Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Russie pour une réglementation internationale sur la modération des réseaux sociaux

Le ministère russe des Affaires étrangères a encouragé la mise en place de règles internationales sur la modération des contenus des réseaux sociaux, afin d’éviter une « censure arbitraire et opaque » de la part de ces derniers.

 

Le 27 janvier 2021, le ministère russe des Affaires étrangères s’est dit dans un communiqué favorable à l’établissement de règles internationales en matière de modération du contenu des réseaux sociaux. Quelques semaines auparavant, les géants américains du numérique avaient pris des décisions inédites contre l’ex-président américain Donald Trump et ses soutiens.

« Les mesures restrictives adoptées par la direction des plus grands réseaux sociaux américains concernant les contenus publiés sur leurs plateformes ont porté un coup au système démocratique de valeurs et à l’architecture internationale de l’information », explique le communiqué, qui évoque le « caractère inadmissible d’une censure arbitraire et opaque des contenus médiatiques de la part des plateformes numériques » s’opérant « en l’absence de décision de justice ».

Ces décisions unilatérales de la part des géants du numérique (Facebook, Twitter, Google, Amazon...) enfreignent selon le ministère russe des Affaires étrangères les dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (adopté en 1966 par l’Assemblée générale des Nations unies), mais aussi celles de l’Acte final d’Helsinki et d’un « certain nombre d’autres décisions [...] signées par les États-Unis ».

Moscou en appelle donc à un « travail de fond » réalisé dans des « structures internationales compétentes » – telles que les Nations unies, le Conseil de l’Europe et l’OSCE – afin de relever les défis de l’absence de contrôle des pouvoirs publics sur le monde numérique et de la « vulnérabilité des données personnelles accumulées par les réseaux sociaux ».

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aïe !
    J’ai bien peur que cette proposition aille dans le sens de l’établissement d’un gouvernement mondial. On se réunit pour élaborer une gouvernance des réseaux sociaux.
    Certes, c’est mieux que d’être gouverné par les GAFAM me direz-vous. Mais encore faut-il que chaque pays participant ne soit pas le pantin de ces GAFAM... !

    La seule solution : la souveraineté. Une puissance souveraine développe ses propres réseaux sociaux et les fait contrôler par un Etat légitime.

     

  • Et Israël de demander la création d’un tribunal international de l’antisémitisme, auquel il présiderait, avec le soutien des organisations pour la mémoire, et avec le financement des États-Unis et de la communauté internationale...

     

  • La Russie parle d’or, mais les voyous d’en face abusent de leur position dominante et sont protégés par la CIA qui a permis cette situation. Pourquoi changeraient-ils d’un iota ? Si l’ONU, outil sioniste, se mettait en branle, nous pouvons espérer une amélioration d’ici à 20 ans... peut-être...
    Le mieux serait de proposer d’emblée des RS alternatifs incluant les règles idoines !

     

    • Au moins la Russie en dénonçant la tyrannie américaine (et occidentale) liée au GAFAM, au media mainstream unique et au vol démoncrate de l’élection montre que le mur de Berlin a changé la donne concernant la liberté d’expression, de mouvement et d’opinion dans le monde.
      D’ailleurs tous les supporters de Trump ne doivent pas oublier qu’en réalité, Il a Gagné...


  • Ce n’est pas la Russie, mais la Russie de Poutine, laquelle n’est guère différente des pays du NOM (Occident, Etats-Unis, Chine) ... Dire que l’on critiquait l’URSS, la Corée du Nord et Mao !

     

    • @anonyme

      La Russie, vous devriez y faire un tour, n’est pas une dictature comme la France du Coucou-LGBT Macron élu frauduleusement ! Après les manifestations à Moscou, les gens rentrent entier chez eux !
      Il n’y a eu qu’un seul confinement et la blague est maintenant finie, écoles et universités sont ouvertes.

      Assez de l’anti-poutinisme primaire, gratuit et stérile. Informez-vous !