Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine extrait de la glace combustible : une révolution ?

La technique, source de changements géopolitiques

La Chine a réussi à extraire des échantillons de glace combustible en mer de Chine méridionale, ce qui pourrait déclencher une véritable révolution énergétique mondiale, a annoncé jeudi le ministre chinois des Terres et des Ressources.

La Chine s’est déclarée prête à lancer une révolution des hydrocarbures après avoir extrait pour la première fois des échantillons de glace combustible (ou hydrate de gaz naturel) qui peut être allumée comme de l’éthanol solide, annonce le Shanghai Daily.

« Après environ deux décennies de recherche et d’exploration, c’est le premier succès de la Chine dans l’extraction de la glace combustible en mer », a souligné le ministre des Terres et des Ressources Jiang Daming.

 

Quelques images (accompagnées de textes en anglais) :

 

La glace combustible existe habituellement dans les zones des fonds marins ou de la toundra où règnent une forte pression et une basse température nécessaires à la stabilité de la glace. Les échantillons ont été extraits à une profondeur de plus de 1,2 kilomètre à partir d’un puit sous-marin de 285 kilomètres au sud-est de Hong Kong. Pendant huit jours, les chercheurs chinois ont récolté au total 120 mètres cubes de glace combustible qui contient 99,5 % de méthane.

 

 

« Ce sera aussi un événement comparable à la révolution américaine du gaz de schiste. En conséquence, les méthodes d’utilisation de l’énergie connaîtront une transformation dans l’avenir », a déclaré un responsable.

Environ un mètre cube de glace combustible est égal à 164 mètres cubes de gaz naturel régulier. Les milieux scientifiques internationaux prédisent que l’hydrate de gaz naturel est le meilleur remplacement pour le pétrole et le gaz naturel.

Des travaux d’extraction de glace combustible sont menés également au Canada et au Japon, mais jusqu’à présent seule la Chine a pu extraire des échantillons d’hydrate.

Un peu de pédagogie et de précision sur la science contemporaine,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

Sur la guerre des grandes puissances,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1730157

    Intéressant mais attention, les annonces dans le domaine énergétique sont souvent de l’ordre du bluff... c’est d’ailleurs un peu le cas aussi du gaz de schiste qui est pour une large part une bulle spéculative, beaucoup de gisements n’étant pas (ou plus) rentables.

    Il faut se méfier d’une phrase comme celle-là :

    "Pendant huit jours, les chercheurs chinois ont récolté au total 120 mètres cubes de glace combustible qui contient 99,5 % de méthane."

    Vu comme ça on a envie de crier au miracle, sauf que... les 99,5% ne sont pas 99,5% de la masse de la glace qui sont du méthane mais 99,5% des gaz piégés dans la glace qui sont du méthane !

    La suite apporte d’ailleurs un complément d’information qui permet de décrypter un peu :

    "Environ un mètre cube de glace combustible est égal à 164 mètres cubes de gaz naturel régulier."

    On sent au passage la traduction de l’anglais (regular serait ici à traduire plutôt par ordinaire) mais là n’est pas l’essentiel. Le gaz naturel "ordinaire" est un gaz (scoop !) à la pression atmosphérique, qui a un contenu énergétique d’environ 10 kWh par m3 (ça dépend des provenances...). Donc on a 1640 kWh d’énergie par mètre cube de glace, ce qui correspond à une masse de gaz d’un peu plus de 100 kg.

    C’est très bien, mais évidemment pour qu’on ait encore de la glace, il faut qu’elle soit toujours très majoritaire en masse par rapport au gaz (ici presque 90%).

    Et bien sûr cette glace, étant solide là où on la récolte, est bien moins facile à faire remonter qu’un gaz ou un liquide... et ne garde pas son état de glace stable à la pression atmosphérique.

     

  • #1730158

    Les hydrates de méthane c’est connu depuis longtemps.
    Ce n’est pas la première fois que des échantillons sont récoltés.

    La problématique c’est de pouvoir en récupérer de grandes quantités à un coût abordable.

     

  • #1730581
    le 20/05/2017 par envolées_des_incultes
    La Chine extrait de la glace combustible : une révolution ?

    La révolution consiste à produire de l’énergie sans consommation de combustible, et sans être tributaire des éléments ( ensoleillement, vents, etc ...), aux points de consommation.
    .
    Nous dévoilerons cette technique seulement lorsque nous aurons 1) pris le pouvoir 2) détruit les multinationales, sans quoi, nous n’aurons plus la possibilité d’arrêter ces monstres froids. La vraie révolution énergétique n’aura lieu que sous la dictature populaire.
    .
    Pour le moment, les besoins de combustibles servent nos intérêts en instaurant des points de rupture dans les structures de domination ; il nous est facile de couper le jus si ça part en vrille.