Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La PMA dans les faits : "50 % des demandes émanent de femmes seules"

Selon les chiffres de l’Agence de biomédicine, il y a eu plus de 5 000 nouvelles demandes de procréation médicale assistée au premier trimestre de l’année 2022.

 

La loi de bioéthique a été adoptée il y a un an, le 2 août 2021. Elle permet notamment la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, y compris les célibataires et celles qui sont en couple avec une autre femme.

(...)

 

Êtes-vous êtes surprise par le nombre de demandes depuis l’adoption de cette loi il y a un an ?

Joëlle Belaisch-Allart (responsable du service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction à l’hôpital de Saint-Cloud) : C’est vrai que le nombre de demandes a explosé par rapport à ce qui était prévu. Je pense qu’on est au tout début des mesures et de la loi. Cette loi est une véritable révolution sociétale, il faut en être conscient. Nous sommes face à un nombre faramineux de demandes, il faut bien le dire. C’est peut-être un effet départ et il se peut que ça se calme par la suite, mais par rapport à ce qui était attendu, effectivement, il y a une demande fantastique.

Nous sommes également un peu étonnés parce que, par exemple, en Belgique, il y avait une majorité de couples de femmes. En France, plus de 50 % des demandes sont du côté des femmes seules. J’ai une interprétation personnelle. Il y a bien sûr des femmes qui veulent vraiment un enfant seules. Cependant, je pense qu’il y a aussi une certaine pression liée au fait que l’autoconservation, qui est une autre des mesures phares de la loi, est limitée dans le temps et n’est autorisée que jusqu’au 37e anniversaire. Donc, un certain nombre de femmes plus âgées se disent que leur seule façon d’avoir un enfant, c’est comme ça.

(....)

 

Cela veut-il dire que nous manquons de donneurs ?

C’est clair que nous n’avons probablement pas assez de dons. Il y a déjà eu une augmentation qui a été mentionnée au début du premier semestre 2022. La loi va aussi changer car les donneurs qui vont donner à partir du 1er septembre accepteront d’emblée de communiquer leur identité lors de la majorité de l’enfant si cet enfant le demande. Que va-t-il alors se passer ? Actuellement, il y a eu une augmentation des dons, mais c’est insuffisant. Cependant, il n’y a pas que le problème des donneurs, il y a aussi le problème des moyens. Devant cette avalanche de demandes, on a besoin de médecins, on a besoin de psychologues, on a besoin de locaux. Il y a vraiment une organisation à faire.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

En lien, sur E&R :

 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3003618

    Il faut être psychologiquement très perturbé pour désirer faire un enfant seul et de cette manière. Et en disant cela je fais dans l’euphémisme ! Disons les choses tel qu’elles sont : il faut être mentalement gravement malade. Aspirer à faire un enfant de cette manière en étant célibataire est du ressort de la psychiatrie. Imaginez un peu le processus mental de dingue menant à une telle décision ! "Je veux un enfant mais je ne veux pas d’homme dans ma vie, ni ne veut me faire féconder par un homme ! Je ne veux pas que mon enfant grandisse dans une famille avec un papa..."
    La prochaine étape : GPA pour les femmes célibataires. Autrement dit on aura des femmes qui voudront un gosse mais sans avoir un homme dans leur vie, ni se faire féconder par un homme, ni porter l’enfant dans leurs entrailles...mais avoir recours à la matrice d’une femme-objet pour porter l’enfant à leur place !
    L’enfant a désormais le statut d’objet de consommation que l’on peut désirer et posséder sans contrainte. Par contre attention ! Si vous ne faîtes pas injecter votre enfant des potions toxiques, si vous ne le scolarisé pas...on vous le retirera ! Il y a quand même des limites à ce que l’on peut faire avec un gosse !

     

    Répondre à ce message

  • #3003683

    40 piges et pour n’avoir pas trouvé de gugusse pour l’engrosser sur les rézossossio du cirque Tinder et Cie, jusqu’ici, la voilà partie en Espagne pour se faire inséminer.
    Et quand on lui demande où sera le daron pour mettre une targette à son moufflet lorsqu’il pissera dans les jardinières on entend : « Gna, gna, gna... »
    Pourtant j’étais volontaire : pour les targettes, hein ?

     

    Répondre à ce message

  • C est à nous , bonhommes, de montrer que sans notre semence, point de vie
    Faire un don pour un couple stérile : oui, mais pour les délires progressistes, niet

     

    Répondre à ce message

  • #3003742

    Une PMA réussie en France c’est un coût d’environ 120 000 €...

    5000 pour un seul trimestre, comptons simplement 10 000 an...

    La sécu se met sur le dos une charge de 1.2 milliards de plus sur le dos.

     

    Répondre à ce message

  • #3003760

    Attendons nous a des affaires encore plus sordides concernants les cas de maltraitance enfantine. Une femme seule qui élève ses gosses c’est déjà le cas depuis 20ans. Les banlieue en sont remplis..... Mais maintenant il aura meme pas de pere. Exit le pere et cela sera normal. Le père qui casse les couille car il impose la loi, pas comme la maman qui "accepte tout" et surtout quand c’est un fils. Mais maintenant il y a de la jalousie entre même famille : mère envieuse de la fille plus jolie. Père envieux des copines de sont fils.... Jalousie entre frères et sœurs, concurrence mère fils et mère castration.....

    A écouter : la chanson sans (re)pères.

     

    Répondre à ce message

  • #3003848

    Femmes seules pour émarger des aides. Jamais seules la nuit !

     

    Répondre à ce message

  • #3004013
    Le 4 août à 15:25 par Paysan Lémovice
    La PMA dans les faits : "50 % des demandes émanent de femmes (...)

    L’amour est ce qui donne la joie aux créatures, source de joie infinie. Ce n’est pas la mère qui donne la vie, c’est l’amour.
    Un enfant ne peut naitre du désir égoïste d’une femme seule et d’un donneur qui "rend service", ce n’est ni plus ni moins que la marchandisation des gosses.
    Quelle époque de tarés !

     

    Répondre à ce message

  • Moi je dis courage aux couples qui ont été épargnés par l’Antechrist jusqu’ici...
    Et pour les autres... Estimez vous heureux d’être encore des hommes et des femmes avec deux parents, voir avec des enfants, si vous avez encore le droit de les voir pousser.
    C’est déjà pas mal faut pas non plus chercher son bonheur trop loin, la branlette c’est mieux que rien.

     

    Répondre à ce message

  • Excellent éclairage sur la marchandisation du corp humain à tous les étages. En attendant la GPA...au nom du progrès et de l’égalité. Comme il se doit !

     

    Répondre à ce message

  • ’’femmes seules’’...
    ça va devenir un pléonasme, étant donné la chute vertigineuse que l’attitude générale de cette moitié de l’humanité, n’incite plus vraiment (c’est un euphémisme) à la fréquentation (surtout si on s’est déjà fait avoir une fois...). D’ailleurs, au quotidien, et sans aller si peu que ce soit vers une quelconque forme d’intimité, les relations sont si déplorables, souvent si désagréables, voire contre productives/catastrophiques ; que cela est encore moins engageant. Finalement la PMA limite les dégâts en ne faisant qu’une seule victime au lieu de deux et ça c’est un vrai progrès. Au reste, le vieux dicton qui dit ’’qu’une femme vous donne la vie et que toutes les autres essaient de vous la reprendre’’, est de plus en plus vrai. Elles font des ravages...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents