Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Turquie, soutien inconditionnel de l’Azerbaïdjan

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a réaffirmé le soutien inconditionnel de son pays pour l’Azerbaïdjan dans le conflit du Haut-Karabagh au cours d’une visite officielle à Bakou vendredi.

"En tant que Premier ministre de la Turquie et représentant du peuple turc, je déclare que la Turquie soutiendra l’Azerbaïdjan jusqu’à la libération de chaque centimètre carré du territoire azerbaïdjanais" a déclaré Davutoglu après des entretiens avec le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev.

"Je tiens à vous rassurer que la moindre douleur causée à l’Azerbaïdjan est un coup de couteau en plein coeur pour la Turquie" a t-il déclaré à la presse, selon les agences de presse azerbaïdjanaises. "Nous ne voyons aucune différence entre la Turquie et l’Azerbaïdjan. Servir l’Azerbaïdjan, c’est servir la Turquie, et vice versa".

Davutoglu a également déclaré qu’Ankara continuera à renforcer les liens militaires avec Bakou. "L’industrie de la défense est un secteur stratégique particulier pour la Turquie et l’Azerbaïdjan. Ils ont l’intention de mettre en œuvre un certain nombre de projets communs dans ce domaine" a t-il dit.

Davutoglu a parlé à la suite d’exercices militaires de l’armée azerbaïdjanaise. Des soldats et avions de combat turcs doivent également proposé un exercice devant les deux chef d’État dans les prochains jours.

Les propos du Premier ministre turc sont une indication supplémentaire qu’Ankara continuera à plaider la normalisation des relations turco-arméniennes subordonnée à une résolution du conflit du Karabagh acceptable pour Bakou.

L’Arménie a rejeté à plusieurs reprises ce lien, faisant valoir que les accords de normalisation turco-arméniens signés en 2009 ne font aucune référence au Karabagh.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La langue Azéri est très proche de la langue Turque, les azéris sont considérés comme des turcophones, il suffirait d’effacer l’obstacle arménien pour "réunifier" Turquie et Azerbaïdjan, les "Panturquistes" d’Ankara y songent...

     

    • Sauf que les Azéris sont ethniquement perses, et chiites qui plus est. Les azéris vivant en Iran sont plus nombreux que les Azebaidjanais (12 millions contre 8). L’Iran est un partenaire incontournable de l’Azerbaidjan notamment pour la liaison avec le Nakitchevan. Donc l’Iran est plus en position de force que la Turquie sur la question.


    • #974872

      Ils ont déjà essayé !


    • The dude exact, le chef de l’Iran actuelle l’Ayatollah Ali Khamenei est moitié azéris pour donner une idée de l’étroite liaison entre les perses et les azéris entre l’Iran et l’Azerbaïdjan ! Par contre, le rôle des mollahs dans cette histoire est une fois de plus très floue.. sont-ils du coté des azéris(leur frères ethniques), de l’Arménie(avec qui ils ont une très bonne relation justement)... la Turquie et la Russie dans tout sa... toujours très/trop compliqué le moyen-orient et les régions alentours !


    • Et sauf que la Turquie n’a jamais été unifié à l’Azerbaidjan. D’ailleurs l’Azerbaidjan est un Etat qui a été créé de toute pièce en 1918 et leurs origines ethniques viennent plus des peuples autochtones du Caucase ainsi que des Iraniens que des Turcs...


    • #996507

      Désolé mais The Dude se trompe. Complètement même. Mais c’est compréhensible car la création du pays "azerbaijan" en 1918 dans un espace qui n a jamais eu de nom auparavant avec l emprunt du nom de la région Iranienne adjacente ´Aterpetkan’ , partie intégrale de l histoire perse depuis 2000 ans, a amené beaucoup de confusion dans la compréhension des rapports de tout ce beau monde. D’autant plus que la région Iranienne et le pays partagent une langue (le Turc qui a remplacé l ancienne langue azérie perse aux 15/16e) et une religion comme il le signale. Mais c’est bien tout et c est loin d être assez dans ce cas précis.

      Soudain, les Tatars, Les Lezgues, les Turcs du Caucase, les Talyshes, les Kurdes etc....se sont appelés Azéris. Jamais avant 1918 ou ils étaient organisés sous le nom de ´Conseil des Musulmans du Caucase’. Ce n’est pas un pays homogène ethniquement et très peu se revendiquent comme ’Perse’, à part ceux qui le sont réellement comme les Talyshes. Beaucoup en revanche se disent Turcs, même si leur ADN prouve le contraire.

      Et le fait religieux Chiite reste marginal en Azerbaijan ou la religion à finalement peu de place dans l’espace public, à part chez les Talyshes. Sinon c est bien le sunnisme le plus extrémiste qui gagne du terrain. AL Nosra Azerbaijan revendique 1000 combattants.

      En Iran, il y a un slogan toujours très en vogue depuis 60 ans " si c’est l Azerbaijan, alors c est l’Iran. Si ce n est pas l Iran alors ce n est pas L’Azerbaijan’. Ça illustre parfaitement le dédain des nationalistes Iraniens pour un pays sortit de nulle part. Ils haïssent l Azerbaijan et les panturcs au plus haut point, Surtout depuis l épisode du ´Grand azerbaijan’ en 45-46 initie par Staline et les Britanniques, C est le cas des Perses mais aussi des Iraniens Azéris (dont bon nombre de mollahs) se considérant comme tels et voulant à tout prix se différencier de ceux qu’on appellent les Turcs. C’est bien sous l impulsion des Mollahs Azéris qu on a interdit l’apprentissage du ’ turc Azéri ’ et que sont apparus les grandes mesures pour contrer l’expansion Pan turque ( traque des loups gris et des cellules pro Azerbaïdjan, Farsi langue unique etc...) .

      Donc l Iran et l Azerbaijan se supportent à peine et concrètement cela se traduit par des Azéris qui proposent leurs bases aériennes à Tsahal pour bombarder les sites nucléaires Iraniens. Il y a un mois, les Iraniens ont abattus un drone Israélien qui venait du Nakhichevan justement.


  • En Turquie, on dit " un même peuple avec deux nations". C’est dire qu’ils sont comme des frères. Donc pas étonnant que c’est deux nations s’entendent à merveille


  • C’est la même politique panturquiste depuis au moins un siècle. Cela a commencé avec le génocide des Arméniens et l’annexion de l’Arménie occidentale à la Turquie.
    Puis Staline, pour "faire plaisir" à la Turquie a attribué illégalement en 1921 deux autres territoires historiquement arméniens : le Nakhitchevan et le Haut-kharabakh. Dans le Nakhitchevan a été effectué une épuration ethnique de la population arménienne et la destruction de toute la culture arménienne sur ce territoire. Seule la population arménienne du Haut-Kharabakh, a pu résister à la violente répression de l’Azerbaidjan, et avec l’aide de la République d’Arménie, comme on le sait, a gagné sa liberté en 1994.