Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Libye réclame la levée de l’embargo sur les armes qui frappent son pays

Les Occidentaux tempèrent l’Égypte, prête à intervenir

Face à la menace islamiste, les autorités libyennes réclament plus de moyens pour mener la guerre et éviter une intervention militaire égyptienne.

Le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohammed al-Dairi, a rejeté l’idée de voir Le Caire intervenir militairement et réclamé mercredi de l’ONU la levée de l’embargo sur les armes imposé à son pays depuis 2011, « pour que notre armée puisse recevoir des équipements et des armes pour lutter contre le terrorisme », ajoutant que la communauté internationale n’accordait pas la même attention à la Libye qu’à la Syrie ou l’Irak.

La diplomatie égyptienne soutient le projet de résolution qui doit être présenté aux 15 pays membres du Conseil de sécurité, prévoyant de lever les blocages sur la fourniture d’équipements à l’armée libyenne, sous réserve qu’un blocus naval soit mis en place afin d’éviter les milices islamistes ne puissent se fournir en armement.

La Russie a émis des réserves concernant cette résolution, craignant que les armes fournies au pouvoir libyen, ne finissent entre les mains des groupes rebelles.

Le représentant de l’ONU en Libye, Bernardino Leon, s’accroche toujours à la possibilité d’obtenir un accord politique entres les différentes parties en conflit, soutenu en cela par les États-Unis, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Espagne qui optent pour une « solution politique du conflit » en Libye.

Cependant, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, ne l’entend pas de cette oreille et souhaite intensifier l’action de son armée sur le sol libyen. Après un raid de l’armée de l’air sur les positions de l’État islamique, en réponse à la décapitation de 21 chrétiens coptes, il souhaite peser sur les discussions internationales, estimant que les Nations unis n’ont pas d’autre choix que de mettre sur pied une coalition internationale.

Le maréchal al-Sissi s’est rendu hier sur une base de l’ouest égyptien pour s’assurer du degré de préparation des forces chargées de la sécurité de la frontière avec la Libye, alors qu’à l’est du pays, l’armée est aux prises avec les jihadistes du mouvement Ansar Beït al-Maqdess qui a fait allégeance à l’EI en novembre.

L’Algérie et la Tunisie se sont dit hostiles à l’idée de voir l’Égypte, ou une coalition d’État, prendre part au conflit libyen, quant au Qatar, il a rappelé jeudi son ambassadeur au Caire, suite aux propos tenus par la délégation égyptienne lors d’une réunion de la Ligue arabe, qui ont accusé l’émirat du Golfe de soutenir le terrorisme.

Une certaine cacophonie a eu lieu ces jours-ci en Italie, le ministre italien des Affaires étrangères, Angelino Alfano, affirmant lundi que la Libye devait être la « priorité absolue » de la communauté internationale. Le ministre de la Défense, se disant prêt à déployer 5 000 hommes pour lutter contre l’État islamique. Des propos modérés par le Premier ministre, Matteo Renzi, pour qui « ce n’est pas le moment pour l’intervention militaire ».

L’État islamique à réagi en promettant un « chaos en Méditerranée » en cas d’engagement occidental sur le sol de la Libye, en envoyant 500 000 migrants sur des centaines d’embarcations vers l’Europe.

 

Voir aussi, sur E&R :

La Libye avant le chaos, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout le monde et terroriste avec eux , pour moi un ou des terroriste ces des 10ène voir centaine de personne maximim . Mais quant on a des 10ene ou des centaine de millier chui désoler mais faut trouver d’autre mot, des rebelles des opposant milice radicale peut être ....


  • C’est un peu la panique à bord ! ...puisque ISIS a menacé l’Europe d’envoyer 500 000 ( lybiens et des jihadistes mêlés incognito ) dans des bateaux pour Lampedusa , si l’Égypte et d’autres ,intervenaient ! Du coup , ça Michetonne sec !

     

    • Si le nombre ahurissant de 500 000 jihadistes devaient effectivement accoster les côtes européennes cela ne pourra qu’avoir été organisé et autorisé par nos gouvernements ! EN effet avec tous les systèmes de surveillance disponible aujourd’hui il est impossible qu’une armada de plusieurs milliers de bateaux sur la méditerranée (il faudrait bien ça pour accueillir 500 000 jihadistes) passent inaperçu et de ce fait serait immédiatement anéantie...notre époque est tellement dégénérée que des gens supposément intelligents n’ont pas le bon sens nécessaire pour entrevoir l’absurdité totale de telles déclarations fantaisistes.


  • Les lybiens, ou plutôt le gouvernement lybien, fallait pas virer Khadafi bande d’abrutis.
    Votre pays était stable, les gens vivaient biens, regardez un peu ce que vous avez fait avec votre revolution de pacotille

     

    • @kiricou

      la population n’y est pour pas grand chose , quand nos atlantistes décident de faire main basse sur l’or noir , et ..l’or jaune également ,où tout ce qui est rentable à moindre frais , il crée ce qu’ils savent faire : le chaos ! idem pour l’irak , la syrie , le kossovo , en Amérique latine , ...et çà partout sur la planète où ils ne rencontrent pas de "bloc" en face / quand il y a les russes ou les chinois , ils sont déja plus prudent !


  • Bhl au tribunal international de la Haye.....


  • La Lybie de qui ?
    De qui ces gens sont-ils réellement les représentant maitneant ?


  • Comment peuvent-ils se défendre sans armes contre les rebelles
    sur-armés , étonnant de la part de ceux qui veulent cet embargo ?
    peut-être que les dirigeants de la Libye ne leur ont pas assez fait de
    privilège avec leur pétrole et autres , peut-être ont-ils plus d’intérêts
    avec les rebelles , comme en Syrie d’ailleurs..... ? les morts civils pour
    tous ces impérialistes ne comptent bien peu , comme en Ukraine
    et en Irak aussi , c’est toujours le même scénario !

    Satan reconnais ses ouailles....et fait avec...


  • Cela ne se passerait pas comme ça s’il était encore la (Mouammar Kadhafi)
    Paix à son âme