Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc

Nous sommes le 30 mai 1431, et la fantastique épopée de Jeanne d’Arc se termine à Rouen, sur le bûcher, au milieu des flammes. Pour les Anglais, il fallait que cette « sorcière » meurt, et que l’accusation d’hérésie discrédite le roi de France. C’est donc au terme d’un procès dur et éprouvant, mais surtout totalement biaisé, que Jeanne est conduite à son martyr. Et pourtant, elle aura été merveilleuse, inébranlable, jusqu’à en stupéfier ses juges. Retour sur un procès inique venu paradoxalement sonner le début de la fin de la domination anglaise sur la France.

 

 

Découvrir l’histoire de France avec Kontre Kulture :

La Petite Histoire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1812941

    Ce qu’il faut savoir c’est qu’à travers le procès de Jeanne c’est celui du sacre de Charles VII qu’on faisait , car prouver que Jeanne était une sorcière c’était rendre caduque le couronnement du roi que cette fille avait permis de réaliser !

     

    • #1813006

      Il faut au passage d’ailleurs noter que dans ce procès, l’évêque Cauchon était à la fois juge et partie, vu que c’était justement lui qui avait couronné Henri VI comme "Roi de France et d’Angleterre".

      Donc du coup, pour l’impartialité des juges, on repassera...


  • #1812998

    j’aime l"approche légère de ce prof Christopher. En complément je vous suggère
    le travail d’Henri Guillemin...Vive la France !
    P.S. sont exclus les parigot-te-s du dogmatisme mondialiste...de Montréal Qc.

     

    • #1813066

      Le problème avec Guillemin c’est qu’il ne voit pas la dimension providentielle de la Geste de Jeanne d’Arc. Il la considère comme une bonne fille, sincère et ne croit pas en sa mission. divine sur la France.
      Maintenant ses vidéos sur l’histoire restent captivantes....


    • #1813104

      Attention à Guillemin : il base ses livres sur des citations qu’il prend soin de truquer de telle sorte qu’elles signifient le contraire de l’original . Son chef-d’oeuvre à cet égard est " L’homme des mémoires d’outre-tombe ", une abjecte tentative de démolition du grand Chateaubriand .


  • #1813102
    le 04/10/2017 par Catholique & Français
    La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc

    Il y a une énorme et même colossale erreur dans cette leçon video : contrairement à la légende servie à toutes les sauces, Jeanne d’Arc n’a jamais abjuré au cimetière de Saint-Ouen ! L’historien Charles Boulanger a magistralement démontré, dans un ouvrage majeur des années 1950, de manière décisive et preuves à l’appui, l’inanité de cette légende partagée depuis 1456 jusqu’à nos jours par la quasi-totalité des personnes qui se sont intéressées à Jeanne d’Arc. Non ! Le parcours de Sainte Jeanne d’Arc a été droit et limpide, comme une flèche, du début à la fin, sans le moindre faux-pas et sans la moindre faiblesse ! Gloire à elle !


  • #1813115

    #1813066Le 4 octobre à 16:36 par adile111
    La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc
    Le problème avec Guillemin c’est qu’il ne voit pas la dimension providentielle de la Geste de Jeanne d’Arc. Il la considère comme une bonne fille, sincère et ne croit pas en sa mission. divine sur la France.
    Maintenant ses vidéos sur l’histoire restent captivantes....



    En quoi est-ce un problème ?

    Par ailleurs, Je tiens à ajouter qu’Henri Guillemin citait systématiquement ses sources. Je conseille vivement à Christopher Lannes de s’en inspirer.

     

    • #1813175

      oui enfin, y a à boire et à manger chez Guillemin....


    • #1813373
      le 05/10/2017 par Francois Desvignes
      La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc

      C’est un problème de faire l’Histoire de France en dehors des Volontés divines car sans l’éclairage céleste l’Histoire de France et à travers elle, l’histoire du monde est au mieux incompréhensible au pire un mensonge construit.

      Donc une Histoire falsifiée : de bout en bout, fausse.


    • #1813406

      @Francois Desvignes
      Tout à fait !
      On fabrique une histoire selon ses propres vues souvent étroites et on traite de naïf les hommes des époques passées parce qu’ils ont rapporté des choses ( en l’occurrence toute la vie Jeanne D’arc qui n’est qu’une suite d"événement extraordinaires ) qui n’entrent pas dans l’entendement de l’homme moderne.


  • #1813563

    #1813175Le
    4 octobre à 19:04 par Paul82
    La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc
    oui enfin, y a à boire et à manger chez Guillemin....



    Comme chez l’ensemble des historiens : je vous rappelle que l’histoire n’est pas une science exacte.
    Il est néanmoins possible de se rapprocher d’une certaine connaissance en citant ses sources, d’où l’objet de mon propos.



    #1813373Le 5 octobre à 04:11 par Francois Desvignes
    La Petite Histoire : le procès de Jeanne d’Arc
    C’est un problème de faire l’Histoire de France en dehors des Volontés divines car sans l’éclairage céleste l’Histoire de France et à travers elle, l’histoire du monde est au mieux incompréhensible au pire un mensonge construit.



    Intéressant. Pourriez-vous m’indiquer où je peux suivre un cours d’Histoire de France "avec les Volontés divines et l’éclairage céleste" ? Merci d’avance.

    J’imagine que la France, fille aînée de l’Eglise depuis le baptême de Clovis en 496 (si on "oublie" L’Arménie de Tiridate IV, baptisé en 301, l’Ethiopie d’Ezana, baptisé en 330, et l’empire romain avec l’édit de Thessalonique en 380, excusez du peu) doit avoir une place importante dans l’Histoire du Monde "avec les Volontés divines et l’éclairage céleste".
    J’imagine également que les français doivent avoir une place toute particulière dans cette Histoire, comme peuple élu de Dieu par exemple.

    Je ne sais pas pour vous, mais cela me fait penser à une revendication caractéristique d’une autre religion.

    Ironie mise à part, je trouve assez triste de vouloir s’arroger une place particulière auprès du divin, cela m’évoque tous ces footballeurs qui remercie Dieu après une victoire, pensant mérité davantage Sa grâce au détriment des footballeurs de l’équipe adverse pour je ne sais quelle raison.

     

    • #1815066

      La France n’est pas fille aînée de l’Eglise à partir du baptême de Clovis, elle l’est en fait depuis la donation de Pépin le Bref en 754, c’est par la création des Etats Pontificaux que le royaume de France devient protecteur de Rome. Ce titre a donc été donné par Rome au Roi de France (Roi très chrétien, Fils aîné de l’église).

      Là ou vous avez raison, c’est que d’autres pays ont embrassé le christianisme bien avant la France sans pour autant avoir de titre honorifique, la différence c’est que la France a joué un rôle essentiel de protecteur politique et militaire et cela depuis 754 jusqu’aux fiers zouaves pontificaux français qui ont protégé Rome alors que le Royaume d’Italie tentait de récupérer la ville pour en faire sa capitale, il a fallu une manoeuvre des prussiens pour que Napoléon III retire ses troupes de Rome et que la ville éternelle tombe.
      L’histoire parle d’elle-même sur plus de mille ans avec bien évidemment des haut et des bas, et beaucoup plus de bas depuis la disparition des Rois de France, les prières de saint Remi évêque de ses 22 ans à ses 96 ans ont sans doute jouer un rôle important, lui qui dès les débuts du Royaume de France avait annoncé la couleur à Clovis : "Apprenez mon fils que le royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Romaine, qui est la seule véritable Eglise du Christ. "


    • #1815225

      Je me suis souvent posé la question de cette légitimé de la France en tant que fille de l’église. C’est un titre, épinglé par des hommes d’église pour des calculs politiques à savoir des manipulations, au pire pour des guerres , au mieux comme appui . Je ne vois rien de divin dans tout cet aspect, mais plutôt une démarche diplomatique. Cette disposition de la France comme fille de l’église avait des limites, Sainte Jeanne en est une démonstration grandiose.