Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La circulaire diffusée à la police sur la conduite à tenir en cas de "tuerie de masse"

« Les attentats du 13 novembre 2015 ont confirmé la tuerie de masse comme mode d’action terroriste en France » et « révélé un mode d’agression inédit ». Dans une circulaire adressée à tous les services de police lundi 21 décembre, la Direction générale de la police nationale établit des « fiches de conduite à tenir » dans un tel contexte, un mois et demi après les attentats de Paris et du Stade de France, qui ont fait 130 morts. Francetv info diffuse en intégralité ce document.

 

La première fiche présente un « schéma tactique de base pour les policiers primo-intervenants » sur la zone d’un attentat. Les policiers sont incités à « se protéger », à « alerter et évacuer » la population ou à « intervenir pour fixer ou confiner le tireur, en focalisant celui-ci sur les forces de police plutôt que sur des victimes civiles ». Si cela échoue, il faut « neutraliser l’individu ».

La deuxième fiche porte sur le cas d’un homme « porteur d’un engin explosif improvisé (EEI) », comme une ceinture d’explosifs. Photos et croquis à l’appui, le document détaille le fonctionnement de ces EEI et les moyens de détecter un kamikaze : son comportement (« nervosité, agitation, sudation ») et les éléments extérieurs visibles (« fils électriques, boîtier, commutateur »). Il est recommandé de neutraliser l’individu si celui-ci s’apprête à déclencher son EEI, dans le respect de l’article 122-5 du Code pénal relatif à la légitime défense. Et ce en évitant « la zone corporelle où se situe le gilet » d’explosifs.

 

« Prévention d’un sur-attentat »

La troisième fiche vise la « prévention » d’un « sur-attentat » pouvant « prendre pour cible le public, les forces de police, les secours ou les autorités ». La sécurisation des zones et la définition d’un périmètre de sécurité font partie des premières mesures à engager.

Voir le document et lire la suite de l’article francetvinfo.com

Comment la police française est devenue une police politique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au vu des informations communiquées dans la circulaire, les renseignements généraux (bras doit du pouvoir) doivent déjà avoir tout le « storyboart » de ce qui se prépare, ainsi que le nom et les adresses des « acteurs » payés pour terroriser sur le sol français.
    Cette mise « en première ligne » des forces de l’ordre par le pouvoir en place en France est visiblement destinée à faire des victimes dans les rangs des forces de Police (d’où sur-attentat).
    L’objectif étant de galvaniser et de développer une « paranoïa » policière, à l’image de celle déjà mise en œuvre dans la tête des flics aux États-Unis.
    Donc, Gendarmes, Policiers, « prudence », car après la population civile et la justice c’est vous que le pouvoir semble aujourd’hui vouloir directement cibler et instrumentaliser.


  • Vous aurez compris que cette ridicule circulaire n’a pas pour vocation de sauver des vies mais de créer un état de psychose et de méfiance collective...


  • Joyeux attentats de Noël !


  • Grotesque comme à peu près tout ce qui s’écrit dans les coulisses du ministère de l’intérieur sur ce genre de problématique. Tant qu’à abonder dans le sens de l’inefficacité la plus totale, ils devraient même admettre de laisser le pseudo terroriste se faire exploser avant de tirer. Histoire de ne plus avoir de doute.


  • C’est bien les journaleux ! Donnez toutes les infos de la police comme ça les fous furieux en face seront encore plus efficaces !


  • Il est recommandé de neutraliser l’individu si celui-ci s’apprête à déclencher son EEI, dans le respect de l’article 122-5 du Code pénal relatif à la légitime défense. Et ce en évitant « la zone corporelle où se situe le gilet » d’explosifs.
    Donc il doit viser les jambes ou les bras. Si il arrive à toucher cette zone, ca n’empêchera mème pas le terroriste d’actionner sa bombe.

     

    • @Zorgl
      Non ils doivent lui demander gentiment et poliment, avec douceur et un vocabulaire sympathique et châtié, de ne pas agir, ni de déclencher son EEI ,que cela n’est pas bien,non ,non et que s’il obtempère, ils lui feront plein de câlins, de bisous et des papouilles !
      D’autant que lui aussi risque de se faire très très bobo avec son EEI et que ça c’est pas bien, non, non !
      Mais qu’en aucun cas, ils ne seront méchant avec lui, non, non ....
      Et qu’on est tous des êtres humain et des frères d’humanité !
      « respect de l’article 122-5 du Code pénal relatif à la légitime défense »


  • On comprend que le pouvoir maintienne la légitime défense à l’égard des porteurs de ceinture d’explosifs, puisqu’il y a de très fortes chances qu’il ait fabriqué et le terroriste, par ses manipulations psychologiques, et fourni directement ou indirectement les explosifs. Ce n’est ni Fabius, ni Hollande qui pourront démentir, puisqu’ils ont prêché tout deux en leur temps le Djihad. Tel est pris qui croyait prendre. Un beau binôme de traîtres à la solde de puissances étrangères mondialistes.


  • C’est ce qu’on appelle allumer un feu et continuer à l’attiser pour qu’il ne s’éteigne pas


  • On remarquera que ceux du bataclan ne montraient aucun signe de nervosité ni sudation, ni agitation.
    On remarquera aussi qu’ils ont besoin de pondre une circulaire pour l’occasion on se demande quelle genre de formation ont les forces de l’ordre.Sans doute un cadre administratif du ministère de la défense qui s’est fait remonté les bretelles ou qui avait du mal a dormir.
    De l’agitation et du vent en attendant les frontières sont du gruyère et aucun tête n’a sauté au ministère de l’intérieur ni aucune remise en question.


  • Toutes les circulaires ministérielles sont affichées sur un panneau de liège appelé,depuis longtemps et très justement,le Déconnoscope.... !!!!


  • "nervosité, agitation, sudation »... Fais gaffe Manu.


  • "Son comportement (« nervosité, agitation, sudation ») et les éléments extérieurs visibles (« fils électriques, boîtier, commutateur »)."
    En gros, ruez-vous sur le leurre, histoire de laisser le champ libre au vrai terroriste : celui qui garde son sang-froid pour faire péter le captagonné à distance avec son téléphone. (A Haziza et ses potes les pleureuses de tribunal fans de tueurs d’enfants : j’extrapole pour montrer à quel point ce guide est mal foutu).

    Ah sinon, il y avait celle-là aussi : "Il est recommandé de neutraliser l’individu si celui-ci s’apprête à déclencher son EEI, dans le respect de l’article 122-5 du Code pénal relatif à la légitime défense". Je respecte le stagiaire qui a dû se taper la rédaction de ce torchon.


  • La bureaucratie est le meilleur ennemi et le plus sûr allié du terrorisme


Commentaires suivants