Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

[…]

L’affaire avait fait grand bruit il y a presque quatre ans lorsqu’en juin 2017, malgré les appels du Parlement européen, le Parlement hongrois avait adopté une loi, dite de transparence, instituant que les ONG actives en Hongrie et financées par des fonds étrangers devaient désormais s’enregistrer auprès des tribunaux et déclarer sur toutes leurs publications qu’elles n’étaient pas des organisations hongroises – une loi que de nombreux observateurs avaient dès lors considérée comme une « loi anti-Soros » […].

 

Or, la Cour de Justice de l’Union européenne avait statué en juin 2020 que cette loi enfreignait la législation européenne : « Les restrictions de la Hongrie sur le financement des organisations civiles par des personnes établies en dehors de cet État membre ne sont pas conformes au droit de l’Union », avaient déclaré les juges de Luxembourg considérant que les dispositions de cette loi hongroise imposaient des « restrictions discriminatoires et injustifiées ». Le 18 février dernier, la Commission européenne avait donné à la Hongrie un délai de deux mois pour modifier sa loi. […]

[…]

Le vice-Premier ministre hongrois, Zsolt Semjén, a déposé ce mardi 20 avril devant le parlement hongrois un projet de loi visant à abroger, en date du 1er juillet 2021, la loi de 2017 sur les ONG tandis qu’un autre projet de loi abrogera les dispositions relatives aux universités étrangères. Pour le gouvernement hongrois, il ne s’agit bien évidemment pas d’une quelconque reculade mais d’une simple mise en conformité de la législation hongroise à la décision de la CJUE [Cour de justice de l’Union européenne, NDLR] ayant par ailleurs « confirmé que garantir la transparence du soutien apporté aux organisations capables d’influencer de manière significative le débat public peut servir l’intérêt public supérieur ». Le nouveau texte vise « à mettre en place de nouvelles dispositions conformes au droit de l’Union européenne ».

Lire l’intégralité de l’article sur visegradpost.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2714445

    Réponse toute sorosienne d’une entité corrompu par Soros. CQFD.

     

    Répondre à ce message

  • #2714462

    s’ils sont intelligents ils sacrifient un pion pour ne pas perdre la reine ou même peut être glisser une quenelle au Goulash de 130

     

    Répondre à ce message

  • #2714481
    Le 27 avril à 23:39 par goy pride
    La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

    N’est pas Poutine qui veut...

     

    Répondre à ce message

    • #2714553

      Exactement, je vis en Hongrie depuis longtemps et je constate que les hongrois dans leur majorité respecte Orban mais reconnaissent très souvent, avec un petit sourire en coin, que lorsque celui-ci est tiraillé entre ses principes et l’argent de l’UE, il choisit toujours l’argent à la fin...
      Force est de constater que c’est vrai, malheureusement... Et après la crise économique liée au Covid-19 cet enchaînement du pouvoir hongrois à l’UE ne fera que s’accentuer, tant la Hongrie est sous perfusion...

       
    • #2714561
      Le 28 avril à 08:58 par francky
      La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

      Je dirais plutot n’est pas Poutine qui PEUT...
      La Hongrie fait partie de l’UE, la Russie est un pays souverain.
      La Hongrie a une armée qui ne tiendrait pas une semaine face à l’armée française ou anglaise, la Russie est devenue aujourd’hui la meilleure armée au monde
      La population de la Hongrie est inferieure à 10 millions d’hbts, la Russie a une population de 148 millions d’hbts...

      Comparons ce qui est comparable camarade !!!

       
    • #2714601
      Le 28 avril à 10:45 par Maréchal nous voilà
      La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

      Force (brute) = couilles = sacré. Les 3 sont indissociables. Les Russes ont un sens très fort du sacré

       
    • #2714610

      Oui, on ne saurait mieux dire...

       
  • #2714542

    et oui ce n’est pas parce que l’on a gagne un round que le match est fini. salvini a gagne les elections et l’italie n’est pas sorti des ennuis, trump a ete elu puis battu...la vie est un combat ... il faut savoir ce que l’on veut et agir en consequence. Fini l’epoque ou on pouvait se contenter de "suivre le mouvement" parce qu’on allait grosso merdo dans la bonne direction. la il va falloir faire les meilleurs choix possibles pour eviter les gros ennuis qui risquent de venir :
    1915-1945 hiver 1945-1975 printemps 1975-2005 ete 2005-2035 automne plus que 14 ans d’automne et apres 2035-2065 nouvel hiver....

