Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La chronique juridique de Damien Viguier #11 – Lénine et Napoléon

Droit dans les oreilles

La chronique juridique de Damien Viguier est l’une des nombreuses émissions d’ERFM.

 

Présentation de ce onzième épisode :

Deux hommes politiques dont le premier, Lénine, était juriste et avocat, et dont le second, Napoléon, a étroitement travaillé avec ses juristes. Son passage au Caire et l’influence de l’islam sur le Code civil.

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Formez-vous sur tous les sujets avec Damien Viguier et Kontre Kulture :

 

 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2570975

    Il faudrait peut etre envoyer ce lien à "la Poissonnière" cela lui éviterait de raconter des bêtises à propos de la charia...

     

    Répondre à ce message

  • #2571015

    autres chose qui est très importante est celui d’empêcher les islamiste de voter lors des prochains Elections, car les islamistes vont voter pour les gauchistes. et pour faciliter l’ infiltration les institutions publiques de l’état française par les islamistes afin qu’il propage leur idéologies .

     

    Répondre à ce message

  • #2571099

    www.ajib.fr/le-droit-francai...

    Dans cette très bonne intervention, le Dr. Said Al Kamali nous détaille en quoi le droit musulman a été la source majeure du droit français.

    Le Dr. nous explique que Gustave Le Bon, qui fut sociologue, médecin et anthropologue dit dans l’un de ses livres que lorsque Napoléon fut en Egypte, il tomba sur un livre qui lui permit de bâtir la loi française.
    Il se trouve que ce livre, dont Gustave Le Bon ne connaissait pas le titre, s’intitule « L’explication de d’Adirdir sur l’épitre de Khalil », qui est un ouvrage de jurisprudence (fiqh) de l’école de pensée malikite.

    Dr. Kamali était étonné et a donc commencé à chercher l’histoire du code civil français.
    En y regardant de plus près, il s’est rendu compte qu’à l’origine il s’appelait « Le code Napoléon ».
    Napoléon fut d’ailleurs très fier de ce code et l’évoque en ces termes : « Mon seul code par sa simplicité a fait plus de bien en France que la masse de toutes les lois qui m’ont précédé »1.
    Ou encore « « Ma vraie gloire n’est pas d’avoir gagné quarante batailles ; Waterloo effacera le souvenir de tant de victoires ; ce que rien n’effacera, ce qui vivra éternellement, c’est mon Code Civil ».2
    Ce code remplaça toutes les jurisprudences françaises qui furent très diverses en fonction des régions et empêchaient une gestion centralisée de la loi.

    Dr. Kamali déplore qu’aujourd’hui les historiens du droit français ne rendent jamais la parenté au droit musulman, ni même n’esquissent une évocation de ce fait.

    En examinant lui-même le droit français pour voir quelles sont les similitudes avec le droit malikite, il prit conscience que ce travail avait déjà été effectué par un savant d’Al Azhar en Egypte.
    Ce savant se rendit compte des grandes ressemblances entre les deux jurisprudences.
    Il écrivit donc un livre en 4 tomes où il cita cote à cote les articles du code civil français et ceux de la jurisprudence islamique pour nous démontrer à quel point ils sont les mêmes, au mot près.

    Comme la jurisprudence islamique est antérieure, il est très aisé de tirer les conclusions sur laquelle s’est « inspirée » de l’autre.
    Ce savant constata que 90 % du droit franç

     

    Répondre à ce message

    • #2571234

      BIen d’accord avec toi, et Saint Louis était un roi Juif, dixit Zemmour, et un rabbin du XI a créé le français selon BHL.
      Tu n’as pas compris ce qu’a dit M Viguier, Justinien, copié par l’Islam, copié par Napoléon. Comme le 0 est indien, l’Islam qui est très respectable, n’a rien inventé ; mais certains ont une obsession avec ça.

       
    • #2571315

      Dans la Turquie d Erdogan les manuels d histoire des 6eme montrent des savants turcs du 12 ème siècle manier des télescopes et des microscopes inventés par les Européens au 17eme siècle...

       
  • #2574298

    Le "code napoléon" est en fait largement l’oeuvre de Sieyès, et est influencé par le droit romain. Napoléon n’avait pas le temps de se consacrer à cela. L’influence néo-romaine (néo-classique) de la révolution et de l’empire est extrêmement claire dans tous les domaine, y compris esthétique. On verra une pareille influence dans les régimes fascistes des années 1930.

    Je pense au contraire que ce moment français marque le triomphe du nationalisme révolutionnaire contre l’impérialisme théocratique... on voit d’ailleurs aujourd’hui que l’abrahamisme sous toutes ses formes est plutôt promu par l’Empire.

    L’héritage romain était parfaitement connu des juristes français depuis la fin de l’antiquité et dans tout le moyen-âge. De Charlemagne à Philippe Le Bel, Sully, Richelieu ou Louis XIV. Pour mémoire, l’église catholique romaine est la principale héritière du juridisme romain. C’est même un reproche qui lui a parfois été fait !

    La révolution et le bonapartisme sont d’inspiration national-révolutionnaire. Le droit procède de l’état, de la raison et de la nation. Contrairement à l’ancien système mixant inspiration théocratique trans-nationale et compromis féodaux.

     

    Répondre à ce message