Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’industrie du tabac accusée de fausser les taux de goudron et nicotine

L’association Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) a déposé une plainte contre plusieurs fabricants de tabac de « mise en danger d’autrui », une affaire nommée Filtergate par le CNCT et révélée par Le Monde le vendredi 9 février 2018.

 

En cause, une accusation de « manipulation de leurs produits en vue de falsifier les tests requis par les autorités sanitaires relatifs aux goudrons, monoxyde de carbone et nicotine », selon un communiqué du CNCT du même jour, signalant également que « des procédures similaires ont été lancées ou sont en cours dans d’autres pays, pouvant impliquer des associations de malades ». La plainte, dont l’AFP a obtenu copie, vise les filiales françaises des quatre grands cigarettiers, Philip Morris, British American Tobacco, Japan Tobacco International et Imperial Brands (dont Seita est une filiale). Elle a été déposée le 18 janvier 2018 au parquet de Paris, a précisé à l’AFP l’avocat du CNCT, Pierre Kopp.

 

Des aérations percées dans les filtres qui trompent les tests

Afin de ventiler la fumée inhalée, 97% des filtres de cigarettes sont percés de minuscules orifices, imperceptibles à l’œil nu. Problème : si grâce à cette « ventilation » la dilution de la fumée est réelle lors du test par une machine, ce n’est pas le cas lors de l’usage par les fumeurs, dont les lèvres et les doigts bouchent les orifices du filtre. « Ce dispositif de micro-orifices dans le filtre des cigarettes empêche les autorités de savoir si les seuils de goudron, de nicotine, et de monoxyde de carbone qu’elles ont fixés sont dépassés », fait valoir le CNCT.

[...]

Ainsi, le CNCT estime que les fumeurs consomment entre 2 et 10 fois plus de goudron et 5 fois plus de nicotine que ce qu’ils croient

Lire l’article entier sur sciencesetavenir.fr

Prendre conscience de sa santé avec la connaissance,
en lisant sur Kontre Kulture

 

Fumer et la santé, sur E&R :

 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1898108

    Y’a un truc qui m’échappe ! haro sur le cigarette, le tabac c’est mal...mais le chichon c’est génial ! Or les sous-produits de la combustion de n’importe quelle matière organique sont potentiellement toxiques. Fumée d’encens, de feu de bois, de tabac, cannabis...tout contient des composés toxiques et je doute sérieusement que la fumée du tabac soit plus toxique que les autres...
    Je ne suis pas fumeur et je n’apprécie par les atmosphères enfumées, mais j’avoue ne pas trop comprendre cette hystérie anti-tabac. Je me demande si on ne se sert pas de la cigarette comme bouc émissaire ou plutôt écran de fumée afin de dissimuler d’autres causes derrière certains cancers. Par exemple certaines études ont montré une augmentation des taux de cancers du poumon alors que la consommation de tabac diminue...

     

    Répondre à ce message

    • #1898138

      Le cannabis peut se vaporiser à l’aide d’engins plus ou moins bourrés d’electronique...
      Il n’y a pas de combustion, car un thermostat permet de ne pas dépasser 200°, c’est suffisant pour extraire et inhaler les molécules (qui ne sont pas toutes hallucinogènes, comme le CBD, molécule médicinale, et certaines variétés ne contiennent que celle la) mais pas assez chaud pour bruler la matière...
      J’en un de ces appareil à la maison, et je déguste la production bio de ma terrasse...

       
    • #1898284

      C’est simple, selon l’OMS le tabac a tué 100 millions de personnes le siècle dernier et annonce un milliard ce siècle. Je pense que le tabac est maintenu pour avoir à payer bien moins de retraites.

       
    • Les matières brulées dégagent de manière générale du dioxide de carbone ( c’est ce qui , par exemple, empeche une bonne oxigénation du foetus et provoque des bébé anormalement sous-dévellopés ).

      Le tabac (industriel ) , en revanche, contient un cocktail de pas moins de 4000 composés chimiques différents.
      Dont on ignore pour la plupart les effets, et dont certains n’existent meme pas naturellement et on été crées exclusivement et expressément dans le but d’augmenter l’addiction.

       
    • #1898510

      @antizion

      Je ne comprends pas le sens de ton argument. On ne parle pas ici de cigarette électronique et autre gadgets supposément bon pour la santé...mais de l’usage habituel que font les gens du tabac et du cannabis.

      @Khem

      Toute matière organique brûlée génère des milliers de composés toxiques...que cela soit du bois naturel, du tabac bio ou industriel...ensuite que dans le tabac industriel y soit ajouté des saloperies supplémentaires je ne le nie pas...mais il faut gardé à l’esprit que toute fumée issue de la combustion de matière organique cela reste toxique ! Bio ou pas !

       
    • #1898628

      100 milions de morts le tabac le siècle dernier, le communsime est donc deux fois plus nocif que l industrie du tabac, à quand son interdiction ?

       
  • #1898134

    J’ai lâché le tabac après plus de 20 ans, du jour au lendemain, grâce à la cigarette électronique, et je me suis débarrassé de la cigarette électronique (une belle merde quand même) au bout de 6 mois en passant progressivement de 16 mg de nicotine a 3 mg...
    Plus du tout envie de toucher une clope, alors que j’avais essayé d’arrêter plusieurs fois sans succès...
    J’économise maintenant 100 euros par mois, et je ressent bien la différence niveau respiration...

     

    Répondre à ce message

    • #1898266
      Le 10 février à 18:08 par France occupée
      L’industrie du tabac accusée de fausser les taux de goudron et (...)