     

    Répondre à ce message

  • #2714560
    Le 28 avril à 08:55 par Kroutcheps
    La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

    Orban pourra faire croire tant qu’il veut qu’il est un résistant et un homme d’honneur, il ne reste qu’une prostituée parmi d’autres du maquereau Bruxelles. L’argent n’a pas d’odeur.
    Allez hop, au suivant !

     

    Répondre à ce message

  • #2714694
    Le 28 avril à 14:31 par becalme
    La Hongrie fait marche arrière sur les "lois anti-Soros"

    Et sa parle du Great-Reset sur c-news sans aucun complot...https://www.youtube.com/watch?v=I3o...

     

    Répondre à ce message

  • #2714729

    Pas une reculade ? Mais bien sur que si messieurs du gouvernement hongrois !

    J’espère qu’avec ceci, certains vont arrêter de fantasmer sur le "groupe de Visegrad". Entre l’appartenance à l’UE et les pognon, eh bien pour l’instant Orban choisit le pognon.

     

    Répondre à ce message

    • #2714959

      C’est l UE qui fragilise et compromet à terme la "résistance" des pays du groupe de Visegrad.
      Je pense qu’ils finiront par se taper des migrants et des LGBT s’ils y restent...(ce n’est pas ce que je souhaite bien sûr)

       
    • #2715227

      Allons, allons.... Les "migrants" vont là où il y a du pognon et des conditions d’accueil (ou perçues comme telles) favorables, donc dans les pays que j’ai cité précédemment. N’oubliez pas aussi que beaucoup de hongrois émigrent pour trouver de meilleurs revenus.
      Quant au délire LGBT, à moyen terme, peut-être, et encore. L’anthropologie globale des pays d’Europe de l’Est ne me parait pas suffisamment sensible à ca (je peux me tromper bien sur).

      Je vous recommande les conférence du cercle Aristote qui critiquent ce groupe de Visegrad. Pour moi l’essentiel y est dit.

       
  • #2714758

    C’est un peu superficiel, tout ça.
    Voilà un fait et on s’empresse à en faire des extrapolations générales.

    On oublie qu’on a sauté une époque entre temps.(par la covid &co bien sur)
    Là, les dangers sont d’une nature existentielle globale. D’une échelle supérieure.
    Et il se trouve que la Hongrie est un bon élève de la plandémie : mesures présentes (mais surveillance et répression beaucoup moins agressives qu’en France, toutefois), psychose à l’overdose entretenue par les médias et les "experts" et l’infantilisation de la population va bon train par les médias d’Etat ou mainstream.

    Ce qui est absurde du point de vue occidentale, c’est que c’est l’opposition (ultra-minoritaire) libérale-libertaire mondialiste (financée et soutenue massivement par les mêmes forces mondialistes) qui gueule contre les restrictions "sanitaires"... Le monde à l’envers. Mais opposition oblige.

    Mais ce qui n’y aura pas en Hongrie, c’est le "grand reset".
    Ce qui fait bosser les Hongrois, ce qui a créé de l’emploi (et de l’emploi y en a, il faut le dire), c’est l’établissement des multinationales et autres industries et services de l’Europe occidentale. Ce n’est pas vos sous de l’UE, camarades.
    Il y a aussi un bon accointance avec Israël et les juifs de Hongrie en général. C’est déja un Etat national-sioniste "accompli", pionnier du genre.

    La politique d’aujourd’hui (oui, même celle d’autres pays mineurs), ce n’est pas un tournois chevaleresque (ce qu’on peut par ailleurs regretter). Le compromis est partout. On traite et on marchande avec mille choses à la fois. Parfois on baisse la culotte, et parfois on sonne la charge. En Hongrie, au moins les deux coexistent. Alors qu’ailleurs plus souvent le deuxième volet n’arrive quasi jamais...

    La Hongrie est ce qu’elle est. Mais on y vit tranquille, sans délinquance au quotidien, sans migrants, sans cités hors de contrôle, sans flicage excessif.

    C’est vrai qu’on y surjoue même certains aspects des mesures covidiques, mais il faut se rappeler, que c’est le seul pays de l’UE qui a fait venir massivement le vaccin chinois (le vrai vaccin classique, si l’on veut, qui est le seul à ne pas être de nature mRNA / ADN). Dans le contexte, c’est énorme, et c’est en soit un signe.

    On vit une époque où "fluctuer mais pas couler" est un art très complexe.
    Ceci dit, on verra ce que se passera ici en Hongrie dans la durée.

    A mon sens, la sortie de l’humanité de ce piège mortelle viendra, de toute façon des Etats-Unis.

    Salut les camarades.

     

    Répondre à ce message