Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Désertification médicale : un maire publie un arrêté symbolique pour sonner l’alarme

Le maire de Laigneville (Oise) a voulu attirer l’attention sur un problème de désertification médicale.

 

 

« Je réponds à l’absurde par l’absurde. » C’est un arrêté municipal peu commun qu’a pris, ce mercredi, Christophe Dietrich, maire de Laigneville, une commune de 5.000 habitants située entre Creil et Clermont. Un arrêté en forme de coup de gueule visant à dénoncer la pénurie de médecins sur le secteur et le temps mis à constater un décès sur la commune : il interdit en effet aux habitants de mourir désormais chez eux…

« Ce matin (hier), nous avons mis 5 heures pour faire constater une mort naturelle ! » s’emporte le maire divers droite. « Il y a trois semaines, c’était quatre heures ! Le Samu et l’ARS (Agence régionale de santé) se sont renvoyés la balle et nous avons tenté d’appeler SOS Médecins toute la matinée sans succès. L’ARS m’a expliqué qu’il lui fallait trois refus de médecin avant de pouvoir faire intervenir le Smur. J’ai donc dû appeler trois médecins dans le 93 pour obtenir ces fameux refus ! »

Lire la suite de l’article sur courrier-picard.fr

 

Qui a détruit le système hospitalier français ?
La réponse sur E&R :

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

Sur la santé, voir aussi :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Sous peine de mort !

     

    Répondre à ce message

  • Les propositions faites sont peu reflechies. Allez expliquer a des etudiants qui se sont depasses pour faire des etudes ingrates qu’ils vont avoir un diplome regional quand d’autres professions seraient libres d’etre exercees partout. Ils ont beneficie de la fac publique certes, comme d’ailleurs tous les etudiants d’autres sections, economie, histoire , sciences etc qui benefecient aussi de la fac publique.
    Les medecins sont des etres humains, si on se marie et que notre conjoint(e) trouve un travail dans une autre region de France, comment fait-on ? divorce ? Relation longue distance pendant 10 ans ? dilpome de specialiste a 30 ans donc on se rejoint quand on a 40 ans ? autorisation de respirer aussi ou il faut la permission ? La solution n’est pas la contrainte du medecin mais un numerus clausus plus adequat.
    le 30 eme candidat qui echoue derriere le dernier recu au concours n’est pas beaucoup plus mauvais que lui, il faut lacher du leste et ouvrir un peu les vannes de la selection.
    Probleme, y a pas de sousous pour former ces etudiants couteux en formation.

     

    Répondre à ce message

    • #1730529

      Ils n’avaient qu’à voter front national.
      Cette profession est constituée en grande partie de zombis tendance catho, et c’est la bonne conscience, la gamelle, l’obéissance, et le statut de privilégiés qu’ils vont chercher en premier. Ils n’ont que ce qu’ils méritent. Ils finiront comme les autres, déclassés. Fallait pas voter Macron, ni Mélenchon.

       
  • Je pense qu’avant de vouloir plus de médecin, il faut arrêter d’être con et on aura peut être assez de médecin.
    Premièrement pourquoi il faut un médecin pour constater un décès ? la plus part des secouristes reconnaissent un arrêt cardiaque, ils sont aussi capable de reconnaître un mort avec confiance et pour les cas douteux il peuvent commencer une réanimation et appeler un médecin.
    Deuxièmement, si on continue dans la logique de surmédicalisation et qu’on décide qu’il faut absolument un médecin qui décide de la mort officiel, pourquoi un mort qui a l’éternité devant lui ne peut pas attendre 5 heures son certificat d’authenticité ? C’est ici encore la macdonalisation qui opère, on est frustré par le temps et rassasié d’immédiateté.
    Il en va de même du reste de l’activité médical, nous surconsommons avec une perte de bénéfice car avec trop d’actes inutiles, le système est stressé (finances + ressources) et perd sa performance pour les actes utiles.
    Donc l’urgence n’est pas de faire plus de médecins mais de les décharger des taches inutiles.

     

    Répondre à ce message

    • "Donc l’urgence n’est pas de faire plus de médecins mais de les décharger des taches inutiles."

      Bravo ! Bien dit !

       
    • #1730365

      Vous avez raison. Il faut les décharger complètement. Il est absolument intolérable de devoir confier sa santé à autrui, d’autant plus quand cet autre est dans une logique de rentabilité marchande.
      .
      Fini l’aliénation des Français aux docteurs foldingos. Formation pour tous, émancipation de tous, libérons nous totalement de cette profession de lopettes par la connaissance du fonctionnement de nos corps, et des interactions avec les bactéries qui les squattent, caractéristiques fondatrices de nos identités.

       
  • Personnellement, là où je suis le plus inquiet c’est sur la masse de médecins incompétents que va produire cette afflut de nouveaux étudiants requit. C’est déjà le cas, les jeunes médecins sont majoritairement nuls.

    Le fond du problème est là sur-medicalisation de notre société.

     

    Répondre à ce message

  • Plus qu’une seule solution : faire venir des curés.

     

    Répondre à ce message

  • c’est un bon maire ! plein de bon sens, il y a quelques mois il avait fait re déposé devant chez son propriétaire des objets encombrants déposés sauvagement sur la voie publique par un de ses administrés
    bravo mr le maire

     

    Répondre à ce message

  • Désertification médicale ?

    SO MUCH THE BETTER !