      Bravo ! Les gains sont énormes (souffle, santé, énergie, financier...) mais les non-fumeurs n’y comprennent rien.
      Moi j’ai arrêté 5 ans mais ce qui m’a fait replonger c’est une émotion forte disons. C’est pas comme si j’avais jamais fumé, en cas de trouble on fait forcément référence à quelque chose dans notre passé qu’on considérait comme une béquille (à l’époque), et là le piège.
      Ce n’est évidemment pas "une aide" mais un handicap, qui en plus n’arrange jamais rien de toute façon ! Mais rajoute plutôt des problèmes !
      La clope est en fait un truc qu’on croit être une béquille, un soutien, alors que c’est précisément elle qui nous rend handicapé ! Quelle connerie !

       
    • #1898538

      J’ai eu la chance de m’arrêter du jour au lendemain (il y a plusieurs décennies) après avoir fumé 10 ans (démarrage à l’armée).
      Depuis j’ai vu mourir plusieurs personnes de cancers du poumon (50/60 ans) et plusieurs d’overdoses après un départ par le joint classique.
      Je suis pour la liberté de chacun et je la respecte. Ma liberté me permet de penser que toutes les addictions, quels que soit les déclencheurs sont une merde avilissante pour l’homme ... et la femme bien sur.
      Après comment les éviter, je ne sais pas trop.
      Ceci ne m’empêche pas d’apprécier une bonne bouteille de rouge lors d’un repas entre amis.
      J’ai aussi la chance d’avoir deux enfants, adultes qui n’ont jamais touché ni à la fumée ni à l’alcool et qui semblent vivre heureux quand même.

       
  • toujours plus de nicotine et de goudron, donc toujours plus de substitues pour tenter d’arreter avant la rechute et tout le monde y trouve son compte.... sauf ceux qui finissent par en crever.

     

    Répondre à ce message

  • Répétez après moi : il n’y a pas de complot, les complots, ça n’existe pas. Il n’y a pas de complot, les complots, ça n’existe pas. Il n’y a pas de complot, les complots, ça n’existe pas.

     

    Répondre à ce message

  • #1898194

    J’ai fumé pendant quinze ans, un paquet par jour...et en plus je souffrais d’asthme et de rhinites à répétition... J’avais bien conscience que cela était mauvais pour moi... J’ai pris la décision d’arrêter de fumer lorsque mon neveu âgé de quinze ans m’a demandée une clope... Cela a provoqué comme un choc et j’ai arrêté définitivement de fumer au bout de six mois de sevrage que je me suis imposée, çà fait trente ans que je ne fume plus et j’avoue être incommodée par l’odeur de tabac... En tant qu’ancienne consommatrice, j’essaie de dissuader les personnes de mon entourage d’arrêter de fumer mais sans grand succès, étant donné les substances nocives et addictives que contiennent les cigarettes, ce ne sont pas les mises en garde qui incitent le fumeur à arrêter de fumer. Que les cigarettiers trouvent des subterfuges pour masquer la toxicité de leurs produits ne m’étonne pas, c’est une démarche "logique" dans l’industrie... Il faut toujours vendre, vendre... Et si on interdit le tabac, il faut interdire autre chose et ce n’est pas dans l’air du temps...

     

    Répondre à ce message

  • #1898292

    Bonsoir

    les liberté individuelle sont sacrées

    Beaucoup d’ intervenants n’en non pas conscience !
    sauf si un JOUR on touche a leurs libertés individuelles

     

    Répondre à ce message

  • #1898299

    Parce que c’est difficile de simuler en labo une bouche et des doigts lors de tests sur les cigarettes peut être ?
    Arf...z’ont la belle vie ces ingénieurs, ça bosse dur :) .

    Moi j’ai l’embout test idéal : un gobie avec un paille dans l’cul.
    C’est cadeau .

     

    Répondre à ce message

  • #1898424

    " Je l’ aime bien épaisse
    roulée comme une papesse
    dans son fourreau zigzag
    a bord doré Hé .
    Quand du bout de la langue
    je la touche elle tangue
    soudain elle frémit
    sous la morsure de mon dentier hé hé hé ! "
    Pourtant la cigarette t’ abat .
    Dans quel camp sert la clope ?
    Fumer c’ est mal d’ ailleurs ça n’ est pas sans rappeler les heures sombres dans les camps polonais d’ extermination , pardon dans les camps nazis d’ extermination en Pologne . Revoir la liste de Chindler pour ne plus jamais douter . Bon là c’ est différent c’ est quand t’ es mort que tu parts en fumée , il y avait tellement de fumée que le soleil a disparu , d’ ou les heures sombres .

     

    Répondre à ce message

  • #1898552

    Chacun prend ses responsabilités, les procès contre le lobby du tabac par des fumeurs( malades) qui soi disant ne savaient pas qu’ il était nocif, c’ est se moquer du monde.
    L’ important c’ est la prévention pour les futures générations..ne pas commencer à fumer c’ est essentiel !

     

    Répondre à ce message

  • #1898855
    Le 11 février à 17:09 par Victor Arnould
    L’industrie du tabac accusée de fausser les taux de goudron et (...)

    J’ai arrêté de fumer il y a 2 ans après 30 ans de consommation. Tous les jours ( surtout le matin) je m’en réjouis car je me sens vraiment mieux. J’ai repris des activités sportives et ne traverse plus de périodes dépressives. Arrêter de fumer, c’est le plus beau cadeau que je me suis fait.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents