Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Grèce s’enfonce dans la misère

Le gouvernement a dû émettre des tickets d’approvisionnement alors que l’Eglise et les ONG amplifient leurs efforts.

« En Grèce, les enfants et les familles connaissent l’horreur de la faim et du dénuement », a alerté cette semaine Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, en lançant un appel à la générosité. La situation, qui n’a cessé de se dégrader ces derniers mois, devient en effet dramatique.

Le gouvernement a ainsi décidé de mettre en circulation des cartes alimentaires prépayées, utilisables dans 5 000 magasins d’alimentation. Elles sont destinées à près de 150 000 personnes : familles nombreuses, monoparentales, avec enfants handicapés, ou chômeurs de longue durée. Cette mesure a été prise en urgence, car le filet social existant ne suffit plus.

Le rapport 2014 des œuvres sociales de l’Eglise orthodoxe faisait pourtant déjà état de plus de 500 000 personnes secourues par 280 soupes populaires et plus de 75 000 Grecs aidés dans 150 « magasins sociaux », pour un coût total de 120 millions d’euros. Les mairies sont aussi impliquées, dont celle d’Athènes qui a vu la demande en aliments, médicaments et habits exploser ces dernières semaines.

Des associations offrent également des douches et des générateurs à ceux qui n’ont plus d’eau ou d’électricité. Avec l’aide de nombreux bénévoles, souvent démunis eux-mêmes. Mais pour eux, aider les autres est le seul antidépresseur qu’il leur reste.

Les entreprises s’y mettent à leur tour. Venetis, une chaîne boulangère de 80 magasins, distribue ainsi gratuitement plus de 100 000 pains par jour, le tiers de sa production. Car pour Panagiotis Monembasiotis, son directeur général, « avec ce 3e plan de rigueur qui commence, il n’y aura bientôt plus de consommateurs en Grèce, il ne restera que des mendiants ».

Dans les beaux quartiers, les gens vont discrètement le soir chercher leur pain offert. Ailleurs, on n’a plus cette honte. Fotis Pedikas, peintre au chômage, attend chaque jour la dernière heure pour aller au marché en plein air, quand les prix baissent de moitié.

Les plus mauvais jours, il ramasse les fruits jetés, ou récupère autour des poubelles les sacs plastiques avec les restes des repas que d’autres laissent exprès. Et dans un grand éclat de rire, il interpelle le premier ministre Alexis Tsipras, qui a signé le fameux accord avec les créanciers du pays afin de rester dans la zone euro : « Pour que la Grèce continue d’appartenir au Club, faut-il que les Grecs meurent ? »

À lire aussi sur E&R :

Prendre conscience de la catastrophe que vivent la Grèce
et tous les pays étrillés par le libéralisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1236511

    Que font les prétendues "ONG", qu’il serait temps de démasquer ?
    Où sont leurs bannières publicitaires et Pop up sur internet pour aider la Grèce, celles dont nous sommes habituellement abreuvés ?
    J’en conclue que les Grecs ne sont pas suffisamment exotiques pour prétendre à une aide, et qu’il est difficile d’admettre le chaos généré par cette union Européenne qui devait nous apporter la prospérité.

     

    • #1236537

      Aussi sur les églises je vois des affiches pour venir en aide aux miséreux d’Afrique noire (dont le nombre grandit sans cesse), mais rien sur les miséreux d’Europe.

      C’est pourtant le rôle de ces institutions, éponger la misère laissée par le capitalisme en faisant appelle à la générosité des classes moyennes, afin que le grand capital ne mette pas la main à la poche.


    • #1236547
      le 27/07/2015 par @zeklon B
      La Grèce s’enfonce dans la misère

      @Zéklon B.

      "Que font les prétendues "ONG"

      Mais que fait le peuple français ?
      Moi, je suis prête à aider. Mais comment s’organiser ?


    • #1236584
      le 27/07/2015 par @zeklon B
      La Grèce s’enfonce dans la misère

      @Zéklon B.

      Quelles vos propositions.
      Qu’êtes-vous prêt à entreprendre ?


  • #1236530

    Qu’attendent les Grecs pour exiger la tenue d’un référendum sur la sortie de l’euro ? J’ai du mal à croire qu’il n’y ait pas en Grèce des Jacques Sapir qui disent à leurs compatriotes que la Grèce se porterait bien mieux hors de l’euro.