    Vous voulez que je vous dise ? Moins il y a de médecins et moins il y a de malades. Ce n’est pas pour rien que Knock de Jules Romains fut un succès en son temps. Le Docteur Knock arrive dans un bled où il n’y a pas plus de malades que n’importe où ailleurs. Avec lui ça change, il te met tout le bled au lit par roulement. Pour lui toute personne en bonne santé est un malade qui s’ignore.

    J’ai fait une mission (informatique) d’un an (1985) chez Servier (Les laboratoires), vous voulez savoir ce que j’en ai retenu ? Ce n’est pas la bonne santé qui booste le PIB du pays, le Jackpot ce sont les longues maladies si possible incurables.

    Donc dans ce bled il faut cinq heures pour qu’un médecin vienne constater un décès ? So what ?

    Moi j’en déduis deux choses :

    1) En France il te faut un certificat, une preuve écrite pour absolument tout
    2) Les français sont devenus tellement cons qu’ils ont peur que leurs morts foutent le camp si un toubib ne vient pas constater leur trépas fissa-fissa.

    Vous savez pourquoi la médecine d’avant Mao a une aussi bonne réputation ? C’est parce que leurs médecins étaient rémunérés en fonction de la bonne santé des gens dont ils avaient la charge. En France, pour pouvoir vivre correctement, le toubib doit faire du chiffre, vous faire venir trois fois pour un angine.

    Perso, j’ai soixante-cinq ans et ça fait plus de cinq ans maintenant que je n’ai pas avalé un seul médicament. La dernière fois que j’ai vu un toubib c’était un chirurgien pour un humérus cassé il y a cinq ans justement. Un bras pété, là je dis d’accord, mais vos petits bobos vous n’avez qu’à vous les ravaler. Même quand j’ai une rage de dents je ne prend rien, je me dis que c’est Dieu qui m’envoie un signe.

    Vous savez tous ici que nous sommes le pays qui consomme le plus de médocs au monde ? Tout particulièrement des tranquillisants ?

    Mangez des pommes !

    Une pomme chaque matin éloigne le médecin.

    An apple a day keeps the doctor away.

     

    Répondre à ce message

    • Une pomme chaque matin éloigne le médecin...

      ...pourvu que vous visiez juste !
      Winston Churchill

       
    • @ muscaplan

      Winston Churchill ? I just love the guy !

      Churchill c’est le mec qui a traversé toute le seconde guerre mondiale (WW II) sans dessoûler.
      Là où Lord Sandwich se rendait à la chambre avec son casse-croûte ( Le nom sandwich vient de lui) avec Good old Winston c’était "Jamais sans mon Cognac !"

      Peu de gens le savent mais la fameuse canne de Churchill n’était pas celle de Jeanne ;)lol. Elle était creuse ! C’était son flasque ! La canne c’est tout de me plus British que la petite bouteille dans la poche revolver non ?

      Winston Churchill a encore été cité récemment ici chez E&R suite au micro-trottoir de notre camarade Vincent Lapierre Lapierre ? C’est du solide !. Vincent a eu l’outrecuidance de demander à des supporters de Macron pourquoi il supportaient Macron...

      Et Churchill....

      "Pour condamner la démocratie il me suffit de discuter cinq minutes avec un électeur !"

      Ce n’est pas la phrase exacte but you get the idea..

      Now étant donné que cette page est consacrée à la médecine, ne perdons jamais de vue que, statistiquement, on trouve plus d’alcooliques toujours en vie (Still alive and kicking !) que de médecins.

       
    • Bravo pour la sante de fer. Vous semblez oublier que l’ensemble de problemes medicaux ne se limitent pas un un rhume ou une angine. Bonne chance pour soigner votre arythmie cardiaque et votre fracture ouverte a coup de pommes et d’ail des ours !

      Je ne sais pas quel medecin vous avez vu mais je n’en connais pas qui vous font revenir 3 fois pour une engine, ils n’ont pas besoin de trouver des moyens obscures pour vous rendre malade, leur cabinet a une heure d’attente sans rendez-vous !

       
  • #1730424

    Merci la féminisation du métier...

     

    Répondre à ce message

  • Si son seul exemple en besoin médicaux pour illustrer le manque de medecin dans sa commune c’est un "constat de décès" . c’est une pétition pour la formation de croques morts a l’ancienne qu il doit lancer.

     

    Répondre à ce message

  • La très bonne, saine et importante nouvelle de cet article est que le mort a eu le droit de mourir chez lui, de mort naturelle.
    La très bonne nouvelle est que le mort a évité l’indignité de mourir drogué, branché de partout sur un lit en plastique, intoxiqué par des produits perfusés directement dans sa veine, sans aucun pouvoir d’arrêter ce viol.

    J’ai failli mourir ainsi, toutes mes volontés niées par les "médecins". Ce n’est pas moi qui ai appelé l’ambulance qui m’a livrée à cet enfer. Ce qu’il serait urgent de se demander, c’est pourquoi la maladie et la mort sont devenues tellement insupportables à voir dans la société actuelle, que ceux qui se croient vivants ont ce besoin en extrême urgence de les sous-traiter à des médecins.

    Jamais plus je ne veux être mise à la disposition d’un "médecin". Je veux mourir en paix, dignement, comme cet habitant.

    Si l’action de ce maire est montée en épingle pour en fabriquer une nouvelle fausse tragédie, la suite prévisible dans un régime dictatorial est : interdiction pour les personnes âgées ou malades de rester à domicile, obligation d’hospitalisation. Perte de tous les droits, même celui de mourir selon sa volonté.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents