphique en bas de page)


  • #1360832
    le 04/01/2016 par Ulysse75
    L’éducation moderne

    Excellent mais ils n’ont pas osé evoquer que l’appartenance a la "Communaute" garantissait un point de bonus..


Commentaires suivants