  • #1236535
    le 27/07/2015 par tarzoon
    La Grèce s’enfonce dans la misère

    Comme dirai François ’’ il faut plus d Europe’’
    Il s agit de la.plus fabuleuse escroquerie de ces derniers siecles.
    Ils veulent ruiner l Europe et ces peuples pour les USA.


  • #1236545

    Des tickets approvisionnement pour le Grecs alors que Le milliardaire américain Warren Buffet et le magnat italien Alessandro Proto ont acheté l’île grecque de Saint-Thomas, s’étendant sur 121 hectares au cœur du golfe Saronique, en mer Egée.
    Ils sont en train de faire crever ce peuple sous nos yeux ,car ce seraient des voleurs ,qui ne payent pas d’impôts ,enfin pour mieux faire passer la pilule,alors que pendant ce temps il y en a qui se gobergent en achetant des iles .C’est à mourir de honte !!!!! Je haie cette UE,et tout ce qui va avec.


  • #1236551
    le 27/07/2015 par Sauve qui peut
    La Grèce s’enfonce dans la misère

    Donc , les contribuables européens vont participer à hauteur de plusieurs milliards pour éponger les dettes grecques en renflouant les banques apatrides prêteuses ( G.sachs , rotchild..etc ) , et en plus on va redemander aux mêmes contribuables de mettre la main à la poche , pour palier à la précarité populaire ? ( via des organismes , qui déjà sur le sol français , offrent des Séjours régulièrement dans des hôtels touristiques des pays du Maghreb , et pas que , à des familles venues d’Afrique les abritant dans des hôtels parisiens en partie réquisitionnés à cet effet , en attente de logement ! Ou tout une frange de population dite précaire , mais qui bénéficie de logements gratuits au coeur de Paris , des repas et secours add hoc , d’ entrées gratuites aux spectacles parisiens les plus récents , et j’en passe ! ) cette digression permet de mieux appréhender le fossé qu’ils sont en train de creuser entre ceux qui se saignent et se serrent la ceinture pour élever leur famille et cette population " dilettante " indigène et allogène profitant de tout , via ces associations ne vivant que sur les impôts des mêmes contribuables qui sont montrés du doigt , s’il ne recrachent pas une seconde fois au bassinet de l’aumône à ces organismes ! ( le culte de l’inversion sera mené à son paroxysme ! ) . Après cela , entendre certains ne pas franchir le pas du vote FN , car trop extrémiste , alors que celui ci est déjà " noyé dans l’œuf " et prêt à tout pour ...faire comme les autres ! Y a de quoi ramasser le peu que tu as , et dégager loin de ce foutoir ! La France étant sacrifiée sur l’autel du Mondialisme délibèremment par ses élites politiques quels qu’ils soient !


  • #1236599
    le 27/07/2015 par paix et paix
    La Grèce s’enfonce dans la misère

    Comme Mélanchon, Tsipras est un déboutonneur (le débouttonneur est celui en politique qui est là pour vous enlever le pantalon en douceur pour une so domie bien profonde)


  • #1236605
    le 27/07/2015 par la pythie
    La Grèce s’enfonce dans la misère

    Bien sûr que c’est terrible, mais il faut rester rationnel : si l’on continue à renflouer la Grèce, bientôt ce sera notre tour ; car il y a aussi les cas Portugais, Italien et Espagnol ( entre autres...), c’est une affaire strictement grecque : c’est à eux de trouver leurs solutions, pas à nous de les renflouer ad vitam aeternam...

     

    • #1236944
      le 28/07/2015 par Florian Geyer
      La Grèce s’enfonce dans la misère

      l’argent que l’on donne aux ONG n’est pas dédié . On pense donner pour la Grèce et le fric part pour les frais de fonctionnement et les clandestins de Lampedusa . Alors Merde aux ONG !


  • #1236998
    le 28/07/2015 par Yéti_déporté_au_Benêtland
    La Grèce s’enfonce dans la misère

    Ils ont InterBEnet pour s’occuper.

    « La crise va révéler la nature profonde de ce système : l’austérité (la répression économique sur les travailleurs, essentiellement la classe ouvrière) a comme corollaire non seulement le maintien, mais l’expansion de la consommation « libertaire » social-démocrate. C’est en pleine période de crise qu’est née l’idéologie de l’informatisation de la société au service de la convivialité. À mesure que l’austérité s’aggrave, le chiffre d’affaires de l’industrie du loisir, du tourisme, du plaisir augmente. Les deux semblent être en raison inverse. La jouissance “libertaire” social-démocrate a comme condition le productivisme, l’inflation, le chômage, etc. » Clouscard 1981