Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

Sur une erreur majeure d’Eric Zemmour

La sortie du Destin français d’Eric Zemmour a provoqué une multitude de débats télévisés auxquels il a été impossible d’échapper pour quiconque suit un tant soit peu l’actualité politico-médiatique.

 

À cette occasion, j’ai entendu plusieurs fois Eric Zemmour répéter sa conception de la nation française, résumée dans ce passage de son introduction :

 

 

Deux raisons me poussent à consacrer un article à cette question : d’abord, le propos est tellement fallacieux que j’éprouve un besoin irrésistible de le corriger ; ensuite, le thème de ce paragraphe est précisément l’un de ceux que j’aborde dans mon dernier livre, et que je prétends faire avancer de manière décisive en montrant, justement, que la France, l’Allemagne et l’Angleterre (entre autres !) se sont construites exactement de la même façon.

Et cet article me sera, en outre, l’occasion d’ajouter une précision absente de mon livre, sur la question ethnique et le déterminisme géographique dans la construction nationale.

Or donc, Eric Zemmour prétend que la France n’est « ni une race, ni une ethnie, ni même une géographie », mais est une « construction artificielle ».

La deuxième partie de l’assertion n’est pas absolument fausse : comme tous les grands États-nations européens, la France a été construite par son État, elle est une œuvre d’unification politique. En cela, il n’est pas absurde de parler de « construction », et ce d’autant moins que çà ou là, un morceau de territoire appartient aujourd’hui à la France – la Corse, notamment – de manière accidentelle, de même que d’autres morceaux – la Wallonie, par exemple – ne lui appartient pas.

Pour autant, on ne peut parler d’artificialité, car la construction de la France a eu pour attracteur une réalité ethnique et géographique, comme tous les grands État-nations. Pour la France, cette réalité est celle de l’antique Gaule. Pour l’Angleterre, elle est celle de l’île de Bretagne. Pour l’Allemagne, elle est celle de l’ancienne Germanie. Pour l’Espagne, celle de l’ancien espace celto-ibérique, pour la Russie, celle du monde slave ( pour ne reprendre que les exemples cardinaux que je traite dans La Structure de l’Histoire).

Dans tous ces cas, la construction nationale a consisté en une unification politique d’une communauté ethnique installée dans un espace géographique plus ou moins bien délimité : la péninsule ibérique pour l’Espagne, le territoire de l’ancienne Gaule, entre Alpes, Pyrénées et Rhin pour la France, les rivages d’Albion pour l’Angleterre ; pour les communautés ethniques correspondant moins à des frontières naturelles nettes (Allemagne, Russie), l’importance de la langue a été plus décisive dans la construction de l’identité.

On notera que pour chacune de ces grandes nations, il y a un morceau de l’espace national « naturel » qui a en définitive échappé à l’État-nation : le Portugal pour l’Espagne, la Belgique pour la France, l’Autriche pour l’Allemagne, et l’Ukraine pour la Russie ; quant à l’Angleterre, sa mainmise sur l’Écosse semble destinée à être un perpétuel objet de discussion.

Si l’on devait modéliser la construction nationale, on constaterait d’ailleurs que ces nations se sont constituées autour d’un centre de plaines, plus rapidement enrichi que les périphéries plus montagneuses, et qui s’en est rendu maître. Cela est spécifiquement visible pour le Royaume-Uni construit par les Anglais, la France (qui doit son nom aux Francs, lesquels se sont principalement installés dans la moitié nord du pays) et l’Allemagne, dont l’unité fut faite par les Prussiens.

 

 

La France, donc, a pour fondation, contrairement à ce que dit Eric Zemmour, à la fois une ethnie et un espace géographique : la géographie, c’est cet espace des Gaules bien délimité, entre Rhin, Alpes et Pyrénées ; l’ethnie, c’est le fond de population hérité de la Gaule celtique.

Les frontières naturelles ne font guère débat : elles furent celles recherchées activement par l’État français au moins depuis Louis XI, furent brièvement atteintes par la Révolution et l’Empire avant un nécessaire reflux, inévitable en raison du trop long détachement de la rive gauche du Rhin, et surtout sa forte germanisation : on peut dire que, grosso modo, la France du XIXe siècle, c’est-à-dire la France actuelle, constitue l’espace dans lequel le fond de population a connu la plus grande continuité, le moins de mélange.

Parlons-en, de cette histoire démographique, et notons immédiatement que contrairement au mythe de la France « terre d’immigration », l’apport de sang étranger fut marginal jusqu’au XXe siècle.

Lire la suite de l’article sur historionomie.com

L’effroyable imposture Zemmour, sur E&R :

Comprendre la France sans passer par Zemmour, avec Kontre Kulture :

 






Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2084806
    Le 20 novembre à 12:49 par bergamotte
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    L’historien auteur de l’article est vraiment très fort : il parvient à démonter les thèses de Zemmour et à en fournir LA clé simplement en citant dix lignes de l’introduction de son dernier livre.
    Sans LA clé, ces dix lignes sont d’ailleurs totalement incompréhensibles.

    Lorsque notre cher Eric écrit sur "la France", il est question de tout autre chose.
    La question reste posée de savoir s’il en a lui-même conscience.

    Merci beaucoup EetR d’avoir relayé cet article et merci aussi aux commentateurs dont les remarques subtiles éclairent les lecteurs au cerveau un peu lent.

     

    Répondre à ce message

  • #2084875
    Le 20 novembre à 14:39 par Anwen
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    « Est-il besoin de vous dire... que je suis sensible... aux services qu’elle pourrait rendre à une prise de conscience de la culture française ? »
    (Lettre d’André Malraux à Henri Dontenville après la publication de La mythologie française, 1948)
    « Le peuple de ce pays-ci continuera t-il à s’ignorer ? »
    ...
    Après le départ des Romains, la Gaule fut envahie par des étrangers qui y apportèrent un nouveau ferment de révolte.
    C’est ainsi que, vers l’an 241, on trouve tout à coup des peuples du Nord appelés Francs.
    Ce mot n’appartenait à aucune langue du pays. Il venait de frei et signifiait les fracasseurs, ceux que rien n’arrête.
    Mais les Francs comprennent deux peuples et deux partis : les Francs-Saliens, ainsi nommés parce qu’ils viennent de l’Yssel ou Sala, et les-Francs-Ripuaires, qui viennent des bords du Rhin, de Cologne et d’une partie de la Belgique.
    Leurs chefs avaient un Roi suprême, ou roi inamovible, qui n’était autre que...

     

    Répondre à ce message

  • #2084944
    Le 20 novembre à 16:51 par Paul82
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    Je ne connais pas ce monsieur Fabry, mais je l’embrasserais ! Enfin quelqu’un* pour dire que l’ethnie française existe, que ce n’est pas un fantasme !

    Voilà un des passages du livre de Zemmour qui m’a fait le plus bondir. Il est typique de cette génération nourrie à la mamelle républicaine.... tout comme Macron d’ailleurs ("la culture française n’existe pas").

    Et merci une fois de plus à E&R de relayer ce texte (bon, j’imagine qu’on vous le dit souvent, mais là c’est amplement mérité, vraiment).

    *ayons une pensée pour Jacques Dupaquier, historien et démographe, paix à son âme.

     

    Répondre à ce message

  • #2084969
    Le 20 novembre à 17:49 par Chatov
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    J’ignore si ce"polémiste"est capable de mettre une distance entre lui même et le reste du monde. En tout cas,pour ceux qui ne sont pas de souche française,ont tout intérêt,au moins pour des considérations liées à
    la pudeur,de laisser s’exprimer les français de souche. Il me semble,compte tenu de l’extrême importance de ce thème,de l’éclairer par une belle réflexion de Chateaubriand et un proverbe :
    - Le grand écrivain français a dit : "Ici,celui qui n’a rien vu doit se taire et laisse parler les témoins."
    - Le proverbe : "Toute chose authentique est éternelle. Elle possède une multitude de racines et à peine quelques fleurs.Et alors,même si vous lui amputer toutes ces racines à l’exception d’une seule,elle résistera à l’épreuve et demeurera en vie. À l’inverse,le factice est une plante qui arbore une guirlande de fleurs mais,malgré les apparences, une seule et chétive petite racine. Couper la,et c’est la guirlande qui se disperse en poussière."
    Laisser parler les témoins,comme le recommande Chateaubriand,veut dire en ces temps où l’oligarchie mobilise ses loups pour faire taire ,par leurs maudits hurlements, les voix des patriotes. Ces patriotes qui portent l’empreinte indélébile de l’incommensurable l’héritage du patrimoine des valeurs de leurs braves ancêtres.
    Seuls les enfants de la nation sont habilités à parler de sa détresse. Et c’est pour cela que les loups mondialistes s’acharnent à effacer valeurs spirituelles et morales des nations pour les réduire en cendres,et ériger
    sur leurs ruines le lugubre enfer de l’asservissement et de l’abrutissement.
    La sagesse marque des limites aux humains,individuellement ou collectivement,à ne pas dépasser,sous peine de violer ce qui est intime et cher à autrui. C’est tout le sens immuable de la Liberté. L’authenticité,mentionnée ci-haut,quant à elle,n’est accessible qu’à cette condition.
    Tout indique que l’oligarchie,obsédée par sa folie de domination des nations,reste plongée dans les ténèbres de la cécité qui l’empêche de voir tout sentier conduisant vers les hauteurs de la sagesse. Et c’est à cela qu’on reconnaît le destin tragique des personnes nées seulement pour accélérer la tragédie d’abord,et la subir ensuite.

     

    Répondre à ce message

  • #2084996
    Le 20 novembre à 18:33 par Karim
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    La France n’est pas berbère en tout cas...
    C’est sûr que ça n’arrange pas les affaires de Zemmour ("olive" en berbère) qui voudrait pouvoir redéfinir, simplement par de l’idéologie à la science po, ce qu’est un Français.
    Tu rêves mon Moïse.

     

    Répondre à ce message

  • #2084998
    Le 20 novembre à 18:38 par Sion Dujambon
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    N’oublions pas que les juifs étaient là avant les Gaulois :

    https://www.youtube.com/watch?v=Rod...

    En voilà un qui doit avoir pas mal d’affinités intellectuelles avec Zemmour...

     

    Répondre à ce message

  • #2084999
    Le 20 novembre à 18:38 par Nevenoë
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    Le peuple français ethnique serait les francs, le pays de france (de Tours à Roissy/en/france..250 kms !!).
    La france est un Etat-nation (administratif !...pas une ethnie ) constitué d’un conglomérat de peuples conquis :
    ..Celtes Bretons, Germaniques Alsaciens..Flamands.., latins Occitans (l’accent du sud !, tout le sud du pays..hormis Basque, Corse, Catalans..savoyard..)..
    C’est l’une des raisons pour lesquelles le citoyen est uniformisé et déraciné par l’Etat, donc sans plus de bases solides ni repères, plus de conscience ethnique ,donc plus de mobilisations (!).
    .contrairement à un maghrébin ou afro qui lui à conscience ou peut fantasmer sur des origines et cultures/religions ethnique.
    Pour façonner la france ils ont détrui les racines locales et se servent de l’immigration aussi pour la dilution finale !...donc les citoyens sont aliénés et peu mobilisable, se cherchant , aliéné pour le marché, les banques, multinationales. .
    Le but , un citoyen français métis..1 langue unique après avoir éradiqué les langues..donc les petits peuples ethniques.
    Alors, Occidentaux européens :
    Retrouvez vos racinnes ..chants..langues..cultures..danses..Celles de vos peuples Breton, Alsacien, Occitan, Flamand, Corse, Basque, Catalan, Francien..
    Une Europe Unie est possible,, différente du hors sol de la technocratie de bruxelles..de l’Etat-nation déracinné,
    Solidaire, aux 100 Drapeaux..Ethnies..de Brest à Moscou ...

     

    Répondre à ce message

  • #2085011
    Le 20 novembre à 18:55 par JL29
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    Je crois que la géographie "confinante", voire "isolante" de la France (Pyrénées, Mediterranée, Alpes, Rhin, Manche, Atlantique,) a joué un plus grand rôle dans l’unification politique de ses différents peuples, qu’une unité de type ethnique ou généalogique, mais le débat reste ouvert de toute façon.

     

    Répondre à ce message

  • #2085549
    Le 21 novembre à 14:04 par Y zadoubent les che VAL iers de Sion
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    La France c’est la Nation Celto GermanoFranke : Nordique (Norsmen ) .
    Le Sud c’est une Nation principalement constituée de races du Sud : Romano Arabo Judeo Ibéro etctero (Phéniciens ,grecs et autres Asiatiques ) .L’ADN et les types physiques le prouvent Rien de commun entre ces groupes .
    + 2 groupes Aliens : les Basques, d’origine inconnue et les Bretons débarqués du pays de Galles ,d’Irlande à l’arrivée des Saxons ,Celtes de 2 sortes Germaniques et Ibériques et peut étre Grecs.
    Pour simplifier les Huns ont laissé des traces jusqu’à Orléans de leur passage d’où des Celtes noirs (Bretons et Irlandais aux cheveux noirs et yeux clairs ).Et les Arabes et Juifs dans tout le Sud Européen .avec des types arabo juif en Italie ,Espagne ,Sardaigne and co ;

     

    Répondre à ce message

  • #2085551
    Le 21 novembre à 14:07 par Ignatius
    La France se fonde-t-elle sur une ethnie ?

    Moi je simplifierai toute cette polémique en disant que les vrais Français de souche sont chrétiens... Pour le reste il y a des sites qui font des analyses ADN pour faire remonter les origines de ceux que ça intéresse..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents