Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Vidocq : la véritable histoire de l’empereur de Paris

Véritable légende vivante devenu héros de roman, Vidocq est passé du banditisme à la police en devenant, sous l’Empire, le chef de la très officieuse mais efficace « brigade de sûreté ». Durant sa vie tumultueuse, il a fait mille métiers et a porté mille déguisements : saltimbanque, soldat, voleur, faussaire, marchand de tissu, bagnard, colporteur, indic... on ne les compte plus. Roi du camouflage et de l’évasion, il se spécialisera ensuite dans la traque des brigands, avec une efficacité redoutable, faisant même de l’ombre à la police régulière. Il a aussi inventé le papier infalsifiable, fondé la première agence de détective privé, inspiré Balzac et Hugo... Retour sur ce parcours hors du commun, celui du roi des voleurs, devenu roi des policiers.

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il est évident qu’un délinquant-escroc-criminel chevronné pourrait faire le meilleur des flics : il connait tous les trucs . Mais il est difficile de lui faire confiance, qui peut être sûr de sa "conversion" ?

     

    • @Javert,

      En règle générale, on peut. Les polices spéciales sont la marque des régimes autoritaire. Ces derniers arrivent généralement sous forme de coup d’état ou de révolution. Le nouveau régime cherchera alors à utiliser les anciens détenus du régime précédent, (les ennemis de mes ennemis sont mes amis), pour effectuer la basse besogne essentielle pour une prise de pouvoir durable.
      L’ancien détenu sautera sur l’occasion pour réinsérer la société, et mettra du coeur à l’ouvrage. Réhabilité, il sera un fidèle agent du nouveau régime.
      Même les régimes dit démocratique peuvent employés des truands ou des personnes qui n’étaient rien lorsqu’il s’agit de faire régner un ordre ou un climat délibérément choisi, comme le terrorisme d’État ou encore un simple urologue qui devient le porte parole d’un ordre nouveau par exemple...Ces gens là font du très bon boulot en règle générale et font état d’une dévotion totale à leur employeur...
      Pour le cas Vidocq, la situation est simple à comprendre : Napoléon étant contraint de contrer les coalitions, laisse la sécurité de l’intérieur à une forte police d’état. L’Empire est aussi un régime policier. Les police, police spéciale et services de renseignements sont essentiels pour maintenir une France calme face aux méfaits des brigands qui ont quartier libre suite à une armée mobilisée à l’étranger, et aux espions anglais qui pullulent.


    • Je t’invite à lire ses mémoires, c’est plus compliqué que ça en réalité.


    • Je pense aussi que pas mal de flic aujourd’hui pourrait se convertir facilement en escroc...quand on voit avec quel zèle ( ou jouissance ) ces "farces de l’ordre" extirpent aux citoyens leur fric difficilement gagné pour un oui pour un non